Direction démission: où sont passés les 40 M?(S19E609)

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

Asse of Spades
Messages : 18473
Enregistré le : 23 janv. 2006, 09:20
Localisation : 33 Acacia Avenue
Contact :

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par Asse of Spades »

A force de prendre des tacles, ils vont bien sortir sur blessure... à un moment... non? :(
Image

YACINE
Messages : 6216
Enregistré le : 25 févr. 2008, 20:01

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par YACINE »

Asse of Spades a écrit :
19 août 2020, 11:39
A force de prendre des tacles, ils vont bien sortir sur blessure... à un moment... non? :(
Ils sont peut-être masos, la concurrence grandit Rennes, Nice, Montpellier, Reims. Monaco, Marseille, Lyon sont toujours là et Paris intouchable. Metz se dote d'infrastructures supérieures aux notres, l'etrat est veillot et depassé, notre centre de formation ressemble à ceux des années 90...

osvaldopiazzolla
Messages : 20939
Enregistré le : 29 août 2005, 14:05

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par osvaldopiazzolla »

YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:47
Asse of Spades a écrit :
19 août 2020, 11:39
A force de prendre des tacles, ils vont bien sortir sur blessure... à un moment... non? :(
Ils sont peut-être masos, la concurrence grandit Rennes, Nice, Montpellier, Reims. Monaco, Marseille, Lyon sont toujours là et Paris intouchable. Metz se dote d'infrastructures supérieures aux notres, l'etrat est veillot et depassé, notre centre de formation ressemble à ceux des années 90...
Oui enfin Metz, même avec des infrastructures vieillottes, ils sortaient déjà une star mondiale par jour.
Jonathan, on t'aime, on t'adore, ne pars pas, tu es magique!

Riquet le vert
Messages : 5407
Enregistré le : 09 juin 2009, 21:08
Localisation : Bugey Sud

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par Riquet le vert »

osvaldopiazzolla a écrit :
19 août 2020, 12:08
YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:47
Asse of Spades a écrit :
19 août 2020, 11:39
A force de prendre des tacles, ils vont bien sortir sur blessure... à un moment... non? :(
Ils sont peut-être masos, la concurrence grandit Rennes, Nice, Montpellier, Reims. Monaco, Marseille, Lyon sont toujours là et Paris intouchable. Metz se dote d'infrastructures supérieures aux notres, l'etrat est veillot et depassé, notre centre de formation ressemble à ceux des années 90...
Oui enfin Metz, même avec des infrastructures vieillottes, ils sortaient déjà une star mondiale par jour.
Jules Bocandė aime ca
vert un jour vert toujours

osvaldopiazzolla
Messages : 20939
Enregistré le : 29 août 2005, 14:05

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par osvaldopiazzolla »

Riquet le vert a écrit :
19 août 2020, 13:26
osvaldopiazzolla a écrit :
19 août 2020, 12:08
YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:47
Asse of Spades a écrit :
19 août 2020, 11:39
A force de prendre des tacles, ils vont bien sortir sur blessure... à un moment... non? :(
Ils sont peut-être masos, la concurrence grandit Rennes, Nice, Montpellier, Reims. Monaco, Marseille, Lyon sont toujours là et Paris intouchable. Metz se dote d'infrastructures supérieures aux notres, l'etrat est veillot et depassé, notre centre de formation ressemble à ceux des années 90...
Oui enfin Metz, même avec des infrastructures vieillottes, ils sortaient déjà une star mondiale par jour.
Jules Bocandė aime ca
Houla, tu viens de sortir du coma?
Jonathan, on t'aime, on t'adore, ne pars pas, tu es magique!

Junito
Messages : 1647
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par Junito »

YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:32
Pour ma part, je ne dirai pas que Caiazzo et Romeyer sont de très mauvais presidents, ils sont parfois déconnectés de la réalité car l' asse rend megalo ou le fait devenir. Points positifs pour eux, on est en ligue 1 depuis une quinzaine d'années, on a été porté par un grand coach Galtier qui a tiré la quintessence d'une politique de recrutement limité et nous a ramené en coupe d'Europe et gagner un titre, on a été régulièrement entre 4 et 8 pendant les 10 dernières année. Pour moi le point de bascule, c 'est le départ de Galtier qu'on pas su anticiper et restructurer ensuite, le passage de Romeyer à la politique sportive à l ' arrivée de Garcia est pour moi la démonstration qu"on ne peur improviser une politique sportive et une structuration effective du club ( infrastructures, préparation physique, scouting, ligne directrice claire pour le recrutement, formation et intégration des jeunes) et depuis on traine cela, l'arivée de Gasset n' a fait que montrer que nos 2 présidents n ont pas la stature financière pour les ambitions actuelles des verts. On est bien d accord que les 2 présidents sont propriétaires du club et qu ils ont racheté le club à un moment ou le club pouvait mourir.

L "année dernière on atteint notre plafond de verre avec les doubles rôles de Caiazzo à la ligue et Romeyer à la conduite du sportif, Paquet a parfaitement résumé cela en disant de maniere sybillinne que Romeyer était là et qui il assumait de prendre des coups sous entendant au contraire de Caiazzo qui se terrait.

Le second retour de Romeyer en 2019, montre qu'on ne peut être un grand dirigeant sans une vision claire et programmée, si on relie son interview de l'été 2019, on se rend compte qui"il veut être un dirigeant même en étant désargenté et prouver sa valeur au peuple vert.

La situation actuelle avec une surface financière qui est devenu peau de chagrin montre que 109 millions d euros de budget ne garantie rien et que Puel est notre dernière chance de requinquer le malade Asse, même si parfois le remède semble très rude.

Mais quoi faire les 2 presidents veulent vendre tout en gardant l'adrénaline du pouvoir, et pourtant Romeyer a 75 ans mais l 'avenir sans lui à court terme et moyen terme aussi ne semble pas etre une option. Caiazzo lui ne reve que d etre un dirigeant du football français et l Asse est un merveilleux marche pied qu'il n 'hésitera pas à piétiner.

Nous allons vivre une saison de transition pour remettre en état de marche un club peut être trop grand pour nos présidents et ce qu'il devrait être..
Tu as bien résumé la situation : au-delà des moyens financiers c'est surtout de vision du football moderne dont font preuve nos dirigeants.

On peut quand même leur accorder le choix de Puel, qui est largement validé par les supporteurs et suiveurs du club. Il aurait cependant mieux de faire ce choix à l'intersaison 2019-2020 plutôt qu'en cours de saison comme le souhaitait Romeyer.

Espérons que ce dernier continue à observer le recul nécessaire pour que la cohérence et le professionnalisme du foot moderne s'imposent dans notre club, et même si cela doit passer par une année de transition. J'espère juste pour ma part ne pas avoir à attendre trop pour voir éclore du beau football et des individualités intéressantes.

old_side
Messages : 8967
Enregistré le : 17 nov. 2006, 11:41

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par old_side »

YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:47
Asse of Spades a écrit :
19 août 2020, 11:39
A force de prendre des tacles, ils vont bien sortir sur blessure... à un moment... non? :(
Ils sont peut-être masos, la concurrence grandit Rennes, Nice, Montpellier, Reims. Monaco, Marseille, Lyon sont toujours là et Paris intouchable. Metz se dote d'infrastructures supérieures aux notres, l'etrat est veillot et depassé, notre centre de formation ressemble à ceux des années 90...
ah non on a refait la pelouse...

baggio42
Messages : 10574
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par baggio42 »

old_side a écrit :
19 août 2020, 18:59
YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:47
Asse of Spades a écrit :
19 août 2020, 11:39
A force de prendre des tacles, ils vont bien sortir sur blessure... à un moment... non? :(
Ils sont peut-être masos, la concurrence grandit Rennes, Nice, Montpellier, Reims. Monaco, Marseille, Lyon sont toujours là et Paris intouchable. Metz se dote d'infrastructures supérieures aux notres, l'etrat est veillot et depassé, notre centre de formation ressemble à ceux des années 90...
ah non on a refait la pelouse...
Et Garcia a installé des caméras.

tu as raison
Messages : 1315
Enregistré le : 31 août 2011, 17:55

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par tu as raison »

YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:32
Pour ma part, je ne dirai pas que Caiazzo et Romeyer sont de très mauvais presidents, ils sont parfois déconnectés de la réalité car l' asse rend megalo ou le fait devenir. Points positifs pour eux, on est en ligue 1 depuis une quinzaine d'années, on a été porté par un grand coach Galtier qui a tiré la quintessence d'une politique de recrutement limité et nous a ramené en coupe d'Europe et gagner un titre, on a été régulièrement entre 4 et 8 pendant les 10 dernières année. Pour moi le point de bascule, c 'est le départ de Galtier qu'on pas su anticiper et restructurer ensuite, le passage de Romeyer à la politique sportive à l ' arrivée de Garcia est pour moi la démonstration qu"on ne peur improviser une politique sportive et une structuration effective du club ( infrastructures, préparation physique, scouting, ligne directrice claire pour le recrutement, formation et intégration des jeunes) et depuis on traine cela, l'arivée de Gasset n' a fait que montrer que nos 2 présidents n ont pas la stature financière pour les ambitions actuelles des verts. On est bien d accord que les 2 présidents sont propriétaires du club et qu ils ont racheté le club à un moment ou le club pouvait mourir.

L "année dernière on atteint notre plafond de verre avec les doubles rôles de Caiazzo à la ligue et Romeyer à la conduite du sportif, Paquet a parfaitement résumé cela en disant de maniere sybillinne que Romeyer était là et qui il assumait de prendre des coups sous entendant au contraire de Caiazzo qui se terrait.

Le second retour de Romeyer en 2019, montre qu'on ne peut être un grand dirigeant sans une vision claire et programmée, si on relie son interview de l'été 2019, on se rend compte qui"il veut être un dirigeant même en étant désargenté et prouver sa valeur au peuple vert.

La situation actuelle avec une surface financière qui est devenu peau de chagrin montre que 109 millions d euros de budget ne garantie rien et que Puel est notre dernière chance de requinquer le malade Asse, même si parfois le remède semble très rude.

Mais quoi faire les 2 presidents veulent vendre tout en gardant l'adrénaline du pouvoir, et pourtant Romeyer a 75 ans mais l 'avenir sans lui à court terme et moyen terme aussi ne semble pas etre une option. Caiazzo lui ne reve que d etre un dirigeant du football français et l Asse est un merveilleux marche pied qu'il n 'hésitera pas à piétiner.

Nous allons vivre une saison de transition pour remettre en état de marche un club peut être trop grand pour nos présidents et ce qu'il devrait être..
Romeyer n'est pas un mécène, bien que ce soit un bon président pour notre club. Caiazzo abuse de sa situation de pouvoir depuis des années.

Pour moi, une très bonne transition, ce serait que le club soit racheté pour un riche et que Romeyer conseille dans la transition.

Difficile de dire qu'aujourd'hui, si on veut voir plus haut, ça ne passera pas par l'argent pour nous placer dans les 300 millions d'euros / an (voire plus :mrgreen: ).

old_side
Messages : 8967
Enregistré le : 17 nov. 2006, 11:41

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par old_side »

tu as raison a écrit :
19 août 2020, 19:49
YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:32
Pour ma part, je ne dirai pas que Caiazzo et Romeyer sont de très mauvais presidents, ils sont parfois déconnectés de la réalité car l' asse rend megalo ou le fait devenir. Points positifs pour eux, on est en ligue 1 depuis une quinzaine d'années, on a été porté par un grand coach Galtier qui a tiré la quintessence d'une politique de recrutement limité et nous a ramené en coupe d'Europe et gagner un titre, on a été régulièrement entre 4 et 8 pendant les 10 dernières année. Pour moi le point de bascule, c 'est le départ de Galtier qu'on pas su anticiper et restructurer ensuite, le passage de Romeyer à la politique sportive à l ' arrivée de Garcia est pour moi la démonstration qu"on ne peur improviser une politique sportive et une structuration effective du club ( infrastructures, préparation physique, scouting, ligne directrice claire pour le recrutement, formation et intégration des jeunes) et depuis on traine cela, l'arivée de Gasset n' a fait que montrer que nos 2 présidents n ont pas la stature financière pour les ambitions actuelles des verts. On est bien d accord que les 2 présidents sont propriétaires du club et qu ils ont racheté le club à un moment ou le club pouvait mourir.

L "année dernière on atteint notre plafond de verre avec les doubles rôles de Caiazzo à la ligue et Romeyer à la conduite du sportif, Paquet a parfaitement résumé cela en disant de maniere sybillinne que Romeyer était là et qui il assumait de prendre des coups sous entendant au contraire de Caiazzo qui se terrait.

Le second retour de Romeyer en 2019, montre qu'on ne peut être un grand dirigeant sans une vision claire et programmée, si on relie son interview de l'été 2019, on se rend compte qui"il veut être un dirigeant même en étant désargenté et prouver sa valeur au peuple vert.

La situation actuelle avec une surface financière qui est devenu peau de chagrin montre que 109 millions d euros de budget ne garantie rien et que Puel est notre dernière chance de requinquer le malade Asse, même si parfois le remède semble très rude.

Mais quoi faire les 2 presidents veulent vendre tout en gardant l'adrénaline du pouvoir, et pourtant Romeyer a 75 ans mais l 'avenir sans lui à court terme et moyen terme aussi ne semble pas etre une option. Caiazzo lui ne reve que d etre un dirigeant du football français et l Asse est un merveilleux marche pied qu'il n 'hésitera pas à piétiner.

Nous allons vivre une saison de transition pour remettre en état de marche un club peut être trop grand pour nos présidents et ce qu'il devrait être..
Romeyer n'est pas un mécène, bien que ce soit un bon président pour notre club. Caiazzo abuse de sa situation de pouvoir depuis des années.

Pour moi, une très bonne transition, ce serait que le club soit racheté pour un riche et que Romeyer conseille dans la transition.

Difficile de dire qu'aujourd'hui, si on veut voir plus haut, ça ne passera pas par l'argent pour nous placer dans les 300 millions d'euros / an (voire plus :mrgreen: ).
Bonne vanne

StephVert
Messages : 2257
Enregistré le : 17 juin 2015, 10:18

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par StephVert »

old_side a écrit :
19 août 2020, 21:14
tu as raison a écrit :
19 août 2020, 19:49
YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:32
Pour ma part, je ne dirai pas que Caiazzo et Romeyer sont de très mauvais presidents, ils sont parfois déconnectés de la réalité car l' asse rend megalo ou le fait devenir. Points positifs pour eux, on est en ligue 1 depuis une quinzaine d'années, on a été porté par un grand coach Galtier qui a tiré la quintessence d'une politique de recrutement limité et nous a ramené en coupe d'Europe et gagner un titre, on a été régulièrement entre 4 et 8 pendant les 10 dernières année. Pour moi le point de bascule, c 'est le départ de Galtier qu'on pas su anticiper et restructurer ensuite, le passage de Romeyer à la politique sportive à l ' arrivée de Garcia est pour moi la démonstration qu"on ne peur improviser une politique sportive et une structuration effective du club ( infrastructures, préparation physique, scouting, ligne directrice claire pour le recrutement, formation et intégration des jeunes) et depuis on traine cela, l'arivée de Gasset n' a fait que montrer que nos 2 présidents n ont pas la stature financière pour les ambitions actuelles des verts. On est bien d accord que les 2 présidents sont propriétaires du club et qu ils ont racheté le club à un moment ou le club pouvait mourir.

L "année dernière on atteint notre plafond de verre avec les doubles rôles de Caiazzo à la ligue et Romeyer à la conduite du sportif, Paquet a parfaitement résumé cela en disant de maniere sybillinne que Romeyer était là et qui il assumait de prendre des coups sous entendant au contraire de Caiazzo qui se terrait.

Le second retour de Romeyer en 2019, montre qu'on ne peut être un grand dirigeant sans une vision claire et programmée, si on relie son interview de l'été 2019, on se rend compte qui"il veut être un dirigeant même en étant désargenté et prouver sa valeur au peuple vert.

La situation actuelle avec une surface financière qui est devenu peau de chagrin montre que 109 millions d euros de budget ne garantie rien et que Puel est notre dernière chance de requinquer le malade Asse, même si parfois le remède semble très rude.

Mais quoi faire les 2 presidents veulent vendre tout en gardant l'adrénaline du pouvoir, et pourtant Romeyer a 75 ans mais l 'avenir sans lui à court terme et moyen terme aussi ne semble pas etre une option. Caiazzo lui ne reve que d etre un dirigeant du football français et l Asse est un merveilleux marche pied qu'il n 'hésitera pas à piétiner.

Nous allons vivre une saison de transition pour remettre en état de marche un club peut être trop grand pour nos présidents et ce qu'il devrait être..
Romeyer n'est pas un mécène, bien que ce soit un bon président pour notre club. Caiazzo abuse de sa situation de pouvoir depuis des années.

Pour moi, une très bonne transition, ce serait que le club soit racheté pour un riche et que Romeyer conseille dans la transition.

Difficile de dire qu'aujourd'hui, si on veut voir plus haut, ça ne passera pas par l'argent pour nous placer dans les 300 millions d'euros / an (voire plus :mrgreen: ).
Bonne vanne
En effet, j'en ai pleuré aussi...
Image

nyme
Messages : 1461
Enregistré le : 23 avr. 2006, 16:14
Localisation : Réunion

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par nyme »

Junito a écrit :
19 août 2020, 14:12
YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:32
Pour ma part, je ne dirai pas que Caiazzo et Romeyer sont de très mauvais presidents, ils sont parfois déconnectés de la réalité car l' asse rend megalo ou le fait devenir. Points positifs pour eux, on est en ligue 1 depuis une quinzaine d'années, on a été porté par un grand coach Galtier qui a tiré la quintessence d'une politique de recrutement limité et nous a ramené en coupe d'Europe et gagner un titre, on a été régulièrement entre 4 et 8 pendant les 10 dernières année. Pour moi le point de bascule, c 'est le départ de Galtier qu'on pas su anticiper et restructurer ensuite, le passage de Romeyer à la politique sportive à l ' arrivée de Garcia est pour moi la démonstration qu"on ne peur improviser une politique sportive et une structuration effective du club ( infrastructures, préparation physique, scouting, ligne directrice claire pour le recrutement, formation et intégration des jeunes) et depuis on traine cela, l'arivée de Gasset n' a fait que montrer que nos 2 présidents n ont pas la stature financière pour les ambitions actuelles des verts. On est bien d accord que les 2 présidents sont propriétaires du club et qu ils ont racheté le club à un moment ou le club pouvait mourir.

L "année dernière on atteint notre plafond de verre avec les doubles rôles de Caiazzo à la ligue et Romeyer à la conduite du sportif, Paquet a parfaitement résumé cela en disant de maniere sybillinne que Romeyer était là et qui il assumait de prendre des coups sous entendant au contraire de Caiazzo qui se terrait.

Le second retour de Romeyer en 2019, montre qu'on ne peut être un grand dirigeant sans une vision claire et programmée, si on relie son interview de l'été 2019, on se rend compte qui"il veut être un dirigeant même en étant désargenté et prouver sa valeur au peuple vert.

La situation actuelle avec une surface financière qui est devenu peau de chagrin montre que 109 millions d euros de budget ne garantie rien et que Puel est notre dernière chance de requinquer le malade Asse, même si parfois le remède semble très rude.

Mais quoi faire les 2 presidents veulent vendre tout en gardant l'adrénaline du pouvoir, et pourtant Romeyer a 75 ans mais l 'avenir sans lui à court terme et moyen terme aussi ne semble pas etre une option. Caiazzo lui ne reve que d etre un dirigeant du football français et l Asse est un merveilleux marche pied qu'il n 'hésitera pas à piétiner.

Nous allons vivre une saison de transition pour remettre en état de marche un club peut être trop grand pour nos présidents et ce qu'il devrait être..
Tu as bien résumé la situation : au-delà des moyens financiers c'est surtout de vision du football moderne dont font preuve nos dirigeants.

On peut quand même leur accorder le choix de Puel, qui est largement validé par les supporteurs et suiveurs du club. Il aurait cependant mieux de faire ce choix à l'intersaison 2019-2020 plutôt qu'en cours de saison comme le souhaitait Romeyer.

Espérons que ce dernier continue à observer le recul nécessaire pour que la cohérence et le professionnalisme du foot moderne s'imposent dans notre club, et même si cela doit passer par une année de transition. J'espère juste pour ma part ne pas avoir à attendre trop pour voir éclore du beau football et des individualités intéressantes.
Il me semble que vous oubliez que Puel n'était pas tout à fait libre !

sebi
Messages : 4477
Enregistré le : 16 juil. 2011, 20:09
Localisation : On n'est pas d'un pays

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par sebi »

nyme a écrit :
20 août 2020, 05:53
Junito a écrit :
19 août 2020, 14:12
YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:32
Pour ma part, je ne dirai pas que Caiazzo et Romeyer sont de très mauvais presidents, ils sont parfois déconnectés de la réalité car l' asse rend megalo ou le fait devenir. Points positifs pour eux, on est en ligue 1 depuis une quinzaine d'années, on a été porté par un grand coach Galtier qui a tiré la quintessence d'une politique de recrutement limité et nous a ramené en coupe d'Europe et gagner un titre, on a été régulièrement entre 4 et 8 pendant les 10 dernières année. Pour moi le point de bascule, c 'est le départ de Galtier qu'on pas su anticiper et restructurer ensuite, le passage de Romeyer à la politique sportive à l ' arrivée de Garcia est pour moi la démonstration qu"on ne peur improviser une politique sportive et une structuration effective du club ( infrastructures, préparation physique, scouting, ligne directrice claire pour le recrutement, formation et intégration des jeunes) et depuis on traine cela, l'arivée de Gasset n' a fait que montrer que nos 2 présidents n ont pas la stature financière pour les ambitions actuelles des verts. On est bien d accord que les 2 présidents sont propriétaires du club et qu ils ont racheté le club à un moment ou le club pouvait mourir.

L "année dernière on atteint notre plafond de verre avec les doubles rôles de Caiazzo à la ligue et Romeyer à la conduite du sportif, Paquet a parfaitement résumé cela en disant de maniere sybillinne que Romeyer était là et qui il assumait de prendre des coups sous entendant au contraire de Caiazzo qui se terrait.

Le second retour de Romeyer en 2019, montre qu'on ne peut être un grand dirigeant sans une vision claire et programmée, si on relie son interview de l'été 2019, on se rend compte qui"il veut être un dirigeant même en étant désargenté et prouver sa valeur au peuple vert.

La situation actuelle avec une surface financière qui est devenu peau de chagrin montre que 109 millions d euros de budget ne garantie rien et que Puel est notre dernière chance de requinquer le malade Asse, même si parfois le remède semble très rude.

Mais quoi faire les 2 presidents veulent vendre tout en gardant l'adrénaline du pouvoir, et pourtant Romeyer a 75 ans mais l 'avenir sans lui à court terme et moyen terme aussi ne semble pas etre une option. Caiazzo lui ne reve que d etre un dirigeant du football français et l Asse est un merveilleux marche pied qu'il n 'hésitera pas à piétiner.

Nous allons vivre une saison de transition pour remettre en état de marche un club peut être trop grand pour nos présidents et ce qu'il devrait être..
Tu as bien résumé la situation : au-delà des moyens financiers c'est surtout de vision du football moderne dont font preuve nos dirigeants.

On peut quand même leur accorder le choix de Puel, qui est largement validé par les supporteurs et suiveurs du club. Il aurait cependant mieux de faire ce choix à l'intersaison 2019-2020 plutôt qu'en cours de saison comme le souhaitait Romeyer.

Espérons que ce dernier continue à observer le recul nécessaire pour que la cohérence et le professionnalisme du foot moderne s'imposent dans notre club, et même si cela doit passer par une année de transition. J'espère juste pour ma part ne pas avoir à attendre trop pour voir éclore du beau football et des individualités intéressantes.
Il me semble que vous oubliez que Puel n'était pas tout à fait libre !
Il me semble qu'il avait déjà été contacté par le passé mais qu'il n'avait pas voulu venir. Disons que là c'était le bon moment.

Pilou
Messages : 5267
Enregistré le : 29 août 2015, 08:19
Localisation : Le Sud

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par Pilou »

Au fait, c'est le problème du plan B chez nous.

Quant Galtier est parti, Garcia n'était pas le premier choix. On a attendu que Puel se libère de Southampton, mais il a trop traîné. On a essayer de convaincre Ranieri, mais il a refusé. Et donc on a pris le Catalan pour les résultats qu'on connaît.

Quand Garcia est parti, en urgence, on a mis... Sablé, parce qu'on avait pas de plan B sur notre choix initial. Avec les résultats qu'on connaît.

Quand Gasset est parti, c'est toujours Puel qu'on a ciblé. Mais il n'a pas voulu venir à ce moment-là, il l'a déclaré lui-même. Alors on a choisit l'adjoint de Gasset, Printant, avec les résultats qu'on connaît.

Le seul plan B qui a marché dans l'histoire récente c'est Galtier, quand Perrin a été viré. Ça a été un coup de chance énorme, l'histoire récente du club aurait été bien différente s'il n'avais pas réussi à maintenir le club, de justesse, 2 ans de suite.


Maintenant, imaginez que Puel arrive en juin 2017, pour remplacer Galtier. Un bâtisseur, parfait pour démarrer un nouveau cycle. Un manager sportif, qui ne laisse pas Rocheteau, Wantier et Romeyer lui imposer des recrues à la Diony, Janko, Katranis ou Hernani. Et qui aurait su mieux gérer Bamba, à mon avis. On ne peut pas savoir si Puel aura du succès à la tête de l'ASSE. Mais on aurait pu gagner 3 ans...

Junito
Messages : 1647
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par Junito »

sebi a écrit :
20 août 2020, 07:50
nyme a écrit :
20 août 2020, 05:53
Junito a écrit :
19 août 2020, 14:12
YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:32
Pour ma part, je ne dirai pas que Caiazzo et Romeyer sont de très mauvais presidents, ils sont parfois déconnectés de la réalité car l' asse rend megalo ou le fait devenir. Points positifs pour eux, on est en ligue 1 depuis une quinzaine d'années, on a été porté par un grand coach Galtier qui a tiré la quintessence d'une politique de recrutement limité et nous a ramené en coupe d'Europe et gagner un titre, on a été régulièrement entre 4 et 8 pendant les 10 dernières année. Pour moi le point de bascule, c 'est le départ de Galtier qu'on pas su anticiper et restructurer ensuite, le passage de Romeyer à la politique sportive à l ' arrivée de Garcia est pour moi la démonstration qu"on ne peur improviser une politique sportive et une structuration effective du club ( infrastructures, préparation physique, scouting, ligne directrice claire pour le recrutement, formation et intégration des jeunes) et depuis on traine cela, l'arivée de Gasset n' a fait que montrer que nos 2 présidents n ont pas la stature financière pour les ambitions actuelles des verts. On est bien d accord que les 2 présidents sont propriétaires du club et qu ils ont racheté le club à un moment ou le club pouvait mourir.

L "année dernière on atteint notre plafond de verre avec les doubles rôles de Caiazzo à la ligue et Romeyer à la conduite du sportif, Paquet a parfaitement résumé cela en disant de maniere sybillinne que Romeyer était là et qui il assumait de prendre des coups sous entendant au contraire de Caiazzo qui se terrait.

Le second retour de Romeyer en 2019, montre qu'on ne peut être un grand dirigeant sans une vision claire et programmée, si on relie son interview de l'été 2019, on se rend compte qui"il veut être un dirigeant même en étant désargenté et prouver sa valeur au peuple vert.

La situation actuelle avec une surface financière qui est devenu peau de chagrin montre que 109 millions d euros de budget ne garantie rien et que Puel est notre dernière chance de requinquer le malade Asse, même si parfois le remède semble très rude.

Mais quoi faire les 2 presidents veulent vendre tout en gardant l'adrénaline du pouvoir, et pourtant Romeyer a 75 ans mais l 'avenir sans lui à court terme et moyen terme aussi ne semble pas etre une option. Caiazzo lui ne reve que d etre un dirigeant du football français et l Asse est un merveilleux marche pied qu'il n 'hésitera pas à piétiner.

Nous allons vivre une saison de transition pour remettre en état de marche un club peut être trop grand pour nos présidents et ce qu'il devrait être..
Tu as bien résumé la situation : au-delà des moyens financiers c'est surtout de vision du football moderne dont font preuve nos dirigeants.

On peut quand même leur accorder le choix de Puel, qui est largement validé par les supporteurs et suiveurs du club. Il aurait cependant mieux de faire ce choix à l'intersaison 2019-2020 plutôt qu'en cours de saison comme le souhaitait Romeyer.

Espérons que ce dernier continue à observer le recul nécessaire pour que la cohérence et le professionnalisme du foot moderne s'imposent dans notre club, et même si cela doit passer par une année de transition. J'espère juste pour ma part ne pas avoir à attendre trop pour voir éclore du beau football et des individualités intéressantes.
Il me semble que vous oubliez que Puel n'était pas tout à fait libre !
Il me semble qu'il avait déjà été contacté par le passé mais qu'il n'avait pas voulu venir. Disons que là c'était le bon moment.
Faudrait a minima vérifier ses infos avant de poster, Puel avait été démis de ses fonction à Leicester en février 2019, il était donc libre en juin de l’année dernière.

sam42
Messages : 3350
Enregistré le : 17 mai 2010, 00:04

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par sam42 »

Pilou a écrit :
20 août 2020, 08:04
Au fait, c'est le problème du plan B chez nous.

Quant Galtier est parti, Garcia n'était pas le premier choix. On a attendu que Puel se libère de Southampton, mais il a trop traîné. On a essayer de convaincre Ranieri, mais il a refusé. Et donc on a pris le Catalan pour les résultats qu'on connaît.

Quand Garcia est parti, en urgence, on a mis... Sablé, parce qu'on avait pas de plan B sur notre choix initial. Avec les résultats qu'on connaît.

Quand Gasset est parti, c'est toujours Puel qu'on a ciblé. Mais il n'a pas voulu venir à ce moment-là, il l'a déclaré lui-même. Alors on a choisit l'adjoint de Gasset, Printant, avec les résultats qu'on connaît.

Le seul plan B qui a marché dans l'histoire récente c'est Galtier, quand Perrin a été viré. Ça a été un coup de chance énorme, l'histoire récente du club aurait été bien différente s'il n'avais pas réussi à maintenir le club, de justesse, 2 ans de suite.


Maintenant, imaginez que Puel arrive en juin 2017, pour remplacer Galtier. Un bâtisseur, parfait pour démarrer un nouveau cycle. Un manager sportif, qui ne laisse pas Rocheteau, Wantier et Romeyer lui imposer des recrues à la Diony, Janko, Katranis ou Hernani. Et qui aurait su mieux gérer Bamba, à mon avis. On ne peut pas savoir si Puel aura du succès à la tête de l'ASSE. Mais on aurait pu gagner 3 ans...
Ou on serait en L2... ;-)

Avec le foot fiction, ce qui est bien, c'est qu'on lui fait toujours dire ce qu'on a envie de lui faire dire.

pat11
Messages : 835
Enregistré le : 05 févr. 2014, 16:40

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par pat11 »

Pilou a écrit :
20 août 2020, 08:04



Maintenant, imaginez que Puel arrive en juin 2017, pour remplacer Galtier. Un bâtisseur, parfait pour démarrer un nouveau cycle. Un manager sportif, qui ne laisse pas Rocheteau, Wantier et Romeyer lui imposer des recrues à la Diony, Janko, Katranis ou Hernani. Et qui aurait su mieux gérer Bamba, à mon avis. On ne peut pas savoir si Puel aura du succès à la tête de l'ASSE. Mais on aurait pu gagner 3 ans...
On aurait alors raté la période "Gasset", la plus flamboyante depuis longtemps. Et qui a plus rapporté d'argent qu'elle n'en a coûté.
Avec Gasset, on visait la 3eme place.
avec Puel, la 17eme
La progression est très hypothétique
La canicule existe depuis qu'il y a des antennes-relais. Bizarre, non?

NomDeStade
Messages : 7764
Enregistré le : 07 août 2015, 10:05

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par NomDeStade »

pat11 a écrit :
20 août 2020, 09:55
Pilou a écrit :
20 août 2020, 08:04



Maintenant, imaginez que Puel arrive en juin 2017, pour remplacer Galtier. Un bâtisseur, parfait pour démarrer un nouveau cycle. Un manager sportif, qui ne laisse pas Rocheteau, Wantier et Romeyer lui imposer des recrues à la Diony, Janko, Katranis ou Hernani. Et qui aurait su mieux gérer Bamba, à mon avis. On ne peut pas savoir si Puel aura du succès à la tête de l'ASSE. Mais on aurait pu gagner 3 ans...
On aurait alors raté la période "Gasset", la plus flamboyante depuis longtemps. Et qui a plus rapporté d'argent qu'elle n'en a coûté.
Avec Gasset, on visait la 3eme place.
avec Puel, la 17eme
La progression est très hypothétique
Je mettrais un petit bémol sur la période flamboyante, l'enchaînement coupe de la ligue puis 4 ème place en 2 saisons, et avec une vraie qualité de jeu offensive (plus que sous Gasset) me semble plus juste ;)
Mon (tout nouveau) flickr : https://www.flickr.com/photos/korf-adri/

tu as raison
Messages : 1315
Enregistré le : 31 août 2011, 17:55

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par tu as raison »

La nouvelle bannière est juste parfaite !

sebi
Messages : 4477
Enregistré le : 16 juil. 2011, 20:09
Localisation : On n'est pas d'un pays

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par sebi »

Junito a écrit :
20 août 2020, 08:08
sebi a écrit :
20 août 2020, 07:50
nyme a écrit :
20 août 2020, 05:53
Junito a écrit :
19 août 2020, 14:12
YACINE a écrit :
19 août 2020, 11:32
Pour ma part, je ne dirai pas que Caiazzo et Romeyer sont de très mauvais presidents, ils sont parfois déconnectés de la réalité car l' asse rend megalo ou le fait devenir. Points positifs pour eux, on est en ligue 1 depuis une quinzaine d'années, on a été porté par un grand coach Galtier qui a tiré la quintessence d'une politique de recrutement limité et nous a ramené en coupe d'Europe et gagner un titre, on a été régulièrement entre 4 et 8 pendant les 10 dernières année. Pour moi le point de bascule, c 'est le départ de Galtier qu'on pas su anticiper et restructurer ensuite, le passage de Romeyer à la politique sportive à l ' arrivée de Garcia est pour moi la démonstration qu"on ne peur improviser une politique sportive et une structuration effective du club ( infrastructures, préparation physique, scouting, ligne directrice claire pour le recrutement, formation et intégration des jeunes) et depuis on traine cela, l'arivée de Gasset n' a fait que montrer que nos 2 présidents n ont pas la stature financière pour les ambitions actuelles des verts. On est bien d accord que les 2 présidents sont propriétaires du club et qu ils ont racheté le club à un moment ou le club pouvait mourir.

L "année dernière on atteint notre plafond de verre avec les doubles rôles de Caiazzo à la ligue et Romeyer à la conduite du sportif, Paquet a parfaitement résumé cela en disant de maniere sybillinne que Romeyer était là et qui il assumait de prendre des coups sous entendant au contraire de Caiazzo qui se terrait.

Le second retour de Romeyer en 2019, montre qu'on ne peut être un grand dirigeant sans une vision claire et programmée, si on relie son interview de l'été 2019, on se rend compte qui"il veut être un dirigeant même en étant désargenté et prouver sa valeur au peuple vert.

La situation actuelle avec une surface financière qui est devenu peau de chagrin montre que 109 millions d euros de budget ne garantie rien et que Puel est notre dernière chance de requinquer le malade Asse, même si parfois le remède semble très rude.

Mais quoi faire les 2 presidents veulent vendre tout en gardant l'adrénaline du pouvoir, et pourtant Romeyer a 75 ans mais l 'avenir sans lui à court terme et moyen terme aussi ne semble pas etre une option. Caiazzo lui ne reve que d etre un dirigeant du football français et l Asse est un merveilleux marche pied qu'il n 'hésitera pas à piétiner.

Nous allons vivre une saison de transition pour remettre en état de marche un club peut être trop grand pour nos présidents et ce qu'il devrait être..
Tu as bien résumé la situation : au-delà des moyens financiers c'est surtout de vision du football moderne dont font preuve nos dirigeants.

On peut quand même leur accorder le choix de Puel, qui est largement validé par les supporteurs et suiveurs du club. Il aurait cependant mieux de faire ce choix à l'intersaison 2019-2020 plutôt qu'en cours de saison comme le souhaitait Romeyer.

Espérons que ce dernier continue à observer le recul nécessaire pour que la cohérence et le professionnalisme du foot moderne s'imposent dans notre club, et même si cela doit passer par une année de transition. J'espère juste pour ma part ne pas avoir à attendre trop pour voir éclore du beau football et des individualités intéressantes.
Il me semble que vous oubliez que Puel n'était pas tout à fait libre !
Il me semble qu'il avait déjà été contacté par le passé mais qu'il n'avait pas voulu venir. Disons que là c'était le bon moment.
Faudrait a minima vérifier ses infos avant de poster, Puel avait été démis de ses fonction à Leicester en février 2019, il était donc libre en juin de l’année dernière.
Je ne te contredis pas, pas la peine de monter sur tes grands chevaux. Je dis simplement que ça n'est pas la première fois que Puel était contacté et que par le passé il avait refusé la proposition. Ça s'est fait parce que les astres étaient alignes, point.

Viva hate
Messages : 1723
Enregistré le : 11 mai 2011, 16:02

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par Viva hate »

Je remonte ce thread car en consultant le topic mercato, qui nous voit avoir moins de moyens financiers pour recruter que des promus, ça me rend fou...Put.. mais où est passé le pognon, bordel ?? Toutes les ventes réalisées ces dernières années n'ont-elles servi qu'à apurer le passif et remplir les poches des actionnaires ??? Que les deux crétins qui dirigent le club depuis ces années arrêtent de nous la faire à l'envers: ils ne servent à rien mais se servent au passage. Qu'ils se cassent, bon sang de bois ! Faut pas rêver, on n'est plus en 76, et Puel a beau être un excellent entraîneur à mon sens, il ne saura pas faire de miracle avec nos moyens actuels.
Donc je réitère: vendez le club et cassez-vous !

Junito
Messages : 1647
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par Junito »

Viva hate a écrit :
02 sept. 2020, 21:32
Je remonte ce thread car en consultant le topic mercato, qui nous voit avoir moins de moyens financiers pour recruter que des promus, ça me rend fou...Put.. mais où est passé le pognon, bordel ?? Toutes les ventes réalisées ces dernières années n'ont-elles servi qu'à apurer le passif et remplir les poches des actionnaires ??? Que les deux crétins qui dirigent le club depuis ces années arrêtent de nous la faire à l'envers: ils ne servent à rien mais se servent au passage. Qu'ils se cassent, bon sang de bois ! Faut pas rêver, on n'est plus en 76, et Puel a beau être un excellent entraîneur à mon sens, il ne saura pas faire de miracle avec nos moyens actuels.
Donc je réitère: vendez le club et cassez-vous !
Tu portes bien ton pseudo dis donc. Ca va mieux ? t’es calmé là ?

Platoche
Messages : 17384
Enregistré le : 30 août 2005, 10:28
Localisation : Dans le vignoble...

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par Platoche »

Le port du masque prolongé devient dangereux pour certains...manque d'oxygène...

:langue3:
Image

Les verts toujours...

didierlevert
Messages : 1017
Enregistré le : 31 déc. 2011, 11:13

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par didierlevert »

Junito a écrit :
02 sept. 2020, 22:22
Viva hate a écrit :
02 sept. 2020, 21:32
Je remonte ce thread car en consultant le topic mercato, qui nous voit avoir moins de moyens financiers pour recruter que des promus, ça me rend fou...Put.. mais où est passé le pognon, bordel ?? Toutes les ventes réalisées ces dernières années n'ont-elles servi qu'à apurer le passif et remplir les poches des actionnaires ??? Que les deux crétins qui dirigent le club depuis ces années arrêtent de nous la faire à l'envers: ils ne servent à rien mais se servent au passage. Qu'ils se cassent, bon sang de bois ! Faut pas rêver, on n'est plus en 76, et Puel a beau être un excellent entraîneur à mon sens, il ne saura pas faire de miracle avec nos moyens actuels.
Donc je réitère: vendez le club et cassez-vous !
Tu portes bien ton pseudo dis donc. Ca va mieux ? t’es calmé là ?
tu leur as proposé combien pour racheter le club ????

Lindeni
Messages : 772
Enregistré le : 24 sept. 2015, 05:07

Re: Direction démission: Vincent et Perdriau taclent zozo(S19E592)

Message par Lindeni »

Pourquoi tout le monde dit "il nous faut vite un gros actionnaire qui ramène plein d'argent" ?
L'année passée avec le plus gros budget de l'histoire du club, le 5ème du championnat (?), on fini 17ème. Nice et Reims avec des budgets de 50 et 45M € finissent européens, Monaco, Nantes et Bordeaux sont dans le milieu du championnat.
Avoir de l'argent n'est pas un gage de réussite sportive. C'est plus confortable mais il n'y a aucune garantie de résultats.

Le gros problème c'est qu'il n'y a aucune conséquence à terminer la saison avec un bilan financier négatif.
On a eu le salary cap et une politique d'avoir un bilan à l'équilibre chaque saison. On peut reprocher à Caiazzo de ne pas avoir su l'imposer à la LFP.

Répondre