[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade »

Mic-Mic a écrit :
22 nov. 2019, 00:03
Michel-Ange a écrit :
21 nov. 2019, 13:33
Les salaires ne bougent pas ou peu parce que l'inflation est très basse. Enfin, on ne sait pas bien qui est la poule ou l'œuf d'ailleurs.

De fait, le niveau de vie a une tendance à la hausse très modéré à moyen terme, avec des années de stagnation voire de légère baisse.

On est clairement dans une période de stagnation économique, ce qui par contraste avec les années de forte croissance précédentes donne le sentiment d'une régression. En outre, à peu près tout le monde réclame toujours plus d'État et personne n'accepte la moindre économie dans un périmètre le concernant : c'est la quadrature du cercle.
Peut-être que les statistiques te donnent raison, mais dans la vie réelle, ne constates-tu pas qu'à salaire égal tu perds du pouvoir d'achat ?

Je vais te parler de mon cas : je suis fonctionnaire, donc la réforme de la CSG devrait me faire perdre de l'argent dès l'an prochain. Mais dès cette année, mon électricité a augmenté, et devrait encore le faire en janvier, pour une augmentation de près de 11 % en 8 mois, le tout à cause de l'ouverture à la concurrence !!! Mon loyer a augmenté (révision annuelle), ma taxe ordure ménagère a augmenté (normal, les communes ont moins de ressources), les transports en commun ont augmenté.

Pourtant, je travaille comme plus de 2 (c'est pas juste une expression, j'occupe 1 postes qui regroupent 2 postes qui ont été quitté pour surcharge de travail). Ne serait-il pas normal et juste que j'ai finalement au moins un niveau de vie égal à l'an dernier (voire supérieur puisque Macron devait tout améliorer) ? Et ben je t'assure que ce n'est pas le cas, et que ce n'est pas parti pour changer.
La prime de garantie et la suppression de la TH ne t’ont pas concerné ? Ou la baisse à 11% de la première tranche d’imposition en 2020 ?

Vrai question, pas une critique ou autre. Mais comme tu parles d’un cas précis...

Dr.Makaveli
Messages : 4601
Enregistré le : 26 nov. 2014, 03:56

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Dr.Makaveli »

- Très bon Balance Ton Post ce soir encore ;)

Michel-Ange
Messages : 3541
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Mic-Mic a écrit :
22 nov. 2019, 00:03
Michel-Ange a écrit :
21 nov. 2019, 13:33
Les salaires ne bougent pas ou peu parce que l'inflation est très basse. Enfin, on ne sait pas bien qui est la poule ou l'œuf d'ailleurs.

De fait, le niveau de vie a une tendance à la hausse très modéré à moyen terme, avec des années de stagnation voire de légère baisse.

On est clairement dans une période de stagnation économique, ce qui par contraste avec les années de forte croissance précédentes donne le sentiment d'une régression. En outre, à peu près tout le monde réclame toujours plus d'État et personne n'accepte la moindre économie dans un périmètre le concernant : c'est la quadrature du cercle.
Peut-être que les statistiques te donnent raison, mais dans la vie réelle, ne constates-tu pas qu'à salaire égal tu perds du pouvoir d'achat ?

Je vais te parler de mon cas : je suis fonctionnaire, donc la réforme de la CSG devrait me faire perdre de l'argent dès l'an prochain. Mais dès cette année, mon électricité a augmenté, et devrait encore le faire en janvier, pour une augmentation de près de 11 % en 8 mois, le tout à cause de l'ouverture à la concurrence !!! Mon loyer a augmenté (révision annuelle), ma taxe ordure ménagère a augmenté (normal, les communes ont moins de ressources), les transports en commun ont augmenté.

Pourtant, je travaille comme plus de 2 (c'est pas juste une expression, j'occupe 1 postes qui regroupent 2 postes qui ont été quitté pour surcharge de travail). Ne serait-il pas normal et juste que j'ai finalement au moins un niveau de vie égal à l'an dernier (voire supérieur puisque Macron devait tout améliorer) ? Et ben je t'assure que ce n'est pas le cas, et que ce n'est pas parti pour changer.
Pour faire une analyse rigoureuse d'une situation complexe, vaut-il mieux se fier à des statistiques ou à une impression personnelle ?

Dr.Makaveli
Messages : 4601
Enregistré le : 26 nov. 2014, 03:56

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Dr.Makaveli »

Tout dépend les statistiques et qui fait les sondages, etc surtout ; comme le concret peut représenter la réalité. ;)

rouge
Messages : 7465
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rouge »

Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 07:56
Mic-Mic a écrit :
22 nov. 2019, 00:03
Michel-Ange a écrit :
21 nov. 2019, 13:33
Les salaires ne bougent pas ou peu parce que l'inflation est très basse. Enfin, on ne sait pas bien qui est la poule ou l'œuf d'ailleurs.

De fait, le niveau de vie a une tendance à la hausse très modéré à moyen terme, avec des années de stagnation voire de légère baisse.

On est clairement dans une période de stagnation économique, ce qui par contraste avec les années de forte croissance précédentes donne le sentiment d'une régression. En outre, à peu près tout le monde réclame toujours plus d'État et personne n'accepte la moindre économie dans un périmètre le concernant : c'est la quadrature du cercle.
Peut-être que les statistiques te donnent raison, mais dans la vie réelle, ne constates-tu pas qu'à salaire égal tu perds du pouvoir d'achat ?

Je vais te parler de mon cas : je suis fonctionnaire, donc la réforme de la CSG devrait me faire perdre de l'argent dès l'an prochain. Mais dès cette année, mon électricité a augmenté, et devrait encore le faire en janvier, pour une augmentation de près de 11 % en 8 mois, le tout à cause de l'ouverture à la concurrence !!! Mon loyer a augmenté (révision annuelle), ma taxe ordure ménagère a augmenté (normal, les communes ont moins de ressources), les transports en commun ont augmenté.

Pourtant, je travaille comme plus de 2 (c'est pas juste une expression, j'occupe 1 postes qui regroupent 2 postes qui ont été quitté pour surcharge de travail). Ne serait-il pas normal et juste que j'ai finalement au moins un niveau de vie égal à l'an dernier (voire supérieur puisque Macron devait tout améliorer) ? Et ben je t'assure que ce n'est pas le cas, et que ce n'est pas parti pour changer.
Pour faire une analyse rigoureuse d'une situation complexe, vaut-il mieux se fier à des statistiques ou à une impression personnelle ?
Les statistiques vaste débat employées à tort et travers par des gens ou de mauvaise fois ou incompétents ou les deux à la fois :diable:
Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté :(Gramsci)

Michel-Ange
Messages : 3541
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Le travail parlementaire :

ChatVert
Messages : 4120
Enregistré le : 02 janv. 2006, 11:30
Localisation : Vichy

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ChatVert »

rouge a écrit :
22 nov. 2019, 08:36
Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 07:56
Mic-Mic a écrit :
22 nov. 2019, 00:03
Michel-Ange a écrit :
21 nov. 2019, 13:33
Les salaires ne bougent pas ou peu parce que l'inflation est très basse. Enfin, on ne sait pas bien qui est la poule ou l'œuf d'ailleurs.

De fait, le niveau de vie a une tendance à la hausse très modéré à moyen terme, avec des années de stagnation voire de légère baisse.

On est clairement dans une période de stagnation économique, ce qui par contraste avec les années de forte croissance précédentes donne le sentiment d'une régression. En outre, à peu près tout le monde réclame toujours plus d'État et personne n'accepte la moindre économie dans un périmètre le concernant : c'est la quadrature du cercle.
Peut-être que les statistiques te donnent raison, mais dans la vie réelle, ne constates-tu pas qu'à salaire égal tu perds du pouvoir d'achat ?

Je vais te parler de mon cas : je suis fonctionnaire, donc la réforme de la CSG devrait me faire perdre de l'argent dès l'an prochain. Mais dès cette année, mon électricité a augmenté, et devrait encore le faire en janvier, pour une augmentation de près de 11 % en 8 mois, le tout à cause de l'ouverture à la concurrence !!! Mon loyer a augmenté (révision annuelle), ma taxe ordure ménagère a augmenté (normal, les communes ont moins de ressources), les transports en commun ont augmenté.

Pourtant, je travaille comme plus de 2 (c'est pas juste une expression, j'occupe 1 postes qui regroupent 2 postes qui ont été quitté pour surcharge de travail). Ne serait-il pas normal et juste que j'ai finalement au moins un niveau de vie égal à l'an dernier (voire supérieur puisque Macron devait tout améliorer) ? Et ben je t'assure que ce n'est pas le cas, et que ce n'est pas parti pour changer.
Pour faire une analyse rigoureuse d'une situation complexe, vaut-il mieux se fier à des statistiques ou à une impression personnelle ?
Les statistiques vaste débat employées à tort et travers par des gens ou de mauvaise fois ou incompétents ou les deux à la fois :diable:
Pour paraphraser l'économiste et statisticien Aaron Levrnstein, les statistiques, c'est comme un bikini. Ce qu'elles révèlent est subjectif alors que ce qu'elles cachent est essentiel.

Dans le cas de l'inflation et de sa corrélation avec le pouvoir d'achat, il y a un élément qui n'est pas pris en compte dans les statistiques citéss, c'est l'evolution de nos modes de vie et de nos modes de consommation.
- sur un temps long, de nouvelles technologies apparaissent, d'autres évoluent ou innovent. Mais, l'acquisition ou l'entretien par le particulier de ces technologie a un impact concret sur son pouvoir d'achat qui n'a rien a voir avec l'inflation.
Par exemple : sans doute, qu'un ordinateur portable ne coûte pas plus cher aujourd'hui qu'il y a 10 ans. Sauf, qu'un utilisateur devra remplacer son ordinateur tous 3 ans environ (car pasnnes, mise a jour matériel ou simplement choix personnel). Peu importe l'inflation, il doit acquerir au final le même objet plusieurs fois dans sa vie. Et aujourd'hui, le turn-over en terme de technologie est beaucoup plus court qu'avant ce qui diminue le pouvoir d'achat.
- sur le court terme, de nouveaux services payants apparaissent chaque année ce que l'inflation ne prend pas du tout en compte. Un exemple trivial pour comprendre : Uber états ou service de livraison à domicile. Il y a 5 ans ce service n'existait pas. Peu importe l'utilité de ce service, de manière pragmatique, l'utilisation de ce nouveau service augmente le coût pour le particulier puisque désormais, il paye un supplément pour se faire livrer au travail ou a domicile son repas. L'inflation ne traduit pas ce surcoût.

Au final, les statistiques sont un outil (utile mais pas essentiel) pour comprendre les choses. Le problème, c'est que beaucoup en font (par manque de culture scientifique ou par malhonnêteté intellectuelle) une vérité absolue sans tenir compte du Jugement. Certes ce dernier peut-être biaisé par beaucoup de paradigmes mais il a le mérite de s'appuyer sur un raisonnement intellectuel et sur le bon sens de tout un chacun a comprendre les choses.
Modifié en dernier par ChatVert le 22 nov. 2019, 09:41, modifié 1 fois.

Michel-Ange
Messages : 3541
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

ChatVert a écrit :
22 nov. 2019, 09:27
rouge a écrit :
22 nov. 2019, 08:36
Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 07:56
Mic-Mic a écrit :
22 nov. 2019, 00:03
Michel-Ange a écrit :
21 nov. 2019, 13:33
Les salaires ne bougent pas ou peu parce que l'inflation est très basse. Enfin, on ne sait pas bien qui est la poule ou l'œuf d'ailleurs.

De fait, le niveau de vie a une tendance à la hausse très modéré à moyen terme, avec des années de stagnation voire de légère baisse.

On est clairement dans une période de stagnation économique, ce qui par contraste avec les années de forte croissance précédentes donne le sentiment d'une régression. En outre, à peu près tout le monde réclame toujours plus d'État et personne n'accepte la moindre économie dans un périmètre le concernant : c'est la quadrature du cercle.
Peut-être que les statistiques te donnent raison, mais dans la vie réelle, ne constates-tu pas qu'à salaire égal tu perds du pouvoir d'achat ?

Je vais te parler de mon cas : je suis fonctionnaire, donc la réforme de la CSG devrait me faire perdre de l'argent dès l'an prochain. Mais dès cette année, mon électricité a augmenté, et devrait encore le faire en janvier, pour une augmentation de près de 11 % en 8 mois, le tout à cause de l'ouverture à la concurrence !!! Mon loyer a augmenté (révision annuelle), ma taxe ordure ménagère a augmenté (normal, les communes ont moins de ressources), les transports en commun ont augmenté.

Pourtant, je travaille comme plus de 2 (c'est pas juste une expression, j'occupe 1 postes qui regroupent 2 postes qui ont été quitté pour surcharge de travail). Ne serait-il pas normal et juste que j'ai finalement au moins un niveau de vie égal à l'an dernier (voire supérieur puisque Macron devait tout améliorer) ? Et ben je t'assure que ce n'est pas le cas, et que ce n'est pas parti pour changer.
Pour faire une analyse rigoureuse d'une situation complexe, vaut-il mieux se fier à des statistiques ou à une impression personnelle ?
Les statistiques vaste débat employées à tort et travers par des gens ou de mauvaise fois ou incompétents ou les deux à la fois :diable:
Pour paraphraser l'économiste et statisticien Aaron Levrnstein, les statistiques, c'est comme un bikini. Ce qu'elles révèlent est subjectif alors que ce qu'elles cachent est essentiel.

Dans le cas de l'inflation et de sa corrélation avec le pouvoir d'achat, il y a un élément qui n'est pas pris en compte dans les statistiques citéss, c'est l'evolution de nos modes de vie et de nos modes de consommation.
- sur un temps long, de nouvelles technologies apparaissent, d'autres évoluent ou innovent. Mais, l'acquisition ou l'entretien par le particulier de ces technologie a un impact concret sur son pouvoir d'achat qui n'a rien a voir avec l'inflation.
Par exemple : sans doute, qu'un ordinateur portable ne coûte pas plus cher aujourd'hui qu'il y a 10 ans. Sauf, qu'un utilisateur devra remplacer son ordinateur tous 3 ans environ (car pasnnes, mise a jour matériel ou simplement choix personnel). Peu importe l'inflation, il doit acquerir au final le même objet plusieurs fois dans sa vie. Et aujourd'hui, le turn-over en terme de technologie est beaucoup plus court qu'avant ce qui diminue le pouvoir d'achat.
- sur le court terme, de nouveaux services payants apparaissent chaque année ce que l'inflation ne prend pas du tout en compte. Un exemple trivial pour comprendre : Uber états ou service de livraison à domicile. Il y a 5 ans ce service n'existait pas. Peu importe l'utilité de ce service, de manière pragmatique, l'utilisation de ce nouveau service augmente le coût pour le particulier puisque désormais, il paye un supplément pour se faire livrer au travail ou a domicile son repas. L'inflation ne traduit pas ce surcoût.

Au final, les statistiques sont un outil (utile mais pas essentiel) pour comprendre les choses. Le problème, c'est que beaucoup en font (par manque de culture scientifique ou par malhonnêteté intellectuelle) une vérité absolue sans tenir compte du Jugement. Certes ce dernier peut-être biaisé mais il a le mérite de s'appuyer sur un raisonnement intellectuel et sur le bon sens de tout un chacun a comprendre les choses.
La France, ce pays horrible où les pauvres ont du mal à remplacer leur ordinateur portable tous les trois ans et où ils sont obligés de restreindre leurs livraisons de repas à domicile.

Plus sérieusement, tu mets le doigt sur un point essentiel : on en a toujours plus mais on en veut toujours encore plus.

ChatVert
Messages : 4120
Enregistré le : 02 janv. 2006, 11:30
Localisation : Vichy

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ChatVert »

Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 09:34
ChatVert a écrit :
22 nov. 2019, 09:27
rouge a écrit :
22 nov. 2019, 08:36
Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 07:56
Mic-Mic a écrit :
22 nov. 2019, 00:03
Michel-Ange a écrit :
21 nov. 2019, 13:33
Les salaires ne bougent pas ou peu parce que l'inflation est très basse. Enfin, on ne sait pas bien qui est la poule ou l'œuf d'ailleurs.

De fait, le niveau de vie a une tendance à la hausse très modéré à moyen terme, avec des années de stagnation voire de légère baisse.

On est clairement dans une période de stagnation économique, ce qui par contraste avec les années de forte croissance précédentes donne le sentiment d'une régression. En outre, à peu près tout le monde réclame toujours plus d'État et personne n'accepte la moindre économie dans un périmètre le concernant : c'est la quadrature du cercle.
Peut-être que les statistiques te donnent raison, mais dans la vie réelle, ne constates-tu pas qu'à salaire égal tu perds du pouvoir d'achat ?

Je vais te parler de mon cas : je suis fonctionnaire, donc la réforme de la CSG devrait me faire perdre de l'argent dès l'an prochain. Mais dès cette année, mon électricité a augmenté, et devrait encore le faire en janvier, pour une augmentation de près de 11 % en 8 mois, le tout à cause de l'ouverture à la concurrence !!! Mon loyer a augmenté (révision annuelle), ma taxe ordure ménagère a augmenté (normal, les communes ont moins de ressources), les transports en commun ont augmenté.

Pourtant, je travaille comme plus de 2 (c'est pas juste une expression, j'occupe 1 postes qui regroupent 2 postes qui ont été quitté pour surcharge de travail). Ne serait-il pas normal et juste que j'ai finalement au moins un niveau de vie égal à l'an dernier (voire supérieur puisque Macron devait tout améliorer) ? Et ben je t'assure que ce n'est pas le cas, et que ce n'est pas parti pour changer.
Pour faire une analyse rigoureuse d'une situation complexe, vaut-il mieux se fier à des statistiques ou à une impression personnelle ?
Les statistiques vaste débat employées à tort et travers par des gens ou de mauvaise fois ou incompétents ou les deux à la fois :diable:
Pour paraphraser l'économiste et statisticien Aaron Levrnstein, les statistiques, c'est comme un bikini. Ce qu'elles révèlent est subjectif alors que ce qu'elles cachent est essentiel.

Dans le cas de l'inflation et de sa corrélation avec le pouvoir d'achat, il y a un élément qui n'est pas pris en compte dans les statistiques citéss, c'est l'evolution de nos modes de vie et de nos modes de consommation.
- sur un temps long, de nouvelles technologies apparaissent, d'autres évoluent ou innovent. Mais, l'acquisition ou l'entretien par le particulier de ces technologie a un impact concret sur son pouvoir d'achat qui n'a rien a voir avec l'inflation.
Par exemple : sans doute, qu'un ordinateur portable ne coûte pas plus cher aujourd'hui qu'il y a 10 ans. Sauf, qu'un utilisateur devra remplacer son ordinateur tous 3 ans environ (car pasnnes, mise a jour matériel ou simplement choix personnel). Peu importe l'inflation, il doit acquerir au final le même objet plusieurs fois dans sa vie. Et aujourd'hui, le turn-over en terme de technologie est beaucoup plus court qu'avant ce qui diminue le pouvoir d'achat.
- sur le court terme, de nouveaux services payants apparaissent chaque année ce que l'inflation ne prend pas du tout en compte. Un exemple trivial pour comprendre : Uber états ou service de livraison à domicile. Il y a 5 ans ce service n'existait pas. Peu importe l'utilité de ce service, de manière pragmatique, l'utilisation de ce nouveau service augmente le coût pour le particulier puisque désormais, il paye un supplément pour se faire livrer au travail ou a domicile son repas. L'inflation ne traduit pas ce surcoût.

Au final, les statistiques sont un outil (utile mais pas essentiel) pour comprendre les choses. Le problème, c'est que beaucoup en font (par manque de culture scientifique ou par malhonnêteté intellectuelle) une vérité absolue sans tenir compte du Jugement. Certes ce dernier peut-être biaisé mais il a le mérite de s'appuyer sur un raisonnement intellectuel et sur le bon sens de tout un chacun a comprendre les choses.
La France, ce pays horrible où les pauvres ont du mal à remplacer leur ordinateur portable tous les trois ans et où ils sont obligés de restreindre leurs livraisons de repas à domicile.

Plus sérieusement, tu mets le doigt sur un point essentiel : on en a toujours plus mais on en veut toujours encore plus.
C'est marrant ce genre propos venant d'un libéral. Tu voudrais donc priver la liberté individuelle des personnes a consommer ce dont ils ont envie ? Quelle révolution. Même Lénine n'aurait fait mieux.

Pour répondre plus sérieusement. Tu mets le doigt sur un point essentiel : le libéralisme veut que les pauvres consomment toujours plus alors que c'est impossible ou non souhaitable. Mais la principale différence entre nous, c'est que je ne culpabilise pas le consommateur qui utilise finalement des produits ou des services qui existent légalement. Je critique le concept de la croissance infinie pratiquée pour nos entreprises et qui nous font consommer toujours plus de services ou produits inutiles. Je critique des gens qui comme toi utilisent des outils biaisés ou incomplets (comme les statistiques) pour nous faire croire que tout va bien, la consommation augmente mais on peut encore faire plus puisque de son côté l'inflation n'a pas vraiment augmenté.
Modifié en dernier par ChatVert le 22 nov. 2019, 09:57, modifié 1 fois.

rlan42
Messages : 329
Enregistré le : 15 juil. 2015, 15:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rlan42 »

Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 07:56
Mic-Mic a écrit :
22 nov. 2019, 00:03
Michel-Ange a écrit :
21 nov. 2019, 13:33
Les salaires ne bougent pas ou peu parce que l'inflation est très basse. Enfin, on ne sait pas bien qui est la poule ou l'œuf d'ailleurs.

De fait, le niveau de vie a une tendance à la hausse très modéré à moyen terme, avec des années de stagnation voire de légère baisse.

On est clairement dans une période de stagnation économique, ce qui par contraste avec les années de forte croissance précédentes donne le sentiment d'une régression. En outre, à peu près tout le monde réclame toujours plus d'État et personne n'accepte la moindre économie dans un périmètre le concernant : c'est la quadrature du cercle.
Peut-être que les statistiques te donnent raison, mais dans la vie réelle, ne constates-tu pas qu'à salaire égal tu perds du pouvoir d'achat ?

Je vais te parler de mon cas : je suis fonctionnaire, donc la réforme de la CSG devrait me faire perdre de l'argent dès l'an prochain. Mais dès cette année, mon électricité a augmenté, et devrait encore le faire en janvier, pour une augmentation de près de 11 % en 8 mois, le tout à cause de l'ouverture à la concurrence !!! Mon loyer a augmenté (révision annuelle), ma taxe ordure ménagère a augmenté (normal, les communes ont moins de ressources), les transports en commun ont augmenté.

Pourtant, je travaille comme plus de 2 (c'est pas juste une expression, j'occupe 1 postes qui regroupent 2 postes qui ont été quitté pour surcharge de travail). Ne serait-il pas normal et juste que j'ai finalement au moins un niveau de vie égal à l'an dernier (voire supérieur puisque Macron devait tout améliorer) ? Et ben je t'assure que ce n'est pas le cas, et que ce n'est pas parti pour changer.
Pour faire une analyse rigoureuse d'une situation complexe, vaut-il mieux se fier à des statistiques ou à une impression personnelle ?
de quoi relativiser :

https://www.centralcharts.com/fr/gm/1-a ... -inflation

Michel-Ange
Messages : 3541
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

ChatVert a écrit :
22 nov. 2019, 09:55
Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 09:34
ChatVert a écrit :
22 nov. 2019, 09:27
rouge a écrit :
22 nov. 2019, 08:36
Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 07:56
Mic-Mic a écrit :
22 nov. 2019, 00:03
Michel-Ange a écrit :
21 nov. 2019, 13:33
Les salaires ne bougent pas ou peu parce que l'inflation est très basse. Enfin, on ne sait pas bien qui est la poule ou l'œuf d'ailleurs.

De fait, le niveau de vie a une tendance à la hausse très modéré à moyen terme, avec des années de stagnation voire de légère baisse.

On est clairement dans une période de stagnation économique, ce qui par contraste avec les années de forte croissance précédentes donne le sentiment d'une régression. En outre, à peu près tout le monde réclame toujours plus d'État et personne n'accepte la moindre économie dans un périmètre le concernant : c'est la quadrature du cercle.
Peut-être que les statistiques te donnent raison, mais dans la vie réelle, ne constates-tu pas qu'à salaire égal tu perds du pouvoir d'achat ?

Je vais te parler de mon cas : je suis fonctionnaire, donc la réforme de la CSG devrait me faire perdre de l'argent dès l'an prochain. Mais dès cette année, mon électricité a augmenté, et devrait encore le faire en janvier, pour une augmentation de près de 11 % en 8 mois, le tout à cause de l'ouverture à la concurrence !!! Mon loyer a augmenté (révision annuelle), ma taxe ordure ménagère a augmenté (normal, les communes ont moins de ressources), les transports en commun ont augmenté.

Pourtant, je travaille comme plus de 2 (c'est pas juste une expression, j'occupe 1 postes qui regroupent 2 postes qui ont été quitté pour surcharge de travail). Ne serait-il pas normal et juste que j'ai finalement au moins un niveau de vie égal à l'an dernier (voire supérieur puisque Macron devait tout améliorer) ? Et ben je t'assure que ce n'est pas le cas, et que ce n'est pas parti pour changer.
Pour faire une analyse rigoureuse d'une situation complexe, vaut-il mieux se fier à des statistiques ou à une impression personnelle ?
Les statistiques vaste débat employées à tort et travers par des gens ou de mauvaise fois ou incompétents ou les deux à la fois :diable:
Pour paraphraser l'économiste et statisticien Aaron Levrnstein, les statistiques, c'est comme un bikini. Ce qu'elles révèlent est subjectif alors que ce qu'elles cachent est essentiel.

Dans le cas de l'inflation et de sa corrélation avec le pouvoir d'achat, il y a un élément qui n'est pas pris en compte dans les statistiques citéss, c'est l'evolution de nos modes de vie et de nos modes de consommation.
- sur un temps long, de nouvelles technologies apparaissent, d'autres évoluent ou innovent. Mais, l'acquisition ou l'entretien par le particulier de ces technologie a un impact concret sur son pouvoir d'achat qui n'a rien a voir avec l'inflation.
Par exemple : sans doute, qu'un ordinateur portable ne coûte pas plus cher aujourd'hui qu'il y a 10 ans. Sauf, qu'un utilisateur devra remplacer son ordinateur tous 3 ans environ (car pasnnes, mise a jour matériel ou simplement choix personnel). Peu importe l'inflation, il doit acquerir au final le même objet plusieurs fois dans sa vie. Et aujourd'hui, le turn-over en terme de technologie est beaucoup plus court qu'avant ce qui diminue le pouvoir d'achat.
- sur le court terme, de nouveaux services payants apparaissent chaque année ce que l'inflation ne prend pas du tout en compte. Un exemple trivial pour comprendre : Uber états ou service de livraison à domicile. Il y a 5 ans ce service n'existait pas. Peu importe l'utilité de ce service, de manière pragmatique, l'utilisation de ce nouveau service augmente le coût pour le particulier puisque désormais, il paye un supplément pour se faire livrer au travail ou a domicile son repas. L'inflation ne traduit pas ce surcoût.

Au final, les statistiques sont un outil (utile mais pas essentiel) pour comprendre les choses. Le problème, c'est que beaucoup en font (par manque de culture scientifique ou par malhonnêteté intellectuelle) une vérité absolue sans tenir compte du Jugement. Certes ce dernier peut-être biaisé mais il a le mérite de s'appuyer sur un raisonnement intellectuel et sur le bon sens de tout un chacun a comprendre les choses.
La France, ce pays horrible où les pauvres ont du mal à remplacer leur ordinateur portable tous les trois ans et où ils sont obligés de restreindre leurs livraisons de repas à domicile.

Plus sérieusement, tu mets le doigt sur un point essentiel : on en a toujours plus mais on en veut toujours encore plus.
C'est marrant ce genre propos venant d'un libéral. Tu voudrais donc priver la liberté individuelle des personnes a consommer ce dont ils ont envie ? Quelle révolution. Même Lénine n'aurait fait mieux.

Pour répondre plus sérieusement. Tu mets le doigt sur un point essentiel : le libéralisme veut que les pauvres consomment toujours plus alors que c'est impossible ou non souhaitable. Mais la principale différence entre nous, c'est que je ne culpabilise pas le consommateur qui utilise finalement des produits ou des services qui existent légalement. Je critique le concept de la croissance infinie pratiquée pour nos entreprises et qui nous font consommer toujours plus de services ou produits inutiles. Je critique des gens qui comme toi utilisent des outils biaisés ou incomplets (comme les statistiques) pour nous faire croire que tout va bien, la consommation augmente mais on peut encore faire plus puisque de son côté l'inflation n'a pas vraiment augmenté.
Je ne crois pas être libéral, en fait.

paranoid
Messages : 2742
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par paranoid »

@Michel-Ange

https://www.les-crises.fr/les-inegalite ... s-donnees/

"Les inégalités de revenu aux États-Unis au plus haut depuis que le Bureau du recensement dispose des données" (Washington Post)

Michel-Ange
Messages : 3541
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

paranoid a écrit :
22 nov. 2019, 11:25
@Michel-Ange

https://www.les-crises.fr/les-inegalite ... s-donnees/

"Les inégalités de revenu aux États-Unis au plus haut depuis que le Bureau du recensement dispose des données" (Washington Post)
Oui, c'est tout à fait ce dont je parlais ;) :
"Selon des données publiées jeudi, les inégalités de revenus aux États-Unis ont atteint leur plus haut niveau depuis que le Bureau du recensement les étudie, soit depuis plus de cinq décennies, alors même que les taux de pauvreté et de chômage du pays sont à des niveaux historiquement bas."

paranoid
Messages : 2742
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par paranoid »

Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 11:28
paranoid a écrit :
22 nov. 2019, 11:25
@Michel-Ange

https://www.les-crises.fr/les-inegalite ... s-donnees/

"Les inégalités de revenu aux États-Unis au plus haut depuis que le Bureau du recensement dispose des données" (Washington Post)
Oui, c'est tout à fait ce dont je parlais ;) :
"Selon des données publiées jeudi, les inégalités de revenus aux États-Unis ont atteint leur plus haut niveau depuis que le Bureau du recensement les étudie, soit depuis plus de cinq décennies, alors même que les taux de pauvreté et de chômage du pays sont à des niveaux historiquement bas."
Mais ça contredit ce que tu disais sur le fait que la pauvreté fluctue peu dans les pays développés :)

Michel-Ange
Messages : 3541
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

paranoid a écrit :
22 nov. 2019, 11:38
Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 11:28
paranoid a écrit :
22 nov. 2019, 11:25
@Michel-Ange

https://www.les-crises.fr/les-inegalite ... s-donnees/

"Les inégalités de revenu aux États-Unis au plus haut depuis que le Bureau du recensement dispose des données" (Washington Post)
Oui, c'est tout à fait ce dont je parlais ;) :
"Selon des données publiées jeudi, les inégalités de revenus aux États-Unis ont atteint leur plus haut niveau depuis que le Bureau du recensement les étudie, soit depuis plus de cinq décennies, alors même que les taux de pauvreté et de chômage du pays sont à des niveaux historiquement bas."
Mais ça contredit ce que tu disais sur le fait que la pauvreté fluctue peu dans les pays développés :)
Je ne suis pas sûr d'avoir dit cela.
Sur le court terme, de manière générale, les fluctuation macro-économiques sont d'assez faible ampleur. Néanmoins, les tendance de fond vont pratiquement toujours dans le même sens donc, sur le long terme, cela se traduit par des évolutions significatives. En matière de pauvreté, bien sûr, elle régresse partout en valeur absolue (et rappelons encore une fois que le taux de pauvreté est une valeur relative).

paranoid
Messages : 2742
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par paranoid »

Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 11:45
paranoid a écrit :
22 nov. 2019, 11:38
Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 11:28
paranoid a écrit :
22 nov. 2019, 11:25
@Michel-Ange

https://www.les-crises.fr/les-inegalite ... s-donnees/

"Les inégalités de revenu aux États-Unis au plus haut depuis que le Bureau du recensement dispose des données" (Washington Post)
Oui, c'est tout à fait ce dont je parlais ;) :
"Selon des données publiées jeudi, les inégalités de revenus aux États-Unis ont atteint leur plus haut niveau depuis que le Bureau du recensement les étudie, soit depuis plus de cinq décennies, alors même que les taux de pauvreté et de chômage du pays sont à des niveaux historiquement bas."
Mais ça contredit ce que tu disais sur le fait que la pauvreté fluctue peu dans les pays développés :)
Je ne suis pas sûr d'avoir dit cela.
Sur le court terme, de manière générale, les fluctuation macro-économiques sont d'assez faible ampleur. Néanmoins, les tendance de fond vont pratiquement toujours dans le même sens donc, sur le long terme, cela se traduit par des évolutions significatives. En matière de pauvreté, bien sûr, elle régresse partout en valeur absolue (et rappelons encore une fois que le taux de pauvreté est une valeur relative).
Pardon tu parlais des inégalités :
"Les inégalités fluctuent assez faiblement dans les pays développés"
Enfin le taux de pauvreté augmente constamment aussi dans les pays développés, comme le montre l'étude relatée par l'article que j'avais pas partagé l'autre jour

Michel-Ange
Messages : 3541
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

paranoid a écrit :
22 nov. 2019, 11:49
Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 11:45
paranoid a écrit :
22 nov. 2019, 11:38
Michel-Ange a écrit :
22 nov. 2019, 11:28
paranoid a écrit :
22 nov. 2019, 11:25
@Michel-Ange

https://www.les-crises.fr/les-inegalite ... s-donnees/

"Les inégalités de revenu aux États-Unis au plus haut depuis que le Bureau du recensement dispose des données" (Washington Post)
Oui, c'est tout à fait ce dont je parlais ;) :
"Selon des données publiées jeudi, les inégalités de revenus aux États-Unis ont atteint leur plus haut niveau depuis que le Bureau du recensement les étudie, soit depuis plus de cinq décennies, alors même que les taux de pauvreté et de chômage du pays sont à des niveaux historiquement bas."
Mais ça contredit ce que tu disais sur le fait que la pauvreté fluctue peu dans les pays développés :)
Je ne suis pas sûr d'avoir dit cela.
Sur le court terme, de manière générale, les fluctuation macro-économiques sont d'assez faible ampleur. Néanmoins, les tendance de fond vont pratiquement toujours dans le même sens donc, sur le long terme, cela se traduit par des évolutions significatives. En matière de pauvreté, bien sûr, elle régresse partout en valeur absolue (et rappelons encore une fois que le taux de pauvreté est une valeur relative).
Pardon tu parlais des inégalités :
"Les inégalités fluctuent assez faiblement dans les pays développés"
Enfin le taux de pauvreté augmente constamment aussi dans les pays développés, comme le montre l'étude relatée par l'article que j'avais pas partagé l'autre jour
Ah bon ?
En France :
Image

Aux US :
Image

Mic-Mic
Messages : 3011
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Mic-Mic »

Latornade a écrit :
22 nov. 2019, 06:07
Mic-Mic a écrit :
22 nov. 2019, 00:03
Michel-Ange a écrit :
21 nov. 2019, 13:33
Les salaires ne bougent pas ou peu parce que l'inflation est très basse. Enfin, on ne sait pas bien qui est la poule ou l'œuf d'ailleurs.

De fait, le niveau de vie a une tendance à la hausse très modéré à moyen terme, avec des années de stagnation voire de légère baisse.

On est clairement dans une période de stagnation économique, ce qui par contraste avec les années de forte croissance précédentes donne le sentiment d'une régression. En outre, à peu près tout le monde réclame toujours plus d'État et personne n'accepte la moindre économie dans un périmètre le concernant : c'est la quadrature du cercle.
Peut-être que les statistiques te donnent raison, mais dans la vie réelle, ne constates-tu pas qu'à salaire égal tu perds du pouvoir d'achat ?

Je vais te parler de mon cas : je suis fonctionnaire, donc la réforme de la CSG devrait me faire perdre de l'argent dès l'an prochain. Mais dès cette année, mon électricité a augmenté, et devrait encore le faire en janvier, pour une augmentation de près de 11 % en 8 mois, le tout à cause de l'ouverture à la concurrence !!! Mon loyer a augmenté (révision annuelle), ma taxe ordure ménagère a augmenté (normal, les communes ont moins de ressources), les transports en commun ont augmenté.

Pourtant, je travaille comme plus de 2 (c'est pas juste une expression, j'occupe 1 postes qui regroupent 2 postes qui ont été quitté pour surcharge de travail). Ne serait-il pas normal et juste que j'ai finalement au moins un niveau de vie égal à l'an dernier (voire supérieur puisque Macron devait tout améliorer) ? Et ben je t'assure que ce n'est pas le cas, et que ce n'est pas parti pour changer.
La prime de garantie et la suppression de la TH ne t’ont pas concerné ? Ou la baisse à 11% de la première tranche d’imposition en 2020 ?

Vrai question, pas une critique ou autre. Mais comme tu parles d’un cas précis...
Non je n'ai pas touché la prime de garantie, car j'ai réussit un concours et donc obtenu une sorte de progression. Mais ceci n'a rien à voir avec l'inflation c'est pour ça que je n'en parlais pas. Et si je n'avais pas été augmenté, il est fort probable que je n'aurais pas touché la prime de garantie. J'avais déjà cité des articles qui expliquaient que c'était calculé pour qu'un minimum de personnes la touche.

Tu as raison, ma TH a baissé, mais pas tant que ça puisque la part communale a augmenté et que les autres taxes (ordures par ex) ont augmenté vu que les communes savent qu'elles auront moins de ressources.

Je suis sûr que tu vas me reprendre sur ce que je viens de détailler (peut-être a raison), mais ce que je voulais dire, c'est que ce que dit Michel-Ange était faux.
Ce n'est pas parce que l'inflation est très basse que mon salaire n'a pas augmenté. C'est parce que le gouvernement a souhaité poursuivre le gel de mon salaire, alors qu'il a voté pour l'augmentation (injustifiée en terme de concurrence) du tarif de l'électricité.
Mon pouvoir d'achat n'a pas augmenté suite à la réforme de la CSG, au contraire de ce qu'avait promis Macron. Pire, dès les prochaines années, je vais en perdre à cause de cette réforme.

bernojax
Messages : 6997
Enregistré le : 21 août 2009, 12:00
Localisation : Nantes

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par bernojax »

jeudi 5 décembre les régimes spéciaux dans la rue, certain on un pouvoir de nuisance. ils veulent juste sauver leurs privilège, sans connaître la teneur de la réforme. Comme la majorité sont des fonctionnaires bien sur d'une façon ou d'une autre ils seront payé ce qui est un pur scandale. Par contre certains service publique sont il vraiment à la hauteur de leur Mission? Certain se croient ils tous permis exemple pour couper l’électricité? Oui ils s'en foutent c'est pas leurs intérêt bref il n'y à pas que les politique qui doivent ce remettent en cause et ce mettre à la page sans regarder leurs petits intérêt.

merlin
Messages : 11922
Enregistré le : 10 août 2007, 22:28

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par merlin »

bernojax a écrit :
22 nov. 2019, 19:48
jeudi 5 décembre les régimes spéciaux dans la rue, certain on un pouvoir de nuisance. ils veulent juste sauver leurs privilège, sans connaître la teneur de la réforme. Comme la majorité sont des fonctionnaires bien sur d'une façon ou d'une autre ils seront payé ce qui est un pur scandale. Par contre certains service publique sont il vraiment à la hauteur de leur Mission? Certain se croient ils tous permis exemple pour couper l’électricité? Oui ils s'en foutent c'est pas leurs intérêt bref il n'y à pas que les politique qui doivent ce remettent en cause et ce mettre à la page sans regarder leurs petits intérêt.
L'éducation nationale , te concernant ... :diable:

cercois
Messages : 79
Enregistré le : 09 mai 2013, 00:36

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par cercois »

bernojax a écrit :
22 nov. 2019, 19:48
jeudi 5 décembre les régimes spéciaux dans la rue, certain on un pouvoir de nuisance. ils veulent juste sauver leurs privilège, sans connaître la teneur de la réforme. Comme la majorité sont des fonctionnaires bien sur d'une façon ou d'une autre ils seront payé ce qui est un pur scandale. Par contre certains service publique sont il vraiment à la hauteur de leur Mission? Certain se croient ils tous permis exemple pour couper l’électricité? Oui ils s'en foutent c'est pas leurs intérêt bref il n'y à pas que les politique qui doivent ce remettent en cause et ce mettre à la page sans regarder leurs petits intérêt.
les fonctionnaires en grève ne sont pas payés et ils ne font pas grève pour le plaisir!!

bernojax
Messages : 6997
Enregistré le : 21 août 2009, 12:00
Localisation : Nantes

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par bernojax »

cercois a écrit :
22 nov. 2019, 19:57
bernojax a écrit :
22 nov. 2019, 19:48
jeudi 5 décembre les régimes spéciaux dans la rue, certain on un pouvoir de nuisance. ils veulent juste sauver leurs privilège, sans connaître la teneur de la réforme. Comme la majorité sont des fonctionnaires bien sur d'une façon ou d'une autre ils seront payé ce qui est un pur scandale. Par contre certains service publique sont il vraiment à la hauteur de leur Mission? Certain se croient ils tous permis exemple pour couper l’électricité? Oui ils s'en foutent c'est pas leurs intérêt bref il n'y à pas que les politique qui doivent ce remettent en cause et ce mettre à la page sans regarder leurs petits intérêt.
les fonctionnaires en grève ne sont pas payés et ils ne font pas grève pour le plaisir!!
dans les fonctionnaire ils y à des différences ceux qui travaillent dans les soins, les policiers, les pompiers eux on mon soutient après quand certains font gréve ils sont payé d'une façon ou d'une autre c'est un scandale.

Mic-Mic
Messages : 3011
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Mic-Mic »

bernojax a écrit :
22 nov. 2019, 20:54
cercois a écrit :
22 nov. 2019, 19:57
bernojax a écrit :
22 nov. 2019, 19:48
jeudi 5 décembre les régimes spéciaux dans la rue, certain on un pouvoir de nuisance. ils veulent juste sauver leurs privilège, sans connaître la teneur de la réforme. Comme la majorité sont des fonctionnaires bien sur d'une façon ou d'une autre ils seront payé ce qui est un pur scandale. Par contre certains service publique sont il vraiment à la hauteur de leur Mission? Certain se croient ils tous permis exemple pour couper l’électricité? Oui ils s'en foutent c'est pas leurs intérêt bref il n'y à pas que les politique qui doivent ce remettent en cause et ce mettre à la page sans regarder leurs petits intérêt.
les fonctionnaires en grève ne sont pas payés et ils ne font pas grève pour le plaisir!!
dans les fonctionnaire ils y à des différences ceux qui travaillent dans les soins, les policiers, les pompiers eux on mon soutient après quand certains font gréve ils sont payé d'une façon ou d'une autre c'est un scandale.
Tu te rends compte de l'énorme connerie que tu viens d'écrire, et de répéter ?
Si tu veux crier au scandale, il faudrait présenter des arguments, et pas seulement rabâcher des choses fausses !

bernojax
Messages : 6997
Enregistré le : 21 août 2009, 12:00
Localisation : Nantes

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par bernojax »

merlin a écrit :
22 nov. 2019, 19:54
bernojax a écrit :
22 nov. 2019, 19:48
jeudi 5 décembre les régimes spéciaux dans la rue, certain on un pouvoir de nuisance. ils veulent juste sauver leurs privilège, sans connaître la teneur de la réforme. Comme la majorité sont des fonctionnaires bien sur d'une façon ou d'une autre ils seront payé ce qui est un pur scandale. Par contre certains service publique sont il vraiment à la hauteur de leur Mission? Certain se croient ils tous permis exemple pour couper l’électricité? Oui ils s'en foutent c'est pas leurs intérêt bref il n'y à pas que les politique qui doivent ce remettent en cause et ce mettre à la page sans regarder leurs petits intérêt.
L'éducation nationale , te concernant ... :diable:
oui monsieur le juge je préférerais des arguments qu'un jugements. Des personnes qui sont bonnes en Français et qui détruisent ou font de la casse ils y en à plein. Je ne vais pas m’arrêter de m'exprimer à cause de jugement, souvent par des personnes qui ce disent tolérante de gauche et anti-Macron. :mrgreen: :diable:

Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade »

cercois a écrit :
22 nov. 2019, 19:57
bernojax a écrit :
22 nov. 2019, 19:48
jeudi 5 décembre les régimes spéciaux dans la rue, certain on un pouvoir de nuisance. ils veulent juste sauver leurs privilège, sans connaître la teneur de la réforme. Comme la majorité sont des fonctionnaires bien sur d'une façon ou d'une autre ils seront payé ce qui est un pur scandale. Par contre certains service publique sont il vraiment à la hauteur de leur Mission? Certain se croient ils tous permis exemple pour couper l’électricité? Oui ils s'en foutent c'est pas leurs intérêt bref il n'y à pas que les politique qui doivent ce remettent en cause et ce mettre à la page sans regarder leurs petits intérêt.
les fonctionnaires en grève ne sont pas payés et ils ne font pas grève pour le plaisir!!
Pour le plaisir d’être augmenté un peu quand même. Ou alors ils sont investis d’une mission, rendre service à leurs congénères. Moi quand je rends service (ce qui n’arrive jamais sauf à ma maman qui se fait pas toute jeune), je ne demande rien en retour.

C’est p’tet pour ça que je ne rends jamais service. Sauf à ma maman qui n’est plus toute jeune mais qui a un gros pactole à léguer.

Mon dieu, serais-je fonctionnaire sans le savoir ? Je me fais peur sur P2

Répondre