Le vainqueur recevra Rennes !

13/02/2020
Image
 
Tandis que les vilains accueilleront le QSG, le vainqueur du match Epinal-Sainté recevra Rennes en demi-finale de Coupe de France le mardi 3 ou le mercredi 4 mars.

Bafé a charclé Shahr Khodro

13/02/2020
Image
 

En AFC Champions League, Bafé Gomis a marqué il y a trois jours le second but de la victoire (2-0) d'Al Hilal contre les Iraniens de Shahr Khodro.

Gare aux assauts de Krasso !

13/02/2020
Image
 

Avant de défier les Verts ce soir à Marcel-Picot, Jean-Philippe Krasso est à l'honneur dans Le Télégramme. Extraits.

"Double contact et frappe du gauche" au nez du défenseur brésilien Gabriel puis "un coup de casque" sur coup franc : en l’espace de sept minutes (54e, 61e), l’attaquant franco-ivoirien Jean-Philippe Krasso (22 ans), passé sous les radars des clubs professionnels, a mis K.-O. le Losc, qui évolue trois divisions au-dessus. Passé par le pôle Espoirs de Châteauroux, il avait rejoint le centre de formation du FC Lorient à 14 ans. D’abord aspirant puis stagiaire-pro, le natif de Stuttgart (Allemagne) avait été remercié à 19 ans par le club breton.

Avec 11 buts et 9 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison, Krasso a franchi un cap qui n’a cependant pas permis à Epinal de briller en championnat (7e). Mais il a été décisif en Coupe de France, une compétition devenue 'l’objectif de la saison." Avec sept buts en Coupe dont son doublé contre Lille fin janvier et deux passes décisives à Sochaux (L2, 2-0) au 7e tour, Krasso, surnommé "le roi" après l’exploit en 8e, est le grand artisan du parcours du SAS, qui va disputer le premier quart de finale de son histoire."

 

Crédit photo : Agence Sports Eure-et-Loir

KTC a claqué

13/02/2020
Image
 

Kévin Théophile-Catherine (30 ans) a marqué dimanche dernier du pied droit le premier but de la victoire du Dinamo Zagreb contre Gorica. Solide leader du championnat croate avec 12 points d'avance sur le deuxième (Hadjuk Split), l'ancien défenseur stéphanois a ainsi claqué le 6e pion de sa carrière toutes compétitions confondues.

Pour rappel, il n'avait trouvé qu'une seule fois le chemin des filets en 142 matches disputés sous le maillot vert, le 2 avril 2016 sur le terrain du Gazelec Ajaccio.

Maxence et Marvin dominent l'Italie

13/02/2020
ImageImage
 

L'équipe de France U18 a battu 2-1 son homologue italienne hier à Clairefontaine. Entrés en jeu respectivement aux 47e et 78e minutes, Marvin Tshibuabua et Maxence Rivera ont participé à ce match amical.

Pendant que Boulogne se désespérait ...

13/02/2020

Ce 3 mars 2015 nous étions sans doute stressés, tendus, et probablement assez peu confiants. Les Verts de Galette s’apprêtaient à affronter l’US Boulogne, club de National, en ¼ de finale de la Coupe de France. Et si on met de côté les matchs de coupe ils restaient à l’époque sur 7 matchs sans victoire en championnat (4 nuls et 3 défaites). Toute ressemblance …

Ce soir-là, il faudra attendre la séance de pénals pour enfin respirer, Corgnet ayant permis de la tête suite à un coup franc à la 85e d’arracher la prolongation après le but Boulonnais à la 80è sur un pénal concédé par Dieu. Dans un petit soir ce même Dieu, que nous avions sans doute bien blasphémé avait également raté son pénal lors de la séance.

Grâce à un arrêt de Ruff sur le 5e pénal de Boulogne, les Verts filaient en demi-finale, pour y affronter … le QSG, dans un triste match au Parc des Princes (défaite 4-1, but d’Hamouma)

Encore présents au club aujourd'hui, Ruffier, Hamouma, KMP, Moulin et donc Dieu étaient de la partie.

Une même issue (sans le même tirage) nous irait pas mal…

Collin nous connaît bien

13/02/2020
Image
 

Dans une interview publiée aujourd'hui par So Foot, l'entraîneur spinalien Xavier Collin évoque une nouvelle fois le match de ce soir à Marcel-Picot. Extraits.

"Même si la pression est montée tout doucement au fil des jours, on aborde cette rencontre avec beaucoup de recul et de détachement. Il ne faut pas que ce match soit une fin en soi. Depuis le début, on a l’ambition d’aller le plus loin possible, même si la direction nous avait donné l’objectif d’aller en 32es. Quand on est compétiteur, on ne peut pas se dire qu’une fois arrivé là, on a fait le job. Ce n’est pas notre façon de faire. On aurait préféré rester à la Colombière, car ça sera plus difficile de battre Saint-Étienne à Picot que chez nous. Mais notre stade n’est pas aux normes  : en quarts de finale, il faut un stade de catégorie 2 et installer la VAR. On n’en fait pas un obstacle supplémentaire : l’AS Nancy-Lorraine est un club partenaire et il faudra s’adapter aux conditions.

Pour le staff et les anciens, l'ASSE est un club mythique. D’ailleurs, il y a pas mal de supporters des Verts dans l’Est de la France. Pour les jeunes, beaucoup moins, même si ça reste une équipe qui était en Ligue Europa et un club ambitieux. On a essayé de récupérer le maximum d’informations en allant les voir à Met , on est descendu à Saint-Étienne avec le staff pour le match contre l’OM et on les a regardés contre Montpellier. Leur équipe doute un peu, donc ils comptent sur une qualification dans cette compétition pour faire oublier cette période difficile. On essaye de bien profiter de ce que l’on vit maintenant. Ce jeudi, on va d’abord faire honneur à nos couleurs et en cas de qualification, on ira fêter ça comme il se doit."

 

Crédit photo : So Foot

Les dires d'Idir (2)

13/02/2020
Image
 

Sur la page facebook de son club, le gardien spinalien Jérôme Idir à de nouveau évoqué la rencontre qu'il disputera face aux Verts ce jeudi soir à Nancy.

"On aborde ce match comme les autres fois, on n'a pas changé nos habitudes. On sait que c'est un match important, historique pour le club. On reste dans notre petite routine, on travaille bien. On sait ce qu'on devra faire contre Saint-Etienne, on mettra tout en oeuvre pour réaliser l'exploit encore une fois. On sent que l'engouement grandit de plus en plus, on sait que de nombreuses personnes seront au match à Marcel-Picot. Cela fait plaisir, ça met une petite pression et une grosse envie de jouer. Ce n'est pas nous qui avons la pression, c'est plutôt Saint-Etienne. L'ASSE est une équipe de L1, ce sera logique que jai du travail à faire mais ce ne sera pas forcément obligatoire si le collectif répond présent et si on se bat tous ensemble."

 

Crédit photo : L'Alsace

Les Spinaliens réclament du soutien

13/02/2020
Image
 

L'entraîneur spinalien Xavier Collin s'est confié à Vosges-Matin avant d'affronter les Verts ce soir à Nancy. Extraits.

"Actuellement, on est dans un rythme où on joue régulièrement. La préparation est bonne. Notre approche est similaire à celle de Lille, avec le même sérieux. On a présenté Saint-Etienne comme une équipe d’Europa Ligue.  Les Verts ont certes perdu 8 de leurs 10 derniers matches de L1 mais la Coupe de France, c’est différent.

Même si les Stéphanois sont un peu dans le doute, ils seront bien présents dans ce match couperet. C’est un effectif de 35 joueurs et si c’est tant mieux pour nous qu’il y ait des absences, l’effectif est taillé pour jouer sur tous les tableaux.

On entend souvent que jouer dans un autre stade est un désavantage. A la Colombière, dans un stade en travaux, dans un contexte un peu plus chaud, cela pourrait être différent. Contre Lille, on avait reçu un soutien extraordinaire. On en appelle à ceux qui nous ont soutenus pour aller chercher un supplément d’âme. Si exploit il doit y avoir, il se fera avec le soutien du public."

Comme le souligne Le Progrès, 15 000 places ont déjà été vendues pour ce quart de finale de Coupe de France.

Zaydou Yous'souffre et nous avec (2)

13/02/2020
Image
 

Selon la dernière édition du Progrès, Zaydou Youssouf sera opéré de son genou gauche dans la banlieue par le professeur Bertrand Sonnery-Cottet. Ce dernier s'était déjà occupé du genou de KMP en octobre dernier, comme nous l'avait indiqué Alaeddine Yahia.

De vilains Spinaliens

13/02/2020
Image
 

Trois vilains joueurs d'Epinal ont confié leur hâte d'en découdre avec les Verts dans la dernière édition de Vosges-Matin. Extraits.

Nicolas Borodine : "La famille et les amis, dès qu'ils ont vu le tirage au sort, nous ont envoyé plein de messages : "Fumez-les !" Tout part des supporters. Ce sont eux qui font que les derbys sont chauds et les joueurs reproduisent cet engouement sur le terrain. Mais l'ASSE reste un gros club historique, si on nous appelle pour jouer là-bas, on sera les premiers à y aller."

David Luvualu : "Avant de rejoindre Nancy, je jouais à Vaulx-en-Velin. Même si tu n'es pas à l'OL, tu veux absolument battre Saint-Etienne. Je suis parti de Lyon assez jeune et je n'ai pas trop eu l'occasion de jouer face aux Verts, ce match va être l'occasion parfaite pour me rattraper et les sortir. Si on ne gagne pas ce match, on ne pourra pas rentrer à Lyon."

Christopher Makengo : "Même chez les jeunes, la première chose que tu regardes quand tu découvres le calendrier, c'est la date des derbys. Cela reste un match différent des autres et on n'a pas d'autre choix que de les battre. Lyon et Saint-Etienne, ça n'a jamais matché. L'ASSE, c'est une équipe mythique et connue dans toute l'Europe. On respecte ce club mais on reste Lyonnais avant tout."

 

Crédit photos : Vosges-Matin

Les vertes images d'Epinal

13/02/2020
Image
 

Vosges-Matin nous apprend que le staff spinalien a présenté à ses joueurs ce mercredi un briefing vidéo des Verts grâce à des images fournies par le MHSC, le Stade Rennais et le FC Metz.

Tapé veut nous taper

13/02/2020
Image
 

Le milieu de terrain spinalien Guy Tapé s'est confié à Vosges-Matin avant de défier les Verts ce jeudi soir en quart de finale de Coupe de France.

"On est impatients et motivés car c'est un gros match qui nous attend. C'est une grosse afiche. Il y a de l'enjeu pour nous, pour eux aussi. L'attente se fait très longue mais on attend avec joie car on sait que ça va être un bon match. pour un joueur amateur, c'est un moment particulier parce que c'est des choses qu'on n'a pas l'habitude de vivre. C'est extraordinaire, on veut croquer à pleines dents et faire un nouvel exploit. Il y aura beaucoup de monde à Marcel-Picot, le stade ne sera pas vide comme quand on joue le samedi. Il y aura du monde pour nous motiver, pour nous encourager."

 

Crédit photo : Vosges Matin

Des transferts excédentaires, mais pour quoi faire ?

12/02/2020
Image
 

Dans sa dernière lettre hebdomadaire, l'Observatoire du Football du CIES (Centre International d'Etude du Sport) a fait le bilan financier des opérations de transfert effectuées par tous les clubs de la planète pendant les deux derniers mercatos. Ayant vendu pour 51 M€ et acheté pour 15, l'ASSE (+36 M€) occupe une belle 19e place mondiale. Mais seulement la 15e avec 4 points d'avance sur le barragiste au seul classement qui nous intéresse vraiment, celui de la Ligue 1...

1. Chelsea : +205 M€

2. Benfica : +166 M€

3. Ajax : +137 M€

4. Sporting Portugal : +92 M€

5. Salzbourg : +75 M€

6. LOSC, Hoffenheim : +69 M€

8. Sampdoria : +57 M€

9. Eindhoven : +56 M€

10. Empoli, Paranaense : +50 M€

12. Crystal Palace, Dinamo Zagreb, Swansea : +46 M€

15. Genk : +44 M€

16. Atalanta : +41 M€

17. Genoa : +40 M€

18. Bordeaux : +36 M€

19. ASSE : +36 M€

20. Stuttgart : +33 M€

 

Crédit photo : Getty

Entends-tu Ledentu ?

12/02/2020
Image
 

Comme l'a révélé ce lundi un quotidien régional (et comme paru la veille sur notre site), Ghislain Printant est intervenu à l'instar d'autres anciens Verts (Dominique Rocheteau, Alain Merchadier, Eric Bellus, Pascal Carrot et Kader Ferhaoui) lors d'une conférence sur l'ASSE animée par Philippe Gastal à Saint-Jean-de-Védas (Hérault). L'ex-arbitre Damien Ledentu a également pris la parole à cette occasion pour évoquer ses souvenirs Verts.

"Au niveau des statistiques, je n'ai pas dû me tromper beaucoup avec les Verts. Geoffroy-Guichard est un stade où j'aimais officier. Je disais à mes assistants : "il y a deux stades où on n'a pas le droit à l'erreur : LE stade mythique, Geoffroy-Guichard. Et le stade Vélodrome. Quand on était à Geoffroy-Guichard, on était vraiment baigné dans toute une atmosphère. J'ai le souvenir d'avoir aussi officié lors d'un match des Verts au Stade de France contre le Red Star. C'était un match de D2 disputé devant une affluence record, Sainté avait gagné 2-1 avec un joli but de Lucien Mettomo. Jérôme Alonzo s'était fait les croisés lors de cette rencontre et c'est Patrick Revelles qui l'avait suppléé dans les buts. J'ai le souvenir de deux joueurs fantastiques à Saint-Etienne, à une époque où on pouvait un peu échanger, partager et où on faisait aussi un peu les troisièmes mi-temps : c'était la doublette Alex-Aloisio. J'en garde vraiment un super souvenir. Cette saison-là j'avais aussi arbitré le spectaculaire match nul 3-3 des Verts au Vélodrome. Un gros match face à une belle équipe de l'OM où il y avait notamment Pirès, Dugarry, Ravanelli. Les Verts avaient des joueurs fantastiques et très respectueux."

Un retour en quart

12/02/2020

puel

Claude Puel était cet après-midi en conférence de presse avant le quart de finale de coupe de France contre Epinal.

Il a tout d'abord fait un état des lieux des (nombreux) blessés :

"Ryad Boudebouz (gêne à la cuisse) et Arnaud Nordin sont toujours blessés. Zaydou Youssouf s'était gravement blessé avec Bordeaux. Il y a eu récidive. Son ligament est trop distendu. Il sera opéré et tout neuf la saison prochaine.

Seul Mahdi Camara est de retour.

Ca ne va pas faire avancer les choses de ressasser les blessures. Je regarde devant. Mais il faut dire aussi, que suite à ces blessures, on a beaucoup fait appel à certains joueurs. Et on joue beaucoup..."

Il a ensuite évoqué le match à venir :

"Il n'y a pas d'abattement mais l'envie de rebondir. On peut parler de manque de réussite. Sur les 2 derniers matchs, l'équipe a fait une bonne 1ère mi-temps, mais on encaisse des buts sur les rares occasions adverses.

On va jouer 2 matchs décisifs cette semaine, il faut faire plus pour avoir la réussite de note coté, offensivement comme défensivement.

La coupe est toujours un objectif. Epinal a fait un beau parcours, ils auront un stade acquis à leur cause. Ce sera un match différent de Monaco, avec plus d'ambiance... Monaco avait dominé le match, là ce sera différent."

Déplacement très encadré à Nancy

12/02/2020

parcage

France Bleu relaie aujourd'hui un arrêté du préfet de Meurthe-et-Moselle qui autorise les supporters stéphanois à se déplacer à Marcel-Picot pour le quart de finale de coupe de France contre Epinal.

Mais la venue des supporters verts est très encadrée : en effet, l'arrêté autorise seulement la présence au stade des stéphanois munis d'une contremarque. Seuls les supporters acheminés par des bus affrétés par le club et qui auront acheté leur billet via l'ASSE pourront prendre place dans le parcage visiteurs.

Environ 250 supporters sont attendus à Nancy.

Les dires d'Idir

12/02/2020
Image
 

Le gardien spinalien Jérôme Idir s'est confié à L'Alsace avant de défier les Verts demain soir à Marcel-Picot en quart de finale de Coupe de France.

"Nous nageons en plein bonheur et nous allons disputer cette rencontre sans aucune pression, mais motivés à 300 %. Si on ne passe pas, la logique aura été respectée. Ce n’est que du bonus pour nous, on sait très bien que nous ne serons pas favoris. Contre Lille, on a encaissé un premier but et cela paraissait compliqué de revenir, mais on y a cru, parce que nous nous sommes procuré beaucoup d’occasions en première mi-temps, avec un tir sur le poteau notamment. Le coach nous a vraiment boostés à la pause. Il nous a persuadés qu’on pouvait marquer et Krasso l’a fait deux fois !

Notre parcours a permis de redonner un engouement dans la ville. Ici, le foot n’est pas trop suivi, c’est plutôt une ville de hockey. En championnat, on rassemble à peine 200 ou 300 personnes. Face à Lille, ils étaient 6000 et cela a redonné de la vie à Épinal. Depuis notre qualif’ pour les quarts, on ne parle plus que de cela. Pour notre match de demain à Nancy, la billetterie marche très bien. Plus de 12 000 billets ont déjà été vendus. Pour un club amateur comme nous, c’est juste énorme!"

Blessés pour compte

12/02/2020
Image
 

Le potonaute Cleminem a comptabilisé depuis 27 semaines 26 blessures entraînant une absence d'au moins 10 jours. Edifiant !

11 Août: Fofana (douleur à un genou) - indisponibilité réelle de 6 semaines
16 Août: Saliba (pubalgie) - indisponibilité réelle de 6 semaines
02 Septembre: Aholou (lésion au long adducteur droit) - indisponibilité réelle de 7 semaines
02 Septembre: Palencia (entorse cheville) - indisponibilité réelle de 6 semaines
17 Septembre: Moulin (rupture d'un ligament du poignet droit) - indisponibilité réelle de 10 jours
26 Septembre: Ruffier (fracture de l'auriculaire) - indisponibilité réelle de 3 semaines
14 Octobre:  Monnet paquet (ligaments croisés d'un genou)  - indisponibilité en cours
31 Octobre: Abi (fissure à l’os, sur le pied gauche) - indisponibilité réelle de 7 semaines
03 Novembre: Cabaye (délicatesse à une cheville) - indisponibilité réelle de 7 semaines
06 Novembre: M’Vila (phlébite du mollet) - indisponibilité réelle de 3 semaines
07 Novembre: Saliba (fissure du cinquième métatarse) - indisponibilité réelle de 10 semaines
09 Novembre: Fofana (tendon rotulien du genou) - indisponibilité réelle de 3 semaines
17 Novembre: Hamouma (douleur au tendon rotulien) - indisponibilité réelle de 3 semaines
22 Novembre: Khazri (fracture à la main droite) - indisponibilité réelle de 6 semaines
23 Novembre: Gabriel Silva (raison non connue) - indisponibilité réelle de 3 semaines
12 Décembre: Hamouma (claquage au mollet droit) - indisponibilité réelle de 6 semaines
19 Décembre: Correia (étirement du ligament interne d’un genou) - indisponibilité réelle de 2 semaines
19 Décembre: Boudebouz (étirement du ligament interne d'un genou) - indisponibilité réelle de 7 semaines
20 Décembre: Bouanga (trait de fracture de la base du 5ème métatarsien) - indisponibilité réelle de 5 semaines
20 Décembre: Gabriel Silva (douleur à une cuisse) - indisponibilité réelle de 5 semaines
21 Décembre: Youssouf (ligament latéral interne du genou gauche) - estimation à 6 mois
15 Janvier: Boudebouz (déchirure soléaire du mollet) - indisponibilité réelle de 3 semaines
25 Janvier: Camara (nez fracturé) - indisponibilité en cours
30 Janvier: Nordin (raison non connue) - phase de reprise
05 Février: Khazri (lésion musculaire à l'ischio-jambier de la cuisse gauche) - estimation à 5 semaines 
05 Février: Hamouma (lésion au niveau de l'adducteur de la cuisse gauche) - estimation à 5 semaines 

Zaydou Yous'souffre et nous avec (2)

12/02/2020
Image
 

Le Progrès reprend aujourd'hui une info dévoilée hier par Didier Bigard puis confirmée par Mohamed Toubache-Ter : Zaydou Youssouf va se faire opérer sera indisponible au moins six mois. Le quotidien régional précise que le numéro 28 s'était déjà blessé au même genou gauche il y a 14 mois lors d'un match contre les Verts.

"C’est à gauche que le bât blesse. Le milieu de terrain stéphanois s’était blessé contre Strasbourg le 21 décembre dernier. En phase de reprise mi-janvier, il était pour la première fois dans le groupe face à Metz, il a effectué une courte apparition. Lors d’un récent choc à l’entraînement, il a dû quitter précipitamment ses coéquipiers. Blessé au genou gauche en décembre 2018, contre Saint-Etienne avec Bordeaux, Youssouf souffre-t-il de même mal ? On lui avait diagnostiqué à l’époque une entorse interne… Sans qu’il se fasse opérer. Toujours est-il, qu’un an plus tard, il doit passer sur le billard. Simple coïncidence ?"

Quel csc de Moukoudi !

11/02/2020
Image
 

Sur le terrain du relégable Wigan, Middlesbrough a failli renouer avec un succès qui le fuit depuis le 1er janvier. Mais les Latics, en infériorité numérique, ont réussi à égaliser à la 76e grâce à un joli but contre son camp de Harold Moukoudi (tête plongeante barre rentrante). Sur l'ouverture du score des locaux, le ballon était passé entre les jambes du défenseur prêté par l'ASSE à Boro, toujours 18e de Championship (L2 anglaise).

L'adversaire en demi connu avant le quart !

11/02/2020
Image
 

Juste avant de défier Epinal lors du dernier quart de finale de Coupe de France, Sainté connaîtra son potentiel adversaire pour les demi-finales programmées les mardi 3 et mercredi 4 mars. Le tirage au sort du dernier carré aura lieu en effet ce jeudi à 20h50 sur le plateau de l'émission ''Tout le sport'' diffusée sur France 3.

Chardonnet veut faire trinquer les Verts

11/02/2020
Image
 

Dans l'équipe type de la dernière journée de L1 suite à sa très bonne prestation au Roazhon Park, le défenseur central brestois Brendan Chardonnet a évoqué ce soir sur France Bleu Breizh Izel son prochain match contre Sainté.

"Après un bon match nul et vierge à Rennes, on a envie de renouer avec le succès devant notre public ce dimanche face aux Verts. On sait que Saint-Etienne n'est pas aux mieux et en plus les Stéphanois jouent jeudi en Coupe de France contre Epinal. On ne sait pas comment cette bête blessée peut réagir. Au bout d'un moment, ils vont finir par se réveiller. L'ASSE a un collectif de haut niveau pour la Ligue 1. Il faut se méfier car ils ont quand même de gros joueurs."

Ntep quitte la meute

11/02/2020

Ntep

Selon le communiqué officiel des loups de Wolfsburg, Paul-Georges Ntep a résilié son contrat avec le club allemand d'un "commun accord".

L'attaquant de 27 ans était arrivé à Wolfsburg en janvier 2017 et aura disputé seulement 19 matchs toutes compétitions confondues avec le VFL.

Après son prêt peu concluant à l'ASSE en 2018, il était retourné en Allemagne puis avait fait l'objet d'un nouveau prêt cette saison à Kayserispor en Süperlig turque (5 matchs joués seulement).

L'international camerounais est donc libre de tout contrat.

Zaydou Youss'ouffre (et nous avec)

11/02/2020
Image
 

Selon une indiscrétion de Didier Bigard, Zaydou Youssouf, sur lequel le club n'a jamais communiqué depuis sa blessure à Strasbourg il y a deux mois, devrait être opéré du genou et être absent au moins six mois.

Fofana privé de Rémois

11/02/2020
Image
 

Averti à la Mosson, Wesley Fofana sera comme Wahbi Khazri suspendu pour la réception de Reims comme l'atteste l'incontournable tableau des cartons mis à jour par notre fidèle potonaute ozzy.

Image
 
.... le tableau complet des suspensions (depuis le début de saison) .... ici

quelques petites explications:
- en jaune avec un J, les cartons qui comptent toujours dans la période de 10 rencontres de compétition officielle pour une éventuelle suspension
- en jaune seulement, les cartons qui ne comptent plus
- en gris avec un S, la journée où le joueur purge sa suspension
- le S+ correspond à un match ferme assorti d'un match avec sursis
- en pointillé, les journées où le joueur est sous la menace d'une suspension en cas de carton jaune
- en gris, la journée où le joueur serait suspendu en cas de carton jaune lors du prochain match
- les joueurs libellés en rouge sont insuffisamment prêts ou indisponibles pour blessure

Alain Perrin sait d'où il vient

11/02/2020
Image
 

Dans la dernière édition du Parisien, Alain Perrin revient sur sa carrière. Extraits.

"L'adrénaline du terrain ne me manque pas. Je m'en tiens à un choix fait voici déjà deux ans. J'avais juste accepté, la saison passée, d'y déroger pour aider Nancy à se maintenir en Ligue 2. J'ai travaillé énormément. Presque même plus que d'habitude, je suis un peu un fou là-dessus, il n'était pas question pour moi d'échouer. À une époque pas si lointaine, j'aurais pu être sensible à des challenges sur de courtes périodes, à des dépannages voire à une opération commando à l'étranger pour un tournoi comme CAN ou l'Asian Cup par exemple. J'ai même fait l'objet de sollicitations récentes au Qatar ou aux Émirats, mais maintenant c'est bel et bien terminé.

Je sais d'où je viens. Je n'ai pas été pro. J'ai construit, pierre après pierre, ma carrière pour remporter des trophées et toucher au très haut niveau avec notamment la Ligue des champions. Plus généralement, je n'avais pas choisi ce métier pour la gloire, le pouvoir ou l'argent. J'étais plutôt guidé par la passion, la transmission ou la problématique du jeu. J'avais ressenti très tôt dans ma pratique du sport des bienfaits en termes d'épanouissement personnel et de rencontres. Je voulais les partager. De formateur, à mes débuts, à sélectionneur en Chine, j'ai exploré toutes les facettes de cette profession passionnante.

À Lyon, j'ai réussi le doublé en 2008 et l'aventure s'est pourtant achevée. On ne m'a pas laissé le temps. J'ai payé cash des rivalités internes au sein du staff avec les historiques. Au regard des bons résultats obtenus, les choses auraient pu, j'en demeure persuadé, se normaliser. Chacun, à sa place, avait fait le boulot. J'ai essayé, en vain, de convaincre Jean-Michel Aulas. Il avait peur de reconduire l'expérience une seconde saison. Il en reste une certaine frustration mais pas de regret. La fin d'une expérience donne naissance à une nouvelle. Pour moi, ça a alors été Saint-Etienne quelques mois plus tard à peine. J'étais un peu le coach à la mode dans la seconde partie des années 2000.

Je suis admiratif du boulot de Christophe Galtier. Au début, il a eu du mal à franchir le cap. Il est demeuré longtemps numéro 2 avec Gérard Gili ou avec moi. À Sochaux, on avait eu une discussion à ce sujet. Je l'avais alors incité, à court ou moyen terme, à voler de ses propres ailes. Lui il aimait le terrain, le contact avec les joueurs. Il était moins fan des rapports avec les agents ou les dirigeants… La maturité venant, il a eu l'opportunité d'assurer un intérim à Saint-Etienne après mon éviction en décembre 2009. Ça a bien marché et à partir de là, il a su apprivoiser ces contraintes et tracer un brillant chemin."

Picot va vibrer

11/02/2020

Interviewé hier par Vosges Matin, le coach spinalien Xavier Collin a évoqué l’engouement autour du ¼ de finale de jeudi :
«Il y a beaucoup de sérénité, le groupe est plutôt détendu. On va se préparer tranquillement sans mettre de pression.
Il faut faire preuve d’humilité. C’est un quart de finale de coupe de France, face à Saint-Etienne. Le danger c’est de penser que parce que cette équipe-là est dans une mauvaise passe, on a beaucoup plus de chances de gagner. On reste un club amateur de Nationale 2. On va rencontrer une équipe de très haut niveau, de qualité. On a tout fait pour que ce soit une belle fête du football. Il y a un engouement exceptionnel autour de ce match-là. On va jouer dans un stade avec du monde, de l’ambiance (ndp² : 12 000 places étaient vendues hier, les deux tribunes latérales sont pleines, une troisième tribune, derrière les buts est donc ouverte à la vente). »
La capacité du stade Marcel Picot est aujourd’hui de 20 000 places, son record d’affluence date d’un certain Nancy-Saint-Etienne du 16 septembre 1976, avec 30 384 spectateurs !

Woodgate encense Moukoudi

11/02/2020
Image
 

Malgré sa défaite sur le terrain de Brentford lors de sa première apparition sous le maillot de Boro, Harold Moukoudi a droit aux éloges de son nouvel entraîneur Jonathan Woodgate dans la dernière édition du quotidien The Northern Echo.

"Je trouve qu'il a été très bon bon, je pense qu'il a le profil pour évoluer en Premier League. Au vu des quelques entraînements et du match qu'il a fait avec nous, j'estime qu'il a les qualités pour jouer en Premier League."

Sarramagna soutient Nicolin

11/02/2020
Image
 

A l'instar de son ancien coéquipier Patrick Revelli (tête de liste LREM à Sainté), Christian Sarramagna s'engage lors des prochaines élections municipales. Comme le rapporte la dernière édition du Progrès, le mythique ailier gauche de l'épopée des Verts est sur la liste LR d'Yves Nicolin, maire de Roanne candidat à sa réélection.

Partager