Roro nostalgique n'a pas pour moteur le fric

20/02/2019
bookmark bookmark
share share
Image

Lors d'une conférence animée par Philippe Gastal à la résidence Séniorales de Saint-Etienne, Roland Romeyer a tenu des propos nostalgiques avant d'aborder un brin fataliste la concurrence avec les quatre clubs qui devancent actuellement Saint-Etienne au classement.

"Je suis à la tête du club, j'essaye de le diriger le mieux possible mais je dois composer avec des valeurs qui ne sont pas les miennes. Moi j'ai beaucoup travaillé, j'ai eu 16 entreprises, j'ai gagné de l'argent, mais l'argent n'était pas mon moteur. Ce n'était pas mon leitmotiv. Pour moi ce qui est important, c'est les amis, la famille et l'ASSE. Moi ce n'est pas ce que je retrouve avec les gens en face de moi. Les gens ne sont plus les mêmes. Les agents, les médias, l'argent... ça ne correspond pas à ma personnalité.

Avant les supporters suivaient leur équipe, ils supportaient, quand l'équipe allait moins bien ils étaient tous là pour les aider. Maintenant, vous voyez bien comment ça se passe. Ce n'est plus la même mentalité, je le déplore. Moi, si je suis à la tête de ce club, c'est que j'ai vécu des moments extraordinaires. C'était mon club. Il y avait entre tous les supporters et avec les joueurs une convivialité énorme, beaucoup de respect, de la sympathie. Maintenant ce n'est plus pareil. Maintenant je suis un des vieux, j'ai vécu des moments très forts qui correspondaient bien à ma philosophie, à ma personnalité. Ce que je vis maintenant, je le dis franchement, je ne suis plus bien dans la société.

Le foot que j'aimais est devenu un football business. En début de saison, je peux déjà vous dire qui sera sur le podium. Le premier sera Paris, le deuxième sera Lyon, le troisième sera Lille, le quatrième sera Marseille. Le cinquième, ce sera peut-être nous, on se bat pour cette place. Quand vous avez des budgets qui sont dix ou douze fois supérieurs aux autres, on ne peut pas rivaliser. J'ai été ravi de voir ces matches de Champions League mais il ne faut pas rêver, pour nous ça devient quelque chose d'impossible, à moins qu'on fasse la quête tout à l'heure, si on ramasse beaucoup d'argent on pourra se payer de grands joueurs (rires). On est à une époque où l'argent fait le club. Avec environ 70 M€, on a le sixième ou le septième budget. Paris, c'est 700 M€ !

Le budget de Lille est très important. Ils sont très endettés mais je pense qu'ils vont arriver à équilibrer leurs comptes en vendant des joueurs. Un joueur comme Pépé, ils vont le vendre très cher. Entre le football qu'on a connu des années 1968-1977 et le football d'aujourd'hui, il faut oublier. Cela n'a plus rien à voir, que ce soit au niveau des supporters et des clubs. A l'époque il y avait de la solidarité, du partage, du travail, les mineurs, la métallurgie, la sidérurgie... Il y avait du savoir-faire à Saint-Etienne, on pouvait en être fier : le cycle, les armes, Manufrance... Maintenant, Saint-Etienne, ce n'est plus pareil ! La société a changé, maintenant les gens sont des égoïstes.

Galtier, il est sorti à Saint-Etienne. C'est moi qui l'ai mis en place. Il était numéro deux. Quand on a viré Perrin, il a pris le manche, il a fait du bon travail. Mais la réussite d'un club, ce n'est pas un homme, c'est tous ensemble. S'il a fait du bon travail, c'est qu'il a eu aussi des bons joueurs. On parle de Lille actuellement, mais là-bas il a retrouvé un Aubameyang en Pépé. Cette année il a une équipe équilibrée avec des cadres qui ont été embauchés, des jeunes qui ont pris confiance, notamment Pépé. Quand ils ont le ballon, ils vont vite de l'avant comme à l'époque quand on avait Aubameyang. On lui donnait le ballon, il courait, il centrait. C'est l'équipe qui fait le bon entraîneur. S'il n'a que des chèvres, même s'il est super bon, il ne peut pas faire grand chose. La saison passée, Lille était très bas, ils n'avaient pris que des jeunes et la mayonnaise n'avait pas pris. Galtier a pris Lille après Bielsa, il a réussi à se sauver avec beaucoup de chance car ce sont des fonds d'investissement qui ont mis de l'argent. Devant la DNCG, certains fonds ont été obligés d'abandonner leurs comptes courants, sinon le club déposait son bilan. Ils ont pu recruter quelques anciens pour bâtir une équipe qui tient la route. Chaque saison il y a une équipe surprise, cette année c'est Lille.

Marseille, c'est compliqué. Ils ont fait quelques erreurs. Quand il y a déjà des changements dans la direction... Il y a l'ancien président, le copain de Bernard, Labrune, qui a vendu Mandanda et Payet. Vous avez vu, ils les ont rachetés plus chers qu'ils les ont vendus ! (rires) Mais Marseille a quand même une belle équipe. Pour les joueurs de Marseille, pour le moment, c'est plus facile de jouer à l'extérieur qu'au Stade Vélodrome car ils se font fracasser par les supporters. Mais Marseille va se qualifier à mon avis pour l'Europa League. Monaco, c'est autre chose, ils ont vendu pour 300 M€ en un an et demi. Si vous vendez tous vos meilleurs joueurs, ça devient difficile. Il y avait un problème entre le Russe et Vadim (sic) alors que Vadim je l'appréciait beaucoup, c'est un gars qui était bien. C'est très fragile un club, c'est compliqué."

Potins
03/07 16:31
Florentin cause là
03/07 15:28
Ronny chez Francky ?
03/07 13:52
Février, le mois derby !
03/07 13:41
Une petite chambrée pour recommencer ? (13)
03/07 13:27
Première journée au Vélodrome, fin du syndrome ?
03/07 06:50
Contre les Romain pour se remettre dans le bain
03/07 06:32
Les Vertes privées de montée ? (21)
02/07 23:56
Vagner dit merci à Nancy
02/07 23:35
C'est ballot pour Dabo !
02/07 16:06
Arteta-rit pas d'éloges sur Aubame
Articles
02/07/2020
Beccu : "Offrir une belle opposition aux Verts"
01/07/2020
Biancarelli vu par Fousseni
25/06/2020
On reprendrait bien une Coupe ! (épisode 6)
23/06/2020
Les buts verts 2019-2020
19/06/2020
Les blessures vertes (5)
08/06/2020
L'équipe-type de la saison 2019-2020
06/06/2020
Chaintreuil : "Saban, ça percute !"
05/06/2020
Chaintreuil : "Gourna, un profil à la Pogba"
30/05/2020
Gace : "Krasso, c'est Gomis en amélioré"
28/05/2020
C'est qui Setigui ?

Partager