[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau droit, Ligne de but, Poteau gauche

Florent
Messages : 5270
Inscription : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent » 14 janv. 2019, 18:02

Junito a écrit :
Même si il est taxé ça reste un investissement sans risque avec une rentabilité bien supérieure aux autres placement. Le problème c'est surtout qu'avec l'immobilier, les mecs qui ont un patrimoine locatif peuvent prendre des prêts bien plus facilement parce que les banques mettrons en face les revenus issus des loyers que la personne possède déjà. Du coup ils développent leur patrimoine sans débourser quoique ce soit. Et beaucoup n'investissent pas dans le bien qu'ils achètent. Ils en ont rien à foutre de la rénovation thermique vu que c'est pas eux qui paient le chauffage mais le locataire.

D'ailleurs si il y a bien un truc à faire dans l'immobilier c'est de forcer les propriétaires qui louent des logements qui sont des passoires à énergie à investir dans la rénovation sinon à faire une surtaxe sur les loyers.
J'ai acheté un appartement de 43m² au 4 de la rue Georges Teyssier 43000 euros en 2008.
Je l'ai revendu 25000 euros en 2015
Et sachant que je l'ai loué à peu près 2/3 du temps, ce qui fait qu'il me coutait tout les mois, directement sur mon compte bancaire, indirectement sur ma feuille d'imposition.


J'ai aussi passé 1 an à faire un appartement de mes mains dans la plaine du forez, samedi et dimanche compris, en 2009.
10 ans plus tard, en le revendant et en remboursant le K restant du, il me restera 18 ke.
Avec ce qu'il me coute en fiscalité, taxes diverses et variés, assurances, etc (le bien ne s'auto finançait pas complètement) le rendement est nul.

j'ai encore l'exemple du copine qui vient de vendre son bien sur sainté 43 ke, bien qu'elle a acheté 75 ke il y a 10 ans (il va falloir qu'elle sorte 2000 euros de sa poche en plus de la vente pour rembourser le K restant du).

Donc chuis pas aussi catégorique que toi sur le "sans risque" et "à rentabilité bien supérieure".

Pour moi, le principal avantage c'est que c'est le seul placement que tu peux faire si tu n'as pas d'apport et que tu as envie de bosser en refaisant toi même le bien (tout du moins dans nos régions).

Florent
Messages : 5270
Inscription : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent » 14 janv. 2019, 18:04

baggio42 a écrit :
Punky a écrit :
Junito a écrit :
SP42 a écrit :On voit qu’il se dégage deux idées ici sur le forum :

Ceux qui pensent qu’il est intéressant d’essayer de garder les personnes les plus fortunées en France, en partant du postulat que l’argent qu’ils ont sera réinvesti dans l’économie française... Mais la question réelle est : Jusqu’où va-t-on pour essayer de les garder en France ? C’est tout le problème.

Et ceux qui considèrent que si les mecs fortunés veulent se barrer, qu’ils se cassent…
Il faut surtout faire la distinction entre les riches qui bénéficient d'une situation de rente et qui gagnent des millions sans avoir à rien faire et ceux qui créent de la valeur en innovant, en développant en prenant des risques et en créant de l'emploi.

Les premiers sont nocifs pour la société et même pour l'économie, les seconds sont une espèce rare - comme les footballeurs de talent - qu'il faut savoir accompagner, aider et supporter plutôt que de les surtaxer car par leur action ils génèrent indirectement :
- des cotisations sur les salaires des emplois qu'il créent
- de l'IS sur les bénéfices qu'ils génèrent via leurs société
- de la TVA via les dépenses de vie des salariés qu'ils rémunèrent
Sans vouloir défendre les riches rentiers mais pour en côtoyer dans mon cadre professionnel, ils génèrent eux aussi et ce indirectement :
- des prélèvements sociaux (CSG, CRDS et contributions additionnelles) au titre de leurs revenus fonciers
- de l'IR et / ou de l'IS (même si j'en conviens, beaucoup font de l'optimisation fiscale)
- des emplois (régisseurs, notaires, banquiers, agents immobiliers, diagnostiqueurs, artisans)
Lors de sa campagne électorale, Macron voulait taxer les revenus immobiliers, qu'il juge non créatifs d'emplois. Pour résumer, taxer les rentiers et encourager ceux qui investissent dans l'économie. De toute façon il faut les deux dans une économie.
C'est pas jsutement le sens de la trasnformation de l'ISF en IFI ?

baggio42
Messages : 6536
Inscription : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 » 14 janv. 2019, 18:08

Florent a écrit :
Junito a écrit :
Même si il est taxé ça reste un investissement sans risque avec une rentabilité bien supérieure aux autres placement. Le problème c'est surtout qu'avec l'immobilier, les mecs qui ont un patrimoine locatif peuvent prendre des prêts bien plus facilement parce que les banques mettrons en face les revenus issus des loyers que la personne possède déjà. Du coup ils développent leur patrimoine sans débourser quoique ce soit. Et beaucoup n'investissent pas dans le bien qu'ils achètent. Ils en ont rien à foutre de la rénovation thermique vu que c'est pas eux qui paient le chauffage mais le locataire.

D'ailleurs si il y a bien un truc à faire dans l'immobilier c'est de forcer les propriétaires qui louent des logements qui sont des passoires à énergie à investir dans la rénovation sinon à faire une surtaxe sur les loyers.
J'ai acheté un appartement de 43m² au 4 de la rue Georges Teyssier 43000 euros en 2008.
Je l'ai revendu 25000 euros en 2015
Et sachant que je l'ai loué à peu près 2/3 du temps, ce qui fait qu'il me coutait tout les mois, directement sur mon compte bancaire, indirectement sur ma feuille d'imposition.


J'ai aussi passé 1 an à faire un appartement de mes mains dans la plaine du forez, samedi et dimanche compris, en 2009.
10 ans plus tard, en le revendant et en remboursant le K restant du, il me restera 18 ke.
Avec ce qu'il me coute en fiscalité, taxes diverses et variés, assurances, etc (le bien ne s'auto finançait pas complètement) le rendement est nul.

j'ai encore l'exemple du copine qui vient de vendre son bien sur sainté 43 ke, bien qu'elle a acheté 75 ke il y a 10 ans (il va falloir qu'elle sorte 2000 euros de sa poche en plus de la vente pour rembourser le K restant du).

Donc chuis pas aussi catégorique que toi sur le "sans risque" et "à rentabilité bien supérieure".

Pour moi, le principal avantage c'est que c'est le seul placement que tu peux faire si tu n'as pas d'apport et que tu as envie de bosser en refaisant toi même le bien (tout du moins dans nos régions).
Tu prends deux exemples hors normes. Le premier c'est Saint-Etienne, qui n'est pas un exemple classique en immobilier. De plus les années 2008/2009 sont les années où l'immobilier était au plus haut.

Si je peux me permettre, si tu avais la possibilité, tu aurais dù gardé celui situé rue Georges Teyssier :rouge:

baggio42
Messages : 6536
Inscription : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 » 14 janv. 2019, 18:10

Florent a écrit :
baggio42 a écrit :
Punky a écrit :
Junito a écrit :
SP42 a écrit :On voit qu’il se dégage deux idées ici sur le forum :

Ceux qui pensent qu’il est intéressant d’essayer de garder les personnes les plus fortunées en France, en partant du postulat que l’argent qu’ils ont sera réinvesti dans l’économie française... Mais la question réelle est : Jusqu’où va-t-on pour essayer de les garder en France ? C’est tout le problème.

Et ceux qui considèrent que si les mecs fortunés veulent se barrer, qu’ils se cassent…
Il faut surtout faire la distinction entre les riches qui bénéficient d'une situation de rente et qui gagnent des millions sans avoir à rien faire et ceux qui créent de la valeur en innovant, en développant en prenant des risques et en créant de l'emploi.

Les premiers sont nocifs pour la société et même pour l'économie, les seconds sont une espèce rare - comme les footballeurs de talent - qu'il faut savoir accompagner, aider et supporter plutôt que de les surtaxer car par leur action ils génèrent indirectement :
- des cotisations sur les salaires des emplois qu'il créent
- de l'IS sur les bénéfices qu'ils génèrent via leurs société
- de la TVA via les dépenses de vie des salariés qu'ils rémunèrent
Sans vouloir défendre les riches rentiers mais pour en côtoyer dans mon cadre professionnel, ils génèrent eux aussi et ce indirectement :
- des prélèvements sociaux (CSG, CRDS et contributions additionnelles) au titre de leurs revenus fonciers
- de l'IR et / ou de l'IS (même si j'en conviens, beaucoup font de l'optimisation fiscale)
- des emplois (régisseurs, notaires, banquiers, agents immobiliers, diagnostiqueurs, artisans)
Lors de sa campagne électorale, Macron voulait taxer les revenus immobiliers, qu'il juge non créatifs d'emplois. Pour résumer, taxer les rentiers et encourager ceux qui investissent dans l'économie. De toute façon il faut les deux dans une économie.
C'est pas jsutement le sens de la trasnformation de l'ISF en IFI ?
Il me semble, oui. Mais des gaziers comme Punky, peuvent mieux confirmer :mrgreen:

Jelp
Messages : 812
Inscription : 13 juin 2017, 21:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Jelp » 14 janv. 2019, 18:34

baggio42 a écrit :
Florent a écrit :
baggio42 a écrit :
Punky a écrit :
Junito a écrit :
SP42 a écrit :On voit qu’il se dégage deux idées ici sur le forum :

Ceux qui pensent qu’il est intéressant d’essayer de garder les personnes les plus fortunées en France, en partant du postulat que l’argent qu’ils ont sera réinvesti dans l’économie française... Mais la question réelle est : Jusqu’où va-t-on pour essayer de les garder en France ? C’est tout le problème.

Et ceux qui considèrent que si les mecs fortunés veulent se barrer, qu’ils se cassent…
Il faut surtout faire la distinction entre les riches qui bénéficient d'une situation de rente et qui gagnent des millions sans avoir à rien faire et ceux qui créent de la valeur en innovant, en développant en prenant des risques et en créant de l'emploi.

Les premiers sont nocifs pour la société et même pour l'économie, les seconds sont une espèce rare - comme les footballeurs de talent - qu'il faut savoir accompagner, aider et supporter plutôt que de les surtaxer car par leur action ils génèrent indirectement :
- des cotisations sur les salaires des emplois qu'il créent
- de l'IS sur les bénéfices qu'ils génèrent via leurs société
- de la TVA via les dépenses de vie des salariés qu'ils rémunèrent
Sans vouloir défendre les riches rentiers mais pour en côtoyer dans mon cadre professionnel, ils génèrent eux aussi et ce indirectement :
- des prélèvements sociaux (CSG, CRDS et contributions additionnelles) au titre de leurs revenus fonciers
- de l'IR et / ou de l'IS (même si j'en conviens, beaucoup font de l'optimisation fiscale)
- des emplois (régisseurs, notaires, banquiers, agents immobiliers, diagnostiqueurs, artisans)
Lors de sa campagne électorale, Macron voulait taxer les revenus immobiliers, qu'il juge non créatifs d'emplois. Pour résumer, taxer les rentiers et encourager ceux qui investissent dans l'économie. De toute façon il faut les deux dans une économie.
C'est pas jsutement le sens de la trasnformation de l'ISF en IFI ?
Il me semble, oui. Mais des gaziers comme Punky, peuvent mieux confirmer :mrgreen:
Oui

mononoké
Messages : 2096
Inscription : 18 avr. 2015, 06:12
Localisation : 42000

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par mononoké » 14 janv. 2019, 18:48

https://www.lemonde.fr/politique/articl ... 23448.html
ommencer un débat en disant qu’on va « maintenir le cap » comme l’ont fait plusieurs ministres, cela revient à dire qu’échanger ne servira à rien. La Lettre aux Français du président est plus ouverte mais n’offre aucune garantie réelle. Dans ces conditions, le terme de débat est galvaudé : il s’agira au mieux d’écoute plus que de débat.
La Lettre aux Français n’évoque ni les modalités du débat ni celles de la prise en compte des résultats, comme s’il s’agissait d’intendance laissée à Matignon. Les engagements du président apparaissent trop minimaux pour susciter la confiance nécessaire à un débat ouvert.
:happy1:

Junito
Messages : 862
Inscription : 03 oct. 2009, 14:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito » 14 janv. 2019, 18:54

baggio42 a écrit :
Florent a écrit :
Junito a écrit :
Même si il est taxé ça reste un investissement sans risque avec une rentabilité bien supérieure aux autres placement. Le problème c'est surtout qu'avec l'immobilier, les mecs qui ont un patrimoine locatif peuvent prendre des prêts bien plus facilement parce que les banques mettrons en face les revenus issus des loyers que la personne possède déjà. Du coup ils développent leur patrimoine sans débourser quoique ce soit. Et beaucoup n'investissent pas dans le bien qu'ils achètent. Ils en ont rien à foutre de la rénovation thermique vu que c'est pas eux qui paient le chauffage mais le locataire.

D'ailleurs si il y a bien un truc à faire dans l'immobilier c'est de forcer les propriétaires qui louent des logements qui sont des passoires à énergie à investir dans la rénovation sinon à faire une surtaxe sur les loyers.
J'ai acheté un appartement de 43m² au 4 de la rue Georges Teyssier 43000 euros en 2008.
Je l'ai revendu 25000 euros en 2015
Et sachant que je l'ai loué à peu près 2/3 du temps, ce qui fait qu'il me coutait tout les mois, directement sur mon compte bancaire, indirectement sur ma feuille d'imposition.


J'ai aussi passé 1 an à faire un appartement de mes mains dans la plaine du forez, samedi et dimanche compris, en 2009.
10 ans plus tard, en le revendant et en remboursant le K restant du, il me restera 18 ke.
Avec ce qu'il me coute en fiscalité, taxes diverses et variés, assurances, etc (le bien ne s'auto finançait pas complètement) le rendement est nul.

j'ai encore l'exemple du copine qui vient de vendre son bien sur sainté 43 ke, bien qu'elle a acheté 75 ke il y a 10 ans (il va falloir qu'elle sorte 2000 euros de sa poche en plus de la vente pour rembourser le K restant du).

Donc chuis pas aussi catégorique que toi sur le "sans risque" et "à rentabilité bien supérieure".

Pour moi, le principal avantage c'est que c'est le seul placement que tu peux faire si tu n'as pas d'apport et que tu as envie de bosser en refaisant toi même le bien (tout du moins dans nos régions).
Tu prends deux exemples hors normes. Le premier c'est Saint-Etienne, qui n'est pas un exemple classique en immobilier. De plus les années 2008/2009 sont les années où l'immobilier était au plus haut.

Si je peux me permettre, si tu avais la possibilité, tu aurais dù gardé celui situé rue Georges Teyssier :rouge:
Rien à ajouter à la répons de Baggio sinon que moi aussi j'ai été l'un des perdants du marché immo en achetant en 2011 et en vendant en 2017 avec une moins value à la clé. Pour autant 80% des gens ont été gagnants dans l'immobilier depuis la hausse des 20 dernières années.

Florent
Messages : 5270
Inscription : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent » 14 janv. 2019, 19:18

Junito a écrit :
baggio42 a écrit :
Florent a écrit :
Junito a écrit :
Même si il est taxé ça reste un investissement sans risque avec une rentabilité bien supérieure aux autres placement. Le problème c'est surtout qu'avec l'immobilier, les mecs qui ont un patrimoine locatif peuvent prendre des prêts bien plus facilement parce que les banques mettrons en face les revenus issus des loyers que la personne possède déjà. Du coup ils développent leur patrimoine sans débourser quoique ce soit. Et beaucoup n'investissent pas dans le bien qu'ils achètent. Ils en ont rien à foutre de la rénovation thermique vu que c'est pas eux qui paient le chauffage mais le locataire.

D'ailleurs si il y a bien un truc à faire dans l'immobilier c'est de forcer les propriétaires qui louent des logements qui sont des passoires à énergie à investir dans la rénovation sinon à faire une surtaxe sur les loyers.
J'ai acheté un appartement de 43m² au 4 de la rue Georges Teyssier 43000 euros en 2008.
Je l'ai revendu 25000 euros en 2015
Et sachant que je l'ai loué à peu près 2/3 du temps, ce qui fait qu'il me coutait tout les mois, directement sur mon compte bancaire, indirectement sur ma feuille d'imposition.


J'ai aussi passé 1 an à faire un appartement de mes mains dans la plaine du forez, samedi et dimanche compris, en 2009.
10 ans plus tard, en le revendant et en remboursant le K restant du, il me restera 18 ke.
Avec ce qu'il me coute en fiscalité, taxes diverses et variés, assurances, etc (le bien ne s'auto finançait pas complètement) le rendement est nul.

j'ai encore l'exemple du copine qui vient de vendre son bien sur sainté 43 ke, bien qu'elle a acheté 75 ke il y a 10 ans (il va falloir qu'elle sorte 2000 euros de sa poche en plus de la vente pour rembourser le K restant du).

Donc chuis pas aussi catégorique que toi sur le "sans risque" et "à rentabilité bien supérieure".

Pour moi, le principal avantage c'est que c'est le seul placement que tu peux faire si tu n'as pas d'apport et que tu as envie de bosser en refaisant toi même le bien (tout du moins dans nos régions).
Tu prends deux exemples hors normes. Le premier c'est Saint-Etienne, qui n'est pas un exemple classique en immobilier. De plus les années 2008/2009 sont les années où l'immobilier était au plus haut.

Si je peux me permettre, si tu avais la possibilité, tu aurais dù gardé celui situé rue Georges Teyssier :rouge:
Rien à ajouter à la répons de Baggio sinon que moi aussi j'ai été l'un des perdants du marché immo en achetant en 2011 et en vendant en 2017 avec une moins value à la clé. Pour autant 80% des gens ont été gagnants dans l'immobilier depuis la hausse des 20 dernières années.
C est vrai









Mais tout de même ça me fait de la peine à mon petit veour d y repenser !

:erk:

Punky
Messages : 16436
Inscription : 30 juil. 2005, 10:50
Localisation : Saint-Priest Manissieux

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Punky » 14 janv. 2019, 20:00

Florent a écrit :
Junito a écrit :
Même si il est taxé ça reste un investissement sans risque avec une rentabilité bien supérieure aux autres placement. Le problème c'est surtout qu'avec l'immobilier, les mecs qui ont un patrimoine locatif peuvent prendre des prêts bien plus facilement parce que les banques mettrons en face les revenus issus des loyers que la personne possède déjà. Du coup ils développent leur patrimoine sans débourser quoique ce soit. Et beaucoup n'investissent pas dans le bien qu'ils achètent. Ils en ont rien à foutre de la rénovation thermique vu que c'est pas eux qui paient le chauffage mais le locataire.

D'ailleurs si il y a bien un truc à faire dans l'immobilier c'est de forcer les propriétaires qui louent des logements qui sont des passoires à énergie à investir dans la rénovation sinon à faire une surtaxe sur les loyers.
J'ai acheté un appartement de 43m² au 4 de la rue Georges Teyssier 43000 euros en 2008.
Je l'ai revendu 25000 euros en 2015
Et sachant que je l'ai loué à peu près 2/3 du temps, ce qui fait qu'il me coutait tout les mois, directement sur mon compte bancaire, indirectement sur ma feuille d'imposition.

J'ai aussi passé 1 an à faire un appartement de mes mains dans la plaine du forez, samedi et dimanche compris, en 2009.
10 ans plus tard, en le revendant et en remboursant le K restant du, il me restera 18 ke.
Avec ce qu'il me coute en fiscalité, taxes diverses et variés, assurances, etc (le bien ne s'auto finançait pas complètement) le rendement est nul.

j'ai encore l'exemple du copine qui vient de vendre son bien sur sainté 43 ke, bien qu'elle a acheté 75 ke il y a 10 ans (il va falloir qu'elle sorte 2000 euros de sa poche en plus de la vente pour rembourser le K restant du).

Donc chuis pas aussi catégorique que toi sur le "sans risque" et "à rentabilité bien supérieure".

Pour moi, le principal avantage c'est que c'est le seul placement que tu peux faire si tu n'as pas d'apport et que tu as envie de bosser en refaisant toi même le bien (tout du moins dans nos régions).
Il n'y a pas à dire, tu n'es vraiment pas verni. :mrgreen:

Mais Sainté est un cas à part, où le prix de l'immobilier s'est effondré en quelques années. Sur la région lyonnaise et sauf cas exceptionnel, je ne vois personne faire des moins-values à la revente au bout de dix ans (si je mets de côté tous ceux qui ont acheté du neuf sous des dispositifs d’incitation fiscale à l’investissement immobilier locatif type Robien ou Scellier).

Niveau investissement, il faut de toute façon toujours avoir un temps d'avance et être prêt à sortir un peu des sentiers battus, afin de chercher une bonne rentabilité tout en minimisant les risques. Aujourd'hui, je conseille fortement de partir sur de la colocation mais avec des baux individuels (attention : depuis la loi ALUR, cela demande d'avoir des chambres d'au minimum 14 m2 par colocataire). Perso, je viens de tenter le coup avec mon associé (nous sommes sous compromis). Prix d'achat : 130 000 euros + 35 000 euros de travaux le tout intégralement financé par un emprunt pour un 69 m2 à Lyon 9ème. Nous allons faire trois chambres dont deux avec balcon privatif (chacune sera louée environ 450 euros / mois), cuisine, salle de bain et WC en commun (pas de salon). L'appartement sera entièrement refait à neuf, meublé avec goût et le prix comprendra absolument tout (électricité, chauffage, eau, Internet, assurance habitation). Je vous dirai dans quelques mois si notre affaire est rentable... :happy1:
Agent immobilier sur la région lyonnaise.

franck42
Messages : 4309
Inscription : 14 oct. 2014, 19:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par franck42 » 14 janv. 2019, 20:01

SP42 a écrit :
Punky a écrit :
Junito a écrit :
SP42 a écrit :On voit qu’il se dégage deux idées ici sur le forum :

Ceux qui pensent qu’il est intéressant d’essayer de garder les personnes les plus fortunées en France, en partant du postulat que l’argent qu’ils ont sera réinvesti dans l’économie française... Mais la question réelle est : Jusqu’où va-t-on pour essayer de les garder en France ? C’est tout le problème.

Et ceux qui considèrent que si les mecs fortunés veulent se barrer, qu’ils se cassent…
Il faut surtout faire la distinction entre les riches qui bénéficient d'une situation de rente et qui gagnent des millions sans avoir à rien faire et ceux qui créent de la valeur en innovant, en développant en prenant des risques et en créant de l'emploi.

Les premiers sont nocifs pour la société et même pour l'économie, les seconds sont une espèce rare - comme les footballeurs de talent - qu'il faut savoir accompagner, aider et supporter plutôt que de les surtaxer car par leur action ils génèrent indirectement :
- des cotisations sur les salaires des emplois qu'il créent
- de l'IS sur les bénéfices qu'ils génèrent via leurs société
- de la TVA via les dépenses de vie des salariés qu'ils rémunèrent
Sans vouloir défendre les riches rentiers mais pour en côtoyer dans mon cadre professionnel, ils génèrent eux aussi et ce indirectement :
- des prélèvements sociaux (CSG, CRDS et contributions additionnelles) au titre de leurs revenus fonciers
- de l'IR et / ou de l'IS (même si j'en conviens, beaucoup font de l'optimisation fiscale)
- des emplois (régisseurs, notaires, banquiers, agents immobiliers, diagnostiqueurs, artisans)
Et accessoirement ils consomment... font tourner l'économie, vont aux restos, se déplacent, achètent des bagnoles neuves, vont au ski...refont leur appart et j'espère font appellent à des artisans.

Bref, je vois pas en quoi ils seraient nocifs pour la société et l'économie ?

L'idée de voir la France composés de gens qui galèrent vous fait rêver... Moi ca me fait plutôt peur.
Entièrement d'accord avec vous, les nocifs ce sont pas les riches, ce sont les pauvres dont il faudrait se débarrasser, on vivrait beaucoup mieux sans eux :modo:
Il ne devait pas prendre du recul Romeyer? ... C'est lui qui devrait partir. Et Caïazzo, quel rôle il joue au juste? Tous les deux mettent en péril le club ... Les supporters devraient mettre le feu au stade. Ce qui se passe actuellement, c'est une honte.

Florent
Messages : 5270
Inscription : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent » 14 janv. 2019, 20:03

Punky a écrit :
Florent a écrit :
Junito a écrit :
Même si il est taxé ça reste un investissement sans risque avec une rentabilité bien supérieure aux autres placement. Le problème c'est surtout qu'avec l'immobilier, les mecs qui ont un patrimoine locatif peuvent prendre des prêts bien plus facilement parce que les banques mettrons en face les revenus issus des loyers que la personne possède déjà. Du coup ils développent leur patrimoine sans débourser quoique ce soit. Et beaucoup n'investissent pas dans le bien qu'ils achètent. Ils en ont rien à foutre de la rénovation thermique vu que c'est pas eux qui paient le chauffage mais le locataire.

D'ailleurs si il y a bien un truc à faire dans l'immobilier c'est de forcer les propriétaires qui louent des logements qui sont des passoires à énergie à investir dans la rénovation sinon à faire une surtaxe sur les loyers.
J'ai acheté un appartement de 43m² au 4 de la rue Georges Teyssier 43000 euros en 2008.
Je l'ai revendu 25000 euros en 2015
Et sachant que je l'ai loué à peu près 2/3 du temps, ce qui fait qu'il me coutait tout les mois, directement sur mon compte bancaire, indirectement sur ma feuille d'imposition.

J'ai aussi passé 1 an à faire un appartement de mes mains dans la plaine du forez, samedi et dimanche compris, en 2009.
10 ans plus tard, en le revendant et en remboursant le K restant du, il me restera 18 ke.
Avec ce qu'il me coute en fiscalité, taxes diverses et variés, assurances, etc (le bien ne s'auto finançait pas complètement) le rendement est nul.

j'ai encore l'exemple du copine qui vient de vendre son bien sur sainté 43 ke, bien qu'elle a acheté 75 ke il y a 10 ans (il va falloir qu'elle sorte 2000 euros de sa poche en plus de la vente pour rembourser le K restant du).

Donc chuis pas aussi catégorique que toi sur le "sans risque" et "à rentabilité bien supérieure".

Pour moi, le principal avantage c'est que c'est le seul placement que tu peux faire si tu n'as pas d'apport et que tu as envie de bosser en refaisant toi même le bien (tout du moins dans nos régions).
Il n'y a pas à dire, tu n'es vraiment pas verni. :mrgreen:

Mais Sainté est un cas à part, où le prix de l'immobilier s'est effondré en quelques années. Sur la région lyonnaise et sauf cas exceptionnel, je ne vois personne faire des moins-values à la revente au bout de dix ans (si je mets de côté tous ceux qui ont acheté du neuf sous des dispositifs d’incitation fiscale à l’investissement immobilier locatif type Robien ou Scellier).

Niveau investissement, il faut de toute façon toujours avoir un temps d'avance et être prêt à sortir un peu des sentiers battus, afin de chercher une bonne rentabilité tout en minimisant les risques. Aujourd'hui, je conseille fortement de partir sur de la colocation mais avec des baux individuels (attention : depuis la loi ALUR, cela demande d'avoir des chambres d'au minimum 14 m2 par colocataire). Perso, je viens de tenter le coup avec mon associé (nous sommes sous compromis). Prix d'achat : 130 000 euros + 35 000 euros de travaux le tout intégralement financé par un emprunt pour un 69 m2 à Lyon 9ème. Nous allons faire trois chambres dont deux avec balcon privatif (chacune sera louée environ 450 euros / mois), cuisine, salle de bain et WC en commun (pas de salon). L'appartement sera entièrement refait à neuf, meublé avec goût et le prix comprendra absolument tout (électricité, chauffage, eau, Internet, assurance habitation). Je vous dirai dans quelques mois si notre affaire est rentable... :happy1:
.... encore un qui dans 3 ans va se domicilier aux Bahamas....

franck42
Messages : 4309
Inscription : 14 oct. 2014, 19:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par franck42 » 14 janv. 2019, 20:03

latornade a écrit :Dès mardi, un total de 5,5 milliards d'euros sera versé comme acompte du Trésor public sur leurs crédits d'impôt.
https://lexpansion.lexpress.fr/actualit ... 56613.html

Je crois que le délai d’attente de ces remboursements étaient un des arguments de quelques uns ici contre le prélèvement à la source.
Je te le confirme, le délai d'attente pour toucher les 40% restants (1/7/N+1 dans le meilleur des cas) est un de mes arguments contre le PAS
Il ne devait pas prendre du recul Romeyer? ... C'est lui qui devrait partir. Et Caïazzo, quel rôle il joue au juste? Tous les deux mettent en péril le club ... Les supporters devraient mettre le feu au stade. Ce qui se passe actuellement, c'est une honte.

franck42
Messages : 4309
Inscription : 14 oct. 2014, 19:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par franck42 » 14 janv. 2019, 20:06

rouge a écrit :
En marche En vert a écrit :En outre un PDG n'arrive pas directement à ce poste, cet souvent le fruit d'une lente évolution dans le monde de l'entreprise (cf Carlos Ghosn).
Il ne faut pas non plus sous-estimer l'impact du PDG. Il y a de nombreuses boîtes qui ont coulé par manque de vision ou risques excessifs alors que d'autres ont prospéré grâce à des décisions judicieuses.
Par exemple, Alexandre Bompard a sorti la Fnac du marasme et tente le même coup chez Carrefour dans une entreprise en grosse difficulté.
Tu aurais dû écouter Mordillat ce matin sur France Inter de manière claire et simple il a résumé les problèmes de salaire
Pourquoi les assistantes de vie les institutrices les galèriennes des HEPAD ont des bas salaires alors que les inutiles tous ses inutiles cadres supérieurs travers se font des salaires de fou
Mais bon il ne t'aurait pas convaincu :diable:
C'est pas moi qui vais les plaindre, si elles passaient leur temps libre à étoffer leur carnet d'adresses plutôt qu'à squatter devant la tv elles en seraient pas là non plus :modo:
Il ne devait pas prendre du recul Romeyer? ... C'est lui qui devrait partir. Et Caïazzo, quel rôle il joue au juste? Tous les deux mettent en péril le club ... Les supporters devraient mettre le feu au stade. Ce qui se passe actuellement, c'est une honte.

Florent
Messages : 5270
Inscription : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent » 14 janv. 2019, 20:06

franck42 a écrit :
latornade a écrit :Dès mardi, un total de 5,5 milliards d'euros sera versé comme acompte du Trésor public sur leurs crédits d'impôt.
https://lexpansion.lexpress.fr/actualit ... 56613.html

Je crois que le délai d’attente de ces remboursements étaient un des arguments de quelques uns ici contre le prélèvement à la source.
Je te le confirme, le délai d'attente pour toucher les 40% restants (1/7/N+1 dans le meilleur des cas) est un de mes arguments contre le PAS
Bah c’est bien non ?

Ça fait chier les riches : ceux qui à la fois payent des impôts, mais en plus bénéficient d’avantages fiscaux car exploitant les classes populaires (aides ménagères, jardiniers, cuisiniers, femme de ménage,....)

Pan dans leurs gueules de riches, et s’ils sont pas contents, z ont qu’à se barrer de France tous ces cons là !!!!

Punky
Messages : 16436
Inscription : 30 juil. 2005, 10:50
Localisation : Saint-Priest Manissieux

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Punky » 14 janv. 2019, 20:10

Florent a écrit :
Punky a écrit :
Florent a écrit :
Junito a écrit :
Même si il est taxé ça reste un investissement sans risque avec une rentabilité bien supérieure aux autres placement. Le problème c'est surtout qu'avec l'immobilier, les mecs qui ont un patrimoine locatif peuvent prendre des prêts bien plus facilement parce que les banques mettrons en face les revenus issus des loyers que la personne possède déjà. Du coup ils développent leur patrimoine sans débourser quoique ce soit. Et beaucoup n'investissent pas dans le bien qu'ils achètent. Ils en ont rien à foutre de la rénovation thermique vu que c'est pas eux qui paient le chauffage mais le locataire.

D'ailleurs si il y a bien un truc à faire dans l'immobilier c'est de forcer les propriétaires qui louent des logements qui sont des passoires à énergie à investir dans la rénovation sinon à faire une surtaxe sur les loyers.
J'ai acheté un appartement de 43m² au 4 de la rue Georges Teyssier 43000 euros en 2008.
Je l'ai revendu 25000 euros en 2015
Et sachant que je l'ai loué à peu près 2/3 du temps, ce qui fait qu'il me coutait tout les mois, directement sur mon compte bancaire, indirectement sur ma feuille d'imposition.

J'ai aussi passé 1 an à faire un appartement de mes mains dans la plaine du forez, samedi et dimanche compris, en 2009.
10 ans plus tard, en le revendant et en remboursant le K restant du, il me restera 18 ke.
Avec ce qu'il me coute en fiscalité, taxes diverses et variés, assurances, etc (le bien ne s'auto finançait pas complètement) le rendement est nul.

j'ai encore l'exemple du copine qui vient de vendre son bien sur sainté 43 ke, bien qu'elle a acheté 75 ke il y a 10 ans (il va falloir qu'elle sorte 2000 euros de sa poche en plus de la vente pour rembourser le K restant du).

Donc chuis pas aussi catégorique que toi sur le "sans risque" et "à rentabilité bien supérieure".

Pour moi, le principal avantage c'est que c'est le seul placement que tu peux faire si tu n'as pas d'apport et que tu as envie de bosser en refaisant toi même le bien (tout du moins dans nos régions).
Il n'y a pas à dire, tu n'es vraiment pas verni. :mrgreen:

Mais Sainté est un cas à part, où le prix de l'immobilier s'est effondré en quelques années. Sur la région lyonnaise et sauf cas exceptionnel, je ne vois personne faire des moins-values à la revente au bout de dix ans (si je mets de côté tous ceux qui ont acheté du neuf sous des dispositifs d’incitation fiscale à l’investissement immobilier locatif type Robien ou Scellier).

Niveau investissement, il faut de toute façon toujours avoir un temps d'avance et être prêt à sortir un peu des sentiers battus, afin de chercher une bonne rentabilité tout en minimisant les risques. Aujourd'hui, je conseille fortement de partir sur de la colocation mais avec des baux individuels (attention : depuis la loi ALUR, cela demande d'avoir des chambres d'au minimum 14 m2 par colocataire). Perso, je viens de tenter le coup avec mon associé (nous sommes sous compromis). Prix d'achat : 130 000 euros + 35 000 euros de travaux le tout intégralement financé par un emprunt pour un 69 m2 à Lyon 9ème. Nous allons faire trois chambres dont deux avec balcon privatif (chacune sera louée environ 450 euros / mois), cuisine, salle de bain et WC en commun (pas de salon). L'appartement sera entièrement refait à neuf, meublé avec goût et le prix comprendra absolument tout (électricité, chauffage, eau, Internet, assurance habitation). Je vous dirai dans quelques mois si notre affaire est rentable... :happy1:
.... encore un qui dans 3 ans va se domicilier aux Bahamas....
:hehe: :hehe:
Agent immobilier sur la région lyonnaise.

franck42
Messages : 4309
Inscription : 14 oct. 2014, 19:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par franck42 » 14 janv. 2019, 20:15

Florent a écrit :
franck42 a écrit :
latornade a écrit :Dès mardi, un total de 5,5 milliards d'euros sera versé comme acompte du Trésor public sur leurs crédits d'impôt.
https://lexpansion.lexpress.fr/actualit ... 56613.html

Je crois que le délai d’attente de ces remboursements étaient un des arguments de quelques uns ici contre le prélèvement à la source.
Je te le confirme, le délai d'attente pour toucher les 40% restants (1/7/N+1 dans le meilleur des cas) est un de mes arguments contre le PAS
Bah c’est bien non ?

Ça fait chier les riches : ceux qui à la fois payent des impôts, mais en plus bénéficient d’avantages fiscaux car exploitant les classes populaires (aides ménagères, jardiniers, cuisiniers, femme de ménage,....)

Pan dans leurs gueules de riches, et s’ils sont pas contents, z ont qu’à se barrer de France tous ces cons là !!!!
Disons que dans mon optique "supprimons TOUTES les niches fiscales" il y avait aussi une autre composante qui était "redistribuons cette manne financière considérable de manière plus égalitaire".
Là les classes moyennes qui bénéficient d'un crédit ou d'une réduction d'impôt (emploi d'un salarié, dons aux oeuvres...) et qui vont se retrouver avec un PAS largement supérieur à ce qu'ils paient habituellement vont moins redistribuer. Sans parler que le crédit d'impôt versé en début d'année N ne sera pas forcément conservé pour son usage initial.
Pour ceux pétés de thunes ça ne va absolument rien changer...
Il ne devait pas prendre du recul Romeyer? ... C'est lui qui devrait partir. Et Caïazzo, quel rôle il joue au juste? Tous les deux mettent en péril le club ... Les supporters devraient mettre le feu au stade. Ce qui se passe actuellement, c'est une honte.

mononoké
Messages : 2096
Inscription : 18 avr. 2015, 06:12
Localisation : 42000

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par mononoké » 14 janv. 2019, 20:19

à vous lire, il ya ceux avec des problèmes d'argent, et d'autres avec surtout des problèmes d'impôts, à priori :hehe:

Florent
Messages : 5270
Inscription : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent » 14 janv. 2019, 20:20

franck42 a écrit :
Florent a écrit :
franck42 a écrit :
latornade a écrit :Dès mardi, un total de 5,5 milliards d'euros sera versé comme acompte du Trésor public sur leurs crédits d'impôt.
https://lexpansion.lexpress.fr/actualit ... 56613.html

Je crois que le délai d’attente de ces remboursements étaient un des arguments de quelques uns ici contre le prélèvement à la source.
Je te le confirme, le délai d'attente pour toucher les 40% restants (1/7/N+1 dans le meilleur des cas) est un de mes arguments contre le PAS
Bah c’est bien non ?

Ça fait chier les riches : ceux qui à la fois payent des impôts, mais en plus bénéficient d’avantages fiscaux car exploitant les classes populaires (aides ménagères, jardiniers, cuisiniers, femme de ménage,....)

Pan dans leurs gueules de riches, et s’ils sont pas contents, z ont qu’à se barrer de France tous ces cons là !!!!
Disons que dans mon optique "supprimons TOUTES les niches fiscales" il y avait aussi une autre composante qui était "redistribuons cette manne financière considérable de manière plus égalitaire".
Là les classes moyennes qui bénéficient d'un crédit ou d'une réduction d'impôt (emploi d'un salarié, dons aux oeuvres...) et qui vont se retrouver avec un PAS largement supérieur à ce qu'ils paient habituellement vont moins redistribuer. Sans parler que le crédit d'impôt versé en début d'année N ne sera pas forcément conservé pour son usage initial.
Pour ceux pétés de thunes ça ne va absolument rien changer...
Et les classes moyennes sont tellement tartes que dans leur grande majorite, elles n auront pas changé leur taux d imposition. Et ne le feront pas non plus une fois prélevée par le PAS.
C est tellement compliqué tout ça....

latornade
Messages : 4933
Inscription : 20 août 2009, 12:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par latornade » 14 janv. 2019, 20:25

franck42 a écrit :
latornade a écrit :Dès mardi, un total de 5,5 milliards d'euros sera versé comme acompte du Trésor public sur leurs crédits d'impôt.
https://lexpansion.lexpress.fr/actualit ... 56613.html

Je crois que le délai d’attente de ces remboursements étaient un des arguments de quelques uns ici contre le prélèvement à la source.
Je te le confirme, le délai d'attente pour toucher les 40% restants (1/7/N+1 dans le meilleur des cas) est un de mes arguments contre le PAS
Mais auparavant tu n’avais pas un délai d’attente pour toucher les 100% ?

Ça ne fait pas 60% qui ne sont pas à avancer par rapport à avant ?

Les 40% il parle de septembre pour la déclaration 2018, ce n’est pas ce qui était fait jusqu’à présent ?

Très inculte sur le sujet, j’ai jamais eu de crédit d’impôts.

franck42
Messages : 4309
Inscription : 14 oct. 2014, 19:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par franck42 » 14 janv. 2019, 20:26

Florent a écrit :
franck42 a écrit :
Florent a écrit :
franck42 a écrit :
latornade a écrit :Dès mardi, un total de 5,5 milliards d'euros sera versé comme acompte du Trésor public sur leurs crédits d'impôt.
https://lexpansion.lexpress.fr/actualit ... 56613.html

Je crois que le délai d’attente de ces remboursements étaient un des arguments de quelques uns ici contre le prélèvement à la source.
Je te le confirme, le délai d'attente pour toucher les 40% restants (1/7/N+1 dans le meilleur des cas) est un de mes arguments contre le PAS
Bah c’est bien non ?

Ça fait chier les riches : ceux qui à la fois payent des impôts, mais en plus bénéficient d’avantages fiscaux car exploitant les classes populaires (aides ménagères, jardiniers, cuisiniers, femme de ménage,....)

Pan dans leurs gueules de riches, et s’ils sont pas contents, z ont qu’à se barrer de France tous ces cons là !!!!
Disons que dans mon optique "supprimons TOUTES les niches fiscales" il y avait aussi une autre composante qui était "redistribuons cette manne financière considérable de manière plus égalitaire".
Là les classes moyennes qui bénéficient d'un crédit ou d'une réduction d'impôt (emploi d'un salarié, dons aux oeuvres...) et qui vont se retrouver avec un PAS largement supérieur à ce qu'ils paient habituellement vont moins redistribuer. Sans parler que le crédit d'impôt versé en début d'année N ne sera pas forcément conservé pour son usage initial.
Pour ceux pétés de thunes ça ne va absolument rien changer...
Et les classes moyennes sont tellement tartes que dans leur grande majorite, elles n auront pas changé leur taux d imposition. Et ne le feront pas non plus une fois prélevée par le PAS.
C est tellement compliqué tout ça....
Je serais presque d'accord avec toi, sauf qu'à l'heure actuelle rien ne prouve qu'ils ne seront pas pénalisés. En effet, d'après les informations communiqués par Bercy, a priori tu ne peux modifier ton taux à la baisse, qu'en cas de changement de situation qui aboutisse à une diminution de ton IR. Ce qui n'est pas leur cas...
Il ne devait pas prendre du recul Romeyer? ... C'est lui qui devrait partir. Et Caïazzo, quel rôle il joue au juste? Tous les deux mettent en péril le club ... Les supporters devraient mettre le feu au stade. Ce qui se passe actuellement, c'est une honte.

vert7910
Messages : 1837
Inscription : 27 mars 2015, 12:59

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par vert7910 » 14 janv. 2019, 20:27

thesnakke a écrit :
Junito a écrit :
thesnakke a écrit :
En marche En vert a écrit :En outre un PDG n'arrive pas directement à ce poste, cet souvent le fruit d'une lente évolution dans le monde de l'entreprise (cf Carlos Ghosn).
Il ne faut pas non plus sous-estimer l'impact du PDG. Il y a de nombreuses boîtes qui ont coulé par manque de vision ou risques excessifs alors que d'autres ont prospéré grâce à des décisions judicieuses.
Par exemple, Alexandre Bompard a sorti la Fnac du marasme et tente le même coup chez Carrefour dans une entreprise en grosse difficulté.
J'ai jamais dit que les PDG de ces grosses boites étaient des peintres sans compétences, en général ils ont en effet une carrière qui parle pour eux, juste que leur état d'esprit est bien souvent opposé à ceux qui sont partis de rien et ont créé une entreprise pour en faire des succès.
Je leur reproche les parachutes dorés par exemple et je leur reproche de ne pas investir un minimum du pognon monstrueux qu'ils se font (quels que soient les résultats de la boite qu'ils dirigent).
Je ne dis pas que leur boulot est facile et pourrait etre fait par n'importe qui pour autant.
Du point de vue de l'état je vois pas quel est le problème d'avoir des PDG qui prennent des parachutes dorés : ce sont des revenus taxés comme les autres et qui iront alimenter les caisses de l'état. Le problème est plutôt pour les actionnaires ...
Du point de vue de la morale et de l'éthique par contre y'a des choses qui sont inadmissibles. Par exemple Marc Lelandais, qui reste 2 ans à la tête de Vivarte (La Halle, André...) se fait dégager et touche 3M, dans le même temps le groupe annonce la suppression de 1600 postes, si toi t'y trouve rien à redire tant mieux et c'est qu'un exemple parmi d'autres...
juste incroyable de dire cela , les exemples comme Marc lelandais ne manque pas de plus .là j'avoue que je te comprends pas Junito , ou alors , tu as toi même touché un petit parachute dorés :mrgreen:

Alexandre Bompard ; en licenciant un max de personnes . Je suis pas sur que cela soit juste pour équilibrer les comptes , après j'ai pas assez fouillé le sujet pour avoir un avis trancher .
«L'écusson est au-dessus de tout. Nous qui portons l'écusson sommes tous de passage. Les seuls qui maintiennent et entretiennent la tradition, ce sont les supporters.»
«Dans la relation au public, nous avons des devoirs, pas des droits.»

vert7910
Messages : 1837
Inscription : 27 mars 2015, 12:59

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par vert7910 » 14 janv. 2019, 20:33

En marche En vert a écrit :
thesnakke a écrit :
Viva hate a écrit :
Junito a écrit :
SP42 a écrit :On voit qu’il se dégage deux idées ici sur le forum :

Ceux qui pensent qu’il est intéressant d’essayer de garder les personnes les plus fortunées en France, en partant du postulat que l’argent qu’ils ont sera réinvesti dans l’économie française... Mais la question réelle est : Jusqu’où va-t-on pour essayer de les garder en France ? C’est tout le problème.

Et ceux qui considèrent que si les mecs fortunés veulent se barrer, qu’ils se cassent…
Il faut surtout faire la distinction entre les riches qui bénéficient d'une situation de rente et qui gagnent des millions sans avoir à rien faire et ceux qui créent de la valeur en innovant, en développant en prenant des risques et en créant de l'emploi.

Les premiers sont nocifs pour la société et même pour l'économie, les seconds sont une espèce rare - comme les footballeurs de talent - qu'il faut savoir accompagner, aider et supporter plutôt que de les surtaxer car par leur action ils génèrent indirectement :
- des cotisations sur les salaires des emplois qu'il créent
- de l'IS sur les bénéfices qu'ils génèrent via leurs société
- de la TVA via les dépenses de vie des salariés qu'ils rémunèrent
Assez d'accord avec ça. De la même façon me semble-t-il qu'il faut distinguer entre:
- les "super patrons" placés pour X ou Y raisons à la tête de grandes entreprises qui se goinfrent allègrement sans nécessairement produire de résultats tangibles (ou au bénéfices quasi exclusif des actionnaires et au préjudice des salariés) et qui emploient la même tactique lorsqu'ils changent de boîte en accumulant des sommes insensées;
-et les autres, petits ou grands, qui prennent beaucoup de risques en sachant que leurs profits éventuels ne dépendront que de leur travail et de leur réussite.
Dans le premier cas, il n'y a aucun aléa, on gagne à tous les coups, et on n'enrichit que soi-même dans des proportions considérables, souvent au détriment de la collectivité.
Le problème est que pour plein de gens mal informés les 2 catégories se confondent... J'ai infiniment plus de respect et d'admiration pour un Fred Mazzella ou un Xavier Niel que pour un Carlos Ghosn.

D'ailleurs on notera que la 2e catégorie est la seule qui réinvestit son argent dans les startups francaises et qui reste en France et paye ses impots ici, y'a pas de secret.
Les mecs qui ont monté leur business de rien et en ont fait des gros succès sont aujourd'hui ceux qui investissent le plus dans le web francais, Xavier Niel justement, Marc Simoncini, Pierre Edouard Stérin ou encore Pierre Kosciusko Morizet, parmi les business angel les plus actifs en France on ne trouve aucun patron du CAC40 qui se gavent autant voir bien plus que ceux précédemment cités.
Ne pas oublier quand-même que le PDG ne vote pas lui-même son propre salaire et si certains sont très bien payés c'est certes en raison de leurs compétences mais aussi de part leur carnet d'adresses qui permet d'avoir les contacts notamment commerciaux et financiers et donc les contrats qui vont avec.
Sans parlé que certains PDG était des anciens député, maire etc.... Des gens qui ont voté certaines lois qui étaient plutôt avantageuse pour leurs futurs employeur .Mais de manière complétement involontaire , bien sur .
«L'écusson est au-dessus de tout. Nous qui portons l'écusson sommes tous de passage. Les seuls qui maintiennent et entretiennent la tradition, ce sont les supporters.»
«Dans la relation au public, nous avons des devoirs, pas des droits.»

franck42
Messages : 4309
Inscription : 14 oct. 2014, 19:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par franck42 » 14 janv. 2019, 20:44

latornade a écrit :
franck42 a écrit :
latornade a écrit :Dès mardi, un total de 5,5 milliards d'euros sera versé comme acompte du Trésor public sur leurs crédits d'impôt.
https://lexpansion.lexpress.fr/actualit ... 56613.html

Je crois que le délai d’attente de ces remboursements étaient un des arguments de quelques uns ici contre le prélèvement à la source.
Je te le confirme, le délai d'attente pour toucher les 40% restants (1/7/N+1 dans le meilleur des cas) est un de mes arguments contre le PAS
Mais auparavant tu n’avais pas un délai d’attente pour toucher les 100% ?

Ça ne fait pas 60% qui ne sont pas à avancer par rapport à avant ?

Les 40% il parle de septembre pour la déclaration 2018, ce n’est pas ce qui était fait jusqu’à présent ?

Très inculte sur le sujet, j’ai jamais eu de crédit d’impôts.
Je veux bien te prendre un exemple, en espérant ne pas me planter...!

Un foyer avec un IR de 1.200€ avant crédit d'impôt de 900 € (50% de 1.800 €), IR net 300 €. Le crédit d'impôt c'est 50% pour l'emploi d'un salarié à domicile. Ces gens sont mensualisés

Situation 1, avant le PAS:
- de janvier à octobre, ils paient 180 € (30 € d'IR + 150 € pour le salarié)
- novembre et décembre 150 €
total année N: 2.100 €

Situation 2, après le PAS:
- janvier, crédit d'impôt 60% = +540 €
- janvier à décembre, ils paient 250 € (100 € d'IR + 150 € pour le salarié)
total année N: 3.000 - 540 = 2.460 €

Ce qui fait une avance de 360 € pour l'année N, qui leur seront remboursés en juillet N+1

Pour être tout à fait honnête, le crédit d'impôt de 60% résout en partie le problème, pour autant le nouveau système du PAS pour tous ceux (et ils sont nombreux) qui bénéficient de niches fiscales, est complètement stupide, faire payer un IR beaucoup plus élevé, remboursé en partie avant, et en partie après...
Il ne devait pas prendre du recul Romeyer? ... C'est lui qui devrait partir. Et Caïazzo, quel rôle il joue au juste? Tous les deux mettent en péril le club ... Les supporters devraient mettre le feu au stade. Ce qui se passe actuellement, c'est une honte.

latornade
Messages : 4933
Inscription : 20 août 2009, 12:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par latornade » 14 janv. 2019, 22:05

franck42 a écrit :
latornade a écrit :
franck42 a écrit :
latornade a écrit :Dès mardi, un total de 5,5 milliards d'euros sera versé comme acompte du Trésor public sur leurs crédits d'impôt.
https://lexpansion.lexpress.fr/actualit ... 56613.html

Je crois que le délai d’attente de ces remboursements étaient un des arguments de quelques uns ici contre le prélèvement à la source.
Je te le confirme, le délai d'attente pour toucher les 40% restants (1/7/N+1 dans le meilleur des cas) est un de mes arguments contre le PAS
Mais auparavant tu n’avais pas un délai d’attente pour toucher les 100% ?

Ça ne fait pas 60% qui ne sont pas à avancer par rapport à avant ?

Les 40% il parle de septembre pour la déclaration 2018, ce n’est pas ce qui était fait jusqu’à présent ?

Très inculte sur le sujet, j’ai jamais eu de crédit d’impôts.
Je veux bien te prendre un exemple, en espérant ne pas me planter...!

Un foyer avec un IR de 1.200€ avant crédit d'impôt de 900 € (50% de 1.800 €), IR net 300 €. Le crédit d'impôt c'est 50% pour l'emploi d'un salarié à domicile. Ces gens sont mensualisés

Situation 1, avant le PAS:
- de janvier à octobre, ils paient 180 € (30 € d'IR + 150 € pour le salarié)
- novembre et décembre 150 €
total année N: 2.100 €

Situation 2, après le PAS:
- janvier, crédit d'impôt 60% = +540 €
- janvier à décembre, ils paient 250 € (100 € d'IR + 150 € pour le salarié)
total année N: 3.000 - 540 = 2.460 €

Ce qui fait une avance de 360 € pour l'année N, qui leur seront remboursés en juillet N+1

Pour être tout à fait honnête, le crédit d'impôt de 60% résout en partie le problème, pour autant le nouveau système du PAS pour tous ceux (et ils sont nombreux) qui bénéficient de niches fiscales, est complètement stupide, faire payer un IR beaucoup plus élevé, remboursé en partie avant, et en partie après...
:mrgreen: je viens de chopper une phobie administrative. Merci ;)

___
Messages : 16384
Inscription : 09 sept. 2011, 13:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ » 15 janv. 2019, 08:45

SP42 a écrit :On voit qu’il se dégage deux idées ici sur le forum :

Ceux qui pensent qu’il est intéressant d’essayer de garder les personnes les plus fortunées en France, en partant du postulat que l’argent qu’ils ont sera réinvesti dans l’économie française... Mais la question réelle est : Jusqu’où va-t-on pour essayer de les garder en France ? C’est tout le problème.

Et ceux qui considèrent que si les mecs fortunés veulent se barrer, qu’ils se cassent…
Mais c'est aussi parce qu'on parle pas des mêmes riches. Moi j'te parle de multimillionnaires, dont la plus grande partie de la fortune est investie dans des montages financiers hors-sol (pas au sens apatride, mais au sens déconnecté de toute réalité économique physique), qui échappent largement à la fiscalité, et qui leur donne dans l'arène politique une puissance digne du PSG dans le championnat de France - au point que tu mettrais Georges Marchais ressuscité avec un pouvoir absolu qu'il serait obligé de plier devant le mur de l'argent, et deviendrait un dirigeant chinois entouré d'oligarques.

Il se trouve que ce sont les mêmes qui depuis des décennies (allez, une vingtaine) nous ont embarqué dans l'industrialisation à outrance qui aujourd'hui menace de rendre la planète invivable à horizon moins d'un siècle, qui nous ont embarqué dans des guerres hallucinantes en matière de boucherie (et dont on verra peut-être des répliques de notre vivant), et qu'ils n'ont surtout pas envie de changer quoi que ce soit à leurs privilèges. En plus ils sont prétentieux et se croient une élite.

Sont pas comme nous, ces gens-là. Ils seraient pas nuisibles, ils me gêneraient pas, mais là il en va de notre survie collective.

Répondre