Le massacre du Printant (10)

08/12/2019
bookmark bookmark
share share
Image
 

Alors que ses dirigeants ont décidé de licencier Ghislain Printant pour faute grave, Mathieu Debuchy défend son ancien entraîneur dans la dernière édition du Parisien. Extraits.

"En quoi Sainté est à part en France ? Il y a le poids de l'histoire de ce club. Ses supporters sont incroyables. L'ASSE me rappelle l'Angleterre et surtout Newcastle où j'ai joué un an et demi. Là-bas, j'ai adoré ce public qui te porte et te transcende même à l'extérieur. Je retrouve cette notion ici. Les Stéphanois sont passionnés par leur club et vivent pour le football.

A Saint-Etienne, les gens attendent beaucoup de leurs joueurs. C'est une motivation supplémentaire, être digne de leurs espoirs. Ici, la Coupe d'Europe, c'est très important. On nous demande d'être européens chaque saison ! Je le comprends car l'Europe a fait vivre des choses incroyables à l'ASSE.

Claude Puel n'a pas changé depuis le LOSC. C'est un acharné de boulot qui sait exactement où il veut aller. Cela se sent dans les séances et les discours d'avant-match. L'exigence est énorme. Il aime vraiment la notion de travail. Avec Ghislain Printant, pour qui j'ai beaucoup de respect, des garçons n'ont pas fait les efforts qu'il fallait afin d'être performants. Peut-être que le groupe n'était alors pas à la hauteur de ce que demandait l'ancien coach."

Potins
29/03 11:00
Bouanga tacle Zemmour
29/03 10:24
Le beau geste de Boudebouz
29/03 10:06
Avec Guillou, c'était la fête du slip !
29/03 09:54
Saint-Etienne - Kiev sur La Chaîne Parlementaire (2)
29/03 09:24
Canal -
29/03 09:03
Le 30 juin n'est pas un frein ? (16)
28/03 21:41
Trauco avait des touches en Liga et en Bundesliga
28/03 18:52
La relique Despeyroux de Hervé Mathoux
28/03 17:51
José saudade Aloisio
28/03 16:36
Kastendeuch pour une baisse des salaires
Articles
17/03/2020
Avant le tunnel, la lumière
10/03/2020
Avec des milieux relayeurs
07/03/2020
Et Chavériat chavira
02/03/2020
Un derby ?
01/03/2020
Bayal : "Un derby, ça se gagne !"
01/03/2020
Une-deux avec Roby avant le derby
01/03/2020
Une pluie de centres
24/02/2020
Une fin cruelle
10/02/2020
Frustrés, mais pas abattus
06/02/2020
On regarde en bas

Partager