home

Coupet, arrêt de jeu (1)

05/05/2011
bookmark bookmark
share share

Dans son livre entretien avec Benjamin Danet Arrt de jeu (ed. du Rocher, mai 2011), Grgory Coupet revient sur son exprience stphanoise.

"Enfant, les Verts a ne me dit rien. Leur pope europenne en 1976 non plus. Deux vnements provoquent mon dpart du Puy () En 1977, je n'ai pas encore cinq ans et je prends ma toute premire licence au COP, le club olympique du Puy () Deux vnements provoquent mon dpart du Puy. Un stage de gardiens de buts, tout d'abord. Celui organis par Jean Castaneda, le gardien emblmatique de l'ASSE. Mes parents me l'offrent car je veux absolument savoir ce que pensent de moi des gens extrieurs mon club. Je finis meilleur gardien du stage, les ducateurs confirment mon potentiel et ma mre accepte enfin l'ide que je veuille rejoindre un club professionnel. Dans le mme temps, arrive au Puy un certain Gilbert Ravanello. Il booste le club, dirige le centre de formation et me permet d'intgrer le groupe professionnel. Ravanello parle de moi l'AS Saint-Etienne car il y a lors un partenariat entre les deux clubs. Et comme, dans le mme temps, mon pre, sans m'en informer, crit plusieurs clubs pour que j'aille faire des tests, un premier rendez-vous m'attend au stade Geoffroy-Guichard. Mon pre crit un dizaine de clubs pour que je puisse effectuer un test chez eux. Mais il n'obtient que des refus : Marseille, Monaco, Sochaux, Nantes, Caen. Seul Saint-Etienne se manifeste. Il y a galement l'AJ Auxerre, qui aprs m'avoir dit non, tente de me faire venir. Mais je dis non car l'ASSE a dit oui tout de suite.

Tu arrives au stade et te retrouves dans un petit vestiaire avec une quinzaine de types que tu ne connais pas. Mais c'est tout de mme le stade Geoffroy-Guichard, a me prend la gorge. Le vestiaire est situ sous les tribunes, c'est impressionnant ! Bien entendu, j'ai le trac, je me dis que j'y arriverai jamais, tous les autres gardiens sont beaucoup plus costauds que moi. Malgr le stress, le test se passe bien. A tel point que par la suite, je suis reconvoqu et que l'ASSE me demande de participer au tournoi junior de Saint-Joseph. Je dbarque alors dans une toute autre dimension : je porte le maillot vert, il y a des supporters autour du terrain, on me demande de signer des autographes Un truc de malade ! La bonne nouvelle me parvient dans les jours qui suivent. C'est mon pre qui me l'apprend. Je ne saute pas de joie, je n'explose pas. Je suis dj dans mon processus. Ce qui m'arrive est normal, c'est l'objectif vers lequel je tends depuis des annes."

Potins
18/01 07:55
Lacombe était vert
18/01 07:23
Roby ravi par la solidité de Sainté
18/01 07:12
M'Vila remercie Khazri
17/01 22:48
Katranis sort de l'impasse (2)
17/01 18:08
Moulin coeur fidèle
17/01 17:24
Silva là jusqu'en 23
17/01 13:27
Coupe Gambardella : de la besogne en Bourgogne
17/01 11:13
Payet au piquet
17/01 10:54
Les stats balayent les commentaires
17/01 10:20
Le vilain gardien veut les trois points
Articles
18/01/2019
On dit merci qui ?
16/01/2019
Nouzaret : "Les Verts peuvent le refaire"
16/01/2019
Fournier : "Le Chaudron va bouillir contre les Olympiques !"
15/01/2019
Olympique de Marseille ou Olympique de Marcel ?
13/01/2019
Dumas : "Khazri et Ruffier, c'est très fort !"
13/01/2019
Un brin de reussite
11/01/2019
En avant la victoire !
10/01/2019
Bridonneau : "Sainté restera gravé en moi à vie"
09/01/2019
Gasset, la main verte avec les jeunes pousses ?
02/01/2019
Gauthier capitaine fracasse

Partager