Un paquet de dissensions à la direction

19/02/2019
bookmark bookmark
share share
Image
 
La Pravda de ce mardi raconte les pathétiques dissensions au sein de la direction de l'ASSE. Extraits.

"En voulant adresser un message à Jean-Marc Barsotti, président de l'association des Verts, dans lequel il lui expliquait la nécessité de contester l'action du directeur général Frédéric Paquet, à l'occasion du conseil de surveillance du 17 janvier, qu'il préside, Caïazzo s'est trompé de destinataire. Il l'a envoyé à... Paquet. Ce dernier est tombé du haut de son double mètre. C'est en effet Caïazzo qui est allé le chercher. Mais leurs noces vertes ont vite été consumées par les premières décisions fortes de l'ancien dirigeant du LOSC, placé à la tête de l'exécutif de l'AS Saint-Étienne en raison du burn-out que traversait alors Roland Romeyer, le président du directoire.

Alors qu'il l'avait fait recruter en septembre 2015, Caïazzo a obtenu de Paquet le départ de Matthieu Malkani-Giraud de son poste de directeur du développement marketing. Mais le timing, six mois, et son remplacement par Béatrice Salen, devenue proche de Paquet, ont déplu. Tout comme le renvoi d'Éric Blondel de son poste de team manager. Homme de confiance de Caïazzo pendant huit ans, notamment au conseil de surveillance, avant d'intégrer le staff en juin 2016 à la demande de Christophe Galtier, alors entraîneur, Blondel lui avait soufflé le nom de Jean-Louis Gasset. Caïazzo ne l'a pas oublié.

C'est dans l'ombre, au niveau du développement marketing et digital du club, que Paquet est attendu. Il doit trouver 10 millions d'euros d'ici à 2021. Puis 20 millions à partir de cette date. Or, le compte n'y est pas. Les recettes, hors vente de joueurs, que Caïazzo désespère de ne pas voir optimisées, n'ont pas augmenté depuis 2010. Malgré la puissance de la marque stéphanoise, elles resteraient inférieures à celles de Bordeaux et Rennes. Contesté par Caïazzo, Frédéric Paquet s'est tourné vers Roland Romeyer pour sauver sa peau.

Depuis "l'affaire du SMS", Paquet se retrouve sous la tutelle de Romeyer. La victoire devant Dijon (3-0, le 22 décembre) aurait convaincu ce dernier de revenir aux affaires. À 73 ans et jusqu'en 2024, date de la renégociation des droits télé. Caïazzo aurait été mis devant le fait accompli de ce retour, officialisé avec l'interview de Romeyer dans L'Équipe du 11 février. La veille de rompre son silence d'un an, alors qu'il regardait Rennes - Saint-Étienne au bar du club le Chaudron vert, Romeyer avait envoyé un SMS à Dominique Rocheteau, son directeur sportif, et à Paquet, leur ordonnant de fustiger l'arbitrage.

Comme il en avait pris trop souvent l'habitude, Paquet est monté, seul, au créneau. Pas suffisant, aux yeux de son président. Désavoué et désabusé, Paquet réfléchirait à partir en fin de saison. De retour, Romeyer brûle toutes les décisions de Paquet. Il avait acté le départ, libre, de Beric, en juin ? Romeyer a convoqué Amir Ruznic, son agent, la semaine passée. L'ASSE se montre désormais disposée à lui offrir 100 000 des 180 000 euros de salaire brut mensuel réclamé (contre 75 000 euros aujourd'hui) et un nouveau contrat de trois ans. Romeyer gère en solitaire le dossier de son chouchou, tandis que le retour de Blondel, pour épauler Gasset dans sa relation difficile avec Romeyer, est d'actualité."

Potins
21/01 08:41
T'y es moins bon sans Tiemoué
21/01 06:57
Cabaye sur de bons rails
20/01 22:48
Chez Aguilar pour une place en quart
20/01 21:36
Blanc était proche de la Viola
20/01 20:57
Des poubelles à descendre un dimanche après-midi
20/01 20:43
Sur le Rocher ou dans le Loiret ? (2)
20/01 20:31
La LFP a calé les sardines
20/01 17:32
Les Verts chez les Grenats à la Chandeleur à 17h00
20/01 17:11
Mahdi et Arnaud devront se tenir à carreau
20/01 16:48
Crocodiles de lundi
Articles
18/01/2020
Ne pas balancer le match à Paris !
15/01/2020
Stephen Vincent : "Charléty sera plutôt vert"
13/01/2020
Fade
06/01/2020
Sérieux
04/01/2020
On va tomber là, Cerise ?
04/01/2020
Le maure aux dents avant que ça se corse !
03/01/2020
Hourra ! Rivera !
03/01/2020
Défense à 3, attaque à ... ?
02/01/2020
Didier Gilles : "Vert un jour, Vert toujours !"
31/12/2019
Pierrick Cros : "C'est du 50-50 !"

Partager