[HS] Le topic des bedephiles

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

GreenPeace
Messages : 6699
Enregistré le : 25 avr. 2007, 13:12
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par GreenPeace »

vermeer a écrit :
GreenPeace a écrit : hihi, on n'est jamais d'accord sur les questions plastiques. ;-)

Oui, oui, ok, sur les artistes qui ne font que répéter la même chose toute leur vie... mais bon quand c'est pas bon dès le départ... :mrgreen: Et puis, il y en a quand même quelques-uns pour résister à la routine de la vieillesse...

Druillet, je suis d'accord pour le sauver, on est à la frontière de l'art brut et j'ai toujours une grande fascination pour ça et pour la sincérité naïve que ça exprime.
Mais bilal, il a vraiment rien dans le crayon, c'est typiquement le dessinateur pour les gens qui n'aiment pas le dessin. le truc bien sage, bien monocorde avec le petit rehaut de blanc de ci de là pour faire joli. Pouah ! :mrgreen:
Et dire qu'il n'était même pas dans ma liste. Mais tu vas finir par me le faire aimer ;)
Après j'espère que tu dessines toi-même pour dire qu'il n'a rien dans le crayon. Je me rappelle avoir vu ses décors et costumes dans le Roméo et Juliette de Préljocaj. Univers particulier.
Pour revenir au sujet. En 88 j'ai squatté avec des potes juste au dessus d'un des ateliers de Libertore "Rank Xerox" à Rome, jamais été aussi "proche" de quelqu'un dont j'aimais le travail à ce moment là, mais que j'ai perdu de vue depuis.
Il est peut-être bon décorateur, je ne me prononcerai pas là dessus n'étant pas moi même décorateur. ;-)

Liberatore, et ben voilà ! on va être d'accord ! (voire même je pourrais bien être jaloux de ton squat à Rome ).
Plus globalement, je trouve la bd italienne assez sous-estimée en France alors qu'il y a vraiment du très très lourd ( Manara, Baldazzini, Crepax, Magnus, etc. ) sans doute parce que pas assez cérébrale.


(@ pitch, merci pour les tuyaux... )
[size=85][url=http://www.faucon.net][b]du bruit à dessein[/b] \ [b]une image qui m'enchante[/b] \ [b]grenouille en trompette[/b][/url][/size]

Asse of Spades
Messages : 18184
Enregistré le : 23 janv. 2006, 09:20
Localisation : 33 Acacia Avenue
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Asse of Spades »

GreenPeace a écrit :
vermeer a écrit :
GreenPeace a écrit :
vermeer a écrit :
Asse Of Spades a écrit : Marvel old school team :super:
J'ajoute dans un style différent, Philippe Druillet et Enki Bilal :)
2 monuments!
Pas d'acc. ! :mrgreen:

Bilal ça va faire 40 ans qu'il pond le même dessin glacé, plat et sans aucune inventivité. Typiquement le genre de bd pour télérama. Druillet, je suis plus indulgent en raison de son rôle historique dans Métal Hurlant mais j'ai essayé récemment de me replonger dedans et c'est assez illisible bien que évidemment beaucoup plus généreux que l'escroquerie Bilal...
Ils ont tous les deux inventé un trait, crée un style, laissé une marque, que Bilal ne fasse que se répéter est un piège commun à beaucoup de "monuments" et pas que dans le domaine de la BD. La dernière chose vue de lui est son film "Immortel". Très déçu.
Yves Michaud, grand critique d'art disait "les grands artistes ne développent finalement que 2 ou 3 thèmes au maximum", alors je ne sais pas dans 2 siècles mais aujourd'hui ça reste deux grandes figures de la BD.
hihi, on n'est jamais d'accord sur les questions plastiques. ;-)

Oui, oui, ok, sur les artistes qui ne font que répéter la même chose toute leur vie... mais bon quand c'est pas bon dès le départ... :mrgreen: Et puis, il y en a quand même quelques-uns pour résister à la routine de la vieillesse...

Druillet, je suis d'accord pour le sauver, on est à la frontière de l'art brut et j'ai toujours une grande fascination pour ça et pour la sincérité naïve que ça exprime.
Mais bilal, il a vraiment rien dans le crayon, c'est typiquement le dessinateur pour les gens qui n'aiment pas le dessin. le truc bien sage, bien monocorde avec le petit rehaut de blanc de ci de là pour faire joli. Pouah ! :mrgreen:
Sauf que Bilal, c'est anatomiquement parfait ! Et quand je regarde la meuf mal foutue sur la pochette Lady Boy machin, je ne lirai pas direct :)
Image

mononoké
Messages : 2628
Enregistré le : 18 avr. 2015, 07:12
Localisation : 42000

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par mononoké »

GreenPeace a écrit :
Plus globalement, je trouve la bd italienne assez sous-estimée en France alors qu'il y a vraiment du très très lourd ( Manara, Baldazzini, Crepax, Magnus, etc. ) sans doute parce que pas assez cérébrale.
completement d'accord avec ça, particulièrement pour Magnus qui a fait des merveilles de BD populaire pendant des années (en France souvent publiées dans des pockets, et souvent sous des pseudos...)
et puis Mattotti ou Mattioli aussi, dans des styles radicalement différents l'un de l'autre, etc etc

guinnesstime
Messages : 11164
Enregistré le : 28 juil. 2005, 10:08
Localisation : Chardonnay - Pinot Noir, ça cause non ?

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par guinnesstime »

Asse Of Spades a écrit : Sauf que Bilal, c'est anatomiquement parfait ! Et quand je regarde la meuf mal foutue sur la pochette Lady Boy machin, je ne lirai pas direct :)
alors que pour le coup, avec Edika t'as la trique garantie :mrgreen:
Image
PHALLIC MASTRE
FORT et VERT

Fier d'être un bâtard né dans la Capitale des Taudis.

GreenPeace
Messages : 6699
Enregistré le : 25 avr. 2007, 13:12
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par GreenPeace »

Asse Of Spades a écrit :
GreenPeace a écrit :
vermeer a écrit :
GreenPeace a écrit :
vermeer a écrit :
Asse Of Spades a écrit : Marvel old school team :super:
J'ajoute dans un style différent, Philippe Druillet et Enki Bilal :)
2 monuments!
Pas d'acc. ! :mrgreen:

Bilal ça va faire 40 ans qu'il pond le même dessin glacé, plat et sans aucune inventivité. Typiquement le genre de bd pour télérama. Druillet, je suis plus indulgent en raison de son rôle historique dans Métal Hurlant mais j'ai essayé récemment de me replonger dedans et c'est assez illisible bien que évidemment beaucoup plus généreux que l'escroquerie Bilal...
Ils ont tous les deux inventé un trait, crée un style, laissé une marque, que Bilal ne fasse que se répéter est un piège commun à beaucoup de "monuments" et pas que dans le domaine de la BD. La dernière chose vue de lui est son film "Immortel". Très déçu.
Yves Michaud, grand critique d'art disait "les grands artistes ne développent finalement que 2 ou 3 thèmes au maximum", alors je ne sais pas dans 2 siècles mais aujourd'hui ça reste deux grandes figures de la BD.
hihi, on n'est jamais d'accord sur les questions plastiques. ;-)

Oui, oui, ok, sur les artistes qui ne font que répéter la même chose toute leur vie... mais bon quand c'est pas bon dès le départ... :mrgreen: Et puis, il y en a quand même quelques-uns pour résister à la routine de la vieillesse...

Druillet, je suis d'accord pour le sauver, on est à la frontière de l'art brut et j'ai toujours une grande fascination pour ça et pour la sincérité naïve que ça exprime.
Mais bilal, il a vraiment rien dans le crayon, c'est typiquement le dessinateur pour les gens qui n'aiment pas le dessin. le truc bien sage, bien monocorde avec le petit rehaut de blanc de ci de là pour faire joli. Pouah ! :mrgreen:
Sauf que Bilal, c'est anatomiquement parfait ! Et quand je regarde la meuf mal foutue sur la pochette Lady Boy machin, je ne lirai pas direct :)
C'est parfait mais c'est froid. Ma formule "rien dans le crayon" était violente et excessive, je le reconnais. Il maitrise son métier, cela va de soi. Pour essayer de préciser, je vais comparer la carpe et le lapin. Pour moi, un mec comme Reiser est infiniment meilleur que Bilal parce qu'il y a de la vie dans la trait, ça vibre, ça swingue, on n'est pas à la morgue à faire de la dissection anatomique.
[size=85][url=http://www.faucon.net][b]du bruit à dessein[/b] \ [b]une image qui m'enchante[/b] \ [b]grenouille en trompette[/b][/url][/size]

GreenPeace
Messages : 6699
Enregistré le : 25 avr. 2007, 13:12
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par GreenPeace »

mononoké a écrit :
GreenPeace a écrit :
Plus globalement, je trouve la bd italienne assez sous-estimée en France alors qu'il y a vraiment du très très lourd ( Manara, Baldazzini, Crepax, Magnus, etc. ) sans doute parce que pas assez cérébrale.
completement d'accord avec ça, particulièrement pour Magnus qui a fait des merveilles de BD populaire pendant des années (en France souvent publiées dans des pockets, et souvent sous des pseudos...)
et puis Mattotti ou Mattioli aussi, dans des styles radicalement différents l'un de l'autre, etc etc
ha ouais Mattioli, j'adore, du coup je ressors de ma bibliothèque les très belles rééditions de l'association :)

Image
[size=85][url=http://www.faucon.net][b]du bruit à dessein[/b] \ [b]une image qui m'enchante[/b] \ [b]grenouille en trompette[/b][/url][/size]

Vermeer
Messages : 1796
Enregistré le : 26 janv. 2015, 21:07
Localisation : Père Lachaise....enfin....50 m à l'extérieur

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Vermeer »

Reiser et Bilal, c'est trop différend pour être comparé. (j'adore Reiser)
Tu n'es pas décorateur, donc j'en déduit que tu es dessinateur :malin1:

Magnus ça vibre? dans le sujet OK mais dans le dessin, pour le coup ça fait plastique (dans le sens du dérivé du pétrole hein)? OK le noir et blanc tout de suite ça donne de la profondeur, "par ci par là".
Bon j'exagère aussi :hehe: .
Manara le dessin (des corps féminins) est parfait, mais fait qu'elles se ressemblent toutes. Trop parfait?
Toutes celles que tu cites sont assez orientées cul, la vibration doit venir de là.
Le sculpteur Arman sur sa tombe au Père Lachaise : Enfin seul!

Asse of Spades
Messages : 18184
Enregistré le : 23 janv. 2006, 09:20
Localisation : 33 Acacia Avenue
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Asse of Spades »

GreenPeace a écrit :
Asse Of Spades a écrit :
GreenPeace a écrit :
vermeer a écrit :
GreenPeace a écrit :
vermeer a écrit :
Asse Of Spades a écrit : Marvel old school team :super:
J'ajoute dans un style différent, Philippe Druillet et Enki Bilal :)
2 monuments!
Pas d'acc. ! :mrgreen:

Bilal ça va faire 40 ans qu'il pond le même dessin glacé, plat et sans aucune inventivité. Typiquement le genre de bd pour télérama. Druillet, je suis plus indulgent en raison de son rôle historique dans Métal Hurlant mais j'ai essayé récemment de me replonger dedans et c'est assez illisible bien que évidemment beaucoup plus généreux que l'escroquerie Bilal...
Ils ont tous les deux inventé un trait, crée un style, laissé une marque, que Bilal ne fasse que se répéter est un piège commun à beaucoup de "monuments" et pas que dans le domaine de la BD. La dernière chose vue de lui est son film "Immortel". Très déçu.
Yves Michaud, grand critique d'art disait "les grands artistes ne développent finalement que 2 ou 3 thèmes au maximum", alors je ne sais pas dans 2 siècles mais aujourd'hui ça reste deux grandes figures de la BD.
hihi, on n'est jamais d'accord sur les questions plastiques. ;-)

Oui, oui, ok, sur les artistes qui ne font que répéter la même chose toute leur vie... mais bon quand c'est pas bon dès le départ... :mrgreen: Et puis, il y en a quand même quelques-uns pour résister à la routine de la vieillesse...

Druillet, je suis d'accord pour le sauver, on est à la frontière de l'art brut et j'ai toujours une grande fascination pour ça et pour la sincérité naïve que ça exprime.
Mais bilal, il a vraiment rien dans le crayon, c'est typiquement le dessinateur pour les gens qui n'aiment pas le dessin. le truc bien sage, bien monocorde avec le petit rehaut de blanc de ci de là pour faire joli. Pouah ! :mrgreen:
Sauf que Bilal, c'est anatomiquement parfait ! Et quand je regarde la meuf mal foutue sur la pochette Lady Boy machin, je ne lirai pas direct :)
C'est parfait mais c'est froid. Ma formule "rien dans le crayon" était violente et excessive, je le reconnais. Il maitrise son métier, cela va de soi. Pour essayer de préciser, je vais comparer la carpe et le lapin. Pour moi, un mec comme Reiser est infiniment meilleur que Bilal parce qu'il y a de la vie dans la trait, ça vibre, ça swingue, on n'est pas à la morgue à faire de la dissection anatomique.
Le style est différent mais je trouve que ce que fait Raiser est anatomiquement parfait dans son univers :mrgreen:
Edika, c'est pas comme il n'avait pas fait exprès d'exagérer certains détails :malin1:
Image

Ulysse42
Messages : 4804
Enregistré le : 22 oct. 2009, 01:19
Localisation : Bangkok, Thaïlande

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Ulysse42 »

Comment parler de BD italienne sans évoquer Milo Manara. Il y a plusieurs vieux mastres qui vont se retrouver émus à l’évocation de ce nom :ange:

Sinon au rayon BD pas connue mais que j'ai beaucoup aimé, si vous aimez la mafia et la SF, Fatum, qui mériterai une belle adaptation cinématographique voir un roman, comme il y a beaucoup d'idées à développer mais malheureusement que 5 albums.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fatum_%28 ... %C3%A9e%29
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Heureux qui comme Ulysse a vu 100 paysages, et puis a retrouvé, après maintes traversées, le pays des vertes années. Par un petit matin d'été, quand le soleil vous chante au cœur qu'elle est belle la liberté

Asse of Spades
Messages : 18184
Enregistré le : 23 janv. 2006, 09:20
Localisation : 33 Acacia Avenue
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Asse of Spades »

GreenPeace a écrit :
Asse Of Spades a écrit :
GreenPeace a écrit :
vermeer a écrit :
GreenPeace a écrit :
vermeer a écrit :
Asse Of Spades a écrit : Marvel old school team :super:
J'ajoute dans un style différent, Philippe Druillet et Enki Bilal :)
2 monuments!
Pas d'acc. ! :mrgreen:

Bilal ça va faire 40 ans qu'il pond le même dessin glacé, plat et sans aucune inventivité. Typiquement le genre de bd pour télérama. Druillet, je suis plus indulgent en raison de son rôle historique dans Métal Hurlant mais j'ai essayé récemment de me replonger dedans et c'est assez illisible bien que évidemment beaucoup plus généreux que l'escroquerie Bilal...
Ils ont tous les deux inventé un trait, crée un style, laissé une marque, que Bilal ne fasse que se répéter est un piège commun à beaucoup de "monuments" et pas que dans le domaine de la BD. La dernière chose vue de lui est son film "Immortel". Très déçu.
Yves Michaud, grand critique d'art disait "les grands artistes ne développent finalement que 2 ou 3 thèmes au maximum", alors je ne sais pas dans 2 siècles mais aujourd'hui ça reste deux grandes figures de la BD.
hihi, on n'est jamais d'accord sur les questions plastiques. ;-)

Oui, oui, ok, sur les artistes qui ne font que répéter la même chose toute leur vie... mais bon quand c'est pas bon dès le départ... :mrgreen: Et puis, il y en a quand même quelques-uns pour résister à la routine de la vieillesse...

Druillet, je suis d'accord pour le sauver, on est à la frontière de l'art brut et j'ai toujours une grande fascination pour ça et pour la sincérité naïve que ça exprime.
Mais bilal, il a vraiment rien dans le crayon, c'est typiquement le dessinateur pour les gens qui n'aiment pas le dessin. le truc bien sage, bien monocorde avec le petit rehaut de blanc de ci de là pour faire joli. Pouah ! :mrgreen:
Sauf que Bilal, c'est anatomiquement parfait ! Et quand je regarde la meuf mal foutue sur la pochette Lady Boy machin, je ne lirai pas direct :)
C'est parfait mais c'est froid. .............., on n'est pas à la morgue à faire de la dissection anatomique.
Ah ouais, mais moi c'est ça qui me plait justement :mrgreen:

Cadeaux :

Image

Image
Image

Marat Izmailov
Messages : 2847
Enregistré le : 12 janv. 2009, 20:26
Localisation : Bas-en-Basset / Lille

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Marat Izmailov »

> AoS

Ton travail me fait penser à Holbein le Jeune et Dürer :

Image

Image

jimi83
Messages : 575
Enregistré le : 19 août 2011, 19:38

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par jimi83 »

Image

François Bourgeon: "les passagers du vent", "le cycle de cyann"(SF), "Les compagnons du crepuscule", etc...

Je ne sais pas quoi dire sur les bd de Bourgeon sinon que de vous les conseiller fortement. :amen:

Asse of Spades
Messages : 18184
Enregistré le : 23 janv. 2006, 09:20
Localisation : 33 Acacia Avenue
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Asse of Spades »

Marat Izmailov a écrit :> AoS

Ton travail me fait penser à Holbein le Jeune et Dürer :

Image

Image
Oui, Dürer est clairement une de mes influences principales :)
Image

Vermeer
Messages : 1796
Enregistré le : 26 janv. 2015, 21:07
Localisation : Père Lachaise....enfin....50 m à l'extérieur

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Vermeer »

C'est sûr qu'il y a pire comme référence.
Le sculpteur Arman sur sa tombe au Père Lachaise : Enfin seul!

enfer vert
Messages : 1218
Enregistré le : 08 juil. 2005, 23:32
Localisation : En pleine dépression fotballistique...

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par enfer vert »

Grand amateur de BDs aussi, j'ai la chance de travailler dans une médiathèque, ça aide pour en lire un max à la maison le soir :malin1:
Mes p'tits coups de coeur du moment :
Guy Delisle, un style graphique simple mais une façon de croquer les situations exceptionnelle
Image

Eric Corbeyran, et ses BDs historiques sur 14-18
Image

Edouard Cour et sa vision ( :hehe: ) de la mythologie
Image
Image

GreenPeace
Messages : 6699
Enregistré le : 25 avr. 2007, 13:12
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par GreenPeace »

vermeer a écrit :Reiser et Bilal, c'est trop différend pour être comparé. (j'adore Reiser)
Tu n'es pas décorateur, donc j'en déduit que tu es dessinateur :malin1:

Magnus ça vibre? dans le sujet OK mais dans le dessin, pour le coup ça fait plastique (dans le sens du dérivé du pétrole hein)? OK le noir et blanc tout de suite ça donne de la profondeur, "par ci par là".
Bon j'exagère aussi :hehe: .
Manara le dessin (des corps féminins) est parfait, mais fait qu'elles se ressemblent toutes. Trop parfait?
Toutes celles que tu cites sont assez orientées cul, la vibration doit venir de là.
Voilà, c'est ça, Bilal ça bande flasque, Manara ça ondule. :mrgreen:

La comparaison avec Reiser était évidemment caricaturale ; j'avais anticipé le reproche en parlant de la carpe et du lapin, ou du coq et de l’âne. C'était pour essayer de mieux me faire comprendre.

Mais Magnus c'est encore moins comparable, l'intention n'a rien à voir, c'est un autre univers, l'enjeu ne se situe pas dans la vibration du trait. On est là dans l'exaltation de la ligne claire, une sorte de sophistication de la simplicité, si cet oxymore est parlant, une recherche de pureté de la ligne qui doit faire oublier le geste. Au contraire Bilal veut montrer son dessin, étaler son savoir-faire, il y a comme une boursouflure du geste mais qui paradoxalement n'aboutit que sur des figures figées et désincarnées. Et plus il en met des couches, et plus ça s’aplatit.

Tu remarques que mes références sont très orientées cul. Certes, je dois le reconnaitre. Il faudrait cogiter sur la question, parce que là comme ça je ne saurais l'expliquer mais sans doute que pour moi le dessin relève du sexuel. On développera une autre fois. :happy1:

Pour revenir sur Manara, toi qui t'intéresses aux choses de l'art, je te conseille vivement la lecture de son dernier bouquin sur la vie du Caravage qui est une fantastique réussite. Le sujet évidemment lui correspond parfaitement bien… Sa vision du Rome de l'époque est saisissante et ça ne parle pas que de cul.

Image

@AoS : Ayant un peu deviné ton univers, parler de morgue était évidemment une perche. ;-) :mrgreen:
[size=85][url=http://www.faucon.net][b]du bruit à dessein[/b] \ [b]une image qui m'enchante[/b] \ [b]grenouille en trompette[/b][/url][/size]

osvaldopiazzolla
Messages : 20653
Enregistré le : 29 août 2005, 14:05

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par osvaldopiazzolla »

Heu les gars, vous savez que la BD s'est très légèrement renouvelée depuis les années 80? :mrgreen:
Jonathan, on t'aime, on t'adore, ne pars pas, tu es magique!

Danish
Messages : 26459
Enregistré le : 01 août 2005, 22:29
Localisation : Saint-Etienne Centre
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Danish »

pitchdobrasil a écrit :
GreenPeace a écrit : Je ne parlerai pas vraiment de genre favori mais disons que j'ai été élevé dans un environnement franco-belge classique et qu'en vieillissant mon intérêt s'est surtout porté sur la bd indépendante européenne et underground us. Pour que ça me plaise, il faut qu'il y est du cul et de la drogue et/ou une ambition originale au niveau graphique (trait et/ou composition). (En vrac et toutes générations confondues voici quelques références majeures pour moi : Crumb, Fred, Pichard, Manara, Magnus, Ayrolles, Boucq, etc. les mecs qui me viennent à l'esprit en écrivant mais il y en a beaucoup, beaucoup d'autres etc. )

Pour affiner le truc, le premier manga qui m'a vraiment plu et que j'ai lu cet été c'est ça : :mrgreen:
J'ai bien aimé le dessin un peu grosse brutasse et le délire débile du scénario.

Sinon, pour lady snow blood, je crois que ce qui fait sa renommée c'est aussi qu'il est cité par Tarantino comme une des sources d'inspiration de killbil.
Je te recommande le cultissime Great Teacher Onizuka, qui mélange beaucoup de ces éléments. Et Desert Punk.
Sans vouloir te faire opposition, je pense que GTO, malgré ses évidentes qualités, nécessite un certain nombre de connaissances sur la culture japonaise pour être pleinement appréhendé. Ce n'est pas un titre que je recommanderai pour une initiation au manga, il est trop "japonisé" pour un néophyte qui y perdrait beaucoup de la sa saveur.

Perso, vu ce que nous dit Greenpeace, je pense qu'un titre comme GUNNM serait tout indiqué pour se faire une idée du style manga.

Image

Dans un monde post-apocalytpique, une ville dépotoir, la Décharge grouille au dessous de Zalem, la cité suspendue et inaccessible.
Dans ce coupe-groge géant qu'est la Décharge, un médecin nommé Ido découvre les restes d'un cyborg féminin qu'il nomme Gally. La jeune robot, amnésique, réapprend alors à vivre dans ce marasme tout en se révélant des aptitudes surnaturelles au combat.
D'où vient-elle ? Qui est-elle ? Un fil rouge mystérieux au sein d'un univers riche et violent, à la croisée entre Blade Runner, New York 1997, Mad Max et Metal Hurlant.

Les thèmes abordés sont profonds, les personnages complexes, les scénes d'action frénétioques, le dessin superbe.
Un véritable must-read pour qui aime la SF et l'univers cyberpunk (et même sans cà d'ailleurs).

Image
Image
Image

___
Messages : 17452
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par ___ »

Le dessin, et même les arts graphiques en général, ce sont vraiment des domaines que je n'arrive pas à explorer. Ça vient pas. Mais en tant que "spectateur", la question esthétique est importante : je n'ai jamais réussi à lire une BD d'Enki Bilal, par exemple, parce que je trouve ça trop froid. C'est certes précis, mais ça ne me semble pas assez vivant dans le dessin - ou même celui que jimi83 met en avant, c'est trop lisse à mon goût.

Ça fait écho d'ailleurs à des débats qu'on peut avoir sur l’esthétique graphique dans les jeux vidéos. Le dessin qui se veut réaliste, c'est pour moi comme une sorte de copie imparfaite. Je trouve plus intéressant un dessinateur qui s'affranchit d'un réalisme forcé pour aller sur un univers graphique vraiment particulier - d'autant qu'en dessin comme en théâtre (un art que je maîtrise mieux), il suffit d'un indice pour que le spectateur reconstruise et voie de lui-même l'objet réel.

thesnakke
Messages : 5955
Enregistré le : 11 juil. 2011, 23:36

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par thesnakke »

Ravi de voir le succès de ce thread, par contre je suis assez surpris de ne pas voir mentionné des BD peut-être plus "grand public" mais néanmoins (selon moi) excellentes.
Je citais notamment dans mon premier message Blueberry que j'ai découvert assez jeune et que je relis avec plaisir régulièrement, je suis aussi surpris de ne pas voir des BD comme La quête de l'oiseau du temps, XIII, Peter Pan, Blacksad, De capes et de crocs, Thorgal ou Largo Winch.
Ok on est dans la BD plus classique mais pour certaines c'est un vrai régal, je suis le seul?
Je crois que je me suis coupé la gencive avec un grumeau cuit. C'est possible ou pas ?

Faiseur de Tresses
Messages : 13605
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Faiseur de Tresses »

Danish a écrit :
pitchdobrasil a écrit :
GreenPeace a écrit : Je ne parlerai pas vraiment de genre favori mais disons que j'ai été élevé dans un environnement franco-belge classique et qu'en vieillissant mon intérêt s'est surtout porté sur la bd indépendante européenne et underground us. Pour que ça me plaise, il faut qu'il y est du cul et de la drogue et/ou une ambition originale au niveau graphique (trait et/ou composition). (En vrac et toutes générations confondues voici quelques références majeures pour moi : Crumb, Fred, Pichard, Manara, Magnus, Ayrolles, Boucq, etc. les mecs qui me viennent à l'esprit en écrivant mais il y en a beaucoup, beaucoup d'autres etc. )

Pour affiner le truc, le premier manga qui m'a vraiment plu et que j'ai lu cet été c'est ça : :mrgreen:
J'ai bien aimé le dessin un peu grosse brutasse et le délire débile du scénario.

Sinon, pour lady snow blood, je crois que ce qui fait sa renommée c'est aussi qu'il est cité par Tarantino comme une des sources d'inspiration de killbil.
Je te recommande le cultissime Great Teacher Onizuka, qui mélange beaucoup de ces éléments. Et Desert Punk.
Sans vouloir te faire opposition, je pense que GTO, malgré ses évidentes qualités, nécessite un certain nombre de connaissances sur la culture japonaise pour être pleinement appréhendé. Ce n'est pas un titre que je recommanderai pour une initiation au manga, il est trop "japonisé" pour un néophyte qui y perdrait beaucoup de la sa saveur.
Tiens c'est étrange, je n'ai pas du tout eu ce ressenti concernant GTO ; au contraire même, il permet d'apprendre énormément sur la culture japonaise et la vie dans le Japon moderne.
Image

Image

Danish
Messages : 26459
Enregistré le : 01 août 2005, 22:29
Localisation : Saint-Etienne Centre
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Danish »

Faiseur de Tresses a écrit :
Danish a écrit :
pitchdobrasil a écrit :
GreenPeace a écrit : Je ne parlerai pas vraiment de genre favori mais disons que j'ai été élevé dans un environnement franco-belge classique et qu'en vieillissant mon intérêt s'est surtout porté sur la bd indépendante européenne et underground us. Pour que ça me plaise, il faut qu'il y est du cul et de la drogue et/ou une ambition originale au niveau graphique (trait et/ou composition). (En vrac et toutes générations confondues voici quelques références majeures pour moi : Crumb, Fred, Pichard, Manara, Magnus, Ayrolles, Boucq, etc. les mecs qui me viennent à l'esprit en écrivant mais il y en a beaucoup, beaucoup d'autres etc. )

Pour affiner le truc, le premier manga qui m'a vraiment plu et que j'ai lu cet été c'est ça : :mrgreen:
J'ai bien aimé le dessin un peu grosse brutasse et le délire débile du scénario.

Sinon, pour lady snow blood, je crois que ce qui fait sa renommée c'est aussi qu'il est cité par Tarantino comme une des sources d'inspiration de killbil.
Je te recommande le cultissime Great Teacher Onizuka, qui mélange beaucoup de ces éléments. Et Desert Punk.
Sans vouloir te faire opposition, je pense que GTO, malgré ses évidentes qualités, nécessite un certain nombre de connaissances sur la culture japonaise pour être pleinement appréhendé. Ce n'est pas un titre que je recommanderai pour une initiation au manga, il est trop "japonisé" pour un néophyte qui y perdrait beaucoup de la sa saveur.
Tiens c'est étrange, je n'ai pas du tout eu ce ressenti concernant GTO ; au contraire même, il permet d'apprendre énormément sur la culture japonaise et la vie dans le Japon moderne.
Certes mais il faut justement être ouvert à cette culture pour comprendre les enjeux des thématiques de GTO: l'Ijimé, l'Ikkikomori, le PapyBoom, le concept de soumission à l'autorité, les Furyos... Sans parler de toutes les références à des stars ou animes nippons, que seuls le connaisseur averti comprendra.
Perso, j'ai découvert une bonne partie de tout cà avec le manga Noritaka, dont Glénat francisait énormément les textes, au mépris du respect de l'oeuvre. Avec le recul, et être allé au Japon entre-temps, j'ai relu Noritaka et GTO d'un oeil très différent et j'ai réalisé que j'avais manqué des tonnes de choses...

Voilà pourquoi, si c'était à refaire, j'attaquerai le manga avec un titre plus fédérateur et universel, type Gunnm, Nausicaä voire l'Attaque des Titans, pour rester dans l'univers cher à GreenPeace.

Danish
Messages : 26459
Enregistré le : 01 août 2005, 22:29
Localisation : Saint-Etienne Centre
Contact :

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Danish »

thesnakke a écrit :Ravi de voir le succès de ce thread, par contre je suis assez surpris de ne pas voir mentionné des BD peut-être plus "grand public" mais néanmoins (selon moi) excellentes.
Je citais notamment dans mon premier message Blueberry que j'ai découvert assez jeune et que je relis avec plaisir régulièrement, je suis aussi surpris de ne pas voir des BD comme La quête de l'oiseau du temps, XIII, Peter Pan, Blacksad, De capes et de crocs, Thorgal ou Largo Winch.
Ok on est dans la BD plus classique mais pour certaines c'est un vrai régal, je suis le seul?
Du tout, j'adore certains des titres que tu exposes (même si Thorgal a beaucoup perdu depuis le tome 20 :/ )

Pour Blueberry, je ne me suis toujours aps remis, 15 ans après, de la lecture du diptyque "Ballade pour un cercueil" - "Angel Face".
"Angel Face" reste d'ailleurs à ce jour parmi les albums les plus marquants que j'ai jamais lu, avec "Le Grand Pouvoir du Chninkel", "Akira: Désespoir", le tome 4 de "L'histoire des 3 Adolf" ou "Les 3 vieillards du pays d'Aran"

Faiseur de Tresses
Messages : 13605
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Faiseur de Tresses »

Danish a écrit :
Faiseur de Tresses a écrit :
Danish a écrit :
pitchdobrasil a écrit :
GreenPeace a écrit : Je ne parlerai pas vraiment de genre favori mais disons que j'ai été élevé dans un environnement franco-belge classique et qu'en vieillissant mon intérêt s'est surtout porté sur la bd indépendante européenne et underground us. Pour que ça me plaise, il faut qu'il y est du cul et de la drogue et/ou une ambition originale au niveau graphique (trait et/ou composition). (En vrac et toutes générations confondues voici quelques références majeures pour moi : Crumb, Fred, Pichard, Manara, Magnus, Ayrolles, Boucq, etc. les mecs qui me viennent à l'esprit en écrivant mais il y en a beaucoup, beaucoup d'autres etc. )

Pour affiner le truc, le premier manga qui m'a vraiment plu et que j'ai lu cet été c'est ça : :mrgreen:
J'ai bien aimé le dessin un peu grosse brutasse et le délire débile du scénario.

Sinon, pour lady snow blood, je crois que ce qui fait sa renommée c'est aussi qu'il est cité par Tarantino comme une des sources d'inspiration de killbil.
Je te recommande le cultissime Great Teacher Onizuka, qui mélange beaucoup de ces éléments. Et Desert Punk.
Sans vouloir te faire opposition, je pense que GTO, malgré ses évidentes qualités, nécessite un certain nombre de connaissances sur la culture japonaise pour être pleinement appréhendé. Ce n'est pas un titre que je recommanderai pour une initiation au manga, il est trop "japonisé" pour un néophyte qui y perdrait beaucoup de la sa saveur.
Tiens c'est étrange, je n'ai pas du tout eu ce ressenti concernant GTO ; au contraire même, il permet d'apprendre énormément sur la culture japonaise et la vie dans le Japon moderne.
Certes mais il faut justement être ouvert à cette culture pour comprendre les enjeux des thématiques de GTO: l'Ijimé, l'Ikkikomori, le PapyBoom, le concept de soumission à l'autorité, les Furyos... Sans parler de toutes les références à des stars ou animes nippons, que seuls le connaisseur averti comprendra.
Perso, j'ai découvert une bonne partie de tout cà avec le manga Noritaka, dont Glénat francisait énormément les textes, au mépris du respect de l'oeuvre. Avec le recul, et être allé au Japon entre-temps, j'ai relu Noritaka et GTO d'un oeil très différent et j'ai réalisé que j'avais manqué des tonnes de choses...

Voilà pourquoi, si c'était à refaire, j'attaquerai le manga avec un titre plus fédérateur et universel, type Gunnm, Nausicaä voire l'Attaque des Titans, pour rester dans l'univers cher à GreenPeace.
Ah oui sans doute ; mais j'aime relire (ou revoir) des choses déjà vues, donc ça ne me dérangera pas de le relire une fois ma culture nippone étoffée.

Sinon une question qui n'a rien à voir, mais qui rebondit sur ton dernier paragraphe : est-ce que quelqu'un ici sait où se procurer le manga Nausicaä ? J'ai beaucoup cherché sur le net, notamment sur le forum de buta-connection, mais impossible de mettre la main sur le tome 2 (tous les autres étaient dispos sur amazon - de mémoire - , mais pas celui-ci...).
Image

Image

Malmont
Messages : 3331
Enregistré le : 06 sept. 2011, 14:40
Localisation : À 2 pas de GG

Re: [HS] Le topic des bedephiles

Message par Malmont »

Olaf a écrit :Le dessin, et même les arts graphiques en général, ce sont vraiment des domaines que je n'arrive pas à explorer. Ça vient pas. Mais en tant que "spectateur", la question esthétique est importante : je n'ai jamais réussi à lire une BD d'Enki Bilal, par exemple, parce que je trouve ça trop froid. C'est certes précis, mais ça ne me semble pas assez vivant dans le dessin - ou même celui que jimi83 met en avant, c'est trop lisse à mon goût.

Ça fait écho d'ailleurs à des débats qu'on peut avoir sur l’esthétique graphique dans les jeux vidéos. Le dessin qui se veut réaliste, c'est pour moi comme une sorte de copie imparfaite. Je trouve plus intéressant un dessinateur qui s'affranchit d'un réalisme forcé pour aller sur un univers graphique vraiment particulier - d'autant qu'en dessin comme en théâtre (un art que je maîtrise mieux), il suffit d'un indice pour que le spectateur reconstruise et voie de lui-même l'objet réel.
Image
Olaf, ne serais-tu pas en fait Richard Leroy, cet excellent viticulteur qui s'essaie au monde de la BD comme Etienne Davodeau s'initie à la viticulture ? Amateurs de BD et de vins, je ne peux que vous conseiller la lecture de "Les ignorants" de Davodeau, dont j'ai beaucoup aimé également "les Mauvaises gens", vrai coup de coeur pour le mimétisme que je retrouve dans l'histoire (avec un petit h, faut pas exagérer non plus :mrgreen: )de ma famille stéphanoise et de la sienne dans les Mauges :super:
Le monde est trop sérieux, les problèmes trop nombreux pour, en plus, rendre le football chiant. Jürgen Klopp

Répondre