[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

paranoid
Messages : 2951
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par paranoid »

rlan42 a écrit :
22 juin 2020, 20:47
paranoid a écrit :
22 juin 2020, 20:43
SP42 a écrit :
22 juin 2020, 20:25
paranoid a écrit :
22 juin 2020, 20:19
SP42 a écrit :
22 juin 2020, 19:23
Je dis pas que c'est de la faute uniquement tu consommateurs, je remets juste le consommateur aussi devant ses responsabilités. Ta carte de crédit est bien plus forte que ta carte d'électeur. Arrêtons de faire du consommateur un mec sans cerveau, victime et téléguidés. Si on n'est plus capable de faire la diff entre les achats de première nécessité et les loisirs, le monde part encore plus en couille que je ne l'imagine
Bon je la refais.

Le cerveau humain est certes très perfectionné, mais il est parfaitement manipulable si tu sais comment il fonctionne.
Il existe pour cela des biais cognitifs qui altèrent le jugement d'un individu sur lesquels les publicitaires jouent pour inciter le spectateur à acheter son produit.
C'est pour ça qu'ils ont un tel budget pub, parce qu'ils savent qu'en ciblant bien leur message, même si on ne s'en rend pas toujours compte et qu'on n'y est pas toujours sensible, ils orienteront les choix du consommateur.

Ces vidéos en parlent bien :

En gros, les consommateurs mangent et consomment mal de ton point de vue parce que :
- Ils n'ont pas eu d'éducation alimentaire, ayant eu des parents étant eux-mêmes mal éduqués sur ce point ;
- Ils sont abreuvés de pub depuis qu'ils sont nés qui jouent sur leurs pulsions.

Ces deux facteurs font que ces gens n'ont pas le même jugement que toi quand il s'agit de faire leurs courses.

Et tiens un autre conseil vidéo, moins focalisée sur ces biais mais qui les traite aussi et qui est assez passionnante, si tu as du temps :
Merci pour les liens.

En revanche, je ne dis pas du tout cela. Si les gens ne savent plus discerner les achats vitaux (nourritures, logement) des loisirs et trucs accessoires, c'est pas du tout un problème d'éducation alimentaire, mais un niveau de réflexion, de bon sens, de sens des priorités.

On est loin de l'éducation, de l'intelligence... Bref, un truc de base ... la base de la base en fait.
Je t'en prie ;)

Non justement c'est là que je suis pas d'accord.
Beaucoup de gens pensent bien s'alimenter en achetant des céréales Kellogg's, des plats préparés, en buvant du coca etc., ou du moins ne savent pas à quel point c'est dégueulasse pour leur santé.
Ils n'ont aussi jamais été habitués à cuisiner et/ou ne le savent pas, donc ils choisissent la facilité.

Du coup ils s'en fichent de payer ce genre de trucs qui sont souvent moins chers que les produits sains.

En parallèle, ils sont en permanence exposés aux pub Apple et compagnie qui leur font croire qu'ils seront plus heureux s'ils possédaient leurs produits, sans compter les articles de presse qui parlent du dernier iPhone en relayant les messages publicitaires, la dernière offre à McDo, l'effet de groupe, la volonté d'avoir aussi bien ou mieux matériellement que son pote/voisin etc.

Je déplore ces comportements tout autant que toi, mais ils sont tellement répandus (ne va surtout pas dans un centre commercial le samedi) que ce n'est pas chez le consommateur qu'on trouvera la solution mais à la source directement.
Peut être juste un problème de dopamine :


https://start.lesechos.fr/societe/envir ... lo-1175331
C'est un excellent levier effectivement, le plus efficace probablement :)

___
Messages : 17952
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Tiens, c'est court et accessible mais clair :

SP42
Messages : 4849
Enregistré le : 24 juin 2013, 19:27

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par SP42 »

paranoid a écrit :
22 juin 2020, 20:43
SP42 a écrit :
22 juin 2020, 20:25
paranoid a écrit :
22 juin 2020, 20:19
SP42 a écrit :
22 juin 2020, 19:23
Je dis pas que c'est de la faute uniquement tu consommateurs, je remets juste le consommateur aussi devant ses responsabilités. Ta carte de crédit est bien plus forte que ta carte d'électeur. Arrêtons de faire du consommateur un mec sans cerveau, victime et téléguidés. Si on n'est plus capable de faire la diff entre les achats de première nécessité et les loisirs, le monde part encore plus en couille que je ne l'imagine
Bon je la refais.

Le cerveau humain est certes très perfectionné, mais il est parfaitement manipulable si tu sais comment il fonctionne.
Il existe pour cela des biais cognitifs qui altèrent le jugement d'un individu sur lesquels les publicitaires jouent pour inciter le spectateur à acheter son produit.
C'est pour ça qu'ils ont un tel budget pub, parce qu'ils savent qu'en ciblant bien leur message, même si on ne s'en rend pas toujours compte et qu'on n'y est pas toujours sensible, ils orienteront les choix du consommateur.

Ces vidéos en parlent bien :

En gros, les consommateurs mangent et consomment mal de ton point de vue parce que :
- Ils n'ont pas eu d'éducation alimentaire, ayant eu des parents étant eux-mêmes mal éduqués sur ce point ;
- Ils sont abreuvés de pub depuis qu'ils sont nés qui jouent sur leurs pulsions.

Ces deux facteurs font que ces gens n'ont pas le même jugement que toi quand il s'agit de faire leurs courses.

Et tiens un autre conseil vidéo, moins focalisée sur ces biais mais qui les traite aussi et qui est assez passionnante, si tu as du temps :
Merci pour les liens.

En revanche, je ne dis pas du tout cela. Si les gens ne savent plus discerner les achats vitaux (nourritures, logement) des loisirs et trucs accessoires, c'est pas du tout un problème d'éducation alimentaire, mais un niveau de réflexion, de bon sens, de sens des priorités.

On est loin de l'éducation, de l'intelligence... Bref, un truc de base ... la base de la base en fait.
Je t'en prie ;)

Non justement c'est là que je suis pas d'accord.
Beaucoup de gens pensent bien s'alimenter en achetant des céréales Kellogg's, des plats préparés, en buvant du coca etc., ou du moins ne savent pas à quel point c'est dégueulasse pour leur santé.
Ils n'ont aussi jamais été habitués à cuisiner et/ou ne le savent pas, donc ils choisissent la facilité.

Du coup ils s'en fichent de payer ce genre de trucs qui sont souvent moins chers que les produits sains.

En parallèle, ils sont en permanence exposés aux pub Apple et compagnie qui leur font croire qu'ils seront plus heureux s'ils possédaient leurs produits, sans compter les articles de presse qui parlent du dernier iPhone en relayant les messages publicitaires, la dernière offre à McDo, l'effet de groupe, la volonté d'avoir aussi bien ou mieux matériellement que son pote/voisin etc.

Je déplore ces comportements tout autant que toi, mais ils sont tellement répandus (ne va surtout pas dans un centre commercial le samedi) que ce n'est pas chez le consommateur qu'on trouvera la solution mais à la source directement.
Je sais pas... tu as peut être raison. je suis issu d'une famille qui serait honteuse aujourd'hui, ma mère étant femme au foyer et donc s'occupait de l'appart, checkait les devoirs, faisait le marché, à manger... Ça avait beaucoup d'avantages. Mais l'intelligencia et le féminisme ont promu l'indépendance de la femme, ont surtout vendu que l'épanouissement de l'homme au travail était aussi accessible pour la femme. Sauf que l'épanouissement de l'homme au travail était un truc bourgeois. En réalité, la majorité bossait comme des cons à l'usine ou avait des métiers peu enrichissant et c'est toute l'escroquerie du truc. Au final, tu mets la femme au taf, elle te dit qu'elle s'épanouit dans le travail alors qu'en privé elle s'emmerde dans un boulot, au pire harassant, au mieux peu enrichissant.. Tu la sors du foyer pour la faire bosser, et donc consommer.

bref, je digresse mais effectivement, le passage de la femme foyer à la femme qui travaille a modifié considérablement la manière de consommer.

D'ailleurs, existe-t-il des études sur l'influence de la pub sur l'homme et la femme, et l'age ? Qui sont les personnes les plus ciblées et sensibles ?
A la rencontre du football pro et amateur

[url]www.soccerpopulaire.com[/url]

Tylith
Messages : 7515
Enregistré le : 14 sept. 2005, 18:43

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Tylith »

On a poussé l'idée de la consommation à son paroxysme, le problème c'est que le prix des produits de consommations ont augmentés et font aujourd'hui presque tous l'objet d'obsolescence programmée tandis que le pouvoir d'achat de la classe moyenne n'a pas suivi la même courbe (un individu produit beaucoup plus de richesse qu'il y'a 40 ans mais son salaire n'a pas enregistré la même poussée) or comme le disait Henri Ford, pour qu'une économie fonctionne il faut que chacun de mes employés ait les moyens d'acheter une de mes voitures.

Il y'a deux solutions : soit on décide de sortir de cette consommation de masse et on accepte la décroissance.
Soit on décide de faire en sorte que la classe moyenne n'ait pas a s'endetter pour suivre le mouvement et dans ce cas là il faut stopper cette stratégie du ruissellement qui ne lui profite pas (40 ans de tentatives je pense que ça suffit pour dire que c'est un échec) pour tenter l'inverse, revaloriser la classe moyenne pour que celle-ci puisse assouvir ses besoins de consommations en partant du principe très simple qu'un euro reversé à celle-ci crée plus de richesse qu'un euro reversé à ceux ayant déjà le plus de moyens.

Vient un autre problème, le changement climatique fonctionne à plein régime et puisqu'on l'a plus que volontairement ignoré ces 50 dernières années on se le prend en pleine tronche, bref quoi qu'il arrive il va falloir arriver à baisser notre empreinte carbone, et ce pour au moins 50 ans avant la possible arrivée de la fusion.
Bref on peut tourner les choses dans tous les sens ils va falloir modifier nos habitudes.
La bonne nouvelle c'est que la génération Z est très renseignée sur ce point et ça finira forcément par arriver, la mauvaise c'est qu'on en a pour encore 30 ans de mauvaises habitudes de personnes n'ayant pas grandi avec cette idée et qui ne changeront pas leur façon de gouverner.

Quoi qu'il en soit si on ne fait rien l'économie s'effondrera avec les premiers gros mouvement de migration climatique, si on prend les choses en mains elle fléchira profondément de par une croissance moins forte voir même une décroissance, et dans ces cas là autant que l'argent change de main le plus possible pour que l'impact soit le moins brutale possible, bref en abandonnant le ruissellement pour une revalorisation du pouvoir d'achat de la population.

paranoid
Messages : 2951
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par paranoid »

SP42 a écrit :
22 juin 2020, 21:01
paranoid a écrit :
22 juin 2020, 20:43
SP42 a écrit :
22 juin 2020, 20:25
paranoid a écrit :
22 juin 2020, 20:19
SP42 a écrit :
22 juin 2020, 19:23
Je dis pas que c'est de la faute uniquement tu consommateurs, je remets juste le consommateur aussi devant ses responsabilités. Ta carte de crédit est bien plus forte que ta carte d'électeur. Arrêtons de faire du consommateur un mec sans cerveau, victime et téléguidés. Si on n'est plus capable de faire la diff entre les achats de première nécessité et les loisirs, le monde part encore plus en couille que je ne l'imagine
Bon je la refais.

Le cerveau humain est certes très perfectionné, mais il est parfaitement manipulable si tu sais comment il fonctionne.
Il existe pour cela des biais cognitifs qui altèrent le jugement d'un individu sur lesquels les publicitaires jouent pour inciter le spectateur à acheter son produit.
C'est pour ça qu'ils ont un tel budget pub, parce qu'ils savent qu'en ciblant bien leur message, même si on ne s'en rend pas toujours compte et qu'on n'y est pas toujours sensible, ils orienteront les choix du consommateur.

Ces vidéos en parlent bien :

En gros, les consommateurs mangent et consomment mal de ton point de vue parce que :
- Ils n'ont pas eu d'éducation alimentaire, ayant eu des parents étant eux-mêmes mal éduqués sur ce point ;
- Ils sont abreuvés de pub depuis qu'ils sont nés qui jouent sur leurs pulsions.

Ces deux facteurs font que ces gens n'ont pas le même jugement que toi quand il s'agit de faire leurs courses.

Et tiens un autre conseil vidéo, moins focalisée sur ces biais mais qui les traite aussi et qui est assez passionnante, si tu as du temps :
Merci pour les liens.

En revanche, je ne dis pas du tout cela. Si les gens ne savent plus discerner les achats vitaux (nourritures, logement) des loisirs et trucs accessoires, c'est pas du tout un problème d'éducation alimentaire, mais un niveau de réflexion, de bon sens, de sens des priorités.

On est loin de l'éducation, de l'intelligence... Bref, un truc de base ... la base de la base en fait.
Je t'en prie ;)

Non justement c'est là que je suis pas d'accord.
Beaucoup de gens pensent bien s'alimenter en achetant des céréales Kellogg's, des plats préparés, en buvant du coca etc., ou du moins ne savent pas à quel point c'est dégueulasse pour leur santé.
Ils n'ont aussi jamais été habitués à cuisiner et/ou ne le savent pas, donc ils choisissent la facilité.

Du coup ils s'en fichent de payer ce genre de trucs qui sont souvent moins chers que les produits sains.

En parallèle, ils sont en permanence exposés aux pub Apple et compagnie qui leur font croire qu'ils seront plus heureux s'ils possédaient leurs produits, sans compter les articles de presse qui parlent du dernier iPhone en relayant les messages publicitaires, la dernière offre à McDo, l'effet de groupe, la volonté d'avoir aussi bien ou mieux matériellement que son pote/voisin etc.

Je déplore ces comportements tout autant que toi, mais ils sont tellement répandus (ne va surtout pas dans un centre commercial le samedi) que ce n'est pas chez le consommateur qu'on trouvera la solution mais à la source directement.
Je sais pas... tu as peut être raison. je suis issu d'une famille qui serait honteuse aujourd'hui, ma mère étant femme au foyer et donc s'occupait de l'appart, checkait les devoirs, faisait le marché, à manger... Ça avait beaucoup d'avantages. Mais l'intelligencia et le féminisme ont promu l'indépendance de la femme, ont surtout vendu que l'épanouissement de l'homme au travail était aussi accessible pour la femme. Sauf que l'épanouissement de l'homme au travail était un truc bourgeois. En réalité, la majorité bossait comme des cons à l'usine ou avait des métiers peu enrichissant et c'est toute l'escroquerie du truc. Au final, tu mets la femme au taf, elle te dit qu'elle s'épanouit dans le travail alors qu'en privé elle s'emmerde dans un boulot, au pire harassant, au mieux peu enrichissant.. Tu la sors du foyer pour la faire bosser, et donc consommer.

bref, je digresse mais effectivement, le passage de la femme foyer à la femme qui travaille a modifié considérablement la manière de consommer.

D'ailleurs, existe-t-il des études sur l'influence de la pub sur l'homme et la femme, et l'age ? Qui sont les personnes les plus ciblées et sensibles ?
Pareil, ma mère a repris un travail quand j'avais 9 ans et à temps partiel, clairement je me sens privilégié par rapport à ceux qui ne voient leurs parents que le matin et le soir (voire qu'un weekend sur deux...).

Je pense aussi que ça a beaucoup joué sur mon rapport à la nourriture, aux repas, aux courses etc. Mais comme tu dis, maintenant que tout le monde bosse c'est d'autant plus difficile de trouver le temps et l'énergie de bien s'occuper de ces trucs, sauf à avoir une bonne organisation et du soutien à côté.

Pour ta dernière question c'est certain. Le mec de la vidéo "TV Lobotomie" en cite pas mal, tu devrais y trouver ton bonheur ;)
Modifié en dernier par paranoid le 23 juin 2020, 07:39, modifié 1 fois.

Vertaga
Messages : 370
Enregistré le : 05 juin 2012, 07:24

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Vertaga »

___ a écrit :
22 juin 2020, 20:59
Tiens, c'est court et accessible mais clair :
Vraiment bien cette vidéo et tellement vrai

___
Messages : 17952
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?

Dr.Makaveli
Messages : 5845
Enregistré le : 26 nov. 2014, 03:56

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Dr.Makaveli »

Très bons les épisodes d'ARTE via YouTube. (Podcast's, etc)

Vertaga
Messages : 370
Enregistré le : 05 juin 2012, 07:24

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Vertaga »

___ a écrit :
23 juin 2020, 06:48
Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?
:super:

C'est ce que nous avons mis en place avec ma femme,la femme à la maison le mec au boulot ça frustre tout le monde et peux pénalisé celui qui reste a la maison en cas de séparation ou à la retraite en cas de décès de celui qui a toujours bossé . On a commencé à 28h chacun puis ma femme est passé a 17.5h et moi a 24h. Bon pas en se moment car elle est en congés mat mais on reprendra se rythme dès que possible.

Pour le besoin matériel complétement d'accord, ce qui nous a fait changé de vie c'est d'avoir des enfants et vouloir passé du temps avec eux, mais aussi notre second déménagement trois ans après le premier. On a rempli un 20m3 avec des cartons qu'on avait même pas ouvert en 3 ans.
Depuis on a fait un gros tri, beaucoup donné et on achète beaucoup beaucoup moins.

Tu as fais l'expérience de vivre avec 400€ ?

___
Messages : 17952
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 09:07
___ a écrit :
23 juin 2020, 06:48
Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?
:super:

C'est ce que nous avons mis en place avec ma femme,la femme à la maison le mec au boulot ça frustre tout le monde et peux pénalisé celui qui reste a la maison en cas de séparation ou à la retraite en cas de décès de celui qui a toujours bossé . On a commencé à 28h chacun puis ma femme est passé a 17.5h et moi a 24h. Bon pas en se moment car elle est en congés mat mais on reprendra se rythme dès que possible.

Pour le besoin matériel complétement d'accord, ce qui nous a fait changé de vie c'est d'avoir des enfants et vouloir passé du temps avec eux, mais aussi notre second déménagement trois ans après le premier. On a rempli un 20m3 avec des cartons qu'on avait même pas ouvert en 3 ans.
Depuis on a fait un gros tri, beaucoup donné et on achète beaucoup beaucoup moins.

Tu as fais l'expérience de vivre avec 400€ ?
Je l'ai subie, pendant quasi 2 ans, 400€ étant une moyenne au doigt mouillé (mais qui inclue l'APL, par ex - j'étais trop jeune pour avoir droit au RSA). Violent au début parce que pas prêt du tout, mais ça a remis beaucoup de choses en question...pour le meilleur.

Michel-Ange
Messages : 4906
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

___ a écrit :
23 juin 2020, 09:15
Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 09:07
___ a écrit :
23 juin 2020, 06:48
Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?
:super:

C'est ce que nous avons mis en place avec ma femme,la femme à la maison le mec au boulot ça frustre tout le monde et peux pénalisé celui qui reste a la maison en cas de séparation ou à la retraite en cas de décès de celui qui a toujours bossé . On a commencé à 28h chacun puis ma femme est passé a 17.5h et moi a 24h. Bon pas en se moment car elle est en congés mat mais on reprendra se rythme dès que possible.

Pour le besoin matériel complétement d'accord, ce qui nous a fait changé de vie c'est d'avoir des enfants et vouloir passé du temps avec eux, mais aussi notre second déménagement trois ans après le premier. On a rempli un 20m3 avec des cartons qu'on avait même pas ouvert en 3 ans.
Depuis on a fait un gros tri, beaucoup donné et on achète beaucoup beaucoup moins.

Tu as fais l'expérience de vivre avec 400€ ?
Je l'ai subie, pendant quasi 2 ans, 400€ étant une moyenne au doigt mouillé (mais qui inclue l'APL, par ex - j'étais trop jeune pour avoir droit au RSA). Violent au début parce que pas prêt du tout, mais ça a remis beaucoup de choses en question...pour le meilleur.
Sans aucune méchanceté, j'ai surtout l'impression que ça t'a rendu aigri.
Si tu as trouvé un mode de vie qui te convient, quelle chance! tu devrais être le plus heureux des hommes et laisser les autres à leurs vicissitudes.
S'il y a une leçon à retenir de Nietzsche, c'est qu'il ne faut surtout pas être un homme du ressentiment.

___
Messages : 17952
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
23 juin 2020, 09:35
___ a écrit :
23 juin 2020, 09:15
Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 09:07
___ a écrit :
23 juin 2020, 06:48
Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?
:super:

C'est ce que nous avons mis en place avec ma femme,la femme à la maison le mec au boulot ça frustre tout le monde et peux pénalisé celui qui reste a la maison en cas de séparation ou à la retraite en cas de décès de celui qui a toujours bossé . On a commencé à 28h chacun puis ma femme est passé a 17.5h et moi a 24h. Bon pas en se moment car elle est en congés mat mais on reprendra se rythme dès que possible.

Pour le besoin matériel complétement d'accord, ce qui nous a fait changé de vie c'est d'avoir des enfants et vouloir passé du temps avec eux, mais aussi notre second déménagement trois ans après le premier. On a rempli un 20m3 avec des cartons qu'on avait même pas ouvert en 3 ans.
Depuis on a fait un gros tri, beaucoup donné et on achète beaucoup beaucoup moins.

Tu as fais l'expérience de vivre avec 400€ ?
Je l'ai subie, pendant quasi 2 ans, 400€ étant une moyenne au doigt mouillé (mais qui inclue l'APL, par ex - j'étais trop jeune pour avoir droit au RSA). Violent au début parce que pas prêt du tout, mais ça a remis beaucoup de choses en question...pour le meilleur.
Sans aucune méchanceté, j'ai surtout l'impression que ça t'a rendu aigri.
Si tu as trouvé un mode de vie qui te convient, quelle chance! tu devrais être le plus heureux des hommes et laisser les autres à leurs vicissitudes.
S'il y a une leçon à retenir de Nietzsche, c'est qu'il ne faut surtout pas être un homme du ressentiment.
Je suis revenu dans une voie plus normale aujourd'hui, plus ou moins involontairement - et je ne peux pas la quitter sans casser beaucoup de choses que je n'ai pas envie de casser.

Si les autres ne me détruisaient pas ma planète en pleine conscience tout en détruisant au passage les vies de milliards d'exploités, peut-être que je suivrais Nietzsche.

Michel-Ange
Messages : 4906
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

___ a écrit :
23 juin 2020, 09:53
Michel-Ange a écrit :
23 juin 2020, 09:35
___ a écrit :
23 juin 2020, 09:15
Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 09:07
___ a écrit :
23 juin 2020, 06:48
Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?
:super:

C'est ce que nous avons mis en place avec ma femme,la femme à la maison le mec au boulot ça frustre tout le monde et peux pénalisé celui qui reste a la maison en cas de séparation ou à la retraite en cas de décès de celui qui a toujours bossé . On a commencé à 28h chacun puis ma femme est passé a 17.5h et moi a 24h. Bon pas en se moment car elle est en congés mat mais on reprendra se rythme dès que possible.

Pour le besoin matériel complétement d'accord, ce qui nous a fait changé de vie c'est d'avoir des enfants et vouloir passé du temps avec eux, mais aussi notre second déménagement trois ans après le premier. On a rempli un 20m3 avec des cartons qu'on avait même pas ouvert en 3 ans.
Depuis on a fait un gros tri, beaucoup donné et on achète beaucoup beaucoup moins.

Tu as fais l'expérience de vivre avec 400€ ?
Je l'ai subie, pendant quasi 2 ans, 400€ étant une moyenne au doigt mouillé (mais qui inclue l'APL, par ex - j'étais trop jeune pour avoir droit au RSA). Violent au début parce que pas prêt du tout, mais ça a remis beaucoup de choses en question...pour le meilleur.
Sans aucune méchanceté, j'ai surtout l'impression que ça t'a rendu aigri.
Si tu as trouvé un mode de vie qui te convient, quelle chance! tu devrais être le plus heureux des hommes et laisser les autres à leurs vicissitudes.
S'il y a une leçon à retenir de Nietzsche, c'est qu'il ne faut surtout pas être un homme du ressentiment.
Je suis revenu dans une voie plus normale aujourd'hui, plus ou moins involontairement - et je ne peux pas la quitter sans casser beaucoup de choses que je n'ai pas envie de casser.

Si les autres ne me détruisaient pas ma planète en pleine conscience tout en détruisant au passage les vies de milliards d'exploités, peut-être que je suivrais Nietzsche.
Il me semble que ce qui menace le plus directement et le plus immédiatement la vie des plus fragiles et des plus pauvres aujourd'hui c'est l'idéologie écologiste.
Et quand bien même l'humanité venait à disparaître, quelle est fondamentalement le problème ? Autant qu'on sache, l'humanité n'a pas d'utilité particulière. D'autres espèces occuperaient sa niche écologique et ce serait une autre histoire, ni meilleure ni pire.
Je veux bien qu'on ait une conscience humaniste, je crois en avoir une, mais il ne faut quand même pas la prendre au sérieux au point de se gâcher la vie.
D'ailleurs, Nietzsche n'est au fond qu'une émanation des philosophies orientales (c'est un thème chez Rimbaud, aussi !), des philosophies orientales qui manient beaucoup mieux le fatalisme que nous. L'autre option, c'est la foi, bien sûr. Entre les deux, c'est un chaos de vanité et de malaise, inévitable.

SP42
Messages : 4849
Enregistré le : 24 juin 2013, 19:27

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par SP42 »

Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 09:07
___ a écrit :
23 juin 2020, 06:48
Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?
:super:

C'est ce que nous avons mis en place avec ma femme,la femme à la maison le mec au boulot ça frustre tout le monde et peux pénalisé celui qui reste a la maison en cas de séparation ou à la retraite en cas de décès de celui qui a toujours bossé . On a commencé à 28h chacun puis ma femme est passé a 17.5h et moi a 24h. Bon pas en se moment car elle est en congés mat mais on reprendra se rythme dès que possible.

Pour le besoin matériel complétement d'accord, ce qui nous a fait changé de vie c'est d'avoir des enfants et vouloir passé du temps avec eux, mais aussi notre second déménagement trois ans après le premier. On a rempli un 20m3 avec des cartons qu'on avait même pas ouvert en 3 ans.
Depuis on a fait un gros tri, beaucoup donné et on achète beaucoup beaucoup moins.

Tu as fais l'expérience de vivre avec 400€ ?
La sortie du foyer a été promue comme un épanouissement (comme si le travail et la régalade de bosser était une exclusivité masculine)... Mais combien s'épanouit hommes comme femmes ? En réalité, on a sortie la femme de son foyer en prétextant qu'elle était soumise à son homme (financièrement c'est vrai) pour en faire une femme... soumise à son patron, la faire consommer, et qui souvent fait double journée au retour à la maison. Au final, j'ai comme l'impression qu'elles y ont perdu, l'homme aussi, et la famille et les enfants aussi. Alors on me dira que beaucoup de femmes n'avaient pas le choix, restaient par défaut, parce que pas capable de partir... on parlera aussi des violences conjugales. C'est vrai, mais j'ai l'impression qu'on a fait l'extrême inverse...

Olaf (désolé je retiens ton ancien nom), c'est vrai l'indépendance financière, mais il faut le dire, se l'avouer, ne pas se cacher derrière un soi-disant épanouissement de faire un travail à la chaine ou un taf alimentaire, prétexter s'amuser à faire du tableau excel toute la journée. Je trouve ça un peu grotesque. Le nombre de gens qui se racontent des histoires à propos de leur taf qui serait épanouissant, mais qui en privé t'avoue le contraire.

Vergana, tu travailles dans quoi pour faire 24h ou 18h ? Quid de la retraite ?
A la rencontre du football pro et amateur

[url]www.soccerpopulaire.com[/url]

Vertaga
Messages : 370
Enregistré le : 05 juin 2012, 07:24

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Vertaga »

SP42 a écrit :
23 juin 2020, 10:23
Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 09:07
___ a écrit :
23 juin 2020, 06:48
Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?
:super:

C'est ce que nous avons mis en place avec ma femme,la femme à la maison le mec au boulot ça frustre tout le monde et peux pénalisé celui qui reste a la maison en cas de séparation ou à la retraite en cas de décès de celui qui a toujours bossé . On a commencé à 28h chacun puis ma femme est passé a 17.5h et moi a 24h. Bon pas en se moment car elle est en congés mat mais on reprendra se rythme dès que possible.

Pour le besoin matériel complétement d'accord, ce qui nous a fait changé de vie c'est d'avoir des enfants et vouloir passé du temps avec eux, mais aussi notre second déménagement trois ans après le premier. On a rempli un 20m3 avec des cartons qu'on avait même pas ouvert en 3 ans.
Depuis on a fait un gros tri, beaucoup donné et on achète beaucoup beaucoup moins.

Tu as fais l'expérience de vivre avec 400€ ?
La sortie du foyer a été promue comme un épanouissement (comme si le travail et la régalade de bosser était une exclusivité masculine)... Mais combien s'épanouit hommes comme femmes ? En réalité, on a sortie la femme de son foyer en prétextant qu'elle était soumise à son homme (financièrement c'est vrai) pour en faire une femme... soumise à son patron, la faire consommer, et qui souvent fait double journée au retour à la maison. Au final, j'ai comme l'impression qu'elles y ont perdu, l'homme aussi, et la famille et les enfants aussi. Alors on me dira que beaucoup de femmes n'avaient pas le choix, restaient par défaut, parce que pas capable de partir... on parlera aussi des violences conjugales. C'est vrai, mais j'ai l'impression qu'on a fait l'extrême inverse...

Olaf (désolé je retiens ton ancien nom), c'est vrai l'indépendance financière, mais il faut le dire, se l'avouer, ne pas se cacher derrière un soi-disant épanouissement de faire un travail à la chaine ou un taf alimentaire, prétexter s'amuser à faire du tableau excel toute la journée. Je trouve ça un peu grotesque. Le nombre de gens qui se racontent des histoires à propos de leur taf qui serait épanouissant, mais qui en privé t'avoue le contraire.

Vergana, tu travailles dans quoi pour faire 24h ou 18h ? Quid de la retraite ?
J'ai travaillé dans l'aéronautique puis dans les énergies nucléaire et renouvelable. je travail pour une société assez importante qui accepte les 80 ou 60% de travail sur une base 40h du coup ça fait 24h mais je suis remonté à 40h pendant le congé mat de ma femme.
Ma femme a changé de boulot pour diminuer en temps de travail car son entreprise acceptait pas.

Pour la retraite on touchera moins mais comme on dépense moins.
Ensuite on arrive a mettre plus d'argent de côté qu'avant en travaillant moins, on acheté une maison a la campagne avec plein de travaux (que je fais moi même), le prêt immobilier est plus faible que quand on habitait en centre ville.

On est autonome en légume de Juin à Novembre avec un jardin de 150m². Avec des voisins ont est en train de monté un projet on l'espère à l'échelle du hameau pour y faire pousser sur 1.5 hectares des arbres fruitiers et des légumes qui seront pour tous les gens du hameau mais aussi pour la cantine de l'école du village. Les fruits et légumes seront disponibles soient contre du temps soit contre de l'argent.

Tout ce que je dis je sais que ce n'est pas possible de le faire en centre ville.

Mais je suis presque certain qu'on pourrait grandement augmenter la production alimentaire des villes rien qu'en remplaçant tous les arbres par des arbres fruitiers, les arbustes par des framboisiers /cassis / groseilles / romarin..., les parterre de fleurs par de la menthe / sauge / topinambour... Tout ceci sont des plantes vivaces donc moins d'entretien. Et pour que les serres des villes continus de tourner pourquoi ne pas mettre des tomates, courgettes, poivrons... Avec les ilots de chaleur des ville les plantes pousseraient vraiment bien.

Voilà c'était mon moment utopie :) qui aurait peu être plus ça place dans le sujet sur la main verte.

rlan42
Messages : 336
Enregistré le : 15 juil. 2015, 15:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rlan42 »

Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 11:48
SP42 a écrit :
23 juin 2020, 10:23
Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 09:07
___ a écrit :
23 juin 2020, 06:48
Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?
:super:

C'est ce que nous avons mis en place avec ma femme,la femme à la maison le mec au boulot ça frustre tout le monde et peux pénalisé celui qui reste a la maison en cas de séparation ou à la retraite en cas de décès de celui qui a toujours bossé . On a commencé à 28h chacun puis ma femme est passé a 17.5h et moi a 24h. Bon pas en se moment car elle est en congés mat mais on reprendra se rythme dès que possible.

Pour le besoin matériel complétement d'accord, ce qui nous a fait changé de vie c'est d'avoir des enfants et vouloir passé du temps avec eux, mais aussi notre second déménagement trois ans après le premier. On a rempli un 20m3 avec des cartons qu'on avait même pas ouvert en 3 ans.
Depuis on a fait un gros tri, beaucoup donné et on achète beaucoup beaucoup moins.

Tu as fais l'expérience de vivre avec 400€ ?
La sortie du foyer a été promue comme un épanouissement (comme si le travail et la régalade de bosser était une exclusivité masculine)... Mais combien s'épanouit hommes comme femmes ? En réalité, on a sortie la femme de son foyer en prétextant qu'elle était soumise à son homme (financièrement c'est vrai) pour en faire une femme... soumise à son patron, la faire consommer, et qui souvent fait double journée au retour à la maison. Au final, j'ai comme l'impression qu'elles y ont perdu, l'homme aussi, et la famille et les enfants aussi. Alors on me dira que beaucoup de femmes n'avaient pas le choix, restaient par défaut, parce que pas capable de partir... on parlera aussi des violences conjugales. C'est vrai, mais j'ai l'impression qu'on a fait l'extrême inverse...

Olaf (désolé je retiens ton ancien nom), c'est vrai l'indépendance financière, mais il faut le dire, se l'avouer, ne pas se cacher derrière un soi-disant épanouissement de faire un travail à la chaine ou un taf alimentaire, prétexter s'amuser à faire du tableau excel toute la journée. Je trouve ça un peu grotesque. Le nombre de gens qui se racontent des histoires à propos de leur taf qui serait épanouissant, mais qui en privé t'avoue le contraire.

Vergana, tu travailles dans quoi pour faire 24h ou 18h ? Quid de la retraite ?
J'ai travaillé dans l'aéronautique puis dans les énergies nucléaire et renouvelable. je travail pour une société assez importante qui accepte les 80 ou 60% de travail sur une base 40h du coup ça fait 24h mais je suis remonté à 40h pendant le congé mat de ma femme.
Ma femme a changé de boulot pour diminuer en temps de travail car son entreprise acceptait pas.

Pour la retraite on touchera moins mais comme on dépense moins.
Ensuite on arrive a mettre plus d'argent de côté qu'avant en travaillant moins, on acheté une maison a la campagne avec plein de travaux (que je fais moi même), le prêt immobilier est plus faible que quand on habitait en centre ville.

On est autonome en légume de Juin à Novembre avec un jardin de 150m². Avec des voisins ont est en train de monté un projet on l'espère à l'échelle du hameau pour y faire pousser sur 1.5 hectares des arbres fruitiers et des légumes qui seront pour tous les gens du hameau mais aussi pour la cantine de l'école du village. Les fruits et légumes seront disponibles soient contre du temps soit contre de l'argent.

Tout ce que je dis je sais que ce n'est pas possible de le faire en centre ville.

Mais je suis presque certain qu'on pourrait grandement augmenter la production alimentaire des villes rien qu'en remplaçant tous les arbres par des arbres fruitiers, les arbustes par des framboisiers /cassis / groseilles / romarin..., les parterre de fleurs par de la menthe / sauge / topinambour... Tout ceci sont des plantes vivaces donc moins d'entretien. Et pour que les serres des villes continus de tourner pourquoi ne pas mettre des tomates, courgettes, poivrons... Avec les ilots de chaleur des ville les plantes pousseraient vraiment bien.

Voilà c'était mon moment utopie :) qui aurait peu être plus ça place dans le sujet sur la main verte.
Tu es sur la région de st etienne ? j'ai à peu prêt le même projet (jardin forestier) sur a peut prêt la même surface...

biboutitou
Messages : 2141
Enregistré le : 29 sept. 2014, 13:48

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par biboutitou »

:super: Vertaga....

De mon côté, bien moins avancé, on est arrivé avec ma compagne à ce qu'il y ait toujours qql'1 à la maison ( ce qu'elle et moi avons connu étant enfant).
Elle est à 25h, moi à 35h mais je fais des journées de 12h et des week-end (1/3).
Ça nous permet d'être dispo pour les sorties des enfants, moi de m'investir au foot des garçons, ma compagne comme parent d'élèves.

Time is money!

Vertaga
Messages : 370
Enregistré le : 05 juin 2012, 07:24

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Vertaga »

rlan42 a écrit :
23 juin 2020, 13:07
Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 11:48
SP42 a écrit :
23 juin 2020, 10:23
Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 09:07
___ a écrit :
23 juin 2020, 06:48
Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?
:super:

C'est ce que nous avons mis en place avec ma femme,la femme à la maison le mec au boulot ça frustre tout le monde et peux pénalisé celui qui reste a la maison en cas de séparation ou à la retraite en cas de décès de celui qui a toujours bossé . On a commencé à 28h chacun puis ma femme est passé a 17.5h et moi a 24h. Bon pas en se moment car elle est en congés mat mais on reprendra se rythme dès que possible.

Pour le besoin matériel complétement d'accord, ce qui nous a fait changé de vie c'est d'avoir des enfants et vouloir passé du temps avec eux, mais aussi notre second déménagement trois ans après le premier. On a rempli un 20m3 avec des cartons qu'on avait même pas ouvert en 3 ans.
Depuis on a fait un gros tri, beaucoup donné et on achète beaucoup beaucoup moins.

Tu as fais l'expérience de vivre avec 400€ ?
La sortie du foyer a été promue comme un épanouissement (comme si le travail et la régalade de bosser était une exclusivité masculine)... Mais combien s'épanouit hommes comme femmes ? En réalité, on a sortie la femme de son foyer en prétextant qu'elle était soumise à son homme (financièrement c'est vrai) pour en faire une femme... soumise à son patron, la faire consommer, et qui souvent fait double journée au retour à la maison. Au final, j'ai comme l'impression qu'elles y ont perdu, l'homme aussi, et la famille et les enfants aussi. Alors on me dira que beaucoup de femmes n'avaient pas le choix, restaient par défaut, parce que pas capable de partir... on parlera aussi des violences conjugales. C'est vrai, mais j'ai l'impression qu'on a fait l'extrême inverse...

Olaf (désolé je retiens ton ancien nom), c'est vrai l'indépendance financière, mais il faut le dire, se l'avouer, ne pas se cacher derrière un soi-disant épanouissement de faire un travail à la chaine ou un taf alimentaire, prétexter s'amuser à faire du tableau excel toute la journée. Je trouve ça un peu grotesque. Le nombre de gens qui se racontent des histoires à propos de leur taf qui serait épanouissant, mais qui en privé t'avoue le contraire.

Vergana, tu travailles dans quoi pour faire 24h ou 18h ? Quid de la retraite ?
J'ai travaillé dans l'aéronautique puis dans les énergies nucléaire et renouvelable. je travail pour une société assez importante qui accepte les 80 ou 60% de travail sur une base 40h du coup ça fait 24h mais je suis remonté à 40h pendant le congé mat de ma femme.
Ma femme a changé de boulot pour diminuer en temps de travail car son entreprise acceptait pas.

Pour la retraite on touchera moins mais comme on dépense moins.
Ensuite on arrive a mettre plus d'argent de côté qu'avant en travaillant moins, on acheté une maison a la campagne avec plein de travaux (que je fais moi même), le prêt immobilier est plus faible que quand on habitait en centre ville.

On est autonome en légume de Juin à Novembre avec un jardin de 150m². Avec des voisins ont est en train de monté un projet on l'espère à l'échelle du hameau pour y faire pousser sur 1.5 hectares des arbres fruitiers et des légumes qui seront pour tous les gens du hameau mais aussi pour la cantine de l'école du village. Les fruits et légumes seront disponibles soient contre du temps soit contre de l'argent.

Tout ce que je dis je sais que ce n'est pas possible de le faire en centre ville.

Mais je suis presque certain qu'on pourrait grandement augmenter la production alimentaire des villes rien qu'en remplaçant tous les arbres par des arbres fruitiers, les arbustes par des framboisiers /cassis / groseilles / romarin..., les parterre de fleurs par de la menthe / sauge / topinambour... Tout ceci sont des plantes vivaces donc moins d'entretien. Et pour que les serres des villes continus de tourner pourquoi ne pas mettre des tomates, courgettes, poivrons... Avec les ilots de chaleur des ville les plantes pousseraient vraiment bien.

Voilà c'était mon moment utopie :) qui aurait peu être plus ça place dans le sujet sur la main verte.
Tu es sur la région de st etienne ? j'ai à peu prêt le même projet (jardin forestier) sur a peut prêt la même surface...
Je suis en Touraine, bon courage pour ton projet :super:

Vertaga
Messages : 370
Enregistré le : 05 juin 2012, 07:24

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Vertaga »

biboutitou a écrit :
23 juin 2020, 13:56
:super: Vertaga....

De mon côté, bien moins avancé, on est arrivé avec ma compagne à ce qu'il y ait toujours qql'1 à la maison ( ce qu'elle et moi avons connu étant enfant).
Elle est à 25h, moi à 35h mais je fais des journées de 12h et des week-end (1/3).
Ça nous permet d'être dispo pour les sorties des enfants, moi de m'investir au foot des garçons, ma compagne comme parent d'élèves.

Time is money!
C'est clair le temps n'a pas de prix :super: Ca permets de faire tellement de chose a côté.

rlan42
Messages : 336
Enregistré le : 15 juil. 2015, 15:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rlan42 »

Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 14:07
rlan42 a écrit :
23 juin 2020, 13:07
Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 11:48
SP42 a écrit :
23 juin 2020, 10:23
Vertaga a écrit :
23 juin 2020, 09:07
___ a écrit :
23 juin 2020, 06:48
Sur la question de la femme au travail, il n'y a pas que l'épanouissement derrière la sortie du foyer : il y a aussi la volonté de pouvoir être indépendante matériellement des hommes - et donc, libre. C'est quand même plus que légitime.

C'est pour ça aussi que la réduction du temps de travail est importante : au lieu de faire 40 ou 50h par semaine par mâle comme dans le temps, il faudrait faire 20 ou 25h par semaine par personne... Au plus...

Et encore : faites l'expérience de vivre 6 mois en repartant de zéro avec 400 balles par mois. Vous allez faire un sacré tri dans vos besoins et prendre conscience de la superficialité de la plupart de ce qu'on produit et consomme (que vous aurez remplacé par mieux et moins cher).

A quoi bon continuer de produire autant de trucs dispensables, quand en plus la valeur ajoutée créée est captée par une archi-minorité d'égoïstes dégueulasses (99% de la richesse mondiale dans les mains d'1% de la population) ? Est-on vraiment heureux d'être du bétail ?
:super:

C'est ce que nous avons mis en place avec ma femme,la femme à la maison le mec au boulot ça frustre tout le monde et peux pénalisé celui qui reste a la maison en cas de séparation ou à la retraite en cas de décès de celui qui a toujours bossé . On a commencé à 28h chacun puis ma femme est passé a 17.5h et moi a 24h. Bon pas en se moment car elle est en congés mat mais on reprendra se rythme dès que possible.

Pour le besoin matériel complétement d'accord, ce qui nous a fait changé de vie c'est d'avoir des enfants et vouloir passé du temps avec eux, mais aussi notre second déménagement trois ans après le premier. On a rempli un 20m3 avec des cartons qu'on avait même pas ouvert en 3 ans.
Depuis on a fait un gros tri, beaucoup donné et on achète beaucoup beaucoup moins.

Tu as fais l'expérience de vivre avec 400€ ?
La sortie du foyer a été promue comme un épanouissement (comme si le travail et la régalade de bosser était une exclusivité masculine)... Mais combien s'épanouit hommes comme femmes ? En réalité, on a sortie la femme de son foyer en prétextant qu'elle était soumise à son homme (financièrement c'est vrai) pour en faire une femme... soumise à son patron, la faire consommer, et qui souvent fait double journée au retour à la maison. Au final, j'ai comme l'impression qu'elles y ont perdu, l'homme aussi, et la famille et les enfants aussi. Alors on me dira que beaucoup de femmes n'avaient pas le choix, restaient par défaut, parce que pas capable de partir... on parlera aussi des violences conjugales. C'est vrai, mais j'ai l'impression qu'on a fait l'extrême inverse...

Olaf (désolé je retiens ton ancien nom), c'est vrai l'indépendance financière, mais il faut le dire, se l'avouer, ne pas se cacher derrière un soi-disant épanouissement de faire un travail à la chaine ou un taf alimentaire, prétexter s'amuser à faire du tableau excel toute la journée. Je trouve ça un peu grotesque. Le nombre de gens qui se racontent des histoires à propos de leur taf qui serait épanouissant, mais qui en privé t'avoue le contraire.

Vergana, tu travailles dans quoi pour faire 24h ou 18h ? Quid de la retraite ?
J'ai travaillé dans l'aéronautique puis dans les énergies nucléaire et renouvelable. je travail pour une société assez importante qui accepte les 80 ou 60% de travail sur une base 40h du coup ça fait 24h mais je suis remonté à 40h pendant le congé mat de ma femme.
Ma femme a changé de boulot pour diminuer en temps de travail car son entreprise acceptait pas.

Pour la retraite on touchera moins mais comme on dépense moins.
Ensuite on arrive a mettre plus d'argent de côté qu'avant en travaillant moins, on acheté une maison a la campagne avec plein de travaux (que je fais moi même), le prêt immobilier est plus faible que quand on habitait en centre ville.

On est autonome en légume de Juin à Novembre avec un jardin de 150m². Avec des voisins ont est en train de monté un projet on l'espère à l'échelle du hameau pour y faire pousser sur 1.5 hectares des arbres fruitiers et des légumes qui seront pour tous les gens du hameau mais aussi pour la cantine de l'école du village. Les fruits et légumes seront disponibles soient contre du temps soit contre de l'argent.

Tout ce que je dis je sais que ce n'est pas possible de le faire en centre ville.

Mais je suis presque certain qu'on pourrait grandement augmenter la production alimentaire des villes rien qu'en remplaçant tous les arbres par des arbres fruitiers, les arbustes par des framboisiers /cassis / groseilles / romarin..., les parterre de fleurs par de la menthe / sauge / topinambour... Tout ceci sont des plantes vivaces donc moins d'entretien. Et pour que les serres des villes continus de tourner pourquoi ne pas mettre des tomates, courgettes, poivrons... Avec les ilots de chaleur des ville les plantes pousseraient vraiment bien.

Voilà c'était mon moment utopie :) qui aurait peu être plus ça place dans le sujet sur la main verte.
Tu es sur la région de st etienne ? j'ai à peu prêt le même projet (jardin forestier) sur a peut prêt la même surface...
Je suis en Touraine, bon courage pour ton projet :super:
merci, tout pareil ! :super:

Faiseur de Tresses
Messages : 14630
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Faiseur de Tresses »

Michel-Ange a écrit :
23 juin 2020, 10:18
Il me semble que ce qui menace le plus directement et le plus immédiatement la vie des plus fragiles et des plus pauvres aujourd'hui c'est l'idéologie écologiste.
C'est pas possible de laisser passer ça, alors que ce sont justement les plus démunis qui souffrent les premiers de bouleversements environnementaux et de la pollution. Au passage, on n'a jamais arrêter d'exploiter des enfants, notamment dans les mines, on a juste préféré exploiter des enfants pauvres dans d'autres pays. La faute à "l'idéologie écologiste", là aussi ?
Michel-Ange a écrit :
23 juin 2020, 10:18
Et quand bien même l'humanité venait à disparaître, quelle est fondamentalement le problème ? Autant qu'on sache, l'humanité n'a pas d'utilité particulière. D'autres espèces occuperaient sa niche écologique et ce serait une autre histoire, ni meilleure ni pire.
Quand on voit les énergumènes dans ton genre, on peut en effet difficilement penser que ce serait un problème, peut-être même une amélioration.
"Si on aime la liberté, on aime - c'est pas on supporte - on aime les risques qui vont avec." Étienne Klein
"The freedom to make my own mistakes was all I ever wanted." Mance Rayder

Image

Faiseur de Tresses
Messages : 14630
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Faiseur de Tresses »

@Vertaga

Ton exemple, comme celui de ZDV, est super intéressant et motivant.

Par contre, il n'est malheureusement pas généralisable à grande échelle, tout simplement par manque d'espace habitable. Du coup je serai plus enclin à vouloir aller dans la direction des idées que tu développes pour la ville, et tous les exemples de jardiniers citadins qu'on peut voir fleurir sur le thread "main verte."
"Si on aime la liberté, on aime - c'est pas on supporte - on aime les risques qui vont avec." Étienne Klein
"The freedom to make my own mistakes was all I ever wanted." Mance Rayder

Image

Michel-Ange
Messages : 4906
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Faiseur de Tresses a écrit :
23 juin 2020, 14:45
Michel-Ange a écrit :
23 juin 2020, 10:18
Et quand bien même l'humanité venait à disparaître, quelle est fondamentalement le problème ? Autant qu'on sache, l'humanité n'a pas d'utilité particulière. D'autres espèces occuperaient sa niche écologique et ce serait une autre histoire, ni meilleure ni pire.
Quand on voit les énergumènes dans ton genre, on peut en effet difficilement penser que ce serait un problème, peut-être même une amélioration.
Dame, en ce moment qu'on a un _____ cool et plaisant dans la discussion, il faut que tu sois d'une humeur massacrante, désagréable et (particulièrement) vindicatif. Arrivera-t-on un jour à avoir tout le monde de bonne humeur en même temps ? voire Alexsio et Cleminem optimistes… Peut-être au lendemain de notre victoire en Coupe de France ?... Nous verrons cela.

___
Messages : 17952
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
23 juin 2020, 10:18
Il me semble que ce qui menace le plus directement et le plus immédiatement la vie des plus fragiles et des plus pauvres aujourd'hui c'est l'idéologie écologiste.
Faudra que tu m'expliques pourquoi, et en quoi les idées écolos (qui sont loin d'être fusionnées dans une idéologie cohérente...) sont plus violentes pour les faibles qu'un capitalisme dérégulé qui aboutit à des horreurs telles qu'on en voit dans le delta du Niger, en Amazonie, etc., etc - le pire étant à venir avec la disparition rapide des équilibres climatiques et la privatisation du vivant, qui peuvent aboutir à rien moins que l'oblitération de la capacité à faire pousser quoi que ce soit de manière autonome...
Michel-Ange a écrit :
23 juin 2020, 10:18
Et quand bien même l'humanité venait à disparaître, quelle est fondamentalement le problème ? Autant qu'on sache, l'humanité n'a pas d'utilité particulière. D'autres espèces occuperaient sa niche écologique et ce serait une autre histoire, ni meilleure ni pire.
Je veux bien qu'on ait une conscience humaniste, je crois en avoir une, mais il ne faut quand même pas la prendre au sérieux au point de se gâcher la vie.
D'ailleurs, Nietzsche n'est au fond qu'une émanation des philosophies orientales (c'est un thème chez Rimbaud, aussi !), des philosophies orientales qui manient beaucoup mieux le fatalisme que nous. L'autre option, c'est la foi, bien sûr. Entre les deux, c'est un chaos de vanité et de malaise, inévitable.
Qui parle de gâcher sa vie ? Au contraire, il s'agit de la défendre. Les catastrophes climatiques et leurs répercussions sur la vie humaine, ce n'est pas que dans le tiers-monde et ce n'est pas pour après le jugement dernier : c'est ici et maintenant. La destruction d'endroits que j'aime, c'est en ce moment. L'explosion des maladies liées à la pollution et à la malbouffe, on est en plein dedans. La pénurie d'eau et peut-être de terres agricoles, elle est pour bientôt. Non seulement je vais en prendre plein la gueule dans les 40 prochaines années (si je vais au bout de mon espérance de vie) et rien que par égoïsme j'aurais toutes les raisons de me rebiffer, mais pareillement pour tous ceux que j'aime, à commencer par mon fils. Certes, dans 65 millions d'années, y aura d'autres dinosaures à notre place. Mais qu'est-ce qu'on en a à foutre ?

Je comprends qu'on soit fataliste -et je le suis - face aux incidents de la vie, face à l'inéluctabilité de la vieillesse et de la mort, face aux mouvements telluriques et célestes, etc. Mais bon sang : ça n'est pas une météorite tombée du ciel qui nous tue, mais nous-mêmes, en pleine conscience ! Y a jamais rien eu de fatal, dans une organisation humaine. Pourquoi devrions-nous céder au nihilisme ?

Punky
Messages : 17068
Enregistré le : 30 juil. 2005, 11:50
Localisation : Saint-Priest Manissieux

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Punky »

Faiseur de Tresses a écrit :
23 juin 2020, 14:53
@Vertaga

Ton exemple, comme celui de ZDV, est super intéressant et motivant.

Par contre, il n'est malheureusement pas généralisable à grande échelle, tout simplement par manque d'espace habitable. Du coup je serai plus enclin à vouloir aller dans la direction des idées que tu développes pour la ville, et tous les exemples de jardiniers citadins qu'on peut voir fleurir sur le thread "main verte."
L'espace peut se trouver, même en ville. J'ai remarqué que dans certaines copropriétés qui disposent d'espaces verts, se développe le concept de grandes jardinières avec des plantes potagères en libre service. Et je trouve l’idée vraiment géniale. Quelques personnes s'occupent de l'entretien et chaque copropriétaire peut ensuite venir se servir librement.
Agent immobilier sur la région lyonnaise.

Verrouillé