20 juin 2003 : France 2-1 Japon - Premier tour de Coupe des Confédérations  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 1 Mai

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

1er mai 1999 : ASSE 2-2 Ajaccio

Un soir de remontée en D1 est toujours un moment particulier, un moment unique. Et vous, étiez-vous là en ce soir béni ?

La fiche du match
Samedi 1er Mai 1999 - Championnat de France de D2 - Stade Geoffroy-Guichard
35e journée: ASSE 2-2 Ajaccio 
Spectateurs: 35.350 - Arbitre: M. Hamer

Buteurs: Sarr (6e) et Revelles (84e sp) pour l'ASSE. Faderne (25e) et Prso (89e) pour Ajaccio

ASSE: Janot - Guillou (M. Zanotti, 75e), Mettomo, Leclerc, Potillon - Fichaux, Sablé, Ferhaoui, Sarr - Revelles, N'Diaye (Ponsard 69e). Entraîneur: Robert Nouzaret
Ajaccio: Klein - Toursel, Burle (Bibi 19e), Maroselli, Colling, Féron - Petit, De Luca (Prso 56e), Bonnal, Granon - Faderne. Entraîneur: Baptiste Gentili

 
L'entrée des joueurs sur la pelouse est vécue avec émotion par Patrick Guillou (photo l'Équipe)


Les faits du match... et surtout de l'après match !

Première depuis plusieurs semaines, l'ASSE a l'occasion d'enfin décrocher la montée tant attendue face à Ajaccio à domicile. Les Verts ont raté le coche en concédant leur première (et seule) défaite à domicile de la saison contre Nice quinze jours plus tôt, avant de partager les points avec Laval. Si l'ASSE l'emporte, la montée est dans la poche. De même si Lille trébuche de son côté contre Amiens.


Pape Sarr montre la voie aux Verts dès l'entame


Dans un Chaudron rempli comme aux plus belles heures (le record d'affluence de la saison est battu), le match commence bien puisque Pape Sarr ouvre le score dès la sixième minute ! Hélas, Faderne, le buteur extérieur et néanmoins maison frappe encore avant la pause. A la mi-temps, le score est toujours nul. 
Un petit point ! Il nous manque juste un petit point !!! On a perdu à Nice, on a fait nul à Laval... L'arbitre a refusé un but valable à Pape Sarr... Il nous le faut ce point ! Alors à la 84e minute, quand l'ASSE obtient un pénalty (certes généreux) et que Patrick Revelles le transforme, le stade explose ! 


Les Verts congratulent Revelles, le héros de la saison

Même l'égalisation de Dado Prso dans les dernières secondes ne changera rien à l'histoire: Lille a perdu 1-0 et l'information fuse partout dans le stade. Le peuple Vert fait son retour parmi l'élite !!! 
Robert Nouzaret a réussi son coup: l'amalgame entre les vieux grognards (Kader Ferhaoui, Christophe Robert) et les jeunes pousses vertes (Julien Sablé, Pape Sarr, Lucien Mettomo formés au club) s'est fait à la perfection.

Mais pour l'heure, le Chaudron est en ébullition ! Et le terrain envahi dans une joie incroyable.

 


La potonaute Fofie témoigne:"Il faut que je me confesse... poussée par une force irrésistible, j'ai voulu escalader les barrières qui nous séparaient du terrain. Problème: quand on veut faire la hooligan, le port du pantalon est conseillé, ça aide à ne pas rester accrochée aux pics qui terminaient à l'époque si joliment les grilles des stades. Il est vrai que se faire faire le cul par une grille, ce n'est pas top, croyez moi. Bilan des courses: des jambes (la notion de jambe ici s'étend de la cheville jusqu'au bas du dos) parsemées de bleues, égratignures et autres contusions diverses non précisées.


L'envahissement du terrain était impressionnant, trop sans doute pour que je ne me casse pas la figure sur ce gazon vert et néanmoins maudit... C'était géant !  J'ai vu ce soir-là le réveil de tout un peuple qui, condamné à plusieurs années de purgatoire, se retrouvait aux portes du Paradis. J'ai vu des joueurs qui, dopés à l'insu de leur plein gré par un public généreux et exigeant à la fois, ont réussi à reverdir non seulement la cité forézienne mais aussi la France entière. 

Ne voyez là aucune prétention mais la simple constatation de faits avérés: si vous aviez traîné sur les parking du stade ce soir-là vous auriez remarqué qu'une bonne moitié des départements français était représentée. Si vous aviez parlé aux supporters ce soir-là, vous auriez noté la variétés des accents, vous auriez aussi pu vous faire offrir un brin de muguet en ce jour de fête du travail par un habitant de la Drôme, vous auriez pu trinquer à la santé de ces Bretons "Yehed mat !", habitants d'une ville dont vous auriez juste retenu qu'elle se situait à une vingtaine de kilomètres de Quimperlé, descendus la veille pour assister au match événement... Vous auriez pu constater alors qu'il n'est pas illusoire de prétendre que Saint-Étienne s'impose bel et bien comme la capitale du football. Il n'est pas question ici de résultats mais de coeur !"

Et que la saison à venir sera belle...


Captain Kader avec la foule (photo l'Équipe)

Ils ont dit... au sujet à la remontée des Verts en D1
Noël Le Graët (président de la LNF) : "C’est formidable pour le football français. L’impact des Verts est au moins aussi fort en France que celui de Marseille"

Claude Simonet (président de la FFF) : "Quand on mesure l’impact de Saint-Etienne en France et à l’étranger, on se dit que c’est vraiment bien que ce club revienne au plus haut niveau"

Robert Nouzaret (entraîneur de l'ASSE): "Dans ma carrière, j’ai vécu des bons moments, mais celui-là, c’est vraiment le plus grand. Cette ferveur autour de ce club est incommensurable. L’ASSE ne serait pas ce qu’elle est sans ce formidable public"

Claude Fichaux (défenseur de l'ASSE): "Le retour de Saint-Etienne en D1, c’est mon plus grand bonheur, après la naissance de mon fils"

Alain Bompard (Président de l'ASSE): "Je suis tombé en amour de Saint-Etienne. J’ai rarement rencontré autant de chaleur, de passion pour une ville, pour ses couleurs. C’est peut-être ce dont je rêvais" 

Dominique Aulanier (ancien Vert): "Une telle équipe en D2 avec un public aussi passionné, ça ne faisait pas très sérieux. C’est une excellente nouvelle. La D1, c’est la vraie place de Saint-Etienne" 

Titi Camara (ancien Vert): "Ce retour de l’ASSE provoque chez moi une réelle fierté. Avec Saint-Étienne en D1, c’est la garantie d’avoir des stades pleins à chaque déplacement des Verts. Saint-Etienne reste un nom mythique chez nous, mais aussi dans le monde entier"

Bernard Lacombe (entraîneur de l'OL): "Ce que je pense du retour de Saint-Étienne en D1 ? Ca nous fait d’ores et déjà 6 points d’assurés pour la saison prochaine"

Jean-Michel Aulas (président de l'OL): "C’est bien pour le public qui suit les Verts, sachant que nous ne redoutons pas la concurrence. Ca ne m’inquiète pas. Pourquoi une victoire sur Saint-Étienne me causerait du souci ?"


Robert Nouzaret et Alain Bompard en liesse dans les vestiaires


Le Saviez-vous ? 
- L'ASSE terminera première de D2 à l'issue de ce championnat avec 68 points, le titre de Champion sera acquis face à Chateauroux lors de la 37e journée (match nul 0-0). Ce sera le deuxième de son histoire ainsi que la 4e remontée des Verts (après celles de 1938, 1963 et 1986)

- L'ASSE n'avait plus vu la D1 depuis trois saisons. Elle n'y restera que deux ans avant de replonger à nouveau pour 3 saisons de purgatoire.

- A l'époque nîmois, le meilleur buteur de ce championnat avec 18 buts sera... Lamine Sakho, le futur stéphanois. La tête de moi que c'est vrééééééé !!!

- Le coup d'envoi de ce match est donné par l'une des stars du futur forum Poteaux-Carrés: Maurice Bouquet, à l'époque entraîneur du Puy (CFA2). Il restera d'ailleurs sur Sainté, puisque le lendemain, son équipe obtiendra le nul contre la réserve de l'ASSE (2-2 doublé de Pape Thiaw pour les Verts).

- Les jeunes qui avaient gagné la Coupe Gambardella la saison précédente, échoueront cette fois en finale quelques jours plus tard face à l'AJ Auxerre aux tirs au but

- C'est le dernier match à Geoffroy-Guichard de Samba N'Diaye. Revenu au mercato d'hiver, le buteur sénégalais de l'ASSE sera resté muet durant ces 6 mois alors qu'il avait inscrit 19 buts lors de sa première saison verte (1996-97) et s'était alors fait recruter par Nantes. Achevant son aventure en Vert lors d'un déplacement à Amiens la semaine suivante, il y sera transféré la saison suivante avant de terminer sa carrière en 2003... à Ajaccio.

- Après le match, Patrick Revelles, avouera que le pénalty accordé à l'ASSE était très généreux: "Je dois reconnaître qu'il n'y a pas pénalty. Je me jette pour essayer de prendre le ballon de la tête mais l'arbitre croit que c'est un Corse qui m'a poussé. Je ne voulais pas cracher sur ce péno, c'est quand même celui de la montée."

- Un supporter de l’ASSE, qui aura un doigt sectionné en tentant d'escalader les grilles de Geoffroy-Guichard ce soir-là, demandera devant le tribunal administratif de Lyon en 2006, la réparation de son préjudice à la ville de Saint-Étienne et à son club de foot. Le requérant s’était en effet retrouvé au sommet d’une grille après un mouvement de foule. Le tribunal le dédoigtera... pardon déboutera !

par Fofie, le 01/05/2018

Ephéméride du 1 Mai


A venir

29/06/2018 10:00

Reprise de l'entrainement



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com