[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

paranoid
Messages : 2996
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par paranoid »

Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?

rlan42
Messages : 336
Enregistré le : 15 juil. 2015, 15:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rlan42 »

paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
La solution est de desserrer sa cravate dixit un récent ministre de l'écologie.

Michel-Ange
Messages : 5185
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.

rlan42
Messages : 336
Enregistré le : 15 juil. 2015, 15:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rlan42 »

Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
Par exemple en signant le CETA ?

rlan42
Messages : 336
Enregistré le : 15 juil. 2015, 15:37

Re: [HS] Politique, social et autres d'ébats de sociétés...

Message par rlan42 »

Ou bien en doublant la flotte mondiale aérienne ?
https://www.google.com/amp/s/m.20minute ... /a/2607231

Mic-Mic
Messages : 3921
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Mic-Mic »

En marche En vert a écrit :
17 sept. 2019, 18:21
Junito a écrit :
17 sept. 2019, 17:59
Borotj42 a écrit :
17 sept. 2019, 09:51
___ a écrit :
17 sept. 2019, 08:35
T'as pas mal de décroissants qui parlent de revenir au niveau de vie matériel des années 50 - 1950 hein, pas celui de 50 avant JC :happy1: Pour ce que je peux en savoir, c'est quand même loin de la caverne :happy1:

Prenons l'exemple d'EMEV (très intéressant, pris au premier degré) :
En marche En vert a écrit :
16 sept. 2019, 20:18
je me tape 4h de train par jour pour aller au boulot alors que je mettrais 1h30 de moins en voiture,
Je calcule donc, 2h30 au plus rapide pour aller bosser. Dans ces proportions-là c'est peut-être pas si courant, mais 1h30 par voyage, ça se trouve easy.

Pourquoi tant de temps de trajet pour ce pauvre EMEV, qui lui déstructure son quotidien et le rend malheureux (encore que, dans le train, il peut au moins faire des choses plus intéressantes que klaxonner dans les bouchons) ? Parce que EMEV habite loin de son travail.

Pourquoi habite-t-il loin de son travail ? 90% de chance que ce soit parce que les logements coûtent trop cher près de son travail, et qu'il préfère son pavillon avec terrain plutôt qu'un appart juste au-dessus de l'arrêt de bus.

Mais pourquoi, c'est si cher, de se loger ? Deux réponses :
- parce qu'on laisse faire le libre Marché, et que lui, il préfère les princes émiratis ou les oligarques russes qui veulent des pieds à terre dans les beaux-quartiers, et les ultras-riches qui se font des compléments de revenus avec du Air BnB, plutôt que les quidams moyens qui peuvent même pas sortir du 10 000€ du m² sans s’endetter sur 80 ans,
- parce que depuis 70 ans, les grands-pères et les pères de Macron (pas beaucoup de femmes aux manettes, à l'époque) ont cédé au mirage scientiste en désorganisant un vieux pays relativement équilibré pour en faire un immense circuit de voitures (et puis accessoirement ça faisait gagner de l'argent aux copains du BTP et des grandes firmes automobiles ; un peu de propagande auprès du bon peuple (avec le rouleau compresseur Hollywood en appui), et hop ! le tour était joué.). Comme ça, plus besoin d’habiter près de ton travail !

A court terme, c’était cool. A moyen terme, c’est-à-dire aujourd’hui, ça l’est beaucoup moins. Pourquoi ?
- La démographie et la croissance, mon gars. Ca passait à 10 millions de caisses ; 4 fois plus, ça passe plus.
- Les voitures, ça pollue et pas qu’un peu. Donc ça pète l’équilibre climatique et ça file des maladies mortelles. Y a pas que la voiture en cause, loin de là, mais principal transport au quotidien du pays, ça la fout mal.
- Les transports en général, ça demande beaucoup d’énergie. Or l’énergie, ça se raréfie et se renchérit. On nous a agité depuis des décennies les mirages du tout-électrique, de l’hydrogène, du bio-carburant, on voit toujours pas venir la martingale – et je prends le pari avec vous que d’ici 10 ans, les mêmes qui nous annoncent des lendemains techno qui chantent nous feront croire qu’ils réinventent le monde avec le principe de la dynamo activée par des pédales. Prenez-vous un vélo électrique : dans 10 ans, vous serez au top de la high tech !
- D’ailleurs, parenthèse sur les lendemains techno qui chantent : on n’a jamais fait des produits, transports électroménagers ou autres, aussi peu résistants et aussi peu capables de durer. On le sait tous que c’est voulu et qu’il faudrait pas grand-chose pour inventer une voiture qui dure 100 ans et un lave-linge qu’on léguerait à ses arrière-petits-enfants (c’était déjà quasiment cas dans les années 50, en fait) ; mais bon, ça permet de faire croire que nous sommes toujours en « croissance » - qui de fait, est complètement superficielle, et accélère encore le Krach de surproduction et écologique à venir.
- Pis les transports, ça coûte un pognon de dingue – échelle individuelle comme collective. Résultat, ça croule de partout : les ponts et les ouvrages d’art au sens propre, les particuliers qui envahissent les ronds-points pour une augmentation de taxe, les collectivités qui bouchent même plus les trous sur toutes les routes… Y a guère que les compagnies d’autoroute qui se portent bien.

Alors, pour rendre EMEV heureux et lui alléger le quotidien de ces trajets insupportables, il faudrait s’attaquer à des choses en profondeur comme la logique d’aménagement du territoire et la répartition de la propriété foncière. Le problème, c’est qu’on en viendrait vite à conclure que laisser le privé sans régulation est une grosse erreur. Et ça, EMEV, il ne veut pas en entendre parler : le Privé et le Marché, c’est sacré. Faut avoir des valeurs dans la vie.

Alors il continuera de faire ses 4h de train par jour. Sacrifice pour la cause.
Héros des temps modernes.
+1,exposé très intéressant.
Exposé hyper hypocrite, notre ami ___ depuis le temps qu'il traîne sur ce forum sous différents pseudos, sait pertinemment faire la différence entre le libéralisme prôné par EMEV qui par essence est un système régulé et l'ultra-libéralisme qui ne l'est pas et qui finit que finit par créer des oligopoles - tiens comme le communisme !

Pour revenir à la solution à apporter à notre ami EMEV, elle réside autant dans la régulation des différents marchés (immobilier, transport etc.) afin d'atteindre un optimal compétitif que dans la fin de cet anachronisme qu'est le salariat. Entendons nous, si les gens perdent autant de temps dans les transports c'est qu'ils ont besoin d'aller poser leur cul sur une chaise devant un bureau ou devant une machine en reniant leur libre-arbitre afin de donner l'illusion de produire quelque chose et d'être récompensé par cette incommensurable générosité patronale qu'est le salaire.

Si les relations étaient basées sur le contrat avec un objectif de résultat et non sur le lien de subordination, les petits chefaillons n'auraient plus aucune raison d'exiger de leurs ouailles d'être là à 9h pétante pour les avoir à l'oeil, ce qui est à l'origine des pics de transports qui nécessitent des infrastructures démesurées.

Bref, EELV a bien compris qu'en s'éloignant de l'anti-capitalisme dogmatique elle allait pouvoir faire venir beaucoup de gens qui n'ont que faire des idéologies fantaisistes mélenchoniennes et qui sont résolus à entreprendre les avancées pragmatiques que nécessite la lutte contre cet armageddon qu'est le réchauffement planétaire.
Merci pour votre sollicitude à tous :hehe:
Et pour donner le fin mot de l'histoire, l'éloignement provient juste du fait que ma compagne a un lieu de travail différent du mien, c'est probablement transitoire, quelques années. C'est un problème d'adéquation à un instant t entre l'offre de travail et la demande de travail sur une compétence particulière au sein d'un bassin d'emploi. Il faut donc fluidifier le marché, rendre plus mobiles les travailleurs tout comme je le fais moi-même. :D
Comme je suis sympa, je te donne la solution pour ne plus vivre cette situation : ta compagne démissionne et t'accompagne à ton boulot. Si ton gourou a raison, ta compagne n'aura alors plus qu'à traverser la rue pour retrouver un job ...

Michel-Ange
Messages : 5185
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

rlan42 a écrit :
18 sept. 2019, 18:08
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
Par exemple en signant le CETA ?
Pas trop suivi cette histoire mais j'avais cru comprendre qu'il ne voulait pas le signer, finalement.

rlan42
Messages : 336
Enregistré le : 15 juil. 2015, 15:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rlan42 »

Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:26
rlan42 a écrit :
18 sept. 2019, 18:08
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
Par exemple en signant le CETA ?
Pas trop suivi cette histoire mais j'avais cru comprendre qu'il ne voulait pas le signer, finalement.
C'est le Mercosur qui n'est pas encore signe...

J.Zimako
Messages : 4693
Enregistré le : 02 janv. 2006, 11:30
Localisation : Vichy

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par J.Zimako »

Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
Encore et toujours des mots creux. Il n'y a pas réellement de politique de limitation des émissions de CO2. De toute façon, les politiciens s'en foutent royalement car, leur culture scientifique étant proche de 0, ils n'ont aucune conscience des rapports alarmants qui sortent depuis le milieu des années 90. Ils ont donc une attitude condescendante en prenant les écologistes (je parle des scientifiques pas du parti) pour des cassandres. Il se réfugient derrière les initiatives personnelles en se disant avec dedain que ça suffiira à contenter la plebe pendant que les autres continueront a faire leur buisness sur le dos de la planète.
La technologie reste une solution mais le financement de la recherche est ridicule quand ce ne sont pas des personnes peu scrupuleuses, sentant l'opportunité qui profitent du filom et qui détournent la technologie pour faire du green washing (un exemple avec le bio qui est un fourre-tout proche de l'escroquerie intellectuelle). Et puis, la technologie, c'est dans 'l'esprit des gens, le deus ex machina, la solution miraculeuse qui sauvera tout le monde. Pas besoin de faire d'efforts du coup.
Bref, j'ai de moins en moins foi en l'humanité. Je pense que notre sort est scellé à moyen terme. L'homme en tant qu'espece ne disparaîtra pas mais 90% de la population en souffrira. J'en viens aussi à me dire que finalement, ce ne sera qu'un juste retour des choses. Notre arrogance à défier la nature, nous pensant extraits de la sélection naturelle conduira à notre perte. La nature inhérente à notre espèce nous condamne. La vie a plus de 3,5 milliards d'années, nôtres espèce seulement100 000 ans. La planete s'en remettra bien au final. Et dans quelques millions d'années, une nouvelle espèce intelligente plus adaptée pourra peut-être réussir là où nous auront échoué.

paranoid
Messages : 2996
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par paranoid »

Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:26
rlan42 a écrit :
18 sept. 2019, 18:08
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
Par exemple en signant le CETA ?
Pas trop suivi cette histoire mais j'avais cru comprendre qu'il ne voulait pas le signer, finalement.
Ah si il est signé, le jour même de la venue de Greta d'ailleurs, et cerise sur le gâteau il est appliqué depuis bien avant sa ratification par les parlements nationaux (encore une belle manifestation de démocratie made in Union Européenne)

___
Messages : 18183
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
There is no alternative, hein ?

Ah, ces conservateurs ! Si on les avait écoutés, on n'en serait encore à quémander un meilleur accès aux cuisses de mammouth et au feu dans la caverne !

Michel-Ange
Messages : 5185
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

___ a écrit :
18 sept. 2019, 20:35
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
There is no alternative, hein ?

Ah, ces conservateurs ! Si on les avait écoutés, on n'en serait encore à quémander un meilleur accès aux cuisses de mammouth et au feu dans la caverne !
Pas d'alternative à quoi ?
Il me semble que j'ai sur le sujet une position très ouverte. Faisons tout ce qui peut fonctionner.

ManuVert
Messages : 1896
Enregistré le : 12 mai 2013, 20:17

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ManuVert »

Mic-Mic a écrit :
18 sept. 2019, 18:22
En marche En vert a écrit :
17 sept. 2019, 18:21
Junito a écrit :
17 sept. 2019, 17:59
Borotj42 a écrit :
17 sept. 2019, 09:51
___ a écrit :
17 sept. 2019, 08:35
T'as pas mal de décroissants qui parlent de revenir au niveau de vie matériel des années 50 - 1950 hein, pas celui de 50 avant JC :happy1: Pour ce que je peux en savoir, c'est quand même loin de la caverne :happy1:

Prenons l'exemple d'EMEV (très intéressant, pris au premier degré) :
En marche En vert a écrit :
16 sept. 2019, 20:18
je me tape 4h de train par jour pour aller au boulot alors que je mettrais 1h30 de moins en voiture,
Je calcule donc, 2h30 au plus rapide pour aller bosser. Dans ces proportions-là c'est peut-être pas si courant, mais 1h30 par voyage, ça se trouve easy.

Pourquoi tant de temps de trajet pour ce pauvre EMEV, qui lui déstructure son quotidien et le rend malheureux (encore que, dans le train, il peut au moins faire des choses plus intéressantes que klaxonner dans les bouchons) ? Parce que EMEV habite loin de son travail.

Pourquoi habite-t-il loin de son travail ? 90% de chance que ce soit parce que les logements coûtent trop cher près de son travail, et qu'il préfère son pavillon avec terrain plutôt qu'un appart juste au-dessus de l'arrêt de bus.

Mais pourquoi, c'est si cher, de se loger ? Deux réponses :
- parce qu'on laisse faire le libre Marché, et que lui, il préfère les princes émiratis ou les oligarques russes qui veulent des pieds à terre dans les beaux-quartiers, et les ultras-riches qui se font des compléments de revenus avec du Air BnB, plutôt que les quidams moyens qui peuvent même pas sortir du 10 000€ du m² sans s’endetter sur 80 ans,
- parce que depuis 70 ans, les grands-pères et les pères de Macron (pas beaucoup de femmes aux manettes, à l'époque) ont cédé au mirage scientiste en désorganisant un vieux pays relativement équilibré pour en faire un immense circuit de voitures (et puis accessoirement ça faisait gagner de l'argent aux copains du BTP et des grandes firmes automobiles ; un peu de propagande auprès du bon peuple (avec le rouleau compresseur Hollywood en appui), et hop ! le tour était joué.). Comme ça, plus besoin d’habiter près de ton travail !

A court terme, c’était cool. A moyen terme, c’est-à-dire aujourd’hui, ça l’est beaucoup moins. Pourquoi ?
- La démographie et la croissance, mon gars. Ca passait à 10 millions de caisses ; 4 fois plus, ça passe plus.
- Les voitures, ça pollue et pas qu’un peu. Donc ça pète l’équilibre climatique et ça file des maladies mortelles. Y a pas que la voiture en cause, loin de là, mais principal transport au quotidien du pays, ça la fout mal.
- Les transports en général, ça demande beaucoup d’énergie. Or l’énergie, ça se raréfie et se renchérit. On nous a agité depuis des décennies les mirages du tout-électrique, de l’hydrogène, du bio-carburant, on voit toujours pas venir la martingale – et je prends le pari avec vous que d’ici 10 ans, les mêmes qui nous annoncent des lendemains techno qui chantent nous feront croire qu’ils réinventent le monde avec le principe de la dynamo activée par des pédales. Prenez-vous un vélo électrique : dans 10 ans, vous serez au top de la high tech !
- D’ailleurs, parenthèse sur les lendemains techno qui chantent : on n’a jamais fait des produits, transports électroménagers ou autres, aussi peu résistants et aussi peu capables de durer. On le sait tous que c’est voulu et qu’il faudrait pas grand-chose pour inventer une voiture qui dure 100 ans et un lave-linge qu’on léguerait à ses arrière-petits-enfants (c’était déjà quasiment cas dans les années 50, en fait) ; mais bon, ça permet de faire croire que nous sommes toujours en « croissance » - qui de fait, est complètement superficielle, et accélère encore le Krach de surproduction et écologique à venir.
- Pis les transports, ça coûte un pognon de dingue – échelle individuelle comme collective. Résultat, ça croule de partout : les ponts et les ouvrages d’art au sens propre, les particuliers qui envahissent les ronds-points pour une augmentation de taxe, les collectivités qui bouchent même plus les trous sur toutes les routes… Y a guère que les compagnies d’autoroute qui se portent bien.

Alors, pour rendre EMEV heureux et lui alléger le quotidien de ces trajets insupportables, il faudrait s’attaquer à des choses en profondeur comme la logique d’aménagement du territoire et la répartition de la propriété foncière. Le problème, c’est qu’on en viendrait vite à conclure que laisser le privé sans régulation est une grosse erreur. Et ça, EMEV, il ne veut pas en entendre parler : le Privé et le Marché, c’est sacré. Faut avoir des valeurs dans la vie.

Alors il continuera de faire ses 4h de train par jour. Sacrifice pour la cause.
Héros des temps modernes.
+1,exposé très intéressant.
Exposé hyper hypocrite, notre ami ___ depuis le temps qu'il traîne sur ce forum sous différents pseudos, sait pertinemment faire la différence entre le libéralisme prôné par EMEV qui par essence est un système régulé et l'ultra-libéralisme qui ne l'est pas et qui finit que finit par créer des oligopoles - tiens comme le communisme !

Pour revenir à la solution à apporter à notre ami EMEV, elle réside autant dans la régulation des différents marchés (immobilier, transport etc.) afin d'atteindre un optimal compétitif que dans la fin de cet anachronisme qu'est le salariat. Entendons nous, si les gens perdent autant de temps dans les transports c'est qu'ils ont besoin d'aller poser leur cul sur une chaise devant un bureau ou devant une machine en reniant leur libre-arbitre afin de donner l'illusion de produire quelque chose et d'être récompensé par cette incommensurable générosité patronale qu'est le salaire.

Si les relations étaient basées sur le contrat avec un objectif de résultat et non sur le lien de subordination, les petits chefaillons n'auraient plus aucune raison d'exiger de leurs ouailles d'être là à 9h pétante pour les avoir à l'oeil, ce qui est à l'origine des pics de transports qui nécessitent des infrastructures démesurées.

Bref, EELV a bien compris qu'en s'éloignant de l'anti-capitalisme dogmatique elle allait pouvoir faire venir beaucoup de gens qui n'ont que faire des idéologies fantaisistes mélenchoniennes et qui sont résolus à entreprendre les avancées pragmatiques que nécessite la lutte contre cet armageddon qu'est le réchauffement planétaire.
Merci pour votre sollicitude à tous :hehe:
Et pour donner le fin mot de l'histoire, l'éloignement provient juste du fait que ma compagne a un lieu de travail différent du mien, c'est probablement transitoire, quelques années. C'est un problème d'adéquation à un instant t entre l'offre de travail et la demande de travail sur une compétence particulière au sein d'un bassin d'emploi. Il faut donc fluidifier le marché, rendre plus mobiles les travailleurs tout comme je le fais moi-même. :D
Comme je suis sympa, je te donne la solution pour ne plus vivre cette situation : ta compagne démissionne et t'accompagne à ton boulot. Si ton gourou a raison, ta compagne n'aura alors plus qu'à traverser la rue pour retrouver un job ...
Si elle n'avait pas de boulot peut-être mais là elle en a un et il serait très difficile d'en trouver un avec les mêmes caractéristiques. Donc, on fait jouer la mobilité géographique inter bassins d'emploi et c'est ce qu'il faut, cela fluidifie le marché et améliore le matching entre offre et demande de travail.

Duvert
Messages : 851
Enregistré le : 31 mars 2019, 15:52

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Duvert »

Revelli futur Maire de Sainté? C'est bon pour l'ASSE, mais faut juste que les gars arrétent de marcher...il faut courir, et au trot! :hehe:

merlin
Messages : 13013
Enregistré le : 10 août 2007, 22:28

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par merlin »

Duvert a écrit :
18 sept. 2019, 23:46
Revelli futur Maire de Sainté? C'est bon pour l'ASSE, mais faut juste que les gars arrétent de marcher...il faut courir, et au trot! :hehe:
Tournée générale ... :diable:

___
Messages : 18183
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 21:53
___ a écrit :
18 sept. 2019, 20:35
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
There is no alternative, hein ?

Ah, ces conservateurs ! Si on les avait écoutés, on n'en serait encore à quémander un meilleur accès aux cuisses de mammouth et au feu dans la caverne !
Pas d'alternative à quoi ?
Il me semble que j'ai sur le sujet une position très ouverte. Faisons tout ce qui peut fonctionner.
Tout ce qui peut fonctionner... tant que ça ne remet rien de fondamental en cause. Tu ne t'en rends peut-être pas compte, mais dès qu'on évoque le début de commencement d'une piste qui ne soit pas qu'une simple avancée techno, tu es vent debout.

___
Messages : 18183
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

En marche En vert a écrit :
18 sept. 2019, 22:49
Mic-Mic a écrit :
18 sept. 2019, 18:22
En marche En vert a écrit :
17 sept. 2019, 18:21
Junito a écrit :
17 sept. 2019, 17:59
Borotj42 a écrit :
17 sept. 2019, 09:51
___ a écrit :
17 sept. 2019, 08:35
T'as pas mal de décroissants qui parlent de revenir au niveau de vie matériel des années 50 - 1950 hein, pas celui de 50 avant JC :happy1: Pour ce que je peux en savoir, c'est quand même loin de la caverne :happy1:

Prenons l'exemple d'EMEV (très intéressant, pris au premier degré) :
En marche En vert a écrit :
16 sept. 2019, 20:18
je me tape 4h de train par jour pour aller au boulot alors que je mettrais 1h30 de moins en voiture,
Je calcule donc, 2h30 au plus rapide pour aller bosser. Dans ces proportions-là c'est peut-être pas si courant, mais 1h30 par voyage, ça se trouve easy.

Pourquoi tant de temps de trajet pour ce pauvre EMEV, qui lui déstructure son quotidien et le rend malheureux (encore que, dans le train, il peut au moins faire des choses plus intéressantes que klaxonner dans les bouchons) ? Parce que EMEV habite loin de son travail.

Pourquoi habite-t-il loin de son travail ? 90% de chance que ce soit parce que les logements coûtent trop cher près de son travail, et qu'il préfère son pavillon avec terrain plutôt qu'un appart juste au-dessus de l'arrêt de bus.

Mais pourquoi, c'est si cher, de se loger ? Deux réponses :
- parce qu'on laisse faire le libre Marché, et que lui, il préfère les princes émiratis ou les oligarques russes qui veulent des pieds à terre dans les beaux-quartiers, et les ultras-riches qui se font des compléments de revenus avec du Air BnB, plutôt que les quidams moyens qui peuvent même pas sortir du 10 000€ du m² sans s’endetter sur 80 ans,
- parce que depuis 70 ans, les grands-pères et les pères de Macron (pas beaucoup de femmes aux manettes, à l'époque) ont cédé au mirage scientiste en désorganisant un vieux pays relativement équilibré pour en faire un immense circuit de voitures (et puis accessoirement ça faisait gagner de l'argent aux copains du BTP et des grandes firmes automobiles ; un peu de propagande auprès du bon peuple (avec le rouleau compresseur Hollywood en appui), et hop ! le tour était joué.). Comme ça, plus besoin d’habiter près de ton travail !

A court terme, c’était cool. A moyen terme, c’est-à-dire aujourd’hui, ça l’est beaucoup moins. Pourquoi ?
- La démographie et la croissance, mon gars. Ca passait à 10 millions de caisses ; 4 fois plus, ça passe plus.
- Les voitures, ça pollue et pas qu’un peu. Donc ça pète l’équilibre climatique et ça file des maladies mortelles. Y a pas que la voiture en cause, loin de là, mais principal transport au quotidien du pays, ça la fout mal.
- Les transports en général, ça demande beaucoup d’énergie. Or l’énergie, ça se raréfie et se renchérit. On nous a agité depuis des décennies les mirages du tout-électrique, de l’hydrogène, du bio-carburant, on voit toujours pas venir la martingale – et je prends le pari avec vous que d’ici 10 ans, les mêmes qui nous annoncent des lendemains techno qui chantent nous feront croire qu’ils réinventent le monde avec le principe de la dynamo activée par des pédales. Prenez-vous un vélo électrique : dans 10 ans, vous serez au top de la high tech !
- D’ailleurs, parenthèse sur les lendemains techno qui chantent : on n’a jamais fait des produits, transports électroménagers ou autres, aussi peu résistants et aussi peu capables de durer. On le sait tous que c’est voulu et qu’il faudrait pas grand-chose pour inventer une voiture qui dure 100 ans et un lave-linge qu’on léguerait à ses arrière-petits-enfants (c’était déjà quasiment cas dans les années 50, en fait) ; mais bon, ça permet de faire croire que nous sommes toujours en « croissance » - qui de fait, est complètement superficielle, et accélère encore le Krach de surproduction et écologique à venir.
- Pis les transports, ça coûte un pognon de dingue – échelle individuelle comme collective. Résultat, ça croule de partout : les ponts et les ouvrages d’art au sens propre, les particuliers qui envahissent les ronds-points pour une augmentation de taxe, les collectivités qui bouchent même plus les trous sur toutes les routes… Y a guère que les compagnies d’autoroute qui se portent bien.

Alors, pour rendre EMEV heureux et lui alléger le quotidien de ces trajets insupportables, il faudrait s’attaquer à des choses en profondeur comme la logique d’aménagement du territoire et la répartition de la propriété foncière. Le problème, c’est qu’on en viendrait vite à conclure que laisser le privé sans régulation est une grosse erreur. Et ça, EMEV, il ne veut pas en entendre parler : le Privé et le Marché, c’est sacré. Faut avoir des valeurs dans la vie.

Alors il continuera de faire ses 4h de train par jour. Sacrifice pour la cause.
Héros des temps modernes.
+1,exposé très intéressant.
Exposé hyper hypocrite, notre ami ___ depuis le temps qu'il traîne sur ce forum sous différents pseudos, sait pertinemment faire la différence entre le libéralisme prôné par EMEV qui par essence est un système régulé et l'ultra-libéralisme qui ne l'est pas et qui finit que finit par créer des oligopoles - tiens comme le communisme !

Pour revenir à la solution à apporter à notre ami EMEV, elle réside autant dans la régulation des différents marchés (immobilier, transport etc.) afin d'atteindre un optimal compétitif que dans la fin de cet anachronisme qu'est le salariat. Entendons nous, si les gens perdent autant de temps dans les transports c'est qu'ils ont besoin d'aller poser leur cul sur une chaise devant un bureau ou devant une machine en reniant leur libre-arbitre afin de donner l'illusion de produire quelque chose et d'être récompensé par cette incommensurable générosité patronale qu'est le salaire.

Si les relations étaient basées sur le contrat avec un objectif de résultat et non sur le lien de subordination, les petits chefaillons n'auraient plus aucune raison d'exiger de leurs ouailles d'être là à 9h pétante pour les avoir à l'oeil, ce qui est à l'origine des pics de transports qui nécessitent des infrastructures démesurées.

Bref, EELV a bien compris qu'en s'éloignant de l'anti-capitalisme dogmatique elle allait pouvoir faire venir beaucoup de gens qui n'ont que faire des idéologies fantaisistes mélenchoniennes et qui sont résolus à entreprendre les avancées pragmatiques que nécessite la lutte contre cet armageddon qu'est le réchauffement planétaire.
Merci pour votre sollicitude à tous :hehe:
Et pour donner le fin mot de l'histoire, l'éloignement provient juste du fait que ma compagne a un lieu de travail différent du mien, c'est probablement transitoire, quelques années. C'est un problème d'adéquation à un instant t entre l'offre de travail et la demande de travail sur une compétence particulière au sein d'un bassin d'emploi. Il faut donc fluidifier le marché, rendre plus mobiles les travailleurs tout comme je le fais moi-même. :D
Comme je suis sympa, je te donne la solution pour ne plus vivre cette situation : ta compagne démissionne et t'accompagne à ton boulot. Si ton gourou a raison, ta compagne n'aura alors plus qu'à traverser la rue pour retrouver un job ...
Si elle n'avait pas de boulot peut-être mais là elle en a un et il serait très difficile d'en trouver un avec les mêmes caractéristiques. Donc, on fait jouer la mobilité géographique inter bassins d'emploi et c'est ce qu'il faut, cela fluidifie le marché et améliore le matching entre offre et demande de travail.
Je dis ça vraiment au premier degré, sans moquerie ou attaque : ce que tu dis, c'est un catéchisme qu'on connaît par cœur.
Il me révulse.

Pourquoi ? Parce qu'il dit, en clair : "je soumets ma vie aux lois de l'offre et de la demande". Tu te réduis toi-même à un bête et simple producteur-consommateur - à une fourmi ouvrière, quoi.

Souvent, les gens qui professent ces idées (en tout cas, ceux qui ne tirent pas les marrons du feu) le font car ils pensent que c'est une nécessité de notre condition. Mais c'est faux ! Y a rien de plus déshumanisant. C'est une condition aberrante à l'échelle de l'histoire de notre espèce.

Et encore, ce ne serait rien si les fourmis ne voulaient pas, par tous les moyens, obliger les autres à se conduire comme elles. C'est là ce qui me fait haïr le macronisme et ce qu'il y a derrière : au-delà des discours, dans le concret des actes, il y a une recherche de destruction systématique de toute altérité, fût-elle inoffensive.

Arrête d'être une fourmi, deviens un homme !

ManuVert
Messages : 1896
Enregistré le : 12 mai 2013, 20:17

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ManuVert »

___ a écrit :
19 sept. 2019, 06:27
En marche En vert a écrit :
18 sept. 2019, 22:49
Mic-Mic a écrit :
18 sept. 2019, 18:22
En marche En vert a écrit :
17 sept. 2019, 18:21
Junito a écrit :
17 sept. 2019, 17:59
Borotj42 a écrit :
17 sept. 2019, 09:51
___ a écrit :
17 sept. 2019, 08:35
T'as pas mal de décroissants qui parlent de revenir au niveau de vie matériel des années 50 - 1950 hein, pas celui de 50 avant JC :happy1: Pour ce que je peux en savoir, c'est quand même loin de la caverne :happy1:

Prenons l'exemple d'EMEV (très intéressant, pris au premier degré) :
En marche En vert a écrit :
16 sept. 2019, 20:18
je me tape 4h de train par jour pour aller au boulot alors que je mettrais 1h30 de moins en voiture,
Je calcule donc, 2h30 au plus rapide pour aller bosser. Dans ces proportions-là c'est peut-être pas si courant, mais 1h30 par voyage, ça se trouve easy.

Pourquoi tant de temps de trajet pour ce pauvre EMEV, qui lui déstructure son quotidien et le rend malheureux (encore que, dans le train, il peut au moins faire des choses plus intéressantes que klaxonner dans les bouchons) ? Parce que EMEV habite loin de son travail.

Pourquoi habite-t-il loin de son travail ? 90% de chance que ce soit parce que les logements coûtent trop cher près de son travail, et qu'il préfère son pavillon avec terrain plutôt qu'un appart juste au-dessus de l'arrêt de bus.

Mais pourquoi, c'est si cher, de se loger ? Deux réponses :
- parce qu'on laisse faire le libre Marché, et que lui, il préfère les princes émiratis ou les oligarques russes qui veulent des pieds à terre dans les beaux-quartiers, et les ultras-riches qui se font des compléments de revenus avec du Air BnB, plutôt que les quidams moyens qui peuvent même pas sortir du 10 000€ du m² sans s’endetter sur 80 ans,
- parce que depuis 70 ans, les grands-pères et les pères de Macron (pas beaucoup de femmes aux manettes, à l'époque) ont cédé au mirage scientiste en désorganisant un vieux pays relativement équilibré pour en faire un immense circuit de voitures (et puis accessoirement ça faisait gagner de l'argent aux copains du BTP et des grandes firmes automobiles ; un peu de propagande auprès du bon peuple (avec le rouleau compresseur Hollywood en appui), et hop ! le tour était joué.). Comme ça, plus besoin d’habiter près de ton travail !

A court terme, c’était cool. A moyen terme, c’est-à-dire aujourd’hui, ça l’est beaucoup moins. Pourquoi ?
- La démographie et la croissance, mon gars. Ca passait à 10 millions de caisses ; 4 fois plus, ça passe plus.
- Les voitures, ça pollue et pas qu’un peu. Donc ça pète l’équilibre climatique et ça file des maladies mortelles. Y a pas que la voiture en cause, loin de là, mais principal transport au quotidien du pays, ça la fout mal.
- Les transports en général, ça demande beaucoup d’énergie. Or l’énergie, ça se raréfie et se renchérit. On nous a agité depuis des décennies les mirages du tout-électrique, de l’hydrogène, du bio-carburant, on voit toujours pas venir la martingale – et je prends le pari avec vous que d’ici 10 ans, les mêmes qui nous annoncent des lendemains techno qui chantent nous feront croire qu’ils réinventent le monde avec le principe de la dynamo activée par des pédales. Prenez-vous un vélo électrique : dans 10 ans, vous serez au top de la high tech !
- D’ailleurs, parenthèse sur les lendemains techno qui chantent : on n’a jamais fait des produits, transports électroménagers ou autres, aussi peu résistants et aussi peu capables de durer. On le sait tous que c’est voulu et qu’il faudrait pas grand-chose pour inventer une voiture qui dure 100 ans et un lave-linge qu’on léguerait à ses arrière-petits-enfants (c’était déjà quasiment cas dans les années 50, en fait) ; mais bon, ça permet de faire croire que nous sommes toujours en « croissance » - qui de fait, est complètement superficielle, et accélère encore le Krach de surproduction et écologique à venir.
- Pis les transports, ça coûte un pognon de dingue – échelle individuelle comme collective. Résultat, ça croule de partout : les ponts et les ouvrages d’art au sens propre, les particuliers qui envahissent les ronds-points pour une augmentation de taxe, les collectivités qui bouchent même plus les trous sur toutes les routes… Y a guère que les compagnies d’autoroute qui se portent bien.

Alors, pour rendre EMEV heureux et lui alléger le quotidien de ces trajets insupportables, il faudrait s’attaquer à des choses en profondeur comme la logique d’aménagement du territoire et la répartition de la propriété foncière. Le problème, c’est qu’on en viendrait vite à conclure que laisser le privé sans régulation est une grosse erreur. Et ça, EMEV, il ne veut pas en entendre parler : le Privé et le Marché, c’est sacré. Faut avoir des valeurs dans la vie.

Alors il continuera de faire ses 4h de train par jour. Sacrifice pour la cause.
Héros des temps modernes.
+1,exposé très intéressant.
Exposé hyper hypocrite, notre ami ___ depuis le temps qu'il traîne sur ce forum sous différents pseudos, sait pertinemment faire la différence entre le libéralisme prôné par EMEV qui par essence est un système régulé et l'ultra-libéralisme qui ne l'est pas et qui finit que finit par créer des oligopoles - tiens comme le communisme !

Pour revenir à la solution à apporter à notre ami EMEV, elle réside autant dans la régulation des différents marchés (immobilier, transport etc.) afin d'atteindre un optimal compétitif que dans la fin de cet anachronisme qu'est le salariat. Entendons nous, si les gens perdent autant de temps dans les transports c'est qu'ils ont besoin d'aller poser leur cul sur une chaise devant un bureau ou devant une machine en reniant leur libre-arbitre afin de donner l'illusion de produire quelque chose et d'être récompensé par cette incommensurable générosité patronale qu'est le salaire.

Si les relations étaient basées sur le contrat avec un objectif de résultat et non sur le lien de subordination, les petits chefaillons n'auraient plus aucune raison d'exiger de leurs ouailles d'être là à 9h pétante pour les avoir à l'oeil, ce qui est à l'origine des pics de transports qui nécessitent des infrastructures démesurées.

Bref, EELV a bien compris qu'en s'éloignant de l'anti-capitalisme dogmatique elle allait pouvoir faire venir beaucoup de gens qui n'ont que faire des idéologies fantaisistes mélenchoniennes et qui sont résolus à entreprendre les avancées pragmatiques que nécessite la lutte contre cet armageddon qu'est le réchauffement planétaire.
Merci pour votre sollicitude à tous :hehe:
Et pour donner le fin mot de l'histoire, l'éloignement provient juste du fait que ma compagne a un lieu de travail différent du mien, c'est probablement transitoire, quelques années. C'est un problème d'adéquation à un instant t entre l'offre de travail et la demande de travail sur une compétence particulière au sein d'un bassin d'emploi. Il faut donc fluidifier le marché, rendre plus mobiles les travailleurs tout comme je le fais moi-même. :D
Comme je suis sympa, je te donne la solution pour ne plus vivre cette situation : ta compagne démissionne et t'accompagne à ton boulot. Si ton gourou a raison, ta compagne n'aura alors plus qu'à traverser la rue pour retrouver un job ...
Si elle n'avait pas de boulot peut-être mais là elle en a un et il serait très difficile d'en trouver un avec les mêmes caractéristiques. Donc, on fait jouer la mobilité géographique inter bassins d'emploi et c'est ce qu'il faut, cela fluidifie le marché et améliore le matching entre offre et demande de travail.
Je dis ça vraiment au premier degré, sans moquerie ou attaque : ce que tu dis, c'est un catéchisme qu'on connaît par cœur.
Il me révulse.

Pourquoi ? Parce qu'il dit, en clair : "je soumets ma vie aux lois de l'offre et de la demande". Tu te réduis toi-même à un bête et simple producteur-consommateur - à une fourmi ouvrière, quoi.

Souvent, les gens qui professent ces idées (en tout cas, ceux qui ne tirent pas les marrons du feu) le font car ils pensent que c'est une nécessité de notre condition. Mais c'est faux ! Y a rien de plus déshumanisant. C'est une condition aberrante à l'échelle de l'histoire de notre espèce.

Et encore, ce ne serait rien si les fourmis ne voulaient pas, par tous les moyens, obliger les autres à se conduire comme elles. C'est là ce qui me fait haïr le macronisme et ce qu'il y a derrière : au-delà des discours, dans le concret des actes, il y a une recherche de destruction systématique de toute altérité, fût-elle inoffensive.

Arrête d'être une fourmi, deviens un homme !
La vie n'est pas que plaisir, oisiveté, vie au crochet de ceux qui font des sacrifices. Bien sûr, il faut faire des efforts, des compromis pour gagner sa vie, honnêtement. La France qui se lève tôt n'est pas une victime mais une héroïne. Il faut non pas la condamner mais la sacraliser et l'ériger en modèle pour certains qui en ont bien besoin.

Michel-Ange
Messages : 5185
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

___ a écrit :
19 sept. 2019, 06:21
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 21:53
___ a écrit :
18 sept. 2019, 20:35
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
There is no alternative, hein ?

Ah, ces conservateurs ! Si on les avait écoutés, on n'en serait encore à quémander un meilleur accès aux cuisses de mammouth et au feu dans la caverne !
Pas d'alternative à quoi ?
Il me semble que j'ai sur le sujet une position très ouverte. Faisons tout ce qui peut fonctionner.
Tout ce qui peut fonctionner... tant que ça ne remet rien de fondamental en cause. Tu ne t'en rends peut-être pas compte, mais dès qu'on évoque le début de commencement d'une piste qui ne soit pas qu'une simple avancée techno, tu es vent debout.
Comme quoi ?

vert7910
Messages : 2948
Enregistré le : 27 mars 2015, 12:59

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par vert7910 »

L’écologie c'est comme pour les pauvres , les grands spécialiste nous expliques , nous montrent des images qui choques , on félicite les initiatives personnel ,mais en faite ............................ils s'en foutent royalement


Production , consommation , argent ........
«L'écusson est au-dessus de tout. Nous qui portons l'écusson sommes tous de passage. Les seuls qui maintiennent et entretiennent la tradition, ce sont les supporters.»
«Dans la relation au public, nous avons des devoirs, pas des droits.»

___
Messages : 18183
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
19 sept. 2019, 07:45
___ a écrit :
19 sept. 2019, 06:21
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 21:53
___ a écrit :
18 sept. 2019, 20:35
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
There is no alternative, hein ?

Ah, ces conservateurs ! Si on les avait écoutés, on n'en serait encore à quémander un meilleur accès aux cuisses de mammouth et au feu dans la caverne !
Pas d'alternative à quoi ?
Il me semble que j'ai sur le sujet une position très ouverte. Faisons tout ce qui peut fonctionner.
Tout ce qui peut fonctionner... tant que ça ne remet rien de fondamental en cause. Tu ne t'en rends peut-être pas compte, mais dès qu'on évoque le début de commencement d'une piste qui ne soit pas qu'une simple avancée techno, tu es vent debout.
Comme quoi ?
La lutte contre l'obsolescence programmée ?

Michel-Ange
Messages : 5185
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

___ a écrit :
19 sept. 2019, 08:12
Michel-Ange a écrit :
19 sept. 2019, 07:45
___ a écrit :
19 sept. 2019, 06:21
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 21:53
___ a écrit :
18 sept. 2019, 20:35
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 18:00
paranoid a écrit :
18 sept. 2019, 17:24
Michel-Ange a écrit :
18 sept. 2019, 16:01
En même temps, la fin du monde, ça doit aussi faire un bon million d'années qu'on en parle pour l'année prochaine ! :mrgreen:
Des pessimistes, des catastrophistes, des prêcheurs d'apocalypse, il y en a toujours eu. Jusqu'ici, ils ont toujours eu tort. En espérant que ce soit la bonne pour vous, les gars (je suis beau joueur) ! :happy1:
Du coup on fait quoi des rapports sur les conséquences du réchauffement, celles qu'on constate de plus en plus (canicules, tout ça...), du fait que les ressources sur lesquelles l'économie repose commencent à être difficile d'accès, que les solutions soit disant durables n'en sont pas, que la biosphère est en train de s'effondrer littéralement, du fait que les grands financiers (Warren Buffet pour ne citer que lui) sont en train de vendre leurs actions comme ils l'ont fait il y a 12 ans, etc. ?
Ben, on fait tout. On essaye de limiter les émissions de CO2 (en évitant d'arrêter le nucléaire pile au mauvais moment, comme les Allemands). On fait carburer la recherche pour trouver des solutions le plus rapidement possible. Et on se prépare au réchauffement.
There is no alternative, hein ?

Ah, ces conservateurs ! Si on les avait écoutés, on n'en serait encore à quémander un meilleur accès aux cuisses de mammouth et au feu dans la caverne !
Pas d'alternative à quoi ?
Il me semble que j'ai sur le sujet une position très ouverte. Faisons tout ce qui peut fonctionner.
Tout ce qui peut fonctionner... tant que ça ne remet rien de fondamental en cause. Tu ne t'en rends peut-être pas compte, mais dès qu'on évoque le début de commencement d'une piste qui ne soit pas qu'une simple avancée techno, tu es vent debout.
Comme quoi ?
La lutte contre l'obsolescence programmée ?
Très bien.

___
Messages : 18183
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

En marche En vert a écrit :
19 sept. 2019, 06:46
La vie n'est pas que plaisir, oisiveté, vie au crochet de ceux qui font des sacrifices. Bien sûr, il faut faire des efforts, des compromis pour gagner sa vie, honnêtement. La France qui se lève tôt n'est pas une victime mais une héroïne. Il faut non pas la condamner mais la sacraliser et l'ériger en modèle pour certains qui en ont bien besoin.
Mais sors des poncifs ! Où suis-je en train de condamner ceux qui bossent ? Au contraire ! Je leur dis : arrêtez de bosser pour enrichir des co*nards qui vous tondent ! Bosser pour vous, pour la communauté de vie qui vous tient à cœur (famille, amis, village, que sais-je), pour rendre votre quotidien (votre vie !) heureuse et épanouie en profondeur, mais arrêter de bosser pour des rentiers dont le seul mérite est de détenir du capital !

Mais tu te rends compte ce que tu dis EMEV : tu consacres, aujourd'hui, 8h de boulot + 4h de transport + 2h de préparation/repos/décompression soit 14H par jour pour ton patron. Il est où, le moment où tu vis "pour toi" ? Et tout ça, j'en suis sûr, pour gagner des clopinettes par rapport à la valeur que tu produis. Parce que le grand gagnant de ton sacrifice, ça n'est pas toi, ça n'est pas la France, ça n'est aucune communauté à laquelle tu es attachée : c'est en bout de course la caste minuscule des grands capitalistes, ceux qui changent de yacht comme toi de chemise, qui récupère le fruit de ton travail.

Ca relève du syndrome de Stockholm, votre truc.

___
Messages : 18183
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
19 sept. 2019, 08:19
___ a écrit :
19 sept. 2019, 08:12
La lutte contre l'obsolescence programmée ?
Très bien.
Vraiment, t'es pas contre ? T'es pas contre imposer des lois drastiques en la matière, et les faire appliquer derrière ? Que le but final, c'est qu'on ait tous un smartphone qui dure 250 ans avec des logiciels stables malgré les mises à jour, et des ampoules éternelles ? Que l'obsolescence programmée, c'est autant une question de conception matérielle, que de possibilité de réparation à coût soutenable, que de mise à jour logicielle qui tiennent le coup sur des matos moins puissants, que de fin du marketing pour te faire croire que l'I-Phone 8.3.12 est 'achment + cool que le 8.3.11 sorti il y a 6 mois et dont il faut se débarrasser au plus vite ?


Dis-moi : t'es bien au courant qu'en faisant ça, tu détruis le principal moteur de la croissance et de la rentabilité du capital ?

Et t'es d'accord ? P'tain, viens que je te paye un coup, parce que c'est un grand moment !

ManuVert
Messages : 1896
Enregistré le : 12 mai 2013, 20:17

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ManuVert »

___ a écrit :
19 sept. 2019, 08:21
En marche En vert a écrit :
19 sept. 2019, 06:46
La vie n'est pas que plaisir, oisiveté, vie au crochet de ceux qui font des sacrifices. Bien sûr, il faut faire des efforts, des compromis pour gagner sa vie, honnêtement. La France qui se lève tôt n'est pas une victime mais une héroïne. Il faut non pas la condamner mais la sacraliser et l'ériger en modèle pour certains qui en ont bien besoin.
Mais sors des poncifs ! Où suis-je en train de condamner ceux qui bossent ? Au contraire ! Je leur dis : arrêtez de bosser pour enrichir des co*nards qui vous tondent ! Bosser pour vous, pour la communauté de vie qui vous tient à cœur (famille, amis, village, que sais-je), pour rendre votre quotidien (votre vie !) heureuse et épanouie en profondeur, mais arrêter de bosser pour des rentiers dont le seul mérite est de détenir du capital !

Mais tu te rends compte ce que tu dis EMEV : tu consacres, aujourd'hui, 8h de boulot + 4h de transport + 2h de préparation/repos/décompression soit 14H par jour pour ton patron. Il est où, le moment où tu vis "pour toi" ? Et tout ça, j'en suis sûr, pour gagner des clopinettes par rapport à la valeur que tu produis. Parce que le grand gagnant de ton sacrifice, ça n'est pas toi, ça n'est pas la France, ça n'est aucune communauté à laquelle tu es attachée : c'est en bout de course la caste minuscule des grands capitalistes, ceux qui changent de yacht comme toi de chemise, qui récupère le fruit de ton travail.

Ca relève du syndrome de Stockholm, votre truc.
Mais travailler c'est vivre pour soi, c'est avoir la satisfaction de gagner sa vie et de faire vivre sa famille honnêtement, de rendre service à son entreprise qui crée des emplois, verse des salaires, répond à des besoins.
Pour ce qui est du salaire, je suis payé en fonction de ma valeur, libre à moi de faire jouer la concurrence si j'ai des compétences à faire valoir qui seront mieux valorisées ailleurs (d'où la nécessaire mobilité dont je parlais). Libre à moi de créer une entreprise en fonction des savoir-faire , savoir-être et capitaux dont je dispose ou que je peux réunir. Libre à moi de passer des concours administratifs avec là encore la nécessaire mobilité que cela implique.
Les gens veulent du tout cuit, boulot payé correctement, pas fatigant, intéressant, proche de chez soi. Mais ça c'est la vie professionnelle fiction.

Verrouillé