séléctionnez une date pour un autre éphéméride

En 1983, l'ASSE se dote d'un nouveau président, d'un nouvel entraîneur,de nouveaux objectifs ambitieux et d'un nouveau jeune supporter en tribunes: un certain José.
Ah c'est dommage que la réalité soit parfois si dure avec les petits nouveaux...


La feuille de match
Mercredi 3 août 1983 - 
Championnat de France de D1 - Stade Francis Le Blé
3e journée: Brest 3-2 ASSE
Spectateurs: 13.364 - Arbitre: M. Benali

Buteurs: Steck (26e), Njo Léa (55e) et Touré (75e) pour Brest. Steck (CSC 43e) et Diarte (46e) pour l'ASSE

Brest: Bernard, Touré, Bosser, Steck, Honorine, Pardo, Muslin, Maroc (Gousset 9e), Njo Léa, Henry, Radovic (Dupraz 70e). Entraîneur: Dusan Nenkovic
ASSE: Castaneda, Wolff, Ferri, Moizan, Oleksiak, Sab, Zanon, Kupcewicz, Daniel, Carrot, Bellus (Diarte, 27e). Entraîneur: Jean Djorkaeff



Les faits du match
Initialement tenus en échec à Laval puis écrasés 4-0 à domicile par Lens le samedi précédent, les Verts comptent se reprendre lors de ce déplacement en Bretagne. L’opération rachat commence pourtant mal puisque dès la 26e minute Brest ouvre le score par un Steck saignant. Trop cuit, Bellus doit céder sa place à Diarte une minute plus tard mais les Stéphanois réagissent en fin de première période par l’intermédiaire de Pascal Carrot dont le centre est détourné dans son propre but par... le libéro buteur Steck !

Mieux: dès le retour sur la pelouse après la pause, Carlos Diarte trompe Bernard d'une splendide reprise de volée et donne l’avantage aux visiteurs. Les Verts ont alors renversé la vapeur en trois minutes.
Hélas, N'jo Léa (photo) remet rapidement de la tête les deux équipes à égalité peu avant l’heure de jeu et Touré donne les points de la victoire à l’équipe bretonne à un quart d’heure de la fin.

Au soir de la troisième journée, avec un seul point au compteur, les Verts sont en position de relégable, position peu enviable qu’ils garderont quasiment toute la saison.



Le Saviez-vous ?
- Saison noire de chez noire pour les deux clubs: Les Verts termineront le championnat à la 18e place et malgré un barrage face au Racing Paris, seront relégués à la fin de cette saison 1983-84. Quant au Stade Brestois, il terminera un petit point devant l'ASSE, à la 17e place.

- Le paraguayen Carlos Diarte inscrit lors de ce match son 1er but sous le maillot vert. Il en inscrira un autre cette saison là pour 24 matchs joués puis 6 autres la saison suivante en D2 (pour 13 matchs)

- William N'jo Léa, l’auteur du second but brestois n’est autre que le fils de l’ancien Vert, Eugène Njo Léa (70 buts en 135 matchs avec les Verts de 1954 à 1959).

- Bernard Pardo, le milieu défensif brestois, viendra jouer plus tard sous les couleurs stéphanoises, lors de la saison 1985-86 (D2), participant à 18 matchs de championnat (pour deux buts)

- Le gardien de but breton Daniel Bernard déclarera après la rencontre: "Le premier but est malheureux, le second est dû à une erreur d'inattention. Mais on a ensuite bien réagi en attaque. D'ailleurs, si on n'avait pas pris le 1er but avant la mi-temps, je suis persuadé qu'on mettait une valise à St Etienne"

- L’entraineur stéphanois Jean Djorkaeff, dit "Tchouki", est un ancien international français et le père du champion du monde et d’Europe Youri Djorkaeff. Il sera licencié en mars pour mauvais résultats et remplacé par l'ancien Vert Robert Philippe jusqu'à la fin de la saison.

- Le buteur brestois Pascal Dupraz, entré en jeu en deuxième période, est originaire de Haute-Savoie et grand amateur de l'ASSE. Une admiration qu'il devra mettre entre parenthèse lorsqu'il entraînera le club d'Evian-Thonon-Gaillard en L1 entre 2012 et 2015...