Ruffier convoqué pour une mise à pied

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

JeffKLV
Messages : 108
Enregistré le : 04 août 2018, 08:59

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par JeffKLV »

Ou alors Stéphane est un grand fan d’un grand moment du 7ème art américain et en applique une devise qui fait le succès de son principal protagoniste :
« Si tu n’es pas premier , tu es dernier « 

Image

old_side
Messages : 8831
Enregistré le : 17 nov. 2006, 11:41

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par old_side »

Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 12:33
old_side a écrit :
06 août 2020, 12:20
Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 12:14
old_side a écrit :
06 août 2020, 11:14
Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 10:14
Couramiaud Poitevin a écrit :
06 août 2020, 08:35
eric42 a écrit :
06 août 2020, 06:46
Son rôle ? Continuer à contrarier puel et continuer à Prendre son salaire .
J’étais un grand défenseur de Ruffier mais là, si c’est vrai ( refus d’être doublure , après son refus d’être mis au repos en cours de saison dur un match h ou deux , déclarations de son agent , le silence radio de Ruffier ...,) maintenant ça fait beaucoup . Dommage car il a été prépondérant dans les bons résultats des verts
Le problème vient des débuts de Ruffier. Ruffier a été recruté alors que Janot était titulaire. Il n'y a jamais eu de mise en concurrence, Ruffier a été n°1 dès son arrivée, sans discussion possible : c'était une des conditions qu'il avait mis pour intégrer l'ASSE.
Dès ton premier argument, toute ton histoire tombe à l'eau.
Janot lui-même avait annoncé qu'il ne se voyait perdre sa place de titulaire qu'au profit de Ruffier. Donc essaye de te documenter avant de faire des tirades à charge et fausses. Merci
Bah non, ça change rien : Ruffier est venu pour être titulaire. La grande différence entre lui et Janot en revanche, c'est que ce dernier a fait passer le club avant sa personne. Alors qu'il était l'idole du stade, il aurait pu dire aussi qu'on le respectait pas, que lui mettre chaque année un nouveau gardien dans les pattes était un scandale, qu'il refusait de s'entrainer dans ces conditions. Mais Janot a toujours fermé sa gueule, bossé aux entrainements, et repris sa place. Toujours, parce qu'il aimait le maillot par dessus tout, même s'il avait plein de défauts par ailleurs.
Par ailleurs, s'il s'était un peu renseigné durant ces années passées au club, Ruffier saurait qu'il y a souvent une histoire d'amour entre les kops et les gardiens : Bell, Alonso, Janot, y'en a eu avant lui des gardiens très appréciés.
D'accord avec ce que tu dis, mais en quoi ça va dans le sens du "Ruffier a été n°1 dès son arrivée, sans discussion possible : c'était une des conditions qu'il avait mis pour intégrer l'ASSE", base de la thèse de Couramiaud Poitevin ?
Tu penses que Ruffier aurait accepté de signer sans avoir l'assurance d'être titulaire? Et ce n'était en rien scandaleux : Janot était sur la pente descendante, et lui un jeune gardien promis au plus bel avenir. Le truc, c'est que les années passants, il pense que le deal est acté pour toute sa carrière. Mais ça ne marche pas comme ça le haut niveau. Personne n'est assuré d'être titulaire, si tu t'endors, tous les entraîneurs un peu sérieux te mettront sur le banc. Surtout si l'équipe n'a pas de résultats.
Honnêtement, je ne sais pas. Mais Couramiaud Poitevin non plus. Alors affirmer que Ruffier n'est venu qu'à cette condition, et baser toute sa thèse sur cet argument et le fait que Janot n'aurait pas eu d'autre choix (alors que lui-même a toujours dit que Ruffier était meilleur que lui), j'ai beaucoup de mal.

Et même si Ruffier a demandé l'assurance d'avoir du temps de jeu, en quoi ça fait de lui un joueur problématique ? Il semblerait qu'Aouchiche a choisi l'ASSE car c'est là qu'il aurait le plus de temps de jeu. Il est possible que le latéral grec nous choisisse aussi pour cette raison. Et dans ces 2 cas ça ne semble poser problème à personne.

Je suis d'accord avec toi qu'un tel accord ne fonctionne que si le joueur est vraiment performant, ce qui n'était pas vraiment le cas de Ruffier ces derniers temps (comme de l'ensemble de l'équipe d'ailleurs).
Après il y a sûrement différentes manières de dire au joueur que ceci est remis en cause, et ces différentes manières peuvent aboutir à différents résultats.
Quand tu signes un Ruffier, ou un Khazri, c'est évidemment avec la garantie qu'il sera titulaire : je vois même pas comment tu peux douter de ça? C'est une évidence, les mecs ne signeraient jamais chez nous si c'est pour s'asseoir sur le banc, et le club ne filera jamais de tels salaires à des remplaçants. C'est bien tout le problème cette saison d'ailleurs pour un Ruffier ou un Boudebouz : avoir des salaires de titulaires sans l'être.
Sinon je crois pas trop à ces histoires de forme : c'est visiblement la décision qu'il n'accepte pas. Il ne supporte pas que Moulin lui passe devant, même pour quelques matches. Ce qui au delà de l'aspect respect du coach et du club, montre une bien piteuse image vis à vis de son collègue depuis 7 ou 8 ans. Alors que Moulin est une crème en plus, et que quand il joue, il est bon.

comp88
Messages : 4788
Enregistré le : 21 mai 2012, 20:26

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par comp88 »

Tremoulinas doit aussi raconter des conneries...,
Il dit évidemment que « Ruffier est un très bon gardien mais qu’il a un très très gros ego et que cela ne l’étonne pas qu’il ai refusé de démarrer numéro 2... »

Et par contre il dit clairement que c’est attaquable s’il refuse vraiment d’être une doublure.
Modifié en dernier par comp88 le 06 août 2020, 14:17, modifié 1 fois.

panenka
Messages : 873
Enregistré le : 12 nov. 2019, 11:33

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par panenka »

Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 12:27
Kabigon a écrit :
06 août 2020, 12:01
Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 10:10
D'accord avec tous les faits que tu relates. Mais pourquoi ne pas aussi citer ceux relatés par le potin du jour :
" Les deux hommes ne se sont pas reparlés depuis (le 17 juin)." Depuis quand un manager qui ne parle pas à ces équipes pendant plus d'un mois et demi est un manager à qui on ne peut rien reprocher ?

"Voir Ruffier décidé à regagner sa place est une piste à ne pas écarter. Puel ayant décidé de ne pas explorer cette possibilité (...)" Il semblerait bien que tout ne soit pas que de la faute de Ruffier.

Quant aux potonautes qui défendent Ruffier. Pourquoi ce raisonnement binaire de dire que c'est car ceux qui font ça auraient des griefs contre Puel depuis longtemps.
Ne pas comprendre que certains veuillent brûler 9 ans à cause d'une embrouille, c'est être contre Puel ?
Ne pas vouloir que l'ASSE licencie un jour pour des motifs futiles, c'est être contre Puel ?
Dire que Ruffier a le droit d'aller au bout de son contrat si lui et sa famille souhaitent rester à Sainté, c'est être contre Puel ?
Envisager que tout ne soit pas uniquement de la faute de Ruffier, c'est être contre Puel ?
Penser qu'un bon manager devrait faire son possible pour tirer le meilleur de son équipe, c'est être contre Puel ?

Il ne faut pas inverser les rôles !!! Depuis cette histoire, Ruffier en prend la gueule, souvent à charge, parfois avec des éléments inventés, d'autres fois avec des éléments faux. Certains le font passer pour une brêle, d'autres pour le plus gros fouteur de merde jamais connu , ...
Il me semble donc normal que certains défendent Ruffier. Comme certains (tiens, j'en faisais déjà partie :mrgreen: ) défendaient M'Villa quand la plupart le faisais passer pour une chèvre, pour un mercenaire qui n'en avait rien à faire du club et qui ne pensait qu'à se barrer, quand d'autres assuraient que son transfert était déjà bouclé, ...
Autant tu étais cohérent jusque-là Mic-Mic, autant là...

--> C'est pas à ses équipes que Puel ne parle pas, c'est à un joueur qui n'a pas respecté ses consignes et qui lui a manqué de respect, directement et indirectement. Il faudrait qu'il fasse quoi, qu'il revienne avec un bouquet de fleurs ?
--> "Puel ayant décidé de ne pas explorer cette possibilité" euh c'est juste une phrase de l'Equipe, qui est en totale contradiction avec le fait que Puel lui ait dit "Moulin démarrera en 1 et toi en 2". Il avait la possibilité de regagner sa place. Par contre, aujourd'hui, ce n'est plus le cas car il a été exclu du trio des gardiens qui est Moulin-Bajic-Green. La chronologie est importante.

Les seuls arguments qu'on entend contre Puel, c'est antérieur à l'ASSE : sur la base de son passif, il doit forcément avoir des torts dans l'affaire avec Ruffier. Sinon, c'est du genre "il pourrait gérer différemment son groupe" alors que personne n'est dans le secret du vestiaire.

Mais ce qui me gène le plus, c'est que malgré une accumulation constante des éléments en défaveur de Ruffier, tu ne changes absolument pas ta position. Donc je comprends VerttreV quand il parle d'aveuglement.
Des éléments qu'on a, il ne semble pas que Puel ait fait un grand effort pour rétablir le contact avec Ruffier. Tu parles d'un bouquet de fleurs. Mais peut-être qu'une discussion entre 4 yeux (plutôt qu'au téléphone) serait déjà un premier pas, non ? Et cette discussion, Ruffier ne peut pas l'imposer à Puel, mais Puel peut l'imposer à Ruffier. Donc ...

Comme tu dis, la chronologie est importante. Puel avait dit au début que Moulin débuterait en tant que titulaire. Maintenant, Puel aurait décidé que Ruffier ne rejouerait plus jamais (d'après L'Equipe, mais il faut bien avouer que jusqu'à présent ils ont plutôt ont de bonnes infos sur cette affaire). Ceci sans que Ruffier n'ait eu la possibilité de disputer la moindre minute. A part dans le discours pour les médias, elle est où la mise en concurrence là ?

Quant à Puel, les faits qui lui sont reprochés ne sont pas liés à son passé. C'est juste qu'il reproduit les mêmes schémas qu'il a déjà connus dans ses précédents clubs : embrouilles avec des historiques du club, rigidité un peu trop extrême, ...
A l'ASSE, on peut lui reprocher un comportement différent entre son chouchou Fofana (titulaire malgré un important retard) et Ruffier (presque licencié pour un retard qui n'était pas de sa faute). On peut également lui reprocher de ne pas avoir tout fait pour que ça se passe du mieux possible avec Ruffier. On peut lui reprocher de faire comme s'il était le Dieu de l'ASSE, alors que pour l'instant, les résultats ne plaident pas trop en sa faveur (mais je t'accorde que son projet doit être regardé sur le long terme).

Quant à Ruffier, en toute honnêteté, j'aimerais bien que tu me cites ton "accumulation constante d'éléments" en sa défaveur.
Car à part l'embrouille en match avec Puel (qui n'avait pas émoustillée le club à l'époque) et le fait d'avoir fait la gueule quand il a appris qu'il serait remplaçant (et d'être revenu à l'entraînement depuis), je ne vois pas trop.
Il me semble au contraire qu'il est revenu aux entraînements, qu'il a assisté aux matches amicaux (même quand on le faisait venir pour lui interdire l'accès), qu'il n'a pas fait de nouveau remous dans la presse.
Franchement à un moment donné il faut te rendre à la réalité et que tu comprennes que Ruffier est le seul coupable dans l'histoire.
Alors OK tout le monde à droit à un avocat mais il ne me semble pas qu'il y ait une cabale contre Ruffier sur ce forum: il y a juste des infos qui sortent et qui sont toutes accablantes pour lui. J'ai pourtant essayé de t'ouvrir les yeux...

Puel n'a certainement pas fait d'effort pour renouer le contact avec Ruffier mais c’est sa façon de faire (exit la calinothérapie de Gasset) et surtout il a bien fait de ne pas mettre un genou à terre devant lui!
Un nouveau coach arrive et il décide: visiblement Ruffier n'avait pas que ce n'est pas lui qui commande et que la mansuétude qui l'accompagnait depuis des années était en grande partie liée à ses performances.
Au départ les infos qui sont sorties sont quand même à charge pour Ruffier: un accrochage en plein match, des insultes envers son entraineur( avec un refus de s'excuser) et le refus de voir Moulin titulariser 1 ou 2 match. A partir de là le minimum c'est de dégager la diva du groupe pour lui faire dégonfler le melon. Alors peut-être que Puel aurait dû y aller avec plus de souplesse avec lui, mais ça n'excuse en rien son attitude.

Aujourd'hui on apprend qu'il aurait refusé d'être le numéro 2. Est-ce qu'en 2008 Janot a refusé d'être le n°2 de Viviani? Non il a baissé la tête et est retourné bosser et il a regagner sa place.
Si Ruffier avait eu une once de recul sur ses performance et sa situation il aurait encouragé son camarade et aurait regagné sa place plus tard très probablement. Mais non il a choisi de se croire au-dessus du groupe.

Les éléments que tu cites pour la défense de Ruffier c’est juste le minimum syndical auquel est tenu tout joueur.
Il s'est mis dans cette situation tout seul. Il a fait une connerie comme ça peut arriver à tout le monde, mais au lieu de la reconnaitre il s’est braqué. Je te concède qu'il n'a pas dû être bien conseillé mais ça n'excuse rien.

panenka
Messages : 873
Enregistré le : 12 nov. 2019, 11:33

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par panenka »

comp88 a écrit :
06 août 2020, 14:17
Tremoulinas doit aussi raconter des conneries...,
Il dit évidemment que « Ruffier est un très bon gardien mais qu’il a un très très gros ego et que cela n’étonne pas qu’il ai refusé de démarrer numéro 2... »

Et par contre il dit clairement que c’est attaquable s’il refuse vraiment d’être une doublure.
Ce n'est une surprise pour personne, en tous cas qui suive le club.
Avec de l'ego c’est bien, mais la limite c'est de ne pas se croire au-dessus de l'entraineur ni du club.

rocvert
Messages : 1224
Enregistré le : 12 nov. 2019, 10:09

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par rocvert »

Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 12:33
old_side a écrit :
06 août 2020, 12:20
Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 12:14
old_side a écrit :
06 août 2020, 11:14
Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 10:14
Couramiaud Poitevin a écrit :
06 août 2020, 08:35
eric42 a écrit :
06 août 2020, 06:46
Son rôle ? Continuer à contrarier puel et continuer à Prendre son salaire .
J’étais un grand défenseur de Ruffier mais là, si c’est vrai ( refus d’être doublure , après son refus d’être mis au repos en cours de saison dur un match h ou deux , déclarations de son agent , le silence radio de Ruffier ...,) maintenant ça fait beaucoup . Dommage car il a été prépondérant dans les bons résultats des verts
Le problème vient des débuts de Ruffier. Ruffier a été recruté alors que Janot était titulaire. Il n'y a jamais eu de mise en concurrence, Ruffier a été n°1 dès son arrivée, sans discussion possible : c'était une des conditions qu'il avait mis pour intégrer l'ASSE.
Dès ton premier argument, toute ton histoire tombe à l'eau.
Janot lui-même avait annoncé qu'il ne se voyait perdre sa place de titulaire qu'au profit de Ruffier. Donc essaye de te documenter avant de faire des tirades à charge et fausses. Merci
Bah non, ça change rien : Ruffier est venu pour être titulaire. La grande différence entre lui et Janot en revanche, c'est que ce dernier a fait passer le club avant sa personne. Alors qu'il était l'idole du stade, il aurait pu dire aussi qu'on le respectait pas, que lui mettre chaque année un nouveau gardien dans les pattes était un scandale, qu'il refusait de s'entrainer dans ces conditions. Mais Janot a toujours fermé sa gueule, bossé aux entrainements, et repris sa place. Toujours, parce qu'il aimait le maillot par dessus tout, même s'il avait plein de défauts par ailleurs.
Par ailleurs, s'il s'était un peu renseigné durant ces années passées au club, Ruffier saurait qu'il y a souvent une histoire d'amour entre les kops et les gardiens : Bell, Alonso, Janot, y'en a eu avant lui des gardiens très appréciés.
D'accord avec ce que tu dis, mais en quoi ça va dans le sens du "Ruffier a été n°1 dès son arrivée, sans discussion possible : c'était une des conditions qu'il avait mis pour intégrer l'ASSE", base de la thèse de Couramiaud Poitevin ?
Tu penses que Ruffier aurait accepté de signer sans avoir l'assurance d'être titulaire? Et ce n'était en rien scandaleux : Janot était sur la pente descendante, et lui un jeune gardien promis au plus bel avenir. Le truc, c'est que les années passants, il pense que le deal est acté pour toute sa carrière. Mais ça ne marche pas comme ça le haut niveau. Personne n'est assuré d'être titulaire, si tu t'endors, tous les entraîneurs un peu sérieux te mettront sur le banc. Surtout si l'équipe n'a pas de résultats.
Honnêtement, je ne sais pas. Mais Couramiaud Poitevin non plus. Alors affirmer que Ruffier n'est venu qu'à cette condition, et baser toute sa thèse sur cet argument et le fait que Janot n'aurait pas eu d'autre choix (alors que lui-même a toujours dit que Ruffier était meilleur que lui), j'ai beaucoup de mal.

Et même si Ruffier a demandé l'assurance d'avoir du temps de jeu, en quoi ça fait de lui un joueur problématique ? Il semblerait qu'Aouchiche a choisi l'ASSE car c'est là qu'il aurait le plus de temps de jeu. Il est possible que le latéral grec nous choisisse aussi pour cette raison. Et dans ces 2 cas ça ne semble poser problème à personne.

Je suis d'accord avec toi qu'un tel accord ne fonctionne que si le joueur est vraiment performant, ce qui n'était pas vraiment le cas de Ruffier ces derniers temps (comme de l'ensemble de l'équipe d'ailleurs).
Après il y a sûrement différentes manières de dire au joueur que ceci est remis en cause, et ces différentes manières peuvent aboutir à différents résultats.
Je lis avec attention les échanges sans trop y participer car j'ai déjà dit ce que je pensais. Les interprétations de faits avérés ou non sont opposées.Les pro et anti: classique pour un débat.
Une évidence non contestable: Puel ne veut plus du tout de Ruffier, quelque soit la raison,il a décidé de le bouter dehors.
Méthode Puel :/ Pas très classe mais...c'est du Puel.

rouge
Messages : 7633
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par rouge »

Puel est la dernière personne que je souhaitais voir chez nous plus ça va et plus son comportement me conforte dans mon point de vue
Je regrette juste les oublieux de ce qu’a apporté Ruffier alors le côté nul est au dessus de l’institution me fait rire jaune
Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté :(Gramsci)

nyme
Messages : 1147
Enregistré le : 23 avr. 2006, 16:14
Localisation : Réunion

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par nyme »

Maintenant, je pense que le divorce est consommé.
Ruffier ne veut pas (c'est ce qu'on nous dit) être numéro 2, c'est très "border line" (surtout après une mise à pied).

La comparaison avec l'EDF n'est pas juste. Refuser une sélection, c'est être sous le coup de sanctions et de très certaines suspensions ! C'est pour éviter d'être suspendu (comme le prévoient les textes) que Ruffier a demandé à Deschamps de ne plus le sélectionner, pas pour ne pas être numéro 2 ou 3 ! Etre 2 ou 3 cela ne l'intéressait pas car c'est beaucoup de contraintes surtout pour ne pas jouer (n°3) ou très peu (n° 2).

Refuser d'être n°2 ou 3 dans son club (Celui qui te paye pour jouer et être à la disposition de ton coach), ce n'est pas la même chose . C'est à mon sens une faute grave, à moins de prouver un harcèlement éventuel, une maladie ou une impossibilité physique ou éventuellement psychologique.
Si Ruffier ne se plie pas à la vie du club, au collectif, il va être licencié et le club ne sera peut-être (voire probablement) pas condamné.

Kabigon
Messages : 4259
Enregistré le : 06 janv. 2015, 14:16

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Kabigon »

Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 12:27
[...]Des éléments qu'on a il ne semble pas que Puel ait fait un grand effort pour rétablir le contact avec Ruffier. Tu parles d'un bouquet de fleurs. Mais peut-être qu'une discussion entre 4 yeux (plutôt qu'au téléphone) serait déjà un premier pas, non ? Et cette discussion, Ruffier ne peut pas l'imposer à Puel, mais Puel peut l'imposer à Ruffier. Donc ...

Comme tu dis, la chronologie est importante. Puel avait dit au début que Moulin débuterait en tant que titulaire. Maintenant, Puel aurait décidé que Ruffier ne rejouerait plus jamais (d'après L'Equipe, mais il faut bien avouer que jusqu'à présent ils ont plutôt ont de bonnes infos sur cette affaire). Ceci sans que Ruffier n'ait eu la possibilité de disputer la moindre minute. A part dans le discours pour les médias, elle est où la mise en concurrence là ?

Quant à Puel, les faits qui lui sont reprochés ne sont pas liés à son passé. C'est juste qu'il reproduit les mêmes schémas qu'il a déjà connus dans ses précédents clubs : embrouilles avec des historiques du club, rigidité un peu trop extrême, ...
A l'ASSE, on peut lui reprocher un comportement différent entre son chouchou Fofana (titulaire malgré un important retard) et Ruffier (presque licencié pour un retard qui n'était pas de sa faute). On peut également lui reprocher de ne pas avoir tout fait pour que ça se passe du mieux possible avec Ruffier. On peut lui reprocher de faire comme s'il était le Dieu de l'ASSE, alors que pour l'instant, les résultats ne plaident pas trop en sa faveur (mais je t'accorde que son projet doit être regardé sur le long terme).

Quant à Ruffier, en toute honnêteté, j'aimerais bien que tu me cites ton "accumulation constante d'éléments" en sa défaveur.
Car à part l'embrouille en match avec Puel (qui n'avait pas émoustillée le club à l'époque) et le fait d'avoir fait la gueule quand il a appris qu'il serait remplaçant (et d'être revenu à l'entraînement depuis), je ne vois pas trop.
Il me semble au contraire qu'il est revenu aux entraînements, qu'il a assisté aux matches amicaux (même quand on le faisait venir pour lui interdire l'accès), qu'il n'a pas fait de nouveau remous dans la presse.
J'ai déjà cité les "casseroles" de Ruffier avant l'arrivée de Puel, sans pour autant le traiter de "fouteur de merde" comme tu aimes à le dire.
J'ai également déjà listé les éléments qui jouaient en sa défaveur jusqu'à la semaine dernière et il y en a, même si tu minimises leur portée.
Les dernières déclarations de Puel sur le sujet viennent donc par-dessus un tableau déjà fourni.

Après tu ne te gênes pas non plus pour faire des suppositions (qui te dit que Puel n'a pas essayé de discuter, ne serait-ce qu'une fois ? Glantz ?) voire déformer les choses.

"Ruffier n'a pas eu la possibilité de disputer la moindre de minute" : tu dis ça comme si Puel l'avait relégué sur le banc ad vitam eternam et sans raison. Or :
- Ruffier ne devait faire banquette que pour un ou deux matchs, ce qui s'entend au vu de ses performances de l'époque, et ce à quoi il a mal réagi (faire la gueule c'est une chose, mais les insultes qui ont suivi sont bien liées à cette situation tendue + la sortie de Glantz bien calculée)
- conséquences : Ruffier devait ensuite n'être n°2 que pour le début de saison ("Jessy démarrera titulaire"), ce à quoi il a (très) mal réagi en disant qu'il ne serait jamais la doublure de Moulin (au passage, belle marque de respect, et pour le choix de son entraîneur, et surtout pour son coéquipier qui a toujours été exemplaire)
- Ruffier n'est désormais qu'un 4ème choix à l'ASSE et là, oui, il n'a plus la possibilité de regagner sa place.
Mais pas parce que Puel l'y a contraint.
Je suis désolé : il a eu le choix, il a même eu une seconde chance, mais il a refusé toute concurrence.

Puel est-il rigide ? Oui. Il y a des joueurs à qui ça ne convient pas, et d'autres qui ont besoin de ça pour progresser. Mais à aucun moment c'est au manager d'adopter un comportement sur mesure pour les sensibilités de chacun ! Tu cites Fofana, sans connaître la nature des échanges avec Puel. Il l'a peut-être engueulé en privé, Fofana aura peut-être fait amende honorable... Non, pour toi c'est forcément un traitement de faveur car Fofana est son chouchou. Debuchy a démenti l'altercation (parue dans L'Equipe, tiens tiens), Kolo a regagné sa place après avoir tâté du banc et pris un missile dans la presse. Et il y a deux semaines Puel lui tressait des louanges dans cette même presse, il n'est pas aussi buté que tu veux bien le faire croire.

Maintenant, Puel est-il trop rigide ? Impossible de répondre de manière objective.
Je ne le vois pas comme un "Dieu" à l'ASSE, mais pour le manager général qu'il est censé être. Faire des choix c'est son métier : c''est le patron du sportif. Ruffier, sauf à avoir une clause "je suis une légende", n'est qu'un joueur parmi d'autres dans le club. Et parmi les mieux payés. Donc s'il s'oppose frontalement à son coach, pour moi, ce n'est pas Puel qui se prend pour un autre...
"The problem with the world is that the intelligent people are full of doubts, while the stupid ones are full of confidence." Charles Bukowski

nyme
Messages : 1147
Enregistré le : 23 avr. 2006, 16:14
Localisation : Réunion

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par nyme »

Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 12:27
Kabigon a écrit :
06 août 2020, 12:01
Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 10:10
D'accord avec tous les faits que tu relates. Mais pourquoi ne pas aussi citer ceux relatés par le potin du jour :
" Les deux hommes ne se sont pas reparlés depuis (le 17 juin)." Depuis quand un manager qui ne parle pas à ces équipes pendant plus d'un mois et demi est un manager à qui on ne peut rien reprocher ?

"Voir Ruffier décidé à regagner sa place est une piste à ne pas écarter. Puel ayant décidé de ne pas explorer cette possibilité (...)" Il semblerait bien que tout ne soit pas que de la faute de Ruffier.

Quant aux potonautes qui défendent Ruffier. Pourquoi ce raisonnement binaire de dire que c'est car ceux qui font ça auraient des griefs contre Puel depuis longtemps.
Ne pas comprendre que certains veuillent brûler 9 ans à cause d'une embrouille, c'est être contre Puel ?
Ne pas vouloir que l'ASSE licencie un jour pour des motifs futiles, c'est être contre Puel ?
Dire que Ruffier a le droit d'aller au bout de son contrat si lui et sa famille souhaitent rester à Sainté, c'est être contre Puel ?
Envisager que tout ne soit pas uniquement de la faute de Ruffier, c'est être contre Puel ?
Penser qu'un bon manager devrait faire son possible pour tirer le meilleur de son équipe, c'est être contre Puel ?

Il ne faut pas inverser les rôles !!! Depuis cette histoire, Ruffier en prend la gueule, souvent à charge, parfois avec des éléments inventés, d'autres fois avec des éléments faux. Certains le font passer pour une brêle, d'autres pour le plus gros fouteur de merde jamais connu , ...
Il me semble donc normal que certains défendent Ruffier. Comme certains (tiens, j'en faisais déjà partie :mrgreen: ) défendaient M'Villa quand la plupart le faisais passer pour une chèvre, pour un mercenaire qui n'en avait rien à faire du club et qui ne pensait qu'à se barrer, quand d'autres assuraient que son transfert était déjà bouclé, ...
Autant tu étais cohérent jusque-là Mic-Mic, autant là...

--> C'est pas à ses équipes que Puel ne parle pas, c'est à un joueur qui n'a pas respecté ses consignes et qui lui a manqué de respect, directement et indirectement. Il faudrait qu'il fasse quoi, qu'il revienne avec un bouquet de fleurs ?
--> "Puel ayant décidé de ne pas explorer cette possibilité" euh c'est juste une phrase de l'Equipe, qui est en totale contradiction avec le fait que Puel lui ait dit "Moulin démarrera en 1 et toi en 2". Il avait la possibilité de regagner sa place. Par contre, aujourd'hui, ce n'est plus le cas car il a été exclu du trio des gardiens qui est Moulin-Bajic-Green. La chronologie est importante.

Les seuls arguments qu'on entend contre Puel, c'est antérieur à l'ASSE : sur la base de son passif, il doit forcément avoir des torts dans l'affaire avec Ruffier. Sinon, c'est du genre "il pourrait gérer différemment son groupe" alors que personne n'est dans le secret du vestiaire.

Mais ce qui me gène le plus, c'est que malgré une accumulation constante des éléments en défaveur de Ruffier, tu ne changes absolument pas ta position. Donc je comprends VerttreV quand il parle d'aveuglement.
Des éléments qu'on a, il ne semble pas que Puel ait fait un grand effort pour rétablir le contact avec Ruffier. Tu parles d'un bouquet de fleurs. Mais peut-être qu'une discussion entre 4 yeux (plutôt qu'au téléphone) serait déjà un premier pas, non ? Et cette discussion, Ruffier ne peut pas l'imposer à Puel, mais Puel peut l'imposer à Ruffier. Donc ...

Comme tu dis, la chronologie est importante. Puel avait dit au début que Moulin débuterait en tant que titulaire. Maintenant, Puel aurait décidé que Ruffier ne rejouerait plus jamais (d'après L'Equipe, mais il faut bien avouer que jusqu'à présent ils ont plutôt ont de bonnes infos sur cette affaire). Ceci sans que Ruffier n'ait eu la possibilité de disputer la moindre minute. A part dans le discours pour les médias, elle est où la mise en concurrence là ?

Quant à Puel, les faits qui lui sont reprochés ne sont pas liés à son passé. C'est juste qu'il reproduit les mêmes schémas qu'il a déjà connus dans ses précédents clubs : embrouilles avec des historiques du club, rigidité un peu trop extrême, ...
A l'ASSE, on peut lui reprocher un comportement différent entre son chouchou Fofana (titulaire malgré un important retard) et Ruffier (presque licencié pour un retard qui n'était pas de sa faute). On peut également lui reprocher de ne pas avoir tout fait pour que ça se passe du mieux possible avec Ruffier. On peut lui reprocher de faire comme s'il était le Dieu de l'ASSE, alors que pour l'instant, les résultats ne plaident pas trop en sa faveur (mais je t'accorde que son projet doit être regardé sur le long terme).

Quant à Ruffier, en toute honnêteté, j'aimerais bien que tu me cites ton "accumulation constante d'éléments" en sa défaveur.
Car à part l'embrouille en match avec Puel (qui n'avait pas émoustillée le club à l'époque) et le fait d'avoir fait la gueule quand il a appris qu'il serait remplaçant (et d'être revenu à l'entraînement depuis), je ne vois pas trop.
Il me semble au contraire qu'il est revenu aux entraînements, qu'il a assisté aux matches amicaux (même quand on le faisait venir pour lui interdire l'accès), qu'il n'a pas fait de nouveau remous dans la presse.
Ce n'est pas Puel qui a décidé de ne pas mettre Ruffier dans les 3 ! C'est Ruffier qui refuse (Pour un moment ? Pour tout le temps ? Je n'en sais rien) d'être numéro 2 (le remplaçant de Moulin) et à fortiori 3 ! La preuve Bajic devait partir en prêt et il a été retenu !
Il ne faut pas inverser les choses pour qu'elles rentrent dans des hypothèses !
Modifié en dernier par nyme le 06 août 2020, 15:35, modifié 1 fois.

Kabigon
Messages : 4259
Enregistré le : 06 janv. 2015, 14:16

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Kabigon »

rouge a écrit :
06 août 2020, 14:43
Puel est la dernière personne que je souhaitais voir chez nous plus ça va et plus son comportement me conforte dans mon point de vue
Je regrette juste les oublieux de ce qu’a apporté Ruffier alors le côté nul est au dessus de l’institution me fait rire jaune
Je ne comprends toujours pas en quoi ça doit entrer en considération. En plus c'est totalement biaisé.
En 9 ans, Ruffier a apporté beaucoup plus que Puel à l'ASSE, c'est incontestable, ce n'est même pas comparable vu que Puel n'a même pas 9 mois au club !

Par contre si tu changes le référentiel et que tu ne prends que la saison écoulée, Ruffier était à la rue comme la plupart des cadres. Le ratio tir concédé / but encaissé était ahurissant.

Pendant ce temps, Puel a redressé une équipe qui était lanterne rouge, malgré la légende Ruffier dans les buts. A-t-il fini 17e ? Oui. Est-ce suffisant ? Pour cette saison, je crois bien que oui, j'aurais été satisfait même si le club avait dû passer par les barrages pour se sauver.
Equipe complètement cramée par la prépa de son prédécesseur, pourtant bien moins rigide...
Avec un effectif (bancal) qu'il n'avait pas choisi, et sans aucune latitude pour recruter à l'hiver comme Gasset avait pu le faire.
Le tout avec à la clé un derby et une finale de Coupe de France, la première depuis 1982. Donc son bilan est loin d'être dégueulasse même à court terme.
"The problem with the world is that the intelligent people are full of doubts, while the stupid ones are full of confidence." Charles Bukowski

speed94
Messages : 1170
Enregistré le : 25 juil. 2009, 19:31

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par speed94 »


Kabigon
Messages : 4259
Enregistré le : 06 janv. 2015, 14:16

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Kabigon »

rocvert a écrit :
06 août 2020, 14:39
Une évidence non contestable: Puel ne veut plus du tout de Ruffier
Oui.
rocvert a écrit :
06 août 2020, 14:39
quelque soit la raison,il a décidé de le bouter dehors
"quelle que" (quand on reprend les autres sur leurs fautes de français... autant être irréprochable)
Non. Puel n'a pas décidé de le bouter dehors, tu interprètes. Il a décidé de se passer de lui après que Ruffier n'a pas accepté que son statut de n°1 soit remis en cause.
rocvert a écrit :
06 août 2020, 14:39
Méthode Puel :/ Pas très classe mais...c'est du Puel.
De fait ta conclusion est fausse.
"The problem with the world is that the intelligent people are full of doubts, while the stupid ones are full of confidence." Charles Bukowski

rouge
Messages : 7633
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par rouge »

Kabigon a écrit :
06 août 2020, 14:56
rouge a écrit :
06 août 2020, 14:43
Puel est la dernière personne que je souhaitais voir chez nous plus ça va et plus son comportement me conforte dans mon point de vue
Je regrette juste les oublieux de ce qu’a apporté Ruffier alors le côté nul est au dessus de l’institution me fait rire jaune
Je ne comprends toujours pas en quoi ça doit entrer en considération. En plus c'est totalement biaisé.
En 9 ans, Ruffier a apporté beaucoup plus que Puel à l'ASSE, c'est incontestable, ce n'est même pas comparable vu que Puel n'a même pas 9 mois au club !

Par contre si tu changes le référentiel et que tu ne prends que la saison écoulée, Ruffier était à la rue comme la plupart des cadres. Le ratio tir concédé / but encaissé était ahurissant.

Pendant ce temps, Puel a redressé une équipe qui était lanterne rouge, malgré la légende Ruffier dans les buts. A-t-il fini 17e ? Oui. Est-ce suffisant ? Pour cette saison, je crois bien que oui, j'aurais été satisfait même si le club avait dû passer par les barrages pour se sauver.
Equipe complètement cramée par la prépa de son prédécesseur, pourtant bien moins rigide...
Avec un effectif (bancal) qu'il n'avait pas choisi, et sans aucune latitude pour recruter à l'hiver comme Gasset avait pu le faire.
Le tout avec à la clé un derby et une finale de Coupe de France, la première depuis 1982. Donc son bilan est loin d'être dégueulasse même à court terme.
Je parle humainement sur Puel j’ai peut-être tort mais je ne le sens pas
Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté :(Gramsci)

nyme
Messages : 1147
Enregistré le : 23 avr. 2006, 16:14
Localisation : Réunion

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par nyme »

nyme a écrit :
06 août 2020, 14:44
Maintenant, je pense que le divorce est consommé.
Ruffier ne veut pas (c'est ce qu'on nous dit) être numéro 2, c'est très "border line" (surtout après une mise à pied).

La comparaison avec l'EDF n'est pas juste. Refuser une sélection, c'est être sous le coup de sanctions et de très certaines suspensions ! C'est pour éviter d'être suspendu (comme le prévoient les textes) que Ruffier a demandé à Deschamps de ne plus le sélectionner, pas pour ne pas être numéro 2 ou 3 ! Etre 2 ou 3 cela ne l'intéressait pas car c'est beaucoup de contraintes surtout pour ne pas jouer (n°3) ou très peu (n° 2).

Refuser d'être n°2 ou 3 dans son club (Celui qui te paye pour jouer et être à la disposition de ton coach), ce n'est pas la même chose . C'est à mon sens une faute grave, à moins de prouver un harcèlement éventuel, une maladie ou une impossibilité physique ou éventuellement psychologique.
Si Ruffier ne se plie pas à la vie du club, au collectif, il va être licencié et le club ne sera peut-être (voire probablement) pas condamné.
Je ne suis pas d'accord ! Ni avec Rouge, ni avec Rocvert ! Puel n'a pas bouté Ruffier hors du groupe !
C'est Ruffier qui s'est exclu tout seul ! ("Je ne veux pas être le numéro 2 de Moulin !")

Et tout cela n'a rien à voir avec ses performances passées ou futures (seulement avec les actuelles que Puel (pas nous) n'a pas jugé suffisantes et surtout contraires à ce qu'il souhaitait mettre en place sur le terrain ! Si une chose est du ressort de Puel : C'est bien qui joue et surtout le respect des idées de jeu qu'il préconise ! Point !

La balle est dans le camp de Ruffier soit il plie et ..... on verra.
Soit il boude et .... on verra également.
Modifié en dernier par nyme le 06 août 2020, 15:19, modifié 1 fois.

Mic-Mic
Messages : 3450
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Mic-Mic »

Kabigon a écrit :
06 août 2020, 14:46
"Ruffier n'a pas eu la possibilité de disputer la moindre de minute" : tu dis ça comme si Puel l'avait relégué sur le banc ad vitam eternam et sans raison. Or :
- Ruffier ne devait faire banquette que pour un ou deux matchs, ce qui s'entend au vu de ses performances de l'époque, et ce à quoi il a mal réagi (faire la gueule c'est une chose, mais les insultes qui ont suivi sont bien liées à cette situation tendue + la sortie de Glantz bien calculée)
- conséquences : Ruffier devait ensuite n'être n°2 que pour le début de saison ("Jessy démarrera titulaire"), ce à quoi il a (très) mal réagi en disant qu'il ne serait jamais la doublure de Moulin (au passage, belle marque de respect, et pour le choix de son entraîneur, et surtout pour son coéquipier qui a toujours été exemplaire)
- Ruffier n'est désormais qu'un 4ème choix à l'ASSE et là, oui, il n'a plus la possibilité de regagner sa place.
Mais pas parce que Puel l'y a contraint.
Je suis désolé : il a eu le choix, il a même eu une seconde chance, mais il a refusé toute concurrence.

Puel est-il rigide ? Oui. Il y a des joueurs à qui ça ne convient pas, et d'autres qui ont besoin de ça pour progresser. Mais à aucun moment c'est au manager d'adopter un comportement sur mesure pour les sensibilités de chacun ! Tu cites Fofana, sans connaître la nature des échanges avec Puel. Il l'a peut-être engueulé en privé, Fofana aura peut-être fait amende honorable... Non, pour toi c'est forcément un traitement de faveur car Fofana est son chouchou. Debuchy a démenti l'altercation (parue dans L'Equipe, tiens tiens), Kolo a regagné sa place après avoir tâté du banc et pris un missile dans la presse. Et il y a deux semaines Puel lui tressait des louanges dans cette même presse, il n'est pas aussi buté que tu veux bien le faire croire.

Maintenant, Puel est-il trop rigide ? Impossible de répondre de manière objective.
Je ne le vois pas comme un "Dieu" à l'ASSE, mais pour le manager général qu'il est censé être. Faire des choix c'est son métier : c''est le patron du sportif. Ruffier, sauf à avoir une clause "je suis une légende", n'est qu'un joueur parmi d'autres dans le club. Et parmi les mieux payés. Donc s'il s'oppose frontalement à son coach, pour moi, ce n'est pas Puel qui se prend pour un autre...
J'ai dit que Ruffier n'avait pas eu la possibilité de disputer la moindre minute entre la nomination de Moulin en numéro 1 pour le début de saison et la décision de ne plus compter sur Ruffier.
Est-ce que c'est de la faute de Ruffier, de Puel , des deux ? On ne saura jamais avec certitude. Toujours est-il que Ruffier n'a pas eu l'opportunité de jouer une seule minute. Et il est difficile de regagner sa place sans jouer ...

Les "insultes" de Ruffier ont eu lieu avant sa mise à l'écart, pendant qu'il était titulaire. Et je ne crois pas qu'il ait été sanctionné pour ça à l'époque. Alors pourquoi maintenant ?

Je sais maintenant pourquoi on n'est pas d'accord. Tu affirmes que "à aucun moment c'est au manager d'adopter un comportement sur mesure pour les sensibilités de chacun". Je pense exactement le contraire. Pour moi, un bon manager sait s'il faut être sévère ou doux avec untel ou untel et s'adapte en conséquence (dans la limite du raisonnable) pour tirer le meilleur des forces en présence.

Pour Fofana, Glantz l'a dit, personne au club n'a contesté, l'Equipe l'a dit aussi, et Fofana lui-même reconnaît être considéré comme le chouchou de Puel. Alors effectivement, je ne sais pas ce qu'ils se sont dit en privé. Bien entendu je suis content que Fofana soit encore stéphanois et titulaire. Et je me félicite même qu'il ait pu avoir un traitement particulier si c'est pour le bien de l'équipe (et je pense que c'est pareil pour la plupart d'entre vous). Alors pourquoi est-ce que ce n'est pas pareil pour Ruffier ? Pourquoi vouloir le licencier pour un retard discutable ? Pourquoi ne pas lui faire un traitement particulier à lui ?
Oui il était moins bon l'an dernier. Oui il est âgé. Oui il coûte cher. Oui, il ne rentre pas vraiment dans les "critères" de Puel, et tout ceci pourrait permettre de justifier que Puel ne compte pas vraiment sur Ruffier (et il en aurait tout à fait le droit). Mais la manière dont ça se passe actuellement n'est pas classe. Je crois que personne ne souhaitait que ça se termine comme ça. Et qui a le plus de pouvoir dans le choix de cette fin ? Le manager ...

Quant à Debuchy, il a démenti la bagarre. Mais il n'a pas démenti ne pas vraiment avoir apprécié le traitement qui lui aurait été réservé et être aller en parler avec Puel. Puel a piqué Debuchy pour le faire réagir et ça a marché ? Bravo à lui. Il a allumé Kolo dans la presse et ça à l'air de commencer à réussir ? Bravo à lui.
Mais quand ça ne marche pas (comme avec Ruffier), on a aussi le droit de dire qu'il s'est raté.

Au final, ce n'est pas une question Puel ou Ruffier. C'est une question "qu'est ce qu'un bon manager ?". Peut-être qu'on devrait poursuivre sur le sujet politique alors :mrgreen:

Mic-Mic
Messages : 3450
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Mic-Mic »

nyme a écrit :
06 août 2020, 14:52
Ce n'est Puel qui a décidé de ne pas mettre Ruffier dans les 3 ! C'est Ruffier qui refuse (Pour un moment ? Pour tout le temps ? Je n'en sais rien) d'être numéro 2 (le remplaçant de Moulin) et à fortiori 3 ! La preuve Bajic devait partir en prêt et il a été retenu !
Il ne faut pas inverser les choses pour qu'elles rentrent dans des hypothèses !
Justement nyme, ceci était mon hypothèse de départ.
Aujourd'hui, l'Equipe écrit " Voir Ruffier décidé à regagner sa place est une piste à ne pas écarter. Puel ayant décidé de ne pas explorer cette possibilité et chacun s'estimant dans son bon droit, les lignes se retrouvent donc figées. Puel se prive d'un gardien de grand talent et Ruffier d'une opportunité de regagner sa place.".

Je n'ai pas d'entrées à l'Equipe. Je reprends juste leur propos. Si ils vont dans le sens de mon hypothèse initiale, ce n'est quand même pas de ma faute !!!

nyme
Messages : 1147
Enregistré le : 23 avr. 2006, 16:14
Localisation : Réunion

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par nyme »

Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 15:18
Kabigon a écrit :
06 août 2020, 14:46
"Ruffier n'a pas eu la possibilité de disputer la moindre de minute" : tu dis ça comme si Puel l'avait relégué sur le banc ad vitam eternam et sans raison. Or :
- Ruffier ne devait faire banquette que pour un ou deux matchs, ce qui s'entend au vu de ses performances de l'époque, et ce à quoi il a mal réagi (faire la gueule c'est une chose, mais les insultes qui ont suivi sont bien liées à cette situation tendue + la sortie de Glantz bien calculée)
- conséquences : Ruffier devait ensuite n'être n°2 que pour le début de saison ("Jessy démarrera titulaire"), ce à quoi il a (très) mal réagi en disant qu'il ne serait jamais la doublure de Moulin (au passage, belle marque de respect, et pour le choix de son entraîneur, et surtout pour son coéquipier qui a toujours été exemplaire)
- Ruffier n'est désormais qu'un 4ème choix à l'ASSE et là, oui, il n'a plus la possibilité de regagner sa place.
Mais pas parce que Puel l'y a contraint.
Je suis désolé : il a eu le choix, il a même eu une seconde chance, mais il a refusé toute concurrence.

Puel est-il rigide ? Oui. Il y a des joueurs à qui ça ne convient pas, et d'autres qui ont besoin de ça pour progresser. Mais à aucun moment c'est au manager d'adopter un comportement sur mesure pour les sensibilités de chacun ! Tu cites Fofana, sans connaître la nature des échanges avec Puel. Il l'a peut-être engueulé en privé, Fofana aura peut-être fait amende honorable... Non, pour toi c'est forcément un traitement de faveur car Fofana est son chouchou. Debuchy a démenti l'altercation (parue dans L'Equipe, tiens tiens), Kolo a regagné sa place après avoir tâté du banc et pris un missile dans la presse. Et il y a deux semaines Puel lui tressait des louanges dans cette même presse, il n'est pas aussi buté que tu veux bien le faire croire.

Maintenant, Puel est-il trop rigide ? Impossible de répondre de manière objective.
Je ne le vois pas comme un "Dieu" à l'ASSE, mais pour le manager général qu'il est censé être. Faire des choix c'est son métier : c''est le patron du sportif. Ruffier, sauf à avoir une clause "je suis une légende", n'est qu'un joueur parmi d'autres dans le club. Et parmi les mieux payés. Donc s'il s'oppose frontalement à son coach, pour moi, ce n'est pas Puel qui se prend pour un autre...
J'ai dit que Ruffier n'avait pas eu la possibilité de disputer la moindre minute entre la nomination de Moulin en numéro 1 pour le début de saison et la décision de ne plus compter sur Ruffier.
Est-ce que c'est de la faute de Ruffier, de Puel , des deux ? On ne saura jamais avec certitude. Toujours est-il que Ruffier n'a pas eu l'opportunité de jouer une seule minute. Et il est difficile de regagner sa place sans jouer ...

Les "insultes" de Ruffier ont eu lieu avant sa mise à l'écart, pendant qu'il était titulaire. Et je ne crois pas qu'il ait été sanctionné pour ça à l'époque. Alors pourquoi maintenant ?

Je sais maintenant pourquoi on n'est pas d'accord. Tu affirmes que "à aucun moment c'est au manager d'adopter un comportement sur mesure pour les sensibilités de chacun". Je pense exactement le contraire. Pour moi, un bon manager sait s'il faut être sévère ou doux avec untel ou untel et s'adapte en conséquence (dans la limite du raisonnable) pour tirer le meilleur des forces en présence.

Pour Fofana, Glantz l'a dit, personne au club n'a contesté, l'Equipe l'a dit aussi, et Fofana lui-même reconnaît être considéré comme le chouchou de Puel. Alors effectivement, je ne sais pas ce qu'ils se sont dit en privé. Bien entendu je suis content que Fofana soit encore stéphanois et titulaire. Et je me félicite même qu'il ait pu avoir un traitement particulier si c'est pour le bien de l'équipe (et je pense que c'est pareil pour la plupart d'entre vous). Alors pourquoi est-ce que ce n'est pas pareil pour Ruffier ? Pourquoi vouloir le licencier pour un retard discutable ? Pourquoi ne pas lui faire un traitement particulier à lui ?
Oui il était moins bon l'an dernier. Oui il est âgé. Oui il coûte cher. Oui, il ne rentre pas vraiment dans les "critères" de Puel, et tout ceci pourrait permettre de justifier que Puel ne compte pas vraiment sur Ruffier (et il en aurait tout à fait le droit). Mais la manière dont ça se passe actuellement n'est pas classe. Je crois que personne ne souhaitait que ça se termine comme ça. Et qui a le plus de pouvoir dans le choix de cette fin ? Le manager ...

Quant à Debuchy, il a démenti la bagarre. Mais il n'a pas démenti ne pas vraiment avoir apprécié le traitement qui lui aurait été réservé et être aller en parler avec Puel. Puel a piqué Debuchy pour le faire réagir et ça a marché ? Bravo à lui. Il a allumé Kolo dans la presse et ça à l'air de commencer à réussir ? Bravo à lui.
Mais quand ça ne marche pas (comme avec Ruffier), on a aussi le droit de dire qu'il s'est raté.

Au final, ce n'est pas une question Puel ou Ruffier. C'est une question "qu'est ce qu'un bon manager ?". Peut-être qu'on devrait poursuivre sur le sujet politique alors :mrgreen:
C'est toute la différence entre un Gasset ou un Printant et un Puel !
PS J'ai fait exprès d'exclure "dans la limite du raisonnable" pour forcer le trait.
Bonne question ! Est-ce celui qui tire le meilleur de son groupe ou celui qui obtient les meilleurs résultats (En sachant que l'un n'empêche pas l'autre et vis et versa et que dans un cas comme dans l'autre les résultats peuvent être (très) bon ou (très) mauvais ! !

rocvert
Messages : 1224
Enregistré le : 12 nov. 2019, 10:09

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par rocvert »

nyme a écrit :
06 août 2020, 15:04
nyme a écrit :
06 août 2020, 14:44
Maintenant, je pense que le divorce est consommé.
Ruffier ne veut pas (c'est ce qu'on nous dit) être numéro 2, c'est très "border line" (surtout après une mise à pied).

La comparaison avec l'EDF n'est pas juste. Refuser une sélection, c'est être sous le coup de sanctions et de très certaines suspensions ! C'est pour éviter d'être suspendu (comme le prévoient les textes) que Ruffier a demandé à Deschamps de ne plus le sélectionner, pas pour ne pas être numéro 2 ou 3 ! Etre 2 ou 3 cela ne l'intéressait pas car c'est beaucoup de contraintes surtout pour ne pas jouer (n°3) ou très peu (n° 2).

Refuser d'être n°2 ou 3 dans son club (Celui qui te paye pour jouer et être à la disposition de ton coach), ce n'est pas la même chose . C'est à mon sens une faute grave, à moins de prouver un harcèlement éventuel, une maladie ou une impossibilité physique ou éventuellement psychologique.
Si Ruffier ne se plie pas à la vie du club, au collectif, il va être licencié et le club ne sera peut-être (voire probablement) pas condamné.
Je ne suis pas d'accord ! Ni avec Rouge, ni avec Rocvert ! Puel n'a pas bouté Ruffier hors du groupe !
C'est Ruffier qui s'est exclu tout seul ! ("Je ne veux pas être le numéro 2 de Moulin !")

Et tout cela n'a rien à voir avec ses performances passées ou futures (seulement avec les actuelles que Puel (pas nous) n'a pas jugé suffisante et surtout contraire à ce qu'il souhaitait mettre en place sur le terrain ! Si une chose est du ressort de Puel : c'est qui joue et surtout le respect des idées de jeu qu'il préconise ! Point !

La balle est dans le camp de Ruffier soit il plie et ..... on verra.
Soit il boude et .... on verra également.
Je crois que cela est plié depuis longtemps. Ruffier va devoir partir car il n'est plus possible pour lui de rester dans le club. Cela serait le mieux pour les 2 parties et je le souhaite. Il faut en finir correctement avec ce fait qui pourrit la vie du club.
Il y a surement des négociations pour une séparation à l'amiable.(quelques infos vont dans ce sens)
Modifié en dernier par rocvert le 06 août 2020, 16:16, modifié 1 fois.

Mic-Mic
Messages : 3450
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Mic-Mic »

old_side a écrit :
06 août 2020, 13:49
Quand tu signes un Ruffier, ou un Khazri, c'est évidemment avec la garantie qu'il sera titulaire : je vois même pas comment tu peux douter de ça? C'est une évidence, les mecs ne signeraient jamais chez nous si c'est pour s'asseoir sur le banc, et le club ne filera jamais de tels salaires à des remplaçants. C'est bien tout le problème cette saison d'ailleurs pour un Ruffier ou un Boudebouz : avoir des salaires de titulaires sans l'être.
Sinon je crois pas trop à ces histoires de forme : c'est visiblement la décision qu'il n'accepte pas. Il ne supporte pas que Moulin lui passe devant, même pour quelques matches. Ce qui au delà de l'aspect respect du coach et du club, montre une bien piteuse image vis à vis de son collègue depuis 7 ou 8 ans. Alors que Moulin est une crème en plus, et que quand il joue, il est bon.
On est bien d'accord. Les propos initiaux de Couramiaud Poitevin laissaient entendre que, du fait de l'accord avec Ruffier, Janot n'avait pas eu d'autre choix que d'accepter la situation. Alors que c'est Janot lui-même qui avait dit qu'il accepterait d'être remplaçant de Ruffier (et seulement de lui). Donc reprocher ceci à Ruffier, ça biaise forcément le reste de la démonstration.

Comme je l'ai déjà dit, Ruffier a déjà manqué quelques matches à l'ASSE (ok pas beaucoup) alors qu'il était disponible, et je ne me souviens pas que ça a posé de gros soucis. D'ailleurs il ne me semble pas non plus qu'il faisait des scandales quant il ne jouait pas tous les matches amicaux.
Je pense donc que c'est vraiment la forme qui a tout fait s'emballer. Et peut-être que c'était le but recherché pour se séparer de Ruffier pour différentes raisons (jeu au pied, caractère, âge, salaire, ...) ?

nyme
Messages : 1147
Enregistré le : 23 avr. 2006, 16:14
Localisation : Réunion

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par nyme »

Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 15:22
nyme a écrit :
06 août 2020, 14:52
Ce n'est pas Puel qui a décidé de ne pas mettre Ruffier dans les 3 ! C'est Ruffier qui refuse (Pour un moment ? Pour tout le temps ? Je n'en sais rien) d'être numéro 2 (le remplaçant de Moulin) et à fortiori 3 ! La preuve Bajic devait partir en prêt et il a été retenu !
Il ne faut pas inverser les choses pour qu'elles rentrent dans des hypothèses !
Justement nyme, ceci était mon hypothèse de départ.
Aujourd'hui, l'Equipe écrit " Voir Ruffier décidé à regagner sa place est une piste à ne pas écarter. Puel ayant décidé de ne pas explorer cette possibilité et chacun s'estimant dans son bon droit, les lignes se retrouvent donc figées. Puel se prive d'un gardien de grand talent et Ruffier d'une opportunité de regagner sa place.".

Je n'ai pas d'entrées à l'Equipe. Je reprends juste leur propos. Si ils vont dans le sens de mon hypothèse initiale, ce n'est quand même pas de ma faute !!!
Ce que tu as surligné est exact mais cela me semble être de la spéculation. Ruffier ne peut pas "regagner" sa place s'il n'est pas au moins n°2 un moment ! Et Il semble, ce n'est pas moi qui le dit mais lui-même : "Il ne veut pas être n°2 !

panenka
Messages : 873
Enregistré le : 12 nov. 2019, 11:33

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par panenka »

nyme a écrit :
06 août 2020, 15:04
nyme a écrit :
06 août 2020, 14:44
Maintenant, je pense que le divorce est consommé.
Ruffier ne veut pas (c'est ce qu'on nous dit) être numéro 2, c'est très "border line" (surtout après une mise à pied).

La comparaison avec l'EDF n'est pas juste. Refuser une sélection, c'est être sous le coup de sanctions et de très certaines suspensions ! C'est pour éviter d'être suspendu (comme le prévoient les textes) que Ruffier a demandé à Deschamps de ne plus le sélectionner, pas pour ne pas être numéro 2 ou 3 ! Etre 2 ou 3 cela ne l'intéressait pas car c'est beaucoup de contraintes surtout pour ne pas jouer (n°3) ou très peu (n° 2).

Refuser d'être n°2 ou 3 dans son club (Celui qui te paye pour jouer et être à la disposition de ton coach), ce n'est pas la même chose . C'est à mon sens une faute grave, à moins de prouver un harcèlement éventuel, une maladie ou une impossibilité physique ou éventuellement psychologique.
Si Ruffier ne se plie pas à la vie du club, au collectif, il va être licencié et le club ne sera peut-être (voire probablement) pas condamné.
Je ne suis pas d'accord ! Ni avec Rouge, ni avec Rocvert ! Puel n'a pas bouté Ruffier hors du groupe !
C'est Ruffier qui s'est exclu tout seul ! ("Je ne veux pas être le numéro 2 de Moulin !")

Et tout cela n'a rien à voir avec ses performances passées ou futures (seulement avec les actuelles que Puel (pas nous) n'a pas jugé suffisantes et surtout contraires à ce qu'il souhaitait mettre en place sur le terrain ! Si une chose est du ressort de Puel : C'est bien qui joue et surtout le respect des idées de jeu qu'il préconise ! Point !

La balle est dans le camp de Ruffier soit il plie et ..... on verra.
Soit il boude et .... on verra également.
Le train est passé pour Ruffier.
Il s'est exclu du groupe et Puel a préparé sa saison sans lui.
Et je pense Puel assez droit dans ses bottes pour titulariser Bajic si Moulin venait à se blesser.

Mic-Mic
Messages : 3450
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par Mic-Mic »

nyme a écrit :
06 août 2020, 15:29
Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 15:22
nyme a écrit :
06 août 2020, 14:52
Ce n'est pas Puel qui a décidé de ne pas mettre Ruffier dans les 3 ! C'est Ruffier qui refuse (Pour un moment ? Pour tout le temps ? Je n'en sais rien) d'être numéro 2 (le remplaçant de Moulin) et à fortiori 3 ! La preuve Bajic devait partir en prêt et il a été retenu !
Il ne faut pas inverser les choses pour qu'elles rentrent dans des hypothèses !
Justement nyme, ceci était mon hypothèse de départ.
Aujourd'hui, l'Equipe écrit " Voir Ruffier décidé à regagner sa place est une piste à ne pas écarter. Puel ayant décidé de ne pas explorer cette possibilité et chacun s'estimant dans son bon droit, les lignes se retrouvent donc figées. Puel se prive d'un gardien de grand talent et Ruffier d'une opportunité de regagner sa place.".

Je n'ai pas d'entrées à l'Equipe. Je reprends juste leur propos. Si ils vont dans le sens de mon hypothèse initiale, ce n'est quand même pas de ma faute !!!
Ce que tu as surligné est exact mais cela me semble être de la spéculation. Ruffier ne peut pas "regagner" sa place s'il n'est pas au moins n°2 un moment ! Et Il semble, ce n'est pas moi qui le dit mais lui-même : "Il ne veut pas être n°2 !
Admettons.
Alors si Ruffier refuse de faire ce que lui demande son employeur, et s'il refuse un transfert sans que le club lui verse l'intégralité des salaires dus (ce sont des choses que j'ai lues ici), pourquoi est-ce que le club ne va pas jusqu'au licenciement ?
Peut-être parce que la vérité n'est pas aussi simple que la version officielle ...

panenka
Messages : 873
Enregistré le : 12 nov. 2019, 11:33

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par panenka »

nyme a écrit :
06 août 2020, 15:26
Mic-Mic a écrit :
06 août 2020, 15:18
Kabigon a écrit :
06 août 2020, 14:46
"Ruffier n'a pas eu la possibilité de disputer la moindre de minute" : tu dis ça comme si Puel l'avait relégué sur le banc ad vitam eternam et sans raison. Or :
- Ruffier ne devait faire banquette que pour un ou deux matchs, ce qui s'entend au vu de ses performances de l'époque, et ce à quoi il a mal réagi (faire la gueule c'est une chose, mais les insultes qui ont suivi sont bien liées à cette situation tendue + la sortie de Glantz bien calculée)
- conséquences : Ruffier devait ensuite n'être n°2 que pour le début de saison ("Jessy démarrera titulaire"), ce à quoi il a (très) mal réagi en disant qu'il ne serait jamais la doublure de Moulin (au passage, belle marque de respect, et pour le choix de son entraîneur, et surtout pour son coéquipier qui a toujours été exemplaire)
- Ruffier n'est désormais qu'un 4ème choix à l'ASSE et là, oui, il n'a plus la possibilité de regagner sa place.
Mais pas parce que Puel l'y a contraint.
Je suis désolé : il a eu le choix, il a même eu une seconde chance, mais il a refusé toute concurrence.

Puel est-il rigide ? Oui. Il y a des joueurs à qui ça ne convient pas, et d'autres qui ont besoin de ça pour progresser. Mais à aucun moment c'est au manager d'adopter un comportement sur mesure pour les sensibilités de chacun ! Tu cites Fofana, sans connaître la nature des échanges avec Puel. Il l'a peut-être engueulé en privé, Fofana aura peut-être fait amende honorable... Non, pour toi c'est forcément un traitement de faveur car Fofana est son chouchou. Debuchy a démenti l'altercation (parue dans L'Equipe, tiens tiens), Kolo a regagné sa place après avoir tâté du banc et pris un missile dans la presse. Et il y a deux semaines Puel lui tressait des louanges dans cette même presse, il n'est pas aussi buté que tu veux bien le faire croire.

Maintenant, Puel est-il trop rigide ? Impossible de répondre de manière objective.
Je ne le vois pas comme un "Dieu" à l'ASSE, mais pour le manager général qu'il est censé être. Faire des choix c'est son métier : c''est le patron du sportif. Ruffier, sauf à avoir une clause "je suis une légende", n'est qu'un joueur parmi d'autres dans le club. Et parmi les mieux payés. Donc s'il s'oppose frontalement à son coach, pour moi, ce n'est pas Puel qui se prend pour un autre...
J'ai dit que Ruffier n'avait pas eu la possibilité de disputer la moindre minute entre la nomination de Moulin en numéro 1 pour le début de saison et la décision de ne plus compter sur Ruffier.
Est-ce que c'est de la faute de Ruffier, de Puel , des deux ? On ne saura jamais avec certitude. Toujours est-il que Ruffier n'a pas eu l'opportunité de jouer une seule minute. Et il est difficile de regagner sa place sans jouer ...

Les "insultes" de Ruffier ont eu lieu avant sa mise à l'écart, pendant qu'il était titulaire. Et je ne crois pas qu'il ait été sanctionné pour ça à l'époque. Alors pourquoi maintenant ?

Je sais maintenant pourquoi on n'est pas d'accord. Tu affirmes que "à aucun moment c'est au manager d'adopter un comportement sur mesure pour les sensibilités de chacun". Je pense exactement le contraire. Pour moi, un bon manager sait s'il faut être sévère ou doux avec untel ou untel et s'adapte en conséquence (dans la limite du raisonnable) pour tirer le meilleur des forces en présence.

Pour Fofana, Glantz l'a dit, personne au club n'a contesté, l'Equipe l'a dit aussi, et Fofana lui-même reconnaît être considéré comme le chouchou de Puel. Alors effectivement, je ne sais pas ce qu'ils se sont dit en privé. Bien entendu je suis content que Fofana soit encore stéphanois et titulaire. Et je me félicite même qu'il ait pu avoir un traitement particulier si c'est pour le bien de l'équipe (et je pense que c'est pareil pour la plupart d'entre vous). Alors pourquoi est-ce que ce n'est pas pareil pour Ruffier ? Pourquoi vouloir le licencier pour un retard discutable ? Pourquoi ne pas lui faire un traitement particulier à lui ?
Oui il était moins bon l'an dernier. Oui il est âgé. Oui il coûte cher. Oui, il ne rentre pas vraiment dans les "critères" de Puel, et tout ceci pourrait permettre de justifier que Puel ne compte pas vraiment sur Ruffier (et il en aurait tout à fait le droit). Mais la manière dont ça se passe actuellement n'est pas classe. Je crois que personne ne souhaitait que ça se termine comme ça. Et qui a le plus de pouvoir dans le choix de cette fin ? Le manager ...

Quant à Debuchy, il a démenti la bagarre. Mais il n'a pas démenti ne pas vraiment avoir apprécié le traitement qui lui aurait été réservé et être aller en parler avec Puel. Puel a piqué Debuchy pour le faire réagir et ça a marché ? Bravo à lui. Il a allumé Kolo dans la presse et ça à l'air de commencer à réussir ? Bravo à lui.
Mais quand ça ne marche pas (comme avec Ruffier), on a aussi le droit de dire qu'il s'est raté.

Au final, ce n'est pas une question Puel ou Ruffier. C'est une question "qu'est ce qu'un bon manager ?". Peut-être qu'on devrait poursuivre sur le sujet politique alors :mrgreen:
C'est toute la différence entre un Gasset ou un Printant et un Puel !
PS J'ai fait exprès d'exclure "dans la limite du raisonnable" pour forcer le trait.
Bonne question ! Est-ce celui qui tire le meilleur de son groupe ou celui qui obtient les meilleurs résultats (En sachant que l'un n'empêche pas l'autre et vis et versa et que dans un cas comme dans l'autre les résultats peuvent être (très) bon ou (très) mauvais ! !
Tu poses une bonne interrogation. Cependant ce qui compte c'est les résultats. Tirer le maximum de son groupe n'est qu'un moyen de parvenir à de bons résultats.
Maintenant la question fondamentale est: à quelle échéance?
Si c'est à court terme Gasset est meilleur car avec 3 ou 4 joueurs à lui (top player avec le salaire qui va avec) il arrive à remobiliser tout un groupe rapidement. Néanmoins ce n'est pas un modèle économique sur la durée pour un club comme le notre.
Puel lui a beaucoup de déchet à son arrivée car il sait moins bien faire avec les joueurs déjà en place. C’est un peu marche ou crève. Par contre il pose des fondations solides et à long terme les résultats seront sans doute tout aussi bons mais plus durables.

franck42
Messages : 6001
Enregistré le : 14 oct. 2014, 20:08

Re: Ruffier convoqué pour une mise à pied

Message par franck42 »

nyme a écrit :
06 août 2020, 14:44
Maintenant, je pense que le divorce est consommé.
Ruffier ne veut pas (c'est ce qu'on nous dit) être numéro 2, c'est très "border line" (surtout après une mise à pied).

La comparaison avec l'EDF n'est pas juste. Refuser une sélection, c'est être sous le coup de sanctions et de très certaines suspensions ! C'est pour éviter d'être suspendu (comme le prévoient les textes) que Ruffier a demandé à Deschamps de ne plus le sélectionner, pas pour ne pas être numéro 2 ou 3 ! Etre 2 ou 3 cela ne l'intéressait pas car c'est beaucoup de contraintes surtout pour ne pas jouer (n°3) ou très peu (n° 2).

Refuser d'être n°2 ou 3 dans son club (Celui qui te paye pour jouer et être à la disposition de ton coach), ce n'est pas la même chose . C'est à mon sens une faute grave, à moins de prouver un harcèlement éventuel, une maladie ou une impossibilité physique ou éventuellement psychologique.
Si Ruffier ne se plie pas à la vie du club, au collectif, il va être licencié et le club ne sera peut-être (voire probablement) pas condamné.
Si effectivement ça sa confirme que Ruffier a refusé d'être numéro 2 (pour l'instant seul Puel tient ce discours, non confirmé par le club), je comprends même pas qu'il n'ait pas encore été licencié... Ça remonte quand même à un mois et demi! C'est quoi l'intérêt de conserver Ruffier pour faire le nombre lors des oppositions à l'entraînement ?
Etre supporter et crier "enc***" en tribune > pas bien
Etre entraîneur et peloter une joueuse devant les caméras de C+ et Bein > bien
#démagos #hypocrites #zérocrédibilité #jencouragelesabussexuelsdanslesport

Répondre