home

C'est fini pour Celestini (3)

17/02/2018
bookmark bookmark
share share
Image

 

Entraîneur de Lausanne Sport, actuellement antépénultième de Super League (L1 suisse), Fabio Celestini avait commenté ses contacts avec l'ASSE en juin dernier dans le quotidien vaudois 24 heures puis sur les ondes de RMC. Il en remet une couche aujourd'hui sur le site de So Foot.

 

"À vrai dire, j'avais accepté l'offre. J'avais rencontré Monsieur Romeyer, Monsieur Rocheteau, Monsieur Caiazzo. Je crois qu'il y avait une envie de la part de Saint-Étienne de voir d'autres profils parce que je n'avais peut-être pas l'expérience nécessaire pour un club pareil. Après, quand des noms comme Ranieri, Puel sont annoncés, que ça dure une semaine, deux semaines, j'ai senti qu'il n'y avait pas forcément l'unanimité me concernant. Dans ces conditions, c'est compliqué de travailler. Mais si Monsieur Caiazzo m'avait dit oui lors de notre premier rendez-vous à Paris, j'aurais dit oui à Saint-Étienne. Finalement, plutôt qu'avoir dit non à Saint-Étienne, j'ai dit oui à Lausanne. Mon objectif, c'est avant tout d'entraîner dans un des cinq grands championnats et, bien sûr, la France en fait partie. En plus, je parle français, anglais, espagnol et italien, donc ça élargit les possibilités. Je ne sais pas quand ça sera l'heure, mais quand ça sera l'heure, ça sera l'heure."

Potins
18/12 22:47
Josuha claque contre Stuttgart
18/12 22:34
Gradel rétablit le Baysse-main
18/12 22:02
Bafé claque, Al Hilal craque
18/12 21:23
Gelson joue la prolongation
18/12 20:04
Romain est bien la star de Fabien
18/12 19:49
Lebaron promeut Valbon
18/12 18:39
Les Vert(e)s au Mondial
18/12 18:20
Pape sur le banc
18/12 16:50
Les prêtés sur les prés enneigés
18/12 08:09
Dall'Oglio pense plus à Sainté qu'à Bordeaux
Articles
18/12/2018
Un point pris ou deux perdus ?
16/12/2018
Visez, visez la cage aux Aiglons !
12/12/2018
Bauthéac : "Cette année, j'aime beaucoup Sainté"
08/12/2018
Cauchemardesque
06/12/2018
VARum ?
04/12/2018
Après avoir bouffé du Canari, buvons du Bordeaux !
03/12/2018
Tholot : "Mon coeur sera marine et vert"
02/12/2018
La référence ?
30/11/2018
A défaut de Lyon, bouffons du Canari !
29/11/2018
Garande : "Sainté-Nantes, c'était bouillant !"

Partager