Mouscron vise Katranis (2)

05/06/2018
bookmark bookmark
share share
Image

 

Evoqué aujourd'hui par Nord-Eclair, le probable prêt d'Alexandros Katranis à Mouscron (L1 belge) a été révélé vendredi dernier par Sport 24. Le site grec nous apprend que l'ASSE s'était mis d'accord avec Atromitos pour faire revenir le latéral gauche dans son ancien club. Mais l'international Espoirs, qui a joué en Ukraine le 29 mai contre la Slovénie (défaite 3-1) et le 1er juin contre le pays hôte (victoire 3-1) a émis le souhait de rester à l'étranger, comme il l'a indiqué le 23 mai dernier à la radio grecque Sport FM 94.6.

 

"Tout est nouveau pour moi : nouvelle langue, nouvelle philosophie, nouveau football. Aller à Saint-Etienne, c'était franchir un palier très important. C'est formateur. Tu dois gagner même si tu n'as pas joué en Ligue 1. Atromitos a de très bonnes installations, mais là encore la différence avec saint-Etienne est énorme. Mon transfert s'est fait très rapidement, je sortais d'une saison à 26 matches. Je savais que ce serait difficile de jouer en équipe première, ça ne me dérangeait pas, je voulais relever ce défi. Mes premiers mois d'adaptation, j'ai eu une grosse charge de travail. J'ai joué 17 matches avec l'équipe réserve, avec laquelle j'ai décroché le titre de champions. Même si je n'ai pas joué de match officiel avec l'équipe fanion, le championnat était tellement compétitif que j'y ai gagné.

 

C'était une saison difficile pour Saint-Etienne. L'entraîneur est parti, nous avons eu de mauvais résultats à la fin de l'automne. Mes entraîneurs sont satisfaits mais il est possible que je sois prêté. Une année sans aucun match joué en équipe une, ça ne me rend certainement pas heureux. Les deux parties souhaitent que je fasse une saison pleine avec du temps de jeu. Ma priorité est de rester dans un championnat étranger. Si ce n'est pas possible, j'étudierai les opportunités en Grèce.  Je sais que dois m'améliorer dans tous les domaines, notamment dans la lecture du jeu, la défense et l'agressivité. Je dois progresser sportivement et physiquement. La plus grosse différence avec le championnat grec, c'est que les Français jouent principalement avec leurs qualités physiques. Ils sont forts, ils courent et ils sont endurants. Ce changement a été pour moi un grand bond en avant. Chaque entraînement était une leçon."

 

Potins
02/12 07:45
Saint-Etienne n'oublie pas Saint-Servant
02/12 07:29
Baldé matche
02/12 06:58
Rémy s'en est remis
01/12 23:28
Payet bat M'Vila
01/12 23:07
Huard à la formation
01/12 13:54
On Refait le Mastre mercredi soir
01/12 11:40
Buquet, ça sent bon !
01/12 07:51
Bafé n'a pas oublié Alex
01/12 07:16
Un long frisson
01/12 07:05
Personne n'est écarté
Articles
30/11/2020
Un tournant de la saison ?
26/11/2020
PaPa pas optimiste
25/11/2020
Oh non, pas ça Galette !
23/11/2020
Honorat : "Il ne faut pas que les Verts lâchent"
22/11/2020
Et de sept !
21/11/2020
Ne surtout pas rester en rade
19/11/2020
Bouquet : "Je serai forcément partagé"
19/11/2020
Honorat : "Honoré d'avoir joué à Sainté"
18/11/2020
Caland : "Yvan Neyou est un exemple"
15/11/2020
Cette lueur fluorescente qui scintille au loin...

Partager