Hourcade fire

12/01/2020
bookmark bookmark
share share
Image
 

Sociologue et membre de l'Instance Nationale du Supporterisme, Nicolas Hourcade allume dans la dernière édition  du quotidien Ouest-France la commission de discipline qui a décidé de faire jouer à huis clos le match de cet après-midi à GG.

"Des grands matches comme Saint-Étienne – Nantes sans spectateur, ça donne une image désastreuse du football français. La fermeture des tribunes, ce n'est clairement pas une réponse efficace, elle n’est d’ailleurs pas utilisée dans les grands championnats européens. Cette sanction s’applique essentiellement pour l’utilisation de fumigènes, un sujet qui se trouve dans une impasse depuis des années. D’un côté, ils sont interdits par la loi et les règlements sportifs. De l’autre côté, les ultras revendiquent leur usage comme un moyen festif d’animer les stades.

Le problème essentiel, c’est l’opacité des sanctions. On ne comprend pas réellement comment ces sanctions sont infligées, ni leur logique. Il faudrait clarifier cela. Et avant de parler de sanction, il faudrait déjà définir quels faits doivent être sanctionnés. Il est important de distinguer des faits de violence, les faits de racisme avec l’allumage de fumigènes. Et parmi les fumigènes, on ne peut mettre sur un même plan un allumage festif d’un jet sur le terrain.

La commission de discipline a durci le ton et on se trouve aujourd’hui dans une surenchère. Il est urgent de sortir de cette spirale car cela nuit au football et on risque d’aller vers des comportements de plus en plus radicaux. On est face à des incohérences. Le week-end, dernier, les supporters de Saint-Étienne étaient interdits de parcage visiteur à Bastia par la LFP, mais le préfet a autorisé le déplacement.

Puisqu’on n’arrive pas à interdire les fumigènes malgré toutes les sanctions, ne peut-on pas trouver des mesures d’encadrement qui satisfassent tous les acteurs ? L’Instance Nationale du Supportérisme finalise un appel à projets pour des animations pyrotechniques encadrées et autorisées, comme cela s’est déroulé à Angers en décembre, lors de l’anniversaire du club. Cela prouve qu’il existe des portes de sortie.

Une réflexion collective doit être engagée par l’Instance du Supportérisme en février sur le sujet des sanctions . La Ligue n’y est pas hostile. Il est urgent de mettre en cohérence les mesures prises par les pouvoirs publics et celles de la commission. Les ultras étant en conflit avec la LFP et en compétition entre eux, on se retrouve face à des spectacles pyrotechniques tellement massifs qu’ils en deviennent potentiellement dangereux, même quand il n’y a pas la volonté de jeter les fumigènes."

Potins
28/05 23:55
Maupay, l'impatient anglais
28/05 22:28
Sagnol reste un petit Vert
28/05 22:12
Adios Sanchez ? (2)
28/05 20:41
L'OM sur Vagner ?
28/05 19:24
Grange ne redeviendra pas vilain
28/05 15:26
L'empreinte éternelle du Sphinx
28/05 12:41
Krasso verra les crassiers !
28/05 07:51
Un Sainté sauce Grbic ? (2)
28/05 07:43
L'ASSE à la limite du hors-jeu ?
27/05 23:52
La finale début août ? (14)
Articles
28/05/2020
C'est qui Setigui ?
27/05/2020
Collin : "Laissez sa chance à Krasso !"
24/05/2020
Janot : "C'est la vérité du terrain qui parle !"
17/05/2020
Guendouz : "Je suis un peu dans le flou"
12/05/2020
Panfili : "Krasso a un potentiel indéniable"
05/05/2020
Wesley Fofana : "Y'a méprise les gars !"
30/04/2020
Partout, toujours
26/04/2020
On reprendrait bien une Coupe ! (épisode 5)
21/04/2020
On reprendrait bien une Coupe (épisode 4) !
14/04/2020
On reprendrait bien une Coupe ! (épisode 3)

Partager