Subotic aquatique (3)

15/05/2019
bookmark bookmark
share share
Image

Dans la dernière édition du mensuel So Foot, Neven Subotic parle de son engagement humanitaire. Extraits.

"Chaque été et chaque hiver, je me rends dans la région du Tigré, dans le nord de l'Ethiopie, pour suivre le bon déroulé de l'association que j'ai créée en 2012. Notre mission consiste à creuser des puits d'eau potable au profit des populations locales. Nous forons jusqu'à 60 mètres de profondeur, et ensuite, il faut installer la pompe, puis apprendre à la communauté comment l'utiliser. Là-bas, presque personne n'a de toilettes, donc il faut se battre des jours entiers pour expliquer à chacun l'usage et l'utilité décisive des sanitaires. On ne peut pas en construire pour tout le monde, donc on le fait dans certains endroits stratégiques et des lieux communs, comme les écoles.

Chaque jour, après l'entraînement, j'allume mon ordinateur et j'assure un check-up à distance. Nous voulons être sûrs que les puits puissent fonctionner dans les années à venir, donc on installe des capteurs qui envoient des données à nos serveurs tous les jours. L'association compte sept salariés, que j'ai moi-même recrutés. La dernière fois, on avait reçu 115 candidatures pour un poste, donc on a dû éliminer 90% des dossiers. Pour ceux qui passent la première étape, je mène deux entretiens, via Skype quand je suis à Saint-Etienne ou alors de visu quand je suis à Dortmund.

Un jour, pour montrer leur gratitude, les habitants d'un village éthiopien ont décidé de sacrifier une chèvre pour le repas. Ils ont lavé la viande dans l'eau de la rivière. Mais évidemment, cette eau est vérolée, les vaches chient dedans, les chiens y pissent... Pour ces gens, tuer une chèvre, ce n'est pas rien, ça représente beaucoup d'argent... Alors j'ai accepté le repas, je n'aurais pas dû le faire mais je voulais simplement être poli. Les trois jours suivants, j'ai été malade comme un chien !

Nous vivons dans des pays riches, qui font face à des problèmes très relatifs. En France, il y a énormément de discussions en ce moment pour déterminer quels changements vous pourriez apporter au fonctionnement de votre économie. On peut débattre de tout ça, c'est normal, mais dans certaines parties du monde, on s'inquiète de savoir si on va survivre le jour suivant, pas de la liberté d'expression, de la démocratie directe ou du système de taxe. Selon moi, l'accès à l'eau potable, ça reste le plus basique des droits humains.

Contrairement à certains de ses voisins, l'Ethiopie n'est pas plongée dans une guerre civile. Forcément, ça aide d'avoir affaire à un Etat qui travaille dans les campagnes et ne veille pas à seulement valoriser des politiques d'urbanisation. S'ils ne concentraient leurs actions que vers le développement des villes, ça aurait été très dur pour nous de bosser dans l'arrière-pays. On voulait être sûrs qu'il y ait des programmes parallèles au nôtre pour accompagner notre démarche.

Selon moi, les joueurs ne sont pas assez impliqués dans l'action sociale. L'initiative Common Goal de Juan Mata, c'est un bon début, mais se satisfaire de donner 1% de ses revenus, est-ce assez quand on gagne un million ? De même, si la démarche s'opère uniquement à travers un don d'argent, et que les joueurs ne sont pas liés un minimum à la cause défendue, c'est dommage. Il faudrait créer un système où ils seraient plus connectés à la société, parce qu'il me semble qu'ils ne le sont pas vraiment actuellement."

Potins
25/01 23:35
Bravo Subo !
25/01 22:39
Nedder retient le caractère
25/01 22:25
Les Verts ont encore croqué les Crocos
25/01 19:54
N2 : Les Verts perdent chez Lambert
25/01 14:46
Puel met un stop à Derby et Stoke
25/01 14:03
Mollo quitte les Grecs pour les Guêpes
25/01 10:36
Lambert se méfie des Verts
25/01 09:51
Razik le pragmatique
25/01 09:30
L'ASSE encore hackée (2)
25/01 09:12
Ultras proches de Roro ?
Articles
25/01/2020
Gard aux petits ponts !
18/01/2020
Ne pas balancer le match à Paris !
15/01/2020
Stephen Vincent : "Charléty sera plutôt vert"
13/01/2020
Fade
06/01/2020
Sérieux
04/01/2020
On va tomber là, Cerise ?
04/01/2020
Le maure aux dents avant que ça se corse !
03/01/2020
Hourra ! Rivera !
03/01/2020
Défense à 3, attaque à ... ?
02/01/2020
Didier Gilles : "Vert un jour, Vert toujours !"

Partager