home

La bible sacre Saliba et Bouanga

21/10/2019
Image
 

Les numéros 4 et 20 de l'ASSE figurent dans l'équipe type de la 10e journée de L1 selon France Football à paraître demain.

Gomis (Dijon) - Saliba (Saint-Etienne), Castelletto (Brest), Abdelhamid (Reims), Sakai (Marseille) - N'Doram (Metz), Vainqueur (Toulouse), Di Maria (QSG), Bouanga (Saint-Etienne) - Slimani (Monaco), Ben Yedder (Monaco).

 

Crédit photo : L'Equipe

Pablo, de quoi Costil ?

21/10/2019
Image
 

"Je pense qu’il y a penalty. Mais cela n’enlève rien au très bon match que Pablo a fait" a déclaré hier en zone mixte le fair play gardien girondin Benoît Costil. "Leur attaquant a fait un crochet. Je l’ai juste touché. Je ne sais pas si ça suffit pour tomber. Je pense qu’il y a beaucoup de simulation, beaucoup, mais beaucoup" peste le défenseur brésilien dans la dernière édition du quotidien Sud-Ouest.

Pour rappel, c'est lui qui avait inscrit dans le même stade le but victorieux de Bordeaux contre Sainté le 5 décembre dernier alors qu'il aurait dû se faire expulser par Clément Turpin...

Le massacre du Printant (6)

21/10/2019
Image
 

Florian Printant, qui avait étreint son père Ghislain à l'issue de la victoire des Verts aux Costières, a réagi hier au tweet publié par l'ASSE "started from the bottom, now we have Claude".

"Niveau manque de respect on ne peut pas mieux faire. Merci l'ASSE pour votre reconnaissance" a déploré le gardien de l'AS Fabrègues (National 3) sur son compte twitter.

Un Norvégien novice

21/10/2019

Eskas

Le match de Ligue Europa, entre les Verts et les Ukrainiens d'Olexandriya, sera dirigé jeudi soir par un tout jeune arbitre norvégien du nom d'Espen Eskås (31 ans).

Il est quasi novice à ce niveau, puisqu'il n'a eu l'occasion de siffler que 3 matchs de tours préliminaires en Europa League et 1 seul en 1er tour qualificatif de Ligue des Champions (entre les trop méconnus clubs de Feronikeli au Kosovo et les Gallois de TNS).

Il a néanmoins déjà pu apprécier une belle ambiance puisqu'il a dirigé cet été un tour qualificatif d'Europa League chez les Glasgow Rangers à Ibrox Park.

 

L'émotion de Youssouf

21/10/2019

youssouf

Suite à la victoire en terre girondine, Zaydou Youssouf a évoqué son retour à Bordeaux :

"C’est vrai que c’était un moment spécial pour moi. C’est mon club formateur, j’ai passé dix belles années dans ce club-là. Et le fait d’y revenir, il y avait beaucoup d’émotion… Un peu d’appréhension aussi.

Au final, on a ramené les trois points, et c’était le plus important. Franchement, ça a été vraiment dur, Bordeaux a très bien joué et nous a mis en difficulté. Après, on n’a pas lâché, on a essayé de se créer des occasions pour marquer, et à la fin on obtient ce penalty.

On ramène les trois points et c’est le plus important."

 

Attal et les Verts

21/10/2019

 

Dans une interview sympa donnée à la Pravda et publiée hier, Yvan Attal avoue son faible pour les Verts :

"Je voulais être footballeur, mais pas mon père. J'étais complètement dingue de foot, à tel point que je voulais faire un sport-études. J'étais fan de Saint-Etienne. J'avais des posters, le maillot Manufrance, un autographe de Dominique Bathenay. J'avais envoyé une demande à un magazine et il m'avait renvoyé une photo dédicacée. On est allés une fois au Parc, ça devait être un PSG-Saint-Etienne. C'était la grande sortie."

WhoScored ? Bouanga !

21/10/2019
Image
 

Auteur du but victorieux des Verts à Bordeaux, le numéro 20 des Verts est dans la très offensive équipe type de la 10e journée de L1 concoctée par le site de statistiques footballistiques WhoScored.

Gomis (Dijon) - Calabresi (Amiens), Kamara (Marseille), Abdelhamid (Reims), Baal (Brest) - Aouar (vilains), Di Maria (QSG), Cornet (vilains), Bouanga (Saint-Etienne) - Slimani (Monaco), Ben Yedder (Monaco).

 

Crédit photo : L'Equipe

Saliba, ça change tout !

21/10/2019
Image
 

Avec William Saliba, les Verts ont remporté 11 matches de L1 sur 13 en 2019 et n'ont encaissé que 4 pions. En son absence, ils n'ont gagné que 4 matches sur 17 et ont concédé 28 buts comme le souligne le site Football London.

Le jeune et très influent défenseur central stéphanois, qui a écoeuré le vilain Jimmy Briand hier à Bordeaux, a commenté en zone mixte le court mais précieux succès des Verts, comme le rapportent la Pravda et Le Progrès.

"Ce 3-5-3 qui devient un 5-2-3 en phase défensive, on l'a travaillé depuis une semaine et demie. Ils ont eu beaucoup d’occasions, surtout en deuxième. Le tout était de rester concentrés et dès qu’on avait la possibilité de les tuer, on l’a fait. On est resté solides malgré les occasions concédées. Je me suis retrouvé dans l’axe, Loïc avait un carton jaune et c’était dangereux de le laisser. Il pouvait prendre un rouge. J’ai pris sa place, ça s’est bien passé. La défense a été sérieuse. Il y a souvent des périodes où il faut être costauds et bien concentrés quand on n’est pas bons, on a réussi à le faire."

 

Crédit photo : Nicolas Tucat, AFP

Le hold-up parfait ! (2)

21/10/2019
Image
 

Comme le rapporte Le Progrès du jour, Denis Bouanga refuse de qualifier de hold-up la victoire acquise hier sur le fil à Bordeaux grâce au penalty qu'il a transformé à la 93e minute.

"Ce n'est pas un hold-up parce qu’il y a eu des occasions de part et d’autre. En début de saison, on aurait perdu ce match ? Peut-être, certainement. C’est une autre équipe, d’autres valeurs. On se bat sur tous les ballons pour essayer de prendre les trois points. Les cartes ont été redistribuées. Il y a de nouveaux joueurs dans l’effectif. A chaque match, ce n’est pas du tout la même équipe. On s’entend tous bien et tout le monde a sa carte à jouer. On n'a pas subi, on leur a laissé la balle. On a eu des moments de faiblesses mais on a su tenir. On a une vraie assise défensive, il ne manque plus que l’efficacité devant et je pense qu’on sera une équipe dure à manier."

Puel ne ménage pas ses cadres

20/10/2019
Image
 

Claude Puel, qui n'a pas hésité à remplacer à la pause un Loïc Perrin passé tout près du second carton rouge de sa carrière, a eu un échange un peu vif à la demi-heure de jeu avec Stéphane Ruffier. L'entraîneur des Verts a commenté son recadrage comme le rapporte 20 Minutes.

"Tout le monde doit être concerné, que vous soyez un jeune ou un cadre de l’équipe. On doit respecter cela car les matchs se jouent sur les détails comme une relance. Sa prestation ? C'était pas mal. C'était même très bien. Il s’est entraîné normalement cette semaine. On a tout vérifié. Il avait très envie de jouer. Du coup, on lui a donné quelques ballons pour qu’il flambe un peu."

En zone mixte, Ryad Boudebouz a rendu hommage au gardien stéphanois.

"Il fait un très gros match mais on va dire qu’on a l’habitude avec lui. Il n’a pas été en équipe de France pour rien et franchement tant mieux pour nous, on l’a avec nous. On respire, on était malade et on commence à sortir de l’hôpital."

Le scénario est superbe

20/10/2019
Image
 

Claude Puel, qui avait étrenné ses nouvelles fonctions d'entraîneur stéphanois par un derby gagné 1-0 à la 90e, a enchaîné cet après-midi avec un succès arraché à la 93e sur le même score. Conscient des lacunes de son équipe, il s'est réjoui de cet heureux dénouement en conférence de presse, comme le rapporte France Football.

"Le scénario est superbe, surtout par rapport à la tenue de nos matches. Le succès face à Lyon était mieux maîtrisé dans la cohésion et dans la discipline. Celui-là, on est passé par tous les états. On a fait une très bonne entame en étant bien structuré et on récupère de bons ballons de contre, mais on a eu du déchet technique, de l'approximation alors que l'on pouvait faire la différence.

Après, on a perdu le fil, on avait des lignes écartées, on avait du mal à se replacer et à faire remonter notre défense. Les Bordelais ont été dangereux en trouvant des situations et des joueurs entre nos lignes, qui ont pu s'exprimer. On était en difficulté. Mais le scénario est superbe car il nous permet de travailler dans la sérénité, mais ça ne cache pas qu'on a encore de gros progrès à réaliser.

Il n'y a pas que des jeunes dans l'équipe. Mais les jeunes montrent qu'ils peuvent avoir des jambes et des pieds aussi. Il y a eu de bonnes choses. Certains ont fait de très gros matches, d'autres un peu moins. On n'est pas homogène encore au niveau physique, au niveau de la qualité, du self-control, du sang froid. Ce groupe doit s'élever, il y a encore du travail. Mais c'est toujours bien d'accompagner cette progression avec des résultats. Et j'espère que tout le monde va rester lucide.

Notre premier match contre Lyon était plus solide. Lors du derby, je n'ai jamais senti l'équipe se désunir de la 1re à la 90e minute, malgré la fatigue à la fin du match. On avait tenu le coup de garder la structure, de jouer les coups à fond. Par contre, là, on s'est plusieurs fois désuni, on revient dans le match, on ressort, ce qui fait qu'on est peut-être chanceux mais il y a toujours quelque chose dans cette équipe qui montre qu'elle ne lâche pas, qu'elle a un état d'esprit, qu'elle se bat. Il nous manque de la qualité mais on ne peut pas nous reprocher de ne pas nous battre."

Pendant ce temps-là... (8)

20/10/2019
Image
 

Attendu dans le Chaudron ce jeudi à 18h55, Oleksandria a perdu 1-0 cet après-midi sur le terrain du Dynamo Kiev. L'expérimenté Yuri Pankiv (34 ans, photo) a encaissé l'unique but de la rencontre à la 32e minute. Son équipe reste quatrième du championnat ukrainien après onze journées mais compte désormais quatre points de retard sur son adversaire du jour et quatorze sur le Shakhtar Donetsk !

Toujours invaincus cette saison, les Loups ont arraché l'égalisation à la 82e sur le terrain de Leipzig et restent deuxième de Bundesliga à égalité de points avec le leader Mönchengladbach, défait à Dortmund. Sur une action initiée par Josuha Guilavogui, le Néerlandais Wout Weghorst a profité d'un centre du Brésilien William pour marquer son 5e but de la saison dans le championnat.

Pendant ce temps-là, La Gantoise a préservé sa troisième place du championnat belge grâce à sa victoire 2-0 contre l'avant-dernier Waasland-Beveren. Après l'ouverture du score de Roman Yaremchuk, Laurent Depoitre a inscrit le but du break sur une passe de Jonathan David.

 

Les Amazones enchaînent !

20/10/2019

Avec six victoires en six rencontres, les Amazones occupent actuellement la première place de la poule B de deuxième division avec 18 points grâce à leur nouveau succès cet après-midi contre Yzeure 2 à 1 (buts de Kelly Gago et Kristina Pantelic). A noter que l'équipe de Jérôme Bonnet est en tête à égalité de points avec le Havre mais possède une meilleure différence de buts (+17 contre +12).

Crédit photo : Facebook Asse les Amazones.

Le hold-up parfait !

20/10/2019
Image
 

Malmenés par les Girondins et sauvés de multiples reprises par les parades de Stéphane Ruffier et les interventions de leur jeune garde William Saliba - Wesley Fofana, les Verts ont arraché la victoire 1-0 à Bordeaux cet après-midi grâce à un penalty obtenu par Arnaud Nordin et transformé par Denis Bouanga à la 93e minute. Sainté remonte à la neuvième place du classement, à trois petits points du podium !

Le chouette carton des U17 contre Dijon

20/10/2019

Image

Vous avez pu suivre la rencontre en direct sur notre forum grâce au potonaute thomas99, envoyé spécial à L'Etrat : les antépénultièmes stéphanois se sont largement imposés (5-1) face aux deuxième dijonnais.

Marie-Gaël Mukanya a ouvert le score dès la 2e minute de jeu avec l'aide du poteau. Le club à la chouette a égalisé sur un coup franc excentré à la 22e mais MGM a réalisé le doublé du gauche à la 41e après avoir dribblé le gardien. Le numéro 11 des Verts a fait le triplé à la 49e d'un lob subtil. Yanis Lhery a corsé l'addition à la 62e d'un tranquille plat du pied. Sous des trombes d'eau, Jessime Yahiaoui a contribué au déluge de buts en trouvant la lucarne à la 70e.

La compo : Moulineau - Hilaire, Ahmane, Bendriss, Kinunga- Watel, Seda (Ouroui, 72), Beni, Morel (Bouyadel, 66') - Lhery, Gauthier, Mukanya (Yahioui, 58').

La réaction de Patrick Moreau : "Je suis content pour les garçons. Ils avaient fait pas mal d'effort la saison dernière sans être récompensés, aujourd'hui ils le sont. C'est un succès probant, qui va faire du bien pour la confiance. Je ne sais pas s'il s'agit d'un match référence mais j'espère qu'on va continuer dans le même état d'esprit, dans l'envie de progresser et de s'améliorer."

Bafé marque contre Damak

20/10/2019
Image
 
Auteur de son 27e pion toutes compétitions confondues depuis le début de l'année, Bafé Gomis a inscrit avant-hier le deuxième but de la victoire (3-0) du leader du championnat saoudien contre la lanterne rouge Damak.

Zouma bat Saint-Maximin

20/10/2019
Image

Purs produits du centre de formation de l'ASSE, les deux joueurs les plus précoces et les plus prometteurs des années Galtier s'affrontaient hier soir lors de la 9e journée de Premier League. Kurt Zouma (Chelsea), qui a joué l'intégralité de la rencontre, a battu 1-0 Allan Saint-Maximin (Newcastle), remplacé à la 82e après avoir livré une prestation percutante, compilée par le twittos BNS Comps.

 

Les U19 se sont accrochés sur le Rocher

20/10/2019
Image
 

Vous avez pu suivre la rencontre en direct sur le compte twitter du club de l'AS Monaco : Après avoir remonté un handicap de deux buts sur le Rocher puis encaissé un 3e pion, les Verts ont arraché un précieux point dans le temps additionnel. Leaders avant cette 9e journée, les protégés de Jean-Luc Dogon rétrogradent à la 4e place suite aux victoires de Montpellier, Nice et Ajaccio.

Les Monégasques ont ouvert le score d'une tête lobée à la 9e minute avant de faire le break sur un penalty concédé par le capitaine stéphanois Saidou Sow. Entreprenant, Sainté a logiquement réduit le score à la 44e sur un penalty obtenu par Yannick Vénus sur une passe de Louis Mouton, qui a exécuté la sentence sans trembler.

Sur une tête à bout portant, Corentin Bariol (photo) a empêché les locaux de faire le break à la 53e. Cinq minutes plus tard, Mathys Saban a égalisé sur un bel exploit personnel. A l'entame du dernier quart d'heure, le gardien stéphanois a réussi une nouvelle parade décisive. Mais il a dû s'incliner à la 82e sur un centre tir décoché de la gauche. Servi par Victor Monteiro, Samy Messili a égalisé à la 93e d'une superbe frappe du gauche en pleine lucarne.

La compo : Bariol - Vernet, Bakayoko, Sow, Calodat - Mouton, Ah. Sidibe (Fatah, 86'), Messili - Bonnemain (Boli, 88'), Vénus (Monteiro, 87'), Saban.

La réaction de Jean-Luc Dogon : "Je suis content, les joueurs n'ont pas lâché. Il se sont accrochés et ils ont été logiquement récompensés. Je suis satisfait de ce point pris et j'ai bien aimé notre état d'esprit. On a affiché celui qu'on avait montré à Nice et qui nous avait manqué le week-end dernier contre Toulon. On a eu quelques lacunes techniques, on a eu des difficultés lors du premier quart d'heure donc j'ai un peu changé le système, ça a rassuré les garçons, on était un peu plus au marquage. C'est un bon nul, c'est toujours bien d'arracher l'égalisation dans les arrêts de jeu."

Les acquis de Jacky

20/10/2019
Image
 

Principal adjoint de Claude Puel, Jacky Bonnevay est à l'honneur aujourd'hui dans la Pravda. Extraits.

"Pour ce natif de Roanne (Loire), exercer à Saint-Étienne, où il est l'adjoint de Claude Puel depuis le 4 octobre, représente un réjouissant retour aux sources. "Je m'épanouis pleinement comme assistant, où je peux avoir des relations privilégiées avec les joueurs", confie Jacky Bonnevay (58 ans), qui a déjà été l'assistant de Puel à Leicester (2018-février 2019).

Comme il adore le souligner, Bonnevay fait d'ailleurs partie, avec Guy Stéphan et Jean-Louis Gasset, "d'un club fermé : les coaches qui ont été d'abord adjoints, puis numéros 1 de manière durable, avant de se réinstaller comme adjoint". Gasset, lui, était à nouveau redevenu coach principal... à l'ASSE, qu'il a quittée cet été.

Après sa carrière de défenseur, il fut d'abord adjoint de Laszlo Bölöni à Nancy (1994-1997), puis numéro 1 à Beauvais (L 2, 1999-2002) avant de goûter à l'élite à Troyes (2002) et de multiplier les expériences. Il fut ainsi responsable des centres de formation de Nancy (1997-1999) et Nantes (2009-2011). "Toutes ces expériences, qui m'ont parfois laissé des cicatrices, m'ont fait progresser", estime l'intéressé, qui a aussi goûté au rôle de consultant."

Kébé salue Wantier

20/10/2019
Image
 

Agent de Zaydou Youssouf, Jonathan Kébé souligne dans Sud-Ouest le rôle du responsable du recrutement stéphanois dans la venue de son poulain à Sainté.

"Bordeaux ne voulait pas le laisser partir. Ils ont compris que Zaydou avait fait son choix et que ce transfert était la meilleure solution pour tout le monde. Saint-Etienne a su être persuasif grâce à David Wantier. L’humain est primordial pour Zay. Il est très respectueux."

 

Crédit photo : L'Equipe

Youssouf vu par Diomède

20/10/2019
Image
 

Bernard Diomède, qui l'a titularisé il y a huit jours en équipe de France U20 contre la Suède (victoire 1-0), parle de Zaydou Youssouf dans la dernière édition du quotidien Sud-Ouest.

"Je l'avais eu avec les U19, je l'ai rappelé avec les U20. J'ai retrouvé un garçon plus lucide. Il a eu une vraie évolution dans son comportement en tant qu’homme. Il est capable d’évoluer dans les trois positions au milieu d’un 4-3-3 : sentinelle ou relayeur, droit et gauche, mais aussi dans un schéma à deux récupérateurs. C’est bien d’être polyvalent, on apprend dans des zones, des situations différentes. Mais au haut niveau, il faut de la stabilité. Zaydou est vraiment complet. Il a aussi une bonne frappe. Si je devais cibler une faiblesse, je dirais son jeu de tête."

 

Crédit photo : L'Equipe

4-4-2 ou 4-3-3 ? Abi ou Boudebouz ?

20/10/2019
ImageImage
 
 Selon la dernière édition du Progrès, Claude Puel va associer Wahbi Khazri et Charles Abi dans un 4-4-2 cet après-midi contre les Girondins :

Ruffier - Debuchy, Saliba, Perrin, Kolodziejczak - M'Vila, Youssouf, Hamouma, Bouanga - Khazri, Abi.

La Pravda annonce de son côté la titularisation de Ryad Boudebouz dans un 4-3-3.

Ruffier - Debuchy, Saliba, Perrin, Kolodziejczak - M'Vila, Youssouf, Boudebouz - Hamouma, Khazri, Bouanga

Gasset défend Blanc

20/10/2019
Image

Jean-Louis Gasset sort de son silence pour défendre Laurent Blanc dans la Pravda du jour. Extraits.

"Le président Aulas aime bien Laurent. Je pensais donc qu'il était l'homme idéal, pour se relancer et relancer le club. Cela aurait fait d'une pierre deux coups. Ce qui m'a surpris, ce sont les réactions derrière. Comme il est inattaquable sur sa carrière de joueur, on l'attaque sur autre chose. Il joue au golf, comme le font des chirurgiens pour évacuer le stress inhérent à leur profession, et on le montre aussitôt avec une casquette de golfeur, en le traitant de fainéant. S'arrêter à ça, c'est ignoble. On manque de respect à ce grand monsieur qu'est Laurent Blanc.

S'il m'a choisi, c'est parce qu'on se connaît depuis trente-cinq ans. Je sais le football qu'il aime. Une fois qu'il a défini la ligne directrice, je lui montre ce qu'il veut voir lors des séances. Comme Ghislain le faisait à Saint-Étienne quand j'étais numéro 1 et lui numéro 2. À la fin, c'est Laurent qui travaille et décide de tout. C'est lui le patron. Il a adopté un mode de fonctionnement à l'anglaise. Quand ce sont les autres, c'est bien. Quand c'est lui, c'est un fainéant. C'est insupportable, tout ce que l'on dit sur lui. Et ceux qui disent que Laurent est has been feraient mieux de se mettre de la harissa dans la bouche avant.

En trois ans, on a gagné onze titres sur douze au PSG et mené trois fois de suite le club en quarts de finale de la C1. Sans Neymar ni Mbappé. On a réussi le quadruplé, par deux fois, et tout le monde a banalisé le truc. Or, je constate que plus aucun entraîneur ne l'a fait après lui. La qualité de jeu était également là. On avait débuté en s'emboîtant dans Ancelotti, avec deux lignes de quatre, Cavani et Ibrahimovic devant. Mais on n'avait pas la maîtrise de jeu qu'il voulait. Jusqu'au jour où il a inventé le milieu à trois avec Matuidi, Thiago Motta et Verratti. Cela veut quand même dire qu'il travaille bien, non ? Il faut qu'il fasse quoi, pour qu'on reconnaisse qu'il est également très fort, comme entraîneur ?"

Kolo fan de Claude

20/10/2019
Image

Timothée Kolodziejczak s'est confié à la Pravda avant de défier les Girondins cet après-midi à Bordeaux. Extraits.

"Avec le nouveau coach, le niveau de concentration et d'application est plus élevé, ce qui n'est pas normal. On doit être conscient de la responsabilité que l'on porte. J'ai une pensée pour Ghislain Printant car c'est en partie de notre faute. Chacun doit se regarder dans une glace, faire son autocritique et se demander si ce n'est pas de sa faute. C'est évidemment un plus pour moi de connaître déjà notre nouvel entraîneur. J'ai connu Claude Puel à 16 ans et j'ai joué cinq ans sous ses ordres, à Lyon et Nice. J'ai un respect et une estime pour son travail.

Sa méthode ? Rigueur, abnégation, performance. Il a une vision audacieuse du football. Son ambition, c'est le jeu. Il fait répéter les gammes jusqu'à ce que la partition lui convienne. A force, ce b.a.-ba devient naturel et plus facile. J'ai débuté ma carrière à gauche et depuis Séville, je joue dans l'axe. J'y ai pris goût et ça a toujours été ma préférence. Je suis revenu pour jouer dans l'axe mais je suis un joueur d'équipe. S'il y a un problème à gauche, je joue à gauche pour elle. Je suis revenu à Sainté pour confirmer ma bonne saison dernière dans ce grand club. Je veux continuer l'aventure ici et pas ailleurs."

Pour rappel, Kolo est prêté par les Tigres de Monterrey avec une option d'achat à 4,5 M€.

 

Loïc fan de Sergi et Zaydou

19/10/2019
ImageImageImage

Dans la dernière édition de Sud-Ouest, Loïc Perrin donne son avis sur les deux joueurs qui ont quitté Bordeaux pour Sainté cet été.

"Ils ont tous les deux une super mentalité. Sergi avait fait un très gros match contre Marseille puis a été blessé. Zaydou avait fait toute la préparation comme titulaire, il a moins joué en début de saison mais il a été là quand on a fait appel à lui. Il a énormément de qualités techniques, il se projette vers l’avant, c’est très difficile de lui prendre le ballon. Il a cette insouciance qui est une force. Quand on arrive dans un nouveau club, il faut s’adapter mais il s’y est tout de suite mis dans le vestiaire comme dans l’équipe."

Gradel bat Galette

19/10/2019
Image

Grâce à une main de Pied (!), Max Gradel a marqué sur penalty le second but de la victoire (2-1) de Toulouse contre Lille. Le petit poulet d'Abidjan a raté ensuite un nouveau péno.

En cas de victoire demain à Bordeaux, les Verts reviendront à un petit point des Dogues, qui ont rétrogradé ce soir à la 6e place.

 

De Préville pas sur le pré !

19/10/2019
Image

Excellent lors du dernier match des Girondins (un but et deux passes décisives contre Toulouse), Nicolas De Préville avait été ménagé pendant la trêve internationale mais il a été jugé trop juste pour affronter les Verts. A l'instar du lofteur Paul Baysse, il ne fait pas partie des 19 joueurs retenus par Paulo Sousa :

Costil, Poussin - Kwateng, Bellanova, Mexer, Pablo, Jovanovic, Benito, Koscielny - Otavio, Aït Bennasser, Tchouaméni, Basic, Adli - Kalu, Briand, Maja, Hwang, Kamano.

Avec Steph, Gaby, Sergi et Wesley

19/10/2019
ImageImageImageImage
Image

Claude Puel a retenu 20 joueurs pour faire trinquer Bordeaux demain après-midi. De retour de blessure, Stéphane Ruffier, Gabriel Silva, Sergi Palencia et Wesley Fofana sont du voyage en Gironde contrairement aux internationaux Miguel Trauco et Harold Moukoudi mais aussi Loïs Diony, privé de retrouvailles aves son club formateur.

Ruffier, Moulin, Vermot - Debuchy, Palencia, Perrin, Saliba, Fofana, Kolodziejczak, Silva - M'Vila, Youssouf, Cabaye, Boudebouz - Khazri, Nordin, Bouanga, Hamouma, Beric, Abi.

La réserve capitule à Capitany

19/10/2019
Image

Toujours avant-dernière, l'équipe réserve s'est inclinée 3-1 en début de soirée sur le terrain de Colomiers (Capitany) et ne compte plus qu'un point d'avance sur la lanterne rouge (Stade Bordelais, victorieux 3-2 sur le terrain de Saint-Pryvé Saint-Hilaire).

Aboubacar Sidiki Kouyaté (photo) a glissé sur l'ouverture du score columérine à la 52e et a permis aux locaux de reprendre l'avantage à la 56e en marquant contre son camp. Entretemps, Cyril Martin-Pichon avait égalisé sur un penalty obtenu par Mickaël Nadé. Suite à une mauvaise relance, Stefan Bajic a encaissé un troisième pion à la 61e. Cette rencontre de la 9e journée de National 2 a été marquée par le premier match officiel en vert de l'attaquant capverdien Edmilson (buteur en amical le 9 février dernier).

La compo : Bajic - Sissoko, Nadé, Kouyaté, Mezaber (Llort, 46') - Gabard, Martin-Pichon, Valbon (Sidibé, 72'), Sanchez - Edmilson, Bengueddoudj (Doumbia, 62').

La réaction de Razik Nedder : "Les trois buts qu'on prend sont dus à des pertes de balle dans nos trente mètres. C'est décevant car c'était un match à notre portée, en tout cas il y avait moyen de ne pas le perdre après une première mi-temps équilibrée. On paye cash nos cadeaux. Je suis surtout déçu de la prestation de nos joueurs cadres. On est dans un contexte où ils ont tout à gagner à être performants avec l'équipe réserve mais ça n'a pas été le cas. Dans le contenu, dans l'utilisation du ballon, on a été bien meilleurs que nos matches précédents. On a eu plus le ballon mais on a manqué de rigueur défensive."

Thiodet dans le collimateur des Ultramarines

19/10/2019
Image

Ancien directeur marketing de l'ASSE (de décembre 1990 à février 1994) aujourd'hui Directeur de la Stratégie Commerciale Stade et Réseau des Girondins de Bordeaux (depuis janvier 2019), Antony Thiodet est dans le collimateur des Ultramarines selon la dernière édition du quotidien Sud-Ouest. Extraits.

"L'étincelle ? Un imbroglio autour de la billetterie lors de la réception de Metz remonté huit jours plus tard par les Ultras aux dirigeants puis sur les réseaux sociaux. Ils ont pointé l’impossibilité d’acheter des billets en Virage Sud bas (leur tribune) alors que celui-ci n’était pas complet. Un dysfonctionnement informatique le jour du match, répond Antony Thiodet, qui assure avoir contacté tous les gens ayant signalé le souci et n’avoir obtenu que quatre réponses et deux présences lors du rendez-vous fixé par visio-conférence. 

Les ultras soupçonnent le dirigeant de vouloir appliquer la théorie de la rareté, évoquée dans une interview à Ecofoot en décembre 2017. C’est-à-dire de limiter le nombre de places pour inciter les gens à s’abonner ou à vite venir acheter leurs places pour le match suivant, voire les inciter à les prendre plus chères. L’ancien directeur exécutif de l’AS Villeurbanne basket s’inscrit en faux : "C’est une théorie, et elle ne serait applicable que dans quatre ans, quand on sera à 85 % de remplissage. Aujourd’hui, l’objectif est d’augmenter une fréquentation qui baisse depuis cinq ans. Qu’est-ce que cela m’apporterait de m’interdire de vendre des places ?"

Pourquoi la partie kop a-t-elle pu afficher complet, dans la semaine, pour Saint-Etienne avant d’être rouverte à la vente ? Thiodet l’explique par le retour de places (100 à 300 selon les matchs) bloquées pour une éventuelle vente par les Ultras à leurs réseaux, et par la fermeture/ouverture de blocs dans le Virage Sud haut par les systèmes de jauges et de regroupement utilisés depuis l’été 2018 pour diminuer les coûts d’entretien et de contrôles. Les Girondins répondent aussi au cahier des charges de la Ligue de Football Professionnelle qui demande de privilégier le remplissage des zones face aux caméras."

Partager