home

Inespéré dixit Perrin

17/04/2018
bookmark bookmark
share share
Image

 

S'il risque hélas de rater une partie de la fin de saison, Loïc Perrin s'est réjoui hier sur France Bleu de jouer l'Europe après avoir craint le pire à mi-saison.

 

Les résultats de ce week-end, ça ne pouvait pas être mieux. On a arraché une victoire compliquée à Strasbourg, ça nous replace idéalement dans la course à l’Europe. Le but de Mathieu nous fait du bien, je me demande encore ce qu’il faisait là à ce moment du match ! Mais bon, c’est tout lui, il est toujours bien placé. Il apporte offensivement, que ce soit par ses centres ou sa présence dans la surface. Mais il est rarement pris aussi défensivement. C’est un joueur qui est complet. S’il était à Arsenal, ce n’est pas par hasard. Il démontre encore aujourd’hui que c’est un compétiteur. On est sur une série de 11 matches d’invincibilité. Parfois on a de la réussite. On en a eu à Strasbourg mais aussi à Angers, où on ne méritait pas forcément de gagner. Quand on est un peu moins bien, c’est bien d’arriver à prendre au moins un point ou à gagner les matches.

 

On a de la qualité, aujourd’hui le danger peut venir un peu de partout dans notre équipe. A Strasbourg, il ne nous a fallu qu’une occasion pour faire la différence. Je ne pense pas avoir déjà vécu une saison comme ça dans ma carrière. On est vraiment passé par tous les états. Fin décembre, et même à la reprise quand on est parti en stage en Espagne, l’objectif c’était le maintien. On a eu la chance et la capacité aussi à obtenir le maintien très rapidement. Aujourd’hui on se bat pour les places européennes, c’est inespéré ! Quand je pense à là où on était au mois de décembre… On va voir comment ça se termine, mais passer par tous les états comme ça, ça procure des émotions incroyables ! C’est un peu comme si on vivait deux saisons différentes dans la même saison.

 

Une victoire contre Troyes serait une belle opération, sachant que nos concurrents vont s’affronter entre eux lors de cette journée : Nice reçoit Montpellier et Nantes reçoit Rennes. La journée d’après on va affronter l’une de ces équipes, Montpellier. C’est le sprint final. J’espère que notre belle série va durer le plus longtemps possible. On fera le bilan après chaque match pour voir si on est toujours dans la course ! Il faut déjà se concentrer sur nous, sachant qu’aucun match n’est facile. On a vu Rennes échouer contre Metz ce week-end. C’est toujours compliqué d’affronter des équipes qui jouent leur survie en L1. On doit continuer de faire ce que l’on fait bien depuis un bon moment, en espérant avoir un résultat positif. En étant à un point de la 5e place, on ne va pas dire qu'on joue la 9e. Si on ne finit par européens, ce ne sera pas une déception vu d'où on vient. On veut continuer de prendre du plaisir, de gagner des matches, et on verra bien !"

Potins
24/09 16:48
Où s'arrêtera Djouahra ?
24/09 15:58
Casanova attend la nuit...
24/09 13:36
Casino est toujours là !
24/09 09:20
Assou-Ekotto sur le paletot de Mbappé
24/09 08:50
Pour Obraniak, l'attaque est patraque
24/09 07:01
Khazri ne s'enflamme pas
24/09 06:53
Salibur se libère
24/09 06:45
Pas convaincant mais on vainc Caen
24/09 06:28
Kolo dans l'équipe type
24/09 00:05
Bakary courtisé
Articles
23/09/2018
Une saison enfin lancée ?
22/09/2018
C'est Caen le bonheur ?
20/09/2018
Compan : "Toujours supporter des Verts"
16/09/2018
Un sentiment de déjà vu
14/09/2018
Sandjak a dit
13/09/2018
Paris Blues ?
13/09/2018
Bathenay : "Les poteaux carrés sont bien conservés"
11/09/2018
Mastres & Compagnie n°151 : Kishizo
05/09/2018
Un puzzle à résoudre
01/09/2018
Yannis vu par Idriss

Partager