Repellini soutient Puel

06/04/2020
bookmark bookmark
share share
Image
 

L'ancien défenseur des Verts Pierre Repellini défend l'actuel entraîneur de l'ASSE dans la dernière édition de Var-Matin. Extraits.

"Je n'ai jamais dû jouer à huis clos, à mon époque cela n'arrivait pas. De toute façon quand on est un joueur professionnel, les trois quarts du temps nous sommes dans notre bulle. Nous n'entendons rien ou alors juste nos coéquipiers. En revanche, durant le quart restant, le fait d'être soutenus galvanise. Par exemple à Saint-Etienne, les tribunes étaient en tôles et quand les supporters tapaient dessus, il y avait un bruit particulier. Nous étions habitués à ça.

L'épopée des Verts a marqué l'histoire du foot français car à l'époque il était dans le creux de la vague. Ce parcours en Coupe d'Europe des clubs champions a fait office d'embellie. Une équipe de jeunes venait d'arriver, encadrés par des anciens charismatiques comme Larqué ou Curkovic. Nous étions comme les Gaulois dans "Astérix et Obélix." Nous avons été le point de départ de quelque chose. Nous avons allumé une mèche et l'explosion a eu lieu après avec les exploits de l'équipe de France.

L'ASSE s'est qualifiée pour la finale de la Coupe de France alors qu'elle vit une saison galère en championnat. La Coupe est un sprint et le championnat une course de fond. Il faut faire abstraction de l'adversaire car sur un match tout est possible. Les Verts devront se dépouiller, se défoncer car c'est l'occasion de sauver la saison. Ce match prestigieux permet de garder le moral en championnat où il y a toujours, malgré tout, un maintien à aller chercher.

Il faut laisser le temps au temps. Claude Puel est l'homme de la situation. C'est quelqu'un de droit, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Il est venu pour construire, car c'est un bâtisseur avant tout. Il n'a pas eu peur d'écarter un élément emblématique comme Ruffier, quitte à subir quelques remous. De toute façon, les joueurs se croient au-dessus de tout. Ce sont des stars et ils font des caprices. Les agents, eux, sont les cancers du foot moderne."

Potins
29/09 17:59
Neyou dans le onze des révélations
29/09 17:30
Fofan'a gagné son bras de fer
29/09 13:09
Le seul vrai derby
29/09 10:52
Leganes, c'est pas le Pérou ?
29/09 07:49
Le Douaron en avance sur Krasso
29/09 07:27
Nadrani serein à Seraing
29/09 00:33
Wesley à Leicester ? (12)
28/09 23:09
3e pion et 5e biscotte pour Gueye !
28/09 21:22
Quand Domenech traitait les Verts de bourrins
28/09 21:02
Lucas contre les Pays-Bas
Articles
27/09/2020
Une leçon
26/09/2020
Rennes va trouver son roi ?
25/09/2020
Piquionne : "Si c'était à refaire, je finirais la saison 2006-2007 à Sainté"
24/09/2020
Sylvain Armand : "Je m'attends à un match serré"
23/09/2020
Sylvain Armand : "Je n'ai pas de rancoeur envers l'ASSE"
21/09/2020
Légèrement déçus
20/09/2020
Ne déliez pas trop les pieds des Nantais !
19/09/2020
Ajustement tactique
18/09/2020
Pardo : "Tout le monde se bat pour tout le monde"
17/09/2020
Battables sans le 12ème OM ?

Partager