20 juin 2003 : France 2-1 Japon - Premier tour de Coupe des Confédérations  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 10 Mars

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

10 mars 1999 : Red Star 1-2 ASSE

Un but extraordinaoire lors d'une soirée extraordinaire dans une enceinte extraordinaire...

La feuille de match
Mercredi 10 mars 1999 - Championnat de France de D2 - Stade de France
29e Journée: Red Star 1-2 ASSE
Spectateurs: 48.010 - Arbitre: M. Ledentu

Buteurs : Subiat (35e) et Mettomo (44e) pour l'ASSE. Mauricio (58e) pour le Red Star

ASSE: Alonzo (Ponsard 70e) - Guillou - Mettomo - Leclerc - Potillon (Fichaux 30e) - Sarr - Sablé - Ferhaoui - Zanotti (Robert 75e) - Revelles - Subiat. entraîneur: Robert Nouzaret
Red Star: Forêt - Guion (Diawara 80e) - Oponga - Darras - Bouisset  - André - Agasson - De Blasiis (Busutill 85e) - Crucet - Bonora - Mauricio (Fellahi 60e). Entraîneur: Jean-Luc Girard



Les faits du match
Qu’on se le dise: l’ASSE, après trois saisons au purgatoire, est en route vers la Première Division, et pour fêter l’événement, le président du Red Star, Jean-Claude Bras, a vu les choses en grand. Il a tout simplement loué le Stade de France, sept mois seulement après le sacre des Bleus en finale de la Coupe du Monde. Pourtant, le Red Star, qui après un bon début de saison file tout droit vers le National, aurait sans doute eu plus de chance de se défendre dans son vétuste Stade Bauer. Mais l’occasion était trop belle de rendre hommage aux "vrais Verts", qui gardent d’ailleurs pour l'occasion leurs légendaires couleurs, les banlieusards parisiens se repliant sur leur maillot extérieur.



Les joueurs pénètrent sur la pelouse, Ferhaoui et Alonzo en tête


En ce mercredi 10 mars 1999, le Red Star donne le coup d’envoi d’une rencontre forcément atypique. Et devant 45.000 spectateurs, les Stéphanois prennent vite la mesure du match. Suite à un cafouillage, Nestor Subiat, en renard des surfaces, ouvre le score et devient ainsi le premier buteur au Stade de France lors d'un match de championnat.



Patrick Guillou à la lutte avec Stéphane Crucet


Mais le plus beau reste à venir. Peu avant la pause, Lucien Mettomo, parti depuis sa défense, effectue une remontée rageuse. Un relais avec Julien Sablé, un centre de Sarr et le ballon revient en cloche sur le défenseur camerounais qui exécute une somptueuse reprise de volée des 30 mètres, en cloche au ras du poteau droit. Forêt reste statique. Le break est fait !

La seconde période est hélas beaucoup moins joyeuse. D’abord parce que Mauricio réduit rapidement le score (2-1), mais surtout parce qu’à dix minutes de la fin, sur une sortie aérienne anodine, Jérôme Alonzo se blesse gravement et est contraint de quitter ses coéquipiers. Le diagnostic de fracture de cheville le tiendra finalement éloigné des terrains jusqu’à la fin de la saison.


Guillou et Crucet encore au coude à coude


Ne possédant pas de gardien remplaçant sur son banc de touche (il n’y a à cette époque que 14 joueurs autorisés sur la feuille de match), Saint-Étienne termine donc la partie avec… Patrick Revelles dans les buts ! L’attaquant s’en sort bien avec deux arrêts délicats, permettant à son équipe d’empocher une 6e victoire d’affilée et de repousser le 4e, Lille, à 15 points.


A neuf journées de la fin, l’ASSE a désormais un pied et demi en D1, et est parvenue à faire vibrer le Stade de France le temps d’une soirée magique…


Le Saviez-Vous ?
- Au match aller, les deux équipes s'étaient séparées sur le même score de 2-1 en faveur des Verts. A l'issue de cette superbe saison, l'ASSE finira championne de D2 et sera promue en D1. Elle y restera deux ans avant de retomber à l'échelon inférieur suite à un cauchemar administratif et sportif.

- C'est la dernière saison du Red Star en D2. Le club finira 19e et sera relégué à son issue puis entamera une longue dégringolade qui le mènera en DH. Il ne remontera en L2 qu'en 2015

- Ce match est le premier match de championnat à se dérouler dans l'enceinte dyonisienne et constitue encore à ce jour le record d'affluence pour un match de Ligue 2 (quelques rencontres de L1 y auront lieu par la suite). Ce record était déjà détenu par l'ASSE lors du match face au Puy en 1985 (42.584 spectateurs)

- C'est le chanteur Renaud, Parisien célèbre mais fana de l'ASSE, qui donne le coup d'envoi. Mal informé, il tape dans le ballon et s'éloigne en courant, croyant le jeu engagé, avant de réaliser son erreur quelques mètres plus loin.

- Pas moins de trois joueurs présents sur la pelouse sous le maillot du Red Star porteront plus tard les couleurs de l'ASSE: Ted Agasson et Karim Fellahi y connaitront un échec relatif tandis que Fousseni Diawara y effectuera une belle carrière.

- A l'inverse, ils sont deux parmi les Stéphanois à avoir porté le maillot vert du Red Star dans leur carrière: Patrick Guillou y avait joué lors de la saison 1996-97 avant de rejoindre l'ASSE. Kader Ferhaoui fera le chemin inverse en terminant sa carrière dans le club audonien en 2000-01.

- Premier club à y évoluer en ce mois de mars 1999, les Verts ne fouleront pourtant plus la pelouse du Stade de France avant 14 longues années: le 20 avril 2013, ils y remportent la finale de la Coupe de la Ligue en disposant de Rennes 1-0 (Brandao). Que cela redevienne vite une habitude !

par Dissident, le 10/03/2018

Ephéméride du 10 Mars


A venir

29/06/2018 10:00

Reprise de l'entrainement



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com