séléctionnez une date pour un autre éphéméride

"Oh oui Greg, il la sort !"
Si seulement Viviani avait pu aussi la sortir...


La feuille de match
Dimanche 27 janvier 2008 - Championnat de France de L1 - Stade Geoffroy-Guichard
23e journée: ASSE 1-1 Lyon
Spectateurs: 31.537 - Arbitre: M. Layec

Buts : B. Gomis (45e) pour l'ASSE. K. Benzema (90e) pour Lyon

ASSE: J. Viviani - C. Varrault, Nivaldo (Y. Benalouane, 46'), S. Tavlaridis, M. Dabo - B. Matuidi, L. Perrin (F. Guarin 55e), C. Landrin, G. Dernis (R. Douala, 77') - Ilan, B. Gomis. Entraîneur: Laurent Roussey
Lyon: G. Coupet - F. Clerc, S. Squillaci, M. Bodmer, F. Grosso - M. Crosas (Fred 61'), J. Toulalan, K. Kallström - H. Ben Arfa (C. Delgado 69'), S. Govou (L. Remy 82'), K. Benzema. Entraîneur: Alain Perrin



Les faits du match
Nous sommes le 27 janvier et cette saison 2007-08 est moyenne, sinon mauvaise. Sainté ne compte que 3 points d'avance sur le premier relégable (et seulement 6 de retard sur le cinquième, c'est dire si le championnat est serré). Les coupes ? Quelles coupes ? L'AJA s'est faite un plaisir de sortir les Verts après prolongation dès le premier tour dans les deux compétitions à élimination directe. Laurent Roussey, dont on murmure qu'il a savonné la planche de son prédécesseur, a encore à faire avant de convaincre le peuple vert.
Alors, quand l'OL, sextuple (et futur septuple) champion en titre, vient en leader dans le Chaudron, difficile d'y croire. Depuis la remontée, c'est un horrifique bilan de six défaites et un nul en sept derbies qui tourmente la nuit les supporters ligériens.



Dernis manque d'ouvrir le score sur coup-franc en première période


Pourtant, cette année-là, le Chaudron n'a jamais aussi bien porté son nom. Seul le PSG a pour le moment réussi à prendre la citadelle verte et les dix adversaires déjà rencontrés n'ont trouvé qu'à deux reprises le chemin des filets.
Et autant le dire, les Verts font le boulot et mettent d'entrée l'engagement nécessaire pour pousser les Vilains dans leurs retranchement, notamment lorsque Geoffrey Dernis chauffe Greg Coupet en envoyant un coup-franc sur l'arête de sa transversale. Mieux: dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, Bafé Gomis ouvre le score avec réussite grâce à un raté incroyable de Coupet qui dégage un ballon chaud sur sa tête.


Coupet et Clerc résignés, Gomis euphorique dans les filets: l'ASSE vient d'ouvrir la marque (photo le Progrès)


Les Verts mènent, les minutes s'égrènent. Lyon est certes dominateur mais pour une fois, ce n'est pas vraiment Fort Knox sur les buts de Jody Viviani, même si Ben Arfa manque son duel avec le portier stéphanois puis Fred, entré en jeu, se voit refuser un but pourtant valable...
Cette fois, on y croit. Le Lyon va mourir ce soir. Enfin cette série noire de non-victoires va s'arrêter. Enfin la frustration va pouvoir se libérer. 1994, bordel ! On entre dans les arrêts de jeu. Cédric Varrault peut dégager de la tête. Il contrôle de la poitrine. Benzéma le presse. Varrault fait faute. Coup-franc. Juninho est absent alors Benzéma s'élance. Et but.
On jouait la 92e minute.

"Coïtus interruptus", titrera Poteaux-Carrés...



Le Saviez-vous ?
- Heureusement, la suite de la saison fera oublier cette déception. 8 victoires, 5 nuls, 2 défaites, invaincus lors des dix dernières journées: revoilà les Verts en Europe grâce à une superbe 5e place ! Bon, l'OL sera champion mais ce sera la dernière fois avant longtemps alors ca va...

- Cette saison-là, les Verts n'encaisseront que quatre buts à domicile, record absolu. Outre Benzéma, seuls Audel (Valenciennes), Luyindula (PSG) et Le Tallec (Le Mans) lèveront les bras dans la Loire. Les Stéphanois ne concèderont d'ailleurs qu'une seule défaite à Geoffroy Guichard, contre le PSG (0-1) et feront également cinq fois 0-0.

- Fait exprès: cette saison-là, Lyon est la seule équipe à ne pas mordre la poussière à Geoffroy-Guichard après avoir concédé un but.

- Perrin, Galtier, Clerc, Bodmer d'un côté, Gomis et Dabo de l'autre: nombreux sont les acteurs de ce match qui prendront l'A47. Et on ne parle même pas de Grégory Coupet, qui avait fait la navette bien plus tôt...

- En première période, Coupet est suppléé par son poteau sur un coup-franc de Dernis, ce qui provoque une liesse incroyable de Florian Maurice et Richard Benedetti, qui commentent le match sur OLTV. C'est d'autant plus savoureux que l'énorme erreur de Coupet sur le but de Gomis quelques minutes plus tard, arrache un cri déchirant au deux commentateurs. Cet incroyable duo de comiques restera dans les mémoires via une vidéo célèbre ("Oh oui Greg, il la sort !") à découvrir ci-dessous...