Il y a des stades qui ne méritent que l'oubli, et certaines saisons également.
Nouzaret lui, ne mérite pas l'oubli, et il aurait mérité une bien meilleure sortie...


La feuille de match
Samedi 23 septembre 2000 - Championnat de France de L1 - Stade de la Meinau
9e journée: Strasbourg 3-2 ASSE
Spectateurs: 13.700 - Arbitre: M. Franck Glochon

Buteurs: Luyindula (9e), Haas (44e) et Bertin (85e) pour Strasbourg. Alex (69e, 80e sp) pour l'ASSE

Strasbourg: Debes - Beye, Fischer, Bertin, Njanka - Hemdani, Johansen, Martins - Belloso (Bagayoko 77'), Haas (Camadini 73e), Luyindula. Entraîneur: Claude Le Roy
ASSE: Levytsky - Carteron, Kvarme, Wallemme, Olesen - Huard, Boudarène, Guel, Pédron (Fellahi 56e) - Masudi, Alex. Entraîneur: Robert Nouzaret



Les faits du match
Enchanteurs en août, les Verts vivent un mois de septembre catastrophique. Balayés à Paris (1-5), ils n'ont récolté que deux maigres points à Geoffroy-Guichard, face à Lyon (2-2) et Lille (1-1), et semblent surtout avoir perdu pas mal de leurs convictions du début de saison. Quant au RC Strasbourg, il ne va guère mieux et le public de la Meinau gronde en ce soir d'automne.
Pour le déplacement en Alsace, Les Verts récupèrent néanmoins leur capitaine Wallemme, blessé depuis la défaite à Auxerre (3-4). En revanche, Alex est toujours orphelin de son compère Aloisio, victime d'une rupture des ligaments croisés dans le même match. Il est donc associé au jeune Alain Masudi, Panov étant malade.



Pas contents les supporters alsaciens...


La première mi-temps est désespérante. Luyindula ouvre le score dès l'entame (1-0, 9e), et Haas réussit un de ses seuls coups d'éclat de la saison pour doubler la mise (2-0, 44e). Pourtant, l'entrée en jeu de Karim Fellahi va redonner du dynamisme au jeu pétillant prôné par Nouzaret, face à un RC Strasbourg finalement peu fringant. Sur un coup de patte de leur artiste brésilien Alex, les Stéphanois refont surface (2-1, 69e) et parviennent même à égaliser grâce à un penalty accordé généreusement par M. Glochon suite à une main strasbourgeoise sur un centre de Masudi. Alex ne se fait pas prier et inscrit en deux temps un doublé (2-2, 80e sp).

Las. Un coup-franc lointain et détourné de l'indéfectible Teddy Bertin trompe Levytsky peu avant la fin de la rencontre (3-2, 85e) et l'ASSE s'enfonce un peu plus au classement.

Dans les vestiaires de la Meinau, une brusque colère éclate entre Nouzaret et son président Alain Bompard. "Si tu veux me virer, tu sais ce que tu as à faire" aurait prononcé le coach. Dans l'avion du retour, les dirigeants de l'ASSE, qui souhaitaient déjà à l'intersaison, faire prendre à Nouzaret du recul, décident de le limoger. Une page se tourne, un peu à la surprise générale...



Ils ont dit:
Robert Nouzaret: "Je suis déçu par plusieurs choses surtout par notre première mi-temps. Strasbourg en a voulu plus que nous. En deuxième mi-temps j'ai, en partie, retrouvé mon équipe. Mais il y a toujours un grain de sable qui nous empêche de bien jouer. Il nous faudra du travail et de la patience. On fait le choix de jouer et de ne pas fermer. Avec moi comme entraîneur, on jouera toujours comme ça"

Fabien Boudarène: "On a fait un mauvais match à Strasbourg, et c'est lui qui paye. Nouzaret est un grand seigneur"

Laurent Huard: "C'est souvent comme ça en football, les joueurs jouent mal et c'est l'entraîneur qui paie"



Encore un parcage bien rempli et méritant à la Meinau


Le Saviez-vous ?
- C'est donc le dernier match de Robert Nouzaret aux commandes de l'ASSE. L'ancien entraîneur lyonnais était arrivé au club pendant l'été 1998 et avait fait monter l'équipe en D1 dès sa première saison (1998-99), avant de l'emmener à la 6e place du classement en 1999-00. Il présente un bilan de 37 victoires et 27 nuls pour 25 défaites.

- En attendant l'arrivée du nouveau coach, John Toshack, c'est Gérard Soler qui assurera l'intérim lors du match suivant, perdu 2-0 contre Rennes (avec un but du futur Vert Lamine Diatta).

- Après une fin de saison faussée par l'affaire des faux-passeports et les diverses décisions des diverses commissions, Saint-Etienne terminera 17e et sera relégué en L2. Quant à Strasbourg, ils feront même pire en terminant 18e et lanterne rouge. Et pourtant, ils n'auront pas subi les foudres de la LFP malgré le faux passeport de leur Argentin Diego Garay...

- Lors de cette saison 1999-00, Alex avait déjà réussi un doublé face à Marseille mais il réalisera également un triplé contre Troyes. En tout, il sera buteur à 14 reprises.

- Après avoir fait le yoyo durant les années 2000, le Racing connaitra une descente aux enfers en 2010 qui l'enverra directement en CFA2.