27 mai 1926 : Naissance de Kees Rijvers  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 7 Mai

Autre article à cette date : 7 mai 1982 : ASSE 9-2 Metz
Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

7 mai 2004 : Niort 0-1 ASSE

Qui eut pu croire un jour que le stade René-Gaillard serait le théâtre de l'un des moments les plus forts de l'histoire récente de l'ASSE ?

La feuille de match
Vendredi 7 mai 2004 - Championnat de France de L2 - Stade René-Gaillard
35e journée: Niort 0-1 ASSE
Spectateurs: 9.619 - Arbitre: M. Piccirillo

Buteur: F. Mendy (68e)
  
Niort: C. Marichez - J. Foulon, B. Piton (M. Texier 88e), M. Couturier, M. Lauret - D. Facciuto, C. Jallet, F. Darbelet - S. Michel, S. Robinet (A. El Gueribi 75e), S. Biakolo (S. Barro 75e). Entraîneur: Philippe Hinschberger
ASSE: J. Janot - P. Carteron, V. Hognon, L. Morestin, D. Bridonneau - J. Sablé, L. Quaye (F. Jau 75e), D. Hellebuyck - F. Mendy, M. Citony (N. Marin 56e), L. Compan (B. Gomis 82e). Entraîneur: Frédéric Antonetti
  


Les faits du match
En disposant du FC Istres sur son propre terrain, les Verts ont quasiment assuré leur montée dans l'élite deux semaines auparavant. Ce soir-là, les Stéphanois ont relégué le 4e, Amiens, à 12 points et dans les vestiaires du vieux stade Bernard-Bardin, ils chantent "On est en D1". Frédéric Antonetti sait pourtant que l'élite n'est pas encore acquise et il tente de dégonfler les têtes. Le match suivant, un triste 0-0 face à Angers à Geoffroy-Guichard, semble lui donner raison. En effet, le nouveau 4e, Lorient, pointe toujours à 12 longueurs de l'ASSE, mais il reste 4 journées à disputer et les Merlus ont la même différence de buts que les Verts (+12). Le scénario catastrophe est improbable mais possible: le mieux pour le déjouer et valider la promotion en L1 reste encore de ramener au moins un point de leur déplacement à Niort.

Avec un effectif au complet (à l'exception d'Ilunga convalescent) et face à un adversaire joueur qui peut encore croire à la montée (Niort est 6e à 5 points de la 3e place), Frédéric Antonetti sait qu'il a de la ressource: il décide de titulariser Mickaël Citony et Lawrence Quaye en lieu et place des habituels Nicolas Marin et Fabrice Jau. Frédéric Mendy et Lilian Compan sont chargés d'animer le front offensif face à des Chamois plus réputés pour leur efficacité devant le but que pour leur imperméabilité (ils ont la 3e attaque de L2).



Mickaël Citony déborde Bertrand Piton sur son côté droit


C'est donc avec une certaine déception que les supporters massés dans les tribunes d'un René-Gaillard plein comme un oeuf, assistent à une pauvre première période, ponctuée de débordement non suivis, de duels en milieu de terrain et de déchets techniques. Seuls Frédéric Mendy, très remuant sur le front de l'attaque et Vincent Hognon, à la baguette derrière, sortent du lot. Ce même Hognon manque d'ailleurs d'ouvrir la marque d'un coup de tête trop croisé après 20 minutes de jeu mais les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score vierge et sans avoir montré grand chose.

Ce ne sera heureusement pas le cas en seconde période: dès la reprise, les locaux, galvanisés par leur entraîneur, se montrent plus conquérants et Robinet oblige Janot à une belle claquette. Antonetti se décide à lancer Marin dans la bataille, ce dernier semant la panique dans la défense niortaise mais c'est finalement Frédéric Mendy qui trouve l'ouverture en slalomant dans la défense adverse pour finalement piquer un amour de ballon lobé au dessus de Marichez: c'est le but de la victoire et peut-être même de l'accession en L1 !



Jallet et Foulon ne peuvent empêcher Fred Mendy d'ouvrir la marque


Mais pour celà, il faut tenir au moins le nul. Les Niortais se prennent au jeu et font briller Jérémie Janot d'abord sur une frappe puissante de Facciuto puis sur un autre tir bien placé d'El Guieribi. Le nouvel entrant, Bafé Gomis, a juste le temps de s'infiltrer dans la défense adverse pour décocher une frappe sur le poteau que l'arbitre siffle la fin du match, validant enfin définitivement le retour des Verts en L1.

Trois ans que le peuple vert attendait celà ! Trois ans depuis les funestes soirées face à Lens et Guingamp qui envoyaient l'ASSE au purgatoire et presque en enfer. Frédéric Antonetti avait annoncé à son arrivée que Saint-Étienne en D2, c'était une anomalie. Sur la pelouse de René-Gaillard, l'anomalie est enfin réparée.
Il ne reste plus qu'à faire de cette saison un succès complet en décrochant le titre de champion de L2. Le nouveau dauphin des Verts, Caen, pointe à 7 longueurs et il reste alors trois matches...




Ils ont dit
Frédéric Antonetti: "Nous sommes heureux. Il y a beaucoup d'émotions. Depuis deux ans et demi, nous avons beaucoup souffert. Je félicite le club et tous ceux qui ont participé à cette montée en L1. Nous vivons un immense moment"

Vincent Hognon: "Nous attendions cette délivrance depuis un bon petit moment. Ce soir, nous avons réussi à atteindre notre objectif malgré une première mi-temps difficile. C'est important pour le club, la ville de Saint-Étienne et ce formidable public. On va faire la fête face à Gueugnon. Maintenant on va essayer de décrocher le titre de champion"

Laurent Morestin: "Le résultat et la L1 sont là. Cela faisait un moment que nous avions beaucoup de pression. Nous nous sommes toujours accrochés. C'est un bonheur intense. Pour moi qui viens de loin, c'est vraiment une saison de rêve. Le groupe a toujours eu un état d'esprit formidable. Nous sommes récompensés"

Frédéric Mendy: "Je suis vraiment content. Nous avions besoin de points pour assurer définitivement la montée. C'est fait. C'est la fête !"

Christian Villanova: "Nous y sommes arrivés. En début de saison, nous n'étions pas programmés pour monter en L1. On y est. J'espère que, jeudi, les 35.000 personnes présentes au stade Geoffroy-Guichard, seront très très contentes de se retrouver, la saison prochaine, en L1"



Les Verts en liesse avec leurs fidèles supporters

 

Le Saviez-vous ?
- Un peu émoussés après la validation de leur montée, les Verts vont se relâcher lors des semaines suivantes: un nul face à Gueugnon (1-1) et une défaite au Havre (1-0) vont permettre à Caen de rattraper son retard. Le titre de L2 se jouera donc à distance lors de la toute dernière journée, une rencontre mythique face à Chateauroux...

- Les Chamois Niortais ont laissé passer leur chance: ils ne sont plus dans la course pour la montée en L1. Ils termineront à la 8e place et vivront une décennie compliquée qui les verra sombrer jusqu'en CFA. Le club des Deux-Sèvres ne retrouvera la L2 qu'en 2012.

- C'est sans doute le but le plus important jamais marqué par Frédéric Mendy pour l'ASSE. Formé à l'ASSE en 1999 mais gravement blessé par Francis Llacer durant un entraînement, il avait dû attendre la saison 2001-02 pour faire ses débuts en pro, en D2. C'est durant cette saison qu'il avait inscrit le premier de ses 13 buts en vert lors d'une victoire 2-0... sur ce même terrain de René-Gaillard à Niort !

- Le Stéphanois Damien Bridonneau, qui fera bientôt chavirer Geoffroy-Guichard de bonheur, retrouve ici le stade de ses premières amours. En effet, le défenseur latéral des Verts est né à Niort et y a été formé, jouant avec les Chamois de 1994 à 2000.

- Le milieu de terrain niortais Christophe Jallet dispute sa toute première saison professionnelle. Bientôt transféré à Lorient et relégué au poste d'arrière droit, il fera ensuite carrière au PSG puis à l'OL, devenant un vilain, certes, mais un vilain international à partir de 2012.

- De toute son histoire, l'ASSE n'a été reléguée qu'à 4 reprises mais ayant débuté son aventure en D2 en 1933, elle connait donc ici sa 5e promotion en première division après celles de 1938, 1963, 1986 et 1999.

- C'est à ce jour la dernière rencontre disputée par l'ASSE face aux Chamois Niortais...

par danish le survivant, le 07/05/2018

Ephéméride du 7 Mai

Autre article à cette date : 7 mai 1982 : ASSE 9-2 Metz

A venir

27/05/2018 13:00

[U17R] ASSE - Saint-Priest



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com