Sainté, fébrilité

23/09/2019
bookmark bookmark
share share
Image

Resté sur le banc hier à Angers et venu à la rencontre du parcage à l'issue de cette rencontre de la 6e journée de L1, Loïc Perrin commente la déroute de son équipe dans la dernière édition du Progrès.

"Je ne vois que la fébrilité pour expliquer un tel revirement de situation. Nous avions maîtrisé la première période et ouvert le score. On prend un but trop rapidement au retour des vestiaires et nous avons joué à l’envers. La fébrilité nous a paralysés et fait déjouer. La fin de match est anecdotique, le tournant, c’est ce second but. Il y a un match qui arrive mercredi, à nous de redresser la situation. Est-ce que je suis inquiet ? Aujourd’hui, oui, je le suis."

Potins
27/05 23:52
La finale début août ? (14)
27/05 20:47
On a eu Krimau, on aura Krasso ? (7)
27/05 20:35
Saliba en finale ?
27/05 19:04
Comolli futur président du TFC ? (4)
27/05 18:30
L'ASSE sur le podium !
27/05 18:07
On a eu Genghini, on aura Fulgini ?
27/05 16:45
Jérémie pas verni
27/05 15:39
Saliba endeuillé
27/05 09:08
Augusto, resto
27/05 07:51
Puel encense Saliba
Articles
27/05/2020
Collin : "Laissez sa chance à Krasso !"
24/05/2020
Janot : "C'est la vérité du terrain qui parle !"
17/05/2020
Guendouz : "Je suis un peu dans le flou"
12/05/2020
Panfili : "Krasso a un potentiel indéniable"
05/05/2020
Wesley Fofana : "Y'a méprise les gars !"
30/04/2020
Partout, toujours
26/04/2020
On reprendrait bien une Coupe ! (épisode 5)
21/04/2020
On reprendrait bien une Coupe (épisode 4) !
14/04/2020
On reprendrait bien une Coupe ! (épisode 3)
11/04/2020
On reprendrait bien une Coupe ! (épisode 2)

Partager