Saison 2019/20 en stats

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

Répondre
sam42
Messages : 3221
Enregistré le : 17 mai 2010, 00:04

Saison 2019/20 en stats

Message par sam42 »

Cette saison nous a réservé beaucoup d'émotions, en grande partie, désagréables pour les supporters stéphanois.
Deux entraineurs se sont succédé, Printant, le presque novice au poste de numéro 1 et le bâtisseur Puel possédant une forte expérience.
On peut séparer la saison en 3 périodes :
- La première a vu un début difficile sous les ordres de Printant.
- La deuxième période correspond à l'arrivée de Puel et d'une belle embellie qui ramène les Verts dans le haut du classement.
- La troisième période, c'est la dramatique rechute dans les profondeurs du classement.

Le match de Brest semblait marquer le début d'une nouvelle période mais l'arrêt de la saison n'a pas pu le confirmer.

Comment ces périodes se traduisent dans les stats ?

Les expected goals (xG)

Les expected goals donnent une idée de la dangerosité d'une équipe suivant la position de ses tirs.

Image
Courbes sur une moyenne glissante de 5 matchs

Les 3 périodes se dessinent bien sur ces courbes des xG offensifs
Les Verts commencent relativement bien la saison et sont après 3 journées, 6ème au classement des xG. Mais les résultats et l'efficacité ne suivant les stéphanois perdent leur confiance et comme on le voit sur la courbe, ils s'écroulent (17ème entre la 4ème journée et la 8ème). On voit bien sur le diagramme le manque d'efficacité de l'attaque avec un nombre de buts marqués inférieur au nombre de buts attendus.
L'arrivée de Puel ne change rien à la dangerosité de l'attaque stéphanoise (17ème), par contre celle-ci retrouve de l'efficacité comme on le voit avec la courbe des buts marqués supérieure à celle des xG. On peut clairement dire que l'équipe sur-performe.
À partir du match contre Nice, on constate un changement avec une attaque plus dangereuse (3ème) mais rapidement l'efficacité retrouvée disparait.
Comme indiqué plus haut, le match de Brest semble initier une nouvelle période, avec une chute importante des xG (19ème).

Image

Concernant les xG défensifs, on peut voir que les courbes sont pratiquement similaires. Là encore, on voit bien les 3 périodes. Ces courbes permettent de bien voir que malheureusement, l'équipe est à l'unisson en attaque et en défense, ni l'une ni l'autre, sur les 2 périodes faibles, n'a pu compensé les défaillances de l'équipe.

Image

Sur ce schéma, on voit bien l'écart qu'il y a par rapport à la saison dernière, notamment sur les xG offensifs.

Pour le bilan chiffré des xG, on a :

Printant avec un xG offensif faible à 1, Puel à son arrivée permet d'augmenter les xG à 1,11 jusqu'au match de Nice puis baisse en restant malgré tout au dessus du début de saison à 1,07 (moyenne 1,08).
Pour les xG défensif, Puel a permis d'amélioré globalement les résultats. Sous Printant, on était à xGA= 1,5 et rapidement on est passé sous Puel à 1,20 jusqu'à Nice et même si les Verts ont été moins bon sur la dernière période, les chiffres sont meilleurs qu'en début de saison avec 1,32 (moyenne 1,27).
On peut globalement dire que Puel a permis l'équipe d'être plus dangereuse en attaque et moins mis en danger en défense.

Par contre, au niveau de l'efficacité, ce n'est pas vraiment la même chose.
Avec Printant, l'attaque est en difficulté avec seulement 0,88 but marqué/match et la défense, ce n'est pas mieux avec 1,63 but encaissé/match. L'arrivée de Puel a permis de complètement inverser la donne avec 1,63 but marqué/match et 0,88 but encaissé/match.
Mais ensuite, ça se gâte beaucoup avec des chiffres plus mauvais que lors du début de saison. L'attaque devient vraiment inoffensive, 0,75 but marqué/match et la défense devient une vraie passoire avec 2,08 buts encaissés/match. Sur ces 2 périodes, l'équipe sous Puel reste malgré tout plus efficace en attaque avec 1,10 but marqué/match, mais au niveau de la défense, les chiffres sont assez similaires avec ceux de Printant, à 1,60 but encaissé/match.


Le pressing haut (PPDA)

Pour rappel, le PPDA mesure le nombre de passes que se font les adversaires entre chaque action de pressing dans les 2 tiers offensifs du terrain (milieu de terrain et zone offensive). Ce qu'il faut retenir, c'est que plus le PPDA a une valeur basse, plus l'équipe fait du pressing haut.

Image
Courbes sur une moyenne glissante de 5 matchs

Ici, aussi, on peut voir les 3 périodes évoquées précédemment.
Avec Printant, les Verts exercent un pressing haut et vont chercher leurs adversaires dans leur camp, à l'inverse ces derniers ont plutôt tendance à attendre les stéphanois sans faire beaucoup de pressing.
L'arrivée de Puel correspond à une autre philosophie de jeu. Les Verts n'exercent plus beaucoup de pressing haut et provoque une réaction adverse. Après le match de Nice, l'équipe se met à remettre un peu plus de pressing.

Image

Sur ce schéma, plus une équipe est à gauche, plus elle exerce du pressing haut et plus elle est en bas et plus elle subit le pressing haut adverse.
L'ASSE est une équipe qui pratique le plus le pressing haut (6ème) mais qui subit le plus aussi (7ème).
On voit aussi clairement, les 2 philosophies de jeu de nos 2 entraineurs.


Les duels

Image

Au niveau du pourcentage des duels gagnés, on ne voit pas vraiment les différentes périodes.
On remarque surtout sur la fin de la période de Printant, une baisse importante de confiance qui entraine de nombreux duels perdus.

Image

Ici, plus une équipe est à droite plus elle remporte de duels, plus une équipe est haute, plus ses adversaires remportent leurs duels.
Les Verts sont vraiment dans le milieu du classement des équipe de L1.

Image

Sur ce tableau, si on retrouve de gauche à droite de %age de duels gagnés, de haut en bas, on a le nombre de duels effectués.
Les Verts ont dû jouer de nombreux duels (6ème). Il est intéressant de voir que les équipes qui ont tendance à remporter le plus de duels, sont ceux qui en jouent le moins.

Si on doit comparer nos deux entraineurs, on voit qu'il n'y a presque aucune différence dans les duels gagnés. 54,59% pour Printant et 54,68% pour Puel. Par contre, au niveau des duels remportés par nos adversaires, il y a une différence significative en faveur de Puel. On a 54,07% de duels gagnés pour nos adverses avec lui contre 56,67% avec Printant.


Ballons touchés en zone défensive ou offensive

Image

On retrouve un peu les 3 périodes sur ce diagramme.
Sous Printant, les Verts ont un jeu assez équilibré. On voit très bien, pour son dernier match, la volonté de reculer et de laisser le jeu aux nimois. Puel lui joue vraiment très bas hormis un petite période de 5 matchs entre Metz et Reims, où l'équipe va jouer de façon plus équilibré entre l'attaque et la défense.

Image

Sur ce schéma, on voit mieux les 3 périodes et surtout la 2ème, où Puel a cherché à attirer nos adversaires pour mieux les contrer.

Image
Image

Ces 2 diagrammes permettent de comparer le jeu stéphanois et celui des adversaires.

Image

Cette courbe est la synthèse des 2 diagrammes précédents et correspond au nombre de ballons touchés dans notre tiers offensif ou défensif.
Sous Printant, les Verts avaient un jeu plutôt offensif contrairement à Puel. On retrouve bien aussi la période des 5 matchs entre Metz et Reims, où il y a un contraste dans le jeu demandé par Puel.


Rythme

Image

Sur ce schéma, on a de gauche à droite le temps de jeu moyen. Les Verts ont souvent des matchs hachés avec beaucoup d'arrêt de jeu, il n'est pas anormal de les retrouver dans les équipes avec le plus faible temps de jeu.
De haut en bas, on a le rythme correspondant au nombre de ballons touchés par minute de temps de jeu. Là, les Verts sont plutôt dans la moyenne des équipes de L1.
Sous Printant, le temps de jeu était de 56 minutes et le rythme était de 22,4 ballons touchés/minute de temps de jeu
Sous Puel, le temps de jeu était de 55,8 minutes et le rythme était de 23,3 ballons touchés/minute de temps de jeu

Image

Ici, toujours le temps de jeu mais avec la possession du ballon.

Image
Modifié en dernier par sam42 le 01 mai 2020, 14:19, modifié 1 fois.

sam42
Messages : 3221
Enregistré le : 17 mai 2010, 00:04

Re: Saison 2019/20 en stats

Message par sam42 »

Quelques stats supplémentaires tirées du site fbref sur des données de statsbomb.

Les passes offensives

Sur ces 2 tableaux, on peut voir l'impact des joueurs dans le tiers offensif du terrain.

Sans surprise on retrouve, grâce à sa qualité de passe, M'Vila en tête. Il est le joueur qui fait le plus de passes réussies dans le tiers offensifs (104), par contre, il en fait très peu dans la surface de réparation (4).
La saison dernière, il était déjà au avant poste sur cette stats avec 175 passes réussies dans le 1/3 offensif, juste devancé par Cabella (179). Son nombre de passes réussies dans la surface, a beaucoup baissé, il était de 21 la saison dernière.
On le voit plus facilement en ramenant ce chiffre sur 90 minutes. Pour les passes dans le tiers offensif, il reste assez stable 4,81 passes réussies contre 4,75 en 2018/19. Pour les passes dans la surface, la baisse est très nette passant de 0,58 l'an dernier à 0,14 cette saison.

Derrière, pour les passes réussies dans le tiers offensif, se détache 2 milieux et 3 défenseurs. On voit tout l'apport de nos latéraux (Debuchy et Trauco) dans le jeu offensif et sans oublier la qualité du jeu long de Perrin. Pour les milieux, on retrouve Cabaye et notre meneur Boudebouz.
Pour les passes réussies dans la surface, on voit apparaitre 2 offensifs les plus techniques du club, Hamouma et Bouanga. Trauco et Debuchy reste au avant poste et confirme leur apport offensif. Boudebouz domine largement cette stat, ce qui est normal par rapport à son statut de meneur. Par contre, il est très loin d'avoir le même apport que celui qu'il a remplacé, Cabella.
Beaucoup ont minimisé son apport la saison dernière. Pour plus de facilité pour la comparaison, on va regarder les chiffres qui sont sans appel. Quand Boudebouz fait 3,26 passes réussies dans le tiers offensif, Cabella en faisait 5,38 et pour ce qui est des passes dans la surface, là encore, on passe de 1,24 pour Boudebouz à 1,71 pour Cabella. C'est sûrement un début d'explication, avec la baisse de M'Vila, pour les difficultés offensives de l'équipe.

En regardant, ces passes sur 90 minutes, on voit quelques changements surtout par rapport aux joueurs moins utilisés.
Pour les passes dans le tiers offensif, si M'Vila reste dans le haut du tableau, on voit que Cabaye lui passe devant. Si on connaissait la qualité de passes de Cabaye, on peut regretter qu'il n'ait pas trop joué cette saison.
Derrière, on voit l'apparition de Palencia qui confirme l'importance de l'apport de nos latéraux dans notre jeu offensif.
Pour les passes dans la surface, c'est surtout Hamouma qui se détache et pour lui aussi, on peut regretter ses absences trop fréquentes car il a un vrai impact dans le jeu offensif.


Image


La distance des passes réussies en avançant vers le camp adverses

Rien de surprenant de retrouver aux avant-postes les joueurs les plus reculés sur le terrain. C'est plus par poste qu'on peut voir les différences les plus importantes.

Concernant les gardiens, il y a peu d'enseignement à tirer. Bajic est très en retrait mais ça s'explique par la configuration du match auquel il a participé. En effet, les Verts ont archi-dominé leurs adversaires messins, ce jour là. La relance était donc plus courte pour mieux construire.

Pour les défenseurs, il n'y a rien d'étonnant de voir notre rampe de lancement, Perrin au plus haut dans cette stat. Avec un taux de réussite à 80,9% dans le jeu long, on voit toute la qualité et l'importance de son jeu long. Dans cette efficacité, il n'est devancé que par Moukoudi (85,1%), Saliba (83,4%) et M'Vila (82,2%) mais leurs passes sont en général moins longues.
Dans ce groupe de défenseurs, on voit 2 joueurs qui sont en dehors du groupe. Gabriel Silva qui a un jeu qui fait moins progresser l'équipe, c'était déjà le cas la saison dernière. Et Macon, dans son apport offensif, mais il a très peu joué et ses stats sont peu significatives.

Au milieu, on voit vraiment 2 groupes se détacher, d'un côté M'Vila et Cabaye, réputés pour la qualité de leur passe et de l'autre, les autres milieux avec un Boudebouz qui s'extrait un peu de ce groupe.

Pour les attaquants, on voit bien la différence entre ceux qui jouent avant-centre et les autres offensifs. Si Rivera et Edmilson sont à l'écart, leur faible temps de jeu rend leurs stats peu significatives. Par contre, Un joueur se détache vraiment, c'est Honorat qui a un jeu plus long que les autres offensifs, c'est sûrement dû aux matchs où, il a joué à un poste plus défensif.

Image


Les passes sous pression

Là encore, rien d'étonnant de voir que plus un joueur est avancé sur le terrain, plus il doit jouer sous la pression des adversaires. On va donc, ici aussi, regarder par position sur le terrain.

Au niveau des défenseurs, en défense central, nos 2 jeunes Saliba et Fofana sont plus pressés que les plus anciens, Perrin, Kolo ou Moukoudi. Mais, ils s'en sortent bien avec peu de ballons interceptés par l'adversaire ou contrés. Leur taux de passes réussies est aussi très bon.
Kolo a perdu plus de ballons sous pression mais, il a aussi plus joué en latéral et on voit qu'il y a plus de déchets pour les latéraux. Les 2 qui s'en sorte le mieux sont Debuchy et Trauco. Pour les autres, leur faible temps de jeu tronque sûrement leur résultat. Gabriel Silva qui parait le plus en difficulté, avait un taux de passes effectuées sous pression à 84,7% l'an dernier.

Au milieu, peu de gros écart entre les joueurs, leur position et la prise de risque créent les écarts.

En attaque par contre et surtout au poste d'avant-centre, on voit que Beric a vraiment des difficultés, cette saison, à faire des passes sous pression et pourtant il en a subi moins que Diony et Abi.
Autre cas, celui d'Honorat lui aussi très en difficulté sous pression

Image

sam42
Messages : 3221
Enregistré le : 17 mai 2010, 00:04

Re: Saison 2019/20 en stats

Message par sam42 »

Autre série de stats

Le pressing

Dans le domaine du pressing, on voit 3 joueurs sortir du rang.
Bouanga a largement dominé cette stats, il a exercé 513 un pressing mais celui-ci n'a pas été très efficace, ce qui n'est pas étonnant pour un attaquant. Derrière Boudebouz a aussi été très actif, suivi a distance par M'Vila.
Le tableau le plus significatif reste l'analyse sur le pressing sur 90 minutes.
Sur ce tableau, on voit que plus les joueurs sont avancés sur le terrain, plus ils exercent le pressing.
En mettant cette stat sur 90 minutes, tout est bouleversé dans le classement. Bouanga, Boudebouz et surtout M'Vila recule.
On voit que 2 milieux sont dans le haut de ce classement avec Camara et Cabaye qui montre une très grosse activité. Ils sont accompagnés par les 3 avant-centre, suivi par les autres offensifs. On peut remarquer que 2 joueurs sont plutôt à la traine et participe moins à ce pressing : Khazri et surtout Nordin qui à mon sens est plus problématique pour un jeune joueur.
Derrière M'Vila, qui était 3ème au nombre de pressing effectué, se retrouve au niveau des latéraux. Il est vrai qu'il joue très bas sur le terrain. Enfin les défenseurs centraux sont ceux qui exercent le moins de pressing mais qui sont les plus efficaces dans ce domaine.

Image

Au niveau de la récupération pas de grandes surprises en trouvant aux avant-postes, les défenseurs et les milieux.

Image


Actions offensives

En prenant en compte les actions offensives qui amènent à un tir ou à un but. On voit toute l'importance qu'à Hamouma pour l'attaque stéphanoise en étant le plus actif dans la construction du jeu offensif. Il fait parti des tout meilleur en France (dans les joueurs ayant joué au moins un tiers du temps de jeu), dans les actions amenant à un but, il est 3ème et 22ème dans les actions amenant à un tir.
Ses nombreuses absences sont vraiment un handicap, mais on comprend pourquoi malgré ses blessures depuis de nombreuses années, il reste un joueur important du club.
Autre joueur qui sort du lot, c'est le meneur, Ryad Boudebouz a pesé sur les actions menant à un tir, avec 3,71 actions/90, il apporte plus que au Cabella de la saison dernière (3,36) mais il a malheureusement moins apporté dans la construction des buts (0,28 action/90 contre 0,48 pour Cabella).

Image


xGoal et xAssist

On retrouve encore devant, pour les expected Goals, Hamouma qui non seulement s'est procuré des occasions mais il a été en plus très efficace, puisqu'il a plus marqué (6 buts) que les buts attendus (3,7).
On retrouve derrière Bouanga puis Beric. Ce dernier même s'il est le 3ème joueur du club a être le plus dangereux en attaque, est très en retrait des 2 dernières saisons.

Pour les expected assist, Honorat a montré ses qualités de passeurs devant Boudebouz et Hamouma. Plus étonnant de retrouver Abi en si bonne position pour les xA alors qu'en tant qu'avant-centre, on l'attend plus haut sur les xG. Ces stats montrent qu'il a peut-être plus un profil d'attaquant de percussion que de buteur. Il est encore jeune et on va attendre qu'il continue de prendre ses marques en L1

Image

Michel-Ange
Messages : 3756
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: Saison 2019/20 en stats

Message par Michel-Ange »

Intéressant.
Honorat en forme et bien drivé par Puel, ça peut être la grosse progression de la saison prochaine.

Répondre