[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

Mic-Mic
Messages : 3199
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Mic-Mic »

Florent a écrit :
30 mars 2020, 16:06
Latornade a écrit :
30 mars 2020, 15:59
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 15:42
Je profite de cette question sur le chômage partiel pour essayer de comprendre comment cela va se passer pour les salariés. Si j'ai bien compris, l'Etat verse 84 % du net au salarié (dans la limite de 4 SMIC). Mais Bruno Lemaire a affirmé qu"aucun salarié ne perdrait un centime".
Du coup comment ça se passe pour les 16 % manquants ? L'employeur est obligé de les verser ? Un autre dispositif d'Etat ? Rien du tout ?
On demande aux entreprises de verser 84% du net et l'entreprise sera remboursé. Seul les salariés au smic vont toucher la totalité.

100% du chômage partiel va être pris en charge dans la limite de 4,5 Smic.
Au-delà de ce plafond, la différence est à la charge de l'entreprise. Attention : il faut bien comprendre que c'est bien le chômage partiel qui sera pris en charge par l'Etat et non 100% de la rémunération. Ccoût total de cette mesure : huit milliards d'euros sur les deux mois à venir. C'est joli.
Petite précision : une prise en charge plus généreuse peut être prévue dans le cadre d'un accord d'entreprise ou d'un accord de branche (financement employeur pour le coup)
Ok, merci pour vos explications.
J'en déduis donc que le message de Lemaire c'est une belle connerie !

Michel-Ange
Messages : 3706
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 16:55
baggio42 a écrit :
30 mars 2020, 14:36
Dr.Makaveli a écrit :
30 mars 2020, 14:30
Après tout ça j'espère un Mai 68 en pire vu comme le code du travail est bafoué.
8| t'es sérieux ?
Cet avertissement de notre planète est juste là pour nous rappeler notre juste place d'homme.
Le retour du religieux, par la porte et par les fenêtres.

Moi, j'avais envie de regarder pousser les arbres avant, j'aurai envie de regarder pousser les arbres après ; m'en offrira-t-on la possibilité ? - A voir.

Machiavel
Messages : 3738
Enregistré le : 11 févr. 2008, 14:43

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Machiavel »

Michel-Ange a écrit :
30 mars 2020, 16:58
Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 16:55
baggio42 a écrit :
30 mars 2020, 14:36
Dr.Makaveli a écrit :
30 mars 2020, 14:30
Après tout ça j'espère un Mai 68 en pire vu comme le code du travail est bafoué.
8| t'es sérieux ?
Cet avertissement de notre planète est juste là pour nous rappeler notre juste place d'homme.
Le retour du religieux, par la porte et par les fenêtres.

Moi, j'avais envie de regarder pousser les arbres avant, j'aurai envie de regarder pousser les arbres après ; m'en offrira-t-on la possibilité ? - A voir.
Le retour du religieux ? Mais tu te fous de qui là? Il n'y a pas plus athée que moi !
Oui la Terre existait avant que l'Homme apparaisse sur Terre et elle existera après et ce n'est pas une parole religieuse, juste un fait.
Yoda est stéphanois! Que la force verte soit avec nous!

Michel-Ange
Messages : 3706
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 17:01
Michel-Ange a écrit :
30 mars 2020, 16:58
Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 16:55
baggio42 a écrit :
30 mars 2020, 14:36
Dr.Makaveli a écrit :
30 mars 2020, 14:30
Après tout ça j'espère un Mai 68 en pire vu comme le code du travail est bafoué.
8| t'es sérieux ?
Cet avertissement de notre planète est juste là pour nous rappeler notre juste place d'homme.
Le retour du religieux, par la porte et par les fenêtres.

Moi, j'avais envie de regarder pousser les arbres avant, j'aurai envie de regarder pousser les arbres après ; m'en offrira-t-on la possibilité ? - A voir.
Le retour du religieux ? Mais tu te fous de qui là? Il n'y a pas plus athée que moi !
L'écologisme est fondamentalement une pensée religieuse… dans laquelle la Terre donne des avertissements, par exemple.

Machiavel
Messages : 3738
Enregistré le : 11 févr. 2008, 14:43

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Machiavel »

Michel-Ange a écrit :
30 mars 2020, 17:02
Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 17:01
Michel-Ange a écrit :
30 mars 2020, 16:58
Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 16:55
baggio42 a écrit :
30 mars 2020, 14:36
Dr.Makaveli a écrit :
30 mars 2020, 14:30
Après tout ça j'espère un Mai 68 en pire vu comme le code du travail est bafoué.
8| t'es sérieux ?
Cet avertissement de notre planète est juste là pour nous rappeler notre juste place d'homme.
Le retour du religieux, par la porte et par les fenêtres.

Moi, j'avais envie de regarder pousser les arbres avant, j'aurai envie de regarder pousser les arbres après ; m'en offrira-t-on la possibilité ? - A voir.
Le retour du religieux ? Mais tu te fous de qui là? Il n'y a pas plus athée que moi !
L'écologisme est fondamentalement une pensée religieuse… dans laquelle la Terre donne des avertissements, par exemple.
L'écologisme est une pensée religieuse? Dans la série je veux dénigrer une idée qui devrait être transversale à tous les courants politiques et de philosophie politique. Oui la planète et son écosystème se défend de ce qui lui fait du mal. La terre survivra à un réchauffement, l'homme non. C'est de la biologie pas de la religion.
Modifié en dernier par Machiavel le 30 mars 2020, 17:18, modifié 1 fois.
Yoda est stéphanois! Que la force verte soit avec nous!

Machiavel
Messages : 3738
Enregistré le : 11 févr. 2008, 14:43

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Machiavel »

Junito a écrit :
30 mars 2020, 16:37
Pour ceux qui se posent la question de combien toute cette crise va coûter et qui va payer, soyez sûrs que la réponse est ça va coûter très cher et tout le monde va payer et longtemps.

Déjà la sortie de confinement s'annonce progressive sans vaccin disponible à court terme, on est parti pour avoir une activité économique en berne jusqu'au moins la fin de l'année. Après il faudra voir quelles activités se relèveront sans pb et quelle sont celles qui resteront sur le carreau.

Il est probable que toute ce qui touche de près ou de loin aux loisirs, au tourisme et au transport sera sinistré et il faudra recapitaliser tous les acteurs stratégiques (Air France, SNCF, constructeurs automobiles, sous traitants ...), pour le reste il faudra arriver à décrypter cette crise de pans de l'économie réelle sur la finance et ca risque de prendre du temps. Il faut pas se leurrer, chômage technique ou pas, le nombre de chômeurs va repartir en flèche ce qui va pénaliser le budget de l'Etat pour de nombreuses années.

Maintenant qui va payer ? Tout le monde via l'impôt, parce que c'est essentiellement les états qui vont prendre à leur charge les coûts de cette crise et l'injection de financement nécessaires pour faire repartir l'économie, car c'est là qu'est le véritable objectif.
C'est là où l'UE aura son rôle à jouer, c'est là où les Etats vont devoir prendre leur responsabilité. Il va falloir rappeler à tout ce petit monde de financiers, de rentiers et les Multinationales que la récréation est terminée et que ce sont les Etats qui doivent reprendre les commandes. Un nouveau Bretton wood est nécessaire et surtout rappeler que les etats et les services qui en dépendent ne sont pas des acteurs économiques comme les autres. Ils sont là pour assurer le bon fonctionnement de la société et ceci "quel qu'en soit le prix."
Oui çà va coûté cher, mais çà coûte cher car on a voulu faire des économie de bout de ficelle et faire mumuse avec la finance au lieu de penser à l'humain.
Yoda est stéphanois! Que la force verte soit avec nous!

Michel-Ange
Messages : 3706
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Ce qui est surtout remis en cause par cette crise, c'est le phénomène mondialisation. Sachant que Trump l'avait déjà d'une certaine manière remise en cause et que c'est d'un point de vue plus général l'un des fonds de commerce du populisme et, par définition, de tout nationalisme.

Couramiaud Poitevin
Messages : 2597
Enregistré le : 30 mai 2015, 17:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin »

Ce n'est pas moi qui vais me mêler d'informer les Potos en ce qui concerne le droit du travail, les conditions de chômage partiel, etc..
mais je viens de tomber sur un article de Ouest France qui me semble répondre à certains questions qui ont été soulevées ici :
Image
Détail
https://www.ouest-france.fr/sante/virus ... re-6795431
Image

Florent
Messages : 6310
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent »

Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 16:55
Florent a écrit :
30 mars 2020, 16:06
Latornade a écrit :
30 mars 2020, 15:59
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 15:42
Je profite de cette question sur le chômage partiel pour essayer de comprendre comment cela va se passer pour les salariés. Si j'ai bien compris, l'Etat verse 84 % du net au salarié (dans la limite de 4 SMIC). Mais Bruno Lemaire a affirmé qu"aucun salarié ne perdrait un centime".
Du coup comment ça se passe pour les 16 % manquants ? L'employeur est obligé de les verser ? Un autre dispositif d'Etat ? Rien du tout ?
On demande aux entreprises de verser 84% du net et l'entreprise sera remboursé. Seul les salariés au smic vont toucher la totalité.

100% du chômage partiel va être pris en charge dans la limite de 4,5 Smic.
Au-delà de ce plafond, la différence est à la charge de l'entreprise. Attention : il faut bien comprendre que c'est bien le chômage partiel qui sera pris en charge par l'Etat et non 100% de la rémunération. Ccoût total de cette mesure : huit milliards d'euros sur les deux mois à venir. C'est joli.
Petite précision : une prise en charge plus généreuse peut être prévue dans le cadre d'un accord d'entreprise ou d'un accord de branche (financement employeur pour le coup)
Ok, merci pour vos explications.
J'en déduis donc que le message de Lemaire c'est une belle connerie !
C’est encore un peu plus subtil que ça puisqu’il y a des planchers faisant que jusqu’à un certain niveau, le salarié touche l’intégralité de son salaire (comme à l’inverse, il y a le plafond à 4,5 smic). Ensuite ça dépend du niveau de charge que tu subis puisqu’en réalité, c’est 70% du brut (qui, donc, va faire + de 84% net dans la majorité des cas.)

Ensuite de ça, il faut voir la convention d’entreprise, puis la convention de branche, qui prévoient souvent des dispositifs allant au delà du droit du travail.

Une fois ce travail fait, il faut voir le sort prévus des cotisations salariés a ses régimes complémentaires (retraite / mutuelle / prévoyance).
Le contrat de w étant suspendu et non rompu, il est possible que le salarié soit exonéré de cotisations tout en continuant à en bénéficier : cela augmentera donc mécaniquement le net à vivre.


En résumé, et comme souvent, la réalité est plus nuancée (ceci étant bien sûr valable également pour Le Maire (meme si forcément, il peut difficilement passer par tous ces détails lors d’une itv télé)

Mic-Mic
Messages : 3199
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Mic-Mic »

Florent a écrit :
30 mars 2020, 17:37
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 16:55
Florent a écrit :
30 mars 2020, 16:06
Latornade a écrit :
30 mars 2020, 15:59
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 15:42
Je profite de cette question sur le chômage partiel pour essayer de comprendre comment cela va se passer pour les salariés. Si j'ai bien compris, l'Etat verse 84 % du net au salarié (dans la limite de 4 SMIC). Mais Bruno Lemaire a affirmé qu"aucun salarié ne perdrait un centime".
Du coup comment ça se passe pour les 16 % manquants ? L'employeur est obligé de les verser ? Un autre dispositif d'Etat ? Rien du tout ?
On demande aux entreprises de verser 84% du net et l'entreprise sera remboursé. Seul les salariés au smic vont toucher la totalité.

100% du chômage partiel va être pris en charge dans la limite de 4,5 Smic.
Au-delà de ce plafond, la différence est à la charge de l'entreprise. Attention : il faut bien comprendre que c'est bien le chômage partiel qui sera pris en charge par l'Etat et non 100% de la rémunération. Ccoût total de cette mesure : huit milliards d'euros sur les deux mois à venir. C'est joli.
Petite précision : une prise en charge plus généreuse peut être prévue dans le cadre d'un accord d'entreprise ou d'un accord de branche (financement employeur pour le coup)
Ok, merci pour vos explications.
J'en déduis donc que le message de Lemaire c'est une belle connerie !
C’est encore un peu plus subtil que ça puisqu’il y a des planchers faisant que jusqu’à un certain niveau, le salarié touche l’intégralité de son salaire (comme à l’inverse, il y a le plafond à 4,5 smic). Ensuite ça dépend du niveau de charge que tu subis puisqu’en réalité, c’est 70% du brut (qui, donc, va faire + de 84% net dans la majorité des cas.)

Ensuite de ça, il faut voir la convention d’entreprise, puis la convention de branche, qui prévoient souvent des dispositifs allant au delà du droit du travail.

Une fois ce travail fait, il faut voir le sort prévus des cotisations salariés a ses régimes complémentaires (retraite / mutuelle / prévoyance).
Le contrat de w étant suspendu et non rompu, il est possible que le salarié soit exonéré de cotisations tout en continuant à en bénéficier : cela augmentera donc mécaniquement le net à vivre.


En résumé, et comme souvent, la réalité est plus nuancée (ceci étant bien sûr valable également pour Le Maire (meme si forcément, il peut difficilement passer par tous ces détails lors d’une itv télé)
Bien entendu, c'est plus subtil. Mais c'est quand même son métier. Il devrait savoir qu'il faut faire attention dans ses annonces, surtout dans la situation actuelle. Et force est de constater que, dans les faits, tous les salariés ne toucheront pas le même salaire qu'avant le confinement (et quid des primes ? ).
A défaut d'être une connerie, c'est une belle erreur qui ajoute de la confusion dans un moment où les français auraient plutôt besoin de sérénité.

Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade »

Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 18:29
Florent a écrit :
30 mars 2020, 17:37
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 16:55
Florent a écrit :
30 mars 2020, 16:06
Latornade a écrit :
30 mars 2020, 15:59
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 15:42
Je profite de cette question sur le chômage partiel pour essayer de comprendre comment cela va se passer pour les salariés. Si j'ai bien compris, l'Etat verse 84 % du net au salarié (dans la limite de 4 SMIC). Mais Bruno Lemaire a affirmé qu"aucun salarié ne perdrait un centime".
Du coup comment ça se passe pour les 16 % manquants ? L'employeur est obligé de les verser ? Un autre dispositif d'Etat ? Rien du tout ?
On demande aux entreprises de verser 84% du net et l'entreprise sera remboursé. Seul les salariés au smic vont toucher la totalité.

100% du chômage partiel va être pris en charge dans la limite de 4,5 Smic.
Au-delà de ce plafond, la différence est à la charge de l'entreprise. Attention : il faut bien comprendre que c'est bien le chômage partiel qui sera pris en charge par l'Etat et non 100% de la rémunération. Ccoût total de cette mesure : huit milliards d'euros sur les deux mois à venir. C'est joli.
Petite précision : une prise en charge plus généreuse peut être prévue dans le cadre d'un accord d'entreprise ou d'un accord de branche (financement employeur pour le coup)
Ok, merci pour vos explications.
J'en déduis donc que le message de Lemaire c'est une belle connerie !
C’est encore un peu plus subtil que ça puisqu’il y a des planchers faisant que jusqu’à un certain niveau, le salarié touche l’intégralité de son salaire (comme à l’inverse, il y a le plafond à 4,5 smic). Ensuite ça dépend du niveau de charge que tu subis puisqu’en réalité, c’est 70% du brut (qui, donc, va faire + de 84% net dans la majorité des cas.)

Ensuite de ça, il faut voir la convention d’entreprise, puis la convention de branche, qui prévoient souvent des dispositifs allant au delà du droit du travail.

Une fois ce travail fait, il faut voir le sort prévus des cotisations salariés a ses régimes complémentaires (retraite / mutuelle / prévoyance).
Le contrat de w étant suspendu et non rompu, il est possible que le salarié soit exonéré de cotisations tout en continuant à en bénéficier : cela augmentera donc mécaniquement le net à vivre.


En résumé, et comme souvent, la réalité est plus nuancée (ceci étant bien sûr valable également pour Le Maire (meme si forcément, il peut difficilement passer par tous ces détails lors d’une itv télé)
Bien entendu, c'est plus subtil. Mais c'est quand même son métier. Il devrait savoir qu'il faut faire attention dans ses annonces, surtout dans la situation actuelle. Et force est de constater que, dans les faits, tous les salariés ne toucheront pas le même salaire qu'avant le confinement (et quid des primes ? ).
A défaut d'être une connerie, c'est une belle erreur qui ajoute de la confusion dans un moment où les français auraient plutôt besoin de sérénité.


Où tu as entendu/vu cette annonce ? Je ne trouve pas de trace
La plus ancienne sur son compte twitter correspond à :
Si votre activité est affectée par le #coronavirus : ne licenciez pas, demandez le chômage partiel, même si vous n’avez qu’un salarié. L’État rembourse les entreprises, le salarié reçoit 84% de son salaire net, 100% s’il gagne le SMIC. @murielpenicaud
le 16 mars

Machiavel
Messages : 3738
Enregistré le : 11 févr. 2008, 14:43

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Machiavel »

Michel-Ange a écrit :
30 mars 2020, 17:36
Ce qui est surtout remis en cause par cette crise, c'est le phénomène mondialisation. Sachant que Trump l'avait déjà d'une certaine manière remise en cause et que c'est d'un point de vue plus général l'un des fonds de commerce du populisme et, par définition, de tout nationalisme.
La mondialisation est un vecteur qui accéléré le processus, mais on ne peut pas empêcher l'utilisation des progrès en terme de transport, mais on peut très bien mieux réglementer tout cela. L'Homme s'est toujours déplacé et se déplacera toujours et ça les nationalistes de tout poil ne l'ont toujours pas compris, même en construisant un mur. C'est inscrit dans notre patrimoine génétique. (Homo sapiens pouvait parcourir entre 30 à 50km par jour pour se nourrir au paléolithique, alors avec les transports d'aujourd'hui... :mrgreen: ).
Il existe une manière simple de contrer le nationalisme et le populisme. Il suffit que les instances internationales et inter-étatiques arrêtent de se regarder le nombril et de s'inféoder à la finance. Elles doivent prendre des décisions qui protègent les citoyens et leur permette d'accéder aux droits de bases auxquels tout être humain à droit: santé, école, formation professionnelle, sécurité face à la précarité et surtout un minimum pour vivre décemment peu importe l'individu. Mais çà demande du courage et de revenir sur les privilèges de quelques-uns qui possèdent presque tout.
Les populismes et les nationalismes se nourrissent de l'ignorance, de l'insécurité et de la peur. Nos démocraties sont les meilleures garantes de nos droit et de nos libertés, mais elles sont les plus fragiles face aux attaques de ses adversaires.
Le préambule de la constitution de 1946 rappelle ces droits de base et ce préambule a été reprise dans le préambule de la constitution de la Ve République. Étrangement nos dirigeants semblent l'oublier.
Et je suis désolé le capitalisme n'est pas le meilleur ami des démocratie, même si les démocraties se sont développées dans des pays où le libéralisme est omniprésent. J'y vois plus un développement gagnant, tant que les deux phénomènes y trouvaient leur compte. Finalement il faut faire le triste constat que c'est la peur du communisme qui a plus fait avancer nos droits et nos acquis sociaux au sein des démocraties libérales que le lien entre capitalisme et démocratie. Et la déconstruction de nos services publics et de l’État providence généralisée depuis la fin des années 80 tant à aller dans ce sens.
Modifié en dernier par Machiavel le 30 mars 2020, 18:47, modifié 1 fois.
Yoda est stéphanois! Que la force verte soit avec nous!


Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade »

:mrgreen:
Une boutique fétichiste donne ses combinaisons médicales à un hôpital britannique « désespéré » https://www.nouvelobs.com/coronavirus-d ... spere.html

Faiseur de Tresses
Messages : 13607
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Faiseur de Tresses »

Michel-Ange a écrit :
30 mars 2020, 17:02
Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 17:01
Michel-Ange a écrit :
30 mars 2020, 16:58
Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 16:55
baggio42 a écrit :
30 mars 2020, 14:36
Dr.Makaveli a écrit :
30 mars 2020, 14:30
Après tout ça j'espère un Mai 68 en pire vu comme le code du travail est bafoué.
8| t'es sérieux ?
Cet avertissement de notre planète est juste là pour nous rappeler notre juste place d'homme.
Le retour du religieux, par la porte et par les fenêtres.

Moi, j'avais envie de regarder pousser les arbres avant, j'aurai envie de regarder pousser les arbres après ; m'en offrira-t-on la possibilité ? - A voir.
Le retour du religieux ? Mais tu te fous de qui là? Il n'y a pas plus athée que moi !
L'écologisme est fondamentalement une pensée religieuse… dans laquelle la Terre donne des avertissements, par exemple.
Quelle belle réduction.

Un nouveau raccourci qui ne te grandit pas.
Image

Image

___
Messages : 17460
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Capitalisme et libéralisme sont deux choses différentes et ne vont pas de pair, passé un certain stade. D'ailleurs, on devrait arrêter d'appeler "libéraux" ceux qui ne sont que des "dérégulateurs" : le seul objectif de leur faux libéralisme, c'est le conservatisme social le plus basique - rien de libéral.

Je veux bien qu'on paye les pots cassés. Mais que les super riches n'oublient pas qu'aux USA dans les 70's, ils étaient taxés à 80%.

Après cette crise, la fraude fiscale ou le montage d'optimisation, ce devrait être prison ferme sans tortiller pour trahison sociale. Et pas 3 mois avec sursis.

Junito
Messages : 1475
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 17:18
Junito a écrit :
30 mars 2020, 16:37
Pour ceux qui se posent la question de combien toute cette crise va coûter et qui va payer, soyez sûrs que la réponse est ça va coûter très cher et tout le monde va payer et longtemps.

Déjà la sortie de confinement s'annonce progressive sans vaccin disponible à court terme, on est parti pour avoir une activité économique en berne jusqu'au moins la fin de l'année. Après il faudra voir quelles activités se relèveront sans pb et quelle sont celles qui resteront sur le carreau.

Il est probable que toute ce qui touche de près ou de loin aux loisirs, au tourisme et au transport sera sinistré et il faudra recapitaliser tous les acteurs stratégiques (Air France, SNCF, constructeurs automobiles, sous traitants ...), pour le reste il faudra arriver à décrypter cette crise de pans de l'économie réelle sur la finance et ca risque de prendre du temps. Il faut pas se leurrer, chômage technique ou pas, le nombre de chômeurs va repartir en flèche ce qui va pénaliser le budget de l'Etat pour de nombreuses années.

Maintenant qui va payer ? Tout le monde via l'impôt, parce que c'est essentiellement les états qui vont prendre à leur charge les coûts de cette crise et l'injection de financement nécessaires pour faire repartir l'économie, car c'est là qu'est le véritable objectif.
C'est là où l'UE aura son rôle à jouer, c'est là où les Etats vont devoir prendre leur responsabilité. Il va falloir rappeler à tout ce petit monde de financiers, de rentiers et les Multinationales que la récréation est terminée et que ce sont les Etats qui doivent reprendre les commandes. Un nouveau Bretton wood est nécessaire et surtout rappeler que les etats et les services qui en dépendent ne sont pas des acteurs économiques comme les autres. Ils sont là pour assurer le bon fonctionnement de la société et ceci "quel qu'en soit le prix."
Oui çà va coûté cher, mais çà coûte cher car on a voulu faire des économie de bout de ficelle et faire mumuse avec la finance au lieu de penser à l'humain.
Dis donc tu es fan de Hollande avec son "mon ennemi c'est la finance!" ...

Faut arrêter 5 minutes avec ce genre de conception simpliste qui consiste à pointer du doigt un ennemi à la fois désincarné et surtout complètement imaginaire. Soyons clairs, quand la France emprunte sur les marchés financiers à taux négatifs, je crois pas que personne s'en plaint. Tout ce discours a juste eu pour but de faire détourner le regard sur la médiocrité des dirigeants français des 20 dernières années, incapables de mener une politique industrielle moderne, incapables de prioriser les services publiques nécessaires versus créer de l'emploi public coûteux et improductif pour faire baisser les chiffres du chômage et incapables de comprendre que permettre aux gens de travailler ca apporte plus de bénéfices que de les payer à rien faire.

Il faut néanmoins prévoir un retour nécessaire de certaines régulations, créer des systèmes globaux de prévention et d'assurance contre les épidémies et de leurs conséquences. Cela dit j'ai plus l'impression que tout cela va générer un repli sur soi de chaque état, à la fois par repli nationaliste - et les italiens auraient raison d'aller dans ce sens vu comme les pays du nord n'ont rien fait pour les aider - et par la nécessaire prise de distance avec la Chine qui a contribué par son sytème politique à l'éclosion de cette épidémie.

rouge
Messages : 7517
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rouge »

___ a écrit :
30 mars 2020, 18:56
Capitalisme et libéralisme sont deux choses différentes et ne vont pas de pair, passé un certain stade. D'ailleurs, on devrait arrêter d'appeler "libéraux" ceux qui ne sont que des "dérégulateurs" : le seul objectif de leur faux libéralisme, c'est le conservatisme social le plus basique - rien de libéral.

Je veux bien qu'on paye les pots cassés. Mais que les super riches n'oublient pas qu'aux USA dans les 70's, ils étaient taxés à 80%.

Après cette crise, la fraude fiscale ou le montage d'optimisation, ce devrait être prison ferme sans tortiller pour trahison sociale. Et pas 3 mois avec sursis.
Libéralisme en économie le marché se régule de lui même autoritarisme par rapport aux libertés et bien évidemment je ne parle pas que de la période actuelle :diable:
Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté :(Gramsci)

Michel-Ange
Messages : 3706
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Junito a écrit :
30 mars 2020, 19:02
Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 17:18
Junito a écrit :
30 mars 2020, 16:37
Pour ceux qui se posent la question de combien toute cette crise va coûter et qui va payer, soyez sûrs que la réponse est ça va coûter très cher et tout le monde va payer et longtemps.

Déjà la sortie de confinement s'annonce progressive sans vaccin disponible à court terme, on est parti pour avoir une activité économique en berne jusqu'au moins la fin de l'année. Après il faudra voir quelles activités se relèveront sans pb et quelle sont celles qui resteront sur le carreau.

Il est probable que toute ce qui touche de près ou de loin aux loisirs, au tourisme et au transport sera sinistré et il faudra recapitaliser tous les acteurs stratégiques (Air France, SNCF, constructeurs automobiles, sous traitants ...), pour le reste il faudra arriver à décrypter cette crise de pans de l'économie réelle sur la finance et ca risque de prendre du temps. Il faut pas se leurrer, chômage technique ou pas, le nombre de chômeurs va repartir en flèche ce qui va pénaliser le budget de l'Etat pour de nombreuses années.

Maintenant qui va payer ? Tout le monde via l'impôt, parce que c'est essentiellement les états qui vont prendre à leur charge les coûts de cette crise et l'injection de financement nécessaires pour faire repartir l'économie, car c'est là qu'est le véritable objectif.
C'est là où l'UE aura son rôle à jouer, c'est là où les Etats vont devoir prendre leur responsabilité. Il va falloir rappeler à tout ce petit monde de financiers, de rentiers et les Multinationales que la récréation est terminée et que ce sont les Etats qui doivent reprendre les commandes. Un nouveau Bretton wood est nécessaire et surtout rappeler que les etats et les services qui en dépendent ne sont pas des acteurs économiques comme les autres. Ils sont là pour assurer le bon fonctionnement de la société et ceci "quel qu'en soit le prix."
Oui çà va coûté cher, mais çà coûte cher car on a voulu faire des économie de bout de ficelle et faire mumuse avec la finance au lieu de penser à l'humain.
Dis donc tu es fan de Hollande avec son "mon ennemi c'est la finance!" ...

Faut arrêter 5 minutes avec ce genre de conception simpliste qui consiste à pointer du doigt un ennemi à la fois désincarné et surtout complètement imaginaire. Soyons clairs, quand la France emprunte sur les marchés financiers à taux négatifs, je crois pas que personne s'en plaint. Tout ce discours a juste eu pour but de faire détourner le regard sur la médiocrité des dirigeants français des 20 dernières années, incapables de mener une politique industrielle moderne, incapables de prioriser les services publiques nécessaires versus créer de l'emploi public coûteux et improductif pour faire baisser les chiffres du chômage et incapables de comprendre que permettre aux gens de travailler ca apporte plus de bénéfices que de les payer à rien faire.

Il faut néanmoins prévoir un retour nécessaire de certaines régulations, créer des systèmes globaux de prévention et d'assurance contre les épidémies et de leurs conséquences. Cela dit j'ai plus l'impression que tout cela va générer un repli sur soi de chaque état, à la fois par repli nationaliste - et les italiens auraient raison d'aller dans ce sens vu comme les pays du nord n'ont rien fait pour les aider - et par la nécessaire prise de distance avec la Chine qui a contribué par son sytème politique à l'éclosion de cette épidémie.
Je partage globalement cette analyse.
Il faut dire que le monde entier s'est trouvé embarqué dans ce phénomène de mondialisation, ou de globalisation, qui a indéniablement eu, et a encore aujourd'hui des effets positifs. Mais, au bout d'un moment, il faut se rendre à l'évidence que c'est un mouvement qui profite essentiellement aux pays en voie de développement et moins aux pays développés. Alors, cela fait de la croissance, c'est vrai, c'est l'argument continuel des "mondialistes", mais c'est une croissance un peu vide, mécanique. A côté de cela, les pays, et surtout les pays développés, perdent peu à peu en cohérence socio-économique.
Les idéologies d'un repli nationaliste, déjà puissantes, sortiront sans doute encore renforcées de cette crise. Espérons néanmoins que ce soit l'occasion qu'elles soient récupérées et diluées dans des courants plus consensuels et raisonnés pour en faire quelque chose de positif.

Machiavel
Messages : 3738
Enregistré le : 11 févr. 2008, 14:43

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Machiavel »

Junito a écrit :
30 mars 2020, 19:02
Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 17:18
Junito a écrit :
30 mars 2020, 16:37
Pour ceux qui se posent la question de combien toute cette crise va coûter et qui va payer, soyez sûrs que la réponse est ça va coûter très cher et tout le monde va payer et longtemps.

Déjà la sortie de confinement s'annonce progressive sans vaccin disponible à court terme, on est parti pour avoir une activité économique en berne jusqu'au moins la fin de l'année. Après il faudra voir quelles activités se relèveront sans pb et quelle sont celles qui resteront sur le carreau.

Il est probable que toute ce qui touche de près ou de loin aux loisirs, au tourisme et au transport sera sinistré et il faudra recapitaliser tous les acteurs stratégiques (Air France, SNCF, constructeurs automobiles, sous traitants ...), pour le reste il faudra arriver à décrypter cette crise de pans de l'économie réelle sur la finance et ca risque de prendre du temps. Il faut pas se leurrer, chômage technique ou pas, le nombre de chômeurs va repartir en flèche ce qui va pénaliser le budget de l'Etat pour de nombreuses années.

Maintenant qui va payer ? Tout le monde via l'impôt, parce que c'est essentiellement les états qui vont prendre à leur charge les coûts de cette crise et l'injection de financement nécessaires pour faire repartir l'économie, car c'est là qu'est le véritable objectif.
C'est là où l'UE aura son rôle à jouer, c'est là où les Etats vont devoir prendre leur responsabilité. Il va falloir rappeler à tout ce petit monde de financiers, de rentiers et les Multinationales que la récréation est terminée et que ce sont les Etats qui doivent reprendre les commandes. Un nouveau Bretton wood est nécessaire et surtout rappeler que les etats et les services qui en dépendent ne sont pas des acteurs économiques comme les autres. Ils sont là pour assurer le bon fonctionnement de la société et ceci "quel qu'en soit le prix."
Oui çà va coûté cher, mais çà coûte cher car on a voulu faire des économie de bout de ficelle et faire mumuse avec la finance au lieu de penser à l'humain.
Dis donc tu es fan de Hollande avec son "mon ennemi c'est la finance!" ...

Faut arrêter 5 minutes avec ce genre de conception simpliste qui consiste à pointer du doigt un ennemi à la fois désincarné et surtout complètement imaginaire. Soyons clairs, quand la France emprunte sur les marchés financiers à taux négatifs, je crois pas que personne s'en plaint. Tout ce discours a juste eu pour but de faire détourner le regard sur la médiocrité des dirigeants français des 20 dernières années, incapables de mener une politique industrielle moderne, incapables de prioriser les services publiques nécessaires versus créer de l'emploi public coûteux et improductif pour faire baisser les chiffres du chômage et incapables de comprendre que permettre aux gens de travailler ca apporte plus de bénéfices que de les payer à rien faire.

Il faut néanmoins prévoir un retour nécessaire de certaines régulations, créer des systèmes globaux de prévention et d'assurance contre les épidémies et de leurs conséquences. Cela dit j'ai plus l'impression que tout cela va générer un repli sur soi de chaque état, à la fois par repli nationaliste - et les italiens auraient raison d'aller dans ce sens vu comme les pays du nord n'ont rien fait pour les aider - et par la nécessaire prise de distance avec la Chine qui a contribué par son sytème politique à l'éclosion de cette épidémie.
Je suis désolé quand ton pays est le premier pourvoyeur de dividende la finance a un impact énorme. Oui éviter de payer des gens à rien faire coute moins cher que de les assister. Mais quand ta seule perspective économique est de produire toujours moins cher et plus... Donc de délocaliser, il faut m'expliquer comment on ne peut pas pointer du doigt la finance. Et c'est l'ensemble de l'économie qui en pâti. Il faut regarder aussi en face qu'en moyenne dans les moyennes et grandes entreprises le temps que reste un propriétaire au sens boursier du terme c'est je crois moins de deux ans. Et encore je suis large. Alors comment avoir une stratégie à moyen long terme dans ces conditions. Le but c'est le profit immédiat, alors qu'il faudrait que les bénéfices engendrés par l'entreprise soit répartis équitablement dans la rémunération des salariés, l'investissement productif et la R&D et enfin les dividendes des actionnaires. Là je parle pour les grandes entreprise. Cela à un impact sur l'ensemble de l'écosystème économique, puisque si les grands groupes délocalisent leurs productions, une partie de leur sous-traitant n'est plus à l'échelon local, national ou régional.
On peut voir le même procédé dans l'agroalimentaire, notamment dans le céréale, où une cargaison de blé entre le producteur et son lieu d'arrivée pour approvisionner une industrie agrolalimentaire change des dizaines de fois de mains au minimum. Tout ça pour faire de la plus-value.

Pour permettre aux gens de travailler il ne faut pas non plus avoir pied et poings liés avec ce fonctionnement qui te fait du chantage et qui va vers celui qui fait la meilleure offre.

L'UE pourrait avoir un rôle clé à jouer, mais faut-il qu'elle sorte de cette orthodoxie qu'elle s'impose dans sa gestion de l'économie.

Donc la finance n'est pas un ennemi en soit comme outils, mais dans la manière où il est utilisé.
Yoda est stéphanois! Que la force verte soit avec nous!

baggio42
Messages : 9845
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 »

Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 18:29
Florent a écrit :
30 mars 2020, 17:37
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 16:55
Florent a écrit :
30 mars 2020, 16:06
Latornade a écrit :
30 mars 2020, 15:59
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 15:42
Je profite de cette question sur le chômage partiel pour essayer de comprendre comment cela va se passer pour les salariés. Si j'ai bien compris, l'Etat verse 84 % du net au salarié (dans la limite de 4 SMIC). Mais Bruno Lemaire a affirmé qu"aucun salarié ne perdrait un centime".
Du coup comment ça se passe pour les 16 % manquants ? L'employeur est obligé de les verser ? Un autre dispositif d'Etat ? Rien du tout ?
On demande aux entreprises de verser 84% du net et l'entreprise sera remboursé. Seul les salariés au smic vont toucher la totalité.

100% du chômage partiel va être pris en charge dans la limite de 4,5 Smic.
Au-delà de ce plafond, la différence est à la charge de l'entreprise. Attention : il faut bien comprendre que c'est bien le chômage partiel qui sera pris en charge par l'Etat et non 100% de la rémunération. Ccoût total de cette mesure : huit milliards d'euros sur les deux mois à venir. C'est joli.
Petite précision : une prise en charge plus généreuse peut être prévue dans le cadre d'un accord d'entreprise ou d'un accord de branche (financement employeur pour le coup)
Ok, merci pour vos explications.
J'en déduis donc que le message de Lemaire c'est une belle connerie !
C’est encore un peu plus subtil que ça puisqu’il y a des planchers faisant que jusqu’à un certain niveau, le salarié touche l’intégralité de son salaire (comme à l’inverse, il y a le plafond à 4,5 smic). Ensuite ça dépend du niveau de charge que tu subis puisqu’en réalité, c’est 70% du brut (qui, donc, va faire + de 84% net dans la majorité des cas.)

Ensuite de ça, il faut voir la convention d’entreprise, puis la convention de branche, qui prévoient souvent des dispositifs allant au delà du droit du travail.

Une fois ce travail fait, il faut voir le sort prévus des cotisations salariés a ses régimes complémentaires (retraite / mutuelle / prévoyance).
Le contrat de w étant suspendu et non rompu, il est possible que le salarié soit exonéré de cotisations tout en continuant à en bénéficier : cela augmentera donc mécaniquement le net à vivre.


En résumé, et comme souvent, la réalité est plus nuancée (ceci étant bien sûr valable également pour Le Maire (meme si forcément, il peut difficilement passer par tous ces détails lors d’une itv télé)
Bien entendu, c'est plus subtil. Mais c'est quand même son métier. Il devrait savoir qu'il faut faire attention dans ses annonces, surtout dans la situation actuelle. Et force est de constater que, dans les faits, tous les salariés ne toucheront pas le même salaire qu'avant le confinement (et quid des primes ? ).
A défaut d'être une connerie, c'est une belle erreur qui ajoute de la confusion dans un moment où les français auraient plutôt besoin de sérénité.
Ca paraît logique de ne pas toucher le même salaire quand tu bosses ou non. En ce qui me concerne je suis à 84% de mon net. Même si j'ai cotisé 28 ans pour l'assurance chômage, cela me semble juste de ne pas toucher 100 pour 100.
De plus la personne au SMIC au centime près sera payée 100 pour cent.
A contrario un salarié avec 50 euros brut de plus que le SMIC touchera lui 84 % .Donc moins en net que le smicard .

Florent
Messages : 6310
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent »

Latornade a écrit :
30 mars 2020, 18:35
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 18:29
Florent a écrit :
30 mars 2020, 17:37
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 16:55
Florent a écrit :
30 mars 2020, 16:06
Latornade a écrit :
30 mars 2020, 15:59
Mic-Mic a écrit :
30 mars 2020, 15:42
Je profite de cette question sur le chômage partiel pour essayer de comprendre comment cela va se passer pour les salariés. Si j'ai bien compris, l'Etat verse 84 % du net au salarié (dans la limite de 4 SMIC). Mais Bruno Lemaire a affirmé qu"aucun salarié ne perdrait un centime".
Du coup comment ça se passe pour les 16 % manquants ? L'employeur est obligé de les verser ? Un autre dispositif d'Etat ? Rien du tout ?
On demande aux entreprises de verser 84% du net et l'entreprise sera remboursé. Seul les salariés au smic vont toucher la totalité.

100% du chômage partiel va être pris en charge dans la limite de 4,5 Smic.
Au-delà de ce plafond, la différence est à la charge de l'entreprise. Attention : il faut bien comprendre que c'est bien le chômage partiel qui sera pris en charge par l'Etat et non 100% de la rémunération. Ccoût total de cette mesure : huit milliards d'euros sur les deux mois à venir. C'est joli.
Petite précision : une prise en charge plus généreuse peut être prévue dans le cadre d'un accord d'entreprise ou d'un accord de branche (financement employeur pour le coup)
Ok, merci pour vos explications.
J'en déduis donc que le message de Lemaire c'est une belle connerie !
C’est encore un peu plus subtil que ça puisqu’il y a des planchers faisant que jusqu’à un certain niveau, le salarié touche l’intégralité de son salaire (comme à l’inverse, il y a le plafond à 4,5 smic). Ensuite ça dépend du niveau de charge que tu subis puisqu’en réalité, c’est 70% du brut (qui, donc, va faire + de 84% net dans la majorité des cas.)

Ensuite de ça, il faut voir la convention d’entreprise, puis la convention de branche, qui prévoient souvent des dispositifs allant au delà du droit du travail.

Une fois ce travail fait, il faut voir le sort prévus des cotisations salariés a ses régimes complémentaires (retraite / mutuelle / prévoyance).
Le contrat de w étant suspendu et non rompu, il est possible que le salarié soit exonéré de cotisations tout en continuant à en bénéficier : cela augmentera donc mécaniquement le net à vivre.


En résumé, et comme souvent, la réalité est plus nuancée (ceci étant bien sûr valable également pour Le Maire (meme si forcément, il peut difficilement passer par tous ces détails lors d’une itv télé)
Bien entendu, c'est plus subtil. Mais c'est quand même son métier. Il devrait savoir qu'il faut faire attention dans ses annonces, surtout dans la situation actuelle. Et force est de constater que, dans les faits, tous les salariés ne toucheront pas le même salaire qu'avant le confinement (et quid des primes ? ).
A défaut d'être une connerie, c'est une belle erreur qui ajoute de la confusion dans un moment où les français auraient plutôt besoin de sérénité.


Où tu as entendu/vu cette annonce ? Je ne trouve pas de trace
La plus ancienne sur son compte twitter correspond à :
Si votre activité est affectée par le #coronavirus : ne licenciez pas, demandez le chômage partiel, même si vous n’avez qu’un salarié. L’État rembourse les entreprises, le salarié reçoit 84% de son salaire net, 100% s’il gagne le SMIC. @murielpenicaud
le 16 mars
Je crois que micmic a raison, ilme semble qu’il avait déclaré un truc dans ce style et qu’il s’était rattrapé après en disant que ca concernerait ceux au smic o aux alentours du smic

baggio42
Messages : 9845
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 »

Machiavel a écrit :
30 mars 2020, 16:55
baggio42 a écrit :
30 mars 2020, 14:36
Dr.Makaveli a écrit :
30 mars 2020, 14:30
Après tout ça j'espère un Mai 68 en pire vu comme le code du travail est bafoué.
8| t'es sérieux ?
Il a raison... C'est un nouveau New Deal et un nouveau Mai 68 qu'il va falloir après cette crise. Il n'est plus question de revivre et de reproduire ce qui est en train de se passer. Il va falloir prendre en compte tous les appels qui ont été fait depuis le Club de Rome en 1972 sur le plan écologique et arrêter de tergiverser.
Il va falloir une prise de conscience collective et surtout une société qui se réveille.
Karl Marx disait: "Sous l'éclatante débâcle du libéralisme pratique se consomme à moindre bruit la faillite du libéralisme théorique et de son Homo oeconomicus (Homo oeconomicus et sa rationalité que certains nous mettent à toutes les sauces en nous sortant le pognon de dingue que coute les services publics par exemple). Faillite double. Scientifique d'abord. (...) Et (surtout) faillite éthique.Car ce que parraine depuis des lustres l'idéologie de l'individu concurrentiel, c'est une pédagogie déshumanisante du "devenez un tueur", une liquidation programmée des solidarités sociales non moins dramatique que la fonte des glaces polaires, une décivilisation tous azimuts par la folie de l'argent facile..." Et dans le Capital de Marx il est clairement expliqué comment le capitalisme détruit la nature en utilisant plus de ressources que la nature est capable de produire.

Oui ce virus doit être associé au désatre climatique et aussi au néo-libéralisme et la financiarisation de notre économie qui en découle. L'un ne va pas sans l'autre. Tout le détricotage des services publics depuis la fin des années 80 nous amène à cette situation inextricable. C'est la cata et s'il ne fait aucun doute qu'on va arriver à s'en sortir ce n'est pas en restant bêtement dans le statut quo qu'on va pouvoir éviter des catastrophes bien pire à l'avenir. Cet avertissement de notre planète est juste là pour nous rappeler notre juste place d'homme.
On n'a pas su tirer les leçons des Subprimes en 2008. L'Etat a été là, a sauvé les meubles. Les banques appelaient à l'aide et ils ont répondu présent. Bilan 10 ans après les banques demandaient des comptes aux Etats qui ont dépensé sans compter pour les sauver. Notamment sur les services publics budgétivores. Alors que c'était aux Etats de demander des comptes aux banques et au monde de la finance. Là on se retrouve dans la même situation, mais amplifiée par le virus et par le fait que cela impacte l'ensemnble de l'économie mondiale et à toutes les échelles. Si on reproduit les même fonctionnements après ça on va vers des drames bien pire.
Alors çà va être dur, çà va impliquer un changement de mode de vie et de consommation et de production. Mais il va falloir changer sans faire de demi mesure et du en même temps.
Après un chaos sanitaire de plusieurs mois, car c'est ce qui est en train de se passer, il ne faudra surtout pas rajouter un autre chaos, social ou politique. Toute révolution s'est faite quand les pouvoirs en place ou schémas politiques forts étaient
En place. Ce qui n'est pas le cas. Dans aucun pays au monde. Et ceci qu'elle que soit son approche politique. Alors Marx....

Pour relancer l'économie, désolé, mais elle sera basée sur la consommation, il faudra instaurer deux caps.
Le premier est de faire tourner la planche à billets. Arrêtons de demander aux banques des prêts ! Créons de la monnaie.
Une somme à définir. 2 milles euros par foyer selon le foyer fiscal par exemple. Des achats qui vont en direction des fabrications françaises. Factures à l'appui. Chiffres d'affaires, marges et rentrées fiscales en augmentation.

Dans un deuxième temps, aider économiquement les entreprises capables de produire français, et ceci dans tous les domaines économiques. First French ! L'agriculture, l'industrie, la recherche, les services...Comment ? Capter l'argent donné à la finance pour le distribuer dans l'économie réelle.

Après, penser autrement notre approche de l'état et de ses satellites.
"Décapiter" tous ces organigrammes qui ne servent à rien pour dégager là aussi des emplois opérationnels.
Quand je lis qu'il existe des beds managers 8|

https://www.google.com/url?sa=t&source= ... 5592413131

Juste cet organigramme ! Une armée....

Enfin responsabiliser le citoyen français. Non, on ne peut pas tout avoir, tout le temps.

Mic-Mic
Messages : 3199
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Mic-Mic »

Latornade a écrit :
30 mars 2020, 18:35
Où tu as entendu/vu cette annonce ? Je ne trouve pas de trace
La plus ancienne sur son compte twitter correspond à :
Si votre activité est affectée par le #coronavirus : ne licenciez pas, demandez le chômage partiel, même si vous n’avez qu’un salarié. L’État rembourse les entreprises, le salarié reçoit 84% de son salaire net, 100% s’il gagne le SMIC. @murielpenicaud
le 16 mars
https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video ... 29866.html

Jelp
Messages : 1590
Enregistré le : 13 juin 2017, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Jelp »

speed94 a écrit :
30 mars 2020, 13:14
Salut à tous,

Dites moi, une petite question pratique :

J'ai un contrat basé 40H, si je passe en chômage partiel, je vais être rémunéré 84% de mon salaire net basé sur 35H ??
Bonsoir,
J'aurais pensé que ton salaire étant contractualisé sur 40h, tu aurais été payé sur cette base dont 35h indemnisées par le système du chômage partiel, mais visiblement il n'en ai rien. L'employeur n'aurait pas à faire le complément.
J'ai posé la question à un avocat dans le social, pour en être sûr. C'est une question qui m'intéresse. Dès que j'ai trouvé une reponse claire et précise je reviens ici.

Répondre