Wesley brille à Wembley

18/04 22:32
Image
 

Elu "man of the match" aujourd'hui à Wembley lors du Puelico remporté 1-0 par Leicester contre Southampton (il a réussi 6 interceptions et remporté 8 duels aériens), Wesley Fofana défiera en finale de la Cup le 15 mai prochain dans le même stade mythique le Chelsea de Kurt Zouma, entré en jeu à la 88e minute à la place de Thiago Silva lors de la victoire des Blues contre Manchester City.

Philippoteaux sortant

18/04 21:42
Image
 

Comme le rapporte ce soir Le Télégramme, le Stade Brestois sera diminué samedi prochain à GG.

"En se tenant la cuisse droite sans choc apparent dès la deuxième minute de jeu, avant d’être remplacé dans la foulée, Romain Philippoteaux ne laissait guère de doute sur le verdict médical à venir. « C’est un claquage », a confirmé son entraîneur Olivier Dall’Oglio en conférence d’après-match. La durée d’indisponibilité du milieu offensif devrait donc monter à quelques semaines, au bas mot. « En tout cas, ne vous attendez pas à le voir dans le groupe pour Saint-Etienne le week-end prochain », a ajouté le technicien finistérien.

En revanche, le retour à l’entraînement de Romain Faivre (adducteurs) est espéré pour cette semaine, même s’il n’est pas certain d’être du déplacement à Saint-Etienne samedi (13 h). L’optimisme est de mise pour Gaëtan Charbonnier, touché au dos ces derniers jours. L’infirmerie est déjà bien remplie avec les blessures de Lasne (genou), Hérelle (genou) et Cibois (cheville).

Au rayon des suspensions, le SB29 récupérera Haris Belkebla au milieu de terrain contre les Verts mais perdra Steve Mounié en attaque. Sans oublier Jean Lucas, exclu par M. Abed, ce dimanche en fin de rencontre. À moins d’une levée de sanction si la commission de discipline en décide autrement concernant le sort du Brésilien…"

Paris marque toujours contre Sainté

18/04 20:05
Image
 

Comme le souligne Opta, Paris a inscrit au moins un but lors de chacun de ses 21 derniers matches de L1 contre Saint-Etienne, plus longue série en cours face à un même adversaire dans l'élite. La dernière fois que les Verts n'ont pas pris de pion en championnat contre le PSG, c'était il y a 11 ans pile-poil.

Le 18 avril 2010, les protégés de Galette avaient concédé un match nul et vierge à Geoffroy face aux hommes d'Antoine Kombouaré. Jérémie Janot avait réalisé une clean-sheet face à l'une des pires attaques de l'histoire du PSG constituée de Peguy Luyndula alias "La Cochonne" et Mateja Kezman aka "Ballon de plomb."

On rappellera que depuis cette date l'ASSE a quand même réussi une fois à ne pas encaisser de buts contre Paris, lors d'un quart de finale de Coupe de la Ligue resté dans les mémoires. Le 27 novembre 2012,  Stéphane Ruffier avait été impérial face à Ibra avant de s'illustrer en arrêtant le tir au but de Thiago Silva.

Jean Lucas suspendu contre l'ASSE

18/04 17:18
Image
 

Le Stade Brestois, qui avait l'opportunité de dépasser Sainté au classement avant de venir à GG samedi prochain, débutera cette rencontre de la 34e journée avec deux points de retard sur les Verts. Malgré les efforts de Ronaël Pierre-Gabriel et Franck Honorat, les Bretons ont dû en effet se contenter d'un match nul à domicile face à Lens. S'il a permis à son équipe d'ouvrir le score sur corner, le vilain milieu de terrain Jean Lucas s'est fait exclure à la 89e minute. A l'instar de son coéquipier béninois Steve Mounié, le Brésilien sera donc suspendu le week-end prochain. Pour rappel, Denis Bouanga ratera également cette rencontre pour abus de biscottes.

Sainté ne sait pas gérer

18/04 16:42
Image

Cette saison, Sainté a perdu 19 points après avoir mené au score. Comme le relève Opta, seuls Reims (22) et Nantes (20) ont gaspillé encore plus de points en pareille situation.

Beaucoup de regrets et de frustration

18/04 16:08
Image
 

En conférence de presse, Claude Puel a commenté sa 25e défaite en 54 matches de L1 à la tête des Verts.

"Je suis fier du match de mes joueurs dans l’animation, la solidarité, la cohésion. Au fur et à mesure que le match avançait, ils ont su trouver encore de meilleures sorties de balle et faire mal aux Parisiens. On marque un superbe premier but. On le fête beaucoup trop, on encaisse l’égalisation très vite derrière, c’est le bémol. On est mené, on a le caractère dans les dernières minutes de jouer plus haut, encore de jouer notre va-tout, de revenir au score. Ça fait très mal à 15 secondes de la fin du temps additionnel de concéder ce but. On aurait mérité au moins un point aujourd'hui, on fait un gros match. On a parfois du mal à rester concentré, et on l’a payé cash. Cela s’est joué sur des petits détails. Des fautes non sifflées sur la fin. Nous on n’est pas replacé. Y’a beaucoup de regrets et de frustration après un tel match."

 

Un dernier quart d'heure de folie sourit à Paris

18/04 15:29
Image
 

Sainté s'est incliné sur le gong à Paris après un dernier quart d'heure de folie.

Rarement mis en danger par un QSG qui a longtemps manqué de justesse et d'intensité, les Verts, solides et parfois dangereux (à l'image du but de Wahbi Khazri logiquement refusé pour hors jeu à la 32e) malgré la sortie sur blessure de leur capitaine Mathieu Debuchy (touché à la cheville à la 50e sur une faute de Moïse Kean), ont ouvert le score à la 78e minute sur un centre de Miguel Trauco repris par Denis Bouanga.

Kylian Mbappé a profité d'une erreur d'appréciation de Harold Moukoudi pour égaliser la minute suivante avant de réaliser un doublé sur un penalty qu'il a lui même obtenu en se montrant plus prompt qu'un Etienne Green jusque-là impeccable et décisif. Sur un tir de Denis Bouanga mal repoussé par Sergio Rico, Romain Hamouma a égalisé à la 92e.

Las, les Parisiens ont arraché la victoire à la 95e grâce à ses remplaçants : sur un centre d'Angel Di Maria, qui venait de tirer sur le poteau la minute précédente, Mauro Icardi a facilement remporté son duel aérien face à Arnaud Nordin.

Saint-Étienne c’est de la dynamite (pour l’instant)

18/04 11:57

Fut un temps où l’A.S. Saint-Etienne dormait en tête de la Ligue 1, puis le trou noir. La plus belle démonstration de cette aspiration dans le néant restant le match le plus important de la saison, le derby à la maison.

Malgré tous ses déboires, jamais le club n’a jamais connu la zone rouge.
« Lorsqu’on a touché le fond la seule chose que l’on peut faire c’est de remonter vers la surface ». Le moins que l’on puisse dire c’est que les Verts suivent le dicton car depuis cette débâcle : 11 matchs, 20 points, 6 ème meilleure performance de Ligue 1. Après le derby, les Verts ont eu tendance à performer face à des équipes de première partie de tableau (Metz et Rennes voire Nice) mais n’ont pas réussi face à leurs concurrents directs : Lorient, Nantes et Reims.

Le classement et l’avance sur les places à éviter sont restés en l’état.
Néanmoins depuis les quatre derniers matchs on observe une nette progression face à leurs adversaires directs et ces résultats ont un impact sur le classement.

Le rappel

 

 

10ème

ASSE

18ème

J 28

38 points         

-8

Défaites

30 pts

16ème

25 points

+5

J 29

39 points

-6

Victoires

33 pts

16ème

27 points

+6

J 30

40 points

-7

Défaites

33 pts

16ème

29 points

+4

J 31

42 points

-6

Victoires

36 pts

15ème

29 points

+7

J 32

42 points

-3

Victoires

39 pts 

13ème

30 points

+9

 

En gras on peut voir les plus gros écarts, les chiffres vont dans le bon sens.

La fin de saison

Les Verts se sont éloignés de la zone rouge mais aussi replacés. Les 9 points pris lors des 4 dernières journées permettent de rêver, du fait que l’ASSE se replace à 3 points du top 10.

Mais, il y a un « mais » et ce « mais » s’appelle calendrier. Pour les six derniers matchs de la saison les Verts ont : deux matchs face à des prétendants au titre (PSG/ Lille) et deux matchs face à des prétendants à la coupe d’Europe (Marseille/ Montpellier), ce qui fait quatre matchs où ramener un point serait une belle performance. Puel et ses hommes joueront tout de même des matchs plus simples avec : un match face à un concurrent direct (Brest) et enfin un match contre une équipe qui n’aura surement plus rien à jouer (Dijon lors de la dernière journée). C’est pendant ces deux matchs que le maintien doit être assuré.

Une fin de saison qui s’annonce compliquée où il faudra assurer définitivement le maintien. Au vu des performances récentes, et de tout ce qui a été réalisé depuis janvier, Sainté peut rêver d’aller chercher plus haut. Tout cela commence tout à l'heure, face au PSG.

Honorat se sent mieux en 4-4-2

18/04 11:11
Image
 

Meilleur buteur (8 pions) d'une équipe brestoise en chute libre depuis deux mois au point de compter désormais trois points de retard sur Sainté, Franck Honorat s'est confié au Télégramme avant de recevoir Lens cet après-midi... et de retrouver Geoffroy-Guichard samedi prochain à 13h00. Extraits.

"Il suffit d’une action, d’un but, pour que toute l’équipe reparte de l’avant. Chez nous, tout le monde peut marquer, mais individuellement, on ne peut pas faire de différence tout seul. Moi, seul, je n’arriverai pas à remarquer d’une frappe de loin. J’aurai besoin d’une bonne passe, d’un bon déplacement, des joueurs qui font des appels à côté. Je me souviens de mes buts contre Sainté et Reims : on est en confiance et on tire, on ne se pose pas de questions. Quand on l’est un peu moins, on se dit, « je tire, je fais la passe ? ». Quand on est à l’instinct, ça marche. Quand on commence à réfléchir, s’il y a une seconde d’hésitation, c’est mort. C’est un peu ça qui nous bloque, en ce moment.

Je préfère jouer dans un dispositif dans lequel on va marquer plus de buts, qu’un autre où on sera plus costaud défensivement mais avec moins de chances de marquer. Il y a des matchs où on a été plus solides derrière, mais on a toujours pris un but, sans avoir d’occasions. Contre Marseille et Lorient, on ne fait pas une frappe… Je préfère qu’on prenne trois buts, mais qu’on en mette quatre dans le même temps.

Je pense que le système où on se sent le mieux, ça reste le 4-4-2. C’est celui dans lequel on a gagné le plus de matchs, où on a réussi à se créer le plus d’occasions franches et marquer le plus de buts. Je pense qu’il faut rester dans ce système-là. Quand on joue en 4-3-3, je trouve que Steve Mounié est un peu plus esseulé devant, il a moins de possibilités, notamment quand on prend un gros pressing et qu’on dégage, il n’y a personne autour de lui. Dans le 4-4-2, il a toujours un joueur à ses côtés, et c’est là qu’on est dangereux."

Saint-Etienne n'a rien à perdre

18/04 10:27
Image
 

Ayant disputé autant de matches officiels avec le PSG qu'avec l'ASSE (192), Jérémy Clément s'est confié à Actufoot avant le match qui opposera ce dimanche les deux équipes. Extraits.

"Il y a souvent des moments de décompression après ces matchs de Ligue des champions. Il peut y en avoir après cette qualification contre le Bayern mais avec Paris, les victoires appellent d’autres victoires et les séries positives entraînent les séries positives. Donc je crois que le PSG va être prêt pour le sprint final et je n’y crois pas au relâchement dimanche. Ce sera un match compliqué pour Saint-Etienne même si la victoire à Bordeaux leur a fait du bien. Il faudra que l’équipe joue décomplexée, elle n’a rien à perdre. On va dire que c’est un match bonus contre Paris qui a battu l’une des meilleures équipes d’Europe.

Les présidents de l'ASSE ont annoncé qu'ils étaient prêts à passé le témoin ? A un moment donné, il faut passer le relais. Je pense que les deux présidents ont fait du bon travail depuis X années mais selon moi, peu importe le club et peu importe la présidence, il y a toujours besoin d’un souffle nouveau. Ça fait tellement d’années qu’ils sont là-bas, une nouvelle présidence entraînera forcément une nouvelle dynamique. Cela sans rien enlever de tout le travail qu’ils ont fait, le club a fait pas mal de belles choses sous leur gouverne. 

Il faut que l'ASSE s'appuie sur Loïc Perrin. On entend dire souvent qu’un ancien joueur de haut niveau va être un bon entraîneur mais ce n’est pas sûr. Je ne ne suis pas objectif sur lui parce que c’est quelqu’un que je connais très bien, que j’apprécie beaucoup et je trouve qu’il a vraiment les compétences pour avoir une place plus importante dans le club de Saint-Etienne. En tout cas, si j’étais un président de club, je m’appuierais sans hésitation sur Loïc.

Je vois Paris gagner parce qu’ils sont encore euphoriques de leur qualification pour les demi-finales. Saint-Etienne n’a pas de quoi s’emballer mais ils ont fait un bon match contre Bordeaux, ils ont gagné. Donc on se dit est-ce que ce n’est pas Sainté qui aura ce moment de décompression ? Je vois une victoire parisienne parce que pour moi, il y a plus d’éléments qui me font dire que Paris, mentalement, va être gonflé à bloc. Et ce n’est pas contre Paris que Saint-Etienne va assurer le maintien, c’est sûr !"

Aux Verts de faire mentir l'actuel entraîneur berjallien et d'infliger au QSG sa 4e défaite consécutive à domicile en L1 !

Beric redémarre fort

18/04 10:08
Image
 

Buteur puis passeur décisif, Robert Beric s'est illustré la nuit dernière lors de la première journée de la nouvelle saison de MLS. On aura noté toutefois que Chicago Fire a finalement été tenu en échec par New England (2-2).

Les Aigles lui ont redonné des ailes

18/04 09:53
Image
 

Le Parisien du jour souligne l'apport précieux de Wahbi Khazri en cette fin de saison.

"Du placard à joueur décisif pour le maintien de Saint-Etienne. Poussé vers la sortie et écarté du groupe par Claude Puel en début de saison, Wahbi Khazri a marqué lors des trois derniers succès des Verts. Ses six buts ont rapporté 10 des 39 points de l’ASSE. La sélection tunisienne a été un rayon de soleil quand il ne jouait pas. "On est là pour soutenir nos joueurs quand ils connaissent des périodes difficiles en club, explique Slim Ben Othman, directeur sportif chargé des binationaux. Chez nous, Wahbi est un leader. Ça lui a fait du bien de retrouver un cadre où il pouvait s’épanouir. Mais il ne montrait pas qu’il était affecté par sa situation à Saint-Etienne."

Verrat'titulaire ?

18/04 09:15
Image
 

Contrairement aux autres quotidiens, Le Parisien croit savoir que le Petit Hibou sera titulaire à la mi-journée face aux Verts.

Les compos annoncées par le journal francilien :

QSG : Rico - Florenzi, Danilo, Kimpembe, Bakker - Raffinha (ou Draxler), Herrera, Verratti - Di Maria, Kean, Mbappé

ASSE : Green - Debuchy, Moukoudi, Cissé, Gabriel Silva - Youssouf, Camara, Aouchiche - Hamouma, Khazri, Bouanga.

Fouad Khazri fier de son petit frère

18/04 08:56
Image
 

Ancien coéquipier de Cédric Varrault au Villefranche Saint-Jean Beaulieu FC (Alpes-Maritimes), Fouad Khazri se réjouit du retour en grâce de son petit frère dans la dernière édition du Parisien.

"Wahbi est quelqu’un de respectueux, ce n’est pas son genre de faire la gueule dans son coin. S’il a quelque chose à dire, il le dit en face. On a été éduqués comme ça. Cette saison n’a pas été facile pour lui, mais il est costaud mentalement. Ma mère était un peu triste de le voir pas très bien. Notre père l’a encouragé à travailler encore plus et à ne pas lâcher. Saint-Etienne a tout fait pour se séparer de lui, l’envoyer au Qatar ou en Turquie, mais lui voulait rester en France et renverser la situation. Il a apporté la meilleure des réponses sur le terrain. Ce n’est pas quelqu’un de rancunier. C’est juste une satisfaction personnelle de montrer qui il est vraiment, à partir du moment où on le laisse s’exprimer."

Yvan sur le banc ?

18/04 08:21
Image
 

S'il est finalement dans le groupe qui s'apprête à défier le QSG au Parc (ce dimanche dès 13h00), Yvan Neyou devrait selon la Pravda et Le Progrès débuter la rencontre sur le banc, comme son homologue parisien Marco Verratti.

Le quotidien sportif annonce les titularisations de Gabriel Silva et du matru des Verts, brillant au match aller :

Green - Debuchy, Moukoudi, Cissé, Gabriel Silva - Camara, Gourna, Youssouf, Aouchiche - Bouanga, Khazri

Le quotidien régional prédit plutôt le retour dans le onze de l'international péruvien et la titularisation de notre gai Luron :

Green - Debuchy, Moukoudi, Cissé, Trauco - Camara, Youssouf, Aouchiche - Hamouma, Khazri, Bouanga.

S'il se trompe un peu moins souvent que Le Progrès dans ses compositions, Bernard Lions ne cache pas son embarras. "Claude Puel n'a pour une fois pas communiqué le onze de départ hier à ses joueurs."

Une chose est sûre : Etienne Green, qui a prolongé il y a deux semaines son contrat avec l'ASSE jusqu'en 2024 sans que le club n'ait encore officialisé cette information, enchaînera une troisième titularisation dans les cages stéphanoises.

Planté ne s'est pas planté !

18/04 08:20

Quatre ans après ses derniers matchs avec l'AS Poissy en CFA, Vincent Planté a renfilé ses gants hier soir lors de la 33e journée de L2. L'actuel entraîneur des gardiens de Chambly a en effet remplacé son protégé Xavier Pinoteau à la mi-temps, blessé. 

Une nouvelle blessure qui fait suite à celles du gardien titulaire Simon Pontdemé, de l'ancien stéphanois Killian Le Roy et de Victor Gassman des U19. 

Dans leur malheur, les cambylisiens ont malgré tout remporté la victoire 2-0 contre Amiens. Vincent Planté est donc à créditer d'un (demi) clean-sheat à bientôt 41 ans !

 

 

Lolo plaît au SCO

18/04 07:51
Image
 

Ayant consolidé hier son statut de leader de L2 grâce à sa victoire contre Caen et comptant désormais 5 points d'avance sur le 3e (Clermont, tenu en échec par Auxerre), Laurent Batlles est convoité par le SCO selon la dernière édition de la Pravda. Extraits.

"Les dirigeants angevins vont privilégier un entraîneur avec un regard neuf pour succéder cet été à Stéphane Moulin. Difficile, pour le nouveau technicien, d'imaginer un salaire mensuel brut supérieur à 40 000 ou 50 000 euros. À ce tarif-là, impossible d'attirer des CV copieux. Donc le SCO va se tourner vers des techniciens à potentiel, avec un profil de travailleur. Plusieurs noms sont épluchés. Celui du prometteur Troyen Laurent Batlles plaît beaucoup. Mais l'ex-milieu (45 ans), devenu un technicien très créatif, va très vraisemblablement monter avec le club de l'Aube. Et il dispose d'un contrat jusqu'en 2023...

D'autres CV sont étudiés : sans club depuis son départ de Lorient en 2019, Mickaël Landreau dispose d'un crédit chez des décideurs du SCO. L'ancien gardien ne s'interdit pas de retenter sa chance sur un banc. Dans la promotion 2019-2020 du BEPF, Stéphane Dumont (38 ans, actuellement adjoint au Stade de Reims) est apprécié. Et son entourage possède de solides relais au SCO. L'ancien milieu lillois est perçu comme un tacticien prometteur. Issu de la même promotion, Philippe Bizeul (50 ans), intérimaire sur le banc rennais après l'éviction de Julien Stéphan et avant l'arrivée de Bruno Genesio, a du crédit également.

Intégré à la prochaine promotion du BEPF, l'ancien Marseillais Habib Beye (43 ans) part de plus loin. Le Rémois David Guion (53 ans), n'entre pas dans cette catégorie de jeune technicien. Mais avec seulement quatre saisons en L1, l'ancien joueur du SCO, dont le départ de Reims a été acté, dispose d'un regard neuf et n'est pas une candidature à écarter. Il n'a pas été contacté à ce jour. Les dirigeants angevins ont encore quelques semaines pour trancher..."

Payet a battu Papy

17/04 23:52
Image
 

Les Sardines ont battu les Merlus ce samedi lors d'un Poiscaillico marqué par la reprise de volée imparable de Dimitri Payet, qui a attendu le remplacement à la pause de Fabien Lemoine pour inscrire son 5e but de la saison de L1.

A 22 pour fesser le PSG

17/04 20:33

Claude Puel a retenu un groupe de 22 joueurs pour affronter le PSG demain au Parc des Princes. Si Yvan Neyou et Miguel Trauco sont bien dans le groupe, ce n'est pas le cas de Timothée Kolodziejczak. Comme prévu, Yvann Maçon, Ryad Boudebouz, Jessy Moulin, Stefan Bajic et Anthony Modeste sont absents. Panos Retsos est encore hors du groupe.

Gardiens de but

40. Étienne GREEN; 50. Boubacar FALL; Nabil OUENNAS.

Défenseurs

2. Harold MOUKOUDI; 6. Pape Abou CISSÉ; 11. Gabriel SILVA; 13. Miguel TRAUCO; 26. Mathieu DEBUCHY; Saïdou SOW; Alpha SISSOKO.

Milieux de terrain

8. Mahdi CAMARA; 17. Adil AOUCHICHE; 19. Yvan NEYOU; 28. Zaydou YOUSSOUF; Lucas GOURNA; Aïmen MOUEFFEK. 

Attaquants

9. Charles ABI; 10. Wahbi KHAZRI; 18. Arnaud NORDIN; 20. Denis BOUANGA; 21. Romain HAMOUMA; 22. Kévin MONNET-PAQUET.

Allan gagne contre West Ham

17/04 16:42
Image
 

Newcastle a quasiment assuré son maintien en Premier League ce samedi en dominant 3-2 une équipe de West Ham actuellement dans le Big Four cher à Jérôme. Supersub le week-end dernier contre Burnley, Allan Saint-Maximin était cette fois titulaire et a souvent mis le feu dans la défense des Hammers. C'est suite à une percussion de l'ancienne pépite stéphanoise que les Magpies ont ouvert le score, bien aidés par l'ancien toulousain Issa Diop.

 

Green titulaire jusqu'à la fin de saison ?

17/04 15:30

Image
 

Venant de prolonger son contrat jusqu'en 2024, Etienne Green a de bonnes chances de rester titulaire jusqu'à la fin de saison selon la Pravda. Extraits.

"Entamées cet automne, les discussions sur son éventuel renouvellement s'enlisaient. Après avoir reçu une petite offre (5 000 € brut mensuels), Green a vu sa contre-proposition repoussée par son club formateur. Jusqu'à ce que Puel, satisfait de le voir affirmer enfin son caractère, décide lui-même de le faire prolonger, fin février.

Outre ses bonnes prestations contre Nîmes et Bordeaux, deux événements ont joué en sa faveur, dans la coulisse. Chargé par les joueurs d'être leur porte-parole lors de la négociation sur la baisse des salaires en mars, Puel aurait moyennement apprécié que Moulin lui demande s'il comptait faire un effort et si oui, lequel. Par ailleurs, les représentants de Bajic sont venus négocier sa prolongation de contrat. Leurs prétentions, multiplication par près de cinq de son salaire de 14 000 € bruts par mois, ont autant refroidi qu'agacé les dirigeants stéphanois.

Green sera sans doute titulaire jusqu'à la fin de cette saison. La blessure de Moulin, un décollement entre deux muscles, pose problème pour frapper dans le ballon. Victime du même mal, le milieu de terrain Vincent Pajot avait, par exemple, mis près d'un mois pour revenir. Moulin en est à deux semaines d'arrêt. Bajic, à quatre."

Encore un article polémique de Bernard Lions à prendre avec de grosses pincettes. On a peine à imaginer que Jessy Moulin ait pu toquer à la porte de son entraîneur pour lui demander s'il baissait son salaire et de combien...

Le QSG sans Navas contre l'ASSE !

17/04 14:47
Image
 

Le QSG a annoncé à la mi-journée que son gardien Keylor Navas (touché à l'épaule) s'est ajouté à la longue liste des joueurs parisiens indisponibles pour affronter Sainté (Neymar, Marquinhos, Gueye, Paredes, Diallo, Bernat, Letellier). Aux Verts d'en profiter pour s'imposer au Parc et déloger de la 11e place un SCO qui vient tout juste de se faire corriger par Rennes !

Kameni vers Djibouti

17/04 11:29
Image
 

Sans club depuis sa saison blanche au Fenerbahce (2018/2019), l'ancien gardien camerounais des Verts Carlos Kameni (37 ans) rejoindra la saison prochaine Arta Solar 7 pour deux ans selon Foot d'Afrique. Ce club domine un championnat de Djibouti où la Police Nationale se classe 4e juste devant la Gendarmerie.

Green est vert jusqu'en 2024

17/04 11:07
Image
 

Mohamed Toubache-Ter avait annoncé hier qu'Etienne Green avait prolongé son contrat avec l'ASSE. Le Progrès précise ce matin que le gardien stéphanois, qui fêtera demain au Parc sa troisième titularisation en L1, est désormais lié aux Verts jusqu'en 2024.

Planté plan B

17/04 10:46
Image
 

Entraîneur des gardiens de Chambly, l'ancien portier stéphanois Vincent Planté (40 ans) se tient prêt à entrer en jeu ce soir lors du derby contre Amiens de la 33e journée de L2. Comme le souligne Le Courrier Picard, l'habituelle doublure de Xavier Pinoteau Simon Pontdemé souffre d'une entorse depuis deux semaines. Ex-gardien de l'équipe réserve de l'ASSE, le numéro 3 Killian Le Roy est forfait jusqu'à la fin de saison en raison d'une blessure à la hanche. Numéro 4, le U19 Victor Gassman s'est fracturé le poignet.

Lepetit éclaireur

17/04 10:03
Image
 

Comment déterminer la valeur d’un club de foot dans le contexte actuel ? A l'heure où Nanard et Roro comptent vendre l'ASSE, Sud-Ouest nous livre l’éclairage de Christophe Lepetit, responsable des études économiques et des partenariats au Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges, par ailleurs membre de la DNCG, le gendarme financier du foot français. Extraits.

"On regarde d’abord la profitabilité du club (est-ce qu’il gagne de l’argent ou pas). Les Girondins ont des pertes structurelles alors que Saint-Etienne a connu des exercices bénéficiaires ces dernières saisons. Ensuite, les actifs (l’immobilier, les joueurs) et le passif (l’endettement et sa nature). À ces éléments objectifs s’ajoutent des choses plus immatérielles comme l’implantation du club, son image locale, nationale voire internationale, et ce que l’acquisition va permettre comme activités parallèles : devenir propriétaire d’un club est une porte d’entrée sur un territoire. Il faut voir aussi si le club a des litiges en cours (prud’hommaux ou fiscaux) et déterminer qui assumera un éventuel passif en cas de vente.

Il faut regarder l’évolution des dernières années et les perspectives du secteur d’activité que vous comptez intégrer. Ici, cela correspond au marché des transferts, les droits télé, la fréquentation des stades, etc. Aujourd’hui, le contexte est moins favorable qu’il y a 18 mois où les droits télé étaient vendus 1,3 milliard d’euros et où il n’y avait pas le Covid. Les voyants macro-économiques actuels sont plutôt au rouge. Il vaut mieux un actionnaire avec une envergure financière importante plutôt qu’un pool de de petits actionnaires locaux.

Si c’est pour gagner de l’argent, il vaut sans doute mieux investir ailleurs que dans le foot car la majorité des clubs en perdent et les actionnaires sont souvent mis à contribution. Mais ce n’est pas non plus une fatalité. On peut être profitable si l’on trouve le bon équilibre entre les investissements dans le sportif et ceux dans l’extra-sportif pour développer la marque. Le Qatar a racheté le PSG pour 100 millions d’euros, a investi dans le sponsoring, les infrastructures, et le club est aujourd’hui valorisé entre 1,5 et 2 milliards d’euros selon les sources."

Un gros trou dans son Saivet

17/04 09:00
Image
 

Planet Football est longuement revenu hier sur le mystère Henri Saivet, ancien milieu de terrain de l'ASSE (1 but en 35 matches disputés sous le maillot vert lors de la saison 2016-2017).

"Henri Saivet (30 ans) n’a plus disputé de match de football national senior en club depuis le 26 mai 2019. Ce jour-là, il avait gagné 2-1 mais son club turc Bursaspor avait été relégué. Deux mois plus tard, il avait participé à la CAN avec le Sénégal mais avait été éliminé par la Tunisie après avoir raté un penalty. Il n'a plus été vu depuis, presque littéralement. C'est une situation déconcertante. Il est sous contrat avec Newcastle United depuis janvier 2016, lorsque Steve McClaren l'avait acheté à Bordeaux pour 5 M£. Ce transfert a été l’un des pires de tous les temps en Premier League.

Saivet, qui gagne environ 35 000 £ par semaine, a joué à quelques reprises au cours de la fin de la saison 2015-2016 ponctuée par une relégation et a depuis été prêté trois fois, à Saint-Etienne, Sivasspor et Bursaspor. Il n'aura joué que cinq matches de championnat avec les Magpies (le dernier en décembre 2017). Cettte saison, il a joué quatre matches avec la réserve de Newcastle. Quand on regarde la situation désastreuse de Saivet, on ne peut s’empêcher de penser qu'il était devenu à 16 ans le plus jeune joueur professionnel de l’histoire de Bordeaux. Il a fait l'objet à l'époque d'un battage médiatique ridicule, les médias français le présentaient comme le nouveau Thierry Henry.

Après cinq longues années et demie, le contrat du joueur expire cet été et Newcastle sera heureux de se débarrasser d’un gros salaire. Mais Henri Saivet mérite une chance de récupérer les années perdues de sa carrière, et nous espérons sincèrement qu'un club de Ligue 1 pourra la lui donner."

Pas sûr que ça se bouscule au (lionel) portillon pour récupérer l'ex-numéro 11 des Verts.

Aouchiche porte-bonheur des Verts

17/04 00:43
Image
 

A la veille de son retour au Parc, Adil Aouchiche est mis à l'honneur par la Pravda de ce samedi. Extraits.

"S'il est arrivé libre, il devrait constituer la plus chère acquisition de toute l'histoire des Verts. En plus de 4 M€ de prime à la signature, Saint-Étienne a dû, en vertu de l'article 261 de la charte du football, verser une indemnité de formation au Paris-SG. S'il prolonge, ce qui devrait être le cas, elle pourrait dépasser 3 M€. Plus 20 % de sa future indemnité en cas de transfert. Puel devrait de nouveau faire débuter son porte-bonheur, ce dimanche à 13h00. Saint-Étienne a remporté neuf de ses dix victoires, cette saison, avec Aouchiche au coup d'envoi. Avec deux buts et cinq passes décisives en 28 matches de L1, il réussit une première saison correcte."

Le QSG sans Navas contre l'ASSE ?

16/04 23:26
Image
 

Déjà privé de Neymar, Idrissa Gueye, Leandro Paredes (suspendus), Marquinhos et Abdou Diallo (blessés à la cuisse) et Juan Bernat (en phase de réathlétisation), le QSG devra probablement se passer de son excellent gardien Keylor Navas contre Sainté selon la Pravda.

"Le gardien costaricien, malade mais pas du Covid-19, ne s'est pas entraîné ce vendredi et il n'est pas certain qu'il puisse le faire samedi. Dans l'optique de l'enchaînement des rencontres à venir - Saint-Etienne, Angers en Coupe de France mercredi puis Metz samedi prochain avant la réception de Manchester City, en milieu de semaine suivante - aucun risque ne sera pris."

Le quotidien sportif ajoute que Mauro Icardi et Layvin Kurzawa pourraient faire leur retour dans le groupe parisien à l'occasion de ce match de la 33e journée.

Green et Sow jouent la prolongation

16/04 23:13
Image
 

Selon Mohamed Toubache-Ter, "Etienne Green a prolongé son contrat avec l'ASSE qui devrait officialiser la proongation de Saïdou Sow d'ici peu."

Partager