David contre Goliath (2)

07/12/2019
bookmark bookmark
share share
Image
 

Comme le rapporte Le Progrès, l'entraîneur rémois David Guion a évoqué hier la réception de l'ogre stéphanois. Extraits.

"L’ASSE est aujourd’hui une équipe du top 5. On le voit avec son budget qui dépasse les 100 M€. J’ai eu la chance de faire partie de ce club historique, populaire et d’y occuper des postes très différents. Mon expérience stéphanoise me sert encore aujourd’hui. Mon souvenir le plus fort, c'est le retour des Verts en coupe d’Europe après 26 ans de disette

Claude est un bâtisseur. Ce qui est paradoxal aujourd’hui c’est que lorsqu’on construit, on prend son temps et là, c’est une construction expresse. Depuis deux mois, l’ASSE a un gros appétit. C’est un juste retour des choses au regard de son budget et de la qualité de son effectif. Claude peut faire trois équipes.

Claude a réussi un bon mixte entre les cadres et des jeunes du centre qui se révèlent. Il peut du coup s’appuyer sur plein de ressorts. C’est une équipe imprévisible techniquement et tactiquement. Mais on va tout faire pour essayer de la battre. Mes joueurs aiment ce défi de se confronter aux cadors de la L1."

Ils l'ont prouvé en faisant chuter de nombreuses équipes de haut de tableau cette saison (QSG, OM, LOSC, MHSC, Stade Rennais). Les Verts sont prévenus !

Potins
06/04 07:18
Caïazzo flippe pour le mercato (3)
05/04 23:56
Caïazzo cause chez Rosso
05/04 22:02
Nanard derrière Nasser
05/04 20:53
Abdel félicite les profs
05/04 19:01
Gauthier n'est pas Nanard
05/04 18:13
Très cher, Platoche !
05/04 15:04
Bodmer oeuvre pour Evreux
05/04 12:13
Lulu vénérait Pape
05/04 10:06
TFA est fana du Stéphanois Fofana
05/04 08:11
Thuilot évoque les abos
Articles
30/03/2020
Le nerf de la guerre (2)
17/03/2020
Avant le tunnel, la lumière
10/03/2020
Avec des milieux relayeurs
07/03/2020
Et Chavériat chavira
02/03/2020
Un derby ?
01/03/2020
Bayal : "Un derby, ça se gagne !"
01/03/2020
Une-deux avec Roby avant le derby
01/03/2020
Une pluie de centres
24/02/2020
Une fin cruelle
10/02/2020
Frustrés, mais pas abattus

Partager