[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Ligne de but, Poteau gauche, Poteau droit, Barre transversale

Latornade
Messages : 5774
Inscription : 20 août 2009, 12:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade » 22 oct. 2019, 15:39

Danish a écrit :
22 oct. 2019, 14:58
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
Non car il n'a pas dit cà.
C’est la base d’un droit de retrait l’immense du danger.

Dites les gars. On peut être d’accord sur le fond de la revendication sans reprendre bêtement les éléments de language des uns ou des autres non.

Danish
Messages : 26096
Inscription : 01 août 2005, 21:29
Localisation : Saint-Etienne Centre

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Danish » 22 oct. 2019, 15:40

paranoid a écrit :
22 oct. 2019, 15:19
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 14:58
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
Non car il n'a pas dit cà.
C'est Pénicaud qui l'a dit :]
https://www.franceinter.fr/economie/snc ... u-meme-nom
Que la ministre du travail ne connaissent pas le code du travail, ca ne me choque pas, c'est attendu.
Que Latornade ne connaisse pas le code du travail, pardon mais ca me choque vraiment.

Latornade
Messages : 5774
Inscription : 20 août 2009, 12:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade » 22 oct. 2019, 15:42

Danish a écrit :
22 oct. 2019, 15:40
paranoid a écrit :
22 oct. 2019, 15:19
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 14:58
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
Non car il n'a pas dit cà.
C'est Pénicaud qui l'a dit :]
https://www.franceinter.fr/economie/snc ... u-meme-nom
Que la ministre du travail ne connaissent pas le code du travail, ca ne me choque pas, c'est attendu.
Que Latornade ne connaisse pas le code du travail, pardon mais ca me choque vraiment.
Reprend le texte et explique moi, par rapport à cet événement, la justification d’un arrêt des conducteurs tgv et rer ?

verttoujours
Messages : 819
Inscription : 20 août 2019, 16:50
Localisation : loire

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par verttoujours » 22 oct. 2019, 15:48

la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
Mais non, tu sais bien que les fonctionnaires ne sont que des fainéants raleurs jamaus content et que toutva bien dans les services publics
D ailleurs continuons à les supprimer.ca coute trop cher

Danish
Messages : 26096
Inscription : 01 août 2005, 21:29
Localisation : Saint-Etienne Centre

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Danish » 22 oct. 2019, 15:49

Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 15:42
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 15:40
paranoid a écrit :
22 oct. 2019, 15:19
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 14:58
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
Non car il n'a pas dit cà.
C'est Pénicaud qui l'a dit :]
https://www.franceinter.fr/economie/snc ... u-meme-nom
Que la ministre du travail ne connaissent pas le code du travail, ca ne me choque pas, c'est attendu.
Que Latornade ne connaisse pas le code du travail, pardon mais ca me choque vraiment.
Reprend le texte et explique moi, par rapport à cet événement, la justification d’un arrêt des conducteurs tgv et rer ?
Ceux-ci ont activé leur droit de retrait ? tu es sûr de cà ?

la buse
Messages : 18232
Inscription : 01 août 2005, 15:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par la buse » 22 oct. 2019, 15:54

Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
J'ai l'impression que toi et pas mal d'autres ont du mal à comprendre le concept du droit de retrait. L'idée est justement de ne pas se mettre en danger, pas d'attendre tranquillement de se faire charcuter.

la buse
Messages : 18232
Inscription : 01 août 2005, 15:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par la buse » 22 oct. 2019, 16:00

paranoid a écrit :
22 oct. 2019, 15:19
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 14:58
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
Non car il n'a pas dit cà.
C'est Pénicaud qui l'a dit :]
https://www.franceinter.fr/economie/snc ... u-meme-nom
Alors elle dès qu'elle l'ouvre c'est pour bégayer ou sortir une ânerie, vraiment top comme ministre.

Latornade
Messages : 5774
Inscription : 20 août 2009, 12:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade » 22 oct. 2019, 16:02

la buse a écrit :
22 oct. 2019, 15:54
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
J'ai l'impression que toi et pas mal d'autres ont du mal à comprendre le concept du droit de retrait. L'idée est justement de ne pas se mettre en danger, pas d'attendre tranquillement de se faire charcuter.
Tu ne m’as pas lu.

Danish
Messages : 26096
Inscription : 01 août 2005, 21:29
Localisation : Saint-Etienne Centre

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Danish » 22 oct. 2019, 16:26

Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 16:02
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 15:54
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
J'ai l'impression que toi et pas mal d'autres ont du mal à comprendre le concept du droit de retrait. L'idée est justement de ne pas se mettre en danger, pas d'attendre tranquillement de se faire charcuter.
Tu ne m’as pas lu.
Moi je t'ai lu et je doute que des conducteurs de TGV et/ou de RER aient fait valoir leur droit de retrait.
As-tu une source ?

mononoké
Messages : 2453
Inscription : 18 avr. 2015, 06:12
Localisation : 42000

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par mononoké » 22 oct. 2019, 16:44


Latornade
Messages : 5774
Inscription : 20 août 2009, 12:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade » 22 oct. 2019, 16:46

Danish a écrit :
22 oct. 2019, 15:49
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 15:42
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 15:40
paranoid a écrit :
22 oct. 2019, 15:19
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 14:58
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
Non car il n'a pas dit cà.
C'est Pénicaud qui l'a dit :]
https://www.franceinter.fr/economie/snc ... u-meme-nom
Que la ministre du travail ne connaissent pas le code du travail, ca ne me choque pas, c'est attendu.
Que Latornade ne connaisse pas le code du travail, pardon mais ca me choque vraiment.
Reprend le texte et explique moi, par rapport à cet événement, la justification d’un arrêt des conducteurs tgv et rer ?
Ceux-ci ont activé leur droit de retrait ? tu es sûr de cà ?
RER B et D - TGV dans le sud-est et aucun Ouigo.
Ont-ils activé leur droit de retrait ou ont-ils été empêché par des agents d'aiguillage, mécaniciens,… ?? je ne sais pas. Ca change rien. Comment tu justifies le retrait de ces autres catégories par rapport à cet événement ? Comment tu justifies le retrait des conducteurs ayant un contrôleur prévu à bord ? Je rappel que le droit de retrait est individuel et non pas collectif. Un retrait n'est pas un acte de solidarité contrairement à une grève.

Et sur la forme, ça va donner quoi ? Dans deux ans ce texte sera amendé et durci. Bravo les artistes.

Et pour la buse qui n'a pas lu mes précédent poste :

Ils ont fait une grève pour interpeller la population sur le fait qu’il y avait souvent que le conducteur de présent dans les TER et que c’est inadmissible et je suis d’accord.

Seulement ils le font passer sur le droit de retrait, ce qui est valable uniquement pour les conducteurs de TER, pas pour les autres cf le texte droit du travail posté plus haut.


Je suis dans la mouvance « ils font chier de ne pas déposer de préavis pour une grève » et la mouvance « les conducteurs de TER ont raison d’exercer leurs droits de retrait quand ils ne sont pas accompagnés par un contrôleur pendant un trajet ». Ce qui signifie que tous les jours, sur toute la France, un TER sur deux pourrait ne pas fonctionner (grosso merdo, n’ayant pas les chiffres exacts)

Aurait-on l’idée de monter dans un avion avec les deux seuls pilotes enfermés dans le cockpit et aucun personnel en cabine ? Ben non.

Ronaldijoe
Messages : 1294
Inscription : 30 août 2005, 15:22
Localisation : Un peu plus près !!!

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Ronaldijoe » 22 oct. 2019, 17:00

Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 06:07
Ronaldijoe a écrit :
21 oct. 2019, 22:35
Latornade a écrit :
21 oct. 2019, 21:26
verttoujours a écrit :
21 oct. 2019, 20:03
baggio42 a écrit :
21 oct. 2019, 17:07
Faiseur de Tresses a écrit :
21 oct. 2019, 12:28
baggio42 a écrit :
18 oct. 2019, 17:32
Est-ce la faute des citoyens si un train en région Bourgogne Franche comté roule sans contrôleurs un mercredi ?
Apparemment oui puisque il y a presque grève générale
à la SNCF aujourd'hui vendredi dernier jour avant les vacances.
Conséquences :
Votre serviteur :mrgreen: va chercher sa fille aînée à Saint-etienne. Puis sa femme à Lyon. :taré1:
Vive les kilomètres parcourus pour l'environnement !
Ah dernière chose.J'espere de tout coeur que EM va casser cette caste de syndicats planqués de la SNCF en alignant leur retraite à la mienne.
On en peut plus de ces abrutis :rougefaché:
Au lieu de faire la grève des contrôles ou toute autre chose, ils bloquent les usagers un vendredi veille de vacances. :rougefaché:
Perso mon train habituel ne roulait pas non plus et je suis rentré une heure plus tard vendredi alors que j'étais déjà lessivé.

Par contre j'ai demandé gentiment la raison au personnel dans la gare où j'attendais, quand il m'a appris ce qu'il s'était passé bah j'ai pas gueulé parce que c'est NORMAL que les conducteurs invoquent leur droit de retrait.
Tu te renseigneras sur un droit de retrait et un droit de grève.
ben , en l’occurrence, l'inspection du travail a tranché
le droit de retrait; d'après eux, se justifie
L’inspection du travail n’a rien tranché et de toute façon ce n’est pas à elle de le faire. Elle préconise et recommande. Pas tout à fait pareil.

En l’état, des agents ont préconisé deux choses :
1/ les sanctions éventuelles contres les agents SNCF devront être exécutées au cas par cas et non pas globalement. Le droit de retrait étant vraisemblablement valable pour une majeure partie des conducteurs de TER mais pas pour les contrôleurs, conducteurs de RER, conducteurs de TGV et autres. Doit être traité de façon individuelle comme l’est le droit de retrait : décision individuelle et non collective.
2/ préconisation également de fournir un autre agent dans les TER, les conducteurs étant vraisemblablement en danger seuls lors d’un accident.
Je ne vois pas en quoi la présence de 2 personnels à bord permet de supprimer le danger. :hehe:

Si on analyse rapidement les faits, tout débute par une collision avec un PL sur un passage à niveau et de l'impossibilité pour le conducteur de donner l'alerte suite à la défaillance de la radio de bord.

Le remplacement des passages à niveau par des ouvrages de types ponts/tunnels (évitant ainsi les croisements de flux) et l'amélioration des matériels roulants (balise de détresse automatique en cas de forte décélération, communication intelligente des trains entre eux) constituent des pistes fiables et pérennes à privilégier.

Syndicats comme direction devraient œuvrer en ce sens plutôt que s’enterrer dans des débats stériles. Mais cette querelle publique sert finalement les intérêts de chacune des parties : ceux de la direction de la SNCF (et l'état) qui arrivent à faire "oublier" l'origine de la collision (encore un passage à niveau, l'ombre de Millas planant encore...) et les milliards d'euros nécessaires à la sécurisation du réseau et ceux des syndicats de salariés pour légitimer auprès du grand public les revendications classiques liées aux effectifs... A ce petit jeu, tout le monde gagne sauf les victimes... :taistoi:
Le danger pour l’autre et pour les passagers.
Pas le danger de l’accident.
Pas compris Latornade.
Un ptit vert ca va, 42 000 ptits verts bonjour la Bronca...

Latornade
Messages : 5774
Inscription : 20 août 2009, 12:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade » 22 oct. 2019, 17:10

@Ronaldijoe

Les agents se sentent en danger seul à bord (lors d'un accident qui pourrait être similaire mais pas seulement).
Ils ne demandent pas à être deux pour éviter un accident. Mais pour le gérer sans être en danger.

@Pour les autres, même la CGT parle de débrayage dans son communiqué du 17. Pire, le texte laisse entendre que celui-ci intervient car la direction "ne donne pas signe de vie".
Rien à voir donc avec un sentiment de danger grave et imminent pour un droit de retrait.
Mais des raisons pour une grève oui, si ils pensent que ça pourrait faire avancer le bouzin.

La fédération CGT des cheminots exige le retour de contrôleurs sur l’ensemble de ces circulations afin de permettre aux agents de conduite de se concentrer uniquement sur la gestion de la sécurité ferroviaire.

En outre, elle exige le déclenchement immédiat de rencontres en régions sur l’équipement des trains.

La situation insupportable que vivent les cheminots et les usagers doit cesser.

La direction de la SNCF n’a pour l’heure donné aucun signe de vie. C’est inadmissible.

Au moment où s’écrivent ces lignes, plusieurs régions ont décidé de débrayer massivement.

___
Messages : 16622
Inscription : 09 sept. 2011, 13:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ » 22 oct. 2019, 17:39

la buse a écrit :
22 oct. 2019, 16:00
paranoid a écrit :
22 oct. 2019, 15:19
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 14:58
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
Non car il n'a pas dit cà.
C'est Pénicaud qui l'a dit :]
https://www.franceinter.fr/economie/snc ... u-meme-nom
Alors elle dès qu'elle l'ouvre c'est pour bégayer ou sortir une ânerie, vraiment top comme ministre.
C'est pas elle, d'ailleurs, qui est mise en examen pour avoir conchié le code des marchés publics, et servi des potes à Macron quand il était ministre (et elle à son cabinet) ?

Florent
Messages : 5715
Inscription : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent » 22 oct. 2019, 17:41

Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:43
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
En vrai, on s'en branle un peu.
L'important c'est le fond. Laissons la forme au gouvernement et à la direction de la SNCF qui tentent ce qu'ils peuvent pour discréditer ce mouvement ô combien légitime.
On croirait voir Gad Elmaleh qui attaque CopyComic en justice, non pas pour diffamation mais pour diffusion illégale d'extraits de ses spectacles.

La situation est intenable et les usagers en sont déjà les victimes.
Ca me rend donc triste de voir des mecs qui ne prennent jamais le train et n'ont absolument aucune idée de quoi ils parlent contester un mouvement parfaitement salutaire et s'en prendre aux cheminots sous prétexte d'inconfort dans leur départ en vacances sur fond de sémantique.
C’est marrant, ça, comme réaction.

« Laissons la forme au gouvernement et à la direction »
Alors que, justement, tu réponds à mon message qui est sur la forme que prend le combat syndical, et que tu oublies volontairement.

Assez marrant.

Pour le fond du « mouvement salutaire » je t’assure que ce n’est pas le declic de cette grève. Vraiment,

la buse
Messages : 18232
Inscription : 01 août 2005, 15:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par la buse » 22 oct. 2019, 17:47

___ a écrit :
22 oct. 2019, 17:39
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 16:00
paranoid a écrit :
22 oct. 2019, 15:19
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 14:58
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
Non car il n'a pas dit cà.
C'est Pénicaud qui l'a dit :]
https://www.franceinter.fr/economie/snc ... u-meme-nom
Alors elle dès qu'elle l'ouvre c'est pour bégayer ou sortir une ânerie, vraiment top comme ministre.
C'est pas elle, d'ailleurs, qui est mise en examen pour avoir conchié le code des marchés publics, et servi des potes à Macron quand il était ministre (et elle à son cabinet) ?
Mise en examen je sais pas mais dans le collimateur de la Justice probablement. Mais du côté du pouvoir ça ne gêne pas trop quand le président de l'assemblée donne l'exemple ou quand on veut imposer une commissaire européenne corrompue.
J'en passe et des meilleures.

Ronaldijoe
Messages : 1294
Inscription : 30 août 2005, 15:22
Localisation : Un peu plus près !!!

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Ronaldijoe » 22 oct. 2019, 18:00

Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 17:10
@Ronaldijoe

Les agents se sentent en danger seul à bord (lors d'un accident qui pourrait être similaire mais pas seulement).
Ils ne demandent pas à être deux pour éviter un accident. Mais pour le gérer sans être en danger.
Mais en aucun cas on améliore la sécurité des usagers et des personnels avec ce raisonnement. Une vraie démarche de prévention consiste a éviter la survenue du dommage (la collision). Gérer une situation post accident, cela doit être organisé mais cela ne relève évidemment plus de la prévention des risques.

Le danger dans cette affaire c'est la vétusté du réseau (croisement des voies ferroviaires et routières) et le niveau d'équipement des matériels roulants... Et ce n'est pas la présence de plusieurs agents SNCF à bord d'un train qui réglera ce type de situations.

Je réaffirme que cet accident est instrumentalisé par les deux parties au gré des intérêts de chacun et que la sécurité des personnes n'y gagnera pas avec ce débat. :pascontent2:
Un ptit vert ca va, 42 000 ptits verts bonjour la Bronca...

Latornade
Messages : 5774
Inscription : 20 août 2009, 12:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade » 22 oct. 2019, 18:11

Ronaldijoe a écrit :
22 oct. 2019, 18:00
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 17:10
@Ronaldijoe

Les agents se sentent en danger seul à bord (lors d'un accident qui pourrait être similaire mais pas seulement).
Ils ne demandent pas à être deux pour éviter un accident. Mais pour le gérer sans être en danger.
Mais en aucun cas on améliore la sécurité des usagers et des personnels avec ce raisonnement. Une vraie démarche de prévention consiste a éviter la survenue du dommage (la collision). Gérer une situation post accident, cela doit être organisé mais cela ne relève évidemment plus de la prévention des risques.

Le danger dans cette affaire c'est la vétusté du réseau (croisement des voies ferroviaires et routières) et le niveau d'équipement des matériels roulants... Et ce n'est pas la présence de plusieurs agents SNCF à bord d'un train qui réglera ce type de situations.

Je réaffirme que cet accident est instrumentalisé par les deux parties au gré des intérêts de chacun et que la sécurité des personnes n'y gagnera pas avec ce débat. :pascontent2:
On est d’accord.
Ce qui n’empêche pas un conducteur de se sentir seul et en danger lors d’un accident.
Ce qui m’empêche pas moi de trouver anormal pendant 1h de trajet de ne pas avoir un interlocuteur si besoin.

Couramiaud Poitevin
Messages : 2010
Inscription : 30 mai 2015, 16:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin » 22 oct. 2019, 18:21

Florent a écrit :
21 oct. 2019, 14:14
baggio42 a écrit :
21 oct. 2019, 11:37
Florent a écrit :
21 oct. 2019, 10:37
baggio42 a écrit :
21 oct. 2019, 10:14
osvaldopiazzolla a écrit :
20 oct. 2019, 22:39
Mic-Mic a écrit :
20 oct. 2019, 18:05
Couramiaud Poitevin a écrit :
20 oct. 2019, 10:50
Et, Pour être plus précis, indique-moi une coutume, une seule, "étrangère", importée, qui s'est imposée à toi, Français depuis 50 ans. Vas-y, je t'attend. Une seule chose!
Je ne veux pas entrer dans le débat est-ce que c'est bien ou non, juste te démontrer que des choses ont changé.
Il y a 15 ans, quand je prenais ma douche après le sport, il était tout à fait normal de me déshabiller entièrement. Aujourd'hui, dans un vestiaire, les 3/4 des gens gardent leur caleçon et te regardent bizarrement quand toi tu l'enlèves. Je ne sais pas si c'est ainsi de partout, mais, de mon vécu, ce sont bien des personnes d'origine étrangères qui ont commencé ce mouvement.
Bon mais du coup, tu gardes ton caleçon ?
Non seulement je l'enlève mais j'invite les autres à l'enlever, question d'hygiène...
Pas toi OP ?
T'as jamais joué au football ?
Et pris une douche par la suite ?
marrant, je me suis également fait la reflexion il y a quelques semaines sur ce sujet.

heureusement que ce changement de moeurs n'est pas arrivé plus tôt, cela nous aurait privé de la délicieuse anecdote Makélélé / Coco Suaudeau
Pour ceux à qui cela aurait échappé :

tout le monde se foutait de la gueule de Makélélé du fait de son membre : visiblement, un truc hors norme. Un bras d'enfant.

et Suaudeau n'était pas le dernier à le charrier, en mode virli / vestiaire :
"alors tu l'as prévenu ta nouvelle chérie que tu allais la démonter ?
non mais fais gaffe, hein, c'est un coup à l'envoyer à l'hopital, etc etc

hahaha hahaha"


bon bref, il le traquait bien, jusqu'au moment ou en fait, il a appris que la copine en question qui se faisait démonter, c'était sa propre fille. En fait.
le coup de grace vint quand il su tout le vestiaire le savait depuis des mois
:mrgreen:
En fait j'ai compris pourquoi ils veulent garder leurs caleçons :diable: :mdr1:
Florent qui aime bluffe pas : https://www.sofoot.com/top-10-sous-la-d ... 71787.html

:mrgreen:
Merci pour ce moment, Florent, je ne connaissais pas l’anecdote, mais elle est vraiment drôle. Avec, toi, Clarika va enfin savoir ce que font les garçons dans les vestiaires
Image

verttoujours
Messages : 819
Inscription : 20 août 2019, 16:50
Localisation : loire

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par verttoujours » 22 oct. 2019, 19:42

la buse a écrit :
22 oct. 2019, 16:00
paranoid a écrit :
22 oct. 2019, 15:19
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 14:58
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 14:57
la buse a écrit :
22 oct. 2019, 14:23
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 10:38
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 10:35
Et alors ?
Bah rien. Je répondais juste à OP qui s’énervait que la SNCF communique sur une « grève sauvage » et non un « droit de retrait »
C’était juste bien une « grève sauvage » assumée par ses organisateurs, c’est tout.
C'est un droit de retrait, certes parfaitement assumé mais aucunement sauvage puisqu'il pendait au nez de la direction depuis pas mal de temps.
D'ailleurs, vu l'absence de réponse sur le fond des autorités, je pense qu'on part sur un conflit long et dur qui lui, effectivement, n'aura rien de spontané et devrait enfin faire boule de neige dans pas mal de secteurs publics honteusement abandonnés.
C’est donc un danger imminent qui pendait au nez depuis pal de temps... y a pas un truc qui cloche dans ta phrase ?
Non car il n'a pas dit cà.
C'est Pénicaud qui l'a dit :]
https://www.franceinter.fr/economie/snc ... u-meme-nom
Alors elle dès qu'elle l'ouvre c'est pour bégayer ou sortir une ânerie, vraiment top comme ministre.
quand tu penses qu'elle est ministre du travail, y'a des trucs qui me dépassent !
elle est d'un niveau abyssale !!!
Pas foutu de lire un article du code du travail jusqu'au bout !!!

baggio42
Messages : 8548
Inscription : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 » 22 oct. 2019, 20:05

___ a écrit :
22 oct. 2019, 10:55
baggio42 a écrit :
21 oct. 2019, 18:31
___ a écrit :
21 oct. 2019, 18:21
baggio42 a écrit :
21 oct. 2019, 18:10
paranoid a écrit :
21 oct. 2019, 17:54
Junito a écrit :
21 oct. 2019, 14:46

Lorsqu'on parle du résultat d'une élection, la Loi dit que c'est le % des votes exprimés. C'est tout, et c'est ainsi que le comprend les gens.

C'est pas le % des inscrits ou le % des français en âge de voter ou que sais-je encore. En dans la grande majorité des démocraties de ce monde c'est ainsi. Si tu n'es pas d'accord avec la Loi, tu milites pour la faire changer, mais tant qu'elle n'a pas été changée c'est la principe appliqué pour chaque élection.

Et puis intellectuellement si on peut reconnaître que ceux qui ont voté blanc ont exprimé un volonté de vote contraire à Macron ainsi qu'à tout autre candidat en lice, il est absolument faux de dire que les votes non exprimés ou les votes nuls ne se seraient pas portés sur ce candidat.
Et alors, en quoi ce que disent la loi ou les commentateurs empêche d'analyser les résultats d'une élection autrement, à savoir en regardant le nombre de personnes qui ont voté pour untel à telle élection ?

Quant au reste, toujours est-il que la majorité des électeurs n'ont pas voté pour Macron, et qu'il se comporte comme si c'était le cas (cad sans aucune concertation, en réprimant toutes les manif, en tuant dans l'oeuf toute tentatives de contre-pouvoir citoyen...).

On est dans une crise politique majeure, la 5ème République est plus que jamais dépassée, les présidents ont des cotes de popularité ridicules, mais on fait comme si de rien n'était et on continue dans la même voie.

M'est avis que ce qu'on a vu avec les gilets jaune n'est qu'une prémisse d'un truc bien plus important qui ne sera que la conséquence de l'inadéquation entre notre constitution et l'évolution de la société depuis 61 ans
Ce n'est pas une crise politique majeure, c'est une crise de l'Humain en général.
Rien n'a changé en politique en France depuis 50 ans, et surtout pas en mal.
Mélenchon c'est Marchais
Macron Giscard ou Chirac
MLP Poujade.

Non ce qui a changé est l'approche des concitoyens avec le monde dans lequel ils vivent.
Ils ne croient plus en rien, remettent tout en cause.Mais, cependant croient en tout ce qui fait le buzz.
Et surtout prônent le tout pour soit.Les Bakalny ont magouillé ? Peu importe, ils seront à nouveau élus puisqu'ils arrosent leurs administrés.
Une manifestation est prévue d'un point A vers un point B.Et bien nous passerons par un point C imprévu !
Le professeur de mon fils a fait une remontrance à mon enfant car ce dernier ne travaille pas assez ou est dissipé.C'est le professeur qui ramasse.....

Tu proposes de changer la constitution ? Pourquoi pas! Mais ce sera à l'identique, des gilets rouges, bleus ou verts manifesteront.
On a déjà eu cette discussion 15 fois. Regarde les constitutions des pays du Nord : ceux desquels nous sommes les plus proches sont la Russie et la Turquie - j'exagere à peine. Même Trump a plus de contre-pouvoirs institutionnels à gérer qu'un Président Français.

Là encore, ce système politique faussement démocratique, designé pour préserver les intérêts d'une caste dominante, n'a rien d'absolu et pourrait être effacé demain sans que le pays s'effondre.
Comment peux-tu comparer les pays Nordiques et la France.Ce dernier est complètement centralisé.
Bercy est un état dans l'état.
Cela fait 1000 ans que cela existe.Je ne vais surtout pas te l'apprendre.
Une panne d'électricité de une heure: l'état l'état l'état.
Une inondation ? L'état l'état l'état.
Un orage de grêle sur des cultures ? Sans assurances ? Pas grave! L'état l'état l'état....

Et tu veux moins d'État ?!
La caste n'est pas l'état, tu te trompes.Le politique n'est que de passage.Ce sont ces administrations d'état et leurs satellites qui tuent ce pays.
Si quand même, parce que je trouve ça drôle : Macron est l'archétype du gars de Bercy, qui pantoufle pour le compte du grand capital, revient dans le public derrière, etc.

Tu pointes du doigt les gens pour qui tu votes, et que tu soutiens mordicus. C'est schizophrène, ton truc.
Je pointe ce système de passerelles entre le privé et le public.
En même temps :mrgreen: comment critiquer un individu bardé de diplômes, un peu ambitieux quand à sa rémunération de partir dans le privé.
Ou bien un individu avec le même profil, dont la fonction publique attire, servir l'état. Car il en existe. ;) :mrgreen:

patoche
Messages : 559
Inscription : 24 sept. 2006, 11:26
Localisation : VILLECRESNES (94)

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par patoche » 22 oct. 2019, 20:41

C'est étonnant , mais j'ai l'impression que ce mouvement n'a pas été beaucoup relayé par nos ... "journalistes".



En attendant j'aime bien le passage sur les capsules de lacrymo à jeter sur les oiseaux (espèces protégées) :hehe:

Timick
Messages : 4614
Inscription : 06 juil. 2005, 15:07

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Timick » 22 oct. 2019, 21:18

Je réponds sur quelques points soulevés par Junito mais mon propos sera plus général.
Junito a écrit :
22 oct. 2019, 10:29
Coût du travail horaire 2019 :
France 36 €
Allemagne 34 €
Italie 28 €
Moyenne de la zone Euro : 31 €
Moyenne de l'UE : 27 €

Concernant l'évolution comparée du PIB Allemand vs France entre 1998 et 2018, la croissance a été supérieure en Allemagne contrairement à ce que tu affirmes. Tu peux utiliser les données de la Banque Mondiale que voici :
https://donnees.banquemondiale.org/indi ... view=chart

Tu constateras qu'entre 1998 et 2018 les PIB respectifs ont cru de :
Allemagne : +36%
France : +34%

Si tu compares les 10 dernières années, tu verras que les chiffres sont bien plus préoccupants :
Allemagne : +15%
France : +10%

Au-delà des chiffres bruts il faut aussi faire une analyse et cette analyse elle est accablante car pendant que l'Allemagne réduisait ses déficits et développait sont commerce extérieur, nous nous avons creusé nos dettes ! La croissance française ne tient donc pas la comparaison alors même qu'elle est dopée au déficit !!
Les chiffres que j'ai cités sont tirés d'un bouquin qui vient de sortir, écrit par R. Godin. Ses infos sont sourcées, avec les références en bas de page. Je lui laisse la responsabilité de ses chiffres, qui effectivement ne sont pas identiques aux tiens.
Après, l'intérêt de balancer des chiffres à n'en plus finir est assez limité je trouve. On peut considérer l'Allemagne comme un modèle. Pour ma part j'espère que la France n'empruntera jamais la voie suivie par l'Allemagne. Se cogner dans la semaine 2 ou 3 jobs pourris et mal payés pour gagner l'équivalent du SMIC français, ça engendre des millions de travailleurs pauvres et ça ne fait pas rêver. Les syndicats affaiblis et vidés de leur substance qui trouvent des accords avec le patronat pour que les travailleurs se fassent tondre encore un peu plus, très peu pour moi également. Les élites politico-médiatiques les appellent maintenant "syndicats progressistes" pour leur faire plaisir et pour les remercier de ne plus jamais choisir le camp des travailleurs. En France la CFDT, qui n'appelle quasiment plus jamais aux grèves unitaires comme celle du 5 décembre par exemple, est d'ailleurs engagée dans cette voie et de mon point de vue ce n'est pas à son honneur.

Après, pour apprécier les chiffres de PIB, croissance, etc, il faut bien avoir à l'esprit que l'une des singularités du modèle économique de la France est de ne pas systématiquement rechercher la performance mais de tenir compte des équilibres sociaux. Ceux qui sont pour la compétition, la rentabilité et la mise en concurrence sans foi ni loi de tous contre tous voient dans cette attitude française un déclin, une inadaptation à la mondialisation, une incapacité à évoluer, un comportement de pays vieillot et arriéré.
Ceux qui voient un peu plus loin que ces constats à l'emporte-pièce y voient au contraire les raisons pour lesquelles la France a par exemple beaucoup mieux amorti la crise de 2008 que ses voisins européens qui étaient allés plus loin dans le délire néolibéral. Ne parlons même pas de la Grèce, mais l'Allemagne a bien dérouillé malgré toutes les qualités qu'on lui prête, l'Italie, la Hongrie, l'Autriche, la Pologne aussi (et ces 4 derniers pays ont maintenant une extrême-droite au pouvoir ou aux portes du pouvoir). Pour être allé plusieurs fois en Espagne et pour en avoir parlé avec différentes familles, y compris en Catalogne (la région la plus riche du pays), la situation dans ce pays est vraiment très compliquée, avec des indicateurs assez parlants : un chômage des jeunes très élevé, un niveau de vie des retraités en baisse drastique et des actifs qui sont obligés d'accepter toujours plus de jobs peu emballants et mal payés, parfois même en allant à l'étranger, pour survivre.

En France, les mécanismes sociaux de redistribution, s'ils n'ont pas empêché 100% des Français d'être en galère, ont quand même permis de garder la tête hors de l'eau pour pas mal de gens : crise ou pas crise, les pensions de retraite ont été assurées, les allocations familiales, les allocations chômage ou logement ont continué à être versées, la sécurité sociale a continué à rembourser les soins et les médicaments, etc.
Moi je préfère que ce soit comme ça, que l'Etat active des mécanismes de solidarité pour venir en aide à ses citoyens quand ils sont dans le besoin (la solidarité est d'ailleurs un des quatre Principes de la République inscrits dans la Constitution !), que l'on n'ait pas laissé les gens crever seuls dans leur coin en les sacrifiant sur l'autel de la rentabilité et de la performance. Je préfère qu'on ait en France plus de dépenses publiques et moins de travailleurs pauvres même si ça retire 0,5 point de PIB ou 0,2 % de croissance, même si les actionnaires de LVMH ou de Total gagnent un peu moins en dividendes ou même si Eurostat dit qu'un ouvrier français a un coût horaire 2 € plus élevé qu'un ouvrier allemand.

Ce sont là des manières de vivre ensemble, des manières de construire un pays autour de valeurs nobles, des choix de société, et je remercie nos aînés de 1936 ou du CNR de les avoir faits : c'est pourquoi je serai toujours un adversaire des forces néolibérales antisociales que représente aujourd'hui Macron qui détruisent cet héritage historique.
Non, le modèle social français n'a rien de suranné, n'a rien d'intenable, ne coûte cher qu'aux yeux de ceux qui le regardent uniquement sous l'angle des dépenses, de la dette publique, mais qui refusent de voir ce qu'il apporte à chaque citoyen du pays dans sa vie de tous les jours. Avec les crises politiques, économiques, écologiques, migratoires qui s'annoncent voire qui sont déjà là, je trouve que finalement le modèle social français est terriblement d'actualité. :)


Junito a écrit :
22 oct. 2019, 10:29
Je suis pas un déclinologue et j'aimerais vraiment qu'on ait les moyens des services publics de qualité avec du personnel en nombre suffisant et bien payé, mais je suis certain d'une chose, lorsqu'on refuse de voir les réalités économiques en face, on n'est jamais capable de faire les bons choix politiques pour relancer la machine. C'est bien d'avoir des convictions, mais l'idéologie ne doit pas rendre aveugle lorsqu'il s'agit de regarder la réalité froide du monde qui nous entoure.
Ta dernière phrase fait froid dans le dos. Même si on nous répète à longueur de journée que la France doit évoluer vers toujours plus de néolibéralisme, que la France n'est pas une île indépendante du reste du monde, qu'il faut s'adapter à la mondialisation coûte que coûte, que les grèves et les combats syndicaux sont des combats d'arrière-garde, je refuse toutes ces affirmations creuses destinées à faire perdre de vue ce qui est réellement important (l'humain, et non l'économie ou les profits de quelques uns) et je ne vois pas pourquoi on devrait tous s'incliner et accepter toutes les réformes mortifères qui s'enchaînent et qui s'accélèrent sous Macron. Loi travail, retraites, assurance-chômage, réduction voire disparition des services publics, etc etc, il faudrait juste la fermer et se dire que tant pis pour nous, tant pis pour nos enfants, c'est pour que quelques pourcentages dans des statistiques soient plus élevés qu'on doit faire des efforts gigantesques qui remettent en cause notre mode de vie, nous infligent des boulots aliénants, mal payés et stressants, nous fragilisent et nous appauvrissent ?

Des statistiques qui sont au passage sujettes à discussion car la réalité froide des chiffres ne traduit absolument pas les aspirations de la population et les conditions dans lesquelles elle vit. Allez dire au travailleur pauvre allemand qui enchaîne son 3ème job dans la journée qu'il peut être fier de son pays car son PIB est l'un des meilleurs d'Europe ! Allez dire aux Grecs qui crèvent de faim dans certaines régions que ce sont des souffrances nécessaires pour que leur pays respecte bien les règles drastiques imposées par la commission européenne ! Allez dire à l'ouvrier de Michelin à La Roche-sur-Yon qu'il faut accepter sans rechigner la fermeture de l'usine dans laquelle il bosse avec application et dévouement depuis 30 ans parce que ça permettra à son ex-employeur de faire 18 milliards de bénéfices au lieu de 17 (chiffres au pif, c'est juste pour l'exemple), que ça permettra aux actionnaires d'empocher plus de dividendes et qu'en plus avec l'argent public touché au titre du CICE Michelin va pouvoir aller ouvrir une usine en Pologne ou en Hongrie !


Pour terminer, tout le monde a entendu parler de la phrase de Warren Buffett : "il y a bien une lutte des classes et c'est ma classe, celle des riches, qui est en train de la gagner". Il a malheureusement raison. En France, les politiques depuis 30 ans, et encore plus avec Macron, s'appliquent à monter les gens les uns contre les autres (la caricature étant fonction publique versus secteur privé), à diviser, à segmenter leurs décisions (on nous dit ces jours-ci que la réforme des retraites ne sera que pour ceux nés après telle date, ou que pour ceux qui entreront sur le marché du travail, ou que tout n'est pas encore complètement tranché, bref on entretient volontairement le flou pour mieux tromper les gens et les empêcher de savoir exactement ce qu'ils vont gagner….et surtout ce qu'ils vont perdre !). Pendant que la caissière dégoûtée par son boulot et mal payée traite de privilégié le prof dégoûté par son boulot et mal payé, Macron est tranquille et le système néolibéral aussi. La machine politico-économico-médiatique est une redoutable machine à broyer le code du travail, à broyer la planète, à broyer les salariés, à broyer les solidarités, à broyer les tentatives de résistance.

Il y a déjà plein de métiers (le vôtre peut-être ?) ou de fait les gens n'ont plus le droit de grève, même s'il existe toujours dans les textes. Ils n'ont plus le droit de faire grève car ils savent qu'à la prochaine charrette de mise à la porte ce sont eux qui vont gicler. Dans le privé, beaucoup de salariés se plaignent de conditions de travail désastreuses, de tâches rébarbatives et inintéressantes, de payes de misère, de méthodes de management effroyables, mais ils ont besoin de leur SMIC pour vivre et n'osent plus faire grève de peur de perdre leur boulot.
Dans le public, avec la sécurité de l'emploi (jusqu'à quand ?) on fait encore grève, mais sans obtenir grand chose et surtout avec la France entière sur le dos (médias, éditorialistes stars, gouvernement ou simples usagers crient en choeur aux "preneurs d'otages", aux "feignants", aux "nantis", etc etc). On décrit souvent ces grèves comme corporatistes pour mieux enfoncer les grévistes et mieux les jeter en pâture aux moins malins et aux moins informés de leurs concitoyens, mais faut pas déconner ; quand des profs d'école font grève parce qu'ils ont 32 gamins en classe, c'est pas juste pour leur gueule : ça ne leur rapportera pas d'argent à la fin du mois si on crée une classe de plus, ça ne les fera pas partir plus tôt à la retraite, ça ne leur fera pas faire moins d'heures dans la semaine. Ils se battent pour les conditions dans lesquelles leurs élèves, c'est-à-dire vos enfants, étudient, apprennent, comprennent, progressent, découvrent. Ils se battent parce que les 4 plus faibles de la classe ont plus de chances d'être mieux suivis et encadrés à 24 qu'à 32 dans la classe. Je ne parle même pas du combat des urgentistes, des pompiers ou des infirmières car normalement 100% de la population devrait les soutenir et plus personne ne devrait voter pour un président qui ose ordonner aux policiers de casser la gueule des pompiers qui manifestent et qui ose vouloir faire encore 800 millions d'euros d'économies dans le secteur hospitalier dans son prochain budget (source pour le chiffre : Le Canard Enchaîné).

Mais ce sont-là les dernières professions qui peuvent encore mener des luttes, essayer d'obtenir quelque chose, tenter de freiner l'immense machine néolibérale. Je ne suis pas sûr que l'on puisse revoir de grandes grèves avec le public et le privé main dans la main contre des réformes injustes comme par le passé. C'est aussi pour ça que Macron réprime aussi durement les Gilets Jaunes, parce que manifester tous les samedi, c'est novateur et ça permet à ceux qui ne bossent pas ce jour-là de venir sans perdre leur salaire et leur poste. Du coup, les Gilets Jaunes, on les a "traités" en 4 étapes :
- les prendre de haut, les snober et les mépriser en pensant que le mouvement s'arrêterait au bout de 3 ou 4 samedi.
- les discréditer avec l'aide unanime des grands médias en les accusant d'être d'extrême-droite, antisémites, casseurs, voire de manger les enfants.
- leur défoncer la gueule à coups de lacrymos, LBD, grenades, matraques, etc tout en les rendant responsables de ces violences.
- parler d'eux au passé (phase actuelle) comme si le mouvement était mort et enterré et comme s'il n'allait pas bientôt atteindre 1 an. 1 an dans les rues chaque samedi, je dis respect. A mon avis, ce mouvement va encore faire parler de lui, parce qu'il n'est pas piloté par un parti, par de grandes figures ou par un syndicat, parce qu'il est un cri de détresse que tous les Français qui ont de l'empathie ou qui sont eux-mêmes dans la galère (9,1 millions de pauvres, chiffre en hausse, dixit Le Canard du 23/10) comprennent et soutiennent même s'ils ne manifestent pas tous, et parce qu'il peut servir de base à une convergence plus large.
A force de diviser pour mieux régner, eh bien on a divisé, fragmenté, dégoûté et maintenant les unités sont difficiles à recréer même contre de grosses injustices et contre des lois liberticides ou rétrogrades. Le secteur public se délite à grande vitesse : partout des postes sont supprimés par milliers, partout de plus en plus de contractuels précaires qui ne peuvent pas faire grève (et qui sont pourtant sous-payés et mal considérés) sont embauchés. A terme, plus personne ne pourra protester, plus personne ne pourra faire grève de peur de se retrouver au chômage dans la foulée. Et vous êtes beaucoup, vous qui défendez ces politiques, à légitimer ces pratiques et à les encourager.
Mais demain ? Peut-être que votre fils ou votre fille voudra être cheminot, urgentiste, prof, infirmière, pompier et qu'ils exerceront dans des conditions encore plus merdiques qu'aujourd'hui tout en ne pouvant plus faire grève pour ne pas se faire virer. Ou peut-être que votre fils ou votre fille travailleront dans une banque, dans une boîte d'informatique, dans un supermarché, dans une boutique de mode et que ce sera dans des conditions encore plus merdiques qu'aujourd'hui en ne pouvant plus faire grève pour ne pas se faire virer.
Alors la classe des riches de W. Buffett aura définitivement gagné par KO.
[i]"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"[/i] (Mark Twain).

Danish
Messages : 26096
Inscription : 01 août 2005, 21:29
Localisation : Saint-Etienne Centre

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Danish » 22 oct. 2019, 21:43

Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 16:46
Danish a écrit :
22 oct. 2019, 15:49
Latornade a écrit :
22 oct. 2019, 15:42

Reprend le texte et explique moi, par rapport à cet événement, la justification d’un arrêt des conducteurs tgv et rer ?
Ceux-ci ont activé leur droit de retrait ? tu es sûr de cà ?
RER B et D - TGV dans le sud-est et aucun Ouigo.
Ont-ils activé leur droit de retrait ou ont-ils été empêché par des agents d'aiguillage, mécaniciens,… ?? je ne sais pas. Ca change rien. Comment tu justifies le retrait de ces autres catégories par rapport à cet événement ? Comment tu justifies le retrait des conducteurs ayant un contrôleur prévu à bord ? Je rappel que le droit de retrait est individuel et non pas collectif. Un retrait n'est pas un acte de solidarité contrairement à une grève.
Il n'est pas impossible que les RER et autres TGV aient été bloqués par le non-acheminement de personnel roulant, censé arriver par TER.
C'est un effet boule de neige classique qui va mettre des cheminots au chômage technique alors qu'il ne participent pas au mouvement (typique des droits de retrait suite à agression de contrôleur par exemple).

Alors oui, ca ne "change rien" au final mais au moins, le code du travail est respecté (et connu) par les premiers concernés.

Danish
Messages : 26096
Inscription : 01 août 2005, 21:29
Localisation : Saint-Etienne Centre

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Danish » 22 oct. 2019, 21:47

Florent a écrit :
22 oct. 2019, 17:41
C’est marrant, ça, comme réaction.

« Laissons la forme au gouvernement et à la direction »
Alors que, justement, tu réponds à mon message qui est sur la forme que prend le combat syndical, et que tu oublies volontairement.

Assez marrant.
Oui, le sens de mon message était: "arrêtons de parler de la forme et parlons plutôt du fond". D'où le fait que je réponde à ton post. Mais ce n'était pas dirigé contre toi en particulier.
Florent a écrit :
22 oct. 2019, 17:41
Pour le fond du « mouvement salutaire » je t’assure que ce n’est pas le déclic de cette grève. Vraiment,
Je pense moi, que c'était le déclic au contraire. Mais pas forcément le propos visé par le mouvement à la base. Juste un déclencheur comme n'importe quel autre aurait pu l'être (il n'empêche que ce souci d'EAS existe bel et bien, j'en fais l'expérience deux fois par jour)

Répondre