13 décembre 1972 : Naissance d'Antonio Esposito  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 19 Novembre

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

19 novembre 1995 : ASSE 0-5 Auxerre

Retour sur un match record de l'ASSE mais plutôt du genre dont on se passerait volontiers...

La feuille de match
Dimanche 19 novembre 1995 - Championnat de France de D1 - Stade Geoffroy-Guichard
18e journée: ASSE 0-5 Auxerre
Spectateurs: 10.003 - Arbitre: M. Philippe Kalt

Buteurs: L. Laslandes (15e, 41e), C. Cocard (22e), R. Billong (38e csc) et C. Martins (57e)

ASSE
: G. Coupet - F. Mannucci, P. Moreau, J.P. Séchet, J.F. Soucasse, S. Santini (R. Billong 37e) - C. Ohrel, P. Bastou, L. Moravcik - D. Thimothée, L. Sandjak. Entraîneur: Elie Baup
Auxerre: L. Charbonnier - C. Rémy, T. West (F. Danjou 85e), F. Silvestre, F. Rabarivony (B. Diomède 70e) - S. Lamouchi, P. Violeau, M. Saïb, C. Martins - C. Cocard, L. Laslandes (S. Guivarc'h 80e). Entraîneur: Guy Roux

Expulsion: J.F. Soucasse (34e) pour l'ASSE



Les faits du match
L'un des pires matchs des Verts (si ce n'est le pire de mes nombreux souvenirs) qu'il m'ait été donné de visionner un dimanche soir sur Canal+. Un cauchemar complet qui aujourd'hui encore résonne comme l'un des moments les plus douloureux de ma vie de supporter des Verts.
Vous narrer ce match et le festival offensif auxerrois, c'est tenter de vous expliquer autant par le score que par la manière pourquoi cette équipe verte composée de joueurs de seconde zone ne méritait même pas de participer au championnat de D1 cette année là, et pour cause...

Auxerre alterna lors de cette rencontre buts magnifiques (dont une sompteuse frappe de Laslandes en pleine lucarne) et actions de grande classe, certes face à une équipe aux abois, mais "respecta [en cela] le jeu et son adversaire" dira Guy Roux à la fin de la rencontre. Et malgré un penalty raté par ce même Laslandes (consécutif à une main volontaire de Soucasse, expulsé pour l'occasion), ce respect s'arrêta à "seulement" 5 buts au panneau d'affichage, pourrions-nous dire, tant la supériorité développée ce soir-là à Geoffroy-Guichard par le futur champion de France fut au diapason de l'affligeante médiocrité des joueurs qui n'avaient plus de vert que le nom, et ceci déjà depuis quelques saisons...




Le Saviez-vous ?
- La victoire d'Auxerre est la première des deux victoires jamais remportées par les Bourguignons à Geoffroy-Guichard (contre 11 nuls et 13 défaites). C'est également le record de la plus lourde défaite jamais encaissée par l'ASSE à domicile. 

- Cette saison 1995-96 voit arriver un nouveau directeur sportif à Saint-Etienne: l'ex-Nantais Maxime Bossis, ancien capitaine de l'équipe de France. Éphémère entraîneur de l'ASSE le temps d'un unique derby (1-1), il arrêtera de lui même sa carrière d'entraîneur à l'issue de la rencontre.

- Cette année-là, les Verts ne doivent leur place dans l'élite qu'à... l'OM, rélégué en 1994 pour corruption à la suite de l'affaire OM-VA puis maintenu en D2 par la DNCG à cause de problèmes de trésorerie, alors que l'ASSE terminait 18e de D1. Un miracle qui ne sera finalement qu'un sursis puisque l'ASSE finira cette fois-ci 19e et sera reléguée à l'issue de la saison. Auxerre décrochera quant à lui son premier (et seul) titre de champion de France ainsi que la Coupe de France.

- Jamais l'ASSE ne se hissera jusqu'à la première partie du classement cette saison-là. Elle rejoindra la zone des relégables au soir de la 28e journée pour ne plus jamais la quitter. Elie Baup (photo) paiera les pots cassés au lendemain d'une défaite à Gueugnon le 23 février 1996 puisqu'il sera limogé et remplacé aussitôt par... un ancien Vert, Dominique Bathenay.

- Néanmoins, le technicien à casquette reviendra sur le banc stéphanois près de 10 ans plus tard, suite au retour des Verts en L1 et à la démission forcée de Frédéric Antonetti. Il y restera deux saisons pour un bilan bien meilleur que cette triste période.

- Seule satisfaction de cette saison, la révélation de deux futurs joueurs d'exception: Grégory Coupet et Willy Sagnol. Suite à la relégation du club, le premier sera vendu à l'OL et le second à Monaco. Leur destin les emmènera jusqu'en finale de la Coupe du Monde 2006.

par Moufles, le 19/11/2017

Ephéméride du 19 Novembre


A venir

15/12/2017 20:45

ASSE - Monaco



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com