L'ASSE, même en D2, veut toujours battre des records. A défaut de briller sportivement, ce match sera l'occasion pour l'ASSE de rétablir la supériorité régionale en terme de public...


La feuille de match
Vendredi 23 aout 1985 - Championnat de France de D2 - Stade Geoffroy Guichard.
7e journée: ASSE 2-0 Le Puy
Spectateurs: 42.584 - Arbitre : M. Harrel

Buteurs : F. Makita (24e) et J.F. Daniel (49e) pour l’ASSE

ASSE : J. Castaneda - T. Oleksiak, J.P. Primard, D. Gilles, P. Ferri (E. Clavelloux 57e) - G. Peycelon, J.F. Daniel, J.L. Ribar - F. Makita (E. Bellus 78e), R. Milla, T. Kurbos. Entraîneur: Henri Kasperczak
Le Puy : J.Y. Thomas - J. Malhomme, F. Burnier, H. Bargas, M. Lepeltier - F. Antonetti, J.Y. Bonin (L. Lachassagne 55e), J.J. N'Domba - J.L. Lemonnier, C. Acosta, G. Nosibor (A. Rolland 55e). Entraîneur: Hugo Bargas



Les faits du match
Cette septième journée du championnat de France de D2 (groupe A) réserve une rencontre particulière aux Stéphanois. En effet, ce ne sont pas seulement les voisins ponots qui se rendent à Geoffroy-Guichard mais aussi les leaders du groupe !
Dans ce match au sommet, l’ASSE étant alors troisième du classement, les Verts vont maîtriser leur sujet de bout en bout devant ce qui constitue encore l’affluence record pour un match de D2 à Geoffroy-Guichard.


 

Grâce à Makita (photo) et Daniel, deux buts, un par période, permettent aux Verts de s’imposer et de s’emparer de la deuxième place du classement. L’ASSE est sur les bons rails et la montée viendra récompenser en fin de saison son excellent parcours.



 

Le Saviez-vous ?
- Tandis que le Puy finira la saison 7e, les Verts termineront cette saison 1985-86 par une première place synonyme de retour en D1. Ils seront accompagnés par les leaders du groupe B: le RC Paris... ceux-là même qui les avaient envoyés en D2 deux ans plus tôt !

- Au match retour, les Verts s'imposeront 3 buts à 1 grâce à des réalisations de Ribar, Daniel et Pardo

- A l’aller comme au retour, un certain Frédéric Antonetti évolue dans l’entrejeu ponot. Il entraînera par la suite l'ASSE de 2001 à 2004.



Frédéric Antonetti aux prises avec le buteur Jean-François Daniel (photo le Progrès)


- Le pire classement de l’ASSE durant cette saison 1985-86 est une septième place obtenue... à la première journée ! Par la suite, les Verts seront toujours classés entre la première et la troisième place

- Dans le groupe A de la D2, les Verts croisent la route de quelques entraîneurs qui feront parler d’eux: Robert Nouzaret (Lyon), Michel Mézy (Montpellier), Roger Lemerre (Red Star) et Jean Fernandez (Cannes)

- Les 42.584 spectateurs de ce match constituent de très loin l’affluence record de la saison. La deuxième meilleure affluence à GG sera effet obtenue lors de la 24e journée pour le derby (le vrai) avec 31.776 spectateurs et une victoire 1-0 des Verts (but de Kurbos)

- L'ASSE et Le Puy, bien que voisins, ne se sont affrontés qu'à 7 reprises en match officiel... dont 3 fois en Coupe de France. La dernière opposition entre les deux clubs constituait d'ailleurs le 8e tour de cette compétition et eut lieu en 2003. L'ASSE a la particularité de l'avoir toujours emporté contre les Ponots.


Roger Milla met la défense ponote au supplice (photo le Progrès)