24 juillet 1972 : Naissance de Salem Harchèche   8°/11°
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Les potins de poteaux-carrés

1 2 3 4 5 6 ... 4315 page suivante
.......................................................................................................................................................................................................................
Muchas Garcia (3) 24/07/2017
Image

Les trois frères

 

Pour mieux nous présenter Oscar (44 ans), l'autoproclamée "bible du football" à paraître demain a recueilli les propos de son père Antoni (ancien handballeur) et de ses petits frères Genis (42 ans) et Roger (40 ans). Extraits.

 

Antoni : "Pour moi, c’était clair : d’abord les études, ensuite le football. Le foot, c’est tellement aléatoire... Genis a dû renoncer à jouer au Barça à cause d’une grave blessure. J'ai poussé mes fils à obtenir des diplômes. Roger a une licence de l’Institut national d’éducation physique, Genis d’anglais et Oscar de journalisme. J'ai aussi poussé mes fils vers le théâtre, celui-là même où j'ai connu mon épouse Elena alors que j'étais adolescent, à 200 mètres de notre domicile. J'ai supervisé l'éducation de mes fils, mais c’est Elena qui faisait le travail de l’ombre, le plus difficile. J’ai essayé de leur inculquer une culture autre que celle du football. Pour moi, le plus important, c’est d’être respectueux avec tout le monde, bien éduqué et de rester humble. Je suis très fier car, malgré les années qui défilent, mes trois fils sont encore très proches et s’entraident. Oscar a envoyé des équipements à ses frères pour leurs stages d’été, sans qu’ils aient besoin de lui demander."

 

Genis : "Dans le sous-sol de la maison familiale, mon père avait installé des buts de handball. À la sortie de l’école, on passait nos après-midi à faire des matches dans ce garage avec nos camarades de classe et nos voisins. Il y avait toujours un ballon qui traînait et on a eu quelques belles bagarres autour du football. Enfin, surtout entre Oscar et mon petit frère Roger, car ils étaient tous les deux très compétiteurs. Que ce soit au foot, au basket ou au ping-pong, on se prenait souvent la tête pour un point valable ou pas, on se disputait pour savoir s’il y avait eu faute ou non. Oscar, c'est le plus talentueux de nous trois. En dehors du football, il était aussi très bon en tennis, en ping-pong et en basket. Le sport, c’est quelque chose d’inné chez lui, sa grande passion. Durant des étés entiers, notre père nous a entraînés au foot. D’autres enfants du coin n'ont pas tardé à se à se joindre à nous. On s’est vite retrouvés a 20, 25 gamins. Avec Roger, on a fait fructifier l’apprentissage paternel en organisant des stages d’été. Depuis trois ans, le Campus Germans Garcia Junyent attire environ 200 gamins. Au Barça, Oscar était un joueur très intelligent, qui ne courait pas forcément beaucoup et qui n’avait pas un physique extraordinaire, mais il avait un instinct pour le but. Avec les jeunes du Barça, il jouait parfois plus bas, presque comme Guardiola, en rampe de lancement. Mais en équipe première, il évoluait dans l’axe, plutôt en avant-centre, voire en 9 et demi."

 

Roger : "Oscar a toujours été un grand fan de sport. Il regardait tous les sports à la télévision, aussi bien le football que le tennis, le golf, le baseball ou le handball. Il était d’ailleurs très doué dans toutes les disciplines. Oscar était un buteur. Il savait se placer pour recevoir le ballon, il était très intelligent dans ses mouvements. Nous étions au centre de formation lorsque Cruyff apris la tête du Barça. Nous avons grandi avec sa conception. Tous ceux qui sont passés par le club àc ette époque-là ont été marqués par ses principes de jeu. Oscar m’a toujours soutenu, quand nous étions enfants mais aussi plus tard dans les différentes équipes où nous avons joué ensemble. Il a toujours été un exemple pour moi, et encore plus aujourd’hui comme entraîneur. Que ce soit à Brighton, au Maccabi Tel-Aviv ou à Salzbourg, il la eu du succès partout où il est passé. Avec Saint-Étienne, il aura à cœur de tirer le meilleur de chacun de ses joueurs et de donner du plaisir aux supporters."

.......................................................................................................................................................................................................................
Oscar attend encore 4 à 5 recrues (5) 24/07/2017
Image

 

Dans un entretien à paraître demain dans France Football, Oscar Garcia évoque une nouvelle fois l'impérieuse nécessité de recruter. Extraits.

 

"Il y a beaucoup de travail dans cette pré-saison. Pas seulement sur le terrain, mais aussi en dehors, car nous voulons mettre en place une structure forte et une organisation un peu différente. Nous souhaitons moderniser et changer certaines choses. Par exemple, nous avons installé des caméras pour filmer les entraînements, pas seulement pour l’équipe une, mais aussi pour l’académie. Ce sera très positif dans le développement des jeunes. Nous pourrons analyser chaque entraînement, les exercices que nous avons proposés, s’ils ont bien fonctionné... Pour nous et pour l’académie, c’est fondamental.

 

L’un des objectifs de ce mercato est d’amincir l’ effectif pro. Nous n’avons pas la chance de jouer en Europe cette année. Nous n’avons pas besoin d’avoir une telle quantitédejoueurs car ça laisse moins d’options aux jeunes. Nous souhaitons parier sur certains d’entre eux, donc un effectif de 20 ou 21 joueurs serait parfait. Il y a 4 ou 5  postes sur lesquels nous pourrions nous renforcer.On a besoin de concurrence. Personne ne doit être sûr d’être titulaire. Nous savons que cette saison sera compliquée car il y a 8, 9 ou 10 équipes avec un budget bien supérieur au nôtre. L’objectif, c’est de construire quelque chose. Je veux une équipe reconnaissable dans le jeu qu’elle propose et qu’en la regardant tout le monde se dise : elle a une philosophie très claire.


Dans le football, tout passe par le ballon. Tenter de l’avoir le plus de temps possible près de la surface adverse pour se créer le maximum d’occasions, le récupérer le plus tôt possible... Nous sommes confiants en notre philosophie. Nous savons que beaucoup d’équipes ne nous permettront pas de tenir le ballon aussi longtemps, mais nous voulons que cette philosophie soit à la base de notre jeu. Un schéma se détermine en fonction des joueurs dont tu disposes. Si tu n’as pas de bons ailiers ou des milieux de qualité pour jouer en 4-3-3, ça ne sert pas à grand-chose... À Salzbourg, on a joué avec plusieurs systèmes. Ce qui m’importe, c’est que mon équipe ait une idée de jeu claire.

Dans toutes les équipes que nous avons coachées, nous nous sommes adaptés aux joueurs et les joueurs se sont adaptés à ce que nous voulions faire. Le plus important, c’est de convaincre les joueurs que notre idée est viable pour avoir des résultats. Je veux qu’ils profitent en jouant, en s’entraînant. Ce sera un travail de longue haleine. Je ne peux promettre que beaucoup de travail. Chaque jour, j’avais la sensation que je pouvais apprendre quelque chose avec Cruyff. Il croyait beaucoup en moi en tant qu’entraîneur. Qu’une personne si importante dans l’histoire ait pu penser tout ça me rend fier. Je voulais vivre seul ici. C’était déjà le cas en Autriche. Ma femme et mes filles sont à Barcelone. Pour travailler, j’aime être tranquille, seul, avoir beaucoup de temps pour moi, pour mon boulot. Ce que tu perds au niveau personnel, tu le gagnes au niveau pro."

.......................................................................................................................................................................................................................
Oscar n'est pas là pour rigoler 24/07/2017
Image

 

"Je pense qu'il va y avoir beaucoup d'attente sur moi et c'est normal car le club a investi beaucoup d'argent. A moi de leur rendre la monnaie sur le terrain. C'est la première fois de ma vie que j'ai un coach étranger, ça fait bizarre. C'est là où je me dis : "ça y est, je suis dans une autre dimension" déclare Loïs Diony dans un court reportage sur l'ASSE diffusé aujourd'hui sur SFR Sports. "Je ne pense pas que c'est dans des petits clubs que tu peux avoir des coachs étrangers [ndp2 : évoluant en National 3, Mulhouse a pourtant nommé le 15 juin Sebastian Herrera, un entraîneur espagnol formé au Barça ayant côtoyé un certain Oscar Garcia, ]. Il y a un très bon staff aussi, on travaille beaucoup. Dès que je suis arrivé, j'ai senti que le coach n'était pas là pour rigoler."

 

Pour rigoler avec Oscar, il vaut mieux revenir 50 ans en arrière dans ce film (claude) riche de grands moments de poilade.

 

.......................................................................................................................................................................................................................
Polo chez Janot (3) 24/07/2017
Image

 

Selon la dernière édition de L'Yonne Républicaine, le prêt de Pierre-Yves Polomat à l'AJA n'est finalement pas assorti d'une option d'achat. Sous contrat avec les Verts jusqu'en 2019, le latéral gauche réitère dans le quotidien icaunais son intention de s'imposer dans le nouveau club de Jérémie Janot et Alain Bénédet.

 

"Je ne pouvais pas rester à Saint-Étienne pour être doublure et faire quelques matches dans la saison. Moi j'ai envie d'enchaîner tous les week-ends et j'espère qu'ici j'aurai cette chance. Ces deux dernières saisons, j'ai tout de même joué 26 matches en L1 et 10 en Europa League. À moi d'apporter cette expérience malgré mon jeune âge."

.......................................................................................................................................................................................................................
Perquis en Corse (2) 24/07/2017
Image

 

Le Gazelec Ajaccio, qui avait annoncé l'arrivée de Damien Perquis mardi dernier, a officialisé aujourd'hui sa signature pour trois ans. L'ancien défenseur central stéphanois, qui jouera aux côtés de François Clerc, ne sera pas resté longtemps dans le loft de Nottingham Forest.

.......................................................................................................................................................................................................................
Là Veretout si je mens ! (3) 24/07/2017
Image

 

Relayant une info parue dans la dernière édition du Corriere dello Sport, le site Fiorentina rapporte que Jordan Veretout devrait s'engager avec la Viola ce mardi et que l'Aiglon Valentin Eysseric lui emboitera le pas dès le lendemain.

.......................................................................................................................................................................................................................
1 2 3 4 5 6 ... 4315 page suivante

A venir

26/07/2017 19:00

ASSE - Montpellier (amical)



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com