Un film à voir............ ou à éviter

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

Répondre
riflebird
Messages : 5795
Enregistré le : 27 avr. 2006, 17:17
Localisation : Alpilles

Un film à voir............ ou à éviter

Message par riflebird »

J'ai commencé l'année avec le dernier Eastwood, Sully.
Une comédie dramatique bon chic bon genre qui narre les tracas du rôle titre après l' amerissage miraculeux de son A-320 dans l'Hudson en 2009.
Bien mis en scène, magistralement interprèté par un Tom Hanks toujours au top, le film n'en fait pas trop,sauf peut-être au début sur les cauchemars et autres hallucinations du commandant de bord.
Impressionnant sur les images du vol et très humain dans le traitement de l'histoire. Un bon cru.
Modifié en dernier par riflebird le 06 janv. 2017, 21:52, modifié 1 fois.

la buse
Messages : 18811
Enregistré le : 01 août 2005, 16:33

Re: Un fin à voir............ ou à éviter

Message par la buse »

Un fin ? :mrgreen:

riflebird
Messages : 5795
Enregistré le : 27 avr. 2006, 17:17
Localisation : Alpilles

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par riflebird »

Même si elle justifie souvent les moyens, elle n'est parfois pas facile à éditer dans le titre d'un sujet...Mais en fait si apparemment... Ouf !

Wilyrah
Messages : 4104
Enregistré le : 26 août 2005, 14:26
Localisation : South of Paris
Contact :

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Wilyrah »

2016 aura été un très bon cru selon moi, avec deux grands films trônant au sommet de mon TOP 10 : La Tortue Rouge et Premier contact.

Je vous conseille de rattraper l'un et l'autre. Le premier est une merveille d'animation et de poésie. J'ai passé le générique en larmes, tellement c'est beau. Le second, c'est ce que la SF a fait de mieux depuis une décennie.

Sinon beaucoup de valeurs sûres : http://www.lebleudumiroir.fr/top-films- ... urs-films/

Voilà, sinon meilleurs voeux à tous et ALV :)
[img]http://img28.imageshack.us/img28/796/bansfuy.jpg[/img]
[color=#408080]"Si tu penses que la vie est un distributeur automatique où tu mets de la vertu et que du bonheur ressort, alors, tu seras probablement déçu."[/color]

VerttreV
Messages : 4790
Enregistré le : 28 juin 2007, 17:44
Localisation : Sainté (enfin dans la plaine)

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par VerttreV »

Wilyrah a écrit :2016 aura été un très bon cru selon moi, avec deux grands films trônant au sommet de mon TOP 10 : La Tortue Rouge et Premier contact.

Je vous conseille de rattraper l'un et l'autre. Le premier est une merveille d'animation et de poésie. J'ai passé le générique en larmes, tellement c'est beau. Le second, c'est ce que la SF a fait de mieux depuis une décennie.

Sinon beaucoup de valeurs sûres : http://www.lebleudumiroir.fr/top-films- ... urs-films/

Voilà, sinon meilleurs voeux à tous et ALV :)

4 films qui sont ou auraient pu être dans mes tops, 5 que je n'ai pas vus et une incompréhension en ce qui me concerne (premier contact)

A mon tour de me lancer (pas réussi à trouver un ordre définitif)

Moi, Daniel Blake (engagé et poignant)
Kubo et l'armure magique (superbe)
Comancheria (poussiéreux et dépoussiérant)
Carol (envoûtant(es))
Le dernier jour de Yitzhak Rabin (passionnant et flippant)
Spotlight (magistral et prenant)
La loi de la jungle (complètement barré)
Dalton Trumbo (engagé et jouissif)
La tortue rouge (majestueux et poétique)
L'effet aquatique (décalé et touchant)
The strangers (inclassable et formidable)
Manchester by the sea (déchirant)


Bien voire très bien aussi, mais un (léger) cran en dessous tout de même

Diamant noir
Elle
Toni Erdmann
Creed
Viva
Aquarius
Room
Captain Fantastic


Déceptions

Midnight special (pas mauvais mais j'en attendais tellement...)
Premier contact (un choc à l'envers)
Le voyage au Groënland
Nous serons champions de France car nous sommes les premiers, nous serons champions de France car nous sommes les Stéphanois

[media]https://media.giphy.com/media/dXioubI5naw1yiO9PZ/source.gif[/media]

patapoooon
Messages : 705
Enregistré le : 14 avr. 2015, 20:22

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par patapoooon »

J'ai trouvé Passengers très interéssant. Bien réalisé, thème original et pas trop de gnan gnan. Un très bon moment :)

NomDeStade
Messages : 6775
Enregistré le : 07 août 2015, 10:05

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par NomDeStade »

riflebird a écrit :J'ai commencé l'année avec le dernier Eastwood, Sully.
Une comédie dramatique bon chic bon genre qui narre les tracas du rôle titre après l' amerissage miraculeux de son A-320 dans l'Hudson en 2009.
Bien mis en scène, magistralement interprèté par un Tom Hanks toujours au top, le film n'en fait pas trop,sauf peut-être au début sur les cauchemars et autres hallucinations du commandant de bord.
Impressionnant sur les images du vol et très humain dans le traitement de l'histoire. Un bon cru.
Je partage sur Sully. Une superbe mise en scène, le retour sur le crash c'est vraiment saisissant et prenant (alors qu'on connaît l'issue par avance).

Et sinon un bon point pour Rogue One aussi.
Mon (tout nouveau) flickr : https://www.flickr.com/photos/korf-adri/

Vertige76
Messages : 2896
Enregistré le : 30 août 2005, 10:44

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Vertige76 »

Vu récemment deux bons films;
- nocturnal animals : bon thriller , superbes images et interprétations.Un second opus de Tom Ford réussi ( ce qui est rarement évident lorsque le 1er film a été réussi)
- Manchester by the sea : comédie dramatique très réussie ( ambiance, interprétations, scénario) parfois bouleversante.
Donnez moi vite une vert veine pour me calmer !

Wilyrah
Messages : 4104
Enregistré le : 26 août 2005, 14:26
Localisation : South of Paris
Contact :

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Wilyrah »

LE film de ce début d'année, c'est bel et bien NOCTURNAL ANIMALS. Après le bijou A SINGLE MAN, Tom Ford s'affirme en grand cinéaste. Ne plaira pas à tout le monde, cependant.

À voir également : Quelques minutes après minuit et Primaire.
[img]http://img28.imageshack.us/img28/796/bansfuy.jpg[/img]
[color=#408080]"Si tu penses que la vie est un distributeur automatique où tu mets de la vertu et que du bonheur ressort, alors, tu seras probablement déçu."[/color]

PtitLu
Messages : 4506
Enregistré le : 10 sept. 2016, 13:31

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par PtitLu »

J'ai enfin pris un abonnement Netflix et ma vie sociale en a pris un sérieux coup :mrgreen:.

Je conseille vivement "The Blind Side", avec Sandra Bullock (qui a eu un Oscar pour son rôle). Super film !
Image

Wilyrah
Messages : 4104
Enregistré le : 26 août 2005, 14:26
Localisation : South of Paris
Contact :

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Wilyrah »

C'est le film dont tout le monde parle. Personnellement, je suivais le projet depuis Avril 2015. Le risque d'être déçu était énorme. Au final, que vaut LA LA LAND, annoncé comme le grand film de ce début d'année ? http://www.lebleudumiroir.fr/la-la-land-critique-film/
[img]http://img28.imageshack.us/img28/796/bansfuy.jpg[/img]
[color=#408080]"Si tu penses que la vie est un distributeur automatique où tu mets de la vertu et que du bonheur ressort, alors, tu seras probablement déçu."[/color]

Robeberic 1er
Messages : 1522
Enregistré le : 03 oct. 2016, 12:53

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Robeberic 1er »

Quelques films que j'ai vu depuis le début d'année:
Manchester By The Sea, bon petit film indé américain, sans grande originalité, mais parvient à exister sans les tics du plus en plus insupportables inhérents à la caution "indé americain" (dont les infernaux Nightcrawler et pire que tout l'infame Whiplash sont les pires representants). Du coup un ton assez juste et deux ou trois belles scènes.

Paterson: Magnifique film de Jarmush. Un film sur rien et tout à la fois. Une errance. Une reflexion sur le bonheur. Toute la force du film réside dans sa ritualisation permanente, et là ou Jarmush est fort, c'est qu'au lieu de figer l'action et de scleroser le film, ce rituel le libère et lui fait acceder a sa dimension poétique. Sublime.

Tony Erdmann: Autre superbe film .Avec de magnifiques acteurs. Plein de vie. Une variation assez juste sur le thème pourtant éculé de l'inversion des roles Parent-enfant. Mais la liberté de ton, le sens de la scène (un vrai inspiration théatrale je pense), la volonté de tirer le maximum de chaque situation extirpe ce film du cliché dans lequel il aurait pu tomber.

Loving: De Jeff Nichols j'avais adoré Take Shelter, Midnight Special et surtout Mud magnifique film sur la fin de l'enfance mise en parallele avec la fin d'un mode de vie (le bayou en lousiane). Il revient avec un film bien médiocre sur le combat d'un couple contre l'injustice raciale au USA dans les 60's. Ca ressemble a du Eastwood fatigué (penser J. Edgar).Tellement boursouflé de classicisme qu'on s'ennuie fermement.

minetvert
Messages : 5542
Enregistré le : 06 juin 2007, 11:58
Localisation : Ivry plage

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par minetvert »

Robeberic 1er a écrit :Quelques films que j'ai vu depuis le début d'année:
Manchester By The Sea, bon petit film indé américain, sans grande originalité, mais parvient à exister sans les tics du plus en plus insupportables inhérents à la caution "indé americain" (dont les infernaux Nightcrawler et pire que tout l'infame Whiplash sont les pires representants). Du coup un ton assez juste et deux ou trois belles scènes.

Paterson: Magnifique film de Jarmush. Un film sur rien et tout à la fois. Une errance. Une reflexion sur le bonheur. Toute la force du film réside dans sa ritualisation permanente, et là ou Jarmush est fort, c'est qu'au lieu de figer l'action et de scleroser le film, ce rituel le libère et lui fait acceder a sa dimension poétique. Sublime.

Tony Erdmann: Autre superbe film .Avec de magnifiques acteurs. Plein de vie. Une variation assez juste sur le thème pourtant éculé de l'inversion des roles Parent-enfant. Mais la liberté de ton, le sens de la scène (un vrai inspiration théatrale je pense), la volonté de tirer le maximum de chaque situation extirpe ce film du cliché dans lequel il aurait pu tomber.

Loving: De Jeff Nichols j'avais adoré Take Shelter, Midnight Special et surtout Mud magnifique film sur la fin de l'enfance mise en parallele avec la fin d'un mode de vie (le bayou en lousiane). Il revient avec un film bien médiocre sur le combat d'un couple contre l'injustice raciale au USA dans les 60's. Ca ressemble a du Eastwood fatigué (penser J. Edgar).Tellement boursouflé de classicisme qu'on s'ennuie fermement.
J'ai l'impression que c'est toi qui est fatigué !
Qualifié Wiplash d'infâme , ça fait très poseur.
Et comparer loving a du
Eastwood fatigué...pauvre Jeff il ne mérite pas tant de haine.
"faire la guerre à ses illusions pour être en paix avec ses rêves."

___
Messages : 17452
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par ___ »

Whiplash m'a électrisé comme peu de films l'ont fait. L'aspect sonore du film est immense.

Robeberic 1er
Messages : 1522
Enregistré le : 03 oct. 2016, 12:53

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Robeberic 1er »

minetvert a écrit : J'ai l'impression que c'est toi qui est fatigué !
Qualifié Wiplash d'infâme , ça fait très poseur.
Et comparer loving a du
Eastwood fatigué...pauvre Jeff il ne mérite pas tant de haine.

Jeff m'a pourtant beaucoup déçu sur ce film. J'ai trouvé qu'a aucun moment il ne sublimait son sujet. Jamais le film n'accède à aucune dimension poétique (qu'il semble chercher pourtant). Par exemple la fin onirique de Midnight Special, le plan de fin de Mud justement les sublimaient. J'ai l'impression que dans Loving il n'est pas arrivé à trouver cet endroit de poésie. Du coup tout reste figé, il se contente de raconter son histoire, le classicisme devient envahissant et je m'ennuie. Après je suis peut-être dur...mais j'avais tellement aimé ses autres films... Après beaucoup de réalisateurs rêveraient d'etre comparés à un Eastwood même fatigué! :D

Quant à Whiplash... je crois que je n'aurai pas de mot assez fort pour dire a quel point j'ai détesté ce film, que pour le coup, j'ai trouvé poseur et démagogique. Damien Chazelle, n'a aucune autre idée de mise en scène que de repeter ad nauseam la même scène (dès l'ouverture avec l'exposition de la perversité du prof jusqu'à la dernière ou le héro renverse cette perversité a son avantage, il ne propose jamais aucun autre mode de relation, aucune autre mécanique scénique, il ressasse sans cesse) . C'est bien gentil mais c'est une idée complètement éculée depuis 2000 avec Requiem for A dream ou encore Black Swan en 2011(les deux de Daren Aronofsky), mais aussi plus loin de film du fabuleux Voyage au Bout de l'Enfer de Cimino. Sauf que chez Damien Chazelle, cette mécanique se repète inlassablement et bêtement, parce qu'il n'a que cette idée et est incapable de saisir la différence entre rythme et vitesse. Je passerais bien volontiers sur une conception de la musique complétement stupide où, visiblement, être un bon batteur consiste à jouer le plus vite possible, et j'entendrais aussi l'argument "c'est justement ce qu'il critique", si le renversement de situation final ne démontrait pas justement la soumission totale du réalisateur à ce postulat. Le "héros" ne s'émancipe pas de l'emprise du prof, ilne crée rien, ne transcende rien, bien au contraire, il s'y soumet totalement, et c'est en utilisant la même perversité qu'il gagne la partie. Pour Damien Chazelle, il n'y pas d'art, pas de poésie, il n'y a qu'un concours d'hormone et sa réalisation est à l'avenant. Effets de manche grossiers, simplification à outrance des enjeux, incapacité à s'attacher au sensible autrement que part ses effets exterieurs grotesques (les mains saignent on les trempe dans la glace, on aime une fille on lui caresse les pieds sous la table, on est frustré on devient un prof tyranique). Au final c'est un défilé d'enveloppes vides, à aucun moment il n'est interressé à aucun de ses personnages qui par conséquent, ne deviennent, tous, que des clichés, des fonctions pour servir sa mécanique de mise en scène. Je passe aussi sur une réalisation que j'ai trouvée kitchissime (mon dieu la scène "on se frole les pieds sous la table", en 2015? serieux?) car il s'agit là de considérations esthétiques propres à chacun.

Voilà j'ai detesté Whiplash, comme j'ai detesté Birdman d'Inarritu (pour exactement les même raisons) et je ne crois pas être le seul d'ailleurs. Mais je suis avide d'échanges et j'ai hâte de lire tes arguments qui sont sans doute autres que "poseur" et "fatigué" ;-)

Ulysse42
Messages : 4804
Enregistré le : 22 oct. 2009, 01:19
Localisation : Bangkok, Thaïlande

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Ulysse42 »

Olaf a écrit :Whiplash m'a électrisé comme peu de films l'ont fait. L'aspect sonore du film est immense.
Pareil. Après j'imagine que si on n'aime pas le jazz ce film doit être une torture. Mais il me semble que n'importe qui ayant au moins une passion artistique ou sportive peut comprendre et vivre ce film. Mais bon comme on dit, tous les goûts sont dans la nature.
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Heureux qui comme Ulysse a vu 100 paysages, et puis a retrouvé, après maintes traversées, le pays des vertes années. Par un petit matin d'été, quand le soleil vous chante au cœur qu'elle est belle la liberté

Ulysse42
Messages : 4804
Enregistré le : 22 oct. 2009, 01:19
Localisation : Bangkok, Thaïlande

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Ulysse42 »

Robeberic 1er a écrit : Quant à Whiplash... je crois que je n'aurai pas de mot assez fort pour dire a quel point j'ai détesté ce film, que pour le coup, j'ai trouvé poseur et démagogique. Damien Chazelle, n'a aucune autre idée de mise en scène que de repeter ad nauseam la même scène (dès l'ouverture avec l'exposition de la perversité du prof jusqu'à la dernière ou le héro renverse cette perversité a son avantage, il ne propose jamais aucun autre mode de relation, aucune autre mécanique scénique, il ressasse sans cesse) . [...] chez Damien Chazelle, cette mécanique se repète inlassablement et bêtement, parce qu'il n'a que cette idée et est incapable de saisir la différence entre rythme et vitesse. Je passerais bien volontiers sur une conception de la musique complétement stupide où, visiblement, être un bon batteur consiste à jouer le plus vite possible, et j'entendrais aussi l'argument "c'est justement ce qu'il critique", si le renversement de situation final ne démontrait pas justement la soumission totale du réalisateur à ce postulat. Le "héros" ne s'émancipe pas de l'emprise du prof, ilne crée rien, ne transcende rien, bien au contraire, il s'y soumet totalement, et c'est en utilisant la même perversité qu'il gagne la partie. Pour Damien Chazelle, il n'y pas d'art, pas de poésie, il n'y a qu'un concours d'hormone et sa réalisation est à l'avenant. Effets de manche grossiers, simplification à outrance des enjeux, incapacité à s'attacher au sensible autrement que part ses effets exterieurs grotesques (les mains saignent on les trempe dans la glace, on aime une fille on lui caresse les pieds sous la table, on est frustré on devient un prof tyranique). Au final c'est un défilé d'enveloppes vides, à aucun moment il n'est interressé à aucun de ses personnages qui par conséquent, ne deviennent, tous, que des clichés, des fonctions pour servir sa mécanique de mise en scène. Je passe aussi sur une réalisation que j'ai trouvée kitchissime (mon dieu la scène "on se frole les pieds sous la table", en 2015? serieux?) car il s'agit là de considérations esthétiques propres à chacun.

Voilà j'ai detesté Whiplash, comme j'ai detesté Birdman d'Inarritu (pour exactement les même raisons) et je ne crois pas être le seul d'ailleurs. Mais je suis avide d'échanges et j'ai hâte de lire tes arguments qui sont sans doute autres que "poseur" et "fatigué" ;-)
Le réal t'as piqué ta gonzesse? J'ai l'impression de lire un commentaire de texte d'un prof de français frustré qui analyse un texte écrit par un autre en pensant qu'il sait mieux que le créateur ce que le créateur pense et à voulu faire. Je pense que ton soucis majeur (et aussi pour Birdman) c'est que tu penses tellement à analyser le film qu'au final tu es incapable de rentrer dedans et de le vivre. C'est un peu comme lire l'Illiade et l'Odyssée en faisant une pause à chaque intervention divine pour dire "non mais les Dieux sont tellement surfaits et les ficelles tellement grosses pour faire gagner Achille ou Ulysse que ça dénote de la part de l'auteur un manque de créativité et de densité dans ses personnages qu'il est obligé de faire n'importe quoi pour les faire gagner par une intervention divine".

Que tu dises ça pour un film comme inception avec une scène finale de la toupie faite que pour ça je veux bien, mais si tu penses que ce genre de mecs comme le prof de musique n'existent pas dans la "vraie" vie et que des situations semblables dans le travail, le sport, les arts, etc... ne sont que fiction et fantasmes de réalisateurs tu n'as pas du rencontrer beaucoup de gens.
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Heureux qui comme Ulysse a vu 100 paysages, et puis a retrouvé, après maintes traversées, le pays des vertes années. Par un petit matin d'été, quand le soleil vous chante au cœur qu'elle est belle la liberté

Timick
Messages : 4614
Enregistré le : 06 juil. 2005, 16:07

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Timick »

Ulysse42 a écrit :
Olaf a écrit :Whiplash m'a électrisé comme peu de films l'ont fait. L'aspect sonore du film est immense.
Pareil. Après j'imagine que si on n'aime pas le jazz ce film doit être une torture. Mais il me semble que n'importe qui ayant au moins une passion artistique ou sportive peut comprendre et vivre ce film. Mais bon comme on dit, tous les goûts sont dans la nature.
Moi je connais mal le jazz mais j'ai bien aimé Whiplash quand même.
Sinon parmi les films que j'ai beaucoup aimé récemment je citerai aussi l'impressionnant Tu ne tueras point, le très intéressant Free State of Jones ou encore les méconnus Arrêtez-moi là et Comancheria, sans oublier les documentaires Where to invade next et Citizenfour.
[i]"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"[/i] (Mark Twain).

Robeberic 1er
Messages : 1522
Enregistré le : 03 oct. 2016, 12:53

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Robeberic 1er »

Ulysse42 a écrit :
Robeberic 1er a écrit : Quant à Whiplash... je crois que je n'aurai pas de mot assez fort pour dire a quel point j'ai détesté ce film, que pour le coup, j'ai trouvé poseur et démagogique. Damien Chazelle, n'a aucune autre idée de mise en scène que de repeter ad nauseam la même scène (dès l'ouverture avec l'exposition de la perversité du prof jusqu'à la dernière ou le héro renverse cette perversité a son avantage, il ne propose jamais aucun autre mode de relation, aucune autre mécanique scénique, il ressasse sans cesse) . [...] chez Damien Chazelle, cette mécanique se repète inlassablement et bêtement, parce qu'il n'a que cette idée et est incapable de saisir la différence entre rythme et vitesse. Je passerais bien volontiers sur une conception de la musique complétement stupide où, visiblement, être un bon batteur consiste à jouer le plus vite possible, et j'entendrais aussi l'argument "c'est justement ce qu'il critique", si le renversement de situation final ne démontrait pas justement la soumission totale du réalisateur à ce postulat. Le "héros" ne s'émancipe pas de l'emprise du prof, ilne crée rien, ne transcende rien, bien au contraire, il s'y soumet totalement, et c'est en utilisant la même perversité qu'il gagne la partie. Pour Damien Chazelle, il n'y pas d'art, pas de poésie, il n'y a qu'un concours d'hormone et sa réalisation est à l'avenant. Effets de manche grossiers, simplification à outrance des enjeux, incapacité à s'attacher au sensible autrement que part ses effets exterieurs grotesques (les mains saignent on les trempe dans la glace, on aime une fille on lui caresse les pieds sous la table, on est frustré on devient un prof tyranique). Au final c'est un défilé d'enveloppes vides, à aucun moment il n'est interressé à aucun de ses personnages qui par conséquent, ne deviennent, tous, que des clichés, des fonctions pour servir sa mécanique de mise en scène. Je passe aussi sur une réalisation que j'ai trouvée kitchissime (mon dieu la scène "on se frole les pieds sous la table", en 2015? serieux?) car il s'agit là de considérations esthétiques propres à chacun.

Voilà j'ai detesté Whiplash, comme j'ai detesté Birdman d'Inarritu (pour exactement les même raisons) et je ne crois pas être le seul d'ailleurs. Mais je suis avide d'échanges et j'ai hâte de lire tes arguments qui sont sans doute autres que "poseur" et "fatigué" ;-)
Le réal t'as piqué ta gonzesse? J'ai l'impression de lire un commentaire de texte d'un prof de français frustré qui analyse un texte écrit par un autre en pensant qu'il sait mieux que le créateur ce que le créateur pense et à voulu faire. Je pense que ton soucis majeur (et aussi pour Birdman) c'est que tu penses tellement à analyser le film qu'au final tu es incapable de rentrer dedans et de le vivre. C'est un peu comme lire l'Illiade et l'Odyssée en faisant une pause à chaque intervention divine pour dire "non mais les Dieux sont tellement surfaits et les ficelles tellement grosses pour faire gagner Achille ou Ulysse que ça dénote de la part de l'auteur un manque de créativité et de densité dans ses personnages qu'il est obligé de faire n'importe quoi pour les faire gagner par une intervention divine".

Que tu dises ça pour un film comme inception avec une scène finale de la toupie faite que pour ça je veux bien, mais si tu penses que ce genre de mecs comme le prof de musique n'existent pas dans la "vraie" vie et que des situations semblables dans le travail, le sport, les arts, etc... ne sont que fiction et fantasmes de réalisateurs tu n'as pas du rencontrer beaucoup de gens.

Euh... non c'est jusque le film m'a ennuyé et que justement je n'arrive pas à le "vivre" comme tu dis, que par soucis d’honnêteté j'essaie ensuite de comprendre pourquoi. Sinon je me contenterais de dire "Mon dieu! Whiplash c'est super chiant". Mais j'aime trop le cinéma pour ça. J'ai "vécu" Tony Erdmann, j'ai "vecu" Paterson, j'ai "vécu" les films de Wilder, Hawks, Scorsese,Van Sant, Malick, Glazer, Truffaut, Allen et des centaines d'autres. Là, je me trouve devant un truc qui me plait pas il me semble honnête d'essayer de m'interroger et d'expliquer pourquoi. ;)

Sinon, je vois pas à quel moment je fais le procès du manque de réalisme (réalisme dont d'ailleurs je me fout éperdument). A aucun moment je dit qu'il y a ou pas des profs comme ça dans la vraie vie. Je dis que les personnages sont des clichés. Ça n'a rien à voir.

Ah! et si c’était possible d'argumenter sur le film sans passer par la case "il t'a piqué ta meuf", "prof de français frustré" ou "ton problème c'est que..."...
Je n'ai absolument rien contre les gens qui aiment Whiplash :) je veux juste échanger sur pourquoi vous aimez (ce que je n'ai toujours pas lu) et pourquoi moi je n'aime pas. :D

Dodo
Messages : 412
Enregistré le : 09 août 2012, 23:54

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Dodo »

Pour moi Chazelle est un as de la truelle (et sans doute du marketing). Si Whiplash demeure sauvé par sa bande son, réussir à faire croire qu'il y a du jazz, du cinéma et de l'inventivité dans la la land est un tour de force qui me dépasse. Un peu comme si on arrivait à vendre Beric comme le plus grand attaquant de tous les temps.

___
Messages : 17452
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par ___ »

Whiplash, je ne l'ai pas du tout intellectualisé - parce que sinon, peut-être que j'aurais eu la même vision que Robeberic :mrgreen: Mais je ne sais pas, ce jour-là, c'était un bon moment pour le voir ; c'était mon premier film de 2015 après une grosse pause de ciné pendant les fêtes ; je m'étais laissé emporté sans réfléchir par le rythme comme s'il allait donner le ton à toute l'année.

Nemo42
Messages : 1452
Enregistré le : 20 mars 2013, 08:45

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Nemo42 »

Sinon j'ai vu "Logan" cette semaine...
(Mieux vaut ne pas demander à Robeberic ce qu'il en a pensé, ou ce qu'il pense de ce genre de film en général :mrgreen: )

Eh bien je l'ai vraiment bien aimé, pour vous donner un ordre d'idée, j'avais trouvé le 1er wolverine tellement quelconque que je ne m'en souviens plus, et le 2e passable, sans plus...
Il est d'ailleurs possible que James Mangold ait eu les mains libres pour ce 3e et dernier volet (Hugh Jackman aurait baissé son cachet pour qu'il puisse être interdit aux plus jeunes, malgré les baisses de recettes que cela engendre)

Le film est sombre et sanglant, on y voit la lente agonie d'un Logan usé par une vie trop longue durant laquelle il n'a jamais trouvé sa place.
Un Road Movie simple mais efficace, ne nous leurrons pas, le film n'aura pas le prix du scénario de l'année.
Alors qu'il travaille dans l'anonymat près de la frontière mexicaine en tant que chauffeur de taxi, Wolverine est approché par une femme et sa fille, elles doivent se rendre dans le Dakota du Nord, près de la frontière Canadienne. Commence alors un long périple à travers le pays, poursuivis par des mercenaires bien armés, mais la petite fille renferme quelques secrets...

Un scénario basique donc, mais le film effleure quelques sujets sensibles peu communs des X-Men.
Si les autres opus se centraient sur le rejet de la différence ou la gestion de l'immortalité de Wolverine,
"Logan" durant son périple nous montre la gestion de maladies neurodégénératives, du cancer, de la mort, du suicide, de l'enfance, des industries pharmaceutiques et l'aggro-alimentaire...
Une fuite en avant vers une fin inéluctable, un Wolverine, épuisé, à bout de souffle, qui ne demanderai qu'à en finir rapidement, si il n'avait personne à charge, et qui n'arrive plus à se raccrocher à de futiles rêves d'évasions pour tenir bon et continuer...

De plus on se retrouve avec quelques mises en scènes bien venues : comme l'age du moyen de locomotion de Logan qui régresse au fur et à mesure du film jusqu'à finir à pied, un genre de retour aux sources. Il y a aussi la destination du voyage : le Canada dont Wolverine est originaire.
Et enfin, les américains ne sont pas les "gentils", le drapeau ne flotte pas ici et là (me rappelle même pas l'avoir vu dans le film), si comme je l'ai dit, Wolverine est Canadien, la petite fille est Mexicaine, les "méchants", eux par contre sont de vrais américains, ils ont des flingues tout le tour du ventre, d'ailleurs Wolverine n'aime pas les flingues...

Bref !
"Logan" est sombre, violent, intéressant par certains aspects et me voilà bien triste :
Wolverine ne sera sans doute plus jamais comme avant, car Wolverine ne sera plus jamais Hugh Jackman.
[img]http://i57.servimg.com/u/f57/16/54/73/34/l_admi10.gif[/img]

Robeberic 1er
Messages : 1522
Enregistré le : 03 oct. 2016, 12:53

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Robeberic 1er »

Nemo42 a écrit :Sinon j'ai vu "Logan" cette semaine...
(Mieux vaut ne pas demander à Robeberic ce qu'il en a pensé, ou ce qu'il pense de ce genre de film en général :mrgreen: )
ahah :hehe:
J'adore les films de superhéros en plus!

Ulysse42
Messages : 4804
Enregistré le : 22 oct. 2009, 01:19
Localisation : Bangkok, Thaïlande

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Ulysse42 »

Robeberic 1er a écrit : A aucun moment je dit qu'il y a ou pas des profs comme ça dans la vraie vie. Je dis que les personnages sont des clichés. Ça n'a rien à voir.
Un cliché c'est pas justement quelque chose qui n'existe pas dans la vraie vie normalement ? Du coup tu leur reproches quoi aux perso ? D'être trop méchants ? Tu aurais aimé qu'à la fin le prof se dise "ah merde en fait je devrais arrêter ma quête de la perfection parce que je fais du mal aux autres". Ou alors que l'élève ou le prof ne cherchent pas à se venger et à se détruire l'un l'autre une fois leurs "trahisons" découvertes ? Qu'à tu pensé du film Foxcatcher ? Que ce n'étais pas réaliste et cliché parce que le prof de lutte est un pourri jusqu'au bout ?

Que tu n'aimes pas les gens méchants c'est une chose, mais dire que parce qu'un personnage est un méchant/pourri et qu'il n'évolue pas il est cliché, c'est pour moi un argument un peu facile. Sinon tu peux dire pour chaque film, oui mais la le héros est cliché. Cliché selon quoi ? Tes standards de cliché ?
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Heureux qui comme Ulysse a vu 100 paysages, et puis a retrouvé, après maintes traversées, le pays des vertes années. Par un petit matin d'été, quand le soleil vous chante au cœur qu'elle est belle la liberté

Robeberic 1er
Messages : 1522
Enregistré le : 03 oct. 2016, 12:53

Re: Un film à voir............ ou à éviter

Message par Robeberic 1er »

Ulysse42 a écrit :
Robeberic 1er a écrit : A aucun moment je dit qu'il y a ou pas des profs comme ça dans la vraie vie. Je dis que les personnages sont des clichés. Ça n'a rien à voir.
Un cliché c'est pas justement quelque chose qui n'existe pas dans la vraie vie normalement ? Du coup tu leur reproches quoi aux perso ? D'être trop méchants ? Tu aurais aimé qu'à la fin le prof se dise "ah merde en fait je devrais arrêter ma quête de la perfection parce que je fais du mal aux autres". Ou alors que l'élève ou le prof ne cherchent pas à se venger et à se détruire l'un l'autre une fois leurs "trahisons" découvertes ? Qu'à tu pensé du film Foxcatcher ? Que ce n'étais pas réaliste et cliché parce que le prof de lutte est un pourri jusqu'au bout ?

Que tu n'aimes pas les gens méchants c'est une chose, mais dire que parce qu'un personnage est un méchant/pourri et qu'il n'évolue pas il est cliché, c'est pour moi un argument un peu facile. Sinon tu peux dire pour chaque film, oui mais la le héros est cliché. Cliché selon quoi ? Tes standards de cliché ?
Non, peu m'importe qu'il soit gentil ou méchant. Hannibal Lecter, est très méchants, complètement invraisemblable et c'est un excellent personnage, loin d'être un cliché. Tu rapproche le cliché et la vraisemblance, alors qu'à mon avis il se rapproche du stéréotype. Effectivement, la définition du cliché c'est un personnage qui n'avance pas, une image arrêté (comme un "cliché" justement, une photo). Ce qui donne un personnage vidé de toute chair, qui ne sert qu'a faire avancer le film dans la direction qu'impose le réalisateur. Ce que reproche à Damien Chazelle c'est justement ça, de intéresser si peu à ses personnages qu'il les réduit à quasiment rien. A aucun moment il ne casse la mécanique de son film, à aucun moment il n'accorde à ses personnages le droit de se transcender, d'accéder à une dimension sensible. Du coup, au final que reste-t-il de Whiplash? Une scène repetée sans cesse: le prof pervers castrant ses élèves.

Et oui je trouve que Foxcatcher souffre un peu des même défauts. A savoir coller à une mécanique pré-établie qui ne laisse jamais ses personnages "vivre" et dépasser leur cadre de fonction narrative . On pourrait d'ailleurs s'interroger si cette volonté de grimer à ce point l'immense Steve Carell n'est pas symbolique de cette volonté du réal... (mais j'ai quand même préféré Foxcatcher à Whiplash :mrgreen: )

Hitchcock disait: "Il vaut mieux partir d'un cliché que d'y finir.", et je crois que c'est là tout le travail d'un cinéaste. Mettre des clichés en mouvement et qu'ils dépassent leur état de cliché. Faire surgir l'humanité de clichés. A la base Dark Vador est un énorme cliché du méchant, mais George Lucas parvient à l'extirper de cette fonction.

Répondre