22 janvier 1984 : Naissance de Pathé Bangoura  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Adaptation tactique

Les Verts ont commencé l'année 2018 de la meilleure manière possible : avec une victoire.

 

Elle n'a pas été facile à obtenir, cette première victoire de l'année. Même réduits à 10, les joueurs de Nîmes ont bien défendu et se sont montrés très dangereux en contre. Quant aux Verts, il y a vraiment eu deux équipes différentes, une avant, et une après la pause. Et il faut vraiment souligner l'adaptation tactique à la mi-temps qui leur a permis de se montrer enfin dangereux et de renouer avec la victoire.
 
 

La première période

 
Le vœu des nombreux supporters a été exaucés : lors de ce match, l'ASSE a évolué dans un 4-4-2 en losange (4-1-2-1-2 ou 4-3-1-2) avec donc trois éléments offensifs : Cabella en meneur de jeu, derrière Diony et Hamouma. Ça n'a pas fonctionné si bien que ça, les Stéphanois ne se sont pas souvent approchés du but adverse, mais quand il l'ont fait, c'était beau à voir :
 
Ça commence avec une possession de Nîmes sur laquelle on peut bien voir le losange vert :
 

L'attaque ne donne rien, un long ballon en profondeur est capté par Moulin, qui relance vite avec Lacroix :


Et en deux passes verticales - surtout celle de Selnaes - Cabella est trouvé entre les lignes, où il a le temps de se retourner...


... et profiter des appels des deux attaquants devant lui. Il choisit Diony, qui prolonge en profondeur pour Hamouma qui se retrouve en surface :


Il essaye de rendre le ballon à Diony, mais sa passe est interceptée. Cependant, il faut retourner long temps en arrière pour retrouver une équipe d'ASSE qui traverse le terrain verticalement comme ça, arrivant en 5 passes du gardien jusqu'à la surface adverse.

 
 
Si on joue avec trois éléments offensifs "centraux", pas vraiment responsables de défendre dans les couloirs, c'est aux 4 défenseurs et 3 milieux de bloquer les côtés. Et le problème avec une ligne de seulement trois milieux est qu'ils ont du mal à coulisser quand l'adversaire change de côté :
 
Une attaque stéphanoise sur le côté droit ne donne rien, le ballon est perdu, mais les Verts restent haut  pour presser et essayer de récupérer le ballon :


Les joueurs de Nîmes ne s'affolent pas et arrivent à sortir par un jeu de passes, écartant vite vers l'autre côté...


... où le latéral à un boulevard devant lui. MBengue a le milieu adverse à surveiller et il n'y a aucun milieu stéphanois assez excentré pour empêcher la montée adverse.

 
Les Verts font l'effort pour revenir et se repositionner dans leur système de jeu 4-3-(1-2), mais la ligne des milieux n'est pas assez large pour couvrir toute la largeur du terrain et Nîmes en profite pour changer de nouveau de côté. L'action se finit par un corner adverse qui ne donne rien.
 
 

La deuxième période

 
En voyant que l'animation offensive des Verts laisse à désirer et que défensivement c'est dangereux sur les côtés, le staff stéphanois a procédé à des changements à la pause. La rentrée de Beric à la place de Hernani a fait passer l'ASSE dans un 4-2-3-1 plus classique :
 
 
Les éléments offensifs sont quatre maintenant et deux d'entre eux occupent les ailes. Et comme les latéraux restent toujours offensifs, le bloc adverse - en infériorité numérique et de plus en plus fatigué - a du mal à couvrir les deux couloirs sans laisser des failles. Le changement tactique de l'ASSE n'a pas concerné que le système de jeu, mais aussi le style : finis les ballons en profondeur, dans l'axe, le jeu passe maintenant par les côtés avec des nombreux centres vers la surface.

 
 
Comme l'ailier droit, Hamouma, avait toujours tendance à piquer dans l'axe, c'est le latéral, Gabriel Silva, qui a adressé la plupart des centres de la droite :
 
MBengue joue une touche à gauche, Diony donne en retrait à Cabella...


... qui sort le ballon de la zone, en retrait avec Selnaes. L'idée est de changer de côté, ce que le milieu stéphanois fait avec l'aide de KTC :


Et comme tout le bloc de Nîmes était sur un côté, comme Hamouma se trouve dans l'axe à côté de Beric, c'est Gabriel Silva qui profite du large couloir droit. Son centre dans la surface trouve Beric :


Malheureusement le contrôle de la poitrine de l'avant-centre n'est pas assez précis, la défense arrive à dégager le ballon...


... jusqu'à Lacroix, qui relance tout de suite avec Selnaes et Dabo...


... et de nouveau Gabriel Silva est lancé dans son couloir, et de nouveau son centre cherche Beric, mais sans succès cette fois-ci.



Et quand Bamba est entré à la place de Hamouma, il a pris le couloir beaucoup plus souvent et donc c'était à lui de centrer :
 
A la 62e, Moulin relance avec KTC, qui passe à Dabo, qui joue avec Gabriel Silva :


L'attaque stéphanoises se prépare, le latéral redonne le ballon à Dabo...


... qui lit parfaitement le jeu de Bamba, caché derrière son adversaire direct, d'où il fait un appel en profondeur dans le couloir.  Beric est de nouveau cherché par un centre de la droite :


Le défenseur central arrive à dégager, mais son coéquipier fait une faute sur Gabriel Silva qui essayait de récupérer le ballon. Et sur le coup franc obtenu, le centre de Cabella est repris par Beric pour l'ouverture du score.



Conclusions

 
Ça fait du bien de revoir les Stéphanois gagner, mais tous les voyants ne sont pas au vert. La défense a encore été très fébrile et les adversaires se sont procurés pas mal d'occasions, en infériorité numérique en plus. Même si la première période a été difficile, les joueurs n'ont rien lâché, ils ont continué à pousser et ça a fini par payer. Surtout, toute l'expérience du staff de l'ASSE a été visible dans les changements effectués à la pause (de joueur, de système, de style de jeu). Cette adaptation tactique a porté ses fruits et représente un motif d'espoir pour le futur - encore plus si grâce aux victoires le groupe regagne de la confiance.
 
 
 

Licence Creative Commons Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

 

par Pilou83, le 08/01/2018


A venir

24/01/2018 18:30

[CdF] Troyes - ASSE



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com