27 mai 1926 : Naissance de Kees Rijvers  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ephéméride du 14 Mai

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

14 mai 2005 : Caen 2-0 ASSE

Le sprint final est lancé ! Mais entre ceux qui luttent pour leur survie et ceux qui luttent pour du beurre dans les épinards, la balance penche souvent en faveur des plus affamés...

La fiche du match
Samedi 14 mai 2005 - Championnat de France de L1 - Stade Michel-d'Ornano
36e journée: Caen 2-0 ASSE 
Spectateurs: 20.900 - Arbitre: M.Layec

Buteurs: Watier (43e) et Zubar (90e)

Caen: Planté - Hengbart, Ben Askar, Sorbon, Faye - Zubar, Deroin, Eudeline (Dufer 80e), Matic (Seube 88e) - Watier, Mazure. Entraîneur: Franck Dumas
ASSE: Janot - Diawara, Hognon, Camara, Ilunga - Sablé, Zokora, Hellebuyck - Feindouno, Sakho (Dabo 56e), Piquionne. Entraîneur: Elie Baup



Les faits du match
Brillants vainqueurs à Toulouse (2-0) la semaine précédente, les Verts se découvrent de nouvelles ambitions en cette fin de saison. Avant ce match face à ces promus caennais qu'ils avaient laminés au match aller, ils sont en effet revenus à 4 petits points de la 4e place.
De son côté, le Stade Malherbe est aux abois. Le club normand ne doit plus perdre un seul point et joue son dernier match de la saison à domicile. Les Caennais viennent de terrasser l'OM au Vélodrome (2-3) et doivent impérativement s'imposer pour garder un mince espoir de maintien.



On a connu Jérémie Janot plus viril...


Elie Baup aligne une équipe sans surprise dans laquelle Lamine Sakho, buteur face aux Toulousains, pallie l'absence de Mendy, blessé. Le début de partie est typique d'une rencontre entre une équipe en confiance et une équipe qui doute: tandis que Vincent Planté se troue à plusieurs reprises sur des corners sauvés in-extremis par les Normands, Jérémie Janot, qui a endossé pour l'occasion une saillante tenue bleue et rose pastel (inspiré par le sitcom "Un gars une fille"), n'est pas inquiété.



Le Caennais Sebastien Mazure est complètement muselé par la défense stéphanoise


Mais petit à petit, Caen reprend confiance, et ouvre finalement assez logiquement le score juste avant la pause. Malgré une réaction stéphanoise en début de seconde période, les locaux ont pris le match en main et ne vont plus le lâcher. Jérémie Janot doit multiplier les arrêts décisifs sur sa ligne et ne parvient qu'à repousser l'échéance: tandis que les attaquants stéphanois ne se montrent plus dangereux, les Normands inscrivent un second but dans les arrêts de jeu par l'intermédiaire de Ronald Zubar, encore talentueux à l'époque.



Jérémie Janot sauve les siens face à Cyrille Watier


Dans cette haletante fin de saison, cette petite démobilisation en Normandie va finalement coûter cher: Saint-Étienne échouera à deux longueurs de la place qualificative en Coupe UEFA.


Le Saviez-vous ?
- Certes, l'ASSE ne décrochera pas la qualification en Coupe UEFA mais elle terminera la saison à la 6e place du championnat et sera ainsi qualifié pour la Coupe Intertoto. Pas mal pour un promu !

- En revanche, malgré un parcours final presque sans faute, Caen ne parviendra pas à se sauver. Vainqueurs à Marseille, face à l'ASSE puis à Toulouse (3-2), les hommes de Franck Dumas seront battus à Istres (3-2) lors du tout dernier match de la saison et seront finalement relégués avec pourtant 42 points au compteur, l'un des plus gros totaux de points acquis par un club relégué dans l'histoire de la L1.

- Avec 20.900 spectateurs, ce n'est que la 3e affluence de la saison au stade Michel-D'Ornano (les réceptions du PSG et de l'OM ont fait mieux) mais c'est la 9e de l'histoire du stade. C'est par ailleurs la plus grosse affluence enregistrée pour un Caen-ASSE à ce jour.

- Le meilleur buteur caennais de cette saison 2004-05, Sebastien Mazure (13 réalisations), tape ce jour-là dans l'oeil de Bernard Caiazzo qui lui fera signer dans la foulée un contrat de 4 ans en faveur de l'ASSE (contre l'avis d'Elie Baup, selon le Progrès). C'est d'ailleurs sa dernière année prolifique alors qu'il n'a que 26 ans. Malheureusement, l'attaquant caennais ne restera qu'une saison dans le Forez (25 matches pour 2 buts).

- Le gardien caennais Vincent Planté, fera lui aussi un court séjour à l'ASSE lors de la saison 2009-10 mais barré par Janot, il ne disputera que 4 matches de coupe avant d'être prêté à Arles-Avignon et vendu à Guingamp dans la foulée.

par Dissident, le 14/05/2018

Ephéméride du 14 Mai


A venir

27/05/2018 13:00

[U17R] ASSE - Saint-Priest



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com