[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

___
Messages : 17787
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Junito a écrit :
29 juin 2020, 12:26
___ a écrit :
29 juin 2020, 11:36
Junito a écrit :
29 juin 2020, 10:58
L'élément le plus important dans cette élection est le taux de participation qui doit être analysé en profondeur.

On peut raisonnablement penser que les plus de 60 ans qui d'habitude se mobilisent en masse pour aller voter et jouent un rôle clé, ont préféré rester chez eux avec les risques liés au COVID. Ainsi la progression des verts n'est pas non plus le marqueur d'une révolution idéologique soudaine au sein de la population mais plutôt la confirmation d'une forme de "boboisation" rampante des grandes villes de France, ce qui est juste la continuité de ce qu'il se passe à Paris depuis presque 20 ans.

Penser que cette élection municipale va faire changer le cours de la présidentielle me paraît donc prématuré. Gardons à l'esprit que cet échantillon de nouveaux urbains reste minoritaire à l'échelle de la France et que les électorats périurbain, rural et âgé ne partagent pas tout à fait les même priorités loi de là (cf. 110km/h). J'ai même peur que cette élection ne vienne exacerber des antagonismes déjà présents dans la ségrégation géographique qui est à l'oeuvre.
Je ne partage pas vraiment.

L'abstention me semble certes le principal élément, mais comme elle l'est, et de plus en plus, pour toutes les élections ou presque depuis la fin des années 80 - bref, quand il a commencé à devenir incontestable que l'alternance n'existait pas vraiment à l'échelle nationale, et que la gauche de gouvernement n'était en réalité qu'inconsistante au mieux, qu'une droite molle pas assumée au pire. Le covid a amplifié cela (j'ai lu quelque part, 43% des abstentionnistes d'hier), mais n'est pas au cœur du truc.

Il faudra voir, en termes de sociologie électorale, si on peut vraiment mettre en évidence un si net recul des + de 60 ans. Je n'en suis vraiment pas certain. J'aurais plutôt tendance à croire que, comme aux législatives 2017 où LREM a gagné sur un champ de ruines, les gens ne vont plus voter par défaut. Soit y a un candidat en posture de gagner qui les botte, soit ils vont à la pêche. Bref, ne restent que les militants et les convaincus...ce qui est peu.

Je ne pense pas qu'il faille comparer cette élection aux européennes. Il y a une notion de proximité qui est forte dans les municipales, et qui n'est pas propice au "vote gadget". D'ailleurs, si Strasbourg/Lyon/Besançon, etc. et leurs métropoles viennent à être bien gérées, ça pourrait faire sauter à moyen terme un a priori (que subit aussi le FN) d'incompétence générale des Verts qui pèse sur les élections nationales.

Je pense qu'il y a une vraie poussée écolo dans une partie de l'électorat, pas majoritaire du tout au regard de l'ensemble du corps électoral, mais qui est celle qui vote à tous les coups (et qui fournit une partie du personnel politique). Je pense que la macronie l'a compris - si elle veut se recentrer là-dessus, c'est bien que ses études de marché lui montrent qu'il y a un segment de consommateurs compatibles à draguer.

De là à dire que Jadot peut faire la surprise dans 2 ans, il y a un gouffre que je ne franchirais pas. En revanche, l'électorat Mélenchon/Hamon de 2017 existe toujours et il est orphelin : si quelqu'un arrive à le séduire sans dissidence, il peut faire la bascule, d'autant que Macron ne bénéficiera pas de l'effet "vote utile" de manière aussi importante qu'en 2017. Mais c'est un énorme "si" :langue3:
Je vois pas comment tu peux dire que ce n'est pas "au coeur du truc" : Si les 43% d'abstentionnistes sont liés au COVID comme tu le rapportes, la participation corrigée serait supérieure de quelques point à celle de 2014 (62,1%), comme quoi il y aurait finalement eu une mobilisation supérieure à la normale.
De très peu, et de toute façon qui s'inscrit sur une moyenne haute depuis les débuts de la 5è république.

___
Messages : 17787
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Kholanta a écrit :
29 juin 2020, 12:36
___ a écrit :
29 juin 2020, 11:17
Riquet le vert a écrit :
29 juin 2020, 09:23
___ a écrit :
29 juin 2020, 09:16
Kholanta a écrit :
29 juin 2020, 09:04
Michel-Ange a écrit :
28 juin 2020, 23:39
___ a écrit :
28 juin 2020, 23:18
baggio42 a écrit :
28 juin 2020, 21:25
___ a écrit :
28 juin 2020, 21:11
Bon ben non seulement j'ai voté pour la gagnante à la mairie de Paris, mais il paraît que mon arrondissement (celui de Tiberi) pourrait virer casaque :mrgreen:
T'habite dans le 5 ème 8|
Tain Olaf tu t'embourgeoises ;) :mrgreen:
Ça va faire 12 ans. J'ai débarqué par hasard dedans avec mes 1300 balles par mois à l'époque, ben je me suis dit que ça valait le coup/coût de rester quand t'es un provincial qui préfère les arbres aux bagnoles, et les bars/cinés/librairies aux boutiques de riches :P
Comme je le dis toujours : de gauche, à la rigueur, mais sûrement pas au milieu des pauvres ! :mrgreen:
Surtout que 1300€ c'est le loyer mensuel ... tous les bobos écolos de gauche qui adorent la nature et les pauvres mais habitent dans les centres ville bien éloignés des une et des autres, comprendront :hehe:
Tu veux que je te raconte ma vie, ô imbécile, et pourquoi je me suis retrouvé (et maintenu) là en fonction de mon boulot, de ma meuf, de la vanité (plouc modeste et mal dégrossi devenu résident d'un quartier magnifique...) et du hasard ? Oui, je me suis logé avec 1300 balles de revenus dans le 5è...en coloc. Contrairement à toi, le "vivre ensemble" ne me fait pas peur. J'ai l'impression que dans le genre "je l'ouvre sur des sujets dont je ne connais rien", tu bats tous les records...

Ce faisant, mon mode de vie ne passe pas par la bagnole ni par une emprise au sol privative (avec mes 56m² en étage), ce qui me semble tout aussi écolo que de se privatiser 1ha sur une terre auparavant agricole pour construire un pavillon dans une zone éloignée de tout où tu grilles 5l d'essence à chaque fois que tu veux faire des courses.
Oh putain :hehe: les clichés :]
Cliché pour cliché, ça va, c'est fair-play. Nan mais le mec, facho de base, se permet d'édicter ce qu'est l'écologie - comme s'il avait la moindre idée de ce que c'est. La réalité, c'est que l'écologie est un mouvement : tu pars d'un point qui n'est pas du tout le même pour tout le monde, et donc le mouvement derrière diffère selon les cas.

Dans mon cas, partant d'un centre-ville avec toutes les commodités, facilement accessible depuis mon boulot, et permettant d'avoir une empreinte écolo qui se réduit en gros à mes courses et mon électricité, ce serait débile d'aller me foutre en banlieue (qu'elle soit riche ou pauvre) pour consommer plus d'énergie (via les transports) et plus d'espace privatisé dans une zone qui manque foutrement d'espace.
Vraiment impressionné par l'ampleur du sacrifice que tu consents pour sauver la planète (chaque matin) :super:
Merci. Un peu de reconnaissance fait toujours du bien. C'est que c'est tellement difficile, la vie.

Kholanta
Messages : 56
Enregistré le : 15 juin 2020, 12:59

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Kholanta »

Faiseur de Tresses a écrit :
29 juin 2020, 11:44
@Junito

C'est dommage que tu n'es pas poussé le raisonnement sur la pyramide des âges plus avant. Je sais pas si les plus de 60 ans ont participé autant que d'habitude, mais le "vote écolo" passe en effet par les plus jeunes générations, qui sont donc plus à même de réitérer lors des prochaines échéances électorales.

P.S. : d'ailleurs si je n'm'abuse, ça doit être la première fois qu'EELV réussit autant dans deux scrutins consécutifs et aussi différents.
Ne t'inquière pas ... maintenant qu'ils ont accumulé un petit capital électoral, ils vont, comme d'habitude, négocier avec le plus offrant pour la bonne soupe ... avec, comme d'habitude, la scission au bout du chemin (qui sent la noisette) :)
Mets ton masque, mouche toi dans ta chemise, lave tes mains (que tes mains) et tu vivras éternellement mon ami !

merlin
Messages : 12345
Enregistré le : 10 août 2007, 22:28

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par merlin »

Merci à stephen Hervé d'avoir éjecté les socialos de la mairie de bondy , détenue depuis plus de 100 ans ...

ForeverGreen
Messages : 13116
Enregistré le : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen »

Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Sur qu'analyser la présidentielle au regard des municipales, ce serait envisager un second tour Estrosi-Le Foll au second tour de la prochaine présidentielle, ça paraît relativement improbable :hehe:

Sinon, pour revenir sur la "vague verte", restons prudent. Si EELV est le parti qui réussit la plus grosse percée sur les communes de plus de 50 000 habitants (+7 contre +3 pour l'UDI et +2 pour le PS), et si c'est un petit tremblement de terre de voir EELV remporter 3 villes de plus de 200 000 habitants dont une des trois plus grosses villes de France et un bastion historique de la droite, cela reste seulement la 5ème force en nombre de mairie de plus de 50 000 habitants (8), non seulement derrière LR (39) et le PS (25) mais également derrière l'UDI (9) et le PCF (9) qui sort pourtant d'un deuxième tour particulièrement douloureux.

Ça reste avant tout une tendance urbaine, de très grandes villes, même, quand on voit la présence très limitée d'EELV dans les villes de 50 000 à 100 000 habitants, et qui ne se vérifie même pas partout. On oublie vite que l'électorat rural fait beaucoup dans une élection présidentielle. Si la présidentielle de 2017 s'était jouée sur les villes de plus de 15 000 habitants, le duel du second tour aurait été Macron-Mélenchon et MLP aurait été balayée. Pour moi, malgré des résultats très moyens (seulement 5 présences au second tour sur les 40 plus grandes villes de France), a priori, le RN a de quoi être satisfait en performant et en s'imposant à Perpignan et Bruay-la-Buissière (et Dieu sait que je ne dis pas ça pour me faire plaisir :triste1: ).

Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

___
Messages : 17787
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

LFI, ça sent le parti mort-né, quand même.

Michel-Ange
Messages : 4377
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
C'est vraiment un cas d'école intéressant.
Je ne dirais pas que c'est une grosse défaite pour LFI car ils n'attendaient rien de ce scrutin. Néanmoins, ça confirme, comme pour LREM, qu'ils n'ont pas de base locale. Alors, c'est vrai qu'avec les moyens modernes de communication, c'est moins important qu'autrefois pour mener campagne mais ça reste quand même problématique, notamment au niveau du financement du parti.
En outre, ça contrecarre très probablement les projets d'alliance pour la Présidentielle. Mélenchon est, je crois, persuadé que les écologistes se rallieront derrière sa bannière, mais eux sont persuadés qu'ils ont un meilleur potentiel que lui (ce qui est à mon avis faux) et ces élections vont les renforcer dans cette conviction. Ça va être tout l'enjeu des deux années à venir à gauche.

Junito
Messages : 1593
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Sur qu'analyser la présidentielle au regard des municipales, ce serait envisager un second tour Estrosi-Le Foll au second tour de la prochaine présidentielle, ça paraît relativement improbable :hehe:

Sinon, pour revenir sur la "vague verte", restons prudent. Si EELV est le parti qui réussit la plus grosse percée sur les communes de plus de 50 000 habitants (+7 contre +3 pour l'UDI et +2 pour le PS), et si c'est un petit tremblement de terre de voir EELV remporter 3 villes de plus de 200 000 habitants dont une des trois plus grosses villes de France et un bastion historique de la droite, cela reste seulement la 5ème force en nombre de mairie de plus de 50 000 habitants (8), non seulement derrière LR (39) et le PS (25) mais également derrière l'UDI (9) et le PCF (9) qui sort pourtant d'un deuxième tour particulièrement douloureux.

Ça reste avant tout une tendance urbaine, de très grandes villes, même, quand on voit la présence très limitée d'EELV dans les villes de 50 000 à 100 000 habitants, et qui ne se vérifie même pas partout. On oublie vite que l'électorat rural fait beaucoup dans une élection présidentielle. Si la présidentielle de 2017 s'était jouée sur les villes de plus de 15 000 habitants, le duel du second tour aurait été Macron-Mélenchon et MLP aurait été balayée. Pour moi, malgré des résultats très moyens (seulement 5 présences au second tour sur les 40 plus grandes villes de France), a priori, le RN a de quoi être satisfait en performant et en s'imposant à Perpignan et Bruay-la-Buissière (et Dieu sait que je ne dis pas ça pour me faire plaisir :triste1: ).

Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
LFI et LREM sont des écuries présidentielles récemment créés. Si LREM a essayé de se créer une légitimité locale, LFI ne s'en est jamais vraiment donné les moyens au niveau municipal, préférant prendre le leadership de la gauche au niveau des élections législatives.

Le vrai enjeu pour moi avant la présidentiel, c'est de voir sur quoi les élections régionales vont déboucher car le sens de l'histoire c'est la décentralisation vers ces-dites régions car c'est à ce niveau qu'ils est possible de créer des exemples de politiques alternatives qui englobent à la fois le lieu de vie mais aussi la vie économique et les infrastructures. Car si les gens des centres villes voient d'un bon oeil que l'on dépense pour leur environnement immédiat est une chose, envisager et accepter les conséquences économiques de moyen terme de mesures anti-économiques en est une autre.

___
Messages : 17787
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Pfff...
Trois propositions de la Convention citoyenne pour le climat ont été clairement écartées par le président de la République. Il s'est notamment opposé à la création d'une taxe de 4% sur les dividendes distribués au-delà de 10 millions d'euros.
(Franceinfo)

L'un des trucs les plus intéressants...

ForeverGreen
Messages : 13116
Enregistré le : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen »

Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:10
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
C'est vraiment un cas d'école intéressant.
Je ne dirais pas que c'est une grosse défaite pour LFI car ils n'attendaient rien de ce scrutin. Néanmoins, ça confirme, comme pour LREM, qu'ils n'ont pas de base locale. Alors, c'est vrai qu'avec les moyens modernes de communication, c'est moins important qu'autrefois pour mener campagne mais ça reste quand même problématique, notamment au niveau du financement du parti.
En outre, ça contrecarre très probablement les projets d'alliance pour la Présidentielle. Mélenchon est, je crois, persuadé que les écologistes se rallieront derrière sa bannière, mais eux sont persuadés qu'ils ont un meilleur potentiel que lui (ce qui est à mon avis faux) et ces élections vont les renforcer dans cette conviction. Ça va être tout l'enjeu des deux années à venir à gauche.
Je ne peux, malheureusement, qu'adhérer à tout cela, presque à la virgule près. Et tu te doutes que ça me réjouis moins que toi ;)

Disons que j'ai quand même envie de croire, à la lecture et à l'écoute des dernières sorties de Mélenchon, qu'il est un peu revenu de sa stratégie du "tous derrière moi ou tous sans moi", mais fondamentalement, ça me semble surtout être une stratégie pour faire de ces tièdes élections une réussite qu'un réel changement de stratégie.
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

ERIC8ASSE
Messages : 158
Enregistré le : 05 sept. 2019, 21:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ERIC8ASSE »

Epoux Fillon coupable,détournement de fonds publics,complicité et recel.
On l a échapper belle.

Michel-Ange
Messages : 4377
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 13:44
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:10
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
C'est vraiment un cas d'école intéressant.
Je ne dirais pas que c'est une grosse défaite pour LFI car ils n'attendaient rien de ce scrutin. Néanmoins, ça confirme, comme pour LREM, qu'ils n'ont pas de base locale. Alors, c'est vrai qu'avec les moyens modernes de communication, c'est moins important qu'autrefois pour mener campagne mais ça reste quand même problématique, notamment au niveau du financement du parti.
En outre, ça contrecarre très probablement les projets d'alliance pour la Présidentielle. Mélenchon est, je crois, persuadé que les écologistes se rallieront derrière sa bannière, mais eux sont persuadés qu'ils ont un meilleur potentiel que lui (ce qui est à mon avis faux) et ces élections vont les renforcer dans cette conviction. Ça va être tout l'enjeu des deux années à venir à gauche.
Je ne peux, malheureusement, qu'adhérer à tout cela, presque à la virgule près. Et tu te doutes que ça me réjouis moins que toi ;)

Disons que j'ai quand même envie de croire, à la lecture et à l'écoute des dernières sorties de Mélenchon, qu'il est un peu revenu de sa stratégie du "tous derrière moi ou tous sans moi", mais fondamentalement, ça me semble surtout être une stratégie pour faire de ces tièdes élections une réussite qu'un réel changement de stratégie.
Oh, moi, je suis un observateur extérieur et rien ne me réjouis particulièrement (mais je trouve ça intéressant).
Mélenchon ne lâchera jamais l'affaire, c'est sûr. La question est de savoir si les verts lâcheront.
Mais Junito a raison, les Régionales vont déjà être un juge de paix. Est-ce qu'EELV sera en position de décrocher une région (ça semble a priori peu probable) auquel cas cela scellerait plutôt une alliance avec le PS, qui bien que moins pertinente idéologiquement apparaît néanmoins, bizarrement, plus naturelle. Et ce serait sans doute perdant pour tout le monde.

junior13
Messages : 1408
Enregistré le : 07 sept. 2005, 22:03
Localisation : Paris

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par junior13 »

merlin a écrit :
29 juin 2020, 12:49
Merci à stephen Hervé d'avoir éjecté les socialos de la mairie de bondy , détenue depuis plus de 100 ans ...
A St Denis on est très content de la victoire des socialistes sur les communistes :mrgreen: (qui étaient présents depuis la libération); avec les JO et l'agglo qui sort complètement du giron du PCF on peut espérer un vrai changement.

ForeverGreen
Messages : 13116
Enregistré le : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen »

Junito a écrit :
29 juin 2020, 13:13
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Sur qu'analyser la présidentielle au regard des municipales, ce serait envisager un second tour Estrosi-Le Foll au second tour de la prochaine présidentielle, ça paraît relativement improbable :hehe:

Sinon, pour revenir sur la "vague verte", restons prudent. Si EELV est le parti qui réussit la plus grosse percée sur les communes de plus de 50 000 habitants (+7 contre +3 pour l'UDI et +2 pour le PS), et si c'est un petit tremblement de terre de voir EELV remporter 3 villes de plus de 200 000 habitants dont une des trois plus grosses villes de France et un bastion historique de la droite, cela reste seulement la 5ème force en nombre de mairie de plus de 50 000 habitants (8), non seulement derrière LR (39) et le PS (25) mais également derrière l'UDI (9) et le PCF (9) qui sort pourtant d'un deuxième tour particulièrement douloureux.

Ça reste avant tout une tendance urbaine, de très grandes villes, même, quand on voit la présence très limitée d'EELV dans les villes de 50 000 à 100 000 habitants, et qui ne se vérifie même pas partout. On oublie vite que l'électorat rural fait beaucoup dans une élection présidentielle. Si la présidentielle de 2017 s'était jouée sur les villes de plus de 15 000 habitants, le duel du second tour aurait été Macron-Mélenchon et MLP aurait été balayée. Pour moi, malgré des résultats très moyens (seulement 5 présences au second tour sur les 40 plus grandes villes de France), a priori, le RN a de quoi être satisfait en performant et en s'imposant à Perpignan et Bruay-la-Buissière (et Dieu sait que je ne dis pas ça pour me faire plaisir :triste1: ).

Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
LFI et LREM sont des écuries présidentielles récemment créés. Si LREM a essayé de se créer une légitimité locale, LFI ne s'en est jamais vraiment donné les moyens au niveau municipal, préférant prendre le leadership de la gauche au niveau des élections législatives.
Tu trouves ? Pour ma part, j'ai eu l'impression, hors Paris (qui est, il est vrai, un échec assez tonitruant), que LREM a surtout essayé de s'adosser aux baronnies locales (avec un certain succès si je prends les exemples de Toulouse, Nice ou Amiens, trois villes dont la mairie a été très rapidement coché comme Macron-compatible et qui a réussi à se faire réélire). Et si LFI a aussi tenté de s'adosser (sans succès, pour le coup) à des initiatives citoyenne, pour leur part, elle compte aussi quelques échecs cuisants (Saint-Denis, tout particulièrement, Paris, mais aussi des villes comme Rennes, Le Mans ou Dijon où ils n'atteignent pas le second tour). Sans les contrebalancer par une victoire symboliquement forte comme celle de Philippe au Havre.
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

Echoes_42
Messages : 1383
Enregistré le : 31 juil. 2008, 10:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Echoes_42 »

ERIC8ASSE a écrit :
29 juin 2020, 13:50
Epoux Fillon coupable,détournement de fonds publics,complicité et recel.
On l a échapper belle.
Et ils remboursent quand tous ces millions salement acquis ?
Hello
Is there anybody in there

ForeverGreen
Messages : 13116
Enregistré le : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen »

Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:51
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 13:44
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:10
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
C'est vraiment un cas d'école intéressant.
Je ne dirais pas que c'est une grosse défaite pour LFI car ils n'attendaient rien de ce scrutin. Néanmoins, ça confirme, comme pour LREM, qu'ils n'ont pas de base locale. Alors, c'est vrai qu'avec les moyens modernes de communication, c'est moins important qu'autrefois pour mener campagne mais ça reste quand même problématique, notamment au niveau du financement du parti.
En outre, ça contrecarre très probablement les projets d'alliance pour la Présidentielle. Mélenchon est, je crois, persuadé que les écologistes se rallieront derrière sa bannière, mais eux sont persuadés qu'ils ont un meilleur potentiel que lui (ce qui est à mon avis faux) et ces élections vont les renforcer dans cette conviction. Ça va être tout l'enjeu des deux années à venir à gauche.
Je ne peux, malheureusement, qu'adhérer à tout cela, presque à la virgule près. Et tu te doutes que ça me réjouis moins que toi ;)

Disons que j'ai quand même envie de croire, à la lecture et à l'écoute des dernières sorties de Mélenchon, qu'il est un peu revenu de sa stratégie du "tous derrière moi ou tous sans moi", mais fondamentalement, ça me semble surtout être une stratégie pour faire de ces tièdes élections une réussite qu'un réel changement de stratégie.
Oh, moi, je suis un observateur extérieur et rien ne me réjouis particulièrement (mais je trouve ça intéressant).
Mélenchon ne lâchera jamais l'affaire, c'est sûr. La question est de savoir si les verts lâcheront.
Mais Junito a raison, les Régionales vont déjà être un juge de paix. Est-ce qu'EELV sera en position de décrocher une région (ça semble a priori peu probable) auquel cas cela scellerait plutôt une alliance avec le PS, qui bien que moins pertinente idéologiquement apparaît néanmoins, bizarrement, plus naturelle. Et ce serait sans doute perdant pour tout le monde.
Ah, je ne suis déjà plus d'accord :happy1: Il me semble au contraire qu'idéologiquement, l'alliance EELV-PS est la plus logique qui puisse exister, bien plus que PS-PCF ou EELV-LFI. Deux partis de centre-gauche, sociaux-démocrates, avec une aile tendant même vers le "social-libéralisme", deux partis qui ont également leur position pro-européenne en commun sur la politique internationale, je ne vois pas attelage plus logique, y compris idéologiquement.

Par contre, je te rejoins sur la faible probabilité de voir EELV en mesure de prendre une région. Celle qui me paraît la plus prenable, c'est peut-être l'Occitanie, mais même là, je ne vois que le RN pour mettre en difficulté la suprématie des socialistes.

PS : j'aurais pensé que l'auto-destruction de la gauche t'amuserait, n'en faisant, sauf énorme erreur de jugement de ma part, pas partie :mrgreen:
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

ERIC8ASSE
Messages : 158
Enregistré le : 05 sept. 2019, 21:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ERIC8ASSE »

Echoes_42 a écrit :
29 juin 2020, 14:00
ERIC8ASSE a écrit :
29 juin 2020, 13:50
Epoux Fillon coupable,détournement de fonds publics,complicité et recel.
On l a échapper belle.
Et ils remboursent quand tous ces millions salement acquis ?
5 ans de prisons dont 2 ferme.
Il va faire appel.

Michel-Ange
Messages : 4377
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 14:09
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:51
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 13:44
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:10
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
C'est vraiment un cas d'école intéressant.
Je ne dirais pas que c'est une grosse défaite pour LFI car ils n'attendaient rien de ce scrutin. Néanmoins, ça confirme, comme pour LREM, qu'ils n'ont pas de base locale. Alors, c'est vrai qu'avec les moyens modernes de communication, c'est moins important qu'autrefois pour mener campagne mais ça reste quand même problématique, notamment au niveau du financement du parti.
En outre, ça contrecarre très probablement les projets d'alliance pour la Présidentielle. Mélenchon est, je crois, persuadé que les écologistes se rallieront derrière sa bannière, mais eux sont persuadés qu'ils ont un meilleur potentiel que lui (ce qui est à mon avis faux) et ces élections vont les renforcer dans cette conviction. Ça va être tout l'enjeu des deux années à venir à gauche.
Je ne peux, malheureusement, qu'adhérer à tout cela, presque à la virgule près. Et tu te doutes que ça me réjouis moins que toi ;)

Disons que j'ai quand même envie de croire, à la lecture et à l'écoute des dernières sorties de Mélenchon, qu'il est un peu revenu de sa stratégie du "tous derrière moi ou tous sans moi", mais fondamentalement, ça me semble surtout être une stratégie pour faire de ces tièdes élections une réussite qu'un réel changement de stratégie.
Oh, moi, je suis un observateur extérieur et rien ne me réjouis particulièrement (mais je trouve ça intéressant).
Mélenchon ne lâchera jamais l'affaire, c'est sûr. La question est de savoir si les verts lâcheront.
Mais Junito a raison, les Régionales vont déjà être un juge de paix. Est-ce qu'EELV sera en position de décrocher une région (ça semble a priori peu probable) auquel cas cela scellerait plutôt une alliance avec le PS, qui bien que moins pertinente idéologiquement apparaît néanmoins, bizarrement, plus naturelle. Et ce serait sans doute perdant pour tout le monde.
Ah, je ne suis déjà plus d'accord :happy1: Il me semble au contraire qu'idéologiquement, l'alliance EELV-PS est la plus logique qui puisse exister, bien plus que PS-PCF ou EELV-LFI. Deux partis de centre-gauche, sociaux-démocrates, avec une aile tendant même vers le "social-libéralisme", deux partis qui ont également leur position pro-européenne en commun sur la politique internationale, je ne vois pas attelage plus logique, y compris idéologiquement.

Par contre, je te rejoins sur la faible probabilité de voir EELV en mesure de prendre une région. Celle qui me paraît la plus prenable, c'est peut-être l'Occitanie, mais même là, je ne vois que le RN pour mettre en difficulté la suprématie des socialistes.

PS : j'aurais pensé que l'auto-destruction de la gauche t'amuserait, n'en faisant, sauf énorme erreur de jugement de ma part, pas partie :mrgreen:
Je ne pense pas qu'EELV soit idéologiquement un "parti de centre-gauche" (mais c'est un malentendu courant et sur lequel ils jouent eux-mêmes) et s'il y a des sociaux-démocrates en son sein, ils sont assez largement minoritaires. Au dernière nouvelle, la ligne majoritaire chez EELV est celle de Julien Bayou, pas vraiment un social-démocrate et encore moins un libéral en quoi que ce soit.

Pour les régionales, le PS pourrait leur laisser la tête de liste en Ile-de-France mais ce ne serait pas gagné, gagnable, peut-être, mais vraiment pas facile.
Modifié en dernier par Michel-Ange le 29 juin 2020, 14:33, modifié 1 fois.

ERIC8ASSE
Messages : 158
Enregistré le : 05 sept. 2019, 21:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ERIC8ASSE »

Echoes_42 a écrit :
29 juin 2020, 14:00
ERIC8ASSE a écrit :
29 juin 2020, 13:50
Epoux Fillon coupable,détournement de fonds publics,complicité et recel.
On l a échapper belle.
Et ils remboursent quand tous ces millions salement acquis ?
Fillon devra rembourser 1M€ à l Assemblée Nationale
375 000 € d amende civile.

Echoes_42
Messages : 1383
Enregistré le : 31 juil. 2008, 10:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Echoes_42 »

Parfait ! :super:
Hello
Is there anybody in there

rouge
Messages : 7636
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rouge »

Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 14:18
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 14:09
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:51
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 13:44
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:10
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
C'est vraiment un cas d'école intéressant.
Je ne dirais pas que c'est une grosse défaite pour LFI car ils n'attendaient rien de ce scrutin. Néanmoins, ça confirme, comme pour LREM, qu'ils n'ont pas de base locale. Alors, c'est vrai qu'avec les moyens modernes de communication, c'est moins important qu'autrefois pour mener campagne mais ça reste quand même problématique, notamment au niveau du financement du parti.
En outre, ça contrecarre très probablement les projets d'alliance pour la Présidentielle. Mélenchon est, je crois, persuadé que les écologistes se rallieront derrière sa bannière, mais eux sont persuadés qu'ils ont un meilleur potentiel que lui (ce qui est à mon avis faux) et ces élections vont les renforcer dans cette conviction. Ça va être tout l'enjeu des deux années à venir à gauche.
Je ne peux, malheureusement, qu'adhérer à tout cela, presque à la virgule près. Et tu te doutes que ça me réjouis moins que toi ;)

Disons que j'ai quand même envie de croire, à la lecture et à l'écoute des dernières sorties de Mélenchon, qu'il est un peu revenu de sa stratégie du "tous derrière moi ou tous sans moi", mais fondamentalement, ça me semble surtout être une stratégie pour faire de ces tièdes élections une réussite qu'un réel changement de stratégie.
Oh, moi, je suis un observateur extérieur et rien ne me réjouis particulièrement (mais je trouve ça intéressant).
Mélenchon ne lâchera jamais l'affaire, c'est sûr. La question est de savoir si les verts lâcheront.
Mais Junito a raison, les Régionales vont déjà être un juge de paix. Est-ce qu'EELV sera en position de décrocher une région (ça semble a priori peu probable) auquel cas cela scellerait plutôt une alliance avec le PS, qui bien que moins pertinente idéologiquement apparaît néanmoins, bizarrement, plus naturelle. Et ce serait sans doute perdant pour tout le monde.
Ah, je ne suis déjà plus d'accord :happy1: Il me semble au contraire qu'idéologiquement, l'alliance EELV-PS est la plus logique qui puisse exister, bien plus que PS-PCF ou EELV-LFI. Deux partis de centre-gauche, sociaux-démocrates, avec une aile tendant même vers le "social-libéralisme", deux partis qui ont également leur position pro-européenne en commun sur la politique internationale, je ne vois pas attelage plus logique, y compris idéologiquement.

Par contre, je te rejoins sur la faible probabilité de voir EELV en mesure de prendre une région. Celle qui me paraît la plus prenable, c'est peut-être l'Occitanie, mais même là, je ne vois que le RN pour mettre en difficulté la suprématie des socialistes.

PS : j'aurais pensé que l'auto-destruction de la gauche t'amuserait, n'en faisant, sauf énorme erreur de jugement de ma part, pas partie :mrgreen:
Je ne pense pas qu'EELV soit idéologiquement un "parti de centre-gauche" (mais c'est un malentendu courant et sur lequel ils jouent eux-mêmes) et s'il y a des sociaux-démocrates en son sein, ils sont assez largement minoritaires. Au dernière nouvelle, la ligne majoritaire chez EELV est celle de Julien Bayou, pas vraiment un social-démocrate et encore moins un libéral en quoi que ce soit.

Pour le régionale, le PS pourrait leur laisser la tête de liste en Ile-de-France mais ce ne serait pas gagné, gagnable, peut-être, mais vraiment pas facile.
:nonon:
D’ accord avec Forever EELV c’est une ligne libérale oui il y a parmi eux des gens sur une ligne de gauche
Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté :(Gramsci)

Junito
Messages : 1593
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 14:18
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 14:09
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:51
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 13:44
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:10
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
C'est vraiment un cas d'école intéressant.
Je ne dirais pas que c'est une grosse défaite pour LFI car ils n'attendaient rien de ce scrutin. Néanmoins, ça confirme, comme pour LREM, qu'ils n'ont pas de base locale. Alors, c'est vrai qu'avec les moyens modernes de communication, c'est moins important qu'autrefois pour mener campagne mais ça reste quand même problématique, notamment au niveau du financement du parti.
En outre, ça contrecarre très probablement les projets d'alliance pour la Présidentielle. Mélenchon est, je crois, persuadé que les écologistes se rallieront derrière sa bannière, mais eux sont persuadés qu'ils ont un meilleur potentiel que lui (ce qui est à mon avis faux) et ces élections vont les renforcer dans cette conviction. Ça va être tout l'enjeu des deux années à venir à gauche.
Je ne peux, malheureusement, qu'adhérer à tout cela, presque à la virgule près. Et tu te doutes que ça me réjouis moins que toi ;)

Disons que j'ai quand même envie de croire, à la lecture et à l'écoute des dernières sorties de Mélenchon, qu'il est un peu revenu de sa stratégie du "tous derrière moi ou tous sans moi", mais fondamentalement, ça me semble surtout être une stratégie pour faire de ces tièdes élections une réussite qu'un réel changement de stratégie.
Oh, moi, je suis un observateur extérieur et rien ne me réjouis particulièrement (mais je trouve ça intéressant).
Mélenchon ne lâchera jamais l'affaire, c'est sûr. La question est de savoir si les verts lâcheront.
Mais Junito a raison, les Régionales vont déjà être un juge de paix. Est-ce qu'EELV sera en position de décrocher une région (ça semble a priori peu probable) auquel cas cela scellerait plutôt une alliance avec le PS, qui bien que moins pertinente idéologiquement apparaît néanmoins, bizarrement, plus naturelle. Et ce serait sans doute perdant pour tout le monde.
Ah, je ne suis déjà plus d'accord :happy1: Il me semble au contraire qu'idéologiquement, l'alliance EELV-PS est la plus logique qui puisse exister, bien plus que PS-PCF ou EELV-LFI. Deux partis de centre-gauche, sociaux-démocrates, avec une aile tendant même vers le "social-libéralisme", deux partis qui ont également leur position pro-européenne en commun sur la politique internationale, je ne vois pas attelage plus logique, y compris idéologiquement.

Par contre, je te rejoins sur la faible probabilité de voir EELV en mesure de prendre une région. Celle qui me paraît la plus prenable, c'est peut-être l'Occitanie, mais même là, je ne vois que le RN pour mettre en difficulté la suprématie des socialistes.

PS : j'aurais pensé que l'auto-destruction de la gauche t'amuserait, n'en faisant, sauf énorme erreur de jugement de ma part, pas partie :mrgreen:
Je ne pense pas qu'EELV soit idéologiquement un "parti de centre-gauche" (mais c'est un malentendu courant et sur lequel ils jouent eux-mêmes) et s'il y a des sociaux-démocrates en son sein, ils sont assez largement minoritaires. Au dernière nouvelle, la ligne majoritaire chez EELV est celle de Julien Bayou, pas vraiment un social-démocrate et encore moins un libéral en quoi que ce soit.

Pour le régionale, le PS pourrait leur laisser la tête de liste en Ile-de-France mais ce ne serait pas gagné, gagnable, peut-être, mais vraiment pas facile.
EELV est un parti composite avec Europe Ecologie d'un côté, les Verts (canal historique) de l'autre. Les 2 courants n'ont cessé de s'entre déchirer depuis 10 ans maintenant (souvenez vous de Lipietz, Hulot etc.). Techniquement les cadres du parti viennent des verts qui avaient une structure préexistante et qui a su résister au fil des ans comme Julien Bayou qui tient effectivement plus de la pastèque (vert dehors, rouge dedans) qu'autre chose. Le problème c'est qu'à chaque fois qu'ils ont mis un vert pur jus en tête d'affiche ils se sont rétamés, d'où recours régulier à des candidats beaucoup moins radicaux pour aller à la pêche aux voix. La situation actuelle est le résultat d'un armistice entre Bayou et Jadot, à l'un le parti, à l'autre la candidature.

Maintenant il faut bien voir que l'électorat nouveau et le potentiel électoral des verts se trouve plus au centre qu'à la gauche du parti, ce qui devrait créer des dissensions fortes en vue des régionales.

Michel-Ange
Messages : 4377
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Junito a écrit :
29 juin 2020, 14:39
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 14:18
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 14:09
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:51
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 13:44
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:10
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
C'est vraiment un cas d'école intéressant.
Je ne dirais pas que c'est une grosse défaite pour LFI car ils n'attendaient rien de ce scrutin. Néanmoins, ça confirme, comme pour LREM, qu'ils n'ont pas de base locale. Alors, c'est vrai qu'avec les moyens modernes de communication, c'est moins important qu'autrefois pour mener campagne mais ça reste quand même problématique, notamment au niveau du financement du parti.
En outre, ça contrecarre très probablement les projets d'alliance pour la Présidentielle. Mélenchon est, je crois, persuadé que les écologistes se rallieront derrière sa bannière, mais eux sont persuadés qu'ils ont un meilleur potentiel que lui (ce qui est à mon avis faux) et ces élections vont les renforcer dans cette conviction. Ça va être tout l'enjeu des deux années à venir à gauche.
Je ne peux, malheureusement, qu'adhérer à tout cela, presque à la virgule près. Et tu te doutes que ça me réjouis moins que toi ;)

Disons que j'ai quand même envie de croire, à la lecture et à l'écoute des dernières sorties de Mélenchon, qu'il est un peu revenu de sa stratégie du "tous derrière moi ou tous sans moi", mais fondamentalement, ça me semble surtout être une stratégie pour faire de ces tièdes élections une réussite qu'un réel changement de stratégie.
Oh, moi, je suis un observateur extérieur et rien ne me réjouis particulièrement (mais je trouve ça intéressant).
Mélenchon ne lâchera jamais l'affaire, c'est sûr. La question est de savoir si les verts lâcheront.
Mais Junito a raison, les Régionales vont déjà être un juge de paix. Est-ce qu'EELV sera en position de décrocher une région (ça semble a priori peu probable) auquel cas cela scellerait plutôt une alliance avec le PS, qui bien que moins pertinente idéologiquement apparaît néanmoins, bizarrement, plus naturelle. Et ce serait sans doute perdant pour tout le monde.
Ah, je ne suis déjà plus d'accord :happy1: Il me semble au contraire qu'idéologiquement, l'alliance EELV-PS est la plus logique qui puisse exister, bien plus que PS-PCF ou EELV-LFI. Deux partis de centre-gauche, sociaux-démocrates, avec une aile tendant même vers le "social-libéralisme", deux partis qui ont également leur position pro-européenne en commun sur la politique internationale, je ne vois pas attelage plus logique, y compris idéologiquement.

Par contre, je te rejoins sur la faible probabilité de voir EELV en mesure de prendre une région. Celle qui me paraît la plus prenable, c'est peut-être l'Occitanie, mais même là, je ne vois que le RN pour mettre en difficulté la suprématie des socialistes.

PS : j'aurais pensé que l'auto-destruction de la gauche t'amuserait, n'en faisant, sauf énorme erreur de jugement de ma part, pas partie :mrgreen:
Je ne pense pas qu'EELV soit idéologiquement un "parti de centre-gauche" (mais c'est un malentendu courant et sur lequel ils jouent eux-mêmes) et s'il y a des sociaux-démocrates en son sein, ils sont assez largement minoritaires. Au dernière nouvelle, la ligne majoritaire chez EELV est celle de Julien Bayou, pas vraiment un social-démocrate et encore moins un libéral en quoi que ce soit.

Pour le régionale, le PS pourrait leur laisser la tête de liste en Ile-de-France mais ce ne serait pas gagné, gagnable, peut-être, mais vraiment pas facile.
EELV est un parti composite avec Europe Ecologie d'un côté, les Verts (canal historique) de l'autre. Les 2 courants n'ont cessé de s'entre déchirer depuis 10 ans maintenant (souvenez vous de Lipietz, Hulot etc.). Techniquement les cadres du parti viennent des verts qui avaient une structure préexistante et qui a su résister au fil des ans comme Julien Bayou qui tient effectivement plus de la pastèque (vert dehors, rouge dedans) qu'autre chose. Le problème c'est qu'à chaque fois qu'ils ont mis un vert pur jus en tête d'affiche ils se sont rétamés, d'où recours régulier à des candidats beaucoup moins radicaux pour aller à la pêche aux voix. La situation actuelle est le résultat d'un armistice entre Bayou et Jadot, à l'un le parti, à l'autre la candidature.

Maintenant il faut bien voir que l'électorat nouveau et le potentiel électoral des verts se trouve plus au centre qu'à la gauche du parti, ce qui devrait créer des dissensions fortes en vue des régionales.
Ben, d'ailleurs, la carotte actuelle, que tout le monde lorgne, c'est la création d'un parti écologiste à la droite d'EELV (donc pas forcément très à droite) qui a toutes les chances de faire jackpot.

ForeverGreen
Messages : 13116
Enregistré le : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen »

Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 14:53
Junito a écrit :
29 juin 2020, 14:39
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 14:18
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 14:09
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:51
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 13:44
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 13:10
ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 12:54
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 10:41
Les Municipales, c'est comme les Européennes, il faut éviter d'en extrapoler des résultats nationaux car ça n'a jamais bien fonctionné, ce sont des scrutins très différents dans lesquels les électeurs n'ont pas du tout les mêmes motivations.
Dans le dernier sondage simulant la Présidentielle (qui ne vaut guère que ce que vaut un sondage à deux ans d'une élection, certes), Macron garde un socle solide à 28% qu'il va falloir venir chercher. A gauche, Mélenchon reste le mieux placé et s'il ambitionne sans doute une alliance avec les Verts, je ne suis pas certain qu'elle puisse se concrétiser (car les Verts vont de nouveau être persuadés qu'ils peuvent faire une percée, et vont se gameller).
Après, pour ma part, ça reste quand même un vrai camouflet pour LFI qui démontre à mon sens sa dépendance à une figure forte et à un soutien des autres forces de gauche sur le terrain vu son manque d'implantation locale (PCF et PS dans les villes populaires, EELV et PS dans les grandes villes, sur les électorats jeunes et urbains). A mon avis, c'est une beaucoup plus grosse défaite pour LFI que LREM qui remporte son duel symbolique majorité présidentielle - opposition au Havre, ville potentiellement bascule dont le maire était déjà de droite (suite à l'élection de Philippe il y a 6 ans, déjà) mais dont le député est PCF (Lecoq justement, qui se présentait face à lui).
C'est vraiment un cas d'école intéressant.
Je ne dirais pas que c'est une grosse défaite pour LFI car ils n'attendaient rien de ce scrutin. Néanmoins, ça confirme, comme pour LREM, qu'ils n'ont pas de base locale. Alors, c'est vrai qu'avec les moyens modernes de communication, c'est moins important qu'autrefois pour mener campagne mais ça reste quand même problématique, notamment au niveau du financement du parti.
En outre, ça contrecarre très probablement les projets d'alliance pour la Présidentielle. Mélenchon est, je crois, persuadé que les écologistes se rallieront derrière sa bannière, mais eux sont persuadés qu'ils ont un meilleur potentiel que lui (ce qui est à mon avis faux) et ces élections vont les renforcer dans cette conviction. Ça va être tout l'enjeu des deux années à venir à gauche.
Je ne peux, malheureusement, qu'adhérer à tout cela, presque à la virgule près. Et tu te doutes que ça me réjouis moins que toi ;)

Disons que j'ai quand même envie de croire, à la lecture et à l'écoute des dernières sorties de Mélenchon, qu'il est un peu revenu de sa stratégie du "tous derrière moi ou tous sans moi", mais fondamentalement, ça me semble surtout être une stratégie pour faire de ces tièdes élections une réussite qu'un réel changement de stratégie.
Oh, moi, je suis un observateur extérieur et rien ne me réjouis particulièrement (mais je trouve ça intéressant).
Mélenchon ne lâchera jamais l'affaire, c'est sûr. La question est de savoir si les verts lâcheront.
Mais Junito a raison, les Régionales vont déjà être un juge de paix. Est-ce qu'EELV sera en position de décrocher une région (ça semble a priori peu probable) auquel cas cela scellerait plutôt une alliance avec le PS, qui bien que moins pertinente idéologiquement apparaît néanmoins, bizarrement, plus naturelle. Et ce serait sans doute perdant pour tout le monde.
Ah, je ne suis déjà plus d'accord :happy1: Il me semble au contraire qu'idéologiquement, l'alliance EELV-PS est la plus logique qui puisse exister, bien plus que PS-PCF ou EELV-LFI. Deux partis de centre-gauche, sociaux-démocrates, avec une aile tendant même vers le "social-libéralisme", deux partis qui ont également leur position pro-européenne en commun sur la politique internationale, je ne vois pas attelage plus logique, y compris idéologiquement.

Par contre, je te rejoins sur la faible probabilité de voir EELV en mesure de prendre une région. Celle qui me paraît la plus prenable, c'est peut-être l'Occitanie, mais même là, je ne vois que le RN pour mettre en difficulté la suprématie des socialistes.

PS : j'aurais pensé que l'auto-destruction de la gauche t'amuserait, n'en faisant, sauf énorme erreur de jugement de ma part, pas partie :mrgreen:
Je ne pense pas qu'EELV soit idéologiquement un "parti de centre-gauche" (mais c'est un malentendu courant et sur lequel ils jouent eux-mêmes) et s'il y a des sociaux-démocrates en son sein, ils sont assez largement minoritaires. Au dernière nouvelle, la ligne majoritaire chez EELV est celle de Julien Bayou, pas vraiment un social-démocrate et encore moins un libéral en quoi que ce soit.

Pour le régionale, le PS pourrait leur laisser la tête de liste en Ile-de-France mais ce ne serait pas gagné, gagnable, peut-être, mais vraiment pas facile.
EELV est un parti composite avec Europe Ecologie d'un côté, les Verts (canal historique) de l'autre. Les 2 courants n'ont cessé de s'entre déchirer depuis 10 ans maintenant (souvenez vous de Lipietz, Hulot etc.). Techniquement les cadres du parti viennent des verts qui avaient une structure préexistante et qui a su résister au fil des ans comme Julien Bayou qui tient effectivement plus de la pastèque (vert dehors, rouge dedans) qu'autre chose. Le problème c'est qu'à chaque fois qu'ils ont mis un vert pur jus en tête d'affiche ils se sont rétamés, d'où recours régulier à des candidats beaucoup moins radicaux pour aller à la pêche aux voix. La situation actuelle est le résultat d'un armistice entre Bayou et Jadot, à l'un le parti, à l'autre la candidature.

Maintenant il faut bien voir que l'électorat nouveau et le potentiel électoral des verts se trouve plus au centre qu'à la gauche du parti, ce qui devrait créer des dissensions fortes en vue des régionales.
Ben, d'ailleurs, la carotte actuelle, que tout le monde lorgne, c'est la création d'un parti écologiste à la droite d'EELV (donc pas forcément très à droite) qui a toutes les chances de faire jackpot.
Jean-Marc Governatori et Antoine Waechter sont en pleurs à la lecture de ton commentaire :hehe:
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

Michel-Ange
Messages : 4377
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

ForeverGreen a écrit :
29 juin 2020, 14:57
Michel-Ange a écrit :
29 juin 2020, 14:53
Ben, d'ailleurs, la carotte actuelle, que tout le monde lorgne, c'est la création d'un parti écologiste à la droite d'EELV (donc pas forcément très à droite) qui a toutes les chances de faire jackpot.
Jean-Marc Governatori et Antoine Waechter sont en pleurs à la lecture de ton commentaire :hehe:
:hehe:
C'est jamais de bol d'avoir raison trop tôt !

Répondre