15 août 1999 : Marseille 3-3 ASSE  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Peak6 trompe le monde (3)

27/05/2018

 

Le Progrès du jour revient sur l'affaire Peak6. Extraits.

 

"Si la société n’est pas à proprement parler un fonds d’investissement, elle fonctionne comme telle et à ce titre regroupe des capitaux de gens n’ayant souvent aucun rapport entre eux, mais décidés à partager les coûts et bénéficier des avantages de placements. Peak6 est ainsi centré sur les services financiers, la gestion des risques et d’actifs sur les marchés boursiers. Ce sont les actionnaires qui auraient bloqué le processus du rachat du club.

 

C’est le raisonnement tenu par Stéphane Tessier, ancien directeur du club stéphanois. "Dans le monde des fonds d’investissement, il y a des intermédiaires qui vont trouver un deal avec un vendeur. C’est ce qu’a fait Jérôme de Bontin. L’affaire est ensuite présentée aux actionnaires". Ce serait donc ces derniers qui devant l’incertitude du placement auraient revu leur investissement à la baisse.

 

Une autre source, du côté de Monaco, rapporte que les avocats du fonds ont, dès le début de la semaine conseillé de ne pas acheter. Des partenaires du groupe auraient reculé après avoir compris que l’ASSE ne terminerait pas 5e ce qui lui aurait ouvert les portes de la Ligue Europa avec une vingtaine de millions à la clé. On évoque cette position pour un groupe russe, déjà présent à Bournemouth avec Matt Hulsizer, mais Bernard Caïazzo affirme n’en avoir jamais entendu parler.

 

Bernard Caïazzo prônait une autre solution qu’une reprise du club, l’emprunt comme nombre d’entreprises pour s’agrandir ou investir. Les actionnaires s’étaient rapprochés de Sports Value, la société dirigée par Nicolas Blanc. Dans le cas de l’ASSE, on s’orienterait vers un recours à des obligations. Cette option avait été mise de côté, selon l’exigence de Peak6 et cette condition du deal est jugée aujourd’hui pénalisante, d’où un recours en justice annoncé."

   


A venir

18/08/2018 18:00

[Nat2] ASSE - Trelissac



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com