Coronavirus

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

J.Zimako
Messages : 4691
Enregistré le : 02 janv. 2006, 11:30
Localisation : Vichy

Re: Coronavirus

Message par J.Zimako »

___ a écrit :
24 août 2020, 17:45
merlin a écrit :
24 août 2020, 17:31
inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 12:58
ChatVert a écrit :
24 août 2020, 12:42
aissopic a écrit :
22 août 2020, 16:03
ChatVert a écrit :
22 août 2020, 10:05
Ce qu'il en ressort, c'est que même sans symptômes la charge virale est très importante (autant voir plus que chez un malade hospitalisé). Le malade même asymptomatique est un vecteur de contagion puisqu'il peut faire circuler une quantité importante de virus.
Pourrais tu expliquer pourquoi il et tant fait de publicité aux cas asymptomatiques pour le covid alors que cela n'a jamais été évoqué pour les affections plus connues telles que la grippe ou autre SRAS ?
Pour moi ,qui suis profane, cela est équivalent au séronégatif du SIDA, seul virus générant des cas asymptomatiques médiatisé.
On parle des cas asymptomatiques pour rassurer la population. Je vois que tu fais partie des personnes qui pensent que le discours des médias est d'affoler les gens. Je pense tout le contraire. Des le début, le rôle du gouvernement a été de tranquilliser la population, à raison.

2 choix de communication étaient possibles :
- Factuel en présentant froidement le nombre de contaminations officielles et le nombre de décès. On obtenait alors un taux de mortalité éronné de 5 a 10%. J'imagine même pas l'hystérie collective avec un taux aussi élevé
- Hypothétique en incluant la part des asymptomatiques (dont on ne connait pas la proportion: 40, 50, 70%?). Ça permet de diminuer le taux de mortalité puisqu'on suppose qu'il y a 2 à 4 fois plus de malades que ceux déclarés. On obtient alors un taux de mortalité de 1% plus proche de la réalité.

Au final, la 2e solution est la moins mauvaise. Certes, les chiffres sont donnés au pifomètre (car on ne sait pas combien il y a d'asymptomatiques) mais on évite l'hystérisation collective. Je trouve que le gouvernement communique plutôt bien lors de cette pandémie pour rassurer la population. Elle s'attarde sur les chiffres des contaminations (les moins anxiogènes), parle très peu du taux de mortalité ( le plus anxiogène) et relativise la gravité des 5% les plus malades en comparant à la majorité des asymptomatiques supposés. Tout le contraire du complotisme fantasmé par certains.
Oui je suis d'accord avec toi.
Le complotisme me fatigue et nous fait mal.
Quand le vaccin va sortir certains ne voudront pas si jamais ça les tue....
Un vaccin a tjrs des effets secondaire c'est la balance bénéfice risque.
Les complotistes sont des gens égoïstes en fait.
Faire état de doute , d'interrogations et hop , on est catalogué complotiste ...c'est beau.
Et tu as raison , le vaccin , aujourd'hui , pour moi c'est non à 99%.
Mais je suis un pauvre égoïste sûrement ...
Quand j'ai eu le malheur de dire, sur un autre thread, que 11 vaccins obligatoires pour les gosses, c'était de la connerie et un triste record mondial (y a aucun autre pays qui fait ça), tout de suite, me suis fait traiter de nostalgique des australopithèques, voire de suppôt de Raël. Faut s'y faire, y a un fétichisme du vaccin.

Après, ce serait bien aussi qu'on en sache un peu plus sur le traitement de la maladie en dehors du vaccin. J'suis pas médecin, mais il me semble que toutes les maladies ne font pas l'objet de vaccins, et que même ces dernières peuvent aussi se traiter autrement sans que ce soit la fin du monde.
Douter de l'efficacité d'un vaccin, pourquoi pas. Après tout, chaque vaccin est plus ou moins efficace en fonction du pathogène et de la personne vaccinée.
Par contre, penser que les médias affolent la population pour mieux vendre un vaccin secret, c'est bien du complotisme.

Faiseur de Tresses
Messages : 14917
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: Coronavirus

Message par Faiseur de Tresses »

___ a écrit :
24 août 2020, 17:41
Faiseur de Tresses a écrit :
24 août 2020, 14:06
https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 83661.html

Magnifique....
Pour le coup je ne suis vraiment pas d'accord avec toi : si on doit fermer les écoles, alors faut fermer les entreprises et retourner se confiner comme en avril/mai. Parce que :
- de fait, il y a eu de l'accueil scolaire (et des crèches ouvertes) tout au long du confinement. Résultat : les clusters se comptent sur les doigts de la main, alors qu'il s'agissait d'enfants particulièrement susceptibles de choper le virus - c'est-à-dire ceux des soignants et des travailleurs présentiels.
- de fait toujours, les entreprises représentent aujourd'hui 25% des clusters identifiés, malgré les vacances, malgré la prolongation significative du télétravail.

Si on est sur une logique de balance bénéficie/risque, les possibles dégâts psychologiques et de rupture d'apprentissage me semblent beaucoup plus importants que ceux de la reprise de l'école, quitte à faire de l'accueil en alternance, quitte à faire des fermetures préventives de 15j de temps en temps.
Bon, je vais tenter d'organiser la réponse, parce que il y a pas mal de matière à discuter.

Une école ou crèche ouverte uniquement pour des enfants de soignants, ou alors une entreprise, ça n'a rien à voir, à mon avis, avec un collège ou lycée de plusieurs centaines voire plusieurs milliers d'élèves "agglutinés" dans des espaces restreints (cours extérieures, dortoirs, salles de classes). Et je parle pas des universités, quand t'as 1500 élèves de PACES dans deux amphis de 600 et 800 places qui suivent un cours en visio depuis une salle de 50 places, et avec pas grand monde pour surveiller ce qu'il s'y passe, un peu dur de faire respecter les gestes barrières.

Le confinement a posé des problèmes à mon avis insolubles en termes d'éducation. Personnellement j'ai pas cru une minute à ces cours à distances, pour pleins de raisons que je développerai pas (et dont je ne doute pas que tu vas partager en grande partie). Pourtant c'était sans doute nécessaire de le faire (et c'est malheureusement toujours possible que ça le soit dans le futur, même si je ne le souhaite pas), le problème c'est que ça n'a pas été anticipé, au point de nous faire reprendre (dans ma zone) pour une semaine après les vacances de Février avant qu'on se retrouve confiné ; et si encore, on avait pu utiliser cette semaine là pour se coordonner avec les élèves sur le fonctionnement durant le confinement, ça aurait pu être très utile, mais on ne nous l'a pas permis en fait.

Là avec la deuxième vague qui semble quand même bien commencer, on passe à un autre extrême : "tout le montre rentre, y aura des cas et des clusters, mais tant pis". Pis c'est génial l'idée de fermer des classes ou des établissements selon : ça va créer un bordel généralisé avec des élèves en cours, d'autres à la maison, des fonctionnements différents de partout, et au finale des inégalités monstres à attendre. Après je sais pas, peut-être que c'est pas idiot si effectivement le virus est plus contagieux mais moins dangereux. Mais c'est un peu le problème quand même : on ne sait pas, j'ai pas l’impression que ceux qui décident savent pas plus, et pourtant ils prennent des décisions (je leur jette pas la pierre, il faut bien décider à un moment) sans être bien certains des conséquences que ça va avoir.

Et effectivement, à situation inédite on ne peut qu'expérimenter. Bah moi quitte à expérimenter j'aurais pris une troisième voie, plus ou moins celle utilisée en juin (mais qui l'a été sur une période trop courte et dans des conditions trop exceptionnelles pour être concluantes) : classes à effectif réduits pour respecter les gestes barrières, moins d'élèves présents en même temps dans les établissements. Les éléments concrets qu'un tel fonctionnement cause sont les suivants :
- moins de temps présent en classe pour les élèves,
- moins de temps de présence des enseignants face à aux élèves,
- des classes réduites.

Les deux premiers points (qui sont pas indépendants) ouvrent clairement la voie à une généralisation des pédagogies autour de la classe inversée : ça tombe bien, c'est à la mode (et au moins sur le plan théorique loin d'être idiot) ! Ça aurait aussi permis de remettre à plat toutes les discussions stériles sur les rythmes scolaires (journaliers, hebdomadaires et annuels). Perso j'ai toujours trouvé fou qu'on fasse se lever des gosses à 5h du matin pour être assis 9h par jour en classe (j'exagère, mais à peine) ; tu m'étonnes qu'ils aient plus l'énergie de faire leurs devoirs le soir !
Pour le dernier point, autant te dite que tous les profs (hormis en prépa) préfèrent des classes à 15 que des classes à 35, pour des raisons évidentes d'efficacité pédagogique (et d'énergie à mettre par l'enseignant).

Bref, ça aurait été l'occasion - forcée- de repenser totalement notre système éducatif, à mon avis pour le mieux, même après Covid. Et en fait non, on préfère passer d'un extrême à un autre extrême, le premier pour raisons sanitaires, le second pour raisons économiques : et l'éducation là-dedans ?
"Si on aime la liberté, on aime - c'est pas on supporte - on aime les risques qui vont avec." Étienne Klein
"The freedom to make my own mistakes was all I ever wanted." Mance Rayder

Image

inconnuvert
Messages : 3117
Enregistré le : 06 juin 2017, 17:02

Re: Coronavirus

Message par inconnuvert »

Faiseur de Tresses a écrit :
24 août 2020, 20:26
___ a écrit :
24 août 2020, 17:41
Faiseur de Tresses a écrit :
24 août 2020, 14:06
https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 83661.html

Magnifique....
Pour le coup je ne suis vraiment pas d'accord avec toi : si on doit fermer les écoles, alors faut fermer les entreprises et retourner se confiner comme en avril/mai. Parce que :
- de fait, il y a eu de l'accueil scolaire (et des crèches ouvertes) tout au long du confinement. Résultat : les clusters se comptent sur les doigts de la main, alors qu'il s'agissait d'enfants particulièrement susceptibles de choper le virus - c'est-à-dire ceux des soignants et des travailleurs présentiels.
- de fait toujours, les entreprises représentent aujourd'hui 25% des clusters identifiés, malgré les vacances, malgré la prolongation significative du télétravail.

Si on est sur une logique de balance bénéficie/risque, les possibles dégâts psychologiques et de rupture d'apprentissage me semblent beaucoup plus importants que ceux de la reprise de l'école, quitte à faire de l'accueil en alternance, quitte à faire des fermetures préventives de 15j de temps en temps.
Bon, je vais tenter d'organiser la réponse, parce que il y a pas mal de matière à discuter.

Une école ou crèche ouverte uniquement pour des enfants de soignants, ou alors une entreprise, ça n'a rien à voir, à mon avis, avec un collège ou lycée de plusieurs centaines voire plusieurs milliers d'élèves "agglutinés" dans des espaces restreints (cours extérieures, dortoirs, salles de classes). Et je parle pas des universités, quand t'as 1500 élèves de PACES dans deux amphis de 600 et 800 places qui suivent un cours en visio depuis une salle de 50 places, et avec pas grand monde pour surveiller ce qu'il s'y passe, un peu dur de faire respecter les gestes barrières.

Le confinement a posé des problèmes à mon avis insolubles en termes d'éducation. Personnellement j'ai pas cru une minute à ces cours à distances, pour pleins de raisons que je développerai pas (et dont je ne doute pas que tu vas partager en grande partie). Pourtant c'était sans doute nécessaire de le faire (et c'est malheureusement toujours possible que ça le soit dans le futur, même si je ne le souhaite pas), le problème c'est que ça n'a pas été anticipé, au point de nous faire reprendre (dans ma zone) pour une semaine après les vacances de Février avant qu'on se retrouve confiné ; et si encore, on avait pu utiliser cette semaine là pour se coordonner avec les élèves sur le fonctionnement durant le confinement, ça aurait pu être très utile, mais on ne nous l'a pas permis en fait.

Là avec la deuxième vague qui semble quand même bien commencer, on passe à un autre extrême : "tout le montre rentre, y aura des cas et des clusters, mais tant pis". Pis c'est génial l'idée de fermer des classes ou des établissements selon : ça va créer un bordel généralisé avec des élèves en cours, d'autres à la maison, des fonctionnements différents de partout, et au finale des inégalités monstres à attendre. Après je sais pas, peut-être que c'est pas idiot si effectivement le virus est plus contagieux mais moins dangereux. Mais c'est un peu le problème quand même : on ne sait pas, j'ai pas l’impression que ceux qui décident savent pas plus, et pourtant ils prennent des décisions (je leur jette pas la pierre, il faut bien décider à un moment) sans être bien certains des conséquences que ça va avoir.

Et effectivement, à situation inédite on ne peut qu'expérimenter. Bah moi quitte à expérimenter j'aurais pris une troisième voie, plus ou moins celle utilisée en juin (mais qui l'a été sur une période trop courte et dans des conditions trop exceptionnelles pour être concluantes) : classes à effectif réduits pour respecter les gestes barrières, moins d'élèves présents en même temps dans les établissements. Les éléments concrets qu'un tel fonctionnement cause sont les suivants :
- moins de temps présent en classe pour les élèves,
- moins de temps de présence des enseignants face à aux élèves,
- des classes réduites.

Les deux premiers points (qui sont pas indépendants) ouvrent clairement la voie à une généralisation des pédagogies autour de la classe inversée : ça tombe bien, c'est à la mode (et au moins sur le plan théorique loin d'être idiot) ! Ça aurait aussi permis de remettre à plat toutes les discussions stériles sur les rythmes scolaires (journaliers, hebdomadaires et annuels). Perso j'ai toujours trouvé fou qu'on fasse se lever des gosses à 5h du matin pour être assis 9h par jour en classe (j'exagère, mais à peine) ; tu m'étonnes qu'ils aient plus l'énergie de faire leurs devoirs le soir !
Pour le dernier point, autant te dite que tous les profs (hormis en prépa) préfèrent des classes à 15 que des classes à 35, pour des raisons évidentes d'efficacité pédagogique (et d'énergie à mettre par l'enseignant).

Bref, ça aurait été l'occasion - forcée- de repenser totalement notre système éducatif, à mon avis pour le mieux, même après Covid. Et en fait non, on préfère passer d'un extrême à un autre extrême, le premier pour raisons sanitaires, le second pour raisons économiques : et l'éducation là-dedans ?
Je suis d'accord avec toi mais je fais comment si on fait comme en mai juin pour bosser?
Car l'ecole garde nos gamins.

J.Zimako
Messages : 4691
Enregistré le : 02 janv. 2006, 11:30
Localisation : Vichy

Re: Coronavirus

Message par J.Zimako »

olivagorn42 a écrit :
24 août 2020, 18:27
inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 12:58
ChatVert a écrit :
24 août 2020, 12:42
aissopic a écrit :
22 août 2020, 16:03
ChatVert a écrit :
22 août 2020, 10:05
Ce qu'il en ressort, c'est que même sans symptômes la charge virale est très importante (autant voir plus que chez un malade hospitalisé). Le malade même asymptomatique est un vecteur de contagion puisqu'il peut faire circuler une quantité importante de virus.
Pourrais tu expliquer pourquoi il et tant fait de publicité aux cas asymptomatiques pour le covid alors que cela n'a jamais été évoqué pour les affections plus connues telles que la grippe ou autre SRAS ?
Pour moi ,qui suis profane, cela est équivalent au séronégatif du SIDA, seul virus générant des cas asymptomatiques médiatisé.
On parle des cas asymptomatiques pour rassurer la population. Je vois que tu fais partie des personnes qui pensent que le discours des médias est d'affoler les gens. Je pense tout le contraire. Des le début, le rôle du gouvernement a été de tranquilliser la population, à raison.

2 choix de communication étaient possibles :
- Factuel en présentant froidement le nombre de contaminations officielles et le nombre de décès. On obtenait alors un taux de mortalité éronné de 5 a 10%. J'imagine même pas l'hystérie collective avec un taux aussi élevé
- Hypothétique en incluant la part des asymptomatiques (dont on ne connait pas la proportion: 40, 50, 70%?). Ça permet de diminuer le taux de mortalité puisqu'on suppose qu'il y a 2 à 4 fois plus de malades que ceux déclarés. On obtient alors un taux de mortalité de 1% plus proche de la réalité.

Au final, la 2e solution est la moins mauvaise. Certes, les chiffres sont donnés au pifomètre (car on ne sait pas combien il y a d'asymptomatiques) mais on évite l'hystérisation collective. Je trouve que le gouvernement communique plutôt bien lors de cette pandémie pour rassurer la population. Elle s'attarde sur les chiffres des contaminations (les moins anxiogènes), parle très peu du taux de mortalité ( le plus anxiogène) et relativise la gravité des 5% les plus malades en comparant à la majorité des asymptomatiques supposés. Tout le contraire du complotisme fantasmé par certains.
Oui je suis d'accord avec toi.
Le complotisme me fatigue et nous fait mal.
Quand le vaccin va sortir certains ne voudront pas si jamais ça les tue....
Un vaccin a tjrs des effets secondaire c'est la balance bénéfice risque.
Les complotistes sont des gens égoïstes en fait.
sans crier au complot, on peut quand même s'accorder de prendre un peu de hauteur sur ce qu'on nous balance depuis 6 mois, entre pédalage , retro pédalage , infos contradictoires, des vaccins soit disants trouvés , des désaccords entre spécialistes.Il est quand même difficile de s'y retrouver.S'informer , avoir un esprit critique, se poser des questions, ne fait pas de ces gens là des complotistes
Avoir un esprit critique, c'est faire preuve d'objectivité, de relever aussi bien les points positifs que négatifs. Les réactionnaires n'ont que des à priori. Pour eux, il y a toujours une manipulation de grande ampleur de l'information. Alors, oui, il y a eu des mensonges, des vérités omises mais il ne faut pas aller chercher plus loin que l'intérêt immédiat et personnel de ces gens là.

Les politiciens au travers des médias ont eu des discours contradictoires en début d'épidémie par peur d'un lynchage par l'opinion publique. Dès le départ, la logique était de préconiser le port du masque (principe de précaution qui est inscrit dans le traité de Maastricht et dans la constitution française depuis 2005,). Mais c'était impossible car peu de stocks de masques. Il fallait bien trouver un moyen de rassurer la population en nimisant leur importance. Aujourd'hui, on a des masques et on ne trouve plus un seul politique qui remet en doute leur utilité.
Il n'y a jamais eu d'agenda secret, de conspiration entre l'État et Sanofy pour vendre un vaccin. La vérité est plus misérable.

Concernant, la multiplication des vaccins, rien de plus normal. De nombreux laboratoires a travers le monde travaillent sur son élaboration. 95% échoueront mais en attendant, ils se font mousser en communiquant autour de leurs essais (pour assurer de futurs financements).

mononoké
Messages : 2836
Enregistré le : 18 avr. 2015, 07:12
Localisation : 42000

Re: Coronavirus

Message par mononoké »

inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 20:42
Je suis d'accord avec toi mais je fais comment si on fait comme en mai juin pour bosser?
Car l'ecole garde nos gamins.
tu penses que l'école républicaine est faite pour "garder les gamins" ?

franck42
Messages : 7345
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Coronavirus

Message par franck42 »

ChatVert a écrit :
24 août 2020, 20:45
olivagorn42 a écrit :
24 août 2020, 18:27
inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 12:58
ChatVert a écrit :
24 août 2020, 12:42
aissopic a écrit :
22 août 2020, 16:03
ChatVert a écrit :
22 août 2020, 10:05
Ce qu'il en ressort, c'est que même sans symptômes la charge virale est très importante (autant voir plus que chez un malade hospitalisé). Le malade même asymptomatique est un vecteur de contagion puisqu'il peut faire circuler une quantité importante de virus.
Pourrais tu expliquer pourquoi il et tant fait de publicité aux cas asymptomatiques pour le covid alors que cela n'a jamais été évoqué pour les affections plus connues telles que la grippe ou autre SRAS ?
Pour moi ,qui suis profane, cela est équivalent au séronégatif du SIDA, seul virus générant des cas asymptomatiques médiatisé.
On parle des cas asymptomatiques pour rassurer la population. Je vois que tu fais partie des personnes qui pensent que le discours des médias est d'affoler les gens. Je pense tout le contraire. Des le début, le rôle du gouvernement a été de tranquilliser la population, à raison.

2 choix de communication étaient possibles :
- Factuel en présentant froidement le nombre de contaminations officielles et le nombre de décès. On obtenait alors un taux de mortalité éronné de 5 a 10%. J'imagine même pas l'hystérie collective avec un taux aussi élevé
- Hypothétique en incluant la part des asymptomatiques (dont on ne connait pas la proportion: 40, 50, 70%?). Ça permet de diminuer le taux de mortalité puisqu'on suppose qu'il y a 2 à 4 fois plus de malades que ceux déclarés. On obtient alors un taux de mortalité de 1% plus proche de la réalité.

Au final, la 2e solution est la moins mauvaise. Certes, les chiffres sont donnés au pifomètre (car on ne sait pas combien il y a d'asymptomatiques) mais on évite l'hystérisation collective. Je trouve que le gouvernement communique plutôt bien lors de cette pandémie pour rassurer la population. Elle s'attarde sur les chiffres des contaminations (les moins anxiogènes), parle très peu du taux de mortalité ( le plus anxiogène) et relativise la gravité des 5% les plus malades en comparant à la majorité des asymptomatiques supposés. Tout le contraire du complotisme fantasmé par certains.
Oui je suis d'accord avec toi.
Le complotisme me fatigue et nous fait mal.
Quand le vaccin va sortir certains ne voudront pas si jamais ça les tue....
Un vaccin a tjrs des effets secondaire c'est la balance bénéfice risque.
Les complotistes sont des gens égoïstes en fait.
sans crier au complot, on peut quand même s'accorder de prendre un peu de hauteur sur ce qu'on nous balance depuis 6 mois, entre pédalage , retro pédalage , infos contradictoires, des vaccins soit disants trouvés , des désaccords entre spécialistes.Il est quand même difficile de s'y retrouver.S'informer , avoir un esprit critique, se poser des questions, ne fait pas de ces gens là des complotistes
Avoir un esprit critique, c'est faire preuve d'objectivité, de relever aussi bien les points positifs que négatifs. Les réactionnaires n'ont que des à priori. Pour eux, il y a toujours une manipulation de grande ampleur de l'information. Alors, oui, il y a eu des mensonges, des vérités omises mais il ne faut pas aller chercher plus loin que l'intérêt immédiat et personnel de ces gens là.

Les politiciens au travers des médias ont eu des discours contradictoires en début d'épidémie par peur d'un lynchage par l'opinion publique. Dès le départ, la logique était de préconiser le port du masque (principe de précaution qui est inscrit dans le traité de Maastricht et dans la constitution française depuis 2005,). Mais c'était impossible car peu de stocks de masques. Il fallait bien trouver un moyen de rassurer la population en nimisant leur importance. Aujourd'hui, on a des masques et on ne trouve plus un seul politique qui remet en doute leur utilité.
Il n'y a jamais eu d'agenda secret, de conspiration entre l'État et Sanofy pour vendre un vaccin. La vérité est plus misérable.

Concernant, la multiplication des vaccins, rien de plus normal. De nombreux laboratoires a travers le monde travaillent sur son élaboration. 95% échoueront mais en attendant, ils se font mousser en communiquant autour de leurs essais (pour assurer de futurs financements).
Si t'as affaire à des politiciens un minimum responsables, le discours sur les masques est différent. Ils auraient du expliquer dès le départ que le masque était recommandé, mais faute de stocks inciter les gens à en fabriquer eux-mêmes.
Quand tu prétends au départ en pleine crise et au plus haut de l'épidémie que le masque ne sert à rien, pour au final imposer le masque en plein air, comme c'est actuellement le cas à Saint-Etienne, alors que le pire est passé et que la pandémie est maîtrisée au niveau national, tu n'as plus aucune crédibilité. Le pouvoir en place aurait voulu booster le complotisme qu'il ne s'y serait pas pris autrement...
Sachant que cette nouvelle opposition entre 2 extrêmes, ceux qui mettent systématiquement le masque en sortant de chez eux, et ceux qui refusent de le mettre que ce soit dans les magasins, les administrations ou les transports en commun, ne fait qu'alimenter la fracture entre des populations que tout oppose sauf l'essentiel, et au final ça profite toujours aux mêmes qui tirent les ficelles.
2011-2021: Merci La Ruff'
Respect!

Faiseur de Tresses
Messages : 14917
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: Coronavirus

Message par Faiseur de Tresses »

mononoké a écrit :
24 août 2020, 21:02
inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 20:42
Je suis d'accord avec toi mais je fais comment si on fait comme en mai juin pour bosser?
Car l'ecole garde nos gamins.
tu penses que l'école républicaine est faite pour "garder les gamins" ?
Bah en fait c'est exactement ça qui me fait critiquer cette reprise : la vraie raison c'est pour faire garderie et pas éduquer.
"Si on aime la liberté, on aime - c'est pas on supporte - on aime les risques qui vont avec." Étienne Klein
"The freedom to make my own mistakes was all I ever wanted." Mance Rayder

Image

verttoujours
Messages : 2569
Enregistré le : 20 août 2019, 17:50
Localisation : loire

Re: Coronavirus

Message par verttoujours »

franck42 a écrit :
24 août 2020, 21:02
ChatVert a écrit :
24 août 2020, 20:45
olivagorn42 a écrit :
24 août 2020, 18:27
inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 12:58
ChatVert a écrit :
24 août 2020, 12:42
aissopic a écrit :
22 août 2020, 16:03
ChatVert a écrit :
22 août 2020, 10:05
Ce qu'il en ressort, c'est que même sans symptômes la charge virale est très importante (autant voir plus que chez un malade hospitalisé). Le malade même asymptomatique est un vecteur de contagion puisqu'il peut faire circuler une quantité importante de virus.
Pourrais tu expliquer pourquoi il et tant fait de publicité aux cas asymptomatiques pour le covid alors que cela n'a jamais été évoqué pour les affections plus connues telles que la grippe ou autre SRAS ?
Pour moi ,qui suis profane, cela est équivalent au séronégatif du SIDA, seul virus générant des cas asymptomatiques médiatisé.
On parle des cas asymptomatiques pour rassurer la population. Je vois que tu fais partie des personnes qui pensent que le discours des médias est d'affoler les gens. Je pense tout le contraire. Des le début, le rôle du gouvernement a été de tranquilliser la population, à raison.

2 choix de communication étaient possibles :
- Factuel en présentant froidement le nombre de contaminations officielles et le nombre de décès. On obtenait alors un taux de mortalité éronné de 5 a 10%. J'imagine même pas l'hystérie collective avec un taux aussi élevé
- Hypothétique en incluant la part des asymptomatiques (dont on ne connait pas la proportion: 40, 50, 70%?). Ça permet de diminuer le taux de mortalité puisqu'on suppose qu'il y a 2 à 4 fois plus de malades que ceux déclarés. On obtient alors un taux de mortalité de 1% plus proche de la réalité.

Au final, la 2e solution est la moins mauvaise. Certes, les chiffres sont donnés au pifomètre (car on ne sait pas combien il y a d'asymptomatiques) mais on évite l'hystérisation collective. Je trouve que le gouvernement communique plutôt bien lors de cette pandémie pour rassurer la population. Elle s'attarde sur les chiffres des contaminations (les moins anxiogènes), parle très peu du taux de mortalité ( le plus anxiogène) et relativise la gravité des 5% les plus malades en comparant à la majorité des asymptomatiques supposés. Tout le contraire du complotisme fantasmé par certains.
Oui je suis d'accord avec toi.
Le complotisme me fatigue et nous fait mal.
Quand le vaccin va sortir certains ne voudront pas si jamais ça les tue....
Un vaccin a tjrs des effets secondaire c'est la balance bénéfice risque.
Les complotistes sont des gens égoïstes en fait.
sans crier au complot, on peut quand même s'accorder de prendre un peu de hauteur sur ce qu'on nous balance depuis 6 mois, entre pédalage , retro pédalage , infos contradictoires, des vaccins soit disants trouvés , des désaccords entre spécialistes.Il est quand même difficile de s'y retrouver.S'informer , avoir un esprit critique, se poser des questions, ne fait pas de ces gens là des complotistes
Avoir un esprit critique, c'est faire preuve d'objectivité, de relever aussi bien les points positifs que négatifs. Les réactionnaires n'ont que des à priori. Pour eux, il y a toujours une manipulation de grande ampleur de l'information. Alors, oui, il y a eu des mensonges, des vérités omises mais il ne faut pas aller chercher plus loin que l'intérêt immédiat et personnel de ces gens là.

Les politiciens au travers des médias ont eu des discours contradictoires en début d'épidémie par peur d'un lynchage par l'opinion publique. Dès le départ, la logique était de préconiser le port du masque (principe de précaution qui est inscrit dans le traité de Maastricht et dans la constitution française depuis 2005,). Mais c'était impossible car peu de stocks de masques. Il fallait bien trouver un moyen de rassurer la population en nimisant leur importance. Aujourd'hui, on a des masques et on ne trouve plus un seul politique qui remet en doute leur utilité.
Il n'y a jamais eu d'agenda secret, de conspiration entre l'État et Sanofy pour vendre un vaccin. La vérité est plus misérable.

Concernant, la multiplication des vaccins, rien de plus normal. De nombreux laboratoires a travers le monde travaillent sur son élaboration. 95% échoueront mais en attendant, ils se font mousser en communiquant autour de leurs essais (pour assurer de futurs financements).
Si t'as affaire à des politiciens un minimum responsables, le discours sur les masques est différent. Ils auraient du expliquer dès le départ que le masque était recommandé, mais faute de stocks inciter les gens à en fabriquer eux-mêmes.
Quand tu prétends au départ en pleine crise et au plus haut de l'épidémie que le masque ne sert à rien, pour au final imposer le masque en plein air, comme c'est actuellement le cas à Saint-Etienne, alors que le pire est passé et que la pandémie est maîtrisée au niveau national, tu n'as plus aucune crédibilité. Le pouvoir en place aurait voulu booster le complotisme qu'il ne s'y serait pas pris autrement...
Sachant que cette nouvelle opposition entre 2 extrêmes, ceux qui mettent systématiquement le masque en sortant de chez eux, et ceux qui refusent de le mettre que ce soit dans les magasins, les administrations ou les transports en commun, ne fait qu'alimenter la fracture entre des populations que tout oppose sauf l'essentiel, et au final ça profite toujours aux mêmes qui tirent les ficelles.
exactement
si on n' était pas dirigé par des quiches et qu'ils avaient communiqué sur le masque comme il faut du départ, on n'en serait pas là !!!
Sinon savoir comment notre charmant employeur commun va nous approvisionner en masques et surtout en masques de quelle qualité, j'ai hâte !!!
ca sent la poilade assurée !!!

merlin
Messages : 12964
Enregistré le : 10 août 2007, 22:28

Re: Coronavirus

Message par merlin »

Faiseur de Tresses a écrit :
24 août 2020, 21:18
mononoké a écrit :
24 août 2020, 21:02
inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 20:42
Je suis d'accord avec toi mais je fais comment si on fait comme en mai juin pour bosser?
Car l'ecole garde nos gamins.
tu penses que l'école républicaine est faite pour "garder les gamins" ?
Bah en fait c'est exactement ça qui me fait critiquer cette reprise : la vraie raison c'est pour faire garderie et pas éduquer.
Et donc , on fait quoi des gamins s'ils ne vont pas à l'école ?

verttoujours
Messages : 2569
Enregistré le : 20 août 2019, 17:50
Localisation : loire

Re: Coronavirus

Message par verttoujours »

merlin a écrit :
24 août 2020, 21:23
Faiseur de Tresses a écrit :
24 août 2020, 21:18
mononoké a écrit :
24 août 2020, 21:02
inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 20:42
Je suis d'accord avec toi mais je fais comment si on fait comme en mai juin pour bosser?
Car l'ecole garde nos gamins.
tu penses que l'école républicaine est faite pour "garder les gamins" ?
Bah en fait c'est exactement ça qui me fait critiquer cette reprise : la vraie raison c'est pour faire garderie et pas éduquer.
Et donc , on fait quoi des gamins s'ils ne vont pas à l'école ?
la DASS
:sivousme:

franck42
Messages : 7345
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Coronavirus

Message par franck42 »

verttoujours a écrit :
24 août 2020, 21:20
franck42 a écrit :
24 août 2020, 21:02

Si t'as affaire à des politiciens un minimum responsables, le discours sur les masques est différent. Ils auraient du expliquer dès le départ que le masque était recommandé, mais faute de stocks inciter les gens à en fabriquer eux-mêmes.
Quand tu prétends au départ en pleine crise et au plus haut de l'épidémie que le masque ne sert à rien, pour au final imposer le masque en plein air, comme c'est actuellement le cas à Saint-Etienne, alors que le pire est passé et que la pandémie est maîtrisée au niveau national, tu n'as plus aucune crédibilité. Le pouvoir en place aurait voulu booster le complotisme qu'il ne s'y serait pas pris autrement...
Sachant que cette nouvelle opposition entre 2 extrêmes, ceux qui mettent systématiquement le masque en sortant de chez eux, et ceux qui refusent de le mettre que ce soit dans les magasins, les administrations ou les transports en commun, ne fait qu'alimenter la fracture entre des populations que tout oppose sauf l'essentiel, et au final ça profite toujours aux mêmes qui tirent les ficelles.
exactement
si on n' était pas dirigé par des quiches et qu'ils avaient communiqué sur le masque comme il faut du départ, on n'en serait pas là !!!
Sinon savoir comment notre charmant employeur commun va nous approvisionner en masques et surtout en masques de quelle qualité, j'ai hâte !!!
ca sent la poilade assurée !!!
La qualité j'en sais rien mais la provenance j'ai mon idée...
En plus le mois prochain je vais en avoir besoin je me balade dans le département (Montbrison + Saint-Chamond), et j'ai même prévu de pousser jusqu'au Nord-Est de la Grèce! :mrgreen:
2011-2021: Merci La Ruff'
Respect!

inconnuvert
Messages : 3117
Enregistré le : 06 juin 2017, 17:02

Re: Coronavirus

Message par inconnuvert »

Faiseur de Tresses a écrit :
24 août 2020, 21:18
mononoké a écrit :
24 août 2020, 21:02
inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 20:42
Je suis d'accord avec toi mais je fais comment si on fait comme en mai juin pour bosser?
Car l'ecole garde nos gamins.
tu penses que l'école républicaine est faite pour "garder les gamins" ?
Bah en fait c'est exactement ça qui me fait critiquer cette reprise : la vraie raison c'est pour faire garderie et pas éduquer.
Non l'ecole républicaine n'est pas fait pour garder les gamins.
Mais quand mon gamin de 3 ans apprend à l'ecole je suis au travail.
Fait pas semblant de ne pas comprendre.

Florent
Messages : 6571
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: Coronavirus

Message par Florent »

Je décide d’offrir à Tylih et Vertdegrenoble 2 mois d’abonnement au site P2 pour leurs 2 posts très justes de la page précédente.

Profitez en bien les copains, c’est tout à fait mérité.

Florent, au grand coeur

Florent
Messages : 6571
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: Coronavirus

Message par Florent »

inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 21:42
Faiseur de Tresses a écrit :
24 août 2020, 21:18
mononoké a écrit :
24 août 2020, 21:02
inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 20:42
Je suis d'accord avec toi mais je fais comment si on fait comme en mai juin pour bosser?
Car l'ecole garde nos gamins.
tu penses que l'école républicaine est faite pour "garder les gamins" ?
Bah en fait c'est exactement ça qui me fait critiquer cette reprise : la vraie raison c'est pour faire garderie et pas éduquer.
Non l'ecole républicaine n'est pas fait pour garder les gamins.
Mais quand mon gamin de 3 ans apprend à l'ecole je suis au travail.
Fait pas semblant de ne pas comprendre.
Forcément, si l’école est fermée, les enseignants n’ont pas de problème de garde.

C’est toujours un chouïa plus simple d avoir des principes dogmatiques quand toi, t’es pas concerné...alors que la situation est parfois un peu plus nuancée.

Comme l’ISF : CHUIS POUUUUUR !
Bah, ouais, je m’en branle, je le paye pas.

Florent, obligé de prendre des positions parfois peu consensuelles depuis qu’il a la charge de l’administration du thread, parce qu’un chef, c’est aussi par son courage qu’on le respecte.

Florent
Messages : 6571
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: Coronavirus

Message par Florent »

Merde, je me suis trompé de thread pour la vanne de l admin :mrgreen:

baggio42
Messages : 11288
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: Coronavirus

Message par baggio42 »

Florent a écrit :
24 août 2020, 22:26
Merde, je me suis trompé de thread pour la vanne de l admin :mrgreen:
En fait tu gères tous les threads. :super:
Tu remplaces numéro 10? :rouge:
Fais gaffe, certains n'apprécient pas les chefs :mrgreen:

Florent
Messages : 6571
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: Coronavirus

Message par Florent »

baggio42 a écrit :
24 août 2020, 22:30
Florent a écrit :
24 août 2020, 22:26
Merde, je me suis trompé de thread pour la vanne de l admin :mrgreen:
En fait tu gères tous les threads. :super:
Tu remplaces numéro 10? :rouge:
Fais gaffe, certains n'apprécient pas les chefs :mrgreen:
Seuls les présents savent.

baggio42
Messages : 11288
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: Coronavirus

Message par baggio42 »

Florent a écrit :
24 août 2020, 22:33
baggio42 a écrit :
24 août 2020, 22:30
Florent a écrit :
24 août 2020, 22:26
Merde, je me suis trompé de thread pour la vanne de l admin :mrgreen:
En fait tu gères tous les threads. :super:
Tu remplaces numéro 10? :rouge:
Fais gaffe, certains n'apprécient pas les chefs :mrgreen:
Seuls les présents savent.
Le problème est que tu es le seul à savoir :mdr1: ;) :mrgreen:

Florent
Messages : 6571
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: Coronavirus

Message par Florent »

baggio42 a écrit :
24 août 2020, 22:38
Florent a écrit :
24 août 2020, 22:33
baggio42 a écrit :
24 août 2020, 22:30
Florent a écrit :
24 août 2020, 22:26
Merde, je me suis trompé de thread pour la vanne de l admin :mrgreen:
En fait tu gères tous les threads. :super:
Tu remplaces numéro 10? :rouge:
Fais gaffe, certains n'apprécient pas les chefs :mrgreen:
Seuls les présents savent.
Le problème est que tu es le seul à savoir :mdr1: ;) :mrgreen:
:hehe:

Elle est bonne celle ci :hehe:

Faiseur de Tresses
Messages : 14917
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: Coronavirus

Message par Faiseur de Tresses »

inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 21:42
Faiseur de Tresses a écrit :
24 août 2020, 21:18
mononoké a écrit :
24 août 2020, 21:02
inconnuvert a écrit :
24 août 2020, 20:42
Je suis d'accord avec toi mais je fais comment si on fait comme en mai juin pour bosser?
Car l'ecole garde nos gamins.
tu penses que l'école républicaine est faite pour "garder les gamins" ?
Bah en fait c'est exactement ça qui me fait critiquer cette reprise : la vraie raison c'est pour faire garderie et pas éduquer.
Non l'ecole républicaine n'est pas fait pour garder les gamins.
Mais quand mon gamin de 3 ans apprend à l'ecole je suis au travail.
Fait pas semblant de ne pas comprendre.
Je fais semblant de rien du tout, sois pas agressif.
"Si on aime la liberté, on aime - c'est pas on supporte - on aime les risques qui vont avec." Étienne Klein
"The freedom to make my own mistakes was all I ever wanted." Mance Rayder

Image

Faiseur de Tresses
Messages : 14917
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: Coronavirus

Message par Faiseur de Tresses »

@Florent

Tu sais, c'est pas parce que je suis pas le premier concerné par un problème que j'en ai rien à carrer de ceux qui y sont confrontés. Ça s'appelle de l'"empathie", concept je le sais assez étranger aux connar... euh gentils monsieurs de droite. :mrgreen:

Mais plus sérieusement, je sais que quand on bosse c'est pas toujours simple de trouver à s'occuper des enfants. Mais, encore une fois, on pourrait profiter de cette situation exceptionnelle qui remplit nos existences de nouvelles contraintes pour se poser des questions à mon avis essentielles. Un petit calcul bête et rapide : un gosse devrait dormir entre 8h et 10h par nuit, souvent il est à l'école de 8h du mat à 16h-18h du soir selon les âges (variable bien sûr, mais en gros c'est ça), soit de 8h à 10h également. Donc en gros, en hypothèse "haute", un gosse ne voit ses parents que max 4h par jour (je suis gentil, je compte pas les transports). Est-ce qu'on peut considérer ça comme raisonnable ?

Des solutions pour garder les enfants quand ils ne sont pas à l'école, on peut essayer d'en trouver : télétravail, horaires aménagés, gardes partagées, etc. Tout n'est pas toujours possible selon les cas particuliers, tous très différents, mais ont peut au moins essayer de se dire, ensemble : "qu'est-ce qui est important, qu'on souhaite garder, et quels aménagements on accepte pour réussir à conserver ce qui peut l'être ?" Je veux certainement pas faire de leçon à des parents, moi qui ne le suis pas (et même si je l'étais d'ailleurs), je pense juste que c'est une vraie question qu'on doit se poser en tant que société. Renvoyer les gamins à l'école juste pour remettre les parents au boulot, sans se soucier en premier lieu de l’éducation des dits gosses, je trouve ça, en tant qu’enseignant, franchement dérangeant.
"Si on aime la liberté, on aime - c'est pas on supporte - on aime les risques qui vont avec." Étienne Klein
"The freedom to make my own mistakes was all I ever wanted." Mance Rayder

Image

thesnakke
Messages : 6190
Enregistré le : 11 juil. 2011, 23:36

Re: Coronavirus

Message par thesnakke »

Je me souviens pas si j'ai posté ma réflexion sur le forum donc je le (re)fais dans le doute et surtout je suis curieux d'avoir vos retours, notamment de ceux qui semblent avoir des connaissances sur le sujet.

On est déconfinés depuis plus de 3 mois, au début y'avait un peu de restrictions puis petit à petit ça s'est pas mal relaché pour ces derniers temps en revenir au port du masque de plus en plus généralisé.

Le nombre de cas explose, jusque là logique on teste plus, plus on teste, plus on trouve de cas positifs.

Pourtant, malgré le déconfinement, malgré les comportements assez relax de pas mal de monde, malgré la fête de la musique, les rave party, le bordel à Lyon ou Paris suite à leurs qualifs en LDC, etc..., et surtout malgré le gros mix et les déplacements de population dûs aux vacances, bah on peut dire ce qu'on veut les chiffres n'explosent pas, y'a pas plus de morts, y'a pas plus de gens en réanimation, ma question est : pourquoi ???

Alors on peut me dire "ouais mais on est fin aout attends la première quinzaine de septembre et le retour de congés", sauf que les 3/4 des francais sont dejà revenus de congés depuis bien 15 jours, et ca explose toujours pas, c'est pas les fin-aoutiens qui vont tout déclencher d'un coup !

On me dit que les gens touchés sont plus jeunes, ok je veux bien, c'est juste qu'on teste massivement et donc des gens qui ne l'étaient pas avant donc forcément la moyenne d'âge diminue, mais à ce que je vois tous les jours, les +65 ans ne vivent pas sous cloche non plus, ils se baladent dans la rue, prennent des vacances et font des réunions de famille et pourtant ca explose pas.

Pourquoi ?

Certes les gens font plus gaffe, y'a le port du masque mais il n'était pas super strict avant ces derniers jours, pour moi (et j'ai peut etre tort) si reprise réelle de l'épidémie il y avait et donc si début de deuxième vague il y avait on verrait quand même des signes non ?

Pour aller plus loin et avoir une réflexion peut-être (sûrement) bancale :
On teste en gros 700k personnes par semaines, on a un taux de positivité de 3,6% soit 25200 personnes infectées.
Si on extrapole à la population francaise en gardant le même taux en gros 2,5M de personnes sont actuellement infectés et potentiellement contagieux.
Dans les 7 jours qui viennent de passer 93 personnes sont mortes du covid : soit 0,004% des gens malades.

Bon c'est des calculs à la hache hein, mais est ce que là on serait pas un chouilla en train de surréagir ?

Ne voyez pas des propos complotistes de ma part, j'ai eu cette saloperie, j'ai mis 10-15 jours à m'en remettre alors que je ne suis pas dans une population à risque, je suis pour le port du masque par principe de précaution, par contre je pense qu'aussi bien au niveau de la reprise de l'école que du confinement le mal que ca pourrait faire pour nos enfants et l'economie serait bien plus grand que le covid.

Maintenant n'hésitez pas à défoncer ma réflexion, je passe surement a coté de données ou je me plante surement.
J'essaie aussi un peu de me rassurer parce que ce virus commence à me gaver severe...
Je crois que je me suis coupé la gencive avec un grumeau cuit. C'est possible ou pas ?

Dr.Makaveli
Messages : 6064
Enregistré le : 26 nov. 2014, 03:56

Re: Coronavirus

Message par Dr.Makaveli »

Tombé sur ça :


inconnuvert
Messages : 3117
Enregistré le : 06 juin 2017, 17:02

Re: Coronavirus

Message par inconnuvert »

thesnakke a écrit :
25 août 2020, 01:20
Je me souviens pas si j'ai posté ma réflexion sur le forum donc je le (re)fais dans le doute et surtout je suis curieux d'avoir vos retours, notamment de ceux qui semblent avoir des connaissances sur le sujet.

On est déconfinés depuis plus de 3 mois, au début y'avait un peu de restrictions puis petit à petit ça s'est pas mal relaché pour ces derniers temps en revenir au port du masque de plus en plus généralisé.

Le nombre de cas explose, jusque là logique on teste plus, plus on teste, plus on trouve de cas positifs.

Pourtant, malgré le déconfinement, malgré les comportements assez relax de pas mal de monde, malgré la fête de la musique, les rave party, le bordel à Lyon ou Paris suite à leurs qualifs en LDC, etc..., et surtout malgré le gros mix et les déplacements de population dûs aux vacances, bah on peut dire ce qu'on veut les chiffres n'explosent pas, y'a pas plus de morts, y'a pas plus de gens en réanimation, ma question est : pourquoi ???

Alors on peut me dire "ouais mais on est fin aout attends la première quinzaine de septembre et le retour de congés", sauf que les 3/4 des francais sont dejà revenus de congés depuis bien 15 jours, et ca explose toujours pas, c'est pas les fin-aoutiens qui vont tout déclencher d'un coup !

On me dit que les gens touchés sont plus jeunes, ok je veux bien, c'est juste qu'on teste massivement et donc des gens qui ne l'étaient pas avant donc forcément la moyenne d'âge diminue, mais à ce que je vois tous les jours, les +65 ans ne vivent pas sous cloche non plus, ils se baladent dans la rue, prennent des vacances et font des réunions de famille et pourtant ca explose pas.

Pourquoi ?

Certes les gens font plus gaffe, y'a le port du masque mais il n'était pas super strict avant ces derniers jours, pour moi (et j'ai peut etre tort) si reprise réelle de l'épidémie il y avait et donc si début de deuxième vague il y avait on verrait quand même des signes non ?

Pour aller plus loin et avoir une réflexion peut-être (sûrement) bancale :
On teste en gros 700k personnes par semaines, on a un taux de positivité de 3,6% soit 25200 personnes infectées.
Si on extrapole à la population francaise en gardant le même taux en gros 2,5M de personnes sont actuellement infectés et potentiellement contagieux.
Dans les 7 jours qui viennent de passer 93 personnes sont mortes du covid : soit 0,004% des gens malades.

Bon c'est des calculs à la hache hein, mais est ce que là on serait pas un chouilla en train de surréagir ?

Ne voyez pas des propos complotistes de ma part, j'ai eu cette saloperie, j'ai mis 10-15 jours à m'en remettre alors que je ne suis pas dans une population à risque, je suis pour le port du masque par principe de précaution, par contre je pense qu'aussi bien au niveau de la reprise de l'école que du confinement le mal que ca pourrait faire pour nos enfants et l'economie serait bien plus grand que le covid.

Maintenant n'hésitez pas à défoncer ma réflexion, je passe surement a coté de données ou je me plante surement.
J'essaie aussi un peu de me rassurer parce que ce virus commence à me gaver severe...
D'après notre ministre les personnes senisbles font attention. Et on fait tous un peu attention donc quand tu l'attrapes tu prends moins cher que si tu avez embrasse un contaminé durant 2 heures et serrez 15 paluches.
Ton calcul ne tient pas.
En principe quand tu te fais tester tu as un doute, un symptôme.

Machiavel
Messages : 3844
Enregistré le : 11 févr. 2008, 14:43

Re: Coronavirus

Message par Machiavel »

Faiseur de Tresses a écrit :
25 août 2020, 00:16
@Florent

Tu sais, c'est pas parce que je suis pas le premier concerné par un problème que j'en ai rien à carrer de ceux qui y sont confrontés. Ça s'appelle de l'"empathie", concept je le sais assez étranger aux connar... euh gentils monsieurs de droite. :mrgreen:

Mais plus sérieusement, je sais que quand on bosse c'est pas toujours simple de trouver à s'occuper des enfants. Mais, encore une fois, on pourrait profiter de cette situation exceptionnelle qui remplit nos existences de nouvelles contraintes pour se poser des questions à mon avis essentielles. Un petit calcul bête et rapide : un gosse devrait dormir entre 8h et 10h par nuit, souvent il est à l'école de 8h du mat à 16h-18h du soir selon les âges (variable bien sûr, mais en gros c'est ça), soit de 8h à 10h également. Donc en gros, en hypothèse "haute", un gosse ne voit ses parents que max 4h par jour (je suis gentil, je compte pas les transports). Est-ce qu'on peut considérer ça comme raisonnable ?

Des solutions pour garder les enfants quand ils ne sont pas à l'école, on peut essayer d'en trouver : télétravail, horaires aménagés, gardes partagées, etc. Tout n'est pas toujours possible selon les cas particuliers, tous très différents, mais ont peut au moins essayer de se dire, ensemble : "qu'est-ce qui est important, qu'on souhaite garder, et quels aménagements on accepte pour réussir à conserver ce qui peut l'être ?" Je veux certainement pas faire de leçon à des parents, moi qui ne le suis pas (et même si je l'étais d'ailleurs), je pense juste que c'est une vraie question qu'on doit se poser en tant que société. Renvoyer les gamins à l'école juste pour remettre les parents au boulot, sans se soucier en premier lieu de l’éducation des dits gosses, je trouve ça, en tant qu’enseignant, franchement dérangeant.
Tu poses une excellente question. Dans les pays scandinaves le temps de travail des parents est calqué sur celui des enfants. D’ailleurs cela a permis de solutionner en partie la question du travail des jeunes et surtout des personnes en fin de carrière. Car ce sont eux qui ont le temps de travail le plus important et les parents un temp adapté pour gérer les enfants.
Quand en France on arrêtera de penser l’ecole comme une garderie et penser le rythme scolaire pour l’economie et le tourisme on pourra enfin avancer de vraies solutions et écouter les professionnels sur le terrain: les profs ! Qui comme tu le dis voient plus les enfants que leurs parents au final.
Yoda est stéphanois! Que la force verte soit avec nous!

Verrouillé