20 juin 2003 : France 2-1 Japon - Premier tour de Coupe des Confédérations  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Juju n'a pas Rudi son dernier mot

16/02/2018

Image

 

Dans un article à paraître demain, la Pravda explique que Julien Sablé rêve de rebondir comme l'avait fait son ancien entraîneur Rudi Garcia. Extraits.

 

"Sablé est marqué par son échec dans ce qui constituait sa première expérience à ce niveau. Devenir le premier entraîneur de l'histoire de l'ASSE à ne pas gagner un match (2 nuls et 4 défaites) aurait même pu tuer dans l'oeuf sa vocation naissante. Mais il n'en est rien. Gasset lui ayant laissé le choix de rester ou non à ses côtés, Sablé a demandé et obtenu de sa direction de ne pas retourner au centre de formation. Car l'expérience, aussi douloureuse fût-elle, a sonné comme une révélation. C'est avec les pros qu'il veut être.

 

Il doit aujourd'hui apprendre à ravaler son ego et à maintenir son autorité auprès de joueurs qu'il commandait hier. Malgré leurs relations distantes, Printant implique Sablé dans les séances. Notamment lorsque l'entraînement prévoit deux ateliers. Sous l'œil vigilant de Gasset, l'un s'occupe des attaquants, l'autre des défenseurs. Mais quand il s'agit de communiquer à la place de Gasset, c'est Printant qui s'en charge. Après avoir été trop vite propulsé sur la scène médiatique par l'ASSE, Sablé reste désormais dans l'ombre.

 

Sablé rêve d'un destin à la Rudi Garcia. L'actuel entraîneur de Marseille avait commencé sa carrière dans l'élite chez les Verts, en constituant à la hâte un duo bancal avec Jean-Guy Wallemme, après le départ du Gallois John Toshack, en janvier 2001. Cette première expérience s'était soldée par une relégation en fin de saison. Mais, dix ans plus tard, Garcia était élu meilleur entraîneur de L 1 par ses pairs, après son doublé Coupe de France - Championnat avec Lille.

 

C'est parce qu'il est fermement décidé à marcher dans ses pas que Sablé accepte aujourd'hui de se démener à l'ombre de Printant et, surtout, de l'expérimenté Gasset. En parallèle, il potasse son diplôme de formateur. Il passera sa certification du 12 au 15 mars. S'il l'obtient, il pourra s'inscrire au BEPF. Gasset ayant prévu, la saison prochaine, de retrouver son rôle d'adjoint auprès de Laurent Blanc, qui veut reprendre une équipe, la question des ambitions de n°1 de Sablé et de son rôle à Saint-Étienne se posera de nouveau."

 

 

 

 

   


A venir

29/06/2018 10:00

Reprise de l'entrainement



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com