(HS) La Bibliothèque Verte

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

bab'trot
Messages : 769
Enregistré le : 11 août 2006, 09:31

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par bab'trot »

Idaho a écrit :
castorp a écrit : Tu as tenté le Faust 2 :mrgreen: ?
(Je suis surpris aussi du peu enthousiasme que semble susciter sur la route. Perso ça m'a scotché.)
Oui, il y avait le I et le II dans le même poche, sûrement une promo ;)

Je n'ai pas d'explication simple pour Sur la route. J'accepte son originalité, ainsi que son aspect explosif dans le contexte de l'époque, en forme de retour de balancier. Mais le message politique n'est qu'en creux, par opposition au "vrai monde" autour, on ne lit que des trajectoires personnelles qui se croisent et ne s'intéressent qu'à la prochaine envie qui surgit.
Surtout le mec te balance tout sans filtre/surmoi, impact indiscutable, mais que tu vis avec tes propres filtres. Et les miens hurlaient "C.onnard" toutes les 10 pages. J'ai éprouvé une profonde antipathie pour les protagonistes, et pour ce "rien à branler de rien" forcé, un peu glauque, presque totalitaire, en tout cas fatigant. Je vois des gens qui s'abiment, qui abiment les autres, sans joie.
Si on ajoute mon peu de fascination pour l’Amérique, même vue comme un territoire à sillonner, la route fut pour moi bien longue.
Oui, oui, je suis de ton avis, je n'y ai pas trouvé grand intérêt, je me suis un peu ennuyé (mis à part le fait que les protagonistes partagent ma dilection pour le jazz et notamment B.Holliday)
En revanche, la malédiction de Swann amoureux d'Odette de Crécy (cocotte ou femme fatale?), ravissante idiote, une femme "qui n'était pourtant pas mon style", c'est poignant, comme la jalousie maladive pour cette femme qui le trompe, qui est une ancienne prostituée et qu'il finira par épouser lui le dandy esthète parce qu'elle lui rappelle une femme peinte par Vermeer de delft...
Non vraiment, je ne suis pas de l'avis d'Olaf...
Je me souviens même que faire l'amour pour Swann et Odette, c'est faire "Cattleya" du nom des fleurs qu'ils ont respiré avant leur première union charnelle...

___
Messages : 17484
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par ___ »

Ça, je me souviens, de "faire cattleya". Belle trouvaille d'ailleurs :)

Ce que je n'ai pas aimé dans ce bouquin, et qui me repousse aussi dans un certain cinéma français, c'est cette description plus ou moins pathétique d'une bourgeoisie (peu importe son degré de richesse) qui (à mon humble avis) s'invente des troubles existentiels parce qu'elle ne sait pas comment rendre sa vie intéressante autrement. Du victimisme auto-destructeur, quoi. Un peu comme moi pendant longtemps, ce qui explique probablement ce rejet catégorique d'un point de vue psychanalytique.

bubs
Messages : 1623
Enregistré le : 29 août 2012, 20:41

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par bubs »

1. Combien de livres, environ, lisez-vous par an ?

Une cinquantaine

2. Quels sont vos genres littéraires (ou para-littéraires) de prédilection ?

Contemporain.Un peu de tout

3. La question habituelle : si vous ne deviez emmener que 3 livres sur une île déserte, lesquels seraient-ce ?

Replay de Grinwood
Le musée de l'innocence , d'Ohran Pamuk
Cul de sac (piege nuptial) Douglas Kennedy

4. Quels sont les 3 auteurs auxquels vous vouez un culte ?

Richard Russo, Haruki Murakami, Laurent Gaudé

5. Lisez-vous les livres un par un, deux par deux... ou sans logique apparente ?

un par un . faut être une fille pour faire deux choses à la fois.

6. En général, comment choisissez-vous les livres que vous lisez : recommandé par une critique, aperçu en librairie, selon un plan établi, selon la curiosité du moment...

librairie+ curiosité du moment, parfois les deux autres.

7. Préférez-vous lire sur une liseuse électronique, en livre de poche, dans une belle édition, ou cela dépend-il ?

Sur tous les supports : la liseuse est très pratique en voyage

8. Pourquoi lisez-vous, en général ? Pour améliorer vos connaissances, vous détendre, par habitude... ?

C'est l'armée qui m'a amené à la lecture , tellement je m'y embêtais. On va dire culture et détente.ça aide à s'endormir aussi :)

9. Vous arrive-t-il de relire des livres ? Si oui, est-ce une pratique courante ?

Deux : Piege nuptial et replay.

10. Une fois un livre entamé, vous arrive-t-il de ne pas le finir ? Si, oui, est-ce fréquent ?

Oui, très rarement: des fois, le bonheur n'est pas si loin et il faut se forcer un peu. par contre parfois...
Modifié en dernier par bubs le 13 avr. 2016, 16:53, modifié 1 fois.

thesnakke
Messages : 5960
Enregistré le : 11 juil. 2011, 23:36

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par thesnakke »

1. Combien de livres, environ, lisez-vous par an ?

--> une trentaine

2. Quels sont vos genres littéraires (ou para-littéraires) de prédilection ?

--> très éclectique des grands classiques, aux romans plus contemporains, à la SF, quelques autobiographies mais également des livres plus orientés économique ou en rapport avec mon job

3. La question habituelle : si vous ne deviez emmener que 3 livres sur une île déserte, lesquels seraient-ce ?

--> L'écume des jours (Vian) , Le seigneur des anneaux (Tolkien) et le tour du monde en 80 jours(Verne) à savoir les 3 bouquins qui m'ont donné le gout de la lecture

4. Quels sont les 3 auteurs auxquels vous vouez un culte ?

Le seul qui pourrait entrer dans cette catégorie est Jules Verne encore une fois il m'a tellement fait rêver et voyager gamin que c'est le seul qui entre dans cette catégorie là

5. Lisez-vous les livres un par un, deux par deux... ou sans logique apparente ?

toujours la même logique : trois par trois mais 3 styles différents à chaque fois : 1 roman, 1 bouquin plus "business" et des BD en parallèle ca permet de switcher de l'un à l'autre en fonction de l'humeur de la fatigue et de l'envie sans avoir besoin de se replonger dans 3 histoires en parallèle.

6. En général, comment choisissez-vous les livres que vous lisez : recommandé par une critique, aperçu en librairie, selon un plan établi, selon la curiosité du moment... ?

--> bouche à oreille majoritairement, ayant un paternel féru de lecture sinon, avec une bibliothèque immense, je lui dis le style qui me tente et il me trouve toujours un bouquin à me passer enfin souvent je me balade dans une librairie et je pioche au feeling un bouquin dont le résumé m'a interpellé, j'ai fait de belles découvertes mais aussi connu de grandes désillusions comme ca :)

7. Préférez-vous lire sur une liseuse électronique, en livre de poche, dans une belle édition, ou cela dépend-il ?

livre de poche en immense majorité plus pratique se trimballe partout, liseuse je suis pas client et belles editions je suis un nomade de la lecture, donc pas pratique.

8. Pourquoi lisez-vous, en général ? Pour améliorer vos connaissances, vous détendre, par habitude... ?

Ameliorer connaissances, détente, evasion

9. Vous arrive-t-il de relire des livres ? Si oui, est-ce une pratique courante ?

Rarement mais ca arrive sauf les BD ou la oui je les relis régulièrement

10. Une fois un livre entamé, vous arrive-t-il de ne pas le finir ? Si, oui, est-ce fréquent ?

C'est rare ca arrive une fois par an je pense, par exemple Dune, je crois que je ne l'ai jamais fini

Bonus : chef d'oeuvre méconnu : en SF deux bouquins que j'ai adorés (d'ailleurs c'est plutot deux suites de bouquins) : le cycle de Tschaï et toute la série du Monde du Fleuve (Philip José Farmer) qui s'essoufle un peu vers la fin mais qui sont pour moi deux monuments de la SF [/quote]
Je crois que je me suis coupé la gencive avec un grumeau cuit. C'est possible ou pas ?

Marat Izmailov
Messages : 2847
Enregistré le : 12 janv. 2009, 20:26
Localisation : Bas-en-Basset / Lille

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Marat Izmailov »

Olaf a écrit :Ça, je me souviens, de "faire cattleya". Belle trouvaille d'ailleurs :)

Ce que je n'ai pas aimé dans ce bouquin, et qui me repousse aussi dans un certain cinéma français, c'est cette description plus ou moins pathétique d'une bourgeoisie (peu importe son degré de richesse) qui (à mon humble avis) s'invente des troubles existentiels parce qu'elle ne sait pas comment rendre sa vie intéressante autrement. Du victimisme auto-destructeur, quoi. Un peu comme moi pendant longtemps, ce qui explique probablement ce rejet catégorique d'un point de vue psychanalytique.
Proust fréquentait les salons mondains, qu'il chroniquait de manière charmante - pour le Figaro notamment. Faut-il pour autant réduire son œuvre à une étude de mœurs d'une classe sociale déterminée et ses petits tourments ? Je ne le pense pas. Il y a dans la finesse et l'acuité psychologiques de Proust une sensibilité qui transcende classes sociales et époques, et qui explique en partie le succès de l'oeuvre depuis plus d'un siècle : ces misères existentielles sont universelles. C'est cela, la littérature, au fond : aller à l'universel à partir de cas particuliers. Pour peu qu'il fasse montre d'une sensibilité et d'un effort de lecture minimaux, un ouvrier du XXIème Siècle peut trouver intérêt et même s'identifier aux personnages proustiens.

À tout prendre, je préfère cette littérature-là à celle d'un Hugo, par exemple, où les personnages n'ont pas de psychologie. Ce ne sont que des marionnettes vides, mues par la boue de l'histoire et de la société. Ils ne sont pas incarnés, ils n'ont pas d'existence propre. Toute littérature qui vaut est littérature de l'âme, c'est du moins celle que je privilégie et c'est en général celle qui, stylistiquement parlant, est la plus intéressante. Une littérature qui va des moralistes français - qui dissèquent tout cela de manière froide - aux meilleurs diaristes du XXème Siècle ; non celle de l'autofiction et non une littérature faisant écho au cinéma français contemporain, qui ne fait que se regarder le nombril de manière autosatisfaite.

Sinon, merci à tous ceux qui ont contribué au questionnaire ces dernières heures !

sam42
Messages : 3215
Enregistré le : 17 mai 2010, 00:04

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par sam42 »

Le druide a écrit :
sam42 a écrit :9. "Vérités et mensonges de nos émotions" de Stephen King
Tiens, il doit être collector celui-là :mrgreen:
Sûrement ;-)

De Serge Tisseron, c'est mieux :mrgreen:

Vertige76
Messages : 2902
Enregistré le : 30 août 2005, 10:44

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Vertige76 »

Après réflexion :
Vertige76 a écrit :1. Combien de livres, environ, lisez-vous par an ?

--> environ 70 par an

2. Quels sont vos genres littéraires (ou para-littéraires) de prédilection ?

--> romans (souvent étrangers) , polars, bios et parfois essais.J'apprécie les livres qui te font découvrir un pays, une époque ou un milieu.J'ai un peu de mal avec la littérature romanesque française contemporaine ( 30 dernières années) souvent décevante malgré d'excellents auteurs ( l.Gaudé,V.Borel, c .Pujade Renaud , JC Rufin ,...)

3. La question habituelle : si vous ne deviez emmener que 3 livres sur une île déserte, lesquels seraient-ce ?

--> Les nouvelles confessions (W.Boyd) , le premier homme (A.Camus) et le testament français(A.Makine) mais j'ai peur d'en oublier.

4. Quels sont les 3 auteurs auxquels vous vouez un culte ?

--> A.Camus ,James Lee Burke ,J.Irving et à un degré moindre Wally Lamb

5. Lisez-vous les livres un par un, deux par deux... ou sans logique apparente ?

--> toujours l'un après l'autre

6. En général, comment choisissez-vous les livres que vous lisez : recommandé par une critique, aperçu en librairie, selon un plan établi, selon la curiosité du moment... ?

--> mon meilleur copain est libraire, cela aide mais rien ne remplace une virée dans une librairie pour fureter dans tous les rayons.Il y a des éditeurs comme actes sud (en particulier Babel ) que j'apprécie beaucoup.
Des critiques dans des magazines peuvent m'inciter à acheter un livre.
Je peux lire toute une série ( en particulier pour les polars) ou tout un auteur.
J'ai toujours une dizaine de bouquins qui sont en attente de lecture.

7. Préférez-vous lire sur une liseuse électronique, en livre de poche, dans une belle édition, ou cela dépend-il ?

--> Jamais de liseuse même si des amis m''ont vanté le côté pratique .Outre du fait de mon travail je sature d'écrans, je préfère le contact (intime)du papier .Livre de poche ou belle édition,cela m'indiffère.

8. Pourquoi lisez-vous, en général ? Pour améliorer vos connaissances, vous détendre, par habitude... ?

--> Cela me permet de me détendre et de découvrir d'autres mondes, d'autres époques.Je lis beaucoup depuis ma tendre enfance.Paradoxalement cette passion dévorante m'a sans doute fait passer à côté de certaines choses de la vie.

9. Vous arrive-t-il de relire des livres ? Si oui, est-ce une pratique courante ?

--> Dans ma jeunesse oui.Maintenant j'ai tellement de livres à lire que je ne peux plus me permettre de relire des livres.

10. Une fois un livre entamé, vous arrive-t-il de ne pas le finir ? Si, oui, est-ce fréquent ?

Jusqu'à 4-5 ans , je terminai systématiquement les livres.Maintenant comme pour le vin,je n'ai plus envie de boire de la piquette et je préfère me consacrer à des grands crus voire avec des vins sympas sans prétention.
Donc maintenant il m'arrive de ne plus finir un livre même si cela est rare.
J'ai essayé à plusieurs reprises et à différentes périodes de ma vie, de lire Proust mais au bout de deux phrases, je m'essouffle :mrgreen:

Bonus : chef d'oeuvre méconnu : pas de titre particulier.D'excellents romans mais c'est difficile pour moi de qualifier un livre de chef d'oeuvre.
Après réflexion : le chemin des âmes de J. Boyden et la route de C.Mac Carthy ; il y en a tant d'autres ...
Donnez moi vite une vert veine pour me calmer !

...
Messages : 4722
Enregistré le : 01 sept. 2005, 13:47
Localisation : ...

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par ... »

Idaho a écrit :
castorp a écrit : Tu as tenté le Faust 2 :mrgreen: ?
(Je suis surpris aussi du peu enthousiasme que semble susciter sur la route. Perso ça m'a scotché.)
Oui, il y avait le I et le II dans le même poche, sûrement une promo ;)

Je n'ai pas d'explication simple pour Sur la route. J'accepte son originalité, ainsi que son aspect explosif dans le contexte de l'époque, en forme de retour de balancier. Mais le message politique n'est qu'en creux, par opposition au "vrai monde" autour, on ne lit que des trajectoires personnelles qui se croisent et ne s'intéressent qu'à la prochaine envie qui surgit.
Surtout le mec te balance tout sans filtre/surmoi, impact indiscutable, mais que tu vis avec tes propres filtres. Et les miens hurlaient "C.onnard" toutes les 10 pages. J'ai éprouvé une profonde antipathie pour les protagonistes, et pour ce "rien à branler de rien" forcé, un peu glauque, presque totalitaire, en tout cas fatigant. Je vois des gens qui s'abiment, qui abiment les autres, sans joie.
Si on ajoute mon peu de fascination pour l’Amérique, même vue comme un territoire à sillonner, la route fut pour moi bien longue.
Tu as dû lire le même Faust que moi en fait et c'est vrai que le Faust 2 était quasi illisible et je n'ai pas fini no plus. Autant pour le 1 qui n'est pas très compliqué en plus, il y a la traduction de de Nerval, autant pour le 2 j'ai peur que ce ne soit lisible qu'en allemand (et compte d'ailleurs m'y mettre assez bientôt...) (je crois qu'il y a une nouvelle traduction française qui est peut-être lisible, ceci dit.)

Bon en lisant tes raisons pour sur la route, j'ai l'impression qu'elles sont en partie, en négatif, ce qui m'a fait aimer ce livre.

rouge
Messages : 7523
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par rouge »

Sur la route j'ai eu du mal à rentrer dedans et finalement un bon souvenir

bab'trot
Messages : 769
Enregistré le : 11 août 2006, 09:31

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par bab'trot »

1. Combien de livres lisez vous par an?
Une 5O aine, mais souvent en diagonale
2-Quels sont vos genres littéraires?
Les livres d'histoire, les "romans autobiographiques", (genre A Ernaux, Rouaud, C. Laurens souvent aujourd'hui des écrivains féminins), ce que P.Roth appelle l'autofiction, je crois, des BD
3-les livres sur une île déserte?
la recherche du temps perdu, l amour au temps du choléra, le docteur Jivago
4-les auteurs cultes?
Proust, Kafka, Freud
5-lisez vous les livres un après l'autre, deux par deux, etc
Je suis un lecteur assidu mais négligent: je lis souvent 4 ou 5 livres de front, mais je n'en finis que deux, après une lecture souvent discontinue: l'avantage est que je peux apparaître plus cultivé que je ne suis, l'inconvénient est que je passe à côté de la "substantifique moelle " de certains ouvrages;
ceci dit ce défaut est tempéré par une habitude fréquente de relecture pour les oeuvres les plus appréciées
6- Comment choisissez vous un livre?
Les critiques (le Monde des livres, Télérama), la fréquentation des BM, la fidélité à certains auteurs, Echenoz, Oster, Laurrent
7-Quel support?
Le livre de poche; la liseuse électronique m'est insupportable
8-pourquoi lisez vous?
Par "intellectualisme", c'est ma manière d'être, de me distinguer, d'exister, une seconde nature, en quelque sorte
9- vous arrive-t-il de relire?
Oui fréquemment, mais négligemment (toujours) des passages, en sens inverse, ex je relis (en travers et pour la 3eme fois Derzou ouzala)
10- vous arrive-t-il de ne pas finir un livre? exemple, j'ai lu 100 pages de S.Tesson, dans les forêts de Sibérie, autant des Années de A.Ernaux, je ne sais pas si je finirais et l'un et l'autre...
Grosso modo une fois sur deux

___
Messages : 17484
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par ___ »

Marat Izmailov a écrit :
Olaf a écrit :Ça, je me souviens, de "faire cattleya". Belle trouvaille d'ailleurs :)

Ce que je n'ai pas aimé dans ce bouquin, et qui me repousse aussi dans un certain cinéma français, c'est cette description plus ou moins pathétique d'une bourgeoisie (peu importe son degré de richesse) qui (à mon humble avis) s'invente des troubles existentiels parce qu'elle ne sait pas comment rendre sa vie intéressante autrement. Du victimisme auto-destructeur, quoi. Un peu comme moi pendant longtemps, ce qui explique probablement ce rejet catégorique d'un point de vue psychanalytique.
Proust fréquentait les salons mondains, qu'il chroniquait de manière charmante - pour le Figaro notamment. Faut-il pour autant réduire son œuvre à une étude de mœurs d'une classe sociale déterminée et ses petits tourments ? Je ne le pense pas. Il y a dans la finesse et l'acuité psychologiques de Proust une sensibilité qui transcende classes sociales et époques, et qui explique en partie le succès de l'oeuvre depuis plus d'un siècle : ces misères existentielles sont universelles. C'est cela, la littérature, au fond : aller à l'universel à partir de cas particuliers. Pour peu qu'il fasse montre d'une sensibilité et d'un effort de lecture minimaux, un ouvrier du XXIème Siècle peut trouver intérêt et même s'identifier aux personnages proustiens.

À tout prendre, je préfère cette littérature-là à celle d'un Hugo, par exemple, où les personnages n'ont pas de psychologie. Ce ne sont que des marionnettes vides, mues par la boue de l'histoire et de la société. Ils ne sont pas incarnés, ils n'ont pas d'existence propre. Toute littérature qui vaut est littérature de l'âme, c'est du moins celle que je privilégie et c'est en général celle qui, stylistiquement parlant, est la plus intéressante. Une littérature qui va des moralistes français - qui dissèquent tout cela de manière froide - aux meilleurs diaristes du XXème Siècle ; non celle de l'autofiction et non une littérature faisant écho au cinéma français contemporain, qui ne fait que se regarder le nombril de manière autosatisfaite.

Sinon, merci à tous ceux qui ont contribué au questionnaire ces dernières heures !
Tiens c'est marrant : aujourd'hui dans le Canard, recension d'un bouquin où Totor en prend pour son grade. Il n'y est pas traité d'imposteur, mais pas si loin.

Je ne te suis pas dans ton opposition frontale et le jugement de valeur entre "la littérature proustienne" et "la littérature hugolienne" (ne m'en veux pas pour cet étiquetage au marteau-piqueur...). C'est un peu comme opposer Vermeer à Kandinsky, ou Bach à Brassens, etc. : c'est le même support artistique qui est utilisé par des individus différents avec leur sensibilité propre dans des contextes historiques, culturels et sociaux différents, pour un public particulier (OK pas tant Proust ou Hugo, mais ce qu'ils symbolisent en termes de type de production littéraire).

Marat Izmailov
Messages : 2847
Enregistré le : 12 janv. 2009, 20:26
Localisation : Bas-en-Basset / Lille

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Marat Izmailov »

Merci aux 23 poteaunautes qui ont bien voulu répondre à ce petit questionnaire et nous éclairer sur leur rapport à la lecture. Bien qu'absolument pas représentatif, on peut tout de même remarquer quelques tendances significatives à la lecture de vos réponses.

1er enseignement : vous êtes de gros lecteurs. Une fourchette de 10 à 70 ouvrages lus par an, une moyenne (au pifomètre) d'une bonne trentaine : c'est considérable. Selon une étude IFOP de 2011, seul 1 français sur 5 déclarait lire plus de 15 livres par an. Poteaux Carrés serait-il un repaire d'amateurs de lecture ? Peut-être, mais on peut raisonnablement penser que les 23 participants ont été d'autant plus motivés à répondre à ce questionnaire qu'ils s'intéressent aux livres, les autres passant leur chemin - ou ne se rendant pas sur ce fil, tout simplement.

2ème enseignement : vos goûts littéraires sont variés. Classiques, littérature contemporaine, SF, polars, BD : le spectre est large et peu de livres ou d'auteurs reviennent à plusieurs reprises.

3ème enseignement : les pratiques personnelles se recoupent peu - relecture, abandon précoce d'une lecture, méthode de sélection d'un livre, régularité dans la lecture - chacun semble avoir établi des habitudes propres, renforcée et affinée par des années de pratique. Certains sont très organisés, lisant de manière continue tout au long de l'année un livre après l'autre ; d'autres ne lisent rien pendant des mois et sont pris d'un coup d'une boulimie de lecture, empilant les ouvrages sur leur table de chevet.

4ème enseignement : à de très rares exceptions, vous privilégiez de manière absolue le papier au numérique. Cette préférence peut être motivée et revendiquée ou faite par défaut, en fonction des cas. En cela, vous êtes représentatifs de l'échec relatif des liseuses, qui peinent à se faire une place. Aux États-Unis, pourtant son marché de prédilection, les ventes sont désormais à la baisse. En France, sa part de marché reste ridiculement faible. Qu'on se le dise : malgré les Cassandre, le livre papier reste et restera le roi pour de longues décennies.

***

Ce message sera mon dernier sur P² (en dehors de la fin de saison au jeu des pronos, qu'il faut bien achever). Merci aux administrateurs et à leur remarquable travail pour maintenir jour après jour un site et un forum de qualité - que je continuerai à lire avec plaisir - et merci aux poteaunautes pour la qualité et la variété de certaines discussions. ALV !

_-_
Messages : 6205
Enregistré le : 28 juil. 2005, 16:29

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par _-_ »

Marat Izmailov a écrit :Ce message sera mon dernier sur P² (en dehors de la fin de saison au jeu des pronos, qu'il faut bien achever). Merci aux administrateurs et à leur remarquable travail pour maintenir jour après jour un site et un forum de qualité - que je continuerai à lire avec plaisir - et merci aux poteaunautes pour la qualité et la variété de certaines discussions. ALV !
8| 8| :nono:

Fourina
Messages : 2785
Enregistré le : 14 juin 2013, 03:52

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Fourina »

:triste1:

Naar
Messages : 2472
Enregistré le : 04 févr. 2010, 20:04

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Naar »

Le druide a écrit :
Marat Izmailov a écrit :Ce message sera mon dernier sur P² (en dehors de la fin de saison au jeu des pronos, qu'il faut bien achever). Merci aux administrateurs et à leur remarquable travail pour maintenir jour après jour un site et un forum de qualité - que je continuerai à lire avec plaisir - et merci aux poteaunautes pour la qualité et la variété de certaines discussions. ALV !
8| 8| :nono:
Marat redescendra de son Aventin, comme toujours. D'ici là, je porterai, malgré tout, un brassard rouge et noir.

rouge
Messages : 7523
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par rouge »

Marat quitte Poto ^2 et Moustsche démissionne : coïncidence ?

thesnakke
Messages : 5960
Enregistré le : 11 juil. 2011, 23:36

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par thesnakke »

Le druide a écrit :
Marat Izmailov a écrit :Ce message sera mon dernier sur P² (en dehors de la fin de saison au jeu des pronos, qu'il faut bien achever). Merci aux administrateurs et à leur remarquable travail pour maintenir jour après jour un site et un forum de qualité - que je continuerai à lire avec plaisir - et merci aux poteaunautes pour la qualité et la variété de certaines discussions. ALV !
8| 8| :nono:
Marat se serait il vexé suite à la discussion "houleuse" d'hier soir sur les supporters de Liverpool et Dortmund?

Timick
Messages : 4614
Enregistré le : 06 juil. 2005, 16:07

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Timick »

thesnakke a écrit :
Le druide a écrit :
Marat Izmailov a écrit :Ce message sera mon dernier sur P² (en dehors de la fin de saison au jeu des pronos, qu'il faut bien achever). Merci aux administrateurs et à leur remarquable travail pour maintenir jour après jour un site et un forum de qualité - que je continuerai à lire avec plaisir - et merci aux poteaunautes pour la qualité et la variété de certaines discussions. ALV !
8| 8| :nono:
Marat se serait il vexé suite à la discussion "houleuse" d'hier soir sur les supporters de Liverpool et Dortmund?
Ou alors quelqu'un a cité Valérie Trierweiler parmi les plus grands auteurs de ces 50 dernières années ? :mrgreen:
[i]"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"[/i] (Mark Twain).

la buse
Messages : 18811
Enregistré le : 01 août 2005, 16:33

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par la buse »

rouge a écrit :Marat quitte Poto ^2 et Moustsche démissionne : coïncidence ?
A tes souhaits !

rouge
Messages : 7523
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par rouge »

la buse a écrit :
rouge a écrit :Marat quitte Poto ^2 et Moustsche démissionne : coïncidence ?
A tes souhaits !
Compliqué pour un vieux ces smartphones

Asse of Spades
Messages : 18202
Enregistré le : 23 janv. 2006, 09:20
Localisation : 33 Acacia Avenue
Contact :

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Asse of Spades »

Le druide a écrit :
Marat Izmailov a écrit :Ce message sera mon dernier sur P² (en dehors de la fin de saison au jeu des pronos, qu'il faut bien achever). Merci aux administrateurs et à leur remarquable travail pour maintenir jour après jour un site et un forum de qualité - que je continuerai à lire avec plaisir - et merci aux poteaunautes pour la qualité et la variété de certaines discussions. ALV !
8| 8| :nono:
:/
Image

Kishizo
Messages : 1355
Enregistré le : 16 sept. 2012, 20:28

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Kishizo »

Bon je devais répondre au questionnaire et me couvrir de ridicule puisque je lis beaucoup moins que les précédents contributeurs, deux ou trois livres par an au sens stricto sensu de littéraire.
Sinon des ouvrages illustrés de peinture, de musique, de photographie, de cinéma muet, d'architecture, de pin up des années 60 ... pourraient gonfler mes statistiques.
Mais si Marat ne revient pas, et bien je ne réponds pas non plus :/

Et puis non, les chers disparus doivent continuer de vivre à travers notre souvenir, alors on va faire comme s'il était encore parmi nous et peut-être un jour reviendra-t-il ?
Je lui ai dit que l'on se ressemblait trop et qu'il n'y aurait aucun intérêt à passer nos vacances ensemble. Je me suis trompé car si nous avons en commun un sens plus pragmatique qu'idéaliste, je suis nettement plus sensuel qu'intellectuel, pragmatique sensuel, je suis (j'essaye de me comprendre :mrgreen: )
Je suis assez détaché de la politique et de tout ce qui rattache aux contingences de la société, la recherche du savoir n'est pas du tout ma quête même si j'aime beaucoup lire des personnes intelligentes et apprendre d'elles. Ma préférence va vers l'indiscible, le non intelligible, j'aime par dessus tout l'image et le son.

J'aime beaucoup la poésie car c'est la forme littéraire la plus proche, la plus dématérialisée. Même si bien entendu la construction est savante et que l'on peut rechercher la compréhension derrière les seuls sons. A titre d'exemple déjà cité par d'autres ici, j'ai lu "Les fleurs du mal" de Charles Baudelaire dans ma jeunesse sans aucun recul sur la compréhension, sans aucune analyse des poèmes, et j'ai adoré. Plus tard je me suis attaché à comprendre le sens derrière les mots et tout le merveilleux est qu'ils correspondaient à ce que la musique des vers m'avait déjà amené.

Mon dernier livre lu c'était l'été dernier pendant les vacances, "Mailman" de J.Robert Lennon.
En descriptif succinct de l'objet :
La couverture est du Kraftpack de 308 grammes imprimé en offset, puis durement cogné. Comme s'il n'avait pas déjà assez souffert. Le papier intérieur est du Lac 2000 blue white de 80 grammes, main de I,3. Les polices utilisées sont du Linotype Adobe Garamond (en majorité) et du Vendetta (en minorité). L'ouvrage mesure 140 mm de largeur sur 195 mm de hauteur et possède un dos de 35 mm. Et n'oubliez pas Mailman lit votre courrier. Edition Monsieur Toussaint Louverture.
Des artisans avec une telle passion et compréhension de leur auteur, je ne peux que laisser la liseuse à la fenêtre de chez Vermeer :happy1:

Image

Image
Chaque journée d'Alfred Lippincott commence par le même rituel. Il croque vingt grains de riz brun en réfléchissant, yeux clos, à ses erreurs de la veille. Après, seulement, il est prêt à se lever. Un modèle de santé physique et mentale, Alfred ? Un sage dont imiter le mode de vie ? Pas vraiment. Quand on fait sa connaissance, en juin 2000, ce facteur (« mailman », en anglais) est sur le point de basculer dans « le chaos total » – professionnel, médical et personnel. Au point qu'il ne va plus du tout avoir le temps, au petit matin, de gober son riz. Et ce ne sont pas ses faux pas du jour précédent qu'il va revisiter, mais ceux de toute son existence. Ceux qui l'ont mené, là, à 57 ans, au bord du désastre. Ceux qui font de lui un antihéros inoubliable et de Mailman, de l'Américain J. Robert Lennon, ce roman tragiquement drôle, d'une noirceur joyeuse, l'un des plus marquants de ce début d'année.
Si ce facteur prend son travail à coeur au point de s'appeler lui-même Mailman, s'il a ressenti dès l'adolescence « une attirance incontrôlée pour le pouvoir irréversible du système postal », Alfred aurait pourtant du mal à réclamer le titre d'employé du mois. Son vice : subtiliser, ouvrir et lire en douce le courrier des habitants de Nestor, sa ville, le photocopier quand il en vaut la peine, avant de le recacheter et de leur déposer enfin. Lettres d'amour,...

http://www.lemonde.fr/livres/article/20 ... EXThZDx.99
Je voulais taper en extrait la scène de comptage des moutons pour s'endormir mais je ne trouve plus la page en question, je tombe sur d'autres extraits sur ce joli blog de lily :
https://lilyetseslivres.com/2014/02/25/ ... rt-lennon/

« C’est la grande occupation de toute existence, déplacer les choses sans cesse, car l’univers est rempli de matière qui meurt si elle ne bouge pas. Qui vit tant qu’elle se meut. Et puisque la vie existe, puisque le but de la vie est de continuer à vivre, et puisque l’essence de la vie réside dans le mouvement, alors il faut bouger. Tout comme le courrier, n’est-ce pas ? Chaque particule, chaque force, chaque émotion ; chaque pensée, chaque objet, chaque impulsion a une destination bien définie. Chaque donnée possède un objectif : la phéromone trouve son récepteur, le chien déterre son os, la phrase cherche son point final – et tout est comme le courrier. L’amour se trouve dans la molécule que la langue transmet à l’autre langue, il est dans l’onde de choc qui relie la langue au cerveau ; il est dans les grandes forces de l’univers, la quête effrénée des planètes pour leurs lunes et des étoiles pour leurs planètes ; il est dans le papier à lettre rose et parfumé, dans la main tendue, dans la tarte aux myrtilles. Tout se résume au courrier, tout se résume au facteur. »

J'adore ce style mêlant la réflexion à l'absurde, la démesure au dérisoire, le grand au petit, les verts aux vilains heu non :hehe:, un bouquin très rock'n'roll et sensuel :modo:

Réca
Messages : 1012
Enregistré le : 14 janv. 2012, 21:32

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Réca »

Triste nouvelle que cette éclipse de Marat, il a su faire en sorte d'élever notre discussion à tous. Merci à lui.

rising 42
Messages : 1821
Enregistré le : 14 sept. 2005, 18:12
Localisation : saint etienne

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par rising 42 »

1. Combien de livres, environ, lisez-vous par an ?

Une vingtaine

2. Quels sont vos genres littéraires (ou para-littéraires) de prédilection ?

Le roman.

3. La question habituelle : si vous ne deviez emmener que 3 livres sur une île déserte, lesquels seraient-ce ?

Crime et châtiment de Dostoievski.
Le petit Robert des noms propres.
Eloge des voyages insensés de Vassili Golovanov

4. Quels sont les 3 auteurs auxquels vous vouez un culte ?

Fedor Dostoievski,
Joseph Conrad,
Jack London.

5. Lisez-vous les livres un par un, deux par deux... ou sans logique apparente ?

Un par un.

6. En général, comment choisissez-vous les livres que vous lisez : recommandé par une critique, aperçu en librairie, selon un plan établi, selon la curiosité du moment... ?

En piochant au hasard dans le fonds de librairie. Je ne suis pas forcément attiré par les nouveautés.

7. Préférez-vous lire sur une liseuse électronique, en livre de poche, dans une belle édition, ou cela dépend-il ?

Certainement pas sue liseuse. Sinon qu'importe .

8. Pourquoi lisez-vous, en général ? Pour améliorer vos connaissances, vous détendre, par habitude... ?

L'habitude. Pire, la dépendance.

9. Vous arrive-t-il de relire des livres ? Si oui, est-ce une pratique courante ?

Oui, mais c'est rare.

10. Une fois un livre entamé, vous arrive-t-il de ne pas le finir ? Si, oui, est-ce fréquent ?

Oui c 'est très fréquent. Je ne les paye pas. J'en commence une dizaine par semaine, pour me faire une idée.
Caiazzo démission !!!
Romeyer canonisation !!!

Vermeer
Messages : 1796
Enregistré le : 26 janv. 2015, 21:07
Localisation : Père Lachaise....enfin....50 m à l'extérieur

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Vermeer »

" je ne peux que laisser la liseuse à la fenêtre de chez Vermeer :happy1:"
Oui?
Ha non, le vrai.
Merci Kishizo pour ce plaisir des yeux.

Quel est le problème avec Marat? Pas suivi....

Petit clin d'oeil dans le dernier Umberto Eco, Numéro Zéro, à la page 152. Extrait :

"...même pour un vrai journal, la solution la plus prudente est de donner dans le sentimental, d'aller interviewer les parents /../Il existe un joli mot allemand, Schadenfreude, la jouissance de l'infortune d'autrui. C'est ce sentiment qu'un journal doit respecter et alimenter...."

Edit: OK, je suis allé remonter le fil jusqu'à ce message sibyllin de Marat, peut-être tapé sous la menace d'une Charlotte Corday à l'ombre de sa baignoire. A moins que ce ne soit la conjugaison au passé pas si simple d'un verbe qui en marre, et qui n'augure pas d'un futur sur P² où nous nous serions bien marrer, voire plus si affinités.
Le sculpteur Arman sur sa tombe au Père Lachaise : Enfin seul!

Répondre