home

Quand balaise Blaise était guère épais

11/06/2018
bookmark bookmark
share share
Image

 

Arrivé au pays de Tolstoï pour jouer la Coupe du monde comme ses anciens coéquipiers stéphanois Yohan Benalouane et Gelson Fernandes, Blaise Matuidi s'est révélé à Troyes, comme le rappelle le DG de l'ESTAC Francis Boudin dans la dernière édition de L'Est-Eclair. Extraits.

 

"Repéré par Christophe Laigneau à Clairefontaine, Blaise s’est déplacé, pour s’engager à Troyes, avec son père. Au niveau scolarité, Blaise redoublait sa première année de BEP vente. On a proposé qu’il passe directement en seconde année. Son père y tenait absolument. C’est ce qui a fait pencher la balance. L’histoire commence là.

 

Un jour, son maître de stage m’appelle pour me dire qu’il souhaitait se séparer de Blaise, lui reprochant qu’il allait s’asseoir systématiquement entre deux passages de clients. L’intéressé rétorquait qu’il devait tout donner aux entraînements, et se reposer un maximum le reste du temps, précisant qu’il ne dérogerait pas à cette règle. On lui a trouvé un autre maître de stage qui avait compris le message. Ce fut son seul écart de conduite, si l’on peut dire.

 

Je me souviens du premier entraînement de Blaise avec les pros. C’était en hiver, Jean-Marc Furlan avait dirigé sa séance sur synthétique, à Henri-Terré. Le coach avait mis en place un exercice de duels, épaule contre épaule. Tout fluet, Blaise, qui avait 16, 17 ans, avait bougé tous les pros. Ça nous avait marqués et, à la fin de ce premier entraînement, on avait vite compris que Blaise irait loin."

Potins
13/12 21:17
Honorat comprend
13/12 20:22
Vieira ravi
13/12 18:19
Sur la promenade un dimanche !
13/12 13:17
Gambardella : bouffez du FC Lyon !
13/12 12:47
On saura demain
13/12 11:27
Houri à Montauban
13/12 08:18
Les Aiglons se reposent, les Verts se musclent
13/12 07:50
Et de dix pour Gomis !
13/12 07:36
Andrézieux ne souhaite pas de Chaudron
13/12 07:23
Il veut que ça joue tôt, Quillot !
Articles
12/12/2018
Bauthéac : "Cette année, j'aime beaucoup Sainté"
08/12/2018
Cauchemardesque
06/12/2018
VARum ?
04/12/2018
Après avoir bouffé du Canari, buvons du Bordeaux !
03/12/2018
Tholot : "Mon coeur sera marine et vert"
02/12/2018
La référence ?
30/11/2018
A défaut de Lyon, bouffons du Canari !
29/11/2018
Garande : "Sainté-Nantes, c'était bouillant !"
29/11/2018
Tintin, si proche si loin
28/11/2018
Ils ont perdu gros

Partager