Francky se méfie de Wahbi

22/04 23:08
Image
 

Auteur de 8 buts et 5 passes décisives cette saison, l'attaquant brestois Franck Honorat s'est confié à France Bleu ce jeudi soir avant de retrouver Geoffroy-Guichard samedi à 13h00.

"Je continue de suivre les matches de l’ASSE, je suis encore en contact avec certains joueurs. J’avais dit après le match aller qu’il fallait du temps à cette équipe, qu’elle allait repartir de l’avant et qu’elle serait beaucoup mieux quelques semaines ou mois plus tard. C’est ce qui se passe. Le week-end dernier, ils ont failli prendre des points à Paris au Parc. On sent une équipe avec beaucoup plus d’envie, défensivement ils sont compacts, en place, solides. Ils jouent pas mal les coups en contre-attaque. Ils peuvent dire aussi merci à Wahbi en ce moment car il revient très bien. Hamouma aussi revient de blessure. Ils ont récupéré des joueurs importants. Il va falloir faire attention à eux ce week-end car ce sont de supers joueurs. Leur meilleur joueur du moment, Wahbi Khazri, peut tirer de n’importe où. Il va falloir surveiller ce joueur.

Est-ce que Saint-Etienne est favori ? Ça reste un match très compliqué, un match au couteau. Ils ont deux points de plus que nous, si on gagne on passe devant eux. S’ils gagnent, ils ont presque sûrs à 100% que le maintien est assuré. Il n’y a pas les supporters or parfois les entames de matches voire les matches ne se déroulent pas de la même manière que lorsque les supporters sont là. Ça c’est une bonne chose, les supporters ne vont pas les pousser de l’avant et nous on aura moins de pression. Je suis très content de revenir à Geoffroy, ça va me faire très plaisir. C’est pour moi le plus beau stade où j’ai évolué. Mon plus beau souvenir, c’est la demi-finale contre Rennes. C’était vraiment quelque chose, c’était incroyable ! C’est la première fois que j’évoluais devant autant de supporters qui étaient pour moi et qui me poussaient vers l’avant. C’est inoubliable."

Maintien vaut mieux que deux tu prolongeras

22/04 14:29

En conférence de presse ce midi, Claude Puel a insisté sur la priorité d'aller chercher le maintien et évoqué, sans faire de révélation, quelques cas particuliers :

"C’est un nouveau match contre un concurrent direct. Il est très important. J’attends de voir les ingrédients qu’on va y mettre. Je veux que mes joueurs se fixent des objectifs. Il y a de la progression sur l’autonomie de ce groupe mais des rappels sont parfois nécessaires.
Six ou sept joueurs sont incertains pour la réception de Brest dont Etienne Green. Moulin est forfait. Boudebouz a repris l’entraînement collectif.
Miguel Trauco avait besoin de progresser. En reculant, il se sert de sa qualité de relance. Il a progressé tactiquement, dans la gestion de la profondeur, la lecture de passes et dans sa distance de marquage.
C’est beaucoup de déception pour Anthony Modeste. Il avait une vraie volonté de nous rejoindre. Il y a beaucoup de frustration. Je le remercie pour son apport.
Je ne ferai aucun commentaire sur une prolongation ou non d’Étienne Green. Je ne parlerai pas des situations de Hamouma et Debuchy. Ce n’est pas le moment. La priorité c’est le maintien."

Green est vert jusqu'en 2024 (2)

22/04 07:35
Image
 

Le Progrès revient aujourd'hui sur la prolongation du contrat d'Etienne Green, incertain après-demain contre Brest après avoir heurté son poteau gauche en fin de match au Parc. Extraits.

"Les négociations au sujet de la prolongation de son contrat ont débuté avant ses premiers pas en L1. "Des discussions en ce sens ont été initiées plus d’un mois avant le match à Nîmes", indique, dans un communiqué, Nicolas Remonnay, président de l’agence Pro Eleven et conseiller du joueur. "La rencontre de Nîmes et les suivantes ont été importantes sportivement pour Etienne. C’est pour ces moments qu’il s’entraîne (presque) tous les jours. Elles n’ont pas initié ou changé le fondement des discussions mais juste confirmé son potentiel, que le coach et l’entraîneur des gardiens voient quotidiennement. Les négociations ont menées dans leur intégralité par Jean-Luc Buisine" précise Nicolas Remonnay."

Six anciens Verts visent les Diables rouges

22/04 07:11
Image
 

L'Agence d'information d'Afrique Centrale a publié hier la liste des 62 candidats au poste de sélectionneur des Diables rouges du Congo. On aura noté que 6 anciens Verts en font partie : Bernard Simondi, Laurent Fournier, Elie Baup, Alain Michel, Vincent Hognon et Patrice Carteron, qui officie actuellement à Zamalek.

L'occasion de rappeler que trois ex-joueurs stéphanois ont défendu les couleurs des Diables Rouges (François Makita, Matt Moussilou et Amine Linganzi), à ne pas confondre avec les Léopards de la RDC qui ont compté dans leurs rangs Alain Masudi et Herita Ilunga.

Ech-Chergui veut jouer la prolongation

22/04 06:50
Image
 

Formé à l'ASSE et actuellement sous contrat avec le Sporting Club de Toulon (National 2), Idriss Ech-Chergui s'est confié à Actufoot. Extraits.

"Cela faut six mois que le championnat de N2 est stoppé, c'est vraiment énorme ! Nous attendons avec impatience la décision de la FFF prévue ce jeudi. Personnellement, j’ai du mal à croire à une reprise, ce qui est sur c’est que nous sommes mentalement et physiquement prêts à gagner nos matches. Le club va prendre un vrai tournant et se professionnaliser avec l’apport de personnes expérimentées comme Jean Tigana, nommé manager général du club.

Le 22 mai, j’aurai 36 ans. La passion du foot est toujours là ! C’est pour cela que j’ai fait part au staff technique de mon envie de prolonger avec le Sporting Toulon, car je ne me vois pas finir carrière avec une saison quasi-blanche. J’aimerais vraiment finir sur une belle note avec une deuxième montée au Sporting, car j’ai déjà vécu cela avec le Paris Football Club en Ligue 2. Cela fera 6 montées, c’est pas mal !

Bien sûr je pense à ma reconversion. Il y a deux ans, ma femme et moi avons créé notre société de cryothérapie mobile : Cryoxygene. Nous avons beaucoup de partenariats avec notamment des salles de sport comme So good, Fitness Park, des clubs d’athlétisme et de CrossFit. Nous pouvons nous déplacer de Monaco jusqu’à Marseille afin d’apporter de la récupération et du bien-être à tous les clubs et particuliers. De plus, je souhaite passer mon BEF, très prochainement, car j’aimerais apporter toute mon expérience professionnelle et mon savoir à la jeunesse toulonnaise."

Il veut encore nous faire mal, ODO !

22/04 00:12
Image
 

L'entraîneur brestois Olivier Dall'Ogglio s'est confié au Progrès avant de défier les Verts ce samedi à 13H00 dans le Chaudron.

"Au match aller, on avait cueilli les Verts à froid. Est-ce que l'on compte récidiver samedi ? Oui, mais on ne va pas le dire (rires). Si on le peut, on le fera, mais on aura certainement beaucoup plus de difficultés à rééditer cette prestation. Sur notre terrain fétiche, à cette époque, nous restions sur une très bonne période. Nous étions souvent très fringants en première mi-temps, nous savions nous montrer décisifs.

Les Verts ont bien avancé. En cas de victoire, ils peuvent plier leur saison. Franck Honorat et Ronaël Pierre-Gabriel sont deux titulaires à part entière, qui s’épanouissent en ayant plus de temps de jeu. Ce sont des garçons qui passent un palier. Franck Honorat est en train de découvrir qu’il est un attaquant qui s’ignorait et son apport est indéniable tant sur le plan des buts que des passes décisives. Ces deux joueurs sont un vrai plus."

Un Modeste bilan

21/04 11:29
Image
 

Sur son compte twitter, Didier Bigard avait annoncé le 16 avril qu'Anthony Modeste souffrait des adducteurs et risquait de se faire opérer. Sur son compte instagram, le fils de Guy a indiqué ce matin qu'il était bien passé sur le billard. Arrivé dans les dernières heures du dernier mercato hivernal après les échecs des pistes menant à Mostafa Mohamed et Mbaye Niang, l'ancien buteur de Cologne n'aura pas claqué le moindre pion ni délivré la moindre passe décisive en 8 apparitions sous le maillot vert.

Pasqui aurait aimé jouer avec Boby la pointe

21/04 07:30
Image
 

Sur le plateau de TL7, le magicien guinéen Pascal Feindouno a donné son avis sur Robert Beric, buteur et passeur le week-end dernier lors de la première journée de MLS.

"Est-ce qu'avec moi derrière lui Robert Beric aurait marqué encore plus de buts grâce à mes passes décisives ? Oui car c'est un attaquant qui bouge, c'est un chasseur. Il est tout le temps dans la surface, en plus il ne lâche jamais. Avec moi ce serait cadeau ! (rires) Il est parti aux Etats-Unis mais moi je l'aimais bien. Il cherche à marquer à chaque match. Nous les milieux de terrain on aime les attaquants comme ça !"

Nanard contre la Super League (2)

21/04 00:18
Image
 

Sans suprise, Bernard Caïazzo profite de l'unanime vent de fronde contre cet inepte projet mort-né de Super League pour faire la tournée des médias. Après s'être indigné sur France Info puis sur France Bleu, le futur ex-président de l'ASSE en remet une grosse couche dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

"Nous empêcherons cette Première League car nous sommes bien plus nombreux à aimer le football pour le servir et pas pour s’en servir. J’ai déjà eu en réunions de sérieuses altercations par le passé avec les patrons du Real, du Barça ou de Manchester City sur le sujet. Comme je l’ai dit au patron du Barça :"Tu as plus de chances de battre Nadal au tennis que de voir la Super League se jouer." On ne va pas revenir à l’époque des Seigneurs qui dictaient leurs lois. J’avais prévenu les clubs français il y a quelques années sur le danger de ces présidents sans scrupule. Mais ils viennent de commettre une erreur qui va créer l’unité de centaines de clubs en Europe contre eux. En 48 heures, le Real a ruiné son image au niveau mondial. Quel gâchis !"

Féfé lui aurait dit couche-toi !

20/04 23:15
Image
 

Sur le plateau de TL7, Pascal Feindouno a commenté ce soir deux des trois buts encaissés par les Verts au Parc le week-end dernier.

"Sur l’égalisation de Mbappé, Moukoudi fait une erreur de placement. Dans des situations comme ça, il faut prendre l’information avant. Là, il ne l’a pas prise, et derrière, ça fait but… Il aurait dû commencer à bouger bien avant. Quand t’as Kylian Mbappé à côté de toi, tu commences à courir déjà.

Je trouve aussi que Verts ont manqué d’expérience en fin de match. Quand à 2-2 le jeune gardien a pris un coup, on aurait dû lui parler. Ils ne l’ont pas fait, il s’est levé vite fait. Après on a pris un troisième but. Moi, à côté, je lui aurais dit « couche toi. » Il ne restait qu’une minute à jouer. Il aurait dû rester allongé."

Fatsah, fête ça ! (2)

20/04 18:25
Image
 

Supporter des Verts et entraîneur de Rumilly-Vallières, le couramiaud Fatsah Amghar s'est confié à So Foot avant de recevoir à Annecy ce mardi à 18h45 le TFC de Patrice Garande en quart de finale de Coupe de France. Extraits.

"Toulouse prend beaucoup de buts mais a aussi la meilleure attaque du championnat de deuxième division, il y a des chances que nous subissions. Donc si nous arrivons à tenir, nous pouvons prendre l'ascendant psychologique. Il faudrait résister le plus de temps possible pour aller jusqu'à la séance des tirs au but où nous sommes plutôt performants. En coupe, chaque match est une finale : soit on gagne et on retourne à notre quotidien, soit on perd et tout s'arrête. C'est important de rappeler tout ça.

J'insiste beaucoup sur le plaisir de jouer, pourtant je suis un sacré mauvais perdant. Quand je perds, je peux faire la gueule pendant 3-4 jours et je ne veux parler à personne, sauf à mon adjoint pour refaire le match. Lorsque je rentre à la maison avec une mine de déterré, je sais que ça va être des heures compliquées. D'ailleurs, ça a failli se transformer en divorce à de nombreuses reprises ! J'inculque aux joueurs la haine de la défaite, mais j'espère qu'ils la gèrent mieux que moi.

Pourtant, j'effectue un gros travail sur moi-même, je cherche à relativiser en me disant que ça reste du foot. Mais ça va sûrement prendre des années. J'essaie de m'organiser des temps de repos, sinon je fais finir par perdre la tête. J'ai une grande passion pour les voyages, mais en ce moment, les seuls que je peux faire, c'est à Saint-Étienne où j'ai de la famille. Mais même là, le foot n'est jamais loin...

Si on remporte la Coupe de France, la fête sera exceptionnelle avec tous les supporters ! Avant d'en arriver là, j'ai dit aux joueurs que si on passe ce mardi, j'offre le McDo. Mais si on va au Stade de France, ils auront droit à une démonstration de danse de la part du staff. Ils savent que je danse comme un pied. Pour mon mariage, j'ai passé trente secondes sur la piste ! C'est du pain béni pour eux, ils n'attendent que ça. Maintenant, à eux de faire le job."

 

Gourna dans les pas de Zouma ?

20/04 13:26
Image
 

Demi-finaliste de la Ligue des Champions, finaliste de la Cup et 5e en Premier League, le FC Chelsea de Kurt Zouma convoite Lucas Gourna-Douath selon Goal. Apparu 25 fois cette saison en L1, le milieu de terrain stéphanois suivi par le PSG est également pisté par le Milan AC et Leipzig selon ce site, qui évalue à 25 M€ un potentiel transfert du joueur de 17 ans actuellement sous contrat avec les Verts jusqu'en 2023 mais bientôt prolongé selon Saber Desfarges.

Pour rappel, Kurt Zouma avait prolongé son contrat avec l'ASSE jusqu'en juin 2016 trois mois après une offre de 12 M€ de Manchester City repoussée par les dirigeants stéphanois en janvier 2011. Sainté avait accepté une proposition de Chelsea de 15 M€ en janvier 2014.

Avec Batta contre les Brestois

20/04 13:07
Image
 

Assisté par Johan Hamel et Stéphane Bré à la vidéo, Florent Batta sera au sifflet à Geoffroy-Guichard ce samedi à 13h00 pour le match de la 34e journée qui opposera l'ASSE (13e avec 39 points) au Stade Brestois (15e avec 37 points). Heureux présage ? Le quadragénaire marseillais a déjà dirigé cette saison deux matches des Verts contre des clubs bretons et les protégés de Claude Puel l'ont emporté sur le même score (2-0) : dans le Chaudron contre le FC Lorient de Papy Lemoine (le 30 août 2020) et contre le Stade Rennais au Roazhon Park (le 14 février 2021). Pour se racheter de son désastreux arbitrage du 9 janvier 2021 au Stade Auguste-Delaune, le fils de Marc s'était montré très clément avec Mathieu Debuchy.

Rien n'est terminé, il reste déterminé

20/04 11:23
Image
 

Leader de L2 avec 3 points d'avance sur Toulouse, 5 sur Clermont, 7 sur Grenoble, 9 sur le Paris FC et 11 sur l'AJA, Laurent Batlles s'est confié à L'Est-Eclair avant de défier ce soir les Chamois Niortais à René-Gaillard. Extraits.

"Le match le plus important est celui de ce mardi, notamment parce que le Paris FC et Clermont s’affrontent dans le même temps. Notre objectif est de faire un résultat à Niort. C’est un match important pour nous, inutile de se focaliser sur le match suivant contre Grenoble. Je n’ai pas envie de revoir ce que nous avons proposé lors de notre victoire contre Caen. Nos principes de jeu, qui nous ont permis d’être là où nous en sommes, nous devons les garder.

Nous sommes premiers depuis un certain temps, il faut l’assumer. Les joueurs l‘assument, le club et le staff essayent d’assumer. On fera les comptes en fin de saison. Pour l’instant, il faut avancer dans ce championnat avec beaucoup d’humilité, de travail. Rien n’est terminé. Les objectifs se font et se défont en fonction des matches. Le nôtre est d’atteindre un certain nombre de points pour nous mettre à l’abri d’un retour de certaines équipes.

Cette rencontre à Niort ne sera pas forcément déterminante mais importante pour nous. Il restera quatre matches derrière avec, lors de ces dernières journées, des confrontations directes entre les prétendants à la montée. À nous de faire le travail comme on le fait depuis un petit moment. Avec les nouveaux propriétaires du club, on travaille sur deux scénarios, un Ligue 1 et un Ligue 2. C’est un travail que nous faisons au quotidien avec les dirigeants.

Les rumeurs selon lesquelles des clubs de L1 me convoitent ? Mon objectif est, avec les joueurs, de gagner des matches et d’atteindre des objectifs, pas de commenter ce qui se dit à côté. Je suis sous contrat, je ne commente pas. Je sais trop que dans le football, tout va très vite. Un jour on est en haut et si dans trois matches je n’ai pas les résultats attendus, je serai en bas. Il faut rester serein. J’ai énormément de respect pour mon club, pour les supporters, pour mes joueurs."

En avant Vincent !

20/04 08:30
Image
 

Entré en jeu samedi dernier lors du derby picard faute d'autres joueurs valides pour garder les buts de Chambly, Vincent Planté devrait être titularisé ce soir au Roudourou, où il a joué de 2011 à 2013. A cette occasion, Le Télégramme met en avant l'ancien gardien stéphanois, âgé de quarante ans. Extraits.

"C’est quand même un malheur que nos trois gardiens soient blessés. Parmi eux il y Killian Le Roy, que j'ai récupéré à Saint-Étienne voici deux ans. C’est un garçon qui a la tête sur les épaules, qui a eu des galères dans sa vie et qui se donne à 300 % pour le club. Il se donne tellement qu’il s’est blessé très gravement au niveau de la hanche. Rejouer avec les pros, c’est un truc imprévu et improbable, même si des gardiens jouent encore à 43 ans, comme Buffon. J’avais arrêté depuis quatre ans mais j’étais resté dans un bon état de forme. Avec ma licence amateur, il m’est arrivé de dépanner en réserve ou en équipe C.

Ce mardi, ce sera forcément un match ultra-important, entre deux concurrents directs pour le maintien. Clairement, on était plus préparé que Guingamp à jouer le maintien. Il n’y a pas si longtemps, eux jouaient la Ligue Europa, ils étaient en L1. Simplement, de notre côté, on n’imaginait pas perdre 80 % de l’équipe entre février et mars, à cause de la Covid. Certains joueurs ont été à l’arrêt jusqu’à six semaines. Aujourd’hui, s’y ajoutent des blessures post-covid comme celle de Xavier Pinoteau qui a été touché par le variant anglais et n’avait jamais eu de problèmes au mollet avant. C’est ce qui fait que je me retrouve aujourd’hui sur le terrain."

Le puissant souvenir de Yohan Cabaye

20/04 07:54
Image
 

Dans la dernière édition de France Football, Yohan Cabaye se remémore le sacre des Dogues il y a dix ans.

"C'est marrant parce qu'Aurélien Chedjou se rappelle que je lui ai annoncé en décembre que l'on serait champions alors que moi, je ne m'en souviens absolument pas ! En revanche, je me souviens parfaitement du plaisir de jouer que j'ai pris cette saison-là. Quel pied ! Ça cavalait super bien, techniquement c'était huilé, les déplacements dans les bons timings, les bons angles, les bonnes créations d'espaces... Même si j'ai moins marqué en championnat, ce n'est pas grave car j'étais plus occupé par une autre stat : je m'étais fixé de toucher au moins 100 ballons par match. Car ça collait avec notre objectif qui était de prendre vraiment soin du ballon.

On dominait vraiment nos matches et je ne compte pas le nombre de fois où les adversaires nous ont dit : "Pfff... Vous jouez vraiment trop bien." D'ailleurs, à Saint-Etienne, on sort sous les applaudissements de Geoffroy-Guichard. Quand tu réussis ça dans un stade mythique, c'est vraiment puissant. Ça voulait dire qu'on était dignes de devenir champions. Si je devais donner un conseil aux Lillois pour cette fin de saison, c'est de se préserver le plus possible des louanges, car, inconsciemment, c'est une satisfaction qui peut entraîner un petit relâchement. Donc, ne pas trop lire les journaux, pas trop écouter les émissions, couper avec ses proches pour revenir focus à l'entraînement."

Allan à l'honneur dans The Guardian

20/04 07:28
Image
 

Intenable et décisif samedi dernier contre West Ham, une ancienne pépite stéphanoise est dans l'équipe type de la 32e journée de Premier League selon The Guardian.

Areola (Fulham) - Coleman (Everton), Coady (Wolverhampton), Egan (Sheffield Untited), Shaw (Manchester United) - Sigurdsson (Everton), McTominay (Manchester United), Ritchie (Newcastle) - Saint-Maximin (Newcastle), Greenwood (Manchester United), Kane (Tottenham).

La pression est sur Paris pour Debuchy

19/04 23:07
Image
 

Sacré champion de France avec le LOSC il y a dix ans, Mathieu Debuchy espère que les Dogues vont rééditer cet exploit cette saison, comme il l'explique dans France Football à paraître demain.

"Etant lillois pure souche, fan du LOSC depuis ma plus tendre enfance, mon rêve, c'était de juste de porter un jour ce maillot en pro. Le titre, je n'y avais jamais pensé. Même cette saison-là, j'ai mis du temps à y croire. En janvier, j'ai commencé à me dire : "Et si ?" On jouait tellement bien... On voyait que les adversaires nous craignaient, qu'ils commençaient à adapter leur système juste pour nous, leur regard sur nous avait changé. Preuve qu'on avait un état d'esprit très fort, c'est que même après le point du sacre à Paris, on a trouvé les ressources pour gagner notre dernier match contre Rennes alors qu'on était sortis quasiment chaque soir de la semaine, qu'à l'entraînement c'était n'importe quoi avec Rio Mavuba dans les buts, Adil Rami qui ne faisait que des retournés. Si je devais donner un conseil aux Lillois pour cette fin de saison, c'est de se dire que la pression est sur le PSG, c'est lui qui est dans l'obligation de gagner le titre. Donc, pas de stress supplémentaire à avoir."

Nanard contre la Super League de Football

19/04 22:35
Image
 

Sur France Info, Bernard Caïazzo a exprimé aujourd'hui son opposition à la Super League de Football, nouvelle compétition européenne privée lancée hier par une douzaine de clubs européens fortunés.

Je ne me sens pas du tout à l'aise avec ce football business qui fait beaucoup de mal à notre football. Il suffit de décider que tout joueur qui participe à ce genre de compétitions se retrouve automatiquement exclu des compétitions mondiales. Le plus important pour un joueur, c'est l'équipe nationale, participer aux Coupes du monde, aux Coupes d'Europe.

C'est insultant pour les joueurs de football de croire que pour l'argent, ils sont prêts à tout. Ce n'est pas vrai, la preuve, Mbappé coulait faire les Jeux Olympiques, une compétition purement de prestige. Avant tout, ce sont des compétiteurs, ils veulent gagner des matchs, ils veulent participer à des grands événements.

Les grands joueurs gagnent plus d'argent avec le digital, les réseaux sociaux, qu'avec les salaires qu'ils ont dans leur club donc sincèrement je ne vois pas quels sont les moyens de pression que les clubs peuvent avoir sur les joueurs pour les obliger à faire ce genre de compétition et donc à abandonner la sélection nationale."

Markarian sur les rangs

19/04 21:53
Image
 

Sponsor de l'ASSE depuis 9 ans via sa société Markal (leader français des céréales et des produits biologiques) et ancien abonné au kop nord, Olivier Markarian a été mandaté par un groupement régional pour négocier la reprise du club et a dressé une lettre d'intention à Nanard et Roro selon la Pravda. Extraits.

"Plus gros mécène de l'association Coeur-Vert, Markarian est un proche de Romeyer. C'est d'ailleurs lui qui l'a coopté en 2018, faisant de lui le plus jeune membre du vieillissant conseil de surveillance. C'est sa réputation d'être « l'Arménien qui murmure à l'oreille de Romeyer » qui lui a valu d'être missionné par un groupement d'hommes d'affaires de la région, dont certains sont également des partenaires forts de l'ASSE, pour entamer les démarches de rachat du club.

Caïazzo ne l'apprécie plus guère. L'été dernier, Markarian a évité à Romeyer de signer une nouvelle charte commune des actionnaires dans laquelle il renonçait à ses prérogatives dans la gestion opérationnelle du club. Depuis, Caïazzo tiendrait Markarian comme responsable de son "coup d'État" raté. Autant dire qu'il n'a pas l'intention de lui céder ses parts. Or, en vertu du pacte d'associés qui lie Romeyer et Caïazzo depuis 2004, l'un ne peut pas vendre sans l'accord de l'autre.

Ne pas avoir cité dans leur lettre ouverte le nom de la banque d'affaires chargée de l'opération interpelle. En 2018, lors des négociations exclusives entamées, puis avortées avec Peak6, il s'agissait de la banque Lazard. Aujourd'hui, il semblerait que le mandat de vente a été donné à Nina Monderine-Carneiro, devenue la plus proche collaboratrice de Caïazzo depuis le premier confinement. Ce qui indiquerait que ce dernier a la main sur ce sujet très sensible."

Jessy, numéro 7 !

19/04 18:46
Image
 

Alors qu'il a raté 4 matches (dont celui remporté 2-0 aux Costières) à cause d'un test faussement positif au Covid-19 (Monaco) puis de sa blessure à la cuisse (Nîmes, Bordeaux et Paris), Jessy Moulin, qui a réussi 62 arrêts cette saison, est 7e ex aequo au classement des clean-sheets cette saison selon le classement publié aujourd'hui par la Ligue qu'on adule. Qu'on se le dise, ce fidèle et méritant soldat du club aura lui aussi contribué au maintien de l'ASSE, pas encore validé mathématiquement mais très très bien engagé (Sainté compte 8 points d'avance sur le barragiste nîmois à 5 journées de la fin).

1. Mike Maignan (LOSC) : 18 clean sheets
2. Keylor Navas (PSG) , Benoît Costil (Girondins de Bordeaux) : 12
4. Anthony Lopes (Vilains) : 11
5. Predrag Rajkovic (Stade de Reims), Benjamin Lecomte (AS Monaco) : 10
7. Jessy Moulin (ASSE), Walter Benitez (OGC Nice) : 9
9. Paul Bernardoni (Angers SCO), Steve Mandanda (OM), Alexandre Oukidja (Metz) : 8

La Presse se paye Puel

19/04 18:15
Image
 

"Saint-Etienne a tout fait pour se séparer de Wahbi, l’envoyer au Qatar ou en Turquie" déplorait hier dans Le Parisien Fouad Khazri, grand frère du numéro 10 des Verts. Principal quotidien francophone du pays des Aigles de Carthage, La Presse de Tunisie s'en prend aujourd'hui à Claude Puel. Extraits.

"Après ses buts face à Nîmes et Angers, Wahbi Khazri affichait un visage fermé. Avec juste un index pointé vers le ciel et un cœur dessiné avec ses mains, il n’a rien laissé transparaitre. Désormais, le natif d’Ajaccio tient sa revanche sur le sort, sur un destin capricieux et surtout envers un certain Claude Puel, coach exigeant et intolérant, surtout avec Khazri. ’on se rappelle ainsi des flèches décochées par Puel dès son intronisation ! "Je ne demande pas à Khazri de marcher sur l’eau, juste de courirun peu plus", avait l'entraîneur en fin d’année 2019.

Depuis, la relation entre les deux est orageuse, surtout quand les prétextes ne manquent pas pourattiser ce conflit ouvert. En clair, les émoluments de Khazri font jaser. Un salaire mirobolant qui avoisine les 660 000 dinarspar mois. De quoi alimenter les gazettes en période de crise sanitaire et de crise tout court du côté du Chaudron. Et à Puel d’en remettre une couche en se passant de Khazri le temps de quelques mois, le temps de le laisser mariner, cogiter à propos de son traitement financier. Renoncera-t-il à une quote part de ses dus ? Khazri restera de marbre. Quant à Puel qui, en passant, en a fait une affaire personnelle, pour s’affranchir et se dédouaner, il assurera que "les équipes se régénèrent aussi toutes les saisons", affirmation à peine voilée de son désir de pousser Khazri vers la porte de sortie.

Or, on ne se bouscule pas au portillon pour enrôler un joueur en proie au doute et quelque peu ignoré par son coach. L’année 2020 fut compliquée pour Khazri. La traversée du désert s’éternise pour un joueur qui ne voit pas le bout du tunnel. Et après le doute, le miracle : Khazri renaît de ces cendres, se rend indispensable et met le public du stade Geoffroy-Guichard à ses pieds. Il n’en fallait pas plus pour conquérir à nouveau le cœur de Claude Puel qui le couvre de louanges. Quant à Khazri, après avoir sauvé la peau des Verts récemment, il a remercié ses partenaires, le public et sa famille. Pas un mot pour le coach ! La rancune est tenace et c’est de bonne guerre !"

L'ASSE reste attractive pour Dupraz

19/04 16:02
Image
 

Viré le mois dernier par le Stade Malherbe de Caen, Pascal Dupraz a donné son avis sur la vente de l'ASSE hier sur les ondes de RMC.

"Si j'avais la surface financière suffisante, si je faisais partie d'un fonds d'investissement... Il y a fort à parier que ça va être un fonds d'investissement qui va acheter l'ASSE. Ils n'ont qu'un seul but, revendre d'ici 6 ou 7 ans et faire un max de bénéfices. Ils ne vont pas tous y arriver mais s'il y a bien un endroit où ils peuvent y arriver, c'est l'AS Saint-Etienne. Ce club est extrêmement attractif. Il a 200 clubs de supporters disséminés un peu partout en France. C'est aussi bien voire mieux que Lens, aussi bien que l'OM. C'est un club populaire à l'instar de Liverpool en Angleterre. Liverpool, je ne sais pas si vous vous êtes déjà promené là-bas, mais ce n'est pas très sexy non plus.

L'attractivé de la ville de Saint-Etienne ? C'est quand même une ville située en Rhône-Alpes. C'est quand même une région extrêmement attractive. Le plus beau derby du championnat de France se situe en Rhône-Alpes, c'est Saint-Etienne-Lyon. Il y beaucoup, beaucoup, beaucoup de raisons pour faire que l'ASSE soit attractive. Aujourd'hui les deux présidents sont d'accord pour vendre, ce n'était pas le cas les dernières fois. Le fait de vendre va leur permettre de bien vendre et surtout va permettre de l'ASSE à retrouver des couleurs, même si avec Galtier et aujourd'hui avec Puel, franchement ils ont les bons managers pour performer, j'en suis certain !"

Frick craque, Ricky claque

19/04 15:24
Image
 

Le FC Bâle a écrasé le Servette de Genève 5-0 hier lors de la 29e journée du championnat suisse. Titularisé par Alain Geiger, le gardien formé chez les vilains Jérémy Frick a fait une grosse cagade qui a permis à Ricky Van Wolfswinkel de marquer le 3e but de la rencontre dès la 8e minute de jeu.

L'ancien attaquant stéphanois n'avait fait trembler les filets qu'une seule fois cette saison, contre le FC Sion d'un Léo Lacroix très peu en vue (il n'a joué que 8 matches toutes compétitions cette année dont 3 comme titulaire depuis qu'il a retrouvé son club formateur).

Des sardines au déjeuner

19/04 14:46
Image
 

La Ligue qu'on adule n'a rien trouvé de mieux que de programmer le Sainté-Marseille de l'antépénultième journée le dimanche 9 mai 2021 à 13h00.

Le 12e effectif de France en valeur de transfert

19/04 12:17
Image
 

Sur la base de l’algorithme du CIES, l'Observatoire du Football a publié aujourd'hui les valeurs de l’effectif des 98 équipes faisant partie des cinq grands championnats européens.

Valorisée à 94 M€, ASSE pointe seulement à la 77e place et ne se classe que 12e en France derrière le QSG (603), Lille (378), Monaco (340), les vilains (340), Rennes (298), Nice (241), Marseille (155), Reims (137), Metz (112), Montpellier (104) et Brest (101).

La bible sacre notre Pape

19/04 10:38
Image
 

A l'instar de la Pravda, l'autoproclamée "bible du football" à paraître demain met le numéro 6 des Verts dans l'équipe type de la 33e journée.

Steve Mandanda (Marseille) - Pol Lirola (Marseille), José Fonte (Lille), Pape Cissé (Saint-Etienne), Caio Henrique (Monaco) - Aurélien Tchouaméni (Monaco),Ander Herrera (QSG), Yassine Benzia (Dijon) - Martin Terrier (Rennes), Memphis Depay (vilains), Kylian Mbappé (QSG).

Bafé sonne l'Al Ahli

19/04 10:23
Image
 

En Champions League d'Asie, Bafé Gomis a marqué hier à Dubaï le premier but de la victoire (2-0) d'Al Hilal (leader du championnat d'Arabie Saoudite) sur le terrain d'Al Ahli (leader du championnat des Emirats Arabes Unis).

Notre Gai Luron menace Liron

19/04 10:17

En claquant hier son 5ème but de la saison pour sa 17ème titularisation, Romain Hamouma a conforté sa place de meilleur buteur vert en Ligue 1 au XXIème siècle. Avec désormais 47 buts il devance un joli trio composé de Gomis (38 buts), Aubame (37 buts) et Feindouno (34 buts).

Il reste par ailleurs 17ème buteur de toute l'histoire de Sainté en championnat, à une longueur de Gines Liron, qui a sévi au début des années soixante.

De son côté, Denis Bouanga, avec 17 pions rejoint Manu Rivière et conforte, lui, sa place de meilleur buteur vert de la saison avec 7 buts en 26 titularisations.

Fort et vert, Jung ?

19/04 08:05
Image
 

Selon Mohamed Toubache-Ter, l'ASSE continue d'observer Andrew Jung (23 ans), suivi également par Montpellier, Bordeaux, Metz et Nîmes. Actuellement sous contrat avec la Berrichonne de Châteauroux (lanterne rouge de L2) jusqu'en 2022, cet athlétique attaquant (1m92, 82 kg) est actuellement en tête du classement des buteurs de National. Passé par le Stade de Reims et Concarneau, le coéquipier de Mickaël Nadé a en effet claqué 21 pions en 25 matches pour le leader normand, qui reçoit ce soir le FC Annecy de Maxence Chapuis, Anthony Le Tallec et Romain Spano lors de la 30e journée.

Partager