En hommage à un supporter monté au ciel, les Verts donnent un dernier coup de collier pour s'assurer une place au purgatoire...


La feuille de match
Samedi 23 mars 2002 - Championnat de France de D2 - Stade Geoffroy-Guichard 
33e journée: ASSE 1-0 Niort
Spectateurs: 16.300 - Arbitre: M. Feuillade 

Buteur: Di Rocco (90e) 

ASSE: Casagrande - Carteron, Hernandez, Oliveira, Olesen - Sablé (Guillou 90e), N'Dour, Esposito, Fellahi (Bangoura 77e) - Mendy (Huard 89e), DiRocco. Entraîneur: Frédéric Antonetti
Niort: Marichez - Mary, Piton, Lauret, Souchard - Queiros, Bossis, Azzopardi - Cobelli (Benayen 58e), Dissa (Bangoura 58e), Garny (Rol 73e). Entraîneur: Philippe Hinschberger

Expulsion: Benayen (83e) pour Niort



Les faits du match
Pour s'éviter une fin de saison stressante après de la déroute à domicile contre Wasquehal, les Verts d'Antonetti ont fait beaucoup d'efforts et ils restent sur trois matches sans défaite (Le Havre 0-0, Laval 3-1 et Martigues 1-1) avant de recevoir Niort. Hellebuyck et Kuzba ont été les victimes de cette furieuse bataille pour le maintien et, blessés, ont dû déclarer forfait pour ce match, redonnant une énième chance à Karim Fellahi.

Au coup d'envoi de la rencontre, les joueurs stéphanois viennent déposer au pied du Kop Nord une gerbe en l'honneur d'Olive, membre fondateur des Magic Fans, décédé d'une leucémie au début du mois. Puis ils respectent une minute de silence, face au Kop Nord (photo).


Un silence religieux accompagne l'hommage à Olivier Baton


L'ASSE domine la rencontre face à des Chamois déjà presque en roue libre, n'ayant plus rien à craindre ni à espérer dans ce Championnat. Mais les Verts souffrent en fin de match et Dominique Casagrande doit détourner un ballon chaud sur sa barre transversale.

Alors que Fred Antonetti, le coach stéphanois, semble se satisfaire d'un résultat nul en remplaçant Mendy par Huard à la 89e minute, le miracle a lieu: une minute plus tard, Alex Di Rocco place une tête hors de portée de Marichez, alors qu'on vient d'entrer dans les arrêts de jeu (1-0, 90e), offrant une victoire inespérée aux Stéphanois.



Alex Di Rocco sauve les Verts de Bertrand Piton et du piège niortais à la dernière minute


Avec 39 points au compteur, l'ASSE a assuré son maintien et tout le monde pousse un grand ouf de soulagement.
Dire que l'ASSE devait remonter directement en D1...



Le Saviez-vous ?
- Triste année pour l'ASSE qui finira 13e de D2 avec un effectif déprimant et les caisses vides alors que les 4 premiers du classement seront promus en fin de saison.

- A l'issue de la rouste subie face à Wasquehal trois semaines plus tôt, Dominique Casagrande s'était montré désolé envers Olive, alors très malade et auquel le kop Nord avait rendu hommage: "On voulait simplement dire à Olivier de revenir car nous aurons certainement autre chose à proposer. De toutes façons, cela ne peut être que meilleur". Ce dernier étant décédé entre temps, les Verts lui dédieront cette victoire.

- Avec 8 buts en Championnat et 10 toutes compétitions confondues, l'ex-Sedanais Alex Di Rocco sera sacré meilleur buteur stéphanois de la saison 2001-02.

- Les Chamois Niortais finiront le championnat à une anonyme 11e place, à peine mieux que leurs bourreaux du jour. Le club évolue toujours en L2 aujourd'hui malgré deux relégations en National et en CFA et est partenaire de l'ASSE depuis 2012 !

- Le coach niortais, Philippe Hinschberger aura ces mots emprunts de classe à l'issue du match: "On ne peut pas dire que Saint-Étienne nous ait vraiment mis en difficulté. On retiendra que cette victoire permet à l’ASSE de se maintenir: c’est une bonne nouvelle". Merci Philippe !