Ruffier convoqué pour une mise à pied

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

franck42
Messages : 6932
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par franck42 »

baggio42 a écrit :
02 sept. 2020, 13:08
Grizzli a écrit :
02 sept. 2020, 12:28
osvaldopiazzolla a écrit :
02 sept. 2020, 12:13
paranoid a écrit :
02 sept. 2020, 11:33

Pour moi l'affaire Ruffier ne relève pas de l'exclusion des gros salaires, du moins c'est secondaire.
Amha, Dès le mois d'octobre Romeyer a donné à Puel la mission de dégoûter les gros salaires ASAP et Puel a accepté, c'était un job qui lui convenait.

Le problème c'est qu'il est arapidement apparu qu'ils pensaient pas aux mêmes personnes . Romeyer, comme P² de souches pensait aux arabes et aux noirs pas aux CRS.

Puel, lui, a fait dégager ceux qui étaient mauvais et/ou s'adaptaient pas à ses méthodes, tactiques et psychologiques, ce qui lui a semblé parfaitement normal.

Du coup grosse surprise pour Romeyer et pour Ruffier qui est passé tout d'un coup de joueur faisant la pluie et le beau temps virant les entraineurs, dégommant les autres joueurs, jeunes et équipiers, avec la bénédiction du président qui kiffait sa ferrari à joueur "comme les autres".

Pour Ruffier, c'était un casus belli et il a entraîné la guerre nucléaire. Il avait pas compris cette histoire de gros salaires et que Romeyer allait le désavouer, surtout avec tous ces mercatos "soldes monstres" complètement rratés et coronavirhume en prime
tu peux développer stp ?
Oh je pense qu'il a assez développé, non :mrgreen:
:mdr3:

paranoid
Messages : 2956
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par paranoid »

C'est si dur à concevoir que "mettre hors jeu" peut tout et rien dire, à commencer par "tu ne seras pas numéro 1 et t'as intérêt à me montrer patte blanche pour revenir parce que je te ferai pas de cadeau" ?

franck42
Messages : 6932
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par franck42 »

Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 17:47
Mic-Mic a écrit :
02 sept. 2020, 11:49
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Non. Et d'ailleurs un joueur qui aurait une telle attitude pourrait être licencié sans obtenir gain de cause devant les prud'hommes. Alors pourquoi est-ce que Ruffier n'a pas été licencié alors que le club a besoin de faire des économies et que Ruffier a un gros salaire ?
La seule réponse logique que je vois, c'est que ce qui est reproché à Ruffier n'est pas aussi évident que tu le résumes.

Par ailleurs, si Ruffier était aussi indéfendable que tu le laisses entendre, pourquoi le club aurait besoin de faire croire que Ruffier est arrivé en retard à l'entrainement, pourquoi le club essaierait de faire croire qu'il a refusé d'être numéro 2 à la reprise ?

Ce n'est pas parce que tu veux te débarrasser d'un joueur que tu es obligé de le salir. Tu peux aussi rester classe, donner les raisons réelles et permettre au joueur d'aller au bout du contrat signé.
Et si ça s'était passé comme ça, j'aurais été déçu de voir partir Ruffier, mais je n'aurais pas trouvé grand chose à redire.
Attention, ça va demander un effort :mrgreen: Admets un instant que le club ne souhaite pas se séparer de Ruffier, à la base (parce que c'est un super gardien dans l'absolu, parce que c'est un grand joueur de l'ASSE depuis une décennie quasiment, parce que de tous les gros salaires c'est pas forcément celui qui doit partir en premier, ce que tu veux).
Pour rappel, avant d'être mis au repos, Puel l'avait nommé capitaine et vantait ses qualités en conférence de presse...

Ça répondrait à beaucoup de tes questions ci-dessus, encore faut-il pouvoir l'envisager :)
Mouais... Je serais tenté de te répondre que si le club avait vraiment eu l'intention de conserver Ruffier, il n'aurait pas été chercher un mec comme Puel pour entraîner. :diable:
Parce que Puel vs Ruffier ça paraissait évident que ça pouvait dégoupiller à la moindre étincelle, et surtout vu que les 2 sont butés on pouvait difficilement envisager une réconciliation.

franck42
Messages : 6932
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par franck42 »

paranoid a écrit :
02 sept. 2020, 19:29
C'est si dur à concevoir que "mettre hors jeu" peut tout et rien dire, à commencer par "tu ne seras pas numéro 1 et t'as intérêt à me montrer patte blanche pour revenir parce que je te ferai pas de cadeau" ?
Encore une fois c'est pas uniquement l'expression "HJ", les propos de Puel dans cette itw vont plus loin que ça, je t'invite à l'écouter en intégralité.
Et ça ne remet pas en cause le reste également: le fait que Puel ait été engagé notamment pour dégager les gros salaires, ou bien l'incohérence de lui reproposer le poste de n°2 alors que Ruffier ne s'est jamais excusé, au contraire.

panenka
Messages : 1351
Enregistré le : 12 nov. 2019, 11:33

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par panenka »

franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:19
Comme je l'ai déjà expliqué, et contrairement à beaucoup de monde ici, je prends clairement position. L'un des 2 (Puel ou Ruffier) ment, et les éléments en ma possession (les propos contradictoires tenus par Puel, le fait que le club ne licencie pas Ruffier malgré son refus de jouer pendant + d'1 an, l'acharnement du club) m'amènent à la conclusion que c'est Puel qui ment.
Pour moi les choses ne sont pas aussi claire.
Puel dit que Ruffier a refusé d'être n°2 et Ruffier soutien le contraire.
Mais de quel moment parle-t-on? De la fin du mois de février quand Puel veut faire souffler Ruffier (qui en avait terriblement besoin) ou de la reprise de l'entrainement?
Si toi tu le sais bravo parce que je n'ai rien lu qui donne précisément cette info.
Il y a aussi la possibilité d'une mauvaise interprétation de la part de Ruffier ou de Puel. A priori les échanges entre les 2 ne devaient pas être détendus.

Ce dont on est certain c’est que Ruffier a insulté son entraineur et a refusé d'être mis au repos pour 1 ou 2 matchs (même si cela ne lui a peut-être pas été présenté comme ça mais ça ne constituerait en aucun cas une excuse).
C'est donc suffisant pour moi pour considérer que Ruffier est en faute.
A partir de là quel serait l'intérêt pour Puel de mentir?

panenka
Messages : 1351
Enregistré le : 12 nov. 2019, 11:33

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par panenka »

franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:31
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 17:47
Mic-Mic a écrit :
02 sept. 2020, 11:49
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Non. Et d'ailleurs un joueur qui aurait une telle attitude pourrait être licencié sans obtenir gain de cause devant les prud'hommes. Alors pourquoi est-ce que Ruffier n'a pas été licencié alors que le club a besoin de faire des économies et que Ruffier a un gros salaire ?
La seule réponse logique que je vois, c'est que ce qui est reproché à Ruffier n'est pas aussi évident que tu le résumes.

Par ailleurs, si Ruffier était aussi indéfendable que tu le laisses entendre, pourquoi le club aurait besoin de faire croire que Ruffier est arrivé en retard à l'entrainement, pourquoi le club essaierait de faire croire qu'il a refusé d'être numéro 2 à la reprise ?

Ce n'est pas parce que tu veux te débarrasser d'un joueur que tu es obligé de le salir. Tu peux aussi rester classe, donner les raisons réelles et permettre au joueur d'aller au bout du contrat signé.
Et si ça s'était passé comme ça, j'aurais été déçu de voir partir Ruffier, mais je n'aurais pas trouvé grand chose à redire.
Attention, ça va demander un effort :mrgreen: Admets un instant que le club ne souhaite pas se séparer de Ruffier, à la base (parce que c'est un super gardien dans l'absolu, parce que c'est un grand joueur de l'ASSE depuis une décennie quasiment, parce que de tous les gros salaires c'est pas forcément celui qui doit partir en premier, ce que tu veux).
Pour rappel, avant d'être mis au repos, Puel l'avait nommé capitaine et vantait ses qualités en conférence de presse...

Ça répondrait à beaucoup de tes questions ci-dessus, encore faut-il pouvoir l'envisager :)
Mouais... Je serais tenté de te répondre que si le club avait vraiment eu l'intention de conserver Ruffier, il n'aurait pas été chercher un mec comme Puel pour entraîner. :diable:
Parce que Puel vs Ruffier ça paraissait évident que ça pouvait dégoupiller à la moindre étincelle, et surtout vu que les 2 sont butés on pouvait difficilement envisager une réconciliation.
On a déjà choisi l'entraineur des gardien pour Ruffier, on ne va pas non plus choisir l'entraineur général pour lui. Ce n'est pas Messi quand même!

Faiseur de Tresses
Messages : 14666
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Faiseur de Tresses »

franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Je crois pas que Puel ait jamais dit ça, c'est même tout le contraire si on en crois ses déclarations (que tu relaies par ailleurs). Je trouve ton discours contradictoire.
"Si on aime la liberté, on aime - c'est pas on supporte - on aime les risques qui vont avec." Étienne Klein
"The freedom to make my own mistakes was all I ever wanted." Mance Rayder

Image

franck42
Messages : 6932
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par franck42 »

panenka a écrit :
02 sept. 2020, 19:34
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:19
Comme je l'ai déjà expliqué, et contrairement à beaucoup de monde ici, je prends clairement position. L'un des 2 (Puel ou Ruffier) ment, et les éléments en ma possession (les propos contradictoires tenus par Puel, le fait que le club ne licencie pas Ruffier malgré son refus de jouer pendant + d'1 an, l'acharnement du club) m'amènent à la conclusion que c'est Puel qui ment.
Pour moi les choses ne sont pas aussi claire.
Puel dit que Ruffier a refusé d'être n°2 et Ruffier soutien le contraire.
Mais de quel moment parle-t-on? De la fin du mois de février quand Puel veut faire souffler Ruffier (qui en avait terriblement besoin) ou de la reprise de l'entrainement?
Si toi tu le sais bravo parce que je n'ai rien lu qui donne précisément cette info.
Il y a aussi la possibilité d'une mauvaise interprétation de la part de Ruffier ou de Puel. A priori les échanges entre les 2 ne devaient pas être détendus.

Ce dont on est certain c’est que Ruffier a insulté son entraineur et a refusé d'être mis au repos pour 1 ou 2 matchs (même si cela ne lui a peut-être pas été présenté comme ça mais ça ne constituerait en aucun cas une excuse).
C'est donc suffisant pour moi pour considérer que Ruffier est en faute.
A partir de là quel serait l'intérêt pour Puel de mentir?
En total désaccord avec toi, je vais pas non plus reprendre à chaque fois tous les éléments, même les anti-Ruffier pourront te le confirmer... Ou alors à toi de reprendre les itw de Puel.
La version de Puel (et du club) c'est qu'il a reproposé le poste de n°2 à Ruffier en début de saison (le 17 juin de mémoire) lors d'un entretien en tête-à-tête.
La version du camp Ruffier, c'est que Puel ne lui a jamais proposé d'être n°2 en juin, et que dans ces conditions Ruffier n'a pas pu refuser cette proposition qui n'existait pas.
Aucun doute sur la période (en début de préparation), aucun malentendu non plus, les termes employés par les 2 camps sont sans équivoque, et l'opposition frontale entre les 2 versions a même été entérinée par le club avec ce fameux communiqué...
Donc l'un des 2 ment, à chacun de se positionner en fonction des éléments en notre possession (qui restent partiels j'en conviens).

L'intérêt pour Puel (et le club) de mentir, il me paraît évident, charger la barque pour mettre la pression sur Ruffier, il suffit de lire les propos des "supporters" des Verts sur les réseaux sociaux après chaque itw de Puel pour voir de quel côté penche la balance, quand bien même les propos de Puel sont de plus en plus incohérents :mrgreen:
En revanche tu pourrais plutôt te demander quel intérêt pour Ruffier de ne pas répondre systématiquement? Je vais te donner mon avis (sans certitude): ce que les gens pensent de lui (supporters ou pas) il s'en bat les couilles :mdr1:

franck42
Messages : 6932
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par franck42 »

Faiseur de Tresses a écrit :
02 sept. 2020, 19:36
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Je crois pas que Puel ait jamais dit ça, c'est même tout le contraire si on en crois ses déclarations (que tu relaies par ailleurs). Je trouve ton discours contradictoire.
L'itw est dispo sur internet, donc sors-toi les doigts du cul et vas les chercher plutôt que d'attendre que je le fasse à ta place...
Tout ça pour me ressortir dans une semaine comme Panenka, que Puel a jamais dit que Ruffier serait n°2.
Il l'a dit basta, si tu préfères me traiter de menteur pour défendre Puel libre à toi.

Jelp
Messages : 2026
Enregistré le : 13 juin 2017, 22:00

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Jelp »

osvaldopiazzolla a écrit :
02 sept. 2020, 13:55
Jelp a écrit :
02 sept. 2020, 13:28
La dernière fois que je l'avais vu il avait un 4x4, même pas qui s'est arrêté
Ruffier EST une Ferrari.
Laurence?

Faiseur de Tresses
Messages : 14666
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Faiseur de Tresses »

franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:55
Faiseur de Tresses a écrit :
02 sept. 2020, 19:36
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Je crois pas que Puel ait jamais dit ça, c'est même tout le contraire si on en crois ses déclarations (que tu relaies par ailleurs). Je trouve ton discours contradictoire.
L'itw est dispo sur internet, donc sors-toi les doigts du cul et vas les chercher plutôt que d'attendre que je le fasse à ta place...
Tout ça pour me ressortir dans une semaine comme Panenka, que Puel a jamais dit que Ruffier serait n°2.
Il l'a dit basta, si tu préfères me traiter de menteur pour défendre Puel libre à toi.
Alors d'abord tu vas te calmer.

Ensuite, je te traite pas de menteur, je m'interroge.

Edit : J'imagine que tu fais référence à ça du coup : https://www.poteaux-carres.com/potin-P6 ... 1503-.html
Modifié en dernier par Faiseur de Tresses le 02 sept. 2020, 20:24, modifié 1 fois.
"Si on aime la liberté, on aime - c'est pas on supporte - on aime les risques qui vont avec." Étienne Klein
"The freedom to make my own mistakes was all I ever wanted." Mance Rayder

Image

Kabigon
Messages : 4487
Enregistré le : 06 janv. 2015, 14:16

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Kabigon »

Mic-Mic a écrit :
02 sept. 2020, 18:49
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 17:47
Mic-Mic a écrit :
02 sept. 2020, 11:49
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Non. Et d'ailleurs un joueur qui aurait une telle attitude pourrait être licencié sans obtenir gain de cause devant les prud'hommes. Alors pourquoi est-ce que Ruffier n'a pas été licencié alors que le club a besoin de faire des économies et que Ruffier a un gros salaire ?
La seule réponse logique que je vois, c'est que ce qui est reproché à Ruffier n'est pas aussi évident que tu le résumes.

Par ailleurs, si Ruffier était aussi indéfendable que tu le laisses entendre, pourquoi le club aurait besoin de faire croire que Ruffier est arrivé en retard à l'entrainement, pourquoi le club essaierait de faire croire qu'il a refusé d'être numéro 2 à la reprise ?

Ce n'est pas parce que tu veux te débarrasser d'un joueur que tu es obligé de le salir. Tu peux aussi rester classe, donner les raisons réelles et permettre au joueur d'aller au bout du contrat signé.
Et si ça s'était passé comme ça, j'aurais été déçu de voir partir Ruffier, mais je n'aurais pas trouvé grand chose à redire.
Attention, ça va demander un effort :mrgreen: Admets un instant que le club ne souhaite pas se séparer de Ruffier, à la base (parce que c'est un super gardien dans l'absolu, parce que c'est un grand joueur de l'ASSE depuis une décennie quasiment, parce que de tous les gros salaires c'est pas forcément celui qui doit partir en premier, ce que tu veux).
Pour rappel, avant d'être mis au repos, Puel l'avait nommé capitaine et vantait ses qualités en conférence de presse...

Ça répondrait à beaucoup de tes questions ci-dessus, encore faut-il pouvoir l'envisager :)
Belle pirouette pour éviter de répondre aux questions qui ne vous pas dans ton sens ;) mais je vais quand même me prêter au jeu.

Si le club voulait conserver Ruffier, alors je pense qu'ils n'ont pas utilisé la bonne manière (souviens toi, c'était mon propos initial sur le management de Puel).
Une fois que cette erreur a été commise, le club aurait encore pu rattraper les choses si sa volonté était vraiment de conserver Ruffier. Mais si c'était la cas, il ne l'aurait pas convoqué à un match amical pour lui refuser l'entrée, il n'aurait pas diffusé à l'Equipe la lettre avant que Ruffier la reçoive, il n'aurait pas imposé à Ruffier la sanction maximale possible, il n'aurait pas inventé des faux retards, ...
Si le club voulait vraiment conserver Ruffier, il lui aurait permis de tenter de regagner sa place sur le terrain au lieu de le mettre à l'écart dès la reprise au lieu de le mettre numéro 4 en expliquant que c'est lui qui refusait d'être numéro 2, et en le laissant hors du groupe alors que Ruffier a officiellement dit (via communiqué) qu'il accepterait d'être numéro 2.

Tu vois, ça fait quand même beaucoup de choses qui auraient du être faites autrement si le club voulait vraiment conserver Ruffier. Alors peut-être que tu penses que les gens au club sont incompétents, mais ce n'est pas mon avis. Je crois qu'ils savaient très bien ce qu'ils faisaient.
Et si tu répondais essayais de répondre à mes questions, je pense que tu t'en rendrais compte toi aussi.
Je te réponds et en même temps à franck42.

"Une fois que cette erreur a été commise" --> on est donc d'accord que Ruffier est, au départ, le fautif. N'importe quel manager insulté puis sali dans la presse aurait réagi comme Puel, rigide ou pas, gros salaire du joueur ou pas. Je ne comprends toujours pas comment tu peux parler d'erreur de management.

Entre ce moment et les autres faits que tu cites, il s'écoule plusieurs semaines. Durant lesquelles on ne sait pas grand-chose. C'est pourquoi je précise bien qu'"à la base", il n'est pas forcément dans la volonté du club de se séparer de Ruffier. Tu ne réponds jamais sur la question du capitanat par exemple...

Derrière, je te concède volontiers que le club ne fait rien pour conserver Ruffier, tous les éléments vont dans le sens contraire (hormis l'arrivée de Biancarelli, mais je veux là aussi bien croire à une coïncidence). Ca ne me choque pas. Et je ne suis pas d'accord sur tout (l'histoire de la fuite, quel intérêt pour le club sachant que Lions ne peut pas saquer Puel ? la sanction maximale possible, en quoi est-ce anormal ? le faux retard, est-ce avéré ? ce qui est avéré par contre, c'est un refus de s'entraîner, d'où la mise à pied). Bref, dans ce que tu dis y a du vrai et de la grosse interprétation à charge, donc c'est difficile de te suivre pleinement.

@franck42 : de ce que j'ai vu, c'est le camp de Ruffier qui évoque une conversation téléphonique le 17 juin (par le biais du communiqué de son avocate). Dans l'interview d'Inforsport Puel n'est pas aussi précis. Or le 17 juin c'est le jour de la reprise et Ruffier, Moulin et Puel étaient présents... C'est crédible, pour toi, que la hiérarchie des gardiens ait été annoncée par téléphone ?
"The problem with the world is that the intelligent people are full of doubts, while the stupid ones are full of confidence." Charles Bukowski

titin21
Messages : 769
Enregistré le : 04 juin 2011, 18:01

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par titin21 »

franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:55
Faiseur de Tresses a écrit :
02 sept. 2020, 19:36
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Je crois pas que Puel ait jamais dit ça, c'est même tout le contraire si on en crois ses déclarations (que tu relaies par ailleurs). Je trouve ton discours contradictoire.
L'itw est dispo sur internet, donc sors-toi les doigts du cul et vas les chercher plutôt que d'attendre que je le fasse à ta place...
Tout ça pour me ressortir dans une semaine comme Panenka, que Puel a jamais dit que Ruffier serait n°2.
Il l'a dit basta, si tu préfères me traiter de menteur pour défendre Puel libre à toi.
Et bien,je prends le débat en cours et à la lecture de tes posts, pour toi c'est clair, Puel est un menteur, méchant manipulateur et Rufier est un homme droit , intègre et gentil...
Hum un peu raccourci tout ça, tu trouves pas ?
Que Puel est un caractère de merde et veuille imposer ses choix, c'est certainement vrai mais que Ruffier soit un gentil garçon victime alors qu'il veut juste faire son métier...euh comment dire, j'y crois pas une seconde et d'ailleurs plusieurs papiers sont sortis disant que le (gentil) Ruffier était peu apprécié du vestiaire donc...pas si blanc que ça notre gardien.
Son silence ne veut rien dire, peut être que simplement il ne peut pas contredire Puel car il a tort, tu y as pensé à cette hypothèse ?

franck42
Messages : 6932
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par franck42 »

Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 20:19
Mic-Mic a écrit :
02 sept. 2020, 18:49
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 17:47
Mic-Mic a écrit :
02 sept. 2020, 11:49
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Non. Et d'ailleurs un joueur qui aurait une telle attitude pourrait être licencié sans obtenir gain de cause devant les prud'hommes. Alors pourquoi est-ce que Ruffier n'a pas été licencié alors que le club a besoin de faire des économies et que Ruffier a un gros salaire ?
La seule réponse logique que je vois, c'est que ce qui est reproché à Ruffier n'est pas aussi évident que tu le résumes.

Par ailleurs, si Ruffier était aussi indéfendable que tu le laisses entendre, pourquoi le club aurait besoin de faire croire que Ruffier est arrivé en retard à l'entrainement, pourquoi le club essaierait de faire croire qu'il a refusé d'être numéro 2 à la reprise ?

Ce n'est pas parce que tu veux te débarrasser d'un joueur que tu es obligé de le salir. Tu peux aussi rester classe, donner les raisons réelles et permettre au joueur d'aller au bout du contrat signé.
Et si ça s'était passé comme ça, j'aurais été déçu de voir partir Ruffier, mais je n'aurais pas trouvé grand chose à redire.
Attention, ça va demander un effort :mrgreen: Admets un instant que le club ne souhaite pas se séparer de Ruffier, à la base (parce que c'est un super gardien dans l'absolu, parce que c'est un grand joueur de l'ASSE depuis une décennie quasiment, parce que de tous les gros salaires c'est pas forcément celui qui doit partir en premier, ce que tu veux).
Pour rappel, avant d'être mis au repos, Puel l'avait nommé capitaine et vantait ses qualités en conférence de presse...

Ça répondrait à beaucoup de tes questions ci-dessus, encore faut-il pouvoir l'envisager :)
Belle pirouette pour éviter de répondre aux questions qui ne vous pas dans ton sens ;) mais je vais quand même me prêter au jeu.

Si le club voulait conserver Ruffier, alors je pense qu'ils n'ont pas utilisé la bonne manière (souviens toi, c'était mon propos initial sur le management de Puel).
Une fois que cette erreur a été commise, le club aurait encore pu rattraper les choses si sa volonté était vraiment de conserver Ruffier. Mais si c'était la cas, il ne l'aurait pas convoqué à un match amical pour lui refuser l'entrée, il n'aurait pas diffusé à l'Equipe la lettre avant que Ruffier la reçoive, il n'aurait pas imposé à Ruffier la sanction maximale possible, il n'aurait pas inventé des faux retards, ...
Si le club voulait vraiment conserver Ruffier, il lui aurait permis de tenter de regagner sa place sur le terrain au lieu de le mettre à l'écart dès la reprise au lieu de le mettre numéro 4 en expliquant que c'est lui qui refusait d'être numéro 2, et en le laissant hors du groupe alors que Ruffier a officiellement dit (via communiqué) qu'il accepterait d'être numéro 2.

Tu vois, ça fait quand même beaucoup de choses qui auraient du être faites autrement si le club voulait vraiment conserver Ruffier. Alors peut-être que tu penses que les gens au club sont incompétents, mais ce n'est pas mon avis. Je crois qu'ils savaient très bien ce qu'ils faisaient.
Et si tu répondais essayais de répondre à mes questions, je pense que tu t'en rendrais compte toi aussi.
Je te réponds et en même temps à franck42.

"Une fois que cette erreur a été commise" --> on est donc d'accord que Ruffier est, au départ, le fautif. N'importe quel manager insulté puis sali dans la presse aurait réagi comme Puel, rigide ou pas, gros salaire du joueur ou pas. Je ne comprends toujours pas comment tu peux parler d'erreur de management.

Entre ce moment et les autres faits que tu cites, il s'écoule plusieurs semaines. Durant lesquelles on ne sait pas grand-chose. C'est pourquoi je précise bien qu'"à la base", il n'est pas forcément dans la volonté du club de se séparer de Ruffier. Tu ne réponds jamais sur la question du capitanat par exemple...

Derrière, je te concède volontiers que le club ne fait rien pour conserver Ruffier, tous les éléments vont dans le sens contraire (hormis l'arrivée de Biancarelli, mais je veux là aussi bien croire à une coïncidence). Ca ne me choque pas. Et je ne suis pas d'accord sur tout (l'histoire de la fuite, quel intérêt pour le club sachant que Lions ne peut pas saquer Puel ? la sanction maximale possible, en quoi est-ce anormal ? le faux retard, est-ce avéré ? ce qui est avéré par contre, c'est un refus de s'entraîner, d'où la mise à pied). Bref, dans ce que tu dis y a du vrai et de la grosse interprétation à charge, donc c'est difficile de te suivre pleinement.

@franck42 : de ce que j'ai vu, c'est le camp de Ruffier qui évoque une conversation téléphonique le 17 juin (par le biais du communiqué de son avocate). Dans l'interview d'Inforsport Puel n'est pas aussi précis. Or le 17 juin c'est le jour de la reprise et Ruffier, Moulin et Puel étaient présents... C'est crédible, pour toi, que la hiérarchie des gardiens ait été annoncée par téléphone ?
Honnêtement est-ce-que c'est crédible que Puel et Ruffier ne se soient pas adressé la parole le jour de la reprise, et que Puel ait eu une conversation téléphonique avec Ruffier après l'entraînement? Là aussi je serais tenté de té répondre oui. En tout cas cette histoire de conversation téléphonique n'a pas été remise en cause, ni par le club dans son communiqué, ni par Puel lui-même. De toute façon ça reste de l'ordre du détail, l'important ça reste la conversation en elle-même.

Jelp
Messages : 2026
Enregistré le : 13 juin 2017, 22:00

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Jelp »

Faiseur de Tresses a écrit :
02 sept. 2020, 13:28
osvaldopiazzolla a écrit :
02 sept. 2020, 12:31
Grizzli a écrit :
02 sept. 2020, 12:28
osvaldopiazzolla a écrit :
02 sept. 2020, 12:13
paranoid a écrit :
02 sept. 2020, 11:33

Pour moi l'affaire Ruffier ne relève pas de l'exclusion des gros salaires, du moins c'est secondaire.
Amha, Dès le mois d'octobre Romeyer a donné à Puel la mission de dégoûter les gros salaires ASAP et Puel a accepté, c'était un job qui lui convenait.

Le problème c'est qu'il est arapidement apparu qu'ils pensaient pas aux mêmes personnes . Romeyer, comme P² de souches pensait aux arabes et aux noirs pas aux CRS.

Puel, lui, a fait dégager ceux qui étaient mauvais et/ou s'adaptaient pas à ses méthodes, tactiques et psychologiques, ce qui lui a semblé parfaitement normal.

Du coup grosse surprise pour Romeyer et pour Ruffier qui est passé tout d'un coup de joueur faisant la pluie et le beau temps virant les entraineurs, dégommant les autres joueurs, jeunes et équipiers, avec la bénédiction du président qui kiffait sa ferrari à joueur "comme les autres".

Pour Ruffier, c'était un casus belli et il a entraîné la guerre nucléaire. Il avait pas compris cette histoire de gros salaires et que Romeyer allait le désavouer, surtout avec tous ces mercatos "soldes monstres" complètement rratés et coronavirhume en prime
tu peux développer stp ?
Bon mais faut suivre un peu Grizli ! tu hibernes ou quoi ?

Ruffier, à son tableau de chasse, a la te de Rust, de Maisonnial et ce ne sont que les cas notoires
Il a dû pas mal aider pour le sergent Garcia.
Que veux tu dire ?

franck42
Messages : 6932
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par franck42 »

titin21 a écrit :
02 sept. 2020, 20:22
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:55
Faiseur de Tresses a écrit :
02 sept. 2020, 19:36
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Je crois pas que Puel ait jamais dit ça, c'est même tout le contraire si on en crois ses déclarations (que tu relaies par ailleurs). Je trouve ton discours contradictoire.
L'itw est dispo sur internet, donc sors-toi les doigts du cul et vas les chercher plutôt que d'attendre que je le fasse à ta place...
Tout ça pour me ressortir dans une semaine comme Panenka, que Puel a jamais dit que Ruffier serait n°2.
Il l'a dit basta, si tu préfères me traiter de menteur pour défendre Puel libre à toi.
Et bien,je prends le débat en cours et à la lecture de tes posts, pour toi c'est clair, Puel est un menteur, méchant manipulateur et Rufier est un homme droit , intègre et gentil...
Hum un peu raccourci tout ça, tu trouves pas ?
Que Puel est un caractère de merde et veuille imposer ses choix, c'est certainement vrai mais que Ruffier soit un gentil garçon victime alors qu'il veut juste faire son métier...euh comment dire, j'y crois pas une seconde et d'ailleurs plusieurs papiers sont sortis disant que le (gentil) Ruffier était peu apprécié du vestiaire donc...pas si blanc que ça notre gardien.
Son silence ne veut rien dire, peut être que simplement il ne peut pas contredire Puel car il a tort, tu y as pensé à cette hypothèse ?
Je t'invite à reprendre mes derniers posts pour connaître ma position exacte sur toute l'affaire.
Je dis pas ça pour toi, mais à un moment donné il va quand même falloir que vous compreniez que je ne vais pas non plus passer ma vie sur le forum pour réécrire 50 fois les mêmes posts à tous ceux qui vont m'interpeller individuellement, surtout avec certains qui me posent plusieurs fois les mêmes questions.

titin21
Messages : 769
Enregistré le : 04 juin 2011, 18:01

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par titin21 »

franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 20:28
titin21 a écrit :
02 sept. 2020, 20:22
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:55
Faiseur de Tresses a écrit :
02 sept. 2020, 19:36
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Je crois pas que Puel ait jamais dit ça, c'est même tout le contraire si on en crois ses déclarations (que tu relaies par ailleurs). Je trouve ton discours contradictoire.
L'itw est dispo sur internet, donc sors-toi les doigts du cul et vas les chercher plutôt que d'attendre que je le fasse à ta place...
Tout ça pour me ressortir dans une semaine comme Panenka, que Puel a jamais dit que Ruffier serait n°2.
Il l'a dit basta, si tu préfères me traiter de menteur pour défendre Puel libre à toi.
Et bien,je prends le débat en cours et à la lecture de tes posts, pour toi c'est clair, Puel est un menteur, méchant manipulateur et Rufier est un homme droit , intègre et gentil...
Hum un peu raccourci tout ça, tu trouves pas ?
Que Puel est un caractère de merde et veuille imposer ses choix, c'est certainement vrai mais que Ruffier soit un gentil garçon victime alors qu'il veut juste faire son métier...euh comment dire, j'y crois pas une seconde et d'ailleurs plusieurs papiers sont sortis disant que le (gentil) Ruffier était peu apprécié du vestiaire donc...pas si blanc que ça notre gardien.
Son silence ne veut rien dire, peut être que simplement il ne peut pas contredire Puel car il a tort, tu y as pensé à cette hypothèse ?
Je t'invite à reprendre mes derniers posts pour connaître ma position exacte sur toute l'affaire.
Je dis pas ça pour toi, mais à un moment donné il va quand même falloir que vous compreniez que je ne vais pas non plus passer ma vie sur le forum pour réécrire 50 fois les mêmes posts à tous ceux qui vont m'interpeller individuellement, surtout avec certains qui me posent plusieurs fois les mêmes questions.
Mais j'ai bien lu tes posts et tes hypothèses qui en sortent et je te trouve pas trop équitable désolé.
Tu as une idée bien arrêté sur le conflit car tu parles d'interview, de coup de fil etc...mais qui sait ce qui s'est vraiment passé entre eux deux, qui a raison et qui a tort ?
Comment considères tu le silence de Ruffier ? Moi il me semble que si Puel mentait en disant que j'ai refusé d'être numéro 2 et bien je le contredirait publiquement et fermement non, tu penses pas ?

franck42
Messages : 6932
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par franck42 »

titin21 a écrit :
02 sept. 2020, 20:36
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 20:28
titin21 a écrit :
02 sept. 2020, 20:22
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:55
Faiseur de Tresses a écrit :
02 sept. 2020, 19:36
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Je crois pas que Puel ait jamais dit ça, c'est même tout le contraire si on en crois ses déclarations (que tu relaies par ailleurs). Je trouve ton discours contradictoire.
L'itw est dispo sur internet, donc sors-toi les doigts du cul et vas les chercher plutôt que d'attendre que je le fasse à ta place...
Tout ça pour me ressortir dans une semaine comme Panenka, que Puel a jamais dit que Ruffier serait n°2.
Il l'a dit basta, si tu préfères me traiter de menteur pour défendre Puel libre à toi.
Et bien,je prends le débat en cours et à la lecture de tes posts, pour toi c'est clair, Puel est un menteur, méchant manipulateur et Rufier est un homme droit , intègre et gentil...
Hum un peu raccourci tout ça, tu trouves pas ?
Que Puel est un caractère de merde et veuille imposer ses choix, c'est certainement vrai mais que Ruffier soit un gentil garçon victime alors qu'il veut juste faire son métier...euh comment dire, j'y crois pas une seconde et d'ailleurs plusieurs papiers sont sortis disant que le (gentil) Ruffier était peu apprécié du vestiaire donc...pas si blanc que ça notre gardien.
Son silence ne veut rien dire, peut être que simplement il ne peut pas contredire Puel car il a tort, tu y as pensé à cette hypothèse ?
Je t'invite à reprendre mes derniers posts pour connaître ma position exacte sur toute l'affaire.
Je dis pas ça pour toi, mais à un moment donné il va quand même falloir que vous compreniez que je ne vais pas non plus passer ma vie sur le forum pour réécrire 50 fois les mêmes posts à tous ceux qui vont m'interpeller individuellement, surtout avec certains qui me posent plusieurs fois les mêmes questions.
Mais j'ai bien lu tes posts et tes hypothèses qui en sortent et je te trouve pas trop équitable désolé.
Tu as une idée bien arrêté sur le conflit car tu parles d'interview, de coup de fil etc...mais qui sait ce qui s'est vraiment passé entre eux deux, qui a raison et qui a tort ?
Comment considères tu le silence de Ruffier ? Moi il me semble que si Puel mentait en disant que j'ai refusé d'être numéro 2 et bien je le contredirait publiquement et fermement non, tu penses pas ?
Il l'a contredit sans aucune ambiguïté par l'intermédiaire de son avocat.
Pour le reste je le redis pour la dernière fois, l'un des 2 ment, j'ai une théorie que j'ai exposée, libre à chacun d'en proposer une autre (pour l'instant j'ai rien lu de cohérent dans l'autre camp), et je déduis de ma théorie que Puel est le menteur.
J'attends toujours qu'on m'apporte 1 seul élément qui pourrait me faire douter.

titin21
Messages : 769
Enregistré le : 04 juin 2011, 18:01

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par titin21 »

franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 20:42
titin21 a écrit :
02 sept. 2020, 20:36
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 20:28
titin21 a écrit :
02 sept. 2020, 20:22
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:55
Faiseur de Tresses a écrit :
02 sept. 2020, 19:36
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Je crois pas que Puel ait jamais dit ça, c'est même tout le contraire si on en crois ses déclarations (que tu relaies par ailleurs). Je trouve ton discours contradictoire.
L'itw est dispo sur internet, donc sors-toi les doigts du cul et vas les chercher plutôt que d'attendre que je le fasse à ta place...
Tout ça pour me ressortir dans une semaine comme Panenka, que Puel a jamais dit que Ruffier serait n°2.
Il l'a dit basta, si tu préfères me traiter de menteur pour défendre Puel libre à toi.
Et bien,je prends le débat en cours et à la lecture de tes posts, pour toi c'est clair, Puel est un menteur, méchant manipulateur et Rufier est un homme droit , intègre et gentil...
Hum un peu raccourci tout ça, tu trouves pas ?
Que Puel est un caractère de merde et veuille imposer ses choix, c'est certainement vrai mais que Ruffier soit un gentil garçon victime alors qu'il veut juste faire son métier...euh comment dire, j'y crois pas une seconde et d'ailleurs plusieurs papiers sont sortis disant que le (gentil) Ruffier était peu apprécié du vestiaire donc...pas si blanc que ça notre gardien.
Son silence ne veut rien dire, peut être que simplement il ne peut pas contredire Puel car il a tort, tu y as pensé à cette hypothèse ?
Je t'invite à reprendre mes derniers posts pour connaître ma position exacte sur toute l'affaire.
Je dis pas ça pour toi, mais à un moment donné il va quand même falloir que vous compreniez que je ne vais pas non plus passer ma vie sur le forum pour réécrire 50 fois les mêmes posts à tous ceux qui vont m'interpeller individuellement, surtout avec certains qui me posent plusieurs fois les mêmes questions.
Mais j'ai bien lu tes posts et tes hypothèses qui en sortent et je te trouve pas trop équitable désolé.
Tu as une idée bien arrêté sur le conflit car tu parles d'interview, de coup de fil etc...mais qui sait ce qui s'est vraiment passé entre eux deux, qui a raison et qui a tort ?
Comment considères tu le silence de Ruffier ? Moi il me semble que si Puel mentait en disant que j'ai refusé d'être numéro 2 et bien je le contredirait publiquement et fermement non, tu penses pas ?
Il l'a contredit sans aucune ambiguïté par l'intermédiaire de son avocat.
Pour le reste je le redis pour la dernière fois, l'un des 2 ment, j'ai une théorie que j'ai exposée, libre à chacun d'en proposer une autre (pour l'instant j'ai rien lu de cohérent dans l'autre camp), et je déduis de ma théorie que Puel est le menteur.
J'attends toujours qu'on m'apporte 1 seul élément qui pourrait me faire douter.
Oui bon je crois que le débat restera stérile car je peux moi aussi te demander de me donner 1 élément (concret évidemment) que Puel ment...
Tu vois bien que chacun choisit de croire ce qu'il veut, c'est comme ça, moi je crois que Ruffier est vexé et trop fier pour être numéro 2 derrière Moulin et toi tu crois que ça ne le dérange pas mais que Puel n'en veut plus...

nyme
Messages : 1794
Enregistré le : 23 avr. 2006, 16:14
Localisation : Réunion

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par nyme »

franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Tu peux écrire cela, mais c'est faux !
1 Puel n'a pas été embauché pour "dégager les indésirables "! Il a été embauché au cours de la saison pour remonter le club qui, par l'insouciance de certains cadres adulés allait tout droit en L2 avec un Printant débordé et surtout trahi par ceux-là même qu'il considérait comme les meilleurs !
Comme cela a été dit par d'autres avant moi, Ruffier était un des tauliers au point d'être nommé capitaine par le "pervers". C'est ça ?
Il l'a nommé capitaine pour mieux le descendre ensuite ? Vous n'êtes pas crédibles et vous niez l'évidence !
2 Ruffier était capitaine lorsque Perrin n'était pas sur le terrain. C'est Puel qui l'avait choisi, et ce n'est pas facile d'avoir un gardien dans ce rôle car il est très souvent très éloigné de l'arbitre en cas de contestation d'une décision. C'est une grande marque de confiance ! Donc les dés n'était pas "pipés" dès le départ !
2 Comme beaucoup d'autres l'an dernier, Ruffier a eu un coup de moins bien ! Voire même un coup au moral (mental ?). Voire un non-respect des consignes avec coups de gueules etc...
3 Puel a fait comme avec les autres joueurs de l'effectif ! Mais comme il s'agit d'une "légende" comme certains disent, Puel a commis Un CRIME de Lèse-majesté ! Il l'a mis au repos !
4 Et c'est le début de la m...., l'agent de Ruffier a insulté, humilié Puel en public ! Le point de non-retour, il est là, surtout que d'après ce que l'on sait Ruffier n'a pas tenté de désamorcer. Ce n'était plus à Puel de faire un premier pas ! La ligne rouge a été franchie à ce moment là !
Le reste n'est que de la littérature !
Puel ne pouvait pas faire autrement que d'évincer celui qu'il avait lui même nommé capitaine car c'était devenu une question de respect, de maintien de "l'autorité" et de management du vestiaire ! Point !
J'aurai fait de même en allant jusqu'au licenciement direct ! le problème c'est qu'un licenciement de Ruffier, ce n'est pas comme le licenciement de quelqu'un comme chacun d'entre nous ! Allez, on se fait virer on peut toucher 100, 200 000 euros ! là, outre une possible défaite devant les prudhommes (3 millions d'euros voire plus !), on perd la valeur d'un joueur 2 ou 3 autres millions !
6 millions d'euros, ce n'est pas rien, même pour un club de foot !
Alors stop ! Avec ce mec qui a laissé son agent vomir sur l'entraineur de son club, sur son (notre) club même si c'est une légende" pour certains !
Pour moi, même avant cette affaire, Ruffier a été un bon joueur, un très bon joueur même ! Mais il n'a pas marqué le club comme un Robert Herbin, Comme un Salif Keita, un Mekloufi (et d'autres pour les plus anciens) et plus récemment un Platini, un Rocheteau voire un Larqué ou un Curcovic sans compté les autres de l'épopée, voire même un Feindouno ! C'est peut- être le poste qui veut ça !
Pardon d'avoir été long mais traiter Puel (ou Ruffier) de menteur sans aucune preuve, cela est irrecevable !
Traiter Puel de "Facho, de psychorigide, de pervers, de malhonnête etc.. encore plus !
Modifié en dernier par nyme le 02 sept. 2020, 21:14, modifié 1 fois.

rocvert
Messages : 1324
Enregistré le : 12 nov. 2019, 10:09

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par rocvert »

nyme a écrit :
02 sept. 2020, 21:04
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Tu peux écrire cela, mais c'est faux !
1 Puel n'a pas été embauché pour "dégager les indésirables "!
Comme cela a été dit par d'autres avant moi, Ruffier était un des tauliers au point d'être nommé capitaine par le "pervers". C'est ça ?
Il l'a nommé capitaine pour mieux le descendre ensuite ? Vous n'êtes pas crédibles et vous niez l'évidence !
2 Ruffier était capitaine lorsque Perrin n'était pas sur le terrain. C'est Puel qui l'avait choisi, et ce n'est pas facile d'avoir un gardien dans ce rôle car il est très souvent très éloigné de l'arbitre en cas de contestation d'une décision. C'est une grande marque de confiance ! Donc les dés n'était pas "pipés" dès le départ !
2 Comme beaucoup d'autres l'an dernier, Ruffier a eu un coup de moins bien ! Voire même un coup au moral (mental ?). Voire un non-respect des consignes avec coups de gueules etc...
3 Puel a fait comme avec les autres joueurs de l'effectif ! Mais comme il s'agit d'une "légende" comme certains disent, Puel a commis Un CRIME de Lèse-majesté ! Il l'a mis au repos !
4 Et c'est le début de la m...., l'agent de Ruffier a insulté, humilié Puel en public ! Le point de non-retour, il est là, surtout que d'après ce que l'on sait Ruffier n'a pas tenté de désamorcer. Ce n'était plus à Puel de faire un premier pas ! La ligne rouge a été franchie à ce moment là !
Le reste n'est que de la littérature !
Puel ne pouvait pas faire autrement que d'évincer celui qu'il avait lui même nommé capitaine car c'était devenu une question de respect, de maintien de "l'autorité" et de management du vestiaire ! Point !
J'aurai fait de même en allant jusqu'au licenciement direct ! le problème c'est qu'un licenciement de Ruffier, ce n'est pas comme le licenciement de quelqu'un comme chacun d'entre nous ! Allez, on se fait virer on peut toucher 100, 200 000 euros ! là, outre une possible défaite devant les prudhommes (3 millions d'euros voire plus !), on perd la valeur d'un joueur 2 ou 3 autres millions !
6 millions d'euros, ce n'est pas rien, même pour un club de foot !
Alors stop ! Avec ce mec qui a laissé son agent vomir sur l'entraineur de son club, sur son (notre) club même si c'est une légende" pour certains !
Pour moi, même avant cette affaire, Ruffier a été un bon joueur, un très bon joueur même ! Mais il n'a pas marqué le club comme un Robert Herbin, Comme un Salif Keita, un Mekloufi (et d'autres pour les plus anciens) et plus récemment un Platini, un Rocheteau voire un Larqué ou un Curcovic sans compté les autres de l'épopée, voire même un Feindouno ! C'est peut- être le poste qui veut ça !
Pardon d'avoir été long mais traiter Puel (ou Ruffier) de menteur sans aucune preuve, cela est irrecevable !
Traiter Puel de "Facho, de psychorigide, de pervers, de malhonnête etc.. encore plus !
Oui, pour être long ,c'est très long pour ne pas dire grand chose de nouveau. Mais tu es digne d'un grand avocat :mrgreen: Chapeau bas maître :]

nyme
Messages : 1794
Enregistré le : 23 avr. 2006, 16:14
Localisation : Réunion

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par nyme »

J'ai l'impression que certains sont totalement aveuglés dans leur position et leur montrer la route de l'évidence me semble être une bonne action et une main tendue généreuse !
Et tant pis si il faut être long !

:hehe: :hehe: :hehe: :hehe:

rouge
Messages : 7773
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par rouge »

panenka a écrit :
02 sept. 2020, 19:35
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:31
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 17:47
Mic-Mic a écrit :
02 sept. 2020, 11:49
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Non. Et d'ailleurs un joueur qui aurait une telle attitude pourrait être licencié sans obtenir gain de cause devant les prud'hommes. Alors pourquoi est-ce que Ruffier n'a pas été licencié alors que le club a besoin de faire des économies et que Ruffier a un gros salaire ?
La seule réponse logique que je vois, c'est que ce qui est reproché à Ruffier n'est pas aussi évident que tu le résumes.

Par ailleurs, si Ruffier était aussi indéfendable que tu le laisses entendre, pourquoi le club aurait besoin de faire croire que Ruffier est arrivé en retard à l'entrainement, pourquoi le club essaierait de faire croire qu'il a refusé d'être numéro 2 à la reprise ?

Ce n'est pas parce que tu veux te débarrasser d'un joueur que tu es obligé de le salir. Tu peux aussi rester classe, donner les raisons réelles et permettre au joueur d'aller au bout du contrat signé.
Et si ça s'était passé comme ça, j'aurais été déçu de voir partir Ruffier, mais je n'aurais pas trouvé grand chose à redire.
Attention, ça va demander un effort :mrgreen: Admets un instant que le club ne souhaite pas se séparer de Ruffier, à la base (parce que c'est un super gardien dans l'absolu, parce que c'est un grand joueur de l'ASSE depuis une décennie quasiment, parce que de tous les gros salaires c'est pas forcément celui qui doit partir en premier, ce que tu veux).
Pour rappel, avant d'être mis au repos, Puel l'avait nommé capitaine et vantait ses qualités en conférence de presse...

Ça répondrait à beaucoup de tes questions ci-dessus, encore faut-il pouvoir l'envisager :)
Mouais... Je serais tenté de te répondre que si le club avait vraiment eu l'intention de conserver Ruffier, il n'aurait pas été chercher un mec comme Puel pour entraîner. :diable:
Parce que Puel vs Ruffier ça paraissait évident que ça pouvait dégoupiller à la moindre étincelle, et surtout vu que les 2 sont butés on pouvait difficilement envisager une réconciliation.
On a déjà choisi l'entraineur des gardien pour Ruffier, on ne va pas non plus choisir l'entraineur général pour lui. Ce n'est pas Messi quand même!
Oui mais sans lui on aurait peut-être pas Puel maintenant
Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté :(Gramsci)

rocvert
Messages : 1324
Enregistré le : 12 nov. 2019, 10:09

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par rocvert »

rouge a écrit :
02 sept. 2020, 21:20
panenka a écrit :
02 sept. 2020, 19:35
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:31
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 17:47
Mic-Mic a écrit :
02 sept. 2020, 11:49
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Non. Et d'ailleurs un joueur qui aurait une telle attitude pourrait être licencié sans obtenir gain de cause devant les prud'hommes. Alors pourquoi est-ce que Ruffier n'a pas été licencié alors que le club a besoin de faire des économies et que Ruffier a un gros salaire ?
La seule réponse logique que je vois, c'est que ce qui est reproché à Ruffier n'est pas aussi évident que tu le résumes.

Par ailleurs, si Ruffier était aussi indéfendable que tu le laisses entendre, pourquoi le club aurait besoin de faire croire que Ruffier est arrivé en retard à l'entrainement, pourquoi le club essaierait de faire croire qu'il a refusé d'être numéro 2 à la reprise ?

Ce n'est pas parce que tu veux te débarrasser d'un joueur que tu es obligé de le salir. Tu peux aussi rester classe, donner les raisons réelles et permettre au joueur d'aller au bout du contrat signé.
Et si ça s'était passé comme ça, j'aurais été déçu de voir partir Ruffier, mais je n'aurais pas trouvé grand chose à redire.
Attention, ça va demander un effort :mrgreen: Admets un instant que le club ne souhaite pas se séparer de Ruffier, à la base (parce que c'est un super gardien dans l'absolu, parce que c'est un grand joueur de l'ASSE depuis une décennie quasiment, parce que de tous les gros salaires c'est pas forcément celui qui doit partir en premier, ce que tu veux).
Pour rappel, avant d'être mis au repos, Puel l'avait nommé capitaine et vantait ses qualités en conférence de presse...

Ça répondrait à beaucoup de tes questions ci-dessus, encore faut-il pouvoir l'envisager :)
Mouais... Je serais tenté de te répondre que si le club avait vraiment eu l'intention de conserver Ruffier, il n'aurait pas été chercher un mec comme Puel pour entraîner. :diable:
Parce que Puel vs Ruffier ça paraissait évident que ça pouvait dégoupiller à la moindre étincelle, et surtout vu que les 2 sont butés on pouvait difficilement envisager une réconciliation.
On a déjà choisi l'entraineur des gardien pour Ruffier, on ne va pas non plus choisir l'entraineur général pour lui. Ce n'est pas Messi quand même!
Oui mais sans lui on aurait peut-être pas Puel maintenant
Oui, un Messi(e) pour montrer la bonne route aux aveuglés serait vraiment top :hehe:
Plus sérieusement, je ne sais pas comme la plupart donc je ne participe plus à ce débat stérile. :hello:

regiayotte
Messages : 151
Enregistré le : 16 juil. 2014, 19:26

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par regiayotte »

nyme a écrit :
02 sept. 2020, 21:04
franck42 a écrit :
02 sept. 2020, 19:26
Kabigon a écrit :
02 sept. 2020, 09:18
Le problème est que Ruffier lance les hostilités au départ, quand il n'accepte pas d'être mis au repos.

Derrière tout ce qui découle est une suite d'événements dont on ne sait pas tout et où chacun défend son bout de gras. Il n'en reste pas moins que l'entraîneur décide de qui joue, bon sang. Kolo en a fait les frais, a fermé sa bouche et est revenu dans l'équipe en bossant. Puel attendait des excuses devant le groupe. Ruffier, en bon Basque, est une tête de lard et n'a jamais rien cédé.

Je pense pas que le fait d'avoir un salaire important ajoute à son cas, n'importe quel joueur ayant ce comportement se serait fait épingler. Par contre dans notre contexte économique c'est une aubaine pour le club qui n'en demandait pas tant.

Mic-Mic & franck42, simple question : quand on refuse d'aller sur le banc (sans aucun respect pour sa doublure qui est pourtant exemplaire), quand on insulte un entraîneur, quand on laisse son agent mitrailler ce même entraîneur dans la presse (dans une interview qu'il donne, pour le coup, volontairement), est-on réellement défendable ?
Mic Mic t'as répondu, si Puel dit vrai, Ruffier doit être licencié.
Pour le reste on n'a pas des positions si éloignées que ça. C'est juste que je considère que Puel a été recruté notamment pour dégager tous les "indésirables", et en priorité les (4) gros salaires, en + de Perrin et Cabaye qui arrivaient en fin de contrat. D'ailleurs même OP, qu'on peut difficilement accuser d'être un défenseur acharné de Ruffier :mrgreen: , pense également qu'entre Puel et Ruffier les dés étaient pipés dès le départ.
Maintenant comme je l'ai dit et répété à de multiples reprises ça n'enlève rien au fait que Moulin a montré jusqu'à présent qu'il avait le niveau pour assurer le relais.
Ce qui me dérange c'est que Ruffier ferme sa gueule et qu'en face on a clairement un acharnement médiatique de la part du club et de Puel. Et à partir du moment où je considère que Puel ment quand il affirme qu'il a relancé Ruffier pour le poste de n°2 en juin et qu'il est couvert par le club, je laisse pas passer. Et vous m'entendrez à chaque fois que Puel ou le club remettra une pièce dans la machine.
Tu peux écrire cela, mais c'est faux !
1 Puel n'a pas été embauché pour "dégager les indésirables "! Il a été embauché au cours de la saison pour remonter le club qui, par l'insouciance de certains cadres adulés allait tout droit en L2 avec un Printant débordé et surtout trahi par ceux-là même qu'il considérait comme les meilleurs !
Comme cela a été dit par d'autres avant moi, Ruffier était un des tauliers au point d'être nommé capitaine par le "pervers". C'est ça ?
Il l'a nommé capitaine pour mieux le descendre ensuite ? Vous n'êtes pas crédibles et vous niez l'évidence !
2 Ruffier était capitaine lorsque Perrin n'était pas sur le terrain. C'est Puel qui l'avait choisi, et ce n'est pas facile d'avoir un gardien dans ce rôle car il est très souvent très éloigné de l'arbitre en cas de contestation d'une décision. C'est une grande marque de confiance ! Donc les dés n'était pas "pipés" dès le départ !
2 Comme beaucoup d'autres l'an dernier, Ruffier a eu un coup de moins bien ! Voire même un coup au moral (mental ?). Voire un non-respect des consignes avec coups de gueules etc...
3 Puel a fait comme avec les autres joueurs de l'effectif ! Mais comme il s'agit d'une "légende" comme certains disent, Puel a commis Un CRIME de Lèse-majesté ! Il l'a mis au repos !
4 Et c'est le début de la m...., l'agent de Ruffier a insulté, humilié Puel en public ! Le point de non-retour, il est là, surtout que d'après ce que l'on sait Ruffier n'a pas tenté de désamorcer. Ce n'était plus à Puel de faire un premier pas ! La ligne rouge a été franchie à ce moment là !
Le reste n'est que de la littérature !
Puel ne pouvait pas faire autrement que d'évincer celui qu'il avait lui même nommé capitaine car c'était devenu une question de respect, de maintien de "l'autorité" et de management du vestiaire ! Point !
J'aurai fait de même en allant jusqu'au licenciement direct ! le problème c'est qu'un licenciement de Ruffier, ce n'est pas comme le licenciement de quelqu'un comme chacun d'entre nous ! Allez, on se fait virer on peut toucher 100, 200 000 euros ! là, outre une possible défaite devant les prudhommes (3 millions d'euros voire plus !), on perd la valeur d'un joueur 2 ou 3 autres millions !
6 millions d'euros, ce n'est pas rien, même pour un club de foot !
Alors stop ! Avec ce mec qui a laissé son agent vomir sur l'entraineur de son club, sur son (notre) club même si c'est une légende" pour certains !
Pour moi, même avant cette affaire, Ruffier a été un bon joueur, un très bon joueur même ! Mais il n'a pas marqué le club comme un Robert Herbin, Comme un Salif Keita, un Mekloufi (et d'autres pour les plus anciens) et plus récemment un Platini, un Rocheteau voire un Larqué ou un Curcovic sans compté les autres de l'épopée, voire même un Feindouno ! C'est peut- être le poste qui veut ça !
Pardon d'avoir été long mais traiter Puel (ou Ruffier) de menteur sans aucune preuve, cela est irrecevable !
Traiter Puel de "Facho, de psychorigide, de pervers, de malhonnête etc.. encore plus !
Bonsoir. Merci beaucoup pour ce texte que je partage pleinement.

Répondre