27 mai 1926 : Naissance de Kees Rijvers  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 22 Mai

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

22 mai 2004 : ASSE 2-1 Châteauroux

Il y a les matches poussifs de fin de saison en roue libre.
Il y a les matches décisifs de fin de saison à enjeu.
Et puis, il y a les matches légendaires de fin de saison pour le titre.

Parmi ces derniers, l'un des plus mémorables: ASSE-Châteauroux 2004...

La feuille de match
Le 22 mai 2004 - Championnat de France de L2 - Stade Geoffroy-Guichard
38e journée: ASSE 2-1 Chateauroux
Spectateurs: 34.792  - Arbitre: M. Lhermitte

Buteurs : Carteron (29e sp) et Bridonneau (86e) pour l'ASSE, Gueï (65e) pour Châteauroux

ASSE : Janot, Carteron (Bridonneau 63e), Hognon, Morestin, Ilunga, Sablé, Jau, Hellebuyck, Mendy (Hernandez 90e), Marin (Citony 67e), Compan. Entraîneur: Frédéric Antonetti
Châteauroux : Roche, Giraudon (Nida-Nida 20e), Bertin, Viator, Algérino, Fradin, Sidibé, Ferreira, Duhamel (P. D'Amico 61e), Vandenbossche, Gueï (Diallo 70e). Entraîneur: Victor Zvunka

 


Les Verts, décolorés depuis quelques semaines, pour fêter l'accession en L1


Les faits du match
L'équation est simple en ce 22 mai 2004. Déjà assurés de l'accession en L1 depuis quelques semaines, les Verts doivent l'emporter pour être certains d'empocher le titre de champion de Ligue 2 que convoite aussi Caen. Ils ont gâché leur deux premières chances (face à Gueugnon puis au Havre) et celle-ci est la dernière.



Entrée des joueurs sur la pelouse pour ce match décisif pour le titre


Tandis que Caen, qui joue à la même heure, a déjà pris l'avantage et se dirige vers une victoire facile sur Troyes, les Verts peinent un peu à imposer leur jeu face à des Castelroussins dont le seul objectif est de terminer honorablement cette saison. Mais à la 29e minute, sur une très belle action des duettistes Marin et Compan, ce dernier est fauché dans la surface par Viator. C'est un penalty indiscutable.
Patrice Carteron, qui a retrouvé une place de titulaire pour l'occasion, transforme le penalty et donne l'avantage au score aux Stéphanois (1-0). A la mi-temps, le tableau d'affichage n'a pas changé et indique toujours 1-0. Les Verts sont champions.



Nicolas Marin donne bien du fil à retordre aux defenseurs berrichons


A la reprise, les Verts ne savent plus trop s'ils doivent attaquer pour faire le break ou défendre leur but d'avance qui leur assure pour l'heure le titre. Châteauroux en profite et place quelques banderilles dangereuses. A la 65e minute, Gueï met fin aux hésitations stéphanoises: Patricio D'Amico frappe sur le poteau de Janot mais le ballon revient dans les pieds de Gueï qui égalise (1-1). A ce moment-là, le champion s'appelle Caen et il ne reste que 23 minutes aux Verts pour inverser la tendance.

Les Foréziens n'ont dès lors plus le choix et doivent se ruer à l'attaque. Damien Bridonneau, qui avait remplacé Carteron juste avant l'égalisation, sonne la révolte mais sa reprise de la tête percute le poteau de Roche. C'est ensuite au tour de Mendy, sur une action individuelle, de se présenter devant le portier Berrichon, mais au lieu de frapper au but le Sénégalais préfère essayer de trouver Citony au centre. En vain. Les Verts ratent des opportunités et il reste moins d'un quart d'heure à jouer. De leur côté, les Caennais ont doublé la mise, les Verts ne peuvent plus espérer un faux pas de leur part...



Lilian Compan à la lutte avec la charnière centrrale adverse Bertin-Nida Nida


Alors survient un long moment de lévitation. Le dernier quart d'heure de ce match a quelque chose de surréaliste. Survoltés, les Stéphanois campent devant les cages castelroussines. Les visiteurs n'arrivent plus à se dégager et le ballon revient inlassablement devant leurs buts. Dans les tribunes, il n'y a plus de chant organisé mais une sorte de clameur ininterrompue qui devient de plus en plus bruyante lorsque les Verts s'approchent des cages adverses. On croit assister à un match d'entraînement attaque-défense.

La délivrance arrive à la 86e minute. Suite à une touche rapidement effectuée par Hellebuyck côté droit, Mendy se retrouve en possession du ballon. Il distille alors une petite balle piquée au-dessus de la défense berrichonne. Dans la surface de réparation, légèrement décalé côté droit de la cage, le ballon échoit à Damien Bridonneau qui était monté aux avants-postes. Le latéral droit de l'ASSE exécute alors une magnifique reprise de volée acrobatique du pied droit qui ne laisse aucune chance à Roche (2-1).



L'instant de grâce


Geoffroy-Guichard explose littéralement et Bridonneau, retirant son maillot, sprinte vers l'autre côté du terrain. Le plus beau but de la saison conclue la plus belle saison depuis des années.
Au coup de sifflet final, le stade remercie longuement ses joueurs qui effectuent leur tour d'honneur. Tard dans la nuit, les chants des supporters résonnent place de l'Hôtel de Ville, où les Verts reçoivent le trophée de champion de L2. Saint-Étienne est en fête !



Le Saviez-vous ?
- C'est le 3e titre de champion de L2 de l'ASSE, après ceux de 1963 et de 1999, obtenu lui aussi, après un match face à Châteauroux.

- Le héros du jour, Damien Bridonneau, n'aura joué qu'en Ligue 2 durant toute sa carrière mais presque toujours titulaire. Promu avec l'ASSE, il la quittera pourtant dès le mercato de 2004 en direction de Guingamp. Il raccrochera les crampons en 2010.

- Toujours au sujet de ce but légendaire, Damien Bridonneau expliquera des années plus tard: "Quand je le revois, je me dis "P… quand même". C’est le plus beau moment de ma carrière. Plus que le but, c’est vraiment l’ambiance du Chaudron qui est restée gravée. C’est inoubliable. On décroche le titre à la 86e minute. S’en suit toute l’euphorie dans le centre-ville… C’était une nuit magique"

- Il s'agit du dernier match de Frédéric Antonetti sur le banc des Verts. En désaccord avec la nouvelle direction du club, incarnée par Bernard Caïazzo, sur le sujet de sa prolongation de contrat et celle de son staff, le Corse démissionnera durant l'intersaison. Il sera remplacé par Elie Baup avec qui il entretient depuis une cordiale inimitié.

- Outre Bridonneau et Antonetti, on ne reverra plus Laurent Morestin ni Fabrice Jau sous le maillot vert. Le défenseur central ira à Brest à l'intersaison tandis que le milieu offensif partira à l'opposé, à Bastia. Quant à Mickaël Citony, il jouera encore 3 matches en début de saison suivante avant de filer à Sedan.

- Onzième de L2, la Berrichonne de Chateauroux a peut-être la tête ailleurs ce soir-là: elle est en effet qualifiée pour la finale de la Coupe de France face au PSG programmée une semaine plus tard. Les Castelroussins s'inclineront 1-0 (but de Pauleta) mais disputeront néanmoins la Coupe de l'UEFA la saison suivante, le PSG étant déjà qualifié pour la Champions League.

- C'est à ce jour et dieu merci, le dernier match des Verts en L2...



Les Verts en liesse autour d'Antonetti, le grand artisan de la remontée

par Timick, le 22/05/2018

Ephéméride du 22 Mai


A venir

27/05/2018 13:00

[U17R] ASSE - Saint-Priest



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com