Avec Parizon, à Caen la montée ?

09/09/2006
bookmark bookmark
share share
Malgré l'absence de Compan et un Mazure revenant de blessure, les Caennais ont tenu en échec le leader messin jeudi soir. Invaincus, les Bas-Normands occupent actuellement la troisième place du classement de Ligue 2 mais Patrick Parizon se garde bien de fanfaronner : "On nous a mis une étiquette de favoris, mais ne tombons surtout pas dans ce panneau-là. Nous sommes dans la liste des prétendants, mais des prétendants, il y en a un paquet !" Arrivé au SM Caen en juillet 2005, l'ex-Stéphanois (1967-1973) s'est parfaitement adapté au triumvirat Dumas (manager) - Parizon (entraîneur) - Garande (entraîneur-adjoint) instauré par les dirigeants caennais. "Franck (Dumas), c'est le boss ! Moi, c'est le terrain, je prépare les séances d'entraînement. Cette triplette ne pose pas de souci dans la mesure où chacun a un rôle bien défini. On fonctionne un peu à l'anglaise. Dans un milieu où il y a beaucoup de pression, ça permet de la partager." source : Paris-Normandie
Potins
06/04 16:22
Repellini soutient Puel
06/04 15:13
Audrain rebosse pour Gourcuff
06/04 14:07
Ca fait mal au(x) bide(s) !
06/04 10:56
31 000 places pour la finale déjà vendues !
06/04 08:20
Caïazzo craint une finale à huis-clos
06/04 08:08
Un tiers de manque à gagner
06/04 07:52
M'Vila nie avoir taclé Puel
06/04 07:18
Caïazzo flippe pour le mercato (3)
05/04 23:56
Caïazzo cause chez Rosso
05/04 22:02
Nanard derrière Nasser
Articles
30/03/2020
Le nerf de la guerre (2)
17/03/2020
Avant le tunnel, la lumière
10/03/2020
Avec des milieux relayeurs
07/03/2020
Et Chavériat chavira
02/03/2020
Un derby ?
01/03/2020
Bayal : "Un derby, ça se gagne !"
01/03/2020
Une-deux avec Roby avant le derby
01/03/2020
Une pluie de centres
24/02/2020
Une fin cruelle
10/02/2020
Frustrés, mais pas abattus

Partager