Luis attaque, Nanard contre-attaque

06/05/2014
bookmark bookmark
share share

Vous avez raté l'intervention de Nanard cet après-midi dans Luis Attaque ? Pas de panique, Poteaux Carrés vous a retranscrit ses propos !

 

"Saint-Etienne doit-il changer de train de vie pour aller plus haut ? Moi ça me fait rire qu'un journaliste pose cette question ! Moi j'aimerais bien que les journalistes changent de train de vie, qu'ils gagnent 50 000 € par mois au lieu de gagner 5 000€. Moi, la femme d'un journaliste m'a dit : "je ne comprends pas, mon mari ne change pas de train de vie, il ne gagne que 5 000€. S'il gagnait 50 000 € ce serait bien, on roulerait en Porsche, on aurait une villa, on irait à Acapulco." Toutes les femmes voudraient que leur mari change de train de vie. On fait comment ? Faut qu'elles changent de mari ! (rires)

 

Moi tu crois que je ne n'aimerais pas avoir l'argent du Paris-Saint-Germain ? Mais comment on fait ? Comment on fait, hein, pour changer de train de vie ? Que quelqu'un vienne me dire, qu'on m'explique ! Comment on fait ? On fait des pertes comme Lyon, - 30 M€ ? Comme Lille, -20 M€ ? Comme Bordeaux, - 15 M€ ? Comme Rennes, - 15 M€ ? On fait comment ? Tous les clubs envient l'ASSE au niveau de sa gestion ! On a déjà changé notre train de vie ! Souvenez-vous des années 2008-2010, on a failli mourir ! Souvenez-vous des joueurs payés 150 000 € par mois, des joueurs achetés à des millions d'euros !

 

Tous les clubs pros que je rencontre me disent "bravo, votre modèle économique est le meilleur du football français." Même Michel Seydoux, qui est en difficulté et est obligé de trouver un repreneur. Je lui ai dit : "Alors Michel, qu'est-ce qui s'est passé ? Vous étiez un modèle !" Moi d'ailleurs j'ai copié le modèle du LOSC de l'époque de Claude Puel en disant "voilà la manière de travailler intelligente". J'ai dit à Michel : "Maintenant, le modèle qui faut suivre, c'est lequel ?" Il m'a dit : "le tien, qui était le mien avant. Quand tu dépenses l'argent que tu n'as pas, tu condamnes ton évolution. Ça a été notre plus grosse erreur, aujourd'hui on se retrouve en difficulté."

 

Que veut-on ? Que l'ASSE se retrouve en difficulté, au moment où les droits télé baissent pendant deux ans, avec le fair play financier qui vient contrôler le club, avec la taxe à 75% qui va nous coûter 4 M€. Comment on fait ? Saint-Etienne aimerait avoir un meilleur train de vie, avoir plus de moyens, mais notre principe est simple : on ne dépense pas l'argent qu'on n'a pas. L'an prochain, notre objectif sera de continuer de progresser, de franchir les étapes.

 

Vous dites qu'on a un budget de 50 M€, cette année on aura dépensé 60 M€, si ce n'est pas 65. On progresse régulièrement, tout en étant à l'équilibre. On essaye de travailler sur plusieurs sujets. C'est par le travail, ce n'est pas par de l'argent qui vient de l'extérieur. C'est en ayant des idées, on fait preuve d'esprit d'innovation dans le club. On applique également un principe de justice à l'intérieur du club, c'est pour ça qu'on a un groupe très équilibré. Le groupe connaît le salaire du voisin, on essaie d'avancer.

 

Tout à l'heure j'étais à La Ligue sur un autre sujet, celui des supporters. Moi, ce qui s'est passé à Annecy, je l'ai en travers de la gorge. On ne dit rien, on nous dit qu'il ne faut rien dire, mais je pense que si parfois nos supporters sont turbulents, il y a eu aussi au niveau des forces de police des choses qui n'ont pas été très claires. J'ai demandé à la Ligue d'enquêter, de venir à Saint-Etienne rencontrer nos groupes de supporters. A un moment donné il faut quand même que tout le monde prenne ses responsabilités ! Le club essaye d'avancer en termes d'image. On nous a collé une image de supporters turbulents, très bien, alors qu'on avait l'image des supporters de la Coupe de la Ligue. Il faut changer ça.

 

On a notre stade qui va arriver en novembre à 42 000 personnes. Il faut le remplir et travailler pour ça. C'est par le travail, par des ressources naturelles, et pas par des inventions complètement irréalistes, que l'ASSE continuera de progresser. Je vous fais un pari : l'été prochain, entre clubs normaux français, il n'y aura pas de transfert supérieur à 2 M€. Mais qui va acheter ? Qui a les moyens d'acheter aujourd'hui ? Marseille, sans la Champions League, c'est 40 M€ de pertes ! L'an prochain l'OM fait comment ? Il fait dire chapeau à l'ASSE, qui arrive à vendre des joueurs à Dortmund, à l'Atlético, à Naples. On lutte pour la troisième place avec un modèle économique que tout le monde nous envie. On sera positif en fin de saison car on fait quand même un certain nombre de ventes. Mais on a réinvesti entièrement sur le sportif tout en pratiquant toujours la bonne gestion de père de famille de Roland Romeyer. J'appuierai, je soutiendrai Roland là-dessus sans état d'âme, constamment, car je sais que c'est la bonne voie." 

Potins
26/01 19:31
Keyta dynamite Bucarest
26/01 19:00
Pas de Pharaon dans le Forez ? (14)
26/01 16:11
Baup défend Domenech
26/01 15:07
Pogba pourrait rater ses retrouvailles
26/01 13:13
Ils n'avaient pas le Covid mais ont couru dans le vide
26/01 12:51
Pas de Pharaon dans le Forez ? (13)
26/01 10:42
30 millions d'ennuis
26/01 10:38
Roby aura sa statue
26/01 08:41
Tabanou revient sur ses vertes années
26/01 08:12
Aulas plastronne
Articles
25/01/2021
La gifle
24/01/2021
Le Lyon sera mort ce soir ?
23/01/2021
Un Gros derby
22/01/2021
Robert Beric : "Le meilleur moment de ma carrière !"
20/01/2021
C'est pas bientôt fini ?
18/01/2021
Défaite attendue, mais avec les honneurs
15/01/2021
Cohade : "À Sainté, le douzième homme il compte double !"
10/01/2021
Ça recommence ?
09/01/2021
Et maintenant, on les rince !
08/01/2021
Fall vu par Fall

Partager