[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

SP42
Messages : 4701
Enregistré le : 24 juin 2013, 19:27

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par SP42 »

Faiseur de Tresses a écrit :
16 juin 2020, 10:33
SP42 a écrit :
16 juin 2020, 09:53
Faiseur de Tresses a écrit :
16 juin 2020, 09:48
Bah écoute t'es le premier que je vois parler de Kalachs ; ni le procureur, ni le préfet ni Rebsamen ne l'ont fait, à ma connaissance. Par contre tout le monde parle d' "intimidations" (et je serais pas surpris que ce soit la même chose pour le Raid) et je crois bien qu'il n'y a pas eu d'autres affrontements qu'avec les différents corps de police.
Ok... C'est effrayant ce que tu dis. Je sais pas si tu te rends compte. Quand tu dis "Jai pas l'impression que ça soit plus violent que des rixes en banlieues de grandes villes comme Paris ou Marseille. C'est juste qu'ici on est pas trop habitué.". Cette banalisation de la violence est sidérante, surtout pour ceux qui y vivent.

Bref, le sujet me parait clos de mon côté.
Ce que je trouve effrayant de mon côté, c'est tous ceux qui vont avaler tout ce que leurs donnent à manger médias et réseaux sociaux, sans recul ni interrogation.

J'étais en terrasse samedi soir (mais tôt dans la soirée, j'avoue) dans un bar à moins de dix minutes à pinces du quartier en question, et le long d'un axe fréquenté ; j'y ai rien vu de notoire à part deux ou trois voitures trop rapides (et dangereuses) sur le rond-point.
Avaler ? Non je n'avale pas spécialement l'actu ou les vidéos. Mais parfois, il y a pas grand chose à dire... faudrait s'interroger de quoi ? Des vidéos que ces jeunes trous du cul mettent eux même sur internet ? Ca serait de la fameuse manipulation politique en vue des élections ? Le fameux "recul" sur l'actu ? Quand tu vois des gens qui déconnent, police ou barges à la kalash, tu veux dire quoi d'autres ? Montage, mensonge, sérieusement ?
A la rencontre du football pro et amateur

[url]www.soccerpopulaire.com[/url]

Faiseur de Tresses
Messages : 14141
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Faiseur de Tresses »

Encore une fois : aucun officiel n'a ne serait-ce qu'évoqué des kalachnikovs. La vidéo postée ci-dessus ne prouve pas grand chose, sinon que des kékés ont voulu jouer les gros bras en tapant des voitures et en taguant des murs.
"Si on aime la liberté, on aime - c'est pas on supporte - on aime les risques qui vont avec." Étienne Klein
"The freedom to make my own mistakes was all I ever wanted." Mance Rayder

Image

baggio42
Messages : 10275
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 »

___ a écrit :
16 juin 2020, 08:06
baggio42 a écrit :
15 juin 2020, 23:13
Le communitarisme augmente à vitesse grand V.

Surpris que personne n'aborde ce qui se passe à Dijon depuis quelques jours ?

Surpris que personne n'aborde la volonté de certains de déboulonner la statue de Colbert devant l'assemblée nationale ?

Il est bien plus important d'aborder le cas Cymes....
La bienséance du goûter de l'après midi....

J'ai bien aimé la deuxième partie du discours de notre président sur la République....avant tout...
Bon, moi j'te dirais que c'est rétrospectivement une évolution logique d'une société comme la nôtre (pour la faire simpliste : voilà où ça mène, la concurrence de tous contre tous organisée de manière à ce que ce soit toujours les mêmes qui tirent les marrons du feu.), et que ce mouvement de fond n'a pas fini de faire des dégâts.

Mais tu vas pas être d'accord.
Disons que je n'ai pas la même approche.
Ce n'est pas un problème de société économique.Tu as tendance à prétendre que les inégalités sociales génèrent des violences. Mon approche est de dire que c'est un problème d'autorité.Autorité parentale, autorité du professeur, de l'adulte, du policier, du médecin...Quand un policier m'arrête, je l'écoute et ne refuse pas d'être soumis à son autorité. Si j'ai un problème avec une tierce personne, sans possibilité de résoudre le différent, j'en appelle à l'autorité.

Si cette autorité, en tous cas, une partie de ses représentants, franchit une ligne jaune, il est de mon devoir de le révéler, de le dénoncer.Mais surtout pas d'englober toute cette identité dans le négatif.

Quand je lis, j'écoute, entends que tous les policiers sont pourris, l'approche est binaire.Elle ne laisse aucun choix, aucune possibilité. Hors c'est plus compliqué, complexe que cela.Heureusement d'ailleurs.

Remettre en question des personnages historiques comme Ferry, Colbert et tant d'autres révèle au mieux d'un manque de culture, au pire une volonté farouche de cliver la société dans laquelle nous vivons. Le statut social n'est pas la cause.

Plutôt que de dénoncer sans cesse, il le faut certaines fois, que ces gens se remettent en question dans leurs vies quotidiennes au niveau des actes, des manières de vivre dans la société où ils sont.

baggio42
Messages : 10275
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 »

Sur les évènements de Dijon.
J'ai repris celui ci mais il y en a d'autres.
A vous de vous faire une idée.
Mais c'est quand même un phénomène anarchique.
Une question : En admettant que les forces de l'ordre, cette appellation prend tout son sens, que feraient des citoyens lambdas comme nous face à ces situations ?

https://www.google.com/url?sa=t&source= ... 2298064189

___
Messages : 17767
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

SP42 a écrit :
16 juin 2020, 10:33
___ a écrit :
16 juin 2020, 10:18
Le truc à Dijon me paraît quand même sortir de l'ordinaire !

@SP42 : Ben c'est facile : on a une société qui
1- tend à détruire toutes les appartenances collectives pour y substituer l'individu seul face au marché
2- créé des millions de perdants, mais sans l'assumer, en leur promettant des monts et des merveilles impossibles.

Par rétro-action, ça produit des phénomènes identitaires extrêmes et des frustrations si fortes qu'elles aboutissent à la violence.

Ils sortent pas de la cuisse de Jupiter, les terroristes, les dealers et les cinglés.
C'est toute la diff entre toi et moi. Tu as une vision qui explique tout par la société, moi je reviens aux responsabilités individuelles... Et ce que tu dis est aussi effrayant, parce que si t'es pas sorti de la cuisse de Jupiter, ton avenir c'est terrosime, deal ou fou ?

Moi je ne suis pas sorti de la cuisse de Jupiter loin de là. Mais j'avais des parents qui ont toujours fait leur "job", n'ont jamais accusé l'école quand il m'arrivait de revenir avec des mots pour des conneries. Au contraire, ils appuyaient la punition du prof, je les ai toujours vu bosser et être honnêtes.
Entre moi et la police, il y avait déjà trois niveaux d'autorités : Mes parents, l'école et les profs, les anciens autour de moi (voisins, instit, oncle).

Bizarrement, aujourd'hui tout s'est cassé la gueule, et certains découvrent l'autorité en contact avec la police. Forcément, le réveil pour certains laisse des traces.
On s'est pas compris avec la cuisse de Jupiter, et c'est de ma faute. Ce que je voulais dire, c'est que ces gars-là tombent pas du ciel et ne sont pas des corps extérieurs (ce qui n'a rien à voir avec leur responsabilité individuelle).

___
Messages : 17767
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

baggio42 a écrit :
16 juin 2020, 10:58
___ a écrit :
16 juin 2020, 08:06
baggio42 a écrit :
15 juin 2020, 23:13
Le communitarisme augmente à vitesse grand V.

Surpris que personne n'aborde ce qui se passe à Dijon depuis quelques jours ?

Surpris que personne n'aborde la volonté de certains de déboulonner la statue de Colbert devant l'assemblée nationale ?

Il est bien plus important d'aborder le cas Cymes....
La bienséance du goûter de l'après midi....

J'ai bien aimé la deuxième partie du discours de notre président sur la République....avant tout...
Bon, moi j'te dirais que c'est rétrospectivement une évolution logique d'une société comme la nôtre (pour la faire simpliste : voilà où ça mène, la concurrence de tous contre tous organisée de manière à ce que ce soit toujours les mêmes qui tirent les marrons du feu.), et que ce mouvement de fond n'a pas fini de faire des dégâts.

Mais tu vas pas être d'accord.
Disons que je n'ai pas la même approche.
Ce n'est pas un problème de société économique.Tu as tendance à prétendre que les inégalités sociales génèrent des violences. Mon approche est de dire que c'est un problème d'autorité.Autorité parentale, autorité du professeur, de l'adulte, du policier, du médecin...Quand un policier m'arrête, je l'écoute et ne refuse pas d'être soumis à son autorité. Si j'ai un problème avec une tierce personne, sans possibilité de résoudre le différent, j'en appelle à l'autorité.

Si cette autorité, en tous cas, une partie de ses représentants, franchit une ligne jaune, il est de mon devoir de le révéler, de le dénoncer.Mais surtout pas d'englober toute cette identité dans le négatif.

Quand je lis, j'écoute, entends que tous les policiers sont pourris, l'approche est binaire.Elle ne laisse aucun choix, aucune possibilité. Hors c'est plus compliqué, complexe que cela.Heureusement d'ailleurs.

Remettre en question des personnages historiques comme Ferry, Colbert et tant d'autres révèle au mieux d'un manque de culture, au pire une volonté farouche de cliver la société dans laquelle nous vivons. Le statut social n'est pas la cause.

Plutôt que de dénoncer sans cesse, il le faut certaines fois, que ces gens se remettent en question dans leurs vies quotidiennes au niveau des actes, des manières de vivre dans la société où ils sont.
Pour qu'une autorité soit respectée, encore faut-il qu'elle soit perçue comme légitime.

Je ne défends ni les tchétchènes qui débarquent à Dijon, ni ceux qui veulent déboulonner Colbert, bien au contraire. Mais l'accumulation de ce genre de faits devrait mettre la puce à l'oreille...

SP42
Messages : 4701
Enregistré le : 24 juin 2013, 19:27

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par SP42 »

___ a écrit :
16 juin 2020, 11:14
baggio42 a écrit :
16 juin 2020, 10:58
___ a écrit :
16 juin 2020, 08:06
baggio42 a écrit :
15 juin 2020, 23:13
Le communitarisme augmente à vitesse grand V.

Surpris que personne n'aborde ce qui se passe à Dijon depuis quelques jours ?

Surpris que personne n'aborde la volonté de certains de déboulonner la statue de Colbert devant l'assemblée nationale ?

Il est bien plus important d'aborder le cas Cymes....
La bienséance du goûter de l'après midi....

J'ai bien aimé la deuxième partie du discours de notre président sur la République....avant tout...
Bon, moi j'te dirais que c'est rétrospectivement une évolution logique d'une société comme la nôtre (pour la faire simpliste : voilà où ça mène, la concurrence de tous contre tous organisée de manière à ce que ce soit toujours les mêmes qui tirent les marrons du feu.), et que ce mouvement de fond n'a pas fini de faire des dégâts.

Mais tu vas pas être d'accord.
Disons que je n'ai pas la même approche.
Ce n'est pas un problème de société économique.Tu as tendance à prétendre que les inégalités sociales génèrent des violences. Mon approche est de dire que c'est un problème d'autorité.Autorité parentale, autorité du professeur, de l'adulte, du policier, du médecin...Quand un policier m'arrête, je l'écoute et ne refuse pas d'être soumis à son autorité. Si j'ai un problème avec une tierce personne, sans possibilité de résoudre le différent, j'en appelle à l'autorité.

Si cette autorité, en tous cas, une partie de ses représentants, franchit une ligne jaune, il est de mon devoir de le révéler, de le dénoncer.Mais surtout pas d'englober toute cette identité dans le négatif.

Quand je lis, j'écoute, entends que tous les policiers sont pourris, l'approche est binaire.Elle ne laisse aucun choix, aucune possibilité. Hors c'est plus compliqué, complexe que cela.Heureusement d'ailleurs.

Remettre en question des personnages historiques comme Ferry, Colbert et tant d'autres révèle au mieux d'un manque de culture, au pire une volonté farouche de cliver la société dans laquelle nous vivons. Le statut social n'est pas la cause.

Plutôt que de dénoncer sans cesse, il le faut certaines fois, que ces gens se remettent en question dans leurs vies quotidiennes au niveau des actes, des manières de vivre dans la société où ils sont.
Pour qu'une autorité soit respectée, encore faut-il qu'elle soit perçue comme légitime.

Je ne défends ni les tchétchènes qui débarquent à Dijon, ni ceux qui veulent déboulonner Colbert, bien au contraire. Mais l'accumulation de ce genre de faits devrait mettre la puce à l'oreille...
Et alors ? C'est quoi ta conclusion ?
A la rencontre du football pro et amateur

[url]www.soccerpopulaire.com[/url]

SP42
Messages : 4701
Enregistré le : 24 juin 2013, 19:27

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par SP42 »

___ a écrit :
16 juin 2020, 11:14
baggio42 a écrit :
16 juin 2020, 10:58
___ a écrit :
16 juin 2020, 08:06
baggio42 a écrit :
15 juin 2020, 23:13
Le communitarisme augmente à vitesse grand V.

Surpris que personne n'aborde ce qui se passe à Dijon depuis quelques jours ?

Surpris que personne n'aborde la volonté de certains de déboulonner la statue de Colbert devant l'assemblée nationale ?

Il est bien plus important d'aborder le cas Cymes....
La bienséance du goûter de l'après midi....

J'ai bien aimé la deuxième partie du discours de notre président sur la République....avant tout...
Bon, moi j'te dirais que c'est rétrospectivement une évolution logique d'une société comme la nôtre (pour la faire simpliste : voilà où ça mène, la concurrence de tous contre tous organisée de manière à ce que ce soit toujours les mêmes qui tirent les marrons du feu.), et que ce mouvement de fond n'a pas fini de faire des dégâts.

Mais tu vas pas être d'accord.
Disons que je n'ai pas la même approche.
Ce n'est pas un problème de société économique.Tu as tendance à prétendre que les inégalités sociales génèrent des violences. Mon approche est de dire que c'est un problème d'autorité.Autorité parentale, autorité du professeur, de l'adulte, du policier, du médecin...Quand un policier m'arrête, je l'écoute et ne refuse pas d'être soumis à son autorité. Si j'ai un problème avec une tierce personne, sans possibilité de résoudre le différent, j'en appelle à l'autorité.

Si cette autorité, en tous cas, une partie de ses représentants, franchit une ligne jaune, il est de mon devoir de le révéler, de le dénoncer.Mais surtout pas d'englober toute cette identité dans le négatif.

Quand je lis, j'écoute, entends que tous les policiers sont pourris, l'approche est binaire.Elle ne laisse aucun choix, aucune possibilité. Hors c'est plus compliqué, complexe que cela.Heureusement d'ailleurs.

Remettre en question des personnages historiques comme Ferry, Colbert et tant d'autres révèle au mieux d'un manque de culture, au pire une volonté farouche de cliver la société dans laquelle nous vivons. Le statut social n'est pas la cause.

Plutôt que de dénoncer sans cesse, il le faut certaines fois, que ces gens se remettent en question dans leurs vies quotidiennes au niveau des actes, des manières de vivre dans la société où ils sont.
Pour qu'une autorité soit respectée, encore faut-il qu'elle soit perçue comme légitime.

Je ne défends ni les tchétchènes qui débarquent à Dijon, ni ceux qui veulent déboulonner Colbert, bien au contraire. Mais l'accumulation de ce genre de faits devrait mettre la puce à l'oreille...
Ce qu'on essaie de dire avec Baggio, c'est que justement... l'autorité, elle n'est plus à tous les niveaux, et ce dès le plus jeune age et que ca n'a aucun rapport avec le milieu social ou la société. Balayons devant notre porte, assumons nos responsabilités, que chacun se regarde dans la manière d'éduquer ses gosses, et n'attendons pas que la société soit la pour faire le boulot à notre place.
A la rencontre du football pro et amateur

[url]www.soccerpopulaire.com[/url]

baggio42
Messages : 10275
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 »

___ a écrit :
16 juin 2020, 11:14
baggio42 a écrit :
16 juin 2020, 10:58
___ a écrit :
16 juin 2020, 08:06
baggio42 a écrit :
15 juin 2020, 23:13
Le communitarisme augmente à vitesse grand V.

Surpris que personne n'aborde ce qui se passe à Dijon depuis quelques jours ?

Surpris que personne n'aborde la volonté de certains de déboulonner la statue de Colbert devant l'assemblée nationale ?

Il est bien plus important d'aborder le cas Cymes....
La bienséance du goûter de l'après midi....

J'ai bien aimé la deuxième partie du discours de notre président sur la République....avant tout...
Bon, moi j'te dirais que c'est rétrospectivement une évolution logique d'une société comme la nôtre (pour la faire simpliste : voilà où ça mène, la concurrence de tous contre tous organisée de manière à ce que ce soit toujours les mêmes qui tirent les marrons du feu.), et que ce mouvement de fond n'a pas fini de faire des dégâts.

Mais tu vas pas être d'accord.
Disons que je n'ai pas la même approche.
Ce n'est pas un problème de société économique.Tu as tendance à prétendre que les inégalités sociales génèrent des violences. Mon approche est de dire que c'est un problème d'autorité.Autorité parentale, autorité du professeur, de l'adulte, du policier, du médecin...Quand un policier m'arrête, je l'écoute et ne refuse pas d'être soumis à son autorité. Si j'ai un problème avec une tierce personne, sans possibilité de résoudre le différent, j'en appelle à l'autorité.

Si cette autorité, en tous cas, une partie de ses représentants, franchit une ligne jaune, il est de mon devoir de le révéler, de le dénoncer.Mais surtout pas d'englober toute cette identité dans le négatif.

Quand je lis, j'écoute, entends que tous les policiers sont pourris, l'approche est binaire.Elle ne laisse aucun choix, aucune possibilité. Hors c'est plus compliqué, complexe que cela.Heureusement d'ailleurs.

Remettre en question des personnages historiques comme Ferry, Colbert et tant d'autres révèle au mieux d'un manque de culture, au pire une volonté farouche de cliver la société dans laquelle nous vivons. Le statut social n'est pas la cause.

Plutôt que de dénoncer sans cesse, il le faut certaines fois, que ces gens se remettent en question dans leurs vies quotidiennes au niveau des actes, des manières de vivre dans la société où ils sont.
Pour qu'une autorité soit respectée, encore faut-il qu'elle soit perçue comme légitime.

Je ne défends ni les tchétchènes qui débarquent à Dijon, ni ceux qui veulent déboulonner Colbert, bien au contraire. Mais l'accumulation de ce genre de faits devrait mettre la puce à l'oreille...
Elle est perçue comme légitime par une majorité de la population.

Effectivement ce genre de faits doit susciter une réaction appropriée de la part de La République.
Pour moi il y a trop de laxisme.
Là où je peux te rejoindre est cette faculté des citoyens à mettre en avant l'individu, le MOI plutôt que d'avoir une approche collective.

Borotj42
Messages : 1208
Enregistré le : 26 févr. 2018, 20:32

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Borotj42 »

Et sinon vous être prêt à revenir au monde d'avant d'avant !
Nos chers gouvernants veulent qu'on travaille plus peut être comme avant 1936 et la semaine de 40 heures !

baggio42
Messages : 10275
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 »

Borotj42 a écrit :
16 juin 2020, 11:32
Et sinon vous être prêt à revenir au monde d'avant d'avant !
Nos chers gouvernants veulent qu'on travaille plus peut être comme avant 1936 et la semaine de 40 heures !
C'est un chiffon rouge agité.
Tout devient mécanisé, informatisé.
Aucun sens.
Je ne le crois pas une seconde.

___
Messages : 17767
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

SP42 a écrit :
16 juin 2020, 11:25
___ a écrit :
16 juin 2020, 11:14
baggio42 a écrit :
16 juin 2020, 10:58
___ a écrit :
16 juin 2020, 08:06
baggio42 a écrit :
15 juin 2020, 23:13
Le communitarisme augmente à vitesse grand V.

Surpris que personne n'aborde ce qui se passe à Dijon depuis quelques jours ?

Surpris que personne n'aborde la volonté de certains de déboulonner la statue de Colbert devant l'assemblée nationale ?

Il est bien plus important d'aborder le cas Cymes....
La bienséance du goûter de l'après midi....

J'ai bien aimé la deuxième partie du discours de notre président sur la République....avant tout...
Bon, moi j'te dirais que c'est rétrospectivement une évolution logique d'une société comme la nôtre (pour la faire simpliste : voilà où ça mène, la concurrence de tous contre tous organisée de manière à ce que ce soit toujours les mêmes qui tirent les marrons du feu.), et que ce mouvement de fond n'a pas fini de faire des dégâts.

Mais tu vas pas être d'accord.
Disons que je n'ai pas la même approche.
Ce n'est pas un problème de société économique.Tu as tendance à prétendre que les inégalités sociales génèrent des violences. Mon approche est de dire que c'est un problème d'autorité.Autorité parentale, autorité du professeur, de l'adulte, du policier, du médecin...Quand un policier m'arrête, je l'écoute et ne refuse pas d'être soumis à son autorité. Si j'ai un problème avec une tierce personne, sans possibilité de résoudre le différent, j'en appelle à l'autorité.

Si cette autorité, en tous cas, une partie de ses représentants, franchit une ligne jaune, il est de mon devoir de le révéler, de le dénoncer.Mais surtout pas d'englober toute cette identité dans le négatif.

Quand je lis, j'écoute, entends que tous les policiers sont pourris, l'approche est binaire.Elle ne laisse aucun choix, aucune possibilité. Hors c'est plus compliqué, complexe que cela.Heureusement d'ailleurs.

Remettre en question des personnages historiques comme Ferry, Colbert et tant d'autres révèle au mieux d'un manque de culture, au pire une volonté farouche de cliver la société dans laquelle nous vivons. Le statut social n'est pas la cause.

Plutôt que de dénoncer sans cesse, il le faut certaines fois, que ces gens se remettent en question dans leurs vies quotidiennes au niveau des actes, des manières de vivre dans la société où ils sont.
Pour qu'une autorité soit respectée, encore faut-il qu'elle soit perçue comme légitime.

Je ne défends ni les tchétchènes qui débarquent à Dijon, ni ceux qui veulent déboulonner Colbert, bien au contraire. Mais l'accumulation de ce genre de faits devrait mettre la puce à l'oreille...
Ce qu'on essaie de dire avec Baggio, c'est que justement... l'autorité, elle n'est plus à tous les niveaux, et ce dès le plus jeune age et que ca n'a aucun rapport avec le milieu social ou la société. Balayons devant notre porte, assumons nos responsabilités, que chacun se regarde dans la manière d'éduquer ses gosses, et n'attendons pas que la société soit la pour faire le boulot à notre place.
Mais vous vous trompez. Pourquoi l'autorité institutionnelle est en recul de tous les côtés ? Ce n'est pas parce que la nature des gens a changé. C'est parce que les conditions sociales qui déterminent les gens à obéir ne sont plus réunies.

Et d'ailleurs, ils obéissent toujours beaucoup, mais plus tous à la même autorité.

paranoid
Messages : 2875
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par paranoid »

A mon avis il y a schématiquement 3 types de personnes dans notre société :

- Les partisans du système actuel, pas chauds pour en changer du moins, réclamant en général de l'ordre et estimant que si on a un avis à donner, c'est tous les 5 ans en mettant un papier dans une boîte.

- Ceux qui veulent que ce système change sur pas mal d'aspects et sans tout retourner, soit par peur des conséquences soit par résignation.

- Ceux qui refusent d'y adhérer pour une raison ou pour une autre (chômage en banlieue, trafics, sentiment d'exclusion...), et qui veulent soit faire leur conneries en paix soit tout renverser (les révolutionnaires quoi).

Perso sur certains aspects je comprends sans excuser ceux de la dernière catégorie sans y adhérer toutefois (je suis dans la 2eme, mention résigné).

Quand tu nais en banlieue, qu'il n'y a quasiment pas de services publics et notamment d'écoles avec des moyens, ni d'emplois plus tard.
Cela crée une frustration et un entresoi en réaction qui finit par être très problématique pour les autres habitants de ces coins et pour les politiques qui souhaiteraient reprendre la situation en main.

Le communautarisme n'est donc que la conséquence d'un isolement que la "République" a elle-même créé.

C'est très emmerdant mais pas étonnant du tout, le problème c'est qu'il est un peu tard pour s'en rendre compte et qu'avec la tendance à diminuer les moyens des services publics ce n'est pas avec des coups de matraque qu'on va rattraper le truc.

En bref, c'est pas fini d'être la merde

SP42
Messages : 4701
Enregistré le : 24 juin 2013, 19:27

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par SP42 »

paranoid a écrit :
16 juin 2020, 12:23
A mon avis il y a schématiquement 3 types de personnes dans notre société :

- Les partisans du système actuel, pas chauds pour en changer du moins, réclamant en général de l'ordre et estimant que si on a un avis à donner, c'est tous les 5 ans en mettant un papier dans une boîte.

- Ceux qui veulent que ce système change sur pas mal d'aspects et sans tout retourner, soit par peur des conséquences soit par résignation.

- Ceux qui refusent d'y adhérer pour une raison ou pour une autre (chômage en banlieue, trafics, sentiment d'exclusion...), et qui veulent soit faire leur conneries en paix soit tout renverser (les révolutionnaires quoi).

Perso sur certains aspects je comprends sans excuser ceux de la dernière catégorie sans y adhérer toutefois (je suis dans la 2eme, mention résigné).

Quand tu nais en banlieue, qu'il n'y a quasiment pas de services publics et notamment d'écoles avec des moyens, ni d'emplois plus tard.
Cela crée une frustration et un entresoi en réaction qui finit par être très problématique pour les autres habitants de ces coins et pour les politiques qui souhaiteraient reprendre la situation en main.

Le communautarisme n'est donc que la conséquence d'un isolement que la "République" a elle-même créé.

C'est très emmerdant mais pas étonnant du tout, le problème c'est qu'il est un peu tard pour s'en rendre compte et qu'avec la tendance à diminuer les moyens des services publics ce n'est pas avec des coups de matraque qu'on va rattraper le truc.

En bref, c'est pas fini d'être la merde
C'est une excuse qui dure depuis trop longtemps de tout expliquer par le coup des banlieues, de la pauvreté... Si t'es pauvre, t'es forcément un mec sans éducation qui va finir par dealer ? Sérieusement ?

Tu crois vraiment que la banlieue a des choses à envier aux campagnes françaises ? D"ailleurs, beaucoup de moyens sont mis en banlieue et ça change rien... Pire, les mecs en viennent à casser les infrastructures et les services publiques ou écoles... qui les entourent.
A la rencontre du football pro et amateur

[url]www.soccerpopulaire.com[/url]

biboutitou
Messages : 1987
Enregistré le : 29 sept. 2014, 13:48

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par biboutitou »

Mais vous vous trompez. Pourquoi l'autorité institutionnelle est en recul de tous les côtés ? Ce n'est pas parce que la nature des gens a changé. C'est parce que les conditions sociales qui déterminent les gens à obéir ne sont plus réunies.

Et d'ailleurs, ils obéissent toujours beaucoup, mais plus tous à la même autorité.
[/quote]


+1

C'est le postulat de départ, selon moi.

Maintenant à chacun de définir " les conditions sociales".
Et le prisme est grand, selon l'angle d'attaque qu'on prend.

___
Messages : 17767
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

SP42 a écrit :
16 juin 2020, 12:31
paranoid a écrit :
16 juin 2020, 12:23
A mon avis il y a schématiquement 3 types de personnes dans notre société :

- Les partisans du système actuel, pas chauds pour en changer du moins, réclamant en général de l'ordre et estimant que si on a un avis à donner, c'est tous les 5 ans en mettant un papier dans une boîte.

- Ceux qui veulent que ce système change sur pas mal d'aspects et sans tout retourner, soit par peur des conséquences soit par résignation.

- Ceux qui refusent d'y adhérer pour une raison ou pour une autre (chômage en banlieue, trafics, sentiment d'exclusion...), et qui veulent soit faire leur conneries en paix soit tout renverser (les révolutionnaires quoi).

Perso sur certains aspects je comprends sans excuser ceux de la dernière catégorie sans y adhérer toutefois (je suis dans la 2eme, mention résigné).

Quand tu nais en banlieue, qu'il n'y a quasiment pas de services publics et notamment d'écoles avec des moyens, ni d'emplois plus tard.
Cela crée une frustration et un entresoi en réaction qui finit par être très problématique pour les autres habitants de ces coins et pour les politiques qui souhaiteraient reprendre la situation en main.

Le communautarisme n'est donc que la conséquence d'un isolement que la "République" a elle-même créé.

C'est très emmerdant mais pas étonnant du tout, le problème c'est qu'il est un peu tard pour s'en rendre compte et qu'avec la tendance à diminuer les moyens des services publics ce n'est pas avec des coups de matraque qu'on va rattraper le truc.

En bref, c'est pas fini d'être la merde
C'est une excuse qui dure depuis trop longtemps de tout expliquer par le coup des banlieues, de la pauvreté... Si t'es pauvre, t'es forcément un mec sans éducation qui va finir par dealer ? Sérieusement ?

Tu crois vraiment que la banlieue a des choses à envier aux campagnes françaises ? D"ailleurs, beaucoup de moyens sont mis en banlieue et ça change rien... Pire, les mecs en viennent à casser les infrastructures et les services publiques ou écoles... qui les entourent.
Je serais pas loin de dire que les gilets jaunes, c'est le symptôme d'une prise de conscience : à la campagne, on se fait couillonner depuis longtemps, et ça commence à se sentir.

La majorité, en banlieue comme ailleurs, est passive. Les dealers/violents/etc. sont une archi minorité qui contrairement à ce qu'on dit, respectent vachement l'autorité - mais une autre. Les Tchétchènes qui se sont laissés monter la moutarde au nez, m'est avis que leur fonctionnement est hyper pyramidal et que t'as intérêt à te tenir à carreau quand t'en fais partie.

Après, l'exemple, il vient d'en haut aussi... A quoi bon obéir sagement, quand tu vois qu'un homme politique, un grand patron ou un artiste a la plupart des temps des passe-droits de malade, quand toi tu te prends du ferme en comparution immédiate pour un vol de portable, alors que tu n'as même pas pu parler à un avocat...

Vertaga
Messages : 342
Enregistré le : 05 juin 2012, 07:24

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Vertaga »

SP42 a écrit :
16 juin 2020, 12:31
paranoid a écrit :
16 juin 2020, 12:23
A mon avis il y a schématiquement 3 types de personnes dans notre société :

- Les partisans du système actuel, pas chauds pour en changer du moins, réclamant en général de l'ordre et estimant que si on a un avis à donner, c'est tous les 5 ans en mettant un papier dans une boîte.

- Ceux qui veulent que ce système change sur pas mal d'aspects et sans tout retourner, soit par peur des conséquences soit par résignation.

- Ceux qui refusent d'y adhérer pour une raison ou pour une autre (chômage en banlieue, trafics, sentiment d'exclusion...), et qui veulent soit faire leur conneries en paix soit tout renverser (les révolutionnaires quoi).

Perso sur certains aspects je comprends sans excuser ceux de la dernière catégorie sans y adhérer toutefois (je suis dans la 2eme, mention résigné).

Quand tu nais en banlieue, qu'il n'y a quasiment pas de services publics et notamment d'écoles avec des moyens, ni d'emplois plus tard.
Cela crée une frustration et un entresoi en réaction qui finit par être très problématique pour les autres habitants de ces coins et pour les politiques qui souhaiteraient reprendre la situation en main.

Le communautarisme n'est donc que la conséquence d'un isolement que la "République" a elle-même créé.

C'est très emmerdant mais pas étonnant du tout, le problème c'est qu'il est un peu tard pour s'en rendre compte et qu'avec la tendance à diminuer les moyens des services publics ce n'est pas avec des coups de matraque qu'on va rattraper le truc.

En bref, c'est pas fini d'être la merde
C'est une excuse qui dure depuis trop longtemps de tout expliquer par le coup des banlieues, de la pauvreté... Si t'es pauvre, t'es forcément un mec sans éducation qui va finir par dealer ? Sérieusement ?

Tu crois vraiment que la banlieue a des choses à envier aux campagnes françaises ? D"ailleurs, beaucoup de moyens sont mis en banlieue et ça change rien... Pire, les mecs en viennent à casser les infrastructures et les services publiques ou écoles... qui les entourent.
Je suis d'accord que la pauvreté ne doit pas tout expliquer, quand je vois que dans ma belle famille qui vient de banlieue parisienne très défavorisé et dont les enfants sont ingénieurs, directrice de banque au Luxembourg, professeur de littérature française au Canada tout en ayant vécu à 8 dans 50m2 avec des parents qui ne parlent pas bien français.
Ils ont grandi dans une famille où la réussite est très importante ce qui peut être destructeur aussi par d'autre aspect et s'en sont très bien sortis.
Ils ont certainement de la facilité scolaire mais aussi une volonté de se sortir de la situation de galère de leur parents.
Ça ne marche pas pour tout le monde et la volonté ne suffit pas toujours et c'est la qu'il faut des services publiques efficaces (scolaires...).
D'ailleurs pour le scolaire ma fille en campagne à pas d'argent pour faire une sortie dans l'année et l'école demande des pc aux parents et mon bo frère qui bosse en rep+ les élèves vont au conservatoire 4h par semaine et il y a une salle informatique hypermoderne. C'est assez récent et j'espère que les moyens supplémentaires porteront leurs fruits

la buse
Messages : 19019
Enregistré le : 01 août 2005, 16:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par la buse »

Une société où il faut écraser son prochain pour exister, où on nous tartine de profits boursiers, d'heures supplémentaires défiscalisées, de Koh-Lanta et autre grosses merdes néfastes comme références culturelles, de privatisations des biens publics, de publicités envahissantes et bruyantes, de pollutions, de bouffe dégueulasse, de médias collabos, de management décérébré, de foot quatari, de procurations pipées, de politiciens magouilleurs jamais sanctionnés, j'en passe et des meilleures.

Et on veut parler d'éducation ?
C'est une blague.

la buse
Messages : 19019
Enregistré le : 01 août 2005, 16:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par la buse »

Et l'autre neuneu d'Eyraud qui veut débaptiser une salle Colbert parce que ce dernier a favorisé l'esclavage.
Fallait bien qu'il en sorte une plus grosse que lui pour qu'on se rappelle qu'il a été premier ministre.

Michel-Ange
Messages : 4312
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

la buse a écrit :
16 juin 2020, 13:33
Une société où il faut écraser son prochain pour exister, où on nous tartine de profits boursiers, d'heures supplémentaires défiscalisées, de Koh-Lanta et autre grosses merdes néfastes comme références culturelles, de privatisations des biens publics, de publicités envahissantes et bruyantes, de pollutions, de bouffe dégueulasse, de médias collabos, de management décérébré, de foot quatari, de procurations pipées, de politiciens magouilleurs jamais sanctionnés, j'en passe et des meilleures.

Et on veut parler d'éducation ?
C'est une blague.
Personnellement, aucune circonstance extérieure ne m'empêchera d'essayer d'éduquer mon enfant convenablement, autant que possible.

paranoid
Messages : 2875
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par paranoid »

SP42 a écrit :
16 juin 2020, 12:31
paranoid a écrit :
16 juin 2020, 12:23
A mon avis il y a schématiquement 3 types de personnes dans notre société :

- Les partisans du système actuel, pas chauds pour en changer du moins, réclamant en général de l'ordre et estimant que si on a un avis à donner, c'est tous les 5 ans en mettant un papier dans une boîte.

- Ceux qui veulent que ce système change sur pas mal d'aspects et sans tout retourner, soit par peur des conséquences soit par résignation.

- Ceux qui refusent d'y adhérer pour une raison ou pour une autre (chômage en banlieue, trafics, sentiment d'exclusion...), et qui veulent soit faire leur conneries en paix soit tout renverser (les révolutionnaires quoi).

Perso sur certains aspects je comprends sans excuser ceux de la dernière catégorie sans y adhérer toutefois (je suis dans la 2eme, mention résigné).

Quand tu nais en banlieue, qu'il n'y a quasiment pas de services publics et notamment d'écoles avec des moyens, ni d'emplois plus tard.
Cela crée une frustration et un entresoi en réaction qui finit par être très problématique pour les autres habitants de ces coins et pour les politiques qui souhaiteraient reprendre la situation en main.

Le communautarisme n'est donc que la conséquence d'un isolement que la "République" a elle-même créé.

C'est très emmerdant mais pas étonnant du tout, le problème c'est qu'il est un peu tard pour s'en rendre compte et qu'avec la tendance à diminuer les moyens des services publics ce n'est pas avec des coups de matraque qu'on va rattraper le truc.

En bref, c'est pas fini d'être la merde
C'est une excuse qui dure depuis trop longtemps de tout expliquer par le coup des banlieues, de la pauvreté... Si t'es pauvre, t'es forcément un mec sans éducation qui va finir par dealer ? Sérieusement ?

Tu crois vraiment que la banlieue a des choses à envier aux campagnes françaises ? D"ailleurs, beaucoup de moyens sont mis en banlieue et ça change rien... Pire, les mecs en viennent à casser les infrastructures et les services publiques ou écoles... qui les entourent.
C'est pas une excuse, mais une réponse possible et non exhaustive à la question "pourquoi ne se soumettent-ils pas à l'autorité de la République ?"

Puis comme le dit Olaf ils ont leurs codes et savent reconnaître leur autorité.

Après on est le fruit de notre histoire. Si tu viens d'un milieu modeste et que tu réussis à t'élever socialement, c'est que certains facteurs l'ont permis (des parents plus attentifs à ton éducation et mâtures, un milieu équilibré et sain etc.). A l'inverse, certains viennent d'une classe supérieure et ne suivent pas un destin qui semblait tout tracé.

Suffit de voir au sein d'une même fratrie la différence de destins entre deux individus pour te dire que tout ça est bien complexe. Je te raconte pas à l'échelle d'une société du coup.

Je pense que les personnes vivant dans certains territoires partent avec un retard quasi impossible à rattraper (j'ai entendu qu'un gosse dans certains quartiers a en tout une année de moins de cours avec les disfonctionnements de son école), et que leur refus de se conformer à "notre" système s'explique sans s'excuser

Faiseur de Tresses
Messages : 14141
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Faiseur de Tresses »

Pour changer un peu, et revenir à un sujet sérieux : http://www.slate.fr/story/191541/enviro ... on-carbone
"Si on aime la liberté, on aime - c'est pas on supporte - on aime les risques qui vont avec." Étienne Klein
"The freedom to make my own mistakes was all I ever wanted." Mance Rayder

Image

SP42
Messages : 4701
Enregistré le : 24 juin 2013, 19:27

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par SP42 »

la buse a écrit :
16 juin 2020, 13:33
Une société où il faut écraser son prochain pour exister, où on nous tartine de profits boursiers, d'heures supplémentaires défiscalisées, de Koh-Lanta et autre grosses merdes néfastes comme références culturelles, de privatisations des biens publics, de publicités envahissantes et bruyantes, de pollutions, de bouffe dégueulasse, de médias collabos, de management décérébré, de foot quatari, de procurations pipées, de politiciens magouilleurs jamais sanctionnés, j'en passe et des meilleures.

Et on veut parler d'éducation ?
C'est une blague.
L'éducation ca commence chez soi... Avec ses enfants, par ce que tu manges, l'alimentaire, ce que tu regardes à la télé. D'ailleurs pourquoi en avoir une ? Lire, aller à la bibliothèque... C'est possible. Je ne dis pas que c'est simple, mais c'est facile de mettre tout sur la faute des autres.
A la rencontre du football pro et amateur

[url]www.soccerpopulaire.com[/url]

rouge
Messages : 7633
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rouge »

Michel-Ange a écrit :
16 juin 2020, 14:11
la buse a écrit :
16 juin 2020, 13:33
Une société où il faut écraser son prochain pour exister, où on nous tartine de profits boursiers, d'heures supplémentaires défiscalisées, de Koh-Lanta et autre grosses merdes néfastes comme références culturelles, de privatisations des biens publics, de publicités envahissantes et bruyantes, de pollutions, de bouffe dégueulasse, de médias collabos, de management décérébré, de foot quatari, de procurations pipées, de politiciens magouilleurs jamais sanctionnés, j'en passe et des meilleures.

Et on veut parler d'éducation ?
C'est une blague.
Personnellement, aucune circonstance extérieure ne m'empêchera d'essayer d'éduquer mon enfant convenablement, autant que possible.
Bien qu’approuvant le propos de la buse j’ai essayé de donner des valeurs à mes deux filles dans les années de la fin du millénaire précédent
Bon elles ne partagent pas toutes mes idées :mdr1: mais elles ne sont pas trop conditionnées par notre monde catastrophique :diable:
Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté :(Gramsci)

la buse
Messages : 19019
Enregistré le : 01 août 2005, 16:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par la buse »

SP42 a écrit :
16 juin 2020, 17:23
la buse a écrit :
16 juin 2020, 13:33
Une société où il faut écraser son prochain pour exister, où on nous tartine de profits boursiers, d'heures supplémentaires défiscalisées, de Koh-Lanta et autre grosses merdes néfastes comme références culturelles, de privatisations des biens publics, de publicités envahissantes et bruyantes, de pollutions, de bouffe dégueulasse, de médias collabos, de management décérébré, de foot quatari, de procurations pipées, de politiciens magouilleurs jamais sanctionnés, j'en passe et des meilleures.

Et on veut parler d'éducation ?
C'est une blague.
L'éducation ca commence chez soi... Avec ses enfants, par ce que tu manges, l'alimentaire, ce que tu regardes à la télé. D'ailleurs pourquoi en avoir une ? Lire, aller à la bibliothèque... C'est possible. Je ne dis pas que c'est simple, mais c'est facile de mettre tout sur la faute des autres.
Entièrement d'accord.
Mais qu'on ne vienne pas raconter que l'éducation est aujourd'hui une priorité en France.
Tout le monde s'en bat les steaks pour être clair.

Répondre