home

Sainté, fébrilité

23/09/2019
bookmark bookmark
share share
Image

Resté sur le banc hier à Angers et venu à la rencontre du parcage à l'issue de cette rencontre de la 6e journée de L1, Loïc Perrin commente la déroute de son équipe dans la dernière édition du Progrès.

"Je ne vois que la fébrilité pour expliquer un tel revirement de situation. Nous avions maîtrisé la première période et ouvert le score. On prend un but trop rapidement au retour des vestiaires et nous avons joué à l’envers. La fébrilité nous a paralysés et fait déjouer. La fin de match est anecdotique, le tournant, c’est ce second but. Il y a un match qui arrive mercredi, à nous de redresser la situation. Est-ce que je suis inquiet ? Aujourd’hui, oui, je le suis."

Potins
23/10 23:03
L'Ukrainien craint le Chaudron
23/10 22:40
Oleksandria redoute Bouanga
23/10 22:11
Aholou in, Cabaye out
23/10 21:55
Les deux kops écopent d'une lourde sanction
23/10 19:48
Jorginho buteur et leader
23/10 19:31
Bafé en finale de Ligue des Champions
23/10 15:58
Et le numéro complémentaire ?
23/10 15:55
Puel pas émoustillé
23/10 13:21
Dieu suspendu, Khazri en sursis
23/10 09:56
Oleksandria l'ancienne !
Articles
21/10/2019
Une nouvelle série
19/10/2019
Ne pas boire le calice à Bordeaux
10/10/2019
Dernis : "J'ai tiré Puel !"
08/10/2019
Beau comme un but à la 90e (2)
07/10/2019
Bauthéac : "Puel est un super coach !"
06/10/2019
Pignol : "Puel, un grand professionnel"
05/10/2019
Vendroux : "Laissez travailler Puel !"
04/10/2019
En confiance !
01/10/2019
Guillou : "C'est un match ouvert et tout vert"
30/09/2019
Clean sheet !

Partager